La langue française

Éloigné

Définitions du mot « éloigné »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLOIGNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de éloigner*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une distance spatiale]
1. Qui a été placé ou est situé loin, à une grande distance d'une personne ou d'une chose.
a) [Avec un compl. prép. marquant le point de départ ou la séparation] Éloigné de sa femme, des siens; éloigné d'une région, d'un pays. Tu seras éloigné de ta famille, sans soutien moral (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p. 180).Éloignés du lit, fort peu de meubles, de beaux meubles, rangés contre les murs (Jouve, Scène capit.,1935, p. 238).
b) [Sans compl.] Bourg, canton, village éloigné; quartiers, pays éloignés; contrées, provinces, régions éloignées; ville, terre éloignée; assez, fort, peu, très, trop éloigné :
1. Sa présence rapprochait les mondes les plus désespérément éloignés, en faisait des objets à portée de la main. Milosz, L'Amoureuse initiation,1910, p. 87.
P. ext. Qui provient d'un endroit éloigné ou se porte vers un endroit éloigné. Une voix lointaine répéta : « deux bocks au quatre! » Une autre voix plus éloignée encore lança un « voilà! » suraigu (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Garçon, un bock! 1884, p. 896).Les autres (...) choisissaient ce jour-là pour faire une excursion éloignée (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 682).La forme du cristallin se modifie automatiquement pour la vision proche ou éloignée (Carrel, L'Homme,1935, p. 238).
2. [Suivi d'un compl. prép. indiquant la distance] Qui est à une certaine distance. Éloigné d'une cinquantaine de pas, de trois kilomètres. [Les] îles Sandwich dont nous n'étions éloignés que de cent-vingt lieues (Voy. La Pérouse,1797, p. 297).
B.− P. anal. [En parlant d'une distance temporelle] Qui est à une grande distance dans le passé ou l'avenir. Avenir, but éloigné; temps éloignés; date éloignée; époques éloignées. Qu'importent à l'adroit dominateur les siècles éloignés, si la génération qu'il séduit le sert et l'encense? (Senancour, Rêverie,1799, p. 124).Il s'agit, en effet, non plus d'une perspective éloignée, mais d'une échéance prochaine (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 149):
2. Or cette cause [de félicité], je la devinais en comparant ces diverses impressions bienheureuses et qui avaient entre elles ceci de commun que je les éprouvais à la fois dans le moment actuel et dans un moment éloigné, jusqu'à faire empiéter le passé sur le présent, à me faire hésiter à savoir dans lequel des deux je me trouvais : ... Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 871.
[Qualifiant uniquement un subst. au plur.] Séparés par un long espace de temps. À des intervalles éloignés. Deux tableaux de Turner, composés à deux époques éloignées l'une de l'autre (Arts et litt.,1935, p. 8407).
Spéc. Qui se situe loin du terme ou de l'origine d'une longue filiation, qui est relié par de nombreux intermédiaires.
[En parlant de liens de parenté] Cousins, parents éloignés. À défaut d'un frère, le cousin parallèle du défunt ou même un parent plus éloigné prend sa place (Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 262):
3. Dans la langue juridique et religieuse de Rome, ces trois Scipions sont agnats; les deux premiers le sont entre eux au sixième degré, le troisième l'est avec eux au huitième. Il n'en est pas de même de Tibérius Gracchus. Cet homme qui, d'après nos coutumes modernes, serait le plus proche parent de Scipion Emilien, n'était pas même son parent au degré le plus éloigné. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 66.
[En parlant d'un enchaînement logique] Causes, conséquences éloignées :
4. Dans l'action, l'appel du résultat immédiat prime toujours chez eux [les primaires] l'appel du résultat éloigné, ce qui favorise les intérêts directs : argent, profit, contre les intérêts lointains et complexes. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 293.
P. ext. Qui n'est rattaché que par des liens indirects, vagues, imprécis. Ressemblance, signification éloignée. On pourroit dire que, dans un sens plus éloigné, cette cécité étoit encore une suite du péché originel (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 207).L'acte de cette jeune fille est-il sans rapport, même éloigné, avec aucun sentiment connu de nous (Mauriac, Journal,1934, p. 60).
C.− Au fig. [L'idée de distance traduit une idée de séparation d'ordre intellectuel ou mor.]
