La langue française

Valable

Sommaire

  • Définitions du mot valable
  • Étymologie de « valable »
  • Phonétique de « valable »
  • Citations contenant le mot « valable »
  • Traductions du mot « valable »
  • Synonymes de « valable »
  • Antonymes de « valable »

Définitions du mot valable

Trésor de la Langue Française informatisé

VALABLE, adj.

A. − Qui remplit les conditions requises pour être accepté par une autorité. Synon. valide; anton. (pour les documents temporaires) nul, périmé.Billet, carte, certificat, permis, ticket valable. Tirant un passeport de son tiroir:Bon, dit-il, il est encore valable pour deux mois (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 603).Pour savoir si un baptême est valable et produira ses conséquences, c'est-à-dire la sanctification, il faut considérer qui le donne et non qui le reçoit (A. France, Île ping., 1908, p. 42).
En partic. Qui remplit les conditions pour pouvoir être accepté, être pris en considération par une autorité judiciaire. Acte, contrat, quittance valable; testament, donation toujours valable; vente qui reste valable. Tout acte de donation d'effets mobiliers ne sera valable que pour les effets dont un état estimatif, signé du donateur et du donataire, ou de ceux qui acceptent pour lui, aura été annexé à la minute de la donation (Code civil, 1804, art. 948, p. 172).M. Alphonse Humbert a eu dans cette affaire Dreyfus-Esterhazy une attitude qui est exactement le contraire de la mienne. À ses yeux, le verdict du Conseil de guerre est valable, même s'il a été rendu, contrairement à la loi, sur des pièces que ni l'accusé ni son défenseur n'ont été admis à discuter (Clemenceau, Iniquité, 1899, p. 67).
B. − Qui a un fondement accepté et reconnu, qui est vraisemblable. Synon. acceptable, admissible.Explication valable; donner un motif valable. Le contrôleur est entré dans mon compartiment, il me regarde, moins sévère qu'autrefois: en fait il ne demande qu'à s'en aller, qu'à me laisser finir le voyage en paix; que je lui donne une excuse valable, n'importe laquelle, il s'en contentera (Sartre, Mots, 1964, p. 211).
P. ext. Solide, sérieux. Synon. recevable.Donner une objection, une preuve valable. Fournir un argument valable de l'immoralité des femmes (Proust, Fugit., 1922, p. 523).
C. − Qui a un effet, une valeur dans certains cas, pour certaines personnes. Interdiction valable pour tout le monde; postulat exclusivement valable dans l'ordre de la science. Les lois de la nature peuvent être valables jusqu'à une certaine limite, passée laquelle elles se retournent contre elles-mêmes pour faire naître l'absurde (Camus, Sisyphe, 1942, p. 56).
D. −
1. [En parlant d'une chose] Qui a des qualités, qui est digne d'être apprécié, estimé. Roman valable; sentiment valable. L'incapacité des gens du monde à porter un jugement valable sur les choses de l'esprit et leur propension à s'attacher dans cet ordre à de faux-semblants (Proust, Fugit., 1922, p. 607).Et je défie qu'on me montre ici un spectacle valable, et valable dans le sens suprême du théâtre, depuis les derniers grands mélodrames romantiques, c'est-à-dire depuis cent ans (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p. 91).
2. [En parlant d'une pers., d'une collectivité] Synon. de valeur.Écrivain valable. Plus tôt l'opposition manifestera nettement son accord sur un candidat unique valable, plus elle donnera à celui-ci des chances de succès (Le Monde, 11 déc. 1963ds Gilb. 1980).
Interlocuteur* valable.
Rem. Certains grammairiens condamnent cet empl. de valable, bien qu'il soit fréq. dans l'usage contemp. Gilb. 1980 relève, p. ex.: convention valable, cours de rattrapage valables, moteur valable, production valable.
Prononc. et Orth.: [valabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1250 valable « qui est dans les formes requises pour être reçu en justice ou ailleurs légitimement » (Assises de Jérusalem, éd. A. Beugnot, 137); 1345 vaillable « id. » (Arch. JJ 75, fo226 vods Gdf.); b) 1395 vaillable « autorisé » (doc. de Tournai, ibid.); 2. a) 1342 valavle « qui vaut ou rapporte une certaine somme » (ibid., s.v. valable); 1385-96 valable « id. » (Eustache Deschamps, Le Miroir de mariage, LIX ds Œuvres, éd. G. Raynaud, t. 9, p. 201, 6151); xves. vaillable « id. » (Chron. des Pays-Bas, de France, etc., Rec. des Chr. de Fland., III, 290, Chron. belg. ds Gdf.); b) 1515 vaillable « de grande valeur » (Gringore, Folles Entreprises, I, 90 ds Hug.); 3. 1399 valable « qui a du mérite (en parlant d'une personne) » (Christine de Pisan, L'Épistre au Dieu D'Amours, 272 ds Œuvres, éd. M. Roy, t. 2, p. 9). Dér. de valoir*; suff. -able*. Fréq. abs. littér.: 585. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 214; xxes.: a) 438, b) 1 820.
DÉR.
Valablement, adv.a) Dr. De façon à être accepté par une autorité juridique. Synon. validement.Les femmes mariées ne peuvent pas valablement accepter une succession sans l'autorisation de leur mari ou de justice, conformément aux dispositions du chapitre VI du titre du mariage (Code civil, 1804, art. 776, p. 142).b) De façon fondée. Est-ce que le séjour en province vous détériore au point de croire qu'on devient un grand artiste, et que ce titre ne peut être valablement décerné qu'aux individus qui ont produit des œuvres d'un certain confort ou de dimensions prévues? (Bloy, Journal, 1894, p. 160).c) D'une manière efficace. Comment admettre que la méthode dialectique ne puisse s'appliquer valablement qu'à la résolution des problèmes sociaux? (Breton, Manif. Surréal., 2eManif., 1930, p. 115). [valabləmã]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. fin xiies. vaillaulement « d'une façon parfaite, convenable » (Sermons St Grégoire sur Ezéchiel, éd. K. Hofmann, p. 33), xves. [date du ms.] valablement « vaillamment » (Courcy, Hist. de Grèce, Ars. 3689, fo182b ds Gdf.), attest. isolée, ca 1450 vaillablement « de manière à ce que la chose puisse être reçue en justice; dans les formes requises (Monstrelet, Chronique, II, 5 ds Littré); de valable, suff. -ment2*. − Fréq. abs. littér.: 33.
BBG.Verreault (Cl.). Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise 3. Québec, 1979, p. 193.

