La langue française

Cérémonie

Sommaire

  • Définitions du mot cérémonie
  • Étymologie de « cérémonie »
  • Phonétique de « cérémonie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cérémonie »
  • Citations contenant le mot « cérémonie »
  • Traductions du mot « cérémonie »
  • Synonymes de « cérémonie »
  • Antonymes de « cérémonie »

Définitions du mot cérémonie

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉRÉMONIE, subst. fém.

A.− Ensemble des formes extérieures et des règles solennelles qui marquent la célébration d'un culte religieux. Cérémonies du culte; l'ordre des cérémonies (Ac. 1835-1932); maître des cérémonies (cf. cérémoniaire) :
1. Le Pape n'eut pas de peine à céder à cette pressante unanimité, et pour donner plus d'éclat à la cérémonie de la canonisation, il décida qu'elle aurait lieu le jour même de la Pentecôte (26 mai 1235). Montalembert, Histoire de Ste Elisabeth de Hongrie,1836, p. 299.
2. Le bedeau, maître des cérémonies, était un homme court et gros, qui ne pouvait pas joindre ses mains autour de sa personne. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 2, 1848, p. 547.
3. Après la cérémonie expiatoire et propitiatoire, le révérend père Douillard monta en chaire. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 306.
SYNT. La cérémonie nuptiale (Mmede Genlis, Les Chevaliers du Cygne, t. 2, 1795, p. 156); la cérémonie des funérailles (G. Sand, Lélia, 1839, p. 485).
B.− P. ext.
1. Apparat et solennité qui accompagnent certaines fêtes profanes. Les cérémonies du 14 juillet; cérémonie d'investiture :
4. On introduisit alors le sénateur avec les cérémonies prescrites pour sa réception. Son entrée fut un coup de théâtre. Balzac, Une Ténébreuse affaire,1841, p. 242.
SYNT. Habit, costume de cérémonie (cf. Musset, Fantasio, 1834, I, 3, p. 202; Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 441).
En cérémonie. Avec solennité :
5. L'Archevêque était en rochet et en camail; on portait devant lui la croix. Tout se passait en grande pompe et cérémonie. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 104.
2. [Dans les relations soc.]
a) Marques de politesse, de déférence qui font partie des conventions mondaines. Saluer avec cérémonie (cf. Maupassant, Contes et nouvelles, t. 1, Le Legs, 1884, p. 964); il parlait avec une respectueuse cérémonie (Jammes, De l'angélus de l'aube à l'angélus du soir,1898, p. 187):
6. Au moins, Chantilly porte noblement sa misère (...) On sent partout l'habitude du respect, et la cérémonie qui régnait jadis au château règle un peu les rapports des placides habitants. Nerval, Bohème galante,1853, p. 218.
Visite de cérémonie. Visite de politesse (cf. Sénac de Meilhan, L'Émigré, 1797, p. 1862).
b) Péj. Souci excessif des marques extérieures de la courtoisie, artifices, embarras. Détester les cérémonies, les ambages (cf. P. de Kock, Le Professeur Ficheclaque, 1867, p. 26). Il n'a pas fait tant de cérémonie pour accepter quelque chose (cf. DG) :
7. ... Il faut renoncer à trouver le plaisir partout où règnent la cérémonie, l'étiquette et la contrainte. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 211.
c) Loc. fig. fam.
Faire des cérémonies. Faire des manières.
Sans cérémonie(s). Sans manières :
8. − Vous savez, nous sommes ici sans cérémonie, sans façon et sans pose. Maupassant, Bel-Ami,1885, p. 25.
Par cérémonie. Hypocritement :
9. Quelles funérailles! S'en peut-il humainement de plus glorieuses, de plus enviables au Moi? Mais qu'y fait-on? À part Mademoiselle de Gournay qui y pleure tout haut par cérémonie, on y cause; ... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 451.
Prononc. et Orth. : [seʀemɔni]. Ds Ac. 1694. 1932. Étymol. et Hist. A. 1. 1226-50 ceremonies « formes d'apparat qui accompagnent la célébration d'une fête religieuse » (Bible, B.N. 899, fo94ads Gdf. Compl.); 2. av. 1370 serymonies « solennité laïque se déroulant suivant un plan prévu » (J. Le Bel, Vrayes Chroniques, t. 1, p. 204 ds Littré); 3. 1404 serimonie « forme extérieure d'apparat accompagnant la célébration d'une solennité, cérémonial » (Christine de Pisan, Charles V, I, 18, ibid.); d'où 1595, 5 sept. Maistre de ceremonies (A. Seine-Inf., G 4451 ds Gdf. Compl.). B. Fin xves. « témoignage de civilité, de politesse généralement excessif » (Commynes, II, 9 ds Littré : rondement sans cerymonie). Issu du lat. caerimonia « respect religieux » (Cicéron, Inv. 2, 66 ds TLL s.v., 100, 31) d'où « manifestation de la vénération, culte, cérémonie », surtout au plur. (Cicéron, Dom. 136, ibid., 100, 59); lat. chrét. (cérémonies chrétiennes) anno 541, Conc. Aurel., Mansi, 9, c. 118 ds Blaise. Fréq. abs. littér. : 2 544. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 901, b) 3 945; xxes. : a) 3 929, b) 3 012.

