La langue française

Transe

Sommaire

  • Définitions du mot transe
  • Étymologie de « transe »
  • Phonétique de « transe »
  • Citations contenant le mot « transe »
  • Images d'illustration du mot « transe »
  • Traductions du mot « transe »
  • Synonymes de « transe »

Définitions du mot transe

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSE, subst. fém.

A. − Le plus souvent au plur. Inquiétude, appréhension très vives. Transes continuelles, perpétuelles; vivre dans les transes. Il eut tout loisir d'ailleurs pour fréquenter cette maison qui apaisait, avec sa placidité béate de gens heureux, les angoisses et les transes qui l'opprimaient (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 284).Mon cher ami, Avez-vous des nouvelles de la dactylographie de l'Otage? J'avoue que je suis dans les transes jusqu'à ce que je l'aie reçue, car je ne possède pas de duplicata du manuscrit (Claudel, Corresp.[avec Gide], 1910, p. 149).
Être dans les transes de + inf.; être dans les transes que + subj.Appréhender fortement. Je m'aperçois tout à coup que dans un moment de distraction, il a déchiré toutes les marges des premières pages. Et je suis dans d'horribles transes que Nadar ne s'en aperçoive, que Nadar ne découvre l'état du malheureux (Goncourt, Journal, 1871, p. 828).Le dîner, dont je n'avalai pas une bouchée, me parut interminable, et je fus dans des transes mortelles d'arriver en retard (A. France, Vie fleur, 1922, p. 384).
B. − PARAPSYCHOL. État du médium sensible aux effets de phénomènes parapsychiques. Transe médiumnique; entrer en transe. Chez le mystique l'extase, chez le médium la transe. L'un et l'autre phénomènes peuvent comporter des symptômes organiques communs: aliénation des sens, refroidissement des extrémités, ralentissement de la respiration, souvent rigidité, anesthésie totale, catalepsie (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 163).
C. − État d'exaltation d'une personne qui se sent comme transportée hors d'elle-même et en communion avec un au-delà. Les jeunes négresses, surtout, entraient dans la transe la plus affreuse, les pieds collés au sol et le corps parcouru, des pieds à la tête, de soubresauts de plus en plus violents à mesure qu'ils gagnaient les épaules (Camus, Exil et Roy., 1957, p. 1674).
En partic. État de l'artiste saisi par l'inspiration. J'avais pensé et naïvement noté (...) que si je devais écrire, j'aimerais infiniment mieux écrire en toute conscience et dans une entière lucidité quelque chose de faible, que d'enfanter à la faveur d'une transe et hors de moi-même un chef-d'œuvre d'entre les plus beaux (Valéry, Variété II, 1929, p. 207).
P. métaph. [À propos d'un inanimé] Ce n'était plus la transe de la forêt, mais la possession lente de la terre et des hommes par la chaleur, l'établissement d'une implacable domination (Malraux, Voie roy., 1930, p. 224).
D. − PATHOL. Sorte de sommeil pathologique ou d'altération de la conscience avec indifférence aux événements extérieurs et dont il est difficile de faire sortir le sujet. Transe hypnotique, alcoolique (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). Un homme d'une trentaine d'années, bien bâti, aux cheveux bouclés, au grand nez, était agité d'une sorte de transe hystérique (...). Les yeux lui sortaient de la tête. Il finit par s'engouer dans sa fureur et par tousser (Giono, Hussard, 1951, p. 98).
E. − Fam. Entrer, être en transe. Être hors de soi, manifester un état d'excitation extrême. Chaque fois qu'une étymologie m'intéresse, me retient, m'amuse, les spécialistes entrent en transe et me démontrent aussitôt que cette étymologie est fantaisiste (Duhamel, Manuel du protestataire, 1952, p. 55 ds Rob. 1985, s.v. étymologie).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃:s]. La finale -anse se prononce partout [-ɑ ̃:s] (v. Mart. Comment prononce 1913, p. 319). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1165 la transe de la mer « passage, traversée de la mer » (Troie, 978 (et non 9783) ds T.-L.); fin du xiiies. [date du ms.] le transse de la vie « cours de la vie » (Vie et mir. de plus. s. confess., Maz. 1716, fo235a ds Gdf.); 2. mil. du xiies. [ms. de la fin du xiiies.] estre en transe « agonie » (Alexis, 980, éd. G. Paris et L. Pannier, rédaction interpolée du xiies., p. 249); xiiies. gesir en trance (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, Appendice, II, 33, p. 213); fin xives. estre en grans transses et en peril « être en danger de mort » (Froissart, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 11, p. 79); 3. ca 1225 transse « fête de la mort d'un saint » (Pean Gatineau, St Martin, 7154 ds T.-L.); 4. a) 1245 (mis en) transe « extase, songe » (Vie St Edward le Confesseur, éd. K. Y. Wallace, 1291 et 1318); b) 1422-25 « extase » (Pastoralet, éd. J. Blanchard, 7710); ca 1430 « extase mystique (en parlant de l'état de l'amoureux) » (Dame leale en amours ds Romania t. 30, p. 328, 161: « estre en tel transe »); 1437 (Charles d'Orléans, Ballades, 71a, Songe en complainte, 433 ds Poésies, éd. P. Champion, t. 1, p. 114: « ravy en transse »); c) fin xives. estre en grandes transses « être très anxieux » (Froissart, op. cit., t. 10, p. 234); ca 1450 « état de grande anxiété » (Arnoul Greban, Passion, éd. O. Jodogne, 12338); ca 1500 « inquiétude mortelle » (Miracle de Saint Nicolas et d'un juif, éd. O. Jodogne, 26). II. 1. 1884 trance « état particulier d'hypnose et d'angoisse où les médiums prétendent se trouver au moment où l'esprit se manifeste en eux » (d'apr. Mack. t. 1, p. 247); 1891 transe (Huysmans, Là-bas, t. 1, p. 215); 2. 1929 « état de l'artiste inspiré » (Valéry, loc. cit.). I déverbal de transir. Sa vigueur nouv. au xves. (4), pourrait être due à l'angl. trance (lui-même empr. au fr.; att. vers 1374 au sens de « anxiété, appréhension » et en 1434 au sens de « exaltation, extase » (NED)) notamment chez Charles d'Orléans. Voir G. Roques, Anc. et moy. fr. transir, transi, transe ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 20, 1 1982, pp. 44-45 et Mél. Planche (A.) 1984, pp. 425-427. II empr. à l'angl. trance « ravissement d'esprit, exaltation, transport », att. en occultisme dès 1825 (NED). Fréq. abs. littér.: 284. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 174, b) 357; xxes.: a) 395, b) 629.

