Distant : définition de distant


Distant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISTANT, ANTE, adj.

A.−
1. [Concerne l'espace] Qui est à une certaine distance (de quelque chose). Les lumières des petites gares clignaient, distantes, se précisaient proches, disparaissaient franchies (Hamp, Marée,1908, p. 51).
[+ compl. indiquant l'obj. ou le point de réf.] L'enceinte n'avait qu'une ouverture, tout au fond, dans la partie la plus distante de la maison (R. Bazin, Blé,1907, p. 277).Sur la gauche une ferme assez distante de deux autres qui étaient au contraire très rapprochées (Proust, Swann,1913, p. 182).
[+ compl. précisant la distance] Elle parlait de ce pays distant de quelques lieues, comme s'il eût été à l'autre bout de la terre (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 210).Du côté nord (...) : dix tours distantes entre elles d'une portée d'arc (France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. 127).
2. Au fig.
a) [En parlant de pers. ou de choses] Différent, éloigné. Quand on se trouve deux à cheminer, pas trop distants par l'âge et très rapprochés par la pente de l'âme (...) on se dit bien des choses (M. de Guérin, Corresp.,1833, p. 68).Ma conception de l'amitié et la conception courante sont si distantes l'une de l'autre que mon jugement s'en trouve ici infirmé (Du Bos, Journal,1928, p. 196).
Distant de.Aussi disait-on quelquefois, dans ces milieux, qu'il était distant. Et il était distant de ces milieux, oui, à coup sûr (Montherl., Filles,1936, p. 1062).Certains jours (...) je me sens aussi distant de mes livres que s'ils étaient l'œuvre d'autrui (Gide, Journal,1940, p. 25).
b) [En parlant d'une pers.] Qui garde ses distances, décourage les rapports familiers. Personne distante. Je ne trouve pas que vous soyez assez fière, assez distante (Renard, Œil clair,1910, p. 10).Le général restait très digne et même un peu sur la réserve, me semblait-il, comme distant (Gide, Journal,1943, p. 247):
1. On n'aimait pas Villars, au collège. On lui reprochait d'être distant, de « faire des manières ». C'était le meilleur élève de l'école. Mais ses airs toujours hautains, son isolement pendant les jeux, dans un coin, avec un livre, énervaient... Arland, L'Ordre,1929, p. 10.
P. méton. Air, regard, salut distant; dignité, discrétion, élégance, ironie, politesse, supériorité distante.
PARAD. Adj. souvent associés. Dédaigneux, fermé, fier, froid, glacé, hautain, réservé, retenu.
Distant en[+ subst. exprimant le domaine où se manifeste la réserve de la pers.] Le mari qui était froid comme un symbole, muet en famille comme le seraient les symboles, distant en affection comme eux (Giraudoux, Bella,1926, p. 62).Quel est le type de femme d'ici? Pâris. − Le tien, chère sœur. Un type effroyablement peu distant. Cassandre. − Ta Grecque est distante en amour? (GiraudouxGuerre Troie,1935, I, 4, p. 31).
B.− [Concerne le temps] Qui est éloigné dans le temps. Une époque à la fois assez distante et assez vague pour que je fusse tenté de m'en exagérer l'éloignement (Proust, Sodome,1922, p. 866):
2. ... la distante postérité reconnaîtra que la restauration a été, historiquement parlant, une des plus heureuses phases de notre cycle révolutionnaire. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 261.
[Suivi d'un compl. précisant la durée] Ces hautes pierres (...) intactes (...) depuis le jour, distant de huit siècles, où elles avaient quitté leurs échafaudages médiévaux (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 12).
Prononc. et Orth. : [distɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1370 « éloigné » (Oresme, Ethiques, 53 ds Littré); 2. 1829 « qui prévient la familiarité » (Stendhal, Prom. ds Rome, t. 2, p. 100). Empr. au lat. class.distans, part. prés. de distare « être éloigné, être différent ». Le sens 2 est dû à l'angl. distant (même sens, 1709 ds NED). Fréq. abs. littér. : 380. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 294, b) 214; xxes. : a) 494, b) 952. Bbg. Bonn. 1920, p. 47.