Wiktionnaire

Nom commun

cérémonie \se.ʁe.mɔ.ni\ féminin

  1. Ensemble des formes extérieures et régulières du culte religieux, des célébrations mystiques.
    • L'encens, qui était une gomme résineuse, était exclusivement réservé aux cérémonies religieuses. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924)
    • Le rihan (Myrtus communis) produit des baies comestibles; ses feuilles servent en médecine et dans les cérémonies religieuses juives. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 216)
    • L’ordre des cérémonies.
    • Cérémonie funèbre.
  2. (Par extension) Formalités qu’on observe dans les actions solennelles pour les rendre plus éclatantes.
    • C'est pour cela, assurait-il, que l'usage s'était introduit dans certaines villes du Midi qu'aux trois fêtes précitées, les chefs de la communauté juive soient giflés publiquement, au cours d'une cérémonie solennelle, par le seigneur du lieu. […]. Cette cérémonie portait le nom de colophisation. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Avec Gasbieha, elle passa des heures à confectionner une robe de cérémonie pour son amie. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Ce fut en l’année 566 que la cérémonie des noces eut lieu, avec un grand appareil, dans la ville royale de Metz. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • La salle des fêtes était habillée pour une grande cérémonie, de somptueux rideaux blancs et pourpres qui tombaient du haut plafond jusqu'au bas des portes et des fenêtres. — (Maboa Bebe, Ewande Amours, peurs, espoir, L'Harmattan Cameroun, 2014, p.7)
  3. Actes de civilité, témoignages convenus de déférence que les particuliers se donnent les uns aux autres.
    • Faire des visites de cérémonie.
    • Reconduire quelqu’un en cérémonie.
    • Bannir la cérémonie.
    • Une visite ! Il faut faire de la cérémonie. — (Léon Frapié, La bonne visite, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 37)
    • Ne faisons point de cérémonies.
    • Il est ennemi des cérémonies.
  4. (Familier) Forme, pharisianisme.
    • Faire une chose par cérémonie, faire une chose pour la forme.
    • Il paraît écouter vos conseils avec déférence, mais ce qu’il en fait c’est par pure cérémonie,
    • C’est pure cérémonie.
  5. (Par extension) Civilité gênante, importune.
    • Sans cérémonie, point de cérémonie, librement, sans contrainte, sans façons.
    • Assez de cérémonies !
    • Faire des cérémonies, faire des façons, des difficultés avant de consentir ou de se résoudre à quelque chose.
    • Il a fait bien des cérémonies pour en arriver là.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉRÉMONIE. n. f.
Ensemble des formes extérieures et régulières du culte religieux. Les cérémonies du baptême, d'un mariage. Le sacre des évêques se fait avec de grandes cérémonies. L'ordre des cérémonies. Cérémonie funèbre. Il se dit, par extension, de Certaines formalités qu'on observe dans les actions solennelles pour les rendre plus éclatantes. L'arrivée du nouveau Président se fait avec de grandes cérémonies. On a donné audience à cet ambassadeur avec beaucoup de cérémonie. Habit de cérémonie. Grand maître des cérémonies, maître des cérémonies, aide des cérémonies, Officiers qui président aux cérémonies et qui les dirigent. Il se dit aussi des Actes de civilité, des témoignages convenus de déférence que les particuliers se donnent les uns aux autres. Faire des visites de cérémonie. Faire de la cérémonie. Reconduire quelqu'un en cérémonie. Ne faisons point de cérémonies. Bannir la cérémonie. Il est ennemi des cérémonies. Fam., Sans cérémonie, point de cérémonie, Librement, sans contrainte, sans façons. Fam., Faire une chose par cérémonie, par pure cérémonie, Faire une chose pour la forme. Il paraît écouter vos conseils avec déférence, mais ce qu'il en fait c'est par pure cérémonie, ou bien encore C'est pure cérémonie. Il se prend quelquefois dans le sens de Civilité gênante, importune. Dans ce sens, il ne s'emploie qu'au pluriel. Assez de cérémonies! Fig. et fam., Faire des cérémonies, Faire des façons, des difficultés avant de consentir ou de se résoudre à quelque chose. Il a fait bien des cérémonies pour en arriver là. Il n'y fait pas tant de cérémonies, Il va droit au but.