valable « qui vaut »

Wiktionnaire

Adjectif

valable \va.labl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est acceptable, bien fondé.
    • Un argument valable.
    • Une excuse valable.
    • Il fut excellent, il lui donna des raisons valables à chaque nouvel empiétement. — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)
  2. Qui a les conditions requises pour produire son effet.
    • On me délivre un billet de première classe, valable jusqu’à Bakou. Je descends sur le quai qui donne accès aux voitures. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  3. (Justice) Qui doit être reçu en justice.
    • Cet acte n’est pas valable.
    • Quittance valable.
    • Caution bonne et valable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VALABLE (va-la-bl') adj.
  • Qui doit être reçu en justice. Caution valable. Quittance valable. Tout acte de l'état civil des Français en pays étranger sera valable, s'il a été reçu conformément aux lois françaises par les agents diplomatiques, ou par les commissaires des relations commerciales de la république, Code civil, art. 48. Le payement fait de bonne foi à celui qui est en possession de la créance est valable, encore que le possesseur en soit par la suite évincé, ib. art. 1240.

    Par extension. Excuse, raison qui n'est pas valable, qui n'est pas admissible. Je n'avais point de valable raison pour ne vous pas aller rendre ce que je vous dois, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 6. Aussi vous n'avez point de valable défense, Corneille, Cid, II, 1.

    Effets valables, des meubles, des bijoux de quelque prix.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que por sa partie ne demorre que la semonce [appel] ne soit valable, puisqu'il l'a commenciée, Ass. de Jerus. 137.