Distant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

distant

  1. Qui est séparé par un intervalle plus ou moins grand.
    • Leur but est de démontrer l’homologie de la flore et de la faune dans trois stations édaphiquement et climatiquement proches, distantes d'une dizaine de kilomètres. — (Jean-Michel Gobat, Michel Aragno & Willy Matthey, Le sol vivant: bases de pédologie, biologie des sols, Presses polytechniques & universitaires romandes, 2010, page 502)
  2. (Informatique) Qui est situé à un autre emplacement géographique, dont l’accès nécessite un passage par le réseau ajoutant de la latence.
    • Au tout départ, les VMs hébergées sur Public Cloud étaient associées à du stockage distant : c’était la solution logique d’un point de vue mutualisation, mais la latence réseau limitait les performances dans des proportions trop importantes. — (Damien Rannou, Public Cloud accélère jusqu’à x10 sur les IOPS, Blog OVH, 1er octobre 2018 → lire en ligne)
  3. (Figuré) Qui tient les gens à distance ; qui repousse la familiarité.
    • Je pensai que j'avais été trop aimable ou familière avec Adam Johnson et je rédigeai un texte froid et distant: [...]. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 11)
    • Tous deux, comme moi, sont grouillots mais un peu distants tout de même, une sorte de grouillots chefs qui ne m'appellent que « Petit Pierre » ce que je n'apprécie pas trop, mais je souhaite tellement être des leurs que j'accepte cette sorte de subordination. — (Pierre Biais, Du feu à l'incendie, Éditions Publibook, 2009, page 13)
    • Sofer se rendit compte qu'il souriait niaisement bien que les questions posées méritassent beaucoup plus de sérieux. Il se contrôla et reprit sa posture distante, plus ironique que vraiment sévère. — (Marek Halter, Le Vent des Khazars, Éditions Robert Laffont, 2011, chap. 4)

Adjectif

distant \Prononciation ?\

  1. Distant, lointain, éloigné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Distant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISTANT, ANTE. adj.
Qui est séparé par un intervalle plus ou moins grand. Ces deux villes ne sont distantes l'une de l'autre que de huit lieues. Il signifie aussi figurément Qui tient les gens à distance, qui repousse la familiarité. Ce personnage est hautain et distant. Avoir l'air distant. C'est sa timidité qui lui donne cette apparence distante.

Distant : définition du Littré (1872-1877)

DISTANT (di-stan, stan-t') adj.
  • Qui est à une certaine distance, en parlant des lieux. Ces deux villes sont distantes l'une de l'autre de cent kilomètres. Un homme qui était à côté de Josèphe, reçut un coup de pierre qui lui emporta la tête ; cette pierre était lancée par une machine distante de 375 pas, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. XI, 2e partie, p. 513, dans POUGENS. N'est-il pas infiniment plus simple de supposer au globe que nous habitons un mouvement de rotation sur lui-même, que d'imaginer, dans une masse aussi considérable et aussi distante que le soleil, le mouvement extrêmement rapide qui lui serait nécessaire pour tourner en un jour autour de la terre ? Laplace, Expos. II, 1.

    Il se dit aussi en parlant du temps. Ces deux époques ne sont pas fort distantes. Comme la vieillesse est l'âge le plus distant de l'enfance, Pascal, Préface, Vide.

    Terme de botanique. Se dit d'organes de même nature qui sont plus écartés sur la tige ou sur les rameaux que ne le sont d'ordinaire les organes semblables.

    Terme d'entomologie. Antennes distantes, celles qui sont écartées l'une de l'autre à leur origine.

HISTORIQUE

XIVe s. Et nous disons de ce qui est plus distant et plus dissemblable au moien, que il lui est plus opposé et plus contraire, Oresme, Eth. 53.

XVIe s. Et trouva l'on que la victoire avoit esté gaignée le mesme jour que le bruit s'en estoit levé à Rome, combien que les lieux soient distans l'un de l'autre de plus de douze cents cinquante lieues, Amyot, P. Æm. 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « distant »

Étymologie de distant - Littré

Lat. distans, de di… préfixe, et stans, qui est debout, de stare (voy. STABLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de distant - Wiktionnaire

Du latin distans.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « distant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
distant distɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « distant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « distant »

  • Sam a donc expliqué pourquoi il était si distant : « J’ai vu les anciennes aventures, donc je sais comme les gens peuvent être faux entre eux, par stratégie. Je pense que j’ai trop affiché ma lucidité à ce sujet  », a-t-il expliqué dans un premier temps, avant de préciser qu’il n’avait qu’une seule idée en tête : aller le plus loin possible. «  J’étais tellement concentré, j’avançais tout droit vers mes objectifs. Mais c’est dommage. J’aurais pu créer des liens, même si je ne suis pas sûr que cela aurait changé l’issue de mon aventure  », a-t-il conclu. sudinfo.be, Sam explique pourquoi il était si froid et distant avec les autres candidats de Koh-Lanta
  • Soyons aussi distants que si nous avions été mariés pendant longtemps et aussi bien élevés que si nous n'étions pas mariés du tout. De William Congreve
  • Il aime les femmes distantes, mais de près. De Jean Giraudoux / La guerre de Troie n'aura pas lieu
  • Plus les sentiments sont distants, plus les politesses sont nombreuses. De Proverbe chinois
  • Le péché n'est pas ce qu'en font les moralistes. L'état de péché c'est d'être distant de Dieu. De Henri Le Saux / La montée au fond du coeur

Images d'illustration du mot « distant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « distant »

Langue Traduction
Corse distanti
Basque urrutiko
Japonais 遠い
Russe отдаленный
Portugais distante
Arabe بعيد
Chinois 遥远
Allemand entfernt
Italien lontano
Espagnol distante
Anglais distant
Source : Google Translate API

Synonymes de « distant »

Source : synonymes de distant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « distant »



mots du mois

Mots similaires