La langue française

Nettoyer

Définitions du mot « nettoyer »

Trésor de la Langue Française informatisé

NETTOYER, verbe trans.

I. − [Le compl. d'obj. dir. désigne un subst. concr.]
A. − Rendre net, propre en débarrassant de tout ce qui salit, souille, ternit. Il avait essayé de nettoyer les vitres des cadres, car des traces de doigts marquaient les glaces (Huysmans,Là-bas, t.1, 1891, p.237).Avec un tampon imbibé d'éther, il nettoya la place de la piqûre, et, d'un mouvement preste, piqua profondément l'aiguille dans le muscle (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.355).
SYNT. Nettoyer l'argenterie, un fusil, les murs d'une pièce, le plancher, la table, des vêtements; nettoyer qqc. à la hâte, à coups de torchon, à grande eau; nettoyer à l'eau, à sec.
Emploi factitif. Le pauvre chemisier employa tout l'argent qui lui restait à faire poser du papier art-nouveau (...) à y faire placer des meubles art-nouveau, à faire nettoyer le tapis art-nouveau (taché par ses larmes) (Larbaud,Barnabooth, 1913, p.15).
Emploi pronom. passif. [La table] avait les pieds de chêne joints en croix, le dessus de hêtre. Ce bois se nettoie plus facilement (Pesquidoux,Livre raison,1928, p.160).
P. métaph. Depuis deux jours, il se sentait délivré d'elle, de ses sortilèges. Pas seulement délivré: nettoyé... oui, il lui semblait être lavé d'une sorte de souillure (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.534).
En partic. [Le compl. d'obj. dir. désigne le corps, une partie du corps] Laver, rendre propre. Une porte s'ouvrit, et son fils entra, nettoyé, peigné, souriant (Maupass.,Contes et nouv., t.2, M. Parent, 1886, p.589).La mère chinoise offre le petit enfant au chien de la maison qui lui nettoie le derrière avec soin (Claudel,Connaiss. Est, 1907, p.118).
Emploi pronom. réfl. Comment se nettoyer et se parer, quand on n'a ni salle de bains, ni cabinet de toilette (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.293):
1. Il enseigne qu'il faut, le matin, se laver à l'eau fraîche les yeux et les mains, marcher un peu et se détendre les membres, peigner ses cheveux et se nettoyer les dents... Faral,Vie temps st Louis, 1942, p.190.
P. anal., fam. Débarrasser (un organe) de ses impuretés, de ce qui l'encombre. Je n'examinerai pas ici si le thé relâche ou nettoie l'estomac (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p.128).Les muscles souffrants ressemblent à des éponges chargées de poussière; on nettoie les muscles comme les éponges, en les gonflant de liquide et en les pressant plus d'une fois (Alain,Propos, 1922, p.359).
B. − P. ext.
1. Rendre net en débarrassant de tout ce qui gêne, encombre. Celui-ci, tout en nettoyant sa pipe sur le marbre de la cheminée qu'il salissait, assista d'un air tranquille et satisfait à la décomposition prévue de Camille (Drieu La Roch.,Rêv. bourg., 1937, p.150).
Nettoyer un lieu de qqc.Les brancardiers ont profité de la destruction des mitrailleuses ennemies installées sur le fort pour sortir des cadavres dans le fossé sud, pour nettoyer l'infirmerie de tous ses immondices (Bordeaux,Fort de Vaux, 1916, p.244).Jacquot nettoya sa place de toutes les brindilles qui eussent pu gêner le confort de son assiette et s'installa (Queneau,Loin Rueil, 1944, p.49).
Nettoyer qqc. (un contenant) de qqc. (un contenu ou une partie du contenu).Il s'agissait de nettoyer la fontaine de sa vase. Ils décidèrent de remettre à plus tard le lavoir, mais de nettoyer la source (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p.132).
