La langue française

Brosser

Définitions du mot « brosser »

Trésor de la Langue Française informatisé

BROSSER, verbe.

A.− Emploi trans. Nettoyer en frottant avec une brosse. Brosser un habit, se brosser les dents :
1. Il se crotta, l'étudiant, il fut forcé de faire cirer ses bottes et brosser son pantalon au Palais-Royal. Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 67.
2. Le 8 juin, les mutins cirèrent leurs souliers, astiquèrent leurs cuirs, brossèrent leurs effets, et propres comme pour une revue, rejoignirent. Barrès, Mes cahiers,t. 11, 1917-18, p. 282.
Rem. (sur la constr. réfl.). Selon l'usage habituel quand il s'agit de compl. d'obj. désignant des parties du corps, l'adj. possessif réfl. est remplacé par l'art. défini, l'idée réfl. étant exprimée par le pronom correspondant employé en fonction du compl. indirect : je brosse mes dents, il brosse ses cheveux remplacés par : je me brosse les dents, il se brosse les cheveux.
P. méton. Brosser qqn.Brosser ses vêtements. P. métaph. Rouer de coups ou infliger une défaite.
Emploi abs. :
3. Ses jours se passaient à brosser, à nettoyer, à fourbir. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 62.
1. PEINT. Peindre les fonds d'un tableau à la brosse; réaliser de grandes compositions picturales :
4. Je ne conteste pas son talent de peintre [Bergotte] nul ne s'en aviserait, duchesse. Il sait graver au burin ou à l'eau forte, sinon brosser, comme M. Cherbuliez, une grande composition. Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 222.
a) Péj. Peindre à la hâte :
5. ... elle avait fait un vœu à Notre-Dame de la Garde, et son fils ayant été sauvé, elle venait à Marseille faire faire l'ex-voto. Anatole se hâta de brosser l'apparition de la bonne Notre-Dame à la mère près de son fils couché. E. et J. de Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 126.
b) Au fig. Décrire à grands traits :
6. ... je me chargerais, et si je n'avais pas des choses moins importantes à faire, de « brosser »... d'après Sainte-Beuve, un « Tableau de la Littérature Française au xixesiècle »... Proust, Chroniques,1922, p. 207.
2. JEUX et SP.
a) Brosser les cartes. Mêler les cartes avant d'engager la partie :
7. ... nous voilà assis à la table de whist... en face de quelque vieil enfant candide ... qui nous dit, tout en brossant les cartes, le regard émoustillé par-dessus les lunettes : « Hé! hé! mon gaillard... vous en faites des orgies là-bas avec vos actrices ». A. Daudet, Pages inédites de crit. dram.,1897, p. 217.
b) Brosser la balle. Donner à la balle un effet particulier de rotation.
3. Arg., fam. Se brosser.Être obligé de se passer de ce que l'on désire. Se brosser le ventre. N'avoir pas de quoi manger :
8. Elle [Gervaise] avait le cœur tout gonflé, en ne voulant pas avouer qu'elle se brossait le ventre depuis la veille. Zola, L'Assommoir,1877, p. 755.
B.− Emploi intrans., VÉN. [En parlant du cerf] Passer à travers les taillis :
9. ... l'Heureuse tourne court, brosse tête baissée dans le fourré et me porte juste à l'endroit où le chevreuil venait d'être abattu : le roi paraît. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 172.
Rem. Pour le belgicisme brosser « faire l'école buissonnière », cf. brousser rem.
PRONONC. : [bʀ ɔse], (je) brosse [bʀ ɔs].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1374 « frotter avec une brosse » bruissier (Compte de Jean du Parc, receveur de Mons dans Dehaisne, Doc. concernant l'hist. de l'Art dans la Flandre, l'Artois et le Ainaut, Lille, 1886, p. 522); 1450, mars, broisser (Ord. XI, 127 dans Gdf. Compl.); 1680 impr. (Rich.); 1845 fig. et pop. « battre » (Besch.). Dér. de brosse*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 318. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 257, b) 483; xxes. : a) 536, b) 552.
DÉR.
Brossure, subst. fém.,peauss. Couleur appliquée à la brosse sur les peaux à teindre. Attesté dans la plupart des dict. gén. Dernière transcr. dans DG : brò-sūr. 1reattest. 1732 (Rich.); dér. de brosser, suff. -ure*.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 139. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 174. − Quem. 2es. t. 3 1972, p. 28. − Sain. Lang. par. 1920, p. 404. − Wexler (P.J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 216.

