La langue française

Légal, légale

Sommaire

  • Définitions du mot légal, légale
  • Étymologie de « légal »
  • Phonétique de « légal »
  • Citations contenant le mot « légal »
  • Images d'illustration du mot « légal »
  • Traductions du mot « légal »
  • Synonymes de « légal »
  • Antonymes de « légal »

Définitions du mot légal, légale

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉGAL, -ALE, -AUX, adj. et subst.

I. − Emploi adj.
A. − Qui est relatif à la loi, défini par la loi. Heure légale; hypothèque légale; textes légaux. Ce 14 juillet, qui est à peine une fête légale en pays craonnais (où la fête nationale est plutôt celle de Jeanne d'Arc), s'achevait par un crépuscule radieux (H. Bazin, Vipère,1948, p. 104).Le rapport monétaire or-argent établi par la loi de 1816 était donc de 14,29; c'était le rapport légal; il devait rester fixe (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1968, p. 43):
1. Un mariage contracté avec pleine puissance morale et physique, est légitime; mais s'il est contracté sans les formes établies, ou les règles locales, il n'est pas légal. L'autorité ne peut légitimer un mariage forcé; elle peut légaliser un mariage clandestin. Dans les sociétés bien constituées, le légitime se confond avec le légal, et la loi locale avec la loi générale. Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 31.
Cours légal. V. cours II B.
Hypothèque légale. V. hypothèque ex. 1.
Incapacité légale. V. incapacité C 2.
Intérêt légal. Taux d'intérêt fixé par la loi (p. oppos. à intérêt conventionnel). Il s'étonnait qu'il ne fût fait la plus discrète allusion à un intérêt légal quelconque (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 221).
Médecine* légale.
SYNT. Communauté, expropriation, valeur légale; délai, dépôt, régime, statut, représentant légal; prescriptions légales.
B. − Qui est conforme à la loi, à la législation; qui est prévu, désigné par la loi. Moyens légaux; voies légales. On détermine la densité légale d'un moût en degrés-régie par lecture directe sur un densimètre légal plongé dans un moût (Industr. fr. brass.,1955, p. 9).Tout objet d'orfèvrerie parisienne ou provinciale peut être suspect d'authenticité lorsque ses poinçons légaux ne sont pas accompagnés de contremarques (ou bigornes) frappées en même temps que ceux-ci et à leurs revers (Grandjean, Orfèvr. xixes., 1962, p. 99).V. légalité ex. 2.
P. ext., péj. Qui est conforme à la législation en vigueur, à la lettre de la loi, mais contraire à l'équité. Assassinat, vol légal. Lorsqu'il étoit dit aux hommes, tu ne tueras point, des peuples entiers, et des plus célèbres, obéissoient, obéissent encore à la loi du meurtre légal des enfans, ou de l'exposition publique (Bonald, Essai analyt.,1800, p. 137):
2. ... Sade n'a jamais varié. Cet homme qui n'a prêché que des contradictions ne retrouve une cohérence, et la plus absolue, qu'en ce qui concerne la peine capitale. Amateur d'exécutions raffinées, théoricien du crime sexuel, il n'a jamais pu supporter le crime légal. Camus, Homme rév.,1951, p. 59.
HIST. Pays légal. Ensemble des habitants jouissant de droits politiques dans un pays où n'est pas établi le suffrage universel. L'absorption du pays réel par le pays légal (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 17):
3. Quant aux libéraux qui avaient substitué le duc d'Orléans au souverain détrôné, ils représentaient le « pays légal », les électeurs censitaires, c'est-à-dire deux cent milliers de personnes en tout. Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 165.
C. − Qui est conforme à la loi divine, religieuse; qui la concerne. Cette loi salutaire qui oppose des abstinences légales et périodiques à l'action destructive que l'intempérance exerce continuellement sur nos organes (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 58):
4. Il faut donc restaurer partout le messianisme juif sur la base légale, non d'un simple « noachisme » [ensemble des prescriptions données à Noé] trop schématique, mais de l'universalisme juif du décalogue et de tous les préceptes de justice sociale de la tora... Weill, Judaïsme,1931, p. 216.
II. − Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Synon. peu usité de légalité.Dès qu'on sort du légal et des chemins battus, quel maquis! Pour m'introduire dans une intrigue aussi corsée, je suis décidément un peu jeune (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1033).Peu à peu le sacré, le juste, le légal, le décent, le louable et leurs contraintes se dessinent dans les esprits et se cristallisent (Valéry, Variété II,1929, p. 56).Supra ex. 1.
Prononc. et Orth. : [legal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1365 legal « qui est selon les lois » (Oresme, Traictié des monnoies, éd. L. Wolowski, chap. 13, p. xlii); spéc. 1374 théol. (J. Goulain, Trad. du Ration. de G. Durant, B.N. 437, fo18d ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.legalis « relatif à la loi », lat. chrét. « conforme à la loi divine » et médiév. « qui est fondé en la Loi Mosaïque » (814-856 ds Nierm.) et « loyal » (1120-41, ibid.) d'où le fr. légal de même sens (xvies. ds Hug.) encore attesté au xviies.; la séparation des deux formes légal et loyal dans des sens différents s'est définitivement fixée à partir du xviiesiècle. Fréq. abs. littér. : 774. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 779, b) 920; xxes. : a) 1 067, b) 638. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 330. - Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 257.