a) En partic.
Nettoyer un plat, une assiette. Manger tout le contenu d'un plat, d'une assiette. Synon. faire les plats* nets.Poil de Carotte, qui n'a plus de timbale, ne se préoccupe que de ne pas nettoyer son assiette, trop tôt, par gourmandise, ou trop tard, par lambinerie (Renard,Poil carotte, 1894, p.97).Ah! te voilà, toi? Tu as rattrapé le temps perdu? L'assiette est nettoyée?... (Hermant,M. de Courpière, 1907, i, 5, p.5).
[Le compl. d'obj. dir. désigne un animal domestique] Débarrasser les souillures, les saletés laissées par les animaux. Olivier était à nettoyer les porcs: on voyait les fourchées de fumier qu'il jetait et qui restaient là à fumer par terre (Giono,Gd troupeau, 1931, p.62).
[Le compl. d'obj. dir. désigne un poisson] Écailler, parer un poisson. Le poisson nettoyé et vidé, on le coucha sur un lit de fenouil et de thym odorant que Marthe avait cueilli au jardin (Moselly,Terres lorr., 1907, p.182).
[Le compl. d'obj. dir. désigne un légume] Laver, éplucher un légume. Elle avait arraché les derniers poireaux du jardin, cueilli de l'oseille, et elle nettoyait précisément les légumes (Zola,Germinal, 1885, p.1222).
[Le compl. d'obj. dir. désigne un manuscrit] Mettre au propre. M. Delteil (...) ne crut mieux faire que de donner à nettoyer ses manuscrits à l'imprimerie. Au moins, il avait une copie à peu près nette de ses travaux (Champfl.,Souffr. profess. Delteil, 1855, p.177).
b) Spécialement
AGRIC., SYLVIC. Débarrasser une terre de toute la végétation indésirable. Voici la septième année que j'emploie à nettoyer ce sol agreste, à renverser et brûler les arbres et les buissons dont il étoit encombré (Crèvecoeur,Voyage, t.2, 1801, p.154).D'autres jours, ils avaient l'idée de nettoyer le jardin, au bout d'un quart d'heure une fatigue les prenait (Flaub.,Bouvard, t.2, 1880, p.53).Femmes et enfants sont enrôlés pour nettoyer les champs et pour aider à la récolte, tandis que les plus petits jouent le rôle d'épouvantails (Lowie,Anthropol. cult., trad. par G. Métraux, 1936, p.45).Au part. passé adj. Je vous cède une terre toute molle et nettoyée, une belle terre sans aucun venin, pure comme une pucelle, vous n'y trouveriez pas une racine, pas une pierre aussi grosse que le poing (Claudel,Pain dur, 1918, ii, 3, p.450).
Nettoyer les grains. Retirer tous les corps étrangers qui s'y sont mêlés. Le procédé primitivement employé pour nettoyer les grains fut le triage à la main; mais dès l'antiquité ce procédé long et peu fidèle fut remplacé par le lançage à la pelle et par l'emploi du van et du crible (Privat-Foc.1870).
Nettoyer qqc. de qqc.Quarante-cinq ouvrières, une douzaine d'hommes y travaillaient à broyer le lin et à le nettoyer de ses paillettes avant de l'envoyer aux filatures (Van der Meersch,Empreinte dieu, 1936, p.207).
[En parlant d'un arbre, d'une plante] Enlever les branches, brindilles, feuilles mortes, les fleurs fanées. Passer des heures à nettoyer avec un sécateur de vieux lierres de leurs brindilles mortes (Goncourt,Journal, 1870, p.696).
[Sans compl. d'obj. second.] Il nettoyait un rosier grimpant, car il tenait son sécateur à la main, et l'échelle était encore contre le mur (Zola,Terre, 1887, p.184).
TECHN. MILIT. Éliminer (d'une position, d'un terrain conquis) les ennemis (qui s'y trouvent). Nettoyer une tranchée à la grenade. Les troupes du 9ecorps se portent à l'attaque à gauche de la 42edivision, progression lente et difficile à travers des boqueteaux qu'il faut nettoyer à la baïonnette et par-dessus les nombreux cadavres ou blessés de la garde prussienne (Foch,Mém., t.1, 1929, p.131).Laissez les portes, elles sont gardées. Je vais nettoyer un bout de rue avec la mitrailleuse (Malraux,Espoir, 1937, p.642).
[Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, supprimer, tuer. Synon. liquider.Il a été nettoyé par un obus. L'infanterie, quand elle marchera, croira ne trouver que des déchets de matériel et une garnison nettoyée ou tellement réduite et bouleversée qu'elle sera incapable d'une défense (Bordeaux,Fort de Vaux, 1916, p.84).Vous savez la nouvelle? L'aviation a enfin pu donner. −Oui, mille avions! −Ils sont nettoyés. −C'est la fin (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.12).
Fam. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, épuiser, laisser sans réaction, tuer. Le pauvre diable n'a pas eu de chance. On l'avait mis dans la salle des fiévreux, et il y a gagné la fièvre typhoïde. Ça l'a nettoyé en trois jours (Courteline,Train 8 h 47, Mal de gorge, 1886, iii, p.164):
2. ... il était devenu en fer, tant il s'était frotté aux outils. D'ailleurs, elle avait raison: un monsieur qui n'aurait jamais forgé un rivet ni un boulon, et qui aurait voulu faire joujou avec son marteau de cinq livres, se serait collé une fameuse courbature au bout de deux heures. Ça n'avait l'air de rien, mais ça vous nettoyait souvent des gaillards solides en quelques années. Zola,Assommoir, 1877, p.530.
P. anal. Débarrasser un lieu des gens dangereux ou indésirables qui s'y trouvent. La police a nettoyé le quartier. Il passa et repassa plusieurs fois devant l'évêque avec un air de bravade, et finit par dire tout haut qu'il faudrait que la ville de Tours fût nettoyée d'auvergnats (Thierry,Récits mérov., t.2, 1840, p.226):
3. ... on a ouvert des dépôts et des ateliers de travail, où l'indigence laborieuse trouve une existence assurée au prix d'un travail honnête (...). Grâce à ces mesures, qu'une police infatigable seconde avec tant de persévérance, les rues de Paris sont nettoyées de cette foule de vagabonds qui, sur les traces de Gusman d'Alfarache, spéculaient joyeusement sur la pitié publique. Jouy,Hermite, t.1, 1811, p.40.
2. Rendre les contours de quelque chose nets et distincts. Avec la vidure, petite scie à main à dents très fines, on rend le pied de la dent carré et on nettoie les bavures qui existent dans l'intervalle (Rousset,Trav. pts matér., 1928, p.120).Il roule un morceau de mie de pain, puis nettoie négligemment le pourtour de deux ou trois lettres. Il ricane: −J'ose pas appuyer. J'ai peur de passer à travers (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.140).
3. Fam. Priver quelqu'un de ses moyens et en partic., de son argent, de ses biens, le ruiner. Synon. liquider.Être nettoyé au jeu. Je parie que tu as fait des bêtises, que tu t'es fait nettoyer aux cartes, n'est-ce pas? (Courteline,Femmes d'amis, Fils, 1885, p.130).Vous êtes sans le sou, nettoyé par la roulette; un yacht, une femme et, peut-être, un gosse sur les bras, il s'agit de s'en tirer (A. Daudet,Pte paroisse, 1895, p.138).
II. − Au fig. [Le compl. d'obj. dir. désigne un subst. abstr.] Supprimer, éliminer, faire disparaître. Nous touchons au dernier degré de pourriture. Il faut nettoyer ce mal. Comment? En mettant au-dessus de ces partis en dissolution l'intérêt national (Barrès,Cahiers, t.10, 1914, p.304).
Nettoyer qqc. de qqc.Épurer, débarrasser. Il fallait nettoyer la science de beaucoup de préjugés (Say,Écon. pol., 1832, p.38):