XIVe s. Conseil de femme est non valable, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Tesmoignage valable, Amyot, Public. 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VALABLE, adj. (Gram.) qu’on peut faire valoir devant les tribunaux, au jugement des hommes ; ainsi on dit, ce titre est valable ; ce testament est valable ; c’est un contrat très-valable ; c’est un excuse valable. On dit aussi en deniers comptans & valables. Alors il s’oppose à de mauvais aloi, manquant de cours, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « valable »

De la racine de valoir avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Valoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « valable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
valable valabl

Citations contenant le mot « valable »

  • Vivons bien, on ne vit qu'une fois. Et si on vivait plusieurs fois, ce serait tout aussi valable.
  • L’absolu est valable sans restriction. De Emmanuel Kant / Critique de la raison pure
  • La seule réponse valable est "nous ne savons pas". De Allan Bay / Le Monde de l'éducation - Décembre 1999
  • On ne va de l'autre côté de la rivière qu'avec une raison valable. De Proverbe téké
  • Plus on s’y connaît en musique, moins on est capable d’en dire quelque chose de valable. De Patrick Süskind / La contrebasse
  • La liberté n'est valable que tant que l'on a la force d'en faire usage. De Annemarie Schwarzenbach / La mort en Perse
  • Il n'est qu'une, et une seule, raison valable de croire en Dieu : parce que c'est incroyable ! De Romano Celli / Petites miettes de Dieu
  • "Dieu en vain tu ne jugeras" est la seule courtoisie valable ; il est ridicule de cracher sur son miroir. De Alfred Jarry / Les Jours et les nuits
  • La seule écriture valable, c'est celle qu'on invente... C'est ça qui rend les choses réelles. De Ernest Hemingway / Les Aventures de Nick Adams
  • Le temps de l'homme amoureux est destiné à la femme qu'il aime. C'est le seul message d'amour valable. De Jean Ethier-Blais / Les pays étrangers
  • L'intention de l'auteur ne constitue pas un critère valable pour juger de la réussite d'une oeuvre littéraire. De David Lodge / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Les cadeaux et les vœux perdent tout leur charme s'ils arrivent trop tard. Leur magie n'est valable que le jour même. De Alexandra Marinina / Le Styliste
  • La plus part des gens pensent qu’en essayer de contrôler un micro-système on détruit ce qui en fait quelque chose d’unique au monde. C’est aussi valable pour le Net. De Glen Raphael
  • Le serment d'un amoureux n'est pas plus valable que la parole d'un cabaretier : l'un et l'autre se portent garants de faux comptes. De William Shakespeare / Comme il vous plaira
  • Du millier de sortes d'amour qui existent en ce bas monde, seul, l'amour de Dieu ou pour Dieu est valable et digne de la plus haute considération, autant que du respect le plus total. De Jean-Michel Wyl / Les chiens de Satan
  • Cinq jeunes filles, qui ont étudié à Reims à l’école privée Silvya Terrade, ont fêté début juillet leur réussite au bac. Mais elles viennent d’apprendre que leur diplôme n’est pas valable. Journal L'Union abonné, À Reims, leur bac pro n’est finalement pas valable
  • L'homme d'affaires franco-tunisien Mohamed Ajroudi, prétendant au rachat de l'Olympique de Marseille, a annoncé ce mercredi avoir transmis une "dernière offre ferme", valable selon lui pour les "dix prochains jours ouvrables", alors que le propriétaire américain Frank McCourt a formellement rejeté toute négociation. lindependant.fr, Olympique de Marseille : Ajroudi balance une dernière offre de rachat "valable dix jours" - lindependant.fr
  • Par arrêté préfectoral, la commune est place en seuil de vigilance concernant l’usage de l’eau. Il est demandé à la population d’appliquer les mesures de recommandations de limitations volontaires des usages de l’eau notamment en ce qui concerne le lavage des véhicules (aucun lavage des véhicules publics et privés), arrêt des fontaines qui ne sont pas en circuit fermé, limitation valable entre 8 h et 20 h pour l’arrosage des pelouses, jardins d’agrément, espaces verts publics et privés, espaces sportifs de toute nature, stades et remplissage complet des piscines privées, limitation valable entre 10 h et 18 h pour l’arrosage ou l’irrigation des jardins potagers. midilibre.fr, De la piscine à l’Ausselet - midilibre.fr

Traductions du mot « valable »

Langue Traduction
Anglais valid
Espagnol válido
Italien valido
Allemand gültig
Chinois 有效
Arabe صالح
Portugais válido
Russe действительный
Japonais 有効
Basque baliozko
Corse validu
Source : Google Translate API

Synonymes de « valable »

Source : synonymes de valable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « valable »

Partager