Wiktionnaire

Nom commun

transe \tʁɑ̃s\ féminin

  1. Frayeur, angoisse très vive, appréhension d’un malheur, d’un accident.
    • Sauvée par ce hasard, elle était restée blottie ainsi une heure, dans des transes impossibles à exprimer. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Spiritisme) État particulier d’hypnose et d’angoisse où les médiums prétendent se trouver au moment où l’esprit se manifesterait en eux.
    • On appelle maintenant Derbo, le grand ministre de Mamma. Celui-là fait quelques difficultés pour accepter son incarnation. […]. La Codia scrute les visages, espère les signes avant-coureurs de la transe magique. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  3. (Musique) Style de musique électronique qui permet d’entrer en état de transe.

Nom commun

transe \Prononciation ?\ féminin

  1. Passage.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Agitation, tourmente.
    • Donc comencierent a sigler
      Par mi la transe de la mer
      — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 50, c. 1165)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRANSE (tran-s') s. f.
  • Grande appréhension d'un mal qu'on croit prochain. Ainsi, toujours en transe, en ce nouveau souci, Régnier, Dial. Son discours m'a laissé dans des transes mortelles, Tristan, M. de Chrispe, III, 6. Quand je me le remets l'épée à la gorge dans les transes de la mort, Patru, Plaidoyer 5. Laissez-vous aller un peu à la douceur de n'être plus dans les transes et dans les justes frayeurs d'un péril qui est passé, Sévigné, 476. Il [le roi] se réjouit à donner des transes au prince de Conti… il lui fait dire qu'il faut remettre l'affaire [son mariage avec Mile de Blois] à l'hiver qui vient, Sévigné, 27 déc. 1679.