4. ... des soldats qui promènent leurs habits grattés et leur peau frottée, l'unique bijou de leur plaque d'identité gravée scintillant au soleil sur leur capote, (...) se hasardent, avec soin, dans le beau décor nettoyé de tout cauchemar. Barbusse,Feu, 1916, p.323.
Emploi pronom. réfl. Je l'aime pour avoir choisi si exquisement ce qu'il y avait de mieux en lui, pour s'être nettoyé si soigneusement de toute naïveté (Rivière,Corresp. [avec Alain-Fournier], 1905, p.96).C'est peut-être, de ma première éducation puritaine, ce dont j'ai le plus de mal à me nettoyer (Gide,Faux-monn., 1925, p.1031).
REM. 1.
Nettoyable, adj.Qui peut être nettoyé. (Ds Littré).
2.
Nettoyant, -ante, adj. et subst. masc.(Produit) qui nettoie. Brosse nettoyante. Le savonnage, ou traitement nettoyant complétant le lessivage, qui est fait en frottant, battant ou brossant le linge lessivé dans un bain tiède d'eau de savon: les dernières traces de crasse sont détachées (Lar. mén.1926, p.191).
Prononc. et Orth.: [netwaje], (il) nettoie [netwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. «purifier (moralement)» nattïer son cuer en la confessïon (Sermons de St Bernard, 18,40 ds T.-L.); 2. a) xiiies. [ms.] netoiier [aucune rien] «rendre [quelque chose] propre, net, pur» (Chrétien de Troyes, Erec, éd. W. Foerster, 5134, var.: Si li a ses plaies bendees, Et netoiees et lavees); ca 1215 soi netiier (Raoul de Houdenc, Eles, 569 ds T.-L.); b) 1262 naitoier [le puis] (Jean Le Marchant, Miracles de N.-D. de Chartres, éd. P.Kuntsmann, XIII, p.128, 37); 3. «débarrasser, délivrer, libérer de ce qui gêne, qui nuit» a) ca 1210 netoiier [aucun] de [aucune rien] «délivrer [quelqu'un] de [un mal qui l'accable]» (Robert de Clary, Constantinople, LXXXIII, éd. Ph. Lauer, p.83: qui creanche i aroit si seroit netiés de se maladie); b) ca 1274 «délivrer, libérer de ce qui opprime» (Adenet Le Roi, Berte, éd. A. Henry, 1482); c) 1282 «éliminer, supprimer (ce qui nuit)» nethoyer herbe (doc. ds Gdf. Compl.); d) ca 1468 «débarrasser [un écrit] de ce qui l'encombre ou est superflu» (Ch. Soillot, Debat de felicité, ms. Bruxelles, fol. 1 vo, ibid.); 4. ca 1260 «libérer un lieu de ses occupants» (Récits d'un ménestrel de Reims, éd. N. de Wailly, § 56, p.30: la citeiz fust netoïe des cors des Sarrazins); 1272 (Établissements de St Louis, éd. P.Viollet, XXXVIII, t.2, p.54: netoïer sa juridiction [du prevost] des mauvais homes et des mauvaises fames); 1671 milit. nettoyer les tranchées (Pomey); 5. «vider, dépouiller en emportant» a) 1538 «dépouiller quelqu'un de son argent» (Est., s.v. emungo); b) 1611 nettoyer au balai «emporter tout ce qui se trouve dans une maison» (Cotgr.); 1694 (Ac.: Les sergents ont tout emporté, ils ont tout nettoyé dans cette maison); c) 1678 «dilapider» nettoyer un monceau de pistoles (La Fontaine, Fables, VIII, 7); 6. 1844 pop. «éliminer en tuant» (Dict. complet [anonyme] d'apr. Esn.). Réfection, d'apr. l'adj. net*, du verbe a. fr. noiier «débarrasser, délivrer» (1remoitié xiies. Psautier d'Oxford, éd. F. Michel, XVIII, 13; 1155 Wace, Brut, éd. I. Arnold, 1169; demeuré dans le vosgien noyé «racler des légumes», cf. FEW t.7, p.144a), issu, de même que le cat. nedejar, d'un lat. vulg. *nitidiare, dér. de nitidus, v. net. Les sens développés par nettoyer sont dér. de l'adj. net. Fréq. abs. littér.: 972. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 602, b) 1381; xxes.: a) 1929, b) 1718. Bbg. Gohin 1903, p.368. _Pauli 1921, p.53. _Sain. Arg. 1972 [1907] p.62, 125.

