La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « insoucieux »

Insoucieux

Variantes Singulier Pluriel
Masculin insoucieux
Féminin insoucieuse insoucieuses

Définitions de « insoucieux »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSOUCIEUX, -EUSE, adj.

A. − Insoucieux de qqc., de qqn.[En parlant d'une pers.] Qui ne se soucie pas de quelque chose, de quelqu'un. Insoucieux de l'avenir, du danger, de sa fortune, de l'heure, du temps. Baccarat (...) était bien changée. Ce n'était plus cette jeune femme élégante et folle dont la vie était une longue fête pleine de bruits et d'éclats de rire, insoucieuse du lendemain et ne songeant qu'au plaisir (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 701).Fort pauvre d'esprit d'ordre et de suite, insoucieux des affaires, je passais sans cesse de la dissipation à la lésine (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 33).MmeDesgrès des Sablons parla la première, souverainement insoucieuse de ce que des personnes à côté pussent entendre (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 375):
Le père de Vanessa, démagogue intrigant, convaincu de participation dans une émeute des faubourgs qu'il avait soudoyée de sa grosse fortune, avait été la dernière victime de ces bannissements répétés; cette circonstance, grossie par l'imagination d'un très jeune homme, nuança d'un respect exalté et romantique mes relations avec Vanessa; elle était l'un des plus riches partis de la ville, et fort insoucieuse d'un père qu'elle avait à peine entrevu : je protégeai, je vénérai en elle une orpheline menacée. Gracq, Syrtes,1951, p. 57.
Rem. On rencontre a) Les constr. α) Insoucieux de + inf. Insoucieux de faire qqc. Ces mendiants, en plein soleil, insoucieux de chercher une ombre dont leur peau boucanée n'éprouve sans doute plus la douceur (Tharaud, Rabat, 1918, p. 41). β) Insoucieux que + subj. Il était depuis longtemps insoucieux qu'Odette l'eût trompé et le trompât encore (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 524). Mllede Sçaavedra, déesse naturellement, se hâtait vers la plage, insoucieuse que, toute, on la put voir (Toulet, Demois. La Mortagne, 1920, p. 81). b) Un emploi anal. en parlant d'un animal. Elle [une fouine] était retournée à son bois, insoucieuse des empreintes dénonciatrices de ses pattes (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 91).
Absol. Qui ne se fait pas de souci. Romanesque à l'excès, folle des modes nouvelles, coquette, vaine, insoucieuse (Dumas père, Piquillo,1837, II, 3, p. 237).Son nouvel amant, M. Alexis (...) se plaignait à Musette de la trouver un peu légère et un peu insoucieuse lorsqu'il lui parlait de son amour (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 175).Ô remontrances enfantines de quand, insoucieux moutard, je poussais et tapais mon cerveau novice (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Souv. et prom., 1896, p. 130).
Emploi subst., rare. Voici le matin bleu. Ma rose et blonde amie Lasse d'amour, sous mes baisers, s'est endormie. Voici le matin bleu qui vient sur l'oreiller Éteindre les lueurs oranges du foyer. L'insoucieuse dort (Cros, Coffret santal,1873, p. 44).
[P. méton. du déterminé] Sa face blonde et sanguine, d'ordinaire insoucieuse et riante, montrait une gravité anormale, le tourment d'un obscur souci (Genevoix, Raboliot,1925, p. 11).
B. − Qui témoigne, manifeste de l'insouciance; exempt de souci.
1. [En parlant d'une manière d'être ou de faire] Attitude insoucieuse, comportement insoucieux. Les allures insoucieuses de ces dames (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 123).
2. [En parlant d'une période de temps, de la vie d'une pers.] Du Tillet avait assisté à la toilette de Claparon, (...) car il tremblait que les habitudes grossières de cette vie insoucieuse ne vinssent à éclater à la surface du banquier (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 68).Nous parlions, en tout cas, sans aucune tristesse de souvenirs, d'années insoucieuses, et nous regardions en avant avec cette confiance aveugle qui nous rend si vulnérables (Green, Journal,1941, p. 78).
3. [En parlant d'une qualité ou d'un état] Insoucieuse confiance, générosité; pauvreté insoucieuse. Il s'y trouvait [sur le pantalon du juge Popinot] par places des lignes blanchâtres, rouges ou luisantes qui dénonçaient une avarice sordide ou la pauvreté la plus insoucieuse (Balzac, Interd.,1836, p. 117).Elle était devenue grave, d'une beauté douloureuse et irritée qui la transfigurait. Et, brusquement, sa gaieté coquette, son insoucieuse légèreté revinrent, au milieu d'un invincible rire (Zola, Débâcle,1892, p. 561).Il portait (...) un vieux chapeau de feutre gris dont la forme, le mouvement autour de son front, l'inclinaison au revers de sa tête, avaient je ne sais quelle grâce désinvolte, quelle élégance insoucieuse et rare (Genevoix, Laframbroise, Lac Fou, 1942, p. 123).
Rem. Certains dict. (Dupré 1972) notent qu'insouciant s'emploie gén. de façon absolue et insoucieux avec un compl.; la docum. ne permet pas de confirmer ce fait.
REM.
Insoucieusement, adv.De façon insoucieuse. Les journaux ont rapporté l'histoire d'un ouvrier, qui vient de se faire électrocuter. Il maniait insoucieusement des fils de transmission; le voltage n'était pas très fort; mais son corps était (...) en sueur. On attribue sa mort à cette couche humide qui permit au courant d'envelopper son corps (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1162).Parce que le duc paie insoucieusement ses intendants et collecteurs d'impôts, ses fournisseurs et ses flatteurs, ses avocats et ses poètes, le champ du travail est toujours lieu de pillage (Alain, Propos,1931, p. 1002).
Prononc. et Orth. : [ε ̃susjø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1878 et 1935. Étymol. et Hist. 1. 1787 « qui n'a aucun souci » (Fér. Crit. t. 2, avec citat. d'aut.); 2. 1801 insoucieux de « qui ne se soucie pas de (quelque chose) » (Mercier Néol.); 3. a) 1829 « qui est exempt de soucis, de préoccupations » (Balzac, Chouans, p. 333 : vie insoucieuse); b) 1837 « qui témoigne de ce caractère » (Soulié, Mém. diable, t. 2, p. 5 : air insoucieux). Dér. de soucieux, -euse*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 172. Bbg. Gohin 1903, p. 285.