Littré (1872-1877)

CÉRÉMONIE (sé-ré-mo-nie) s. f.
  • 1Formes extérieures et régulières du culte religieux, et aussi pompe et formalités qu'on emploie pour donner plus d'éclat aux solennités officielles. Les cérémonies de l'Église catholique. Les cérémonies du sacre des rois de France. La célébration des mystères d'Éleusis était accompagnée de grandes cérémonies. Les cérémonies qui se firent lors de l'entrée du roi. L'audience donnée aux ambassadeurs en grande cérémonie. Le coadjuteur faisait la cérémonie [le mariage], Sévigné, 12. Il s'en va à St-Denis faire la cérémonie de Pâques, Sévigné, 132. Ils se marièrent sans cérémonie, Sévigné, 390. Enfin, toute la cérémonie, toutes les révérences, tout le manége demeurant arrêté, Sévigné, 502. Louis XV meurt, la nuit du 10 de mai ; on couvre son corps de chaux, et on l'emporte sans aucune cérémonie à St-Denis, auprès du caveau de ses pères, Voltaire, Louis XV, 41. Si les démons demandaient des cérémonies barbares et extravagantes, les païens les croyaient bizarres ou cruels, Fontenelle, Oracl. I, 5. C'est une chose étrange qu'une petite cérémonie [le mariage] soit capable de nous ôter toutes nos belles qualités, et qu'un mari et un galant regardent la même personne avec des yeux si différents, Molière, Impromptu, 1. À chaque occasion de la cérémonie, Corneille, Poly. III, 2. Ô toi qui n'attends plus que la cérémonie Pour jeter à mes pieds ma rivale punie, Corneille, Rod. V, 1. César en sait [du divorce] l'usage et la cérémonie, Corneille, M. de P. II, 1. Madame, tout est prêt pour la cérémonie, Racine, Iph. III, 5. Le trône, les festins et la cérémonie, Tout est prêt, Voltaire, Zaïre, III, 5.

    Grand maître, maître, aide des cérémonies, officiers qui dirigent les cérémonies dans les solennités officielles.

    Habit de cérémonie, habit prescrit par le cérémonial. Les jurisconsultes portèrent le manteau de cérémonie des chevaliers, Voltaire, Mœurs, 85. Le chef à la tête, en habit de cérémonie, Rousseau, Ém. II.

    En cérémonie, avec pompe. On le reconduisit en cérémonie. Elle fut fiancée lundi en grande cérémonie, Sévigné, 399.