Wiktionnaire

Verbe

nettoyer \ne.twa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre net et propre.
    • C'était le branle-bas de combat au paradis. Dieu le Père observait d'un œil distrait ses hordes d'anges astiquer les nuages pour la fête de Noël. On avait nettoyé la crèche, mis de la paille fraîche, brossé le bœuf et l'âne. — (Micheline Duff, « Les Semences d'Amour », dans les Contes de Noël : Pour les petits et les grands, Québec Amérique, 2012)
    • Elles accomplissaient des tâches qui leur étaient a priori familières : elles nettoyaient le riz, pilaient l'igname et moulaient le maïs. Elles travaillaient aussi comme cuisinières, à la place ou, parfois, en compagnie du coq, et préparaient des repas pour les centaines d'habitants du navire. — (Marcus Rediker, À bord du négrier. Une histoire atlantique de la traite, traduit de l'anglais par Aurélien Blanchard, éditions du Seuil, 2013)
    • Lorsque le poulet eût été parfaitement nettoyé, Cogolin s'aperçut qu'il avait encore soif et demanda une bouteille d'un vin de Beaugency. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Le mécanisme de ce cylindre, quoique de la dernière simplicité, ne fut d'abord que très-embrouillé dans ma tête; mais, en attendant que mes premières idées se nettoyassent, je fus si aise de les avoir eues, que j'en tressaillis, […]. — (« Quatrième mémoire : Projet d'un nouvel orgue... », dans les Œuvres complètes de Diderot, tome 9, Paris : chez Garnier frères, 1875, page 158)
    • La pièce a été soigneusement nettoyée à grands coups de balai, de serpillière et de détergent afin de rendre l'endroit vivable. — (Christian Regaud, L'Opale d'Abraham (ou Le Dôme à Palabres), Paris : Éd. La Bruyère, 2009, page 47)
    • Nettoyer un plat : (Familier) Le rendre net en mangeant tout ce qu’il contenait.
  2. (Figuré) Évacuer ; faire disparaître des indésirables, au besoin en les supprimant.
    • […]: il y a plus, c’est que les sarclages et l’arrachement ont nettoyé le sol de toutes les plantes étrangères, […]. — (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • On commence d'abord par nettoyer le sol en arrachant les ronces, les épines, les bruyères, etc., puis on procède à l'abatage du taillis. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 162)
    • Les Versaillais balayèrent place Blanche une barricade défendue par deux cents femmes suivant l'exemple de Louise Michel, une des dirigeantes de la Commune. Puis ils nettoyèrent au canon la place de Clichy. — (Georges Fleury, De Gaulle: De l'enfance à l'appel du 18 Juin, Flammarion, 2007, page 42)
  3. (Peinture) Rendre plus pur, plus net et plus correct.
    • Nettoyer des contours.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NETTOYER. (Il se conjugue comme BROYER). v. tr.
Rendre net, propre. Nettoyer un habit, des souliers, des bottes. Nettoyer une maison du haut en bas. Nettoyer les rues. Nettoyer les fossés d'un château. Nettoyer un port. Nettoyer un canon, un fusil, une montre. Fam., Nettoyer un plat, Le rendre net en mangeant tout ce qu'il contenait. Fig., Nettoyer la mer de corsaires, les chemins de voleurs, Rendre la mer, les chemins libres; en chasser les corsaires, les voleurs. On dirait dans le même sens : La place a été nettoyée des manifestants qui l'avaient envahie. Fig., Nettoyer la tranchée, En chasser, en tuer ou en faire prisonniers les occupants. Fig., en termes de Jeu, Nettoyer le tapis, Gagner tout l'argent qui est sur le jeu. En termes de Peinture, Nettoyer des contours, Les rendre plus purs et plus corrects.

Littré (1872-1877)

NETTOYER (nè-to-ié ; plusieurs disent nè-toi-ié ; au XVIIe siècle, quelques-uns prononçaient netteyer, CHIFFLET, Gramm. p. 220 ; Richelet, de son côté, dit que le grand usage est pour nettéier, et que nettoyer ne se dit guère que par les poëtes. L'y grec se change en i toutes les fois qu'il est suivi d'un e muet : je nettoie, je nettoierai) v. a.
  • 1Rendre net, débarrasser de ce qui est sale. Nettoyer les rues. Se nettoyer les dents. Nettoyer du blé. L'esprit d'exactitude qui sait ranger sait aussi nettoyer les murailles, Fénelon, Éduc. filles, ch. 11. Il l'amena chez lui, le nettoya, lui donna du pain et de la bière, Voltaire, Candide, 3. Servi par vingt domestiques, et nettoyant tous les matins mes souliers, Rousseau, Lett. à Grimm, Corresp. t. IV, p. 309, dans POUGENS.

    Absolument. Je vous commets au soin de nettoyer partout, Molière, l'Avare, III, 1.