Wiktionnaire

Verbe

brosser \bʁɔ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se brosser)

  1. Frotter, nettoyer avec une brosse.
    • Se brosser les dents.
    • Brosser un cheval.
  2. Frotter avec une brosse l’habit, le vêtement que quelqu’un a sur lui.
    • Se faire brosser par son domestique.
  3. (Figuré) (Familier) Donner des coups, infliger à quelqu’un une défaite.
  4. Peindre à la brosse, il se dit surtout d’une exécution rapide et peu soignée.
    • Il est d’ailleurs connu pour cet aspect de son œuvre en particulier où il acquiert très tôt une réputation telle que, pour être bien dans le monde, on se devait de se faire brosser le portrait par Théo Van Rysselberghe. — (Ronald Feltkamp, Théo van Rysselberghe, catalogue raisonné, Racine, 2003, page 171)
  5. (Figuré) Décrire ; présenter une description.
    • Comme Pennequin en rupture de ban avec son milieu, Pouvourville, annamitophile convaincu, qui fut plus tard le conseiller discret mais influent d'Albert Sarraut, brosse ici un tableau plein d'admiration pour la personnalité de son chef. — (Samia El Mechat, Coloniser, pacifier, administrer : XIXe-XXIe siècles, CNRS, 2014)
  6. (Belgique) Ne pas assister aux cours, ne pas aller à l’école.
    • Les cours c’est comme les cheveux, plus ils sont longs plus on les brosse !
  7. (Intransitif) (Chasse) Courir au travers des bois les plus épais.
  8. (Intransitif) (Canada) (Familier) S'enivrer, en parlant de l'alcool, cuiter.
    • Toujours en train de brosser celui-là.
  9. (Pronominal) Frotter avec une brosse.
    • Se brosser les cheveux.
  10. (Pronominal) (Figuré) (Familier) Se passer de quelque chose. — Note : Il est le plus souvent utilisé à l’infinitif et est précédé du verbe pouvoir, qui lui, est conjugué.
    • Des voleurs  ! renchérissait un autre, et ils pourront se brosser pour avoir ma voix au mois de mai  ! — (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À l’instant, j’ai failli écrire à Julia : « Je te préviens : si tu t’approches de Terence, tu te brosseras pour que je joue Roméo. » — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 114)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROSSER. v. tr.
Frotter, nettoyer avec une brosse. Brosser un habit, des souliers, des meubles. Se brosser la tête, les dents. Brosser un cheval. Se faire brosser par son domestique. Par extension, Brosser quelqu'un, Brosser l'habit, le vêtement qu'il a sur lui. Il se dit figurément et familièrement pour Donner des coups, infliger à quelqu'un une défaite. Brosser un tableau, L'exécuter avec une brosse. Il se dit surtout d'une Exécution rapide et peu soignée. Il est intransitif en termes de Chasse et signifie Courir au travers des bois les plus épais et les plus forts. Fig. et fam., Se brosser le ventre, N'avoir pas de quoi manger. Dans un sens plus général, Être obligé de se passer de quelque chose. Il est très familier.

Littré (1872-1877)

BROSSER (bro-sé) v. a.
  • 1Nettoyer avec une brosse. Depuis dix ans je te brosse moi-même, Et Socrate n'eût pas mieux fait, Béranger, Mon habit.

    Par extension. Brosser quelqu'un, brosser les vêtements qu'il a sur lui, et aussi le frictionner.

    Populairement. Brosser quelqu'un, le battre, le rosser au propre, et figurément, le gagner au jeu. Nous avons joué, je l'ai joliment brossé.