Wiktionnaire

Adjectif - français

insoucieux \ɛ̃.su.sjø\

  1. Qui ne se soucie pas d’une chose.
    • Indolente, insoucieuse des premières notions de la propreté, insoucieuse d’ailleurs de la mort tout autant, elle accepte le mal que lui envoie le Grand-Être et ne se défend point. — (Aurélien Scholl, Les Nouveaux mystères de Paris, tome II : Un mariage à Cayenne, Librairie internationale, Paris, 1867, page 224)
    • J’étais insoucieux de tous les équipages,
      Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
      — (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre, 1871)
    • Car, insoucieux en effet du temps, ivre de vin et de discussions métaphysiques, le Mousse avait visité une à une toutes les fermes du plateau, […]. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle était l’un des plus riches partis de la ville, et fort insoucieuse d’un père qu’elle avait à peine entrevu. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
    • C’est toujours un moment grave que celui où un jeune esprit jusque-là insoucieux de politique découvre soudain que l’injustice et l’intérêt mal entendu passent et repassent devant lui dans les rues d’une ville avec des effets de cape et d’uniforme, ou s’attablent au café sous l’aspect de bons bourgeois qui ne prennent pas parti. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 141)
  2. (Absolument) Qui ne se fait aucun souci.
    • Où l’insoucieux financier
      Entretient des nymphes jolies,
      Qui, pour s’en faire mieux payer,
      Lui font par jour cent perfidies;
      [...] — (Claude-Joseph Dorat, Épitre : A M. le Maréchal de Brissac, alors gouverneur de Paris, in Poésies de Dorat, tome III, Genève, 1778, page 55)
    • Son faux-col engloutit son oreille. Ses yeux
      Dans un rêve sans fin flottent insoucieux,
      Et le printemps en fleur sur ses pantoufles brille.
      — (Paul Verlaine, Monsieur Prudhomme, in Poèmes saturniens, Alphonse Lemerre, Paris, 1866)
    • Et toi, Musette, reine insoucieuse et folle,
      Qui n’a cherché tes yeux, qui n’a redit ton nom ?
      — (Théodore de Banville, A la jeunesse - Prologue pour la vie de bohème, in Les Exilés, G. Charpentier, Paris, 1878, page 277)
  3. (Péjoratif) (Vieilli) Qui fait preuve d’une insouciance coupable.
    • Car un Gouvernement insoucieux ou n’ayant que de mauvais desseins, loin de penser à l’instruction des sujets, écartera plutôt ce qui pourroit les rendre attentifs à la manière dont on les conduit, à l’idée d'une Patrie ; les distraira par des spectacles & des plaisirs ; vuadta les rendre enfin semblables à lui-même. — (Jean Meerman van Dalem et Vuren, Discours présenté à l'Académie de Châlons-sur-Marne en 1787, S. et J. Luchtmans, Leyde, 1789, page 18)
    • Puis on crie, on intrigue, on calomnie le commerce, on entoure & on circonvient les ministres ; & les ministres inexperts, insoucieux, partiaux, négligent toute information, & jugent & écrivent, & lancent des arrêts, & blessent à tort & à travers, soufflés par des partis intéressés & ennemis... — (Anonyme, Le Breton cultivateur et commerçant, ou Essai sur le reculement des barrières, juillet 1789, page 144)