  • 2L'assistance même, dans une cérémonie. [Aux funérailles de la grande Mademoiselle] au milieu de la journée et toute la cérémonie présente, l'urne qui était sur une crédence et qui contenait les entrailles, se fracassa, Saint-Simon, 5, 73.
  • 3Ensemble des formalités de civilité, de déférence entre particuliers, par opposition aux manières, aux habitudes intimes et familières. Me rit, me prend, m'embrasse avec cérémonie, Régnier, Sat. X. Un long séjour en Italie lui avait communiqué la cérémonie dans le commerce des hommes, et la défiance dans celui des femmes, Hamilton, Gram. 9. Hé ! mon Dieu, n'entrons point dans ce vain compliment ; Rien ne me fâche tant que ces cérémonies ; Et, si l'on m'en croyait, elles seraient bannies, Molière, Éc. des f. III, 4. Il se mit aussitôt sur la cérémonie, Régnier, Sat. VIII. Voici des gens bien pleins de cérémonie, Molière, Le méd. m. lui, I, 6. Quand tous [les frères et les sœurs] seront réunis en cérémonie, Rousseau, Ém. I. Je vous vois le ton de cérémonie en particulier, Rousseau, Hél. I, 1.
  • 4Gêne qui résulte de la nécessité du cérémonial de politesse. Mais pour la renvoyer jusqu'en son Arménie Vous savez qu'il y faut quelque cérémonie, Corneille, Nic. II, 2. Il faut bien des cérémonies avec ces sortes de gens-ci, Molière, Mar. forcé, 6. Je suis un homme sans cérémonie, Molière, Impr. 2. Sans cérémonie Il s'accommode, La Fontaine, Court. Volontiers, lui dit-il, car avec mes amis Je ne fais point cérémonie, La Fontaine, Fab. I, 18. Que cette amitié commence par bannir les cérémonies, Voltaire, Lettres, Le Clerc, 16 mai 1764.

    Fig. et familièrement. Il a fait bien des cérémonies pour se battre, pour prendre médecine, il a eu peine à s'y résoudre.

    Il n'y fait pas tant de cérémonies, il va droit au but.

  • 5Chose faite pour la forme. On laisse dire le prédicateur [sans mœurs] pour la cérémonie ; mais on croit, on fait comme lui, Fénelon, XXI, 30. Les sacrements ne sont plus qu'une gêne inutile et incommode, on s'en épargne la cérémonie, Massillon, Car. Inconst.
  • 6Dans la glacerie, temps qu'on demeure sans tirer après le curage.

    Faire la cérémonie, attendre que le verre soit arrivé à un certain degré de consistance.

HISTORIQUE

XVe s. Lesquelles serimonies royales n'accomplissoit mie tant au goust de sa plaisance, comme pour garder, maintenir et donner exemple à ses successeurs, Christine de Pisan, Ch. V, I, 18. Autres vouloient sa prinse rondement sans cerymonie, Commines, II, 9.

XVIe s. Combien que les ceremonies de la loy ayent pris fin pour n'estre plus en usage…, Calvin, Instit. 269. Ung aultre, sans ceremonie [sans scrupules], et d'authorité absolue, les eust mis en ses bouges [poches], Carloix, VI, 21.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CÉRÉMONIE. Ajoutez :
7 Familièrement. Soins, préparatifs. On a appris depuis, qu'il fallait bien des cérémonies pour rendre les olives douces, Racine, Lexique, éd. P. Mesnard.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XIVe s. Et vouloient aucuns maintenir par leur sotie que leurs chansons [des flagellants] et leurs serymonies estoient plus dignes que celles de l'Eglise, J. le Bel, Vrayes Chroniques, t. I, p. 204.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cérémonie »

(1226) Du latin caeremonia (« cérémonie religieuse », « rite »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ceremonia, cerimonia ; espagn. et ital. ceremonia ; du latin caeremonia ou caerimonia ou ceremonia ; cette dernière orthographe serait la véritable, si l'étymologie probable qui tire ce mot du sanscrit kar, faire, avec un suffixe môn, était assurée : la chose faite, c'est-à-dire la chose sacrée, la cérémonie. D'autre part, les auteurs latins ont indiqué pour étymologie la ville de Caere en Étrurie, où les Romains, lors de la prise de Rome par les Gaulois, déposèrent les objets sacrés de leurs temples.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cérémonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cérémonie seremɔ̃i

Évolution historique de l’usage du mot « cérémonie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cérémonie »