1. [Relativement à une attitude de la pers. humaine] Qui se tient ou se trouve à l'écart, vit dans l'ignorance d'une chose ou dans l'indifférence à l'égard de quelqu'un. Combien il serait désabusé des faux biens du dehors, éloigné de l'envie, de la haine et de toutes les passions entraînantes (Maine de Biran, Journal,1822, p. 345).Dans la bourgeoisie, le garçon de dix-huit ans est plus éloigné des réalités que le gamin de quatorze (Montherl., Olymp.,1924, p. 222):
5. Ces hommes intelligents et instruits, approfondis par la souffrance et la réflexion, détachés des choses et presque de la vie, aussi éloignés du reste du genre humain que s'ils étaient déjà la postérité, regardent au loin, devant eux, vers le pays incompréhensible des vivants et des fous. Barbusse, Le Feu,1916, p. 6.
[Avec l'idée d'un manque d'inclination] Pour vous prouver combien j'ai toujours été éloigné de cette décision où vous penchez (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 179).
[Le compl. prép. est un inf.] Être éloigné de faire qqc. N'être pas porté, n'être pas dans des conditions propres à le faire. Le philosophe est aussi éloigné qu'il est possible de prôner une économie déductive faussement générale (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 610).
[Souvent à la forme négative] N'être pas éloigné de faire qqc. Être près, sur le point de le faire, y être enclin, y être porté. N'être pas éloigné de croire, de penser que. Les lecteurs superficiels ne sont pas éloignés de regarder, encore aujourd'hui, les auteurs des « Soirées de Médan » comme de simples imitateurs d'Émile Zola (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 311).
2. [Relativement à la nature d'une chose ou d'une pers. comparée à une autre chose ou à une autre pers.] Qui est séparé par des éléments distincts, qui est différent. Il en remarqua l'ameublement également éloigné de la mesquinerie et du trop grand luxe (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 438).Nous sommes aussi éloignés l'un de l'autre que peuvent l'être deux écrivains du même âge (Mauriac, Journal,1937, p. 109):
6. Notre musique de poésie diffère donc de toutes les autres, s'oppose plus que les autres au ton de la voix normale; et par conséquence, elle s'est développée vers un art savant et formel, très distinct et très éloigné de toute production naïve et populaire. Valéry, Regards sur le monde actuel,1931, p. 278.
Fréq. abs. littér. : 3 228. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 156, b) 3 413; xxes. : a) 3 265, b) 3 828.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLOIGNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de éloigner*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une distance spatiale]
1. Qui a été placé ou est situé loin, à une grande distance d'une personne ou d'une chose.
a) [Avec un compl. prép. marquant le point de départ ou la séparation] Éloigné de sa femme, des siens; éloigné d'une région, d'un pays. Tu seras éloigné de ta famille, sans soutien moral (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p. 180).Éloignés du lit, fort peu de meubles, de beaux meubles, rangés contre les murs (Jouve, Scène capit.,1935, p. 238).
b) [Sans compl.] Bourg, canton, village éloigné; quartiers, pays éloignés; contrées, provinces, régions éloignées; ville, terre éloignée; assez, fort, peu, très, trop éloigné :
1. Sa présence rapprochait les mondes les plus désespérément éloignés, en faisait des objets à portée de la main. Milosz, L'Amoureuse initiation,1910, p. 87.
P. ext. Qui provient d'un endroit éloigné ou se porte vers un endroit éloigné. Une voix lointaine répéta : « deux bocks au quatre! » Une autre voix plus éloignée encore lança un « voilà! » suraigu (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Garçon, un bock! 1884, p. 896).Les autres (...) choisissaient ce jour-là pour faire une excursion éloignée (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 682).La forme du cristallin se modifie automatiquement pour la vision proche ou éloignée (Carrel, L'Homme,1935, p. 238).
2. [Suivi d'un compl. prép. indiquant la distance] Qui est à une certaine distance. Éloigné d'une cinquantaine de pas, de trois kilomètres. [Les] îles Sandwich dont nous n'étions éloignés que de cent-vingt lieues (Voy. La Pérouse,1797, p. 297).
B.− P. anal. [En parlant d'une distance temporelle] Qui est à une grande distance dans le passé ou l'avenir. Avenir, but éloigné; temps éloignés; date éloignée; époques éloignées. Qu'importent à l'adroit dominateur les siècles éloignés, si la génération qu'il séduit le sert et l'encense? (Senancour, Rêverie,1799, p. 124).Il s'agit, en effet, non plus d'une perspective éloignée, mais d'une échéance prochaine (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 149):