HISTORIQUE

XVe s. Ainsi [je] party en desplaisance D'amour, faisant chiere marrie, Et, comme tout ravi en trance, Prins congié, sans que plus mot dye, Orléans, Départie d'am.

XVIe s. Jamais mon esprit, estant tousjours en transe aux escoutes de l'advenir pour le regard du bien public, n'a jeté ceste crainte arriere de soi, Amyot, P. Aem. 58. Selon les regles de l'art, à tout dangier qu'on approche, il fault estre quarante jours en transe de ce mal [la peste], Montaigne, IV, 208.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSE, s. f. (Gram.) peur violente qui glace. On dit les transes de la mort. Un bon chrétien doit toujours vivre en transe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transe »

Wallon, transs, glas qu'on sonne pour la mort ; espagn. et portug. trance, heure de la mort, moment décisif ; ital. transito, passage de vie à trépas ; du lat. transitus, passage. En français, transe, qui a voulu dire toute vive émotion pénible, tient à transir (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal sans suffixe de transir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déverbal de transir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De trans- et -e « adverbe ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « transe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transe trɑ̃s

Citations contenant le mot « transe »

  • Les passions que construit l'acteur avec son corps et sa voix évoquent l'extase de la transe ou de la possession. De Jean Duvignaud
  • À la suite de ces trois concerts, le public a pu découvrir en avant-première le documentaire spécial 20 ans "Dans l'oeil des transes", un film retraçant l'histoire du festival les Transes cévenoles, des origines jusqu'à son vingtième anniversaire. , SUMÈNE Retour en images sur l’événement « Ceci n’est pas une Transe cévenole » – Objectif Gard
  • Presque dix ans après, beaucoup s’en souviennent évidemment. De cet étau qui se resserre, encore et encore. De ces casquettes qui s’envolent, de ces pogos qui embarquent les potes dans une transe délirante. Nous sommes le vendredi 15 juillet 2011, au festival des Vieilles Charrues, à Carhaix (29), et l’ouragan Stromae vient de renverser les milliers de (jeunes) festivaliers massés devant la scène Grall. La troisième scène, à l’époque installée là où se trouve désormais le chapiteau de Gwernig, peut accueillir jusqu’à 20 000 personnes. Pourtant très vite, et alors que le musicien belge n’a pas encore pointé le bout de son nez, il devient impossible de faire un tour sur soi-même sans envoyer valser la bière du voisin. « Avec Jean-Phi (Jean-Philippe Quignon, à l’époque codirecteur des Vieilles Charrues), on se pose assez vite la question de la sécurité, se rappelle Jean-Jacques Toux, co-programmateur du festival carhaisien. Est-ce que l’endroit ne va pas être trop petit ? Il y a quand même 20 000 places… Sur le coup, on a eu les chocottes, une espèce de goulot d’étranglement s’est formé dans la foule. Il y avait beaucoup de gamins. On a renforcé la sécurité en rajoutant des agents. Et c’est passé, ouf ». Le Telegramme, Souvenirs en live : Stromae aux Charrues, alors en transe [Vidéos] - Souvenirs en live - Le Télégramme
  • transe BAC Adama Sanogo. transe BAC Adama Sanogo Afriksoir, Côte d’Ivoire : Plusieurs jeunes filles tombent en transe en plein examen du BAC au groupe scolaire Adama Sanogo - Afriksoir
  •   Saint-Étienne-Vallée-Française Le Riquet Jug Band est un groupe de Dirty Blues. Mélangeant reprises de vieux morceaux des années 20 et compositions personnelles, le trio y instille des gouttes de psychédélisme et de transe qui mettent en orbite. Unidivers, LES HEBDOS DE L’ÉTÉ : RIQUET JUG BAND Saint-Étienne-Vallée-Française mardi 4 août 2020

Images d'illustration du mot « transe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transe »

Langue Traduction
Anglais trance
Espagnol trance
Italien trance
Allemand trance
Chinois 发呆
Arabe نشوة
Portugais transe
Russe транс
Japonais トランス
Basque trantze
Corse trance
Source : Google Translate API

Synonymes de « transe »

Source : synonymes de transe sur lebonsynonyme.fr
Partager