Proche : définition de proche


Proche : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROCHE, adj., adv. et prép.

I. − Adj. [Le plus souvent postposé et pouvant être suivi d'un compl. de l'adj.]
A. − [Dans l'espace] Qui est près ou très près du lieu de référence, à faible distance de. Synon. prochain, voisin; anton. éloigné, lointain.Bruit, lieu proche; maisons fort proches, très proches, toutes proches; planètes proches; les plus proches voisins. Or, puisqu'il [le chien] ne faisait entendre aucun grondement, c'est que le danger n'était ni prochain, ni proche (Verne, Île myst.,1874, p.497).Il était trop tard pour attraper le train de Caudebec: il fallait gagner directement la plus proche station de la grande ligne (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p.1034).Leurs visages étaient très proches. Elle attira sur sa bouche la tête de Simon (Druon, Gdes fam.,t.1, 1948, p.155).
Proche de + subst.Café proche de la gare; maison proche de la mer; villes proches, fort proches l'une de l'autre; être proche du but. Du verger, qui est proche de la maison, une odeur de résine, d'abricotier et de cerise, donnait quelque saveur à l'air un peu humide (Bosco, Mas Théot.,1945, p.82).
GÉOGR. Proche-Orient. V. orient rem.
B. − [Dans le temps]
1. Qui est près d'arriver, de se produire; qui vient de se produire, de se dérouler. Anton. lointain.Événements proches; un proche départ; proche avenir; futur proche; l'orage, la tempête est proche; l'heure, le terme est proche; temps proches, tout proches de nous. Le danger proche encore la laissait tremblante, en sueur (Mauriac, Genitrix,1923, p.359).Mais de quoi m'étonné-je? Le passé est beaucoup plus proche de nous que nous ne le croyons, morts et vivants se frôlent les coudes (Green, Journal,1932, p.106).
[P. méton.] D'où vient que celle-ci [une détresse] m'a paru comme un défi intolérable? Le souvenir de ma misérable enfance est trop proche, je le sens (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p.1141).
2. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Proche de.Qui est près de. Être proche de sa perte. [Une femme enceinte] était proche de la délivrance et ne sortait plus guère (Maurois, Ariel,1923, p.145).Une société est proche de sa fin quand elle laisse s'atrophier ou se dévoyer ainsi ses activités les plus hautes et les plus nécessaires (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p.386).
C. − Au fig.
1. Proche (de).Peu différent (de); qui, par certains aspects ou par l'ensemble des caractères, semble se confondre (avec quelque chose). Synon. approchant, semblable, voisin.Disciplines, sciences proches; sens, termes proches; avoir des conceptions, des goûts, des opinions très proches (de qqn); amour proche de la haine. Cette désillusion si proche de l'écoeurement que donne bientôt la vie en commun de deux êtres (Maupass., Contes et nouv.,t.1, Hérit., 1884, p.483).La tourterelle, colombidé proche du ramier (Vidron, Chasse,1945, p.70).
En partic. [Le subst. désigne un processus] Qui est sur le point d'aboutir à, qui tend vers. État de fatigue tout proche de l'évanouissement (Goncourt, Journal,1875, p.1073).
2. Qui est près par la race, les liens du sang, la parenté. Un cousin proche. Ceci est mon testament: N'ayant ni enfants, ni proches héritiers, je lègue toute ma fortune (...) aux hospices (Ponson du Terr., Rocambole,t.3, 1859, p.260).
Parent* proche ou proche parent*.
Subst. masc. plur. Les proches (de qqn). Les proches parents (de quelqu'un). Les funérailles de ses proches, d'une mère, d'un frère ou d'une épouse chérie (Dusaulx, Voy. Barège,t.1, 1796, p.275).Tel de ses proches fournissait des preuves de sa dureté, tel inconnu citait un trait (touchant, car il avait été évidemment destiné à rester caché) de sa sensibilité profonde (Proust, J. filles en fleurs,1918, p.559).
Au sing. C'était l'enterrement d'un proche, car nous étions tous atteints par ce deuil (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p.817).
P. ext. Ceux qui vivent sous le même toit. Les maisons des malades devaient être fermées et désinfectées, les proches soumis à une quarantaine de sécurité (Camus, Peste,1947, p.1266).