2. Or cette cause [de félicité], je la devinais en comparant ces diverses impressions bienheureuses et qui avaient entre elles ceci de commun que je les éprouvais à la fois dans le moment actuel et dans un moment éloigné, jusqu'à faire empiéter le passé sur le présent, à me faire hésiter à savoir dans lequel des deux je me trouvais : ... Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 871.
[Qualifiant uniquement un subst. au plur.] Séparés par un long espace de temps. À des intervalles éloignés. Deux tableaux de Turner, composés à deux époques éloignées l'une de l'autre (Arts et litt.,1935, p. 8407).
Spéc. Qui se situe loin du terme ou de l'origine d'une longue filiation, qui est relié par de nombreux intermédiaires.
[En parlant de liens de parenté] Cousins, parents éloignés. À défaut d'un frère, le cousin parallèle du défunt ou même un parent plus éloigné prend sa place (Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 262):
3. Dans la langue juridique et religieuse de Rome, ces trois Scipions sont agnats; les deux premiers le sont entre eux au sixième degré, le troisième l'est avec eux au huitième. Il n'en est pas de même de Tibérius Gracchus. Cet homme qui, d'après nos coutumes modernes, serait le plus proche parent de Scipion Emilien, n'était pas même son parent au degré le plus éloigné. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 66.
[En parlant d'un enchaînement logique] Causes, conséquences éloignées :
4. Dans l'action, l'appel du résultat immédiat prime toujours chez eux [les primaires] l'appel du résultat éloigné, ce qui favorise les intérêts directs : argent, profit, contre les intérêts lointains et complexes. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 293.
P. ext. Qui n'est rattaché que par des liens indirects, vagues, imprécis. Ressemblance, signification éloignée. On pourroit dire que, dans un sens plus éloigné, cette cécité étoit encore une suite du péché originel (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 207).L'acte de cette jeune fille est-il sans rapport, même éloigné, avec aucun sentiment connu de nous (Mauriac, Journal,1934, p. 60).
C.− Au fig. [L'idée de distance traduit une idée de séparation d'ordre intellectuel ou mor.]
1. [Relativement à une attitude de la pers. humaine] Qui se tient ou se trouve à l'écart, vit dans l'ignorance d'une chose ou dans l'indifférence à l'égard de quelqu'un. Combien il serait désabusé des faux biens du dehors, éloigné de l'envie, de la haine et de toutes les passions entraînantes (Maine de Biran, Journal,1822, p. 345).Dans la bourgeoisie, le garçon de dix-huit ans est plus éloigné des réalités que le gamin de quatorze (Montherl., Olymp.,1924, p. 222):
5. Ces hommes intelligents et instruits, approfondis par la souffrance et la réflexion, détachés des choses et presque de la vie, aussi éloignés du reste du genre humain que s'ils étaient déjà la postérité, regardent au loin, devant eux, vers le pays incompréhensible des vivants et des fous. Barbusse, Le Feu,1916, p. 6.
[Avec l'idée d'un manque d'inclination] Pour vous prouver combien j'ai toujours été éloigné de cette décision où vous penchez (Barrès, Jard. Bérén.,1891, p. 179).
[Le compl. prép. est un inf.] Être éloigné de faire qqc. N'être pas porté, n'être pas dans des conditions propres à le faire. Le philosophe est aussi éloigné qu'il est possible de prôner une économie déductive faussement générale (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 610).
[Souvent à la forme négative] N'être pas éloigné de faire qqc. Être près, sur le point de le faire, y être enclin, y être porté. N'être pas éloigné de croire, de penser que. Les lecteurs superficiels ne sont pas éloignés de regarder, encore aujourd'hui, les auteurs des « Soirées de Médan » comme de simples imitateurs d'Émile Zola (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 311).
2. [Relativement à la nature d'une chose ou d'une pers. comparée à une autre chose ou à une autre pers.] Qui est séparé par des éléments distincts, qui est différent. Il en remarqua l'ameublement également éloigné de la mesquinerie et du trop grand luxe (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 438).Nous sommes aussi éloignés l'un de l'autre que peuvent l'être deux écrivains du même âge (Mauriac, Journal,1937, p. 109):
6. Notre musique de poésie diffère donc de toutes les autres, s'oppose plus que les autres au ton de la voix normale; et par conséquence, elle s'est développée vers un art savant et formel, très distinct et très éloigné de toute production naïve et populaire. Valéry, Regards sur le monde actuel,1931, p. 278.
Fréq. abs. littér. : 3 228. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 156, b) 3 413; xxes. : a) 3 265, b) 3 828.