  • 2 Terme de manufacture. Coucher la laine sur le drap et en faire sortir la poussière et la crasse.
  • 3Se brosser, v. réfl. Se nettoyer avec une brosse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BROSSER, v. act. se dit, en général, de l’action de nettoyer avec une brosse.

Brosser un cheval, (Manege.) c’est le frotter avec la brosse, pour ôter la poussiere de dessus son corps. (V)

Brosser, chez les Tondeurs, c’est arranger & coucher avec une brosse la laine sur le drap, & en faire sortir la poussiere & la crasse qui pourroit s’y trouver.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « brosser »

Dénominal de brosse qui avait en ancien français le sens de « broussaille » ce qui explique le sens de « courir au travers des bois épais » et le familier tu peux te brosser au sens de « tu peux toujours courir ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brosser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brosser brɔse

Évolution historique de l’usage du mot « brosser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brosser »

  • Celui qui se lève tard ne voit pas le lézard en train de se brosser les dents. De Proverbe masaï
  • Celui qui se lève tard ne voit jamais la tortue se brosser les dents le matin. De Proverbe africain
  • Deux fois par jour pendant deux minutes, ce sont les recommandations pour avoir des dents saines, même lorsqu’il s’agit des dents de lait ! Pokémon Smile aide les enfants à se brosser les dents… avec plaisir ! PARENTS.fr, Se brosser les dents avec Podémon Smile | PARENTS.fr
  • Le temps de brossage peut être modifié (de une à trois minutes), l'app enverra des notifications pour rappeler à l'utilisateur de se brosser les chicots, et on pourra lire des conseils de professionnels de la santé bucco-dentaire. Pokémon Smile est gratuit et suffisamment rigolo pour que les têtes les plus dures veuillent s'occuper de leurs dents. iGeneration, On peut enfin se brosser les dents avec un Pokémon sur la tête 🦷 | iGeneration
  • Qui a dit que les Pokémon, ça ne servait à rien ? Chers parents, reprenez-vous ! La preuve, vos petits chéris vont vouloir se brosser et rebrosser les dents avec le jeu Pokémon Smile. Ce n’est pas magique, ça ? Numerikids, Se brosser les dents avec Pokémon Smile, un jeu d'enfant !
  • « Que fait-on de sa médaille au concours Lépine ? », questionne l’inventeur. « 98 % des lauréats s’arrêtent. Ce sont des particuliers, sans financement. Ils bossent et n’ont pas la puissance d’un groupe industriel pour développer leur projet. Avec une légitimité – les fabricants de tuiles trouvent que Good Roof est un bon produit, les producteurs de produits antimousses recommandent de brosser le toit avec ce balai – on l’a développé. Je m’adresse à tout le monde : le consommateur et le pur et dur écolo. Les deux trouvent leur bonheur dans le produit. On a joué la carte à fond. » , Gironde. Langon : « Good Roof », le balai-brosse innovant pour nettoyer son toit est en vente | Le Républicain Sud-Gironde
  • On va devoir se brosser longtemps pour avoir une Convention Citoyenne sur la Pression Fiscale, un grand Grenelle de la Sécurité intérieure ou un retour à l’ordre du jour du régalien, le cœur de métier de l’État. Contrepoints, Convention climat : ridicule mais pas inutile pour tout le monde | Contrepoints
  • Nous passons presque deux ans à se laver. Entre le shampoing, le gel douche, l’après-shampoing, puis le temps à se brosser les dents, se raser, nous passons en moyenne 12 167 heures à nous laver. Alors, un journaliste a décidé d’arrêter de prendre des douches.  Le Tribunal Du Net, Il arrête de prendre des douches et ce choix va radicalement changer sa vie !

Traductions du mot « brosser »

Langue Traduction
Anglais brush
Espagnol cepillar
Italien lavarsi
Allemand putzen
Portugais escovar
Source : Google Translate API

Synonymes de « brosser »

Source : synonymes de brosser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brosser »

Brosser

Retour au sommaire ➦

Partager