3. Proche (de).Avec qui ou avec quoi on a des affinités intellectuelles ou sentimentales, on communique facilement. Se sentir proche de qqn. Amis (très) proches. Les jeunes filles des villes l'eussent trouvée niaise; mais elle n'était que simple et sincère, et proche de la nature, qui ignore les mots (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p.192).Dès qu'Anne n'était plus devant moi, m'apparaissait une Anne plus proche, plus lointaine, à laquelle plus de liens et plus de souvenirs encore m'attachaient (Giraudoux, Simon,1926, p.114).Kate le devinait plus proche encore d'elle depuis qu'il avait tenu, emporté dans ses bras le corps de la petite morte (Peyré, Matterhorn,1939, p.242).
II. − Adverbe
Vieilli. Tout près, à peu de distance. C'est ici proche. Il demeure ici proche (Ac.1798-1935).Son courage cédant alors, cette bruine, ces bois, ces gueux assis tout proche, la petite éclata en sanglots (Pourrat, Gaspard,1925, p.256).
Loc. adv. De proche en proche. En se répandant peu à peu d'un point d'origine vers un lieu voisin ou une personne voisine. Synon. par degrés, graduellement, progressivement.Se propager de proche en proche. Un sourire, qui gagna de proche en proche, vint éclaircir ces figures un instant assombries (Sue, Atar-Gull,1831, p.17).Les blés frémissant d'une onde transmise de proche en proche (Huyghe, Dialog. avec visible,1955p.258).V. étoiler III B 3 b ex. de Pesquidoux:
. ... tout à coup, spontané, soudain, montant d'un coin de la place, gagnant de proche en proche, un chant tumultueux, sauvage, une Marseillaise encore indistincte et confuse, s'enfla, grandit, prit corps et triompha... Van der Meersch, Invas. 14,1935, p.412.
Au fig. L'esprit parcourt des impressions isolées et découvre de proche en proche le sens du tout (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p.46).
III. − Prép., vieilli ou littér. Près de. Il acheta proche Chevreuse un château (Sainte-Beuve, Port-Royal,t.2, 1842, p.292).À l'autre bout de la voie, proche la machine attelée, une autre lanterne répétait le signal (Hamp, Marée,1908, p.42).
Loc. prép., vieilli. Proche de. Près de. Dieu a mis proche de nous les instrumens destinés par sa providence à nous conduire vers lui (Lacord., Conf. N.-D.,1848, p.10).
Rem. Cet empl. de proche est actuellement remplacé par celui de l'adj. avec lequel il se confond (supra proche de).
Région. (Canada). Passer proche de (+ inf.). Être bien près de. Il a passé proche de faillir (Bél.1974).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔ ʃ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [Ca 1210 l'adv. prochet «tout près (dans le temps ou l'espace)» ds T.-L. et 1259 l'adv. a. fr. prochement «prochainement» ds Gdf.; v. FEW t.9, p.451 a, note 6] A. Par la parenté; l'amitié, le sentiment 1. 1330 par la parenté (Hugues Capet, 5 ds T.-L.: Biaus niez, [...] Vous estez ly plus proche de men estracïon); 1549 proche parent (Est.); 1580 les proches plur. (Montaigne, Essais, II, 12, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p.580); ca 1590 le proche sing. (Id., ibid., I, 7, p.31); 2. id. par l'amitié (Id., ibid., I, 28, p.188: rien des lors ne nous fut si proche que l'un à l'autre). B. Dans l'espace 1. a) ca 1470 loc. prép. proche en, a «à proximité de» (Georges Chastellain, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t.1, p.67: vint droit à Lille et y tint sa résidence [...] pour ce que proche estoit ès marches françoises et à plusieurs autres pays frontiers); 1552 proche de (Baîf, Méline, l. II I, 84 ds Hug.); 1652, 8 sept. prép. proche (La Rochefoucauld, Lettres, 30, A Lenet ds OEuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t.3, p.88: proche la porte Saint-Bernard); b) 1662 adv. (Id., Mém., VI, ibid., t.2, p.367); 1679 loc. adv. de proche en proche [en parlant d'une nouvelle qui se répand] (La Fontaine, Fables, IX, Discours à Mmede La Sablière, 43); 2. 1587 adj. proche de (Lanoue, Discours politiques, 387 ds Littré); 1588 fig. proche (Montaigne, op. cit., III, 10, p.1011: La carriere de nos desirs doit estre circonscripte [...] à un court limite des commoditez les plus proches et contigues). C. Dans le temps 1636 adj. (Monet, p.700b, s.v. prochain). Dér. régr. de prochain*. Fréq. abs. littér.: 3075. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1818, b) 2119; xxes.: a) 4565, b) 7645. Bbg. Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø , 1972, pp.58-60, 180-181.