Wiktionnaire

Adjectif

éloigné \e.lwa.ɲe\

  1. (Sens propre) ou (Figuré) Qui est loin.
    • En outre, tous les cafés, tous les mastroquets étincelaient de lumière, ce qui est rare dans ce quartier éloigné de Paris, surtout à une heure si tardive. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Temps éloigné.
    • Postérité éloignée.
    • Ce récit est bien éloigné de la vérité.
    • Cela est fort éloigné de ma pensée.
    • Leurs doctrines étaient peu éloignées l’une de l’autre.
    • N’être pas éloigné de penser, de croire,
    • On ne voyait pas les tramways. […]. Pourtant les quais où ils roulaient, avec des piaulements plaintifs, n’étaient guère éloignés, car la rue, quelquefois, tremblait à leur passage […]. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
  2. (Figuré) N’avoir pas l’intention ou le pouvoir.
    • Il est bien éloigné de faire ce que vous dites, ce que vous souhaitez ; il en est bien éloigné.

Forme de verbe

éloigné \e.lwa.ɲe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe éloigner.
    • Mais il a rendu la vie possible. Il a éloigné les démons, désasticoté l’ambiance. — (Isabelle Alonso, Filigrane, 2011 (allusion aux asticots dans une tombe))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉLOIGNER. v. tr.
Écarter une chose ou une personne d'une autre; mettre, porter, ou envoyer loin de. Éloignez cette chaise du feu. Éloignez cette table de la fenêtre. Éloignez-les l'un de l'autre. Absolument, Éloignez ce fauteuil. Éloignez l'importun. Fig., Le ministre l'a éloigné de la négociation. Éloigner les soupçons. Éloignez de vous ces mauvaises pensées. Prions Dieu qu'il éloigne ce malheur de dessus nos têtes. Cette conduite éloignera de vous tous les cœurs.

S'ÉLOIGNER DE signifie Se mettre loin de, à distance de. Cette compagnie ne me convenait pas, je m'en suis éloigné. S'éloigner de son pays. S'éloigner du rivage. L'orage s'éloigne. Ne vous éloignez pas! On peut avoir besoin de vous. Fig., S'éloigner des occasions du péché, S'éloigner des principes reçus, S'éloigner de son but. S'éloigner de son devoir, s'éloigner du respect qu'on doit à quelqu'un, Manquer à son devoir, manquer au respect qu'on doit à quelqu'un. On dit, dans un sens analogue, S'éloigner des vues, des intentions, de quelqu'un.

ÊTRE ÉLOIGNÉ DE ou S'ÉLOIGNER DE signifie encore Différer de. Leur doctrine s'éloignait peu de la sienne. Leurs doctrines étaient peu éloignées l'une de l'autre. Cette opinion ne s'éloigne pas beaucoup de la mienne. Cela s'éloigne beaucoup de la vérité. Fig., Être bien éloigné de faire une chose, N'en avoir pas l'intention ou le pouvoir. Il est bien éloigné de faire ce que vous dites, ce que vous souhaitez; il en est bien éloigné. N'être pas éloigné de penser, de croire, Être près de penser, de croire.