    Fig. Nettoyer un homme sans vergettes, le battre, le rosser.

  • 2 Fig. et familièrement. Nettoyer une maison, une chambre, prendre et emporter tout ce qui s'y trouve.

    Nettoyer les brocs, vider les pots, bien boire.

    Nettoyer les plats, bien manger.

    Nettoyer un tas d'écus, le faire disparaître en s'en emparant. Échevins, prévôt des marchands, Tout fait sa main : le plus habile Donne aux autres l'exemple, et c'est un passe-temps De leur voir nettoyer un monceau de pistoles, La Fontaine, Fabl. VIII, 7.

    Nettoyer le tapis, gagner tout l'argent qui est sur jeu.

    Nettoyer une personne, lui gagner tout son argent.

    On dit dans le même sens : nettoyer le gousset.

  • 3 Fig. Débarrasser de. Si jamais mon courage D'infâmes assassins nettoya ton rivage, Racine, Phèdre, IV, 2. Les escadres [de Louis XIV] nettoyaient les mers infestées par les corsaires, Voltaire, Louis XIV, 14. Il y a plusieurs Européens au Cap qui gardent des chouettes apprivoisées qu'on voit courir autour de leurs demeures et qui servent à nettoyer leurs chambres de souris, Buffon, Oiseaux, t. II, p. 193.
  • 4 Terme militaire. Chasser l'ennemi de quelque poste. Elle [la flotte] était composée de soixante galères à cinq rangs de rames, qui étaient pleines d'hommes armés d'arcs, de frondes et de dards, pour nettoyer les murailles, Rollin, Histoire anc. Œuvr. t. X, p. 69, dans POUGENS. [Les Suédois] poursuivent les Turcs de chambre en chambre, tuent ou blessent ceux qui ne fuient point, et en un quart d'heure nettoient la maison d'ennemis, Voltaire, Charles XII, 6.

    On dit dans le même sens : nettoyer des places. M. de Munster a nettoyé beaucoup de petites places sur l'Aa, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 182, dans POUGENS.

    Nettoyer la tranchée, en chasser les assiégeants. Ce maréchal [Créqui assiégé] fait des miracles : il nettoie tous les deux ou trois jours la tranchée avec une propreté extraordinaire, Sévigné, 9 septembre 1675. Une sortie qui nettoyait la tranchée, Hamilton, Gramm. 8.

    Nettoyer ou enfiler, tirer sur toute la longueur d'une ligne droite.

  • 5Nettoyer son bien, le débrouiller, le débarrasser des dettes, hypothèques, etc. L'embarras était le bien ; j'en avais fort besoin pour nettoyer le mien, Saint-Simon, 15, 168. J'avais jeté les yeux sur une petite fermière, parce que je trouvais une somme d'argent pour nettoyer de gros biens que j'ai en direction, Regnard, Attend. sous l'orme, sc. 3.

    On dit dans le même sens : nettoyer les affaires de quelqu'un.

  • 6En peinture, nettoyer des contours, les rendre plus purs, plus corrects.
  • 7 Fig. Purifier, purger. Quant à leurs fonctions [des académiciens], qu'elles seraient de nettoyer la langue des ordures qu'elle avait contractées, ou dans la bouche du peuple, ou dans la foule du palais et dans les impuretés de la chicane, ou par les mauvais usages des courtisans ignorants, Pellisson, Histoire de l'Acad. I. Des Lamoignon qui nettoient nos lois de la rouille ancienne de la barbarie, Voltaire, Frag. sur l'hist. XX. Il faut avoir l'esprit net pour faire une tragédie ; laissez-moi nettoyer ma tête, Voltaire, Lett. d'Argental, mai 1761.

    Absolument. La pénitence se plaint de toi [pécheur] : j'ai, dit-elle, deux qualités : je guéris et je préserve, je nettoie et je fortifie, Bossuet, Sermons, Rechutes, 2.

  • 8Se nettoyer, v. réfl. Se débarrasser de saletés. Il prit un bain et se nettoya.

    Fig. Et qui s'est nettoyé de vices Ne lui fait point de vœux qui ne soient exaucés, Malherbe, VI, 16. Il faut d'aucuns péchés Te nettoyer en ce saint purgatoire, La Fontaine, Fér.