Proche : définition du Wiktionnaire

Adjectif

proche \pʁɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est voisin, qui est près de quelqu’un, de quelque chose.
    • Bert fut désigné comme brancardier, et il aida à transporter les blessés dans le plus proche des vastes hôtels qui faisaient face à la rive canadienne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 304 de l’éd. de 1921)
    • Ces deux maisons sont fort proches.
    • Il est son plus proche voisin.
  2. Qui est près d’arriver, en parlant du temps qui passe.
    • Le temps est proche où nous serons réunis pour ne plus nous quitter.
    • Il sentit que sa dernière heure était proche.
  3. Avec une relation forte, en parlant de parenté ou d’amitié .
    • Le concept de remplacement des gens que l'on fréquente et qui nous sont proches par des humanoïdes est évidemment puissant et traumatisant car il suscite le doute et la paranoïa aiguë. — (Stéphane Benaïm, Les extraterrestres au cinéma, La Madeleine (59) : Éditions LettMotif, 2007, page 72)
    • C'est un proche parent. — Une parenté proche.
  4. Qui se ressemble, qui est peu différent.
    • Teintes assez proches l'une de l'autre.

Adverbe

proche \pʁɔʃ\

  1. Non loin, dans un endroit pas très éloigné.
    • Il est tout proche.
    • C’est ici proche.

Nom commun

proche \pʁɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne proche, avec une forte relation d'amitié ou un fort lien de parenté.
    • Dans la seconde partie de ma vie phobique, à partir du moment où mes proches ont su et que le diagnostic a été établi, la situation a changé ; j'ai pu beaucoup plus facilement jouer la carte de l'évitement, si chère aux phobiques. — (Alexandra Sénéchal, Petit manuel à l'usage des phobiques et de leurs proches, Albin Michel, 2015, page 2)
    • Le processus traumatique n'est, bien sûr, pas spécifique des individus traumatisés par le suicide d'un proche ; on le retrouve chez toute personne se trouvant exposée à une situation de stress comportant un possible danger de mort […]. — (Docteur Christophe Fauré, Après le suicide d'un proche: Vivre le deuil et se reconstruire, Albin Michel, 2013, chap.1)
    • Mais aussi parce que nous nous trouvons à la veille d’une tragédie. L’angoisse monte, celle de perdre nos proches, ou simplement celle de mourir. — (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Proche : définition du Littré (1872-1877)

PROCHE (pro-ch') prép.
  • 1Dans le voisinage de. Proche les bornes de Manassé, Éphraïm aura son partage, depuis la région orientale jusqu'à la région de la mer, Sacy, Bible, Ézéchiel, XLVIII, 5. Carthage, colonie des Phéniciens, fut bâtie sur les côtes d'Afrique, proche l'endroit où se trouve à présent la ville de Tunis, Vertot, Révol. VIII, 272.