  • Un enterrement est une cérémonie au cours de laquelle chacun des invités juge indûment occupée par le mort une attention qu'il voudrait fixée sur lui. De Robert de Montesquiou
  • Il y a dans les gestes lents, dignes, mesurés du fumeur de cigare une cérémonie qui permet de retrouver des rythmes oubliés et de rétablir une communication avec soi-même. De Zino Davidoff / Le livre du connaisseur de cigares
  • Les Irlandais. Ce peuple est si malheureux qu'il a toujours festoyé la mort comme une amie, et que nul danger ne peut l'éloigner d'une cérémonie funèbre. De Pierre J.-O. Chauveau / Charles Guérin
  • De nos jours, le divorce est une cérémonie aussi respectée que la cérémonie du mariage. Armand Salacrou, Histoire de rire, Gallimard
  • Avant tout le théâtre est une cérémonie. De Jean Duvignaud
  • La peinture est une cérémonie en solitude. De Alain
  • Le théâtre est une cérémonie dont l'objet est de revitaliser la communauté. De Julian Beck
  • Le mariage est une cérémonie où un anneau est passé au doigt de l'épouse et un autre au nez de l'époux. De Herbert Spencer
  • La cérémonie des Oscars, ça ressemble à un concours d'élégance pour chiens ! De Patricia Arquette / Ici-Paris - 7 mai 1996
  • En sa cérémonie, il était dormeur, et dans celle des autres, il est devenu danseur. De Proverbe algérien
  • J'aime l'idée de cérémonie, cela va avec la magie du cinéma. De Sabine Azéma / Le Figaro, 13 mai 2015
  • La cérémonie des César, ça m'a toujours fait chier De Gérard Depardieu / Le Figaro.fr, 23 décembre 2015
  • Il en est d'un lendemain de mariage comme de celui d'un enterrement ; après la cérémonie, chacun s'en retourne à son travail en se disant : je suis content que ce soit fini. De Sabattis / L'étoile de Lunenburg
  • Pour les cérémonies du 11 Novembre, il pleut tout le temps... on devrait faire ça au mois d’août. De Laurent Ruquier / Je ne vais pas me gêner
  • Mardi 14 juillet 2020, le défilé militaire sera réinventé place de la Concorde, d'une durée d'1h15, avec un défilé de troupes à pieds mais aussi aérien, comprenant 52 avions dont 3 étrangers (2 Britanniques et 1 Allemand) et 20 hélicoptères, selon les informations d'Ouest France. La cérémonie rendra hommage aux armées qui ont lutté contre le Covid-19 et aux personnels soignants et civils qui ont œuvré dans la lutte contre l'épidémie. Un hommage sera également rendu au général de Gaulle par le Chef de l'Etat. Intitulé "une vie pour la France", il comportera trois tableaux : "Le combattant visionnaire" (1937–1940), "De l'Appel à la Libération - l'esprit de la Résistance" et "Une certaine idée de la France - l'esprit de la République". Ce 14 juillet 2020 sera "sobre, en résonance avec la gravité du moment", a souligné l'Elysée. En fonction de l'évolution de la crise sanitaire, bals et défilés pourront être autorisés.  , 14 juillet 2020 : quid de la cérémonie qui remplace le défilé militaire ?
  • Ce dimanche, en fin de matinée, une cérémonie en hommage aux victimes du 28 juin 1944 s'est déroulée au cimetière Saint-Brice, à Mâcon, en présence du sous préfet David-Anthony Delavoët, du maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois et de l'adjoint Eric Maréchal. , Guerre | Une cérémonie en hommage aux résistants tués le 28 juin 1944 par la milice
  • Bien sûr, les conditions inédites de cette cérémonie, retransmise mardi 23 juin en prime time sur France 2, n’ont pas aidé à égayer l’ambiance. Préenregistrée sur deux jours dans un Théâtre du Châtelet vide ou presque, cette (fausse) Nuit a pris au dépourvu les artistes eux-mêmes, priés de rester à leur place à l’annonce de leur récompense et sommés de répondre, dans une « loge aux Molières », à des questions aussi saugrenues que « où allez-vous mettre votre statuette ? » ou « quelle est votre idée pour relancer le théâtre ? » Le Monde.fr, Une cérémonie des Molières « pour réveiller » le monde du théâtre en pleine crise du coronavirus
  • Cérémonie de la Saint-Pierre en mémoire des marins et pêcheurs disparus en mer, cette année exceptionnelle la cérémonie de la St Pierre s'est tenue en petit comité. Hérault Direct, Marseillan - Cérémonie de la Saint-Pierre ! : Hérault Direct

Traductions du mot « cérémonie »

Langue Traduction
Anglais ceremony
Espagnol ceremonia
Italien cerimonia
Allemand zeremonie
Portugais cerimónia
Source : Google Translate API

Synonymes de « cérémonie »

Source : synonymes de cérémonie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cérémonie »

Partager