  • 9Être débarrassé de saletés. Cette étoffe se nettoie facilement.

    Terme d'horticulture. On dit qu'une fleur panachée se nettoie, pour exprimer que les couleurs deviennent moins brouillées, plus détachées les unes des autres.

HISTORIQUE

XIIIe s. Les maisons [elles] firent baloier, Desseurre et dessous netoier, Bl. et Jehan, 4580. Et mout doit chascun espargnier et netoyer sa conscience, et bien garder que par lui ne soit blecée la foi ne empirée, Ass. de Jérus. 103. Lors fist crier li rois Phelippes, que la cités fust netoiie des cors as Sarrasins, Chr. de Rains, 39.

XIVe s. Les deux emonptoires netoient le cervel des superfluités, H. de Mondeville, f° 15, verso.

XVe s. L'armée du duc de Lancastre avoit nettoyé tous les havres de Normandie des François, Froissart, II, II, 29. Et outre, dit messire Guillaume Helmen, pour moi nettoyer et purger de tout blasme, Froissart, II, III, 73. Si vous conseille que vous fassiez traiter devers le dit Berthaut, que volontiers vous prendrez sa fille à femme, à la fin qu'il vous oste et nettoye de toutes dettes, Froissart, II, III, 91. Et luy dy [à Charles VII] que partir volons, Pour aller droit à Beaugenci Et à Meung où les Anglais sont… Dy luy que nostre intension Est nestoyer ce pays ci, Et les mectre à confusion, Myst. du siége d'Orléans, p. 668. Bien nectié du moisy de tristesse, Orléans, Bal. 122.

XVIe s. Hercules alloit partout le monde, cherchant les meschans pour en nestoyer la mer et la terre, Amyot, Thésée, 9. Ils resusciterent les morts, chasserent les diables, nettoyerent les ladres, gairirent les malades, Calvin, Instit. 1176.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NETTOYER, v. act. (Gram.) c’est ôter les ordures. Il se dit des choses matérielles : comme nettoyer un habit, un verre ; &c. & des choses intellectuelles, nettoyer ses idées, &c.

Nettoyer les épices, les drogues, &c. en Pharmacie, c’est en ôter les immondices, les ordures & la poussiere qui y sont mêlées, & séparer le bon du mauvais : c’est la même chose que monder. Voyez Monder.

Nettoyer, (Fortific.) terme dont on se sert quelquefois dans la guerre des sieges, pour exprimer l’action d’une sortie, lorsqu’elle a comblé la tranchée, & qu’elle en a chassé l’ennemi. Ainsi nettoyer la tranchée, c’est en chasser l’ennemi, & la détruire ou combler. (R)

Nettoyer, Rectifier, (Jardinage.) se dit d’une tulipe panachée, qui n’étant pas bien nette la premiere année, se nettoie & se rectifie la seconde. Si elle continue à être brouillée, il la faut rejetter de la plate bande. Quand la fleur est de belle forme & bien taillée, & que la couleur domine le panaché, on a quelqu’espérance qu’elle se rectifiera. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nettoyer »

Du latin nitidare. Se disait netier, neteer, neteier, nier en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Net, et le suffixe oyer, qui répond à la finale italienne eggiare ; bourg. nettoué ; Berry, netteyer, netteger, nettir ; normand, nater, netier, néquier ; wallon, nètî ; Hainaut, nétier ; génev. nettayer ; provenç. netejar, neteyar, nedejar, nedeyar ; cat. netijar. Le latin nitidare, de nitidus, net, avait donné nier : Puis ont le cors lavé et très bien fait nier, Ch. d'Ant. VIII, 1091. La forme normande nater vient de l'ancienne forme nat (voy. l'historique de NET).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nettoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nettoyer netwaje

Citations contenant le mot « nettoyer »