    Proche de, même sens. Ils mirent le feu aux maisons qui étaient le plus proche de la muraille, Perrot D'Ablancourt, Arrien, I, 7. Il n'y a point d'autre nation, quelque puissante qu'elle soit, qui ait des dieux aussi proche d'elle, comme notre Dieu est proche de nous, et présent à toutes nos prières, Sacy, Bible, Deutéron. IV, 7. Pendant qu'il était dans ce doute, Hégésippe arriva si proche de lui, qu'il ne put s'empêcher de le reconnaître et de l'embrasser, Fénelon, Tél. XI. Le caprice est dans les femmes tout proche de la beauté pour être son contre-poison, La Bruyère, III.

    Proche de, se dit du voisinage dans le temps. … Proche qu'elle est de choir dans l'infamie, Corneille, Théod. III, 5. Quand ils sont proche de mourir, Pascal, Pens. XXV, 8, éd. HAVET. L'empire d'Honorius semblait proche de sa ruine, Bossuet, Hist. I, 11.

  • 2 Adv. Dans le voisinage. Il demeure ici proche. N'allez pas avancer, monsieur, il est tout proche, Hauteroche, Esp. foll. III, 9.

    De proche en proche, loc. adv. En allant d'un lieu à un lieu voisin ; d'un terme à un autre. La terre se peuple de proche en proche, Bossuet, Hist. I, 2. Toute l'Église chrétienne remonte à Jésus-christ de proche en proche et sans interruption, Bossuet, 1re Instr. pastor. 26. Comme les choses vont toujours de proche en proche, et qu'une loi politique a toujours du rapport à une autre loi politique, Montesquieu, Esp. XXXI, 29. Les arts se communiquent de proche en proche, Voltaire, Mœurs, 178.

    Fig. Peu à peu et par degrés. De proche en proche, il est parvenu à une grande fortune.

  • 3 Adj. Qui est près. Son plus proche voisin. Son voisin le plus proche. Albin l'a rencontré dans la proche campagne, Corneille, Poly. I, 4. Les armées étaient si proches à s'entre-choquer, que la mousqueterie avait déjà commencé à jouer son jeu, Naudé, le Mascurat, in-4° p. 409, dans GODEFROY, Lex. de Corn. Le renard étant proche : or ça, lui dit le sire, Que sens-tu ? La Fontaine, Fabl. VII, 7. L'expérience apprend que la lune paraît d'autant plus grande qu'elle est plus proche de l'horizon, Malebranche, Rech. vér. Rép. à Régis, ch. IV.

    Fig. Regardez, Sire, lequel des deux vous est le plus proche, ou votre État ou votre personne, Guez de Balzac, De la cour, 5e disc. Traduire selon le sens plus proche de la diction grecque, La Bruyère, Disc. sur Théophr.

  • 4En parlant du temps, qui est près d'arriver. Il semblait nous parler de son proche hyménée, Corneille, Hor. V, 4. C'est donc trop peu pour moi que des malheurs si proches, Corneille, Androm. II, 3. Non dans les temps proches de sa naissance, mais dans ceux qui en sont les plus éloignés, Pascal, Fragm. sur le vide. M. le duc de Chaulnes… nous donne une espérance assez proche de le voir bientôt à Grignan, Sévigné, 1er déc. 1690. Peu s'en faut qu'elle ne s'emporte jusqu'à la dérision [de la religion]… et qu'elle ne se trouve parmi ces moqueurs dont le jugement est si proche, selon la parole du Sage, Bossuet, Anne de Gonz. Le jour fatal est proche, et vient comme un voleur, Boileau, Épître III.