  4. Qui traduit, manifeste l’insouciance d’une personne.
    • Peu en revinrent : partis en riant et en devisant sur leurs dames, ils étourdirent de leur jactance et de leurs insoucieux propos les guerriers hongrois, qui ne trouvaient guère à plaisanter là, car il y allait de leur vie et de leur indépendance nationale,[...]. — (Théodose Burette, Histoire de France, tome premier, Chamerot, Paris, 1842, page 355)
    • Clémence tressaillit légèrement et changea d’autorité l’expression de sa physionomie. Elle prit un beau petit air insoucieux et répéta en se dirigeant vers la charmille : -Psttt! psttt!... — (Paul Féval, Le Jeu de la mort, tome premier, H. Boisgard, Paris, 1858, page 230)
    • Et, brusquement, sa gaieté coquette, son insoucieuse légèreté revinrent, au milieu d’un invincible rire. — (Émile Zola, La Débâcle, G. Charpentier et E. Fasquelle, Paris, 1892, page 561)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSOUCIEUX, EUSE. adj.
Qui n'a aucun souci d'une chose. Insoucieux de ses intérêts, il ne songeait qu'à l'intérêt public.

Littré (1872-1877)

INSOUCIEUX (in-sou-si-eû, eû-z') adj.
  • Qui n'a point de souci, qui ne se soucie pas de. [Le Napolitain] Prie un saint et s'endort sous une cotonnade, Insoucieux du lendemain, Méry, dans LEGOARANT. Il voulut deviner par quel ancien mystère, Quel charme souverain l'homme était retenu, Insoucieux de l'heure, aux bords du rocher nu, ID. Naissance de la rime, dans Revue de Paris, 2e période, t. X, p. 182.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insoucieux »

In… 1, et soucieux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIIe siècle) Dérivé de soucieux, avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insoucieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insoucieux ɛ̃susjø

Fréquence d'apparition du mot « insoucieux » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « insoucieux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « insoucieux »

  • Le Mali est insoucieux de ses véritables ennemis très présents et bien connus. Malheureusement,seule la lutte pour le pouvoir les intéresse.
    Mali / Répression des manifestants: Le M5 – RFP dénonce une «volonté claire et préméditée de tuer» | maliweb.net
  • On pourrait être tenté de dire que ces citoyens sont insoucieux de leur santé ou de la santé des autres. Mais sont-ils à blâmer si l’on songe à l’inconsistance des messages des autorités concernant le port du masque depuis quelques mois.
    RCI | Français — Lentement mais sûrement, l’obligation de porter un masque s’accélère au pays – RCI | Français

Traductions du mot « insoucieux »

Langue Traduction
Anglais carefree
Espagnol despreocupado
Italien spensierato
Allemand sorglos
Chinois 畅快
Arabe براحة البال
Portugais despreocupado
Russe беззаботный
Japonais のんき
Basque carefree
Corse carefree
Source : Google Translate API

Synonymes de « insoucieux »

Source : synonymes de insoucieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insoucieux »

Combien de points fait le mot insoucieux au Scrabble ?

Nombre de points du mot insoucieux au scrabble : 19 points

Insoucieux

Retour au sommaire ➦