  • Le gouvernement trouve des centaines de millions pour nettoyer la Libye de son dictateur, il ne trouve pas de quoi payer un spécialiste de la serpillière pour nettoyer les toilettes d’un tribunal en Meurthe-et-Moselle. De Delfeil de Ton / Siné Mensuel N°3 - novembre 2011
  • Chez les chamois, quand Madame se fait faire un lifting, on garde les peaux pour nettoyer les carreaux... De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Les fumeurs de pipes passent beaucoup de temps à nettoyer, préparer et s’amuser avec leur pipe, ils n’ont pas le temps d’avoir des problèmes. De Bill Vaughan
  • S'il y a plus de femmes que d'hommes sur la Terre, c'est parce qu'il y a plus à nettoyer qu'à réfléchir. De Anonyme
  • Les lois et les institutions sont comme des horloges ; de temps en temps, il faut savoir les arrêter, les nettoyer,les huiler et les mettre à l'heure juste. De George Gordon, Lord Byron
  • Prévenir la trahison, débusquer le faux ami, le jaloux parent, le traître avant qu'il inocule son venin est une opération aussi complexe que de nettoyer l'anus d'une hyène. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Si vous vous êtes mal comporté repentez-vous, faites amende honorable et promettez de mieux vous comporter la fois prochaine. Ne ressassez pas vos erreurs. Se trainer dans la boue n’a jamais été le meilleur moyen de se nettoyer. De Aldous Huxley / Brave New World
  • Le défi est pacifique et citoyen : nettoyer la cité pour la rendre plus belle. Les jeunes de Trappes ont affronté, ce mercredi après-midi, leurs homologues de Garges-les-Gonesse (Val-d'Oise) dans le cadre de la deuxième édition du challenge « Ma cité va briller ». Durant deux heures, entre 16 et 18 heures, une centaine de jeunes de tous âges se sont lancés à l'assaut de leur quartier avec gants et sacs-poubelles afin de récolter le maximum de déchets. leparisien.fr, «Ma cité va briller» : entre Trappes et Garges, un duel pour nettoyer les quartiers - Le Parisien
  • Pour un cordon bleu, il est inadmissible de déchaîner son savoir-faire dans une cuisine sale et poussiéreuse. Si vous êtes équipé d’un appareil de cuisson moderne, vous êtes intéressé de savoir comment nettoyer une plaque de cuisson d’une manière efficace. La technologie des plaques à induction est fantastique pour les cuisines contemporaines. En appliquant la chaleur exactement où et quand c’est nécessaire, vous pouvez cuisiner avec une vitesse et une flexibilité maximales, tout en économisant de l’énergie. Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., Comment nettoyer une plaque à induction efficacement ?
  • Le Rapport sur le marché Verre facile à nettoyer a également fourni des données sur l’impact du COVID 19 sur le marché mondial. Le monde fait face à une crise mondiale de la santé sans précédent dans les 75 dernières années. Elle a touché tous les segments de la population et est particulièrement préjudiciable aux membres des groupes sociaux dans les situations les plus vulnérables. Ainsi, l’économie mondiale a beaucoup de prétention face à cette pandémie. Le Rapport comprend des données complètes sur l’impact du COVID 19 sur le marché Verre facile à nettoyer pour aider les utilisateurs à prendre des décisions à grande échelle. Instant Interview, Impact du marché Verre facile à nettoyer mondial de Covid-19 (2020 à 2027) | Pilkington Glass, PPG Industries, Ravensby Wins Glass Company, Agalite, Diamond Fusion – Instant Interview
  • Marla Cilley, une experte en gestion du temps, a créé ce hack encourageant les gens à se concentrer sur le nettoyage de petites zones de leur maison pendant 15 minutes, avec des pauses de 15 minutes après le désencombrement. Selon Cilley, ou la FlyLady, comme elle est surtout connue, « le nettoyage n’a pas besoin d’être un marathon. Votre maison ne s’est pas salie en un jour et elle ne sera pas non plus propre en un jour. En raison du peu de temps passé à nettoyer, vous serez en mesure de maîtriser avec succès la tâche à accomplir sans vous épuiser totalement. » Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., Méthode Flylady : nettoyer et ranger votre maison

Images d'illustration du mot « nettoyer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nettoyer »

Langue Traduction
Anglais clean
Espagnol limpiar
Italien pulito
Allemand reinigen
Chinois 清洁
Arabe نظيف
Portugais limpar \ limpo
Russe чистый
Japonais 掃除
Basque garbi
Corse pulita
Source : Google Translate API

Synonymes de « nettoyer »

Source : synonymes de nettoyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nettoyer »

Nettoyer

Retour au sommaire ➦

Partager