Wiktionnaire

Adjectif

légal masculin

  1. (Droit) Permis par la loi, conforme à la loi.
  2. Établi par la loi écrite, qui est selon la loi, qui résulte de la loi.
    • Ainsi pourvue d'un statut légal et de moyens financiers, la vulgarisation se développe rapidement, surtout dans la mouvance du syndicalisme, […]. — (Paul Houée, Les politiques de développement rural, page 120, INRA, 1996)
    • On passe chez le Pakos pour acheter de la bière et du vin bon marché. Personne n'a l’âge légal pour ça, mais Terry et Gent ont l'air d'avoir vingt-cinq ans, alors aucun problème pour se faire servir. — (Irvine Welsh, Glu, traduit de l'anglais par Laura Derajinski, Au diable vauvert, 2017)
    • Incapacité légale. Voyez « incapacité ».
    • Médecine légale. Voyez « médecine ».
    • Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (Guy de Maupassant)
  3. Relatif à la loi.
    • Interprétation légale.
  4. (En particulier) Ce qui concerne la loi de dieu donnée par Moïse.
    • Les cérémonies légales.
    • Les viandes légales.
    • Observations légales.
    • Impureté légale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÉGAL, ALE. adj.
Qui est établi par la loi écrite, qui est selon la loi, qui résulte de la loi. Des formes légales. Voie légale. Moyens légaux. Intérêt légal. Incapacité légale. Voyez INCAPACITÉ. Médecine légale. Voyez MÉDECINE.

LÉGAL se dit particulièrement de Ce qui concerne la loi de Dieu donnée par Moïse. Les cérémonies légales. Les viandes légales. Observations légales. Impureté légale.

Littré (1872-1877)

LÉGAL (lé-gal, ga-l') adj.
  • 1Qui est prescrit par la loi. Formalités légales.

    Qui est selon la loi. Voies légales. Moyens légaux. Charles [1er, d'Angleterre] avait des vertus domestiques, du courage, de la modération, de la probité ; mais on lui disputait, la loi à la main, tous ses actes ; ils pouvaient être bons, mais ils n'étaient pas légaux, Chateaubriand, Stuarts, Charles 1er. Il y a eu un texte légal à l'appui de chaque empiétement du pouvoir ; il s'en est trouvé un pour obliger le médecin à trahir l'asile où le blessé avait été recueilli, Carrel, Œuvres, t. IV, p. 209.

    Assassinat légal, condamnation à mort qui est inique, mais où les formes de la loi ont été observées.

    Pays légal, l'ensemble de ceux qui, dans une constitution où n'est pas le suffrage universel, ont seuls le droit de nommer les représentants du pays ; se dit par opposition à suffrage universel.

    Médecine légale, voy. MÉDECINE.

  • 2 Terme de théologie. Qui a rapport à l'ancienne loi. Commandement légal. Cérémonie légale. Les viandes légales. Les impuretés légales. Le libérateur, le saint des saints amènerait la justice éternelle, non la légale, mais l'éternelle, Pascal, Pens. XVI, 16, éd. HAVET.
  • 3Qui a de la loyauté. M. Naudé était un homme fort sage et fort prudent, fort réglé, qui semblait vivre dans une certaine équité naturelle ; il était fort bon ami, fort égal et fort légal, l'Esprit de Guy Patin, Amsterd. 1713, p. 284.

    Ce sens est tombé en désuétude ; du reste, étymologiquement, légal est le même que loyal.