    Il se dit aussi des personnes qui sont près de… Courbé et proche du tombeau, Fénelon, Tél. IV. Rendre l'homme raisonnable et plus proche de devenir chrétien, La Bruyère, Disc. à l'Acad. franç. Préface. Plus proche de sortir de la vie que de…, La Bruyère, XI.

  • 5Lié par la parenté. Je ne trouve rien de si proche que d'être d'une même maison, Sévigné, à Bussy, 16 févr. 1671. Je lui ai fait dire en l'air que nous étions bien proches par vous, et que j'avais pour lui une estime aussi particulière que son mérite, Sévigné, 28 juill. 1682. Le sang de France et d'Angleterre, que vous avez uni par votre heureux mariage [Monsieur et Madame], vous doit inspirer le désir de travailler sans cesse à l'union de deux rois qui vous sont si proches, Bossuet, Reine d'Anglet. Une loi de Solon, qui, pour perpétuer les biens dans les familles, avait réglé que les filles uniques épouseraient leurs plus proches parents, Barthélemy, Anach. ch. 7.
  • 6 S. m. pl. Parents. Proches pour parents, presque tout le monde le dit, comme : je suis abandonné de mes proches, tous mes proches y consentent ; mais quelques-uns font difficulté d'en user, Vaugelas, Rem. t. I, p. 148, dans POUGENS. Dans ces actions tragiques qui se passent entre proches, Corneille, 2e disc. Triste condition de l'homme et qui dégoûte de la vie : il faut suer, veiller, fléchir, dépendre pour avoir un peu de fortune, ou la devoir à l'agonie de nos proches, La Bruyère, VI. Hélas ? on n'est jamais trahi que par ses proches, Regnard, Ménechm. I, 5. Rougir de ses proches est un grand malheur, Genlis, Mères riv. t. II, p. 176, dans POUGENS.
  • 7 Terme de peinture. Il s'oppose à lointain. Les proches d'un tableau, les objets qui sont sur le devant (PERNETY, 1757).

SYNONYME

PROCHE, PROCHAIN. Proche annonce une proximité quelconque, ou de lieu ou de temps, et même un moindre éloignement ; prochain, une grande proximité ou de temps ou de lieu, une proximité très grande ou relativement grande. De plus, on ne dit guère prochain de ; avec de c'est proche qu'on emploie (ROUBAUD).

HISTORIQUE

XIIe s. Pruef est li sire à tuz apelans lui, Liber psalm.. p. 225. E cil… Qui plus esteient de lui prof, Benoit de Sainte-Maure, t. III, p. 76. Car par tute la terre est proef [presque] manifesté Que…, Th. le mart. 80. Par tuz les champs qui prof esteient, Rou, V. 6893.

XIIIe s. Puis si le sieut [il le suit] de preu en preu, Ren. 7882.

XVIe s. Haineuse volonté envers le proche, Montaigne, I, 31. Rien dez lors ne nous feut si proche que l'un à l'aultre, Montaigne, I, 213. Ceux qui estoyent proches des païs maintenant exposez en proye, Lanoue, 387. Leurs plus proches parents, Amyot, Fab. 49. Un roy son voisin et son allié si proche, Amyot, Lucull. 26. Quoy que je ne fusse si proche Du deffunct comme estoit Martin, Sat. Mén. l'Ane ligueur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « proche »

Étymologie de proche - Littré

Berry, preuche. Les formes prof, preu viennent du lat. prope, proche ; la forme proche vient de propius, comparatif de propis ou prope.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de proche - Wiktionnaire

(XIIe siècle) De l’ancien français proche ; voir prochain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « proche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proche prɔʃ play_arrow

Citations contenant le mot « proche »