ÉLOIGNER DE et S'ÉLOIGNER DE s'appliquent aussi au temps. Chaque jour nous éloigne de cette heureuse période. Toutes ces difficultés éloignent la conclusion de la paix. Absolument, Plus le temps où il a vécu s'éloigne, plus sa renommée grandit. Éloigner un paiement. Dans ces différentes acceptions, le participe passé s'emploie souvent comme adjectif et signifie Qui est loin, soit au propre, soit au figuré. Pays éloigné. Temps éloigné. Postérité éloignée. Ce récit est bien éloigné de la vérité. Cela est fort éloigné de ma pensée.

Littré (1872-1877)

ÉLOIGNÉ (é-loi-gné, gnée) part. passé.
  • 1Placé loin. Un favori éloigné de la cour. Lyon est plus éloigné de Paris que Dijon. Depuis plus de six mois éloigné de mon père, J'ignore le destin d'une tête si chère, Racine, Phèd. I, 1.

    Terme d'histoire naturelle. Écailles éloignées, écailles éparses à la surface du corps de l'animal sans se toucher.

    Feuilles éloignées, feuilles plus distantes entre elles qu'elles ne le sont dans la plupart des plantes.

  • 2Qui est au loin, dans l'espace ou dans le temps. Pays, temps éloigné. Les biens qu'ils font s'étendent jusque dans les siècles les plus éloignés, Fénelon, Tél. XXIV.
  • 3Il se dit de ce qui est séparé par un intervalle que l'on compare à une distance matérielle. On voit, et dans sa maison et dans sa conduite, avec des mœurs sans reproches, tout également éloigné des extrémités, Bossuet, le Tellier. Il n'y a point d'avantages trop éloignés à qui s'y prépare par la patience, La Bruyère, XII.
  • 4Qui s'écarte, qui diffère. Ce récit est éloigné de la vérité. Aussi, comme son but est différent du mien, Je dois prendre un chemin fort éloigné du sien, Corneille, Suite du Ment. II, 3. L'esprit de l'Église est bien éloigné de ces maximes, Pascal, Prov. 14.

    Adverbialement. Bien éloigné que les explications excusent le livre, elles en découvrent…, Bossuet, Préf. Cet emploi n'est plus guère usité ; on dit plutôt bien loin que.

  • 5Il se dit des personnes en un sens analogue. Être bien éloigné de faire une chose, n'en point avoir l'intention ou le pouvoir. Il était bien éloigné de jouir du plaisir de cette victoire, Fénelon, Tél. XVI. Jamais femme ne fut plus éloignée de toute espèce de coquetterie, Genlis, Théât. d'éduc. la Mère rivale, I, 3.

    Être bien éloigné de compte, n'être pas d'accord avec quelqu'un.

    Être éloigné de son compte, se tromper dans ses prévisions.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « éloigné »

→ voir éloigner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « éloigné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
éloigné elwanje

Évolution historique de l’usage du mot « éloigné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « éloigné »

  • Un parent riche n'est jamais éloigné. De Goudinet
  • Le jour éloigné existe, celui qui ne viendra pas n'existe pas. De Proverbe chinois
  • Un parent pauvre est toujours un parent éloigné. De Alphonse D'Houdetot
  • Ce samedi 4 juillet, la Terre atteindra le point de son orbite le plus éloigné du Soleil, appelé l'aphélie alors qu'en janvier, le point le plus proche était atteint. Toutefois, ce n'est pas la distance qui affecte les saisons. Explications. Tameteo.com | Meteored, Le 4 juillet, la Terre sera au point le plus éloigné du Soleil

Traductions du mot « éloigné »

Langue Traduction
Anglais distant
Espagnol distante
Italien lontano
Allemand entfernt
Chinois 遥远
Arabe بعيد
Portugais distante
Russe отдаленный
Japonais 遠い
Basque urrutiko
Corse distanti
Source : Google Translate API

Synonymes de « éloigné »

Source : synonymes de éloigné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « éloigné »

Éloigné

Retour au sommaire ➦

Partager