SYNONYME

LÉGAL, LÉGITIME. Ce qui est légal est conforme à la loi. Ce qui est légitime est conforme à l'équité. Un acte qui viole la loi ne peut jamais être légal ; mais il peut être légitime en raison des circonstances.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ainsi se maintinrent jusques à un jour que li legaus [gens de loi] et li esleus et li autre baron fisent [firent] un parlement ensamle, Chr. de Rains, p. 92.

XIVe s. Et juste legal en droit positif…, Oresme, Eth. 156. Un homme est dit legal qui garde les loys, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LÉGAL, adj. (Jurisprud.) se dit de ce qui dérive de la loi, comme un augment ou douaire légal. Voyez Augment & Douaire. Il y a des peines légales, c’est-à-dire qui sont fixées par les lois, & d’autres qui sont arbitraires. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « légal »

Du latin legalis (« relatif aux lois », « conforme à la loi divine », « irréprochable »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. legalis. Légal est le même que loyal (voy. ce mot). Légal a été refait sur le latin ; la formation primitive est leal ou loial.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « légal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
légal legal

Citations contenant le mot « légal »

  • Le remariage est le moyen légal de faire cocu son ancien conjoint. De André Prévot
  • C’est légal parce que je le veux. De Louis XVI / 1787
  • Il y a une morale humaine supérieure même à la morale légale, là où celle-ci ferait défaut. De Charles-Augustin Sainte-Beuve
  • Le divorce est un moyen légal pour une femme de rester honnête sans passer sa vie avec le même homme. De Jules Renard / Journal
  • Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. De Guy de Maupassant / Confession d’une femme
  • C'est étrange que certains commettent des délits quand il y a tellement de façons parfaitement légales d'être malhonnête. De Georges Courteline
  • Quand un homme regarde trois matchs de football d'affilée, il devrait être déclaré légalement mort. De Erma Bombeck
  • Nous aimons, dans les animaux, de pouvoir les tuer légalement. Dans la guerre aussi, nous aimons d'y pouvoir tuer légalement. Bien entendu, les hommes n'avouent jamais cela. De Henry de Montherlant / L'équinoxe de Septembre
  • La définition la plus juste du mariage dans notre état légal, c'est le passage d'un porte-monnaie d'une poche dans l'autre. De Raoul de la Grasserie / Pensées contemporaines
  • Les entreprises ont peur. Un e-mail est psychologiquement équivalent à une conversation mais, malheureusement, c’est du point de vue légal équivalent à un écrit. De Bruce Schneier
  • Les femmes trompent généralement leurs maris avec d'autres maris. Les adultères ont ainsi quelque chose de conjugal, d'honorable, de légal qui mérite la considération générale. De Henri Jeanson
  • Le despotisme fait illégalement de grandes choses, la liberté ne se donne même pas la peine d'en faire légalement de très petites. De Honoré de Balzac / La peau de chagrin
  • Sur le couple. Des espèces de frère et soeur légalement et mollement incestueux, entre le frigidaire et la télé. De Paul Guth / Lettres à votre fils qui en a ras-le-bol
  • Le droit de préférence légal de l’article L. 145-46-1 du code de commerce s’impose au propriétaire bailleur, dans certaines conditions. La présente décision apprécie la marge de manœuvre dont celui-ci dispose lorsqu’il met en œuvre ce droit au profit de son locataire. , Droit de préférence légal du locataire commercial : d’utiles précisions ! - Bail | Dalloz Actualité
  • Si les produits F1, F2 et F3 peuvent déjà grandement nuire à la tranquillité la nuit, les marchés parallèles entraînent l'apparition de produits F4 en dehors de tout cadre légal, utilisés par des personnes sans connaissances spécifiques. Lyon Capitale, Explosions à Lyon : entre trafic en ligne et absence de cadre légal
  • En adoptant un échappement légal, vous vous "évitez les conflits avec la loi !", conseille habilement KessTech qui accorde jusqu'au 31 décembre 2020 une réduction de 250 euros sur ses ingénieux et onéreux échappements : comptez entre 1700 et 3500 euros selon le modèle de moto possédé et la finition souhaitée... , Environnement - Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Images d'illustration du mot « légal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « légal »

Langue Traduction
Anglais legal
Espagnol legal
Italien legale
Allemand legal
Chinois 法律
Arabe قانوني
Portugais legal
Russe правовой
Japonais 法的
Basque lege
Corse legale
Source : Google Translate API

Synonymes de « légal »

Source : synonymes de légal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « légal »

Partager