  • "L'information mercato aux Girondins, ce n'est pas du tout la mienne, c'est François Kamano qui serait proche de s'engager en Russie pour environ 7M€. Il y a un intérêt pour Josh Maja. De source proche à Bordeaux, on m'a dit qu'il est proche de partir. Je n'ai pas réussi à me faire confirmer les intérêts en Angleterre pour Yacine Adli. Pablo espérerait une offre du Brésil pour retourner là-bas. Je crois que c'est son épouse qui a envie d'y retourner si j'ai bien compris. On va voir." , Manu Lonjon : "De source proche à Bordeaux, on m'a dit qu'il est proche de partir"
  • Le parti, qui fêtait il y a un mois les élections de Philippe Poutou et deux de ses colistiers au conseil municipal de Bordeaux, est désormais au bord de l’implosion. Le Nouveau Parti anticapitaliste, créé en 2009, fait face à de fortes tensions entre les membres de la motion majoritaire, menée par Olivier Besancenot, et les autres tendances. Début juillet, lors du dernier conseil politique, ces dernières ont fait coalition pour mettre la pression sur la direction qu’elles accusent de vouloir se rapprocher de la France insoumise et d’abandonner la « pureté révolutionnaire » pour le réformisme. Pour la porte-parole nationale Christine Poupin, interrogée par le Monde, « il faut acter la séparation de fait au lieu de se nuire mutuellement ». Olivier Besancenot envisagerait de proposer une séparation à l’amiable aux motions minoritaires, alors qu’un congrès du parti est prévu en décembre prochain. F. L. D. L'Humanité, Le NPA proche de la scission | L'Humanité
  • Le joueur de 24 ans serait tout proche de s'engager avec le Lokomotiv Moscou comme le révèle le média russe Sport 24. Le club moscovite et les Girondins se seraient mis d'accord sur une indemnité de transfert comprise entre 6 et 7 millions d'euros, une bonne affaire pour un joueur recruté 2,5 millions d'euros et à qui il ne reste qu'une année de contrat.  Foot National, Bordeaux : Un joueur proche de rejoindre Moscou
  • Un arbre est une alliance entre le proche et le lointain parfait. De Erri De Luca / Trois Chevaux
  • L'ami est quelquefois plus proche qu'un frère. De La Bible / Le livre des proverbes
  • Rien n'est plus proche du vrai que le faux. De Albert Einstein / Comment je vois le monde
  • Rien n'est plus proche d'une femme ensorcelée qu'une femme éprise. De Julien Green / Adrienne Mesurat
  • Celui qui reconnaît consciemment ses limites est le plus proche de la perfection. De Johann Wolfgang von Goethe / Sentences en prose
  • Le bonheur parfait est quelque chose de très proche de la tristesse. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. De Michel Audiard
  • Le chemin du devoir est toujours proche, mais l'homme le cherche loin de lui. De Proverbe chinois
  • Il suffit qu'un seul homme en haïsse un autre pour que la haine gagne de proche en proche l'humanité entière. De Jean-Paul Sartre / Le Diable et le bon Dieu
  • La nuit est déjà proche à qui passe midi. De François de Malherbe / Stances
  • Le crâne du chauve est proche de Dieu. De Proverbe algérien
  • Mon plus proche parent, c'est moi-même. De Térence
  • Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. De Francis Ford Coppola / Le Parrain 2
  • La mort est un processus qui gagne de proche en proche. De Jean Rostand
  • Le flatteur est proche parent du traître. De Proverbe basque
  • ô amour rempli de larmes parce que le plus proche est à jamais lointain ! Clemens Brentano, Le Rêve du désert Der Traum der Wüste
  • Salius le suit ; il est le plus proche de lui, mais le plus proche à une longue distance. Virgile en latin Publius Vergilius Maro, L'Énéide, V, 320

Images d'illustration du mot « proche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « proche »

Langue Traduction
Corse vicinu
Basque itxi
Japonais 閉じる
Russe близко
Portugais perto
Arabe أغلق
Chinois
Allemand schließen
Italien vicino
Espagnol cerca
Anglais close
Source : Google Translate API

Synonymes de « proche »

Source : synonymes de proche sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « proche »



mots du mois

Mots similaires