Pénurie : définition de pénurie


Pénurie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PÉNURIE, subst. fém.

A. − État d'une personne qui manque de quelque chose. Par prudence dans sa pénurie, il ne pouvait dépenser ses matériaux qu'au fur et à mesure des besoins, et au moment où la nécessité se déclarait (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.294).Je n'ai que mépris pour le mariage conçu comme un acte de garantie entre pauvres gens incapables chacun de se mesurer seul avec les «difficultés de l'existence»: des pénuries frissonnantes qui ont besoin de se réchauffer l'une à l'autre (Montherl., Démon bien, 1937, p.1237).
En partic. État d'une personne qui manque d'argent. Synon. dénuement, gêne, misère, pauvreté; anton. abondance, richesse.Vivre dans la pénurie. La pénurie, où par sa magnificence et sa libéralité s'étais mis le saint évêque, fut bien aggravée par le malheur des temps (A. France, Mir. St Nic., 1909, p.95).Il ne pouvait comprendre cette secrète angoisse d'Edmond, que la pénurie confinait à ses seules études, écartait de ces milieux brillants où il rêvait trouver des camaraderies puissantes, des aventures féminines, les origines d'une clientèle (Aragon, Beaux quart., 1936, p.246).
B. − [Le plus souvent suivi d'un compl. déterminatif] Manque (total ou presque total) de quelque chose de nécessaire. Synon. carence, défaut, insuffisance, manque, rareté; anton. abondance.
1. [Le déterm. désigne un bien matériel] Pénurie, d'argent, de blé, de bois, de carburant, de charbon, d'eau, de matières premières, de monnaie, de pain, de pétrole, de produits alimentaires, de sucre, de viande; pénurie générale. À cause de la pénurie d'essence, les rares taxis que je rencontrais (...) ne prenaient même pas la peine de répondre à mes signes (Proust, Temps retr., 1922, p.809).Une guerre, fût-elle «mondiale», ne retarde pas la femme de montrer ce qu'elle peut obtenir de son corps, dont la forme semble ne dépendre ni de la pénurie des vivres, ni de celle des matières textiles, mais seulement d'un caprice cérébral (Colette, Belles sais., 1954, p.87):
1. En France, depuis l'armistice, l'appauvrissement général du marché a été croissant, l'outillage est frappé de vétusté, la production est altérée, les transports désorganisés, la pénurie des denrées alimentaires est un état permanent; au total, les moyens de consommation sont inférieurs aux besoins. De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p.576.
ÉCON. POL. Pénurie de devises. ,,Tendance persistante à un excédent commercial non couvert par des transferts spontanés`` (Romeuf t.1 1956).
2. [Le déterm. désigne une pers., un ensemble de pers.] Pénurie de main-d'oeuvre. Il y a pénurie de magistrats et au moment de la ruée, aucune autorité n'a prise sur ces foules cosmopolites assoiffées d'or (Cendrars,Or, 1925, p.154).Les Chinois en sont réduits à se croiser avec des négresses antillaises, des Russes, des Juives ou Méditerranéennes. Cette pénurie de femmes provoqua, à la fin du XIXesiècle, ces redoutables guerres de clans (Morand,New-York,1930, p.80).Toute l'armée se trouvait (...) éprouvée et affaiblie par les conséquences du service à court terme et par la pénurie de soldats de carrière; partout, les effectifs étaient insuffisants (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.86).
3. [Le déterm. désigne une activité intellectuelle, un contenu de conscience, une qualité morale, physique ou intellectuelle] On est frappé et comme effrayé de la pénurie des ressources philosophiques de cette époque [le XIIesiècle] (Cousin, Fragm. philos., 1840, p.75).Il ne faut pas que la pénurie du langage nous porte à confondre des affections de nature diverse et foncièrement distinctes, quoiqu'elles s'unissent dans ces phénomènes complexes que nous nommons sensations et sentiments (Cournot,Fond. connaiss., 1851, p.278):
2. Pierre n'était pas incapable de générosité, d'enthousiasme et vénération, dont il eût volontiers fait du génie si seulement un peu de talent lui eût permis de le mettre en oeuvre. La pénurie de ses propres moyens ne pardonnait aucun succès à ses collègues. Gide, Journal, 1943, p.229.
Prononc. et Orth.: [penyʀi]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. 1468 «pauvreté, misère, indigence» (Har. prononcée par Juv. des Ursins, ap. Duclos, Hist. de Louis XI, t.3, p.298); 2. 1752 «défaut d'approvisionnement d'un magasin de l'État» (Trév.); 3. 1770 fig. pénurie de langage (Raynal, Hist. phil., IX, 5 ds Littré); 4. 1798 «manque d'une chose nécessaire» (Ac.). Empr. au lat. penuria «manque de vivres, disette», «manque (en gén.)». Fréq. abs. littér.: 132. Bbg. Gohin 1903, p.291.

Pénurie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

pénurie \pe.ny.ʁi\ féminin

  1. Extrême disette.
    • Les sociétés de pénurie possèdent vraisemblablement une conscience de groupe plus développée que les sociétés d’abondance. — (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 66)
  2. (Absolument) Disette d’argent, pauvreté, misère.
    • Cet homme est dans une grande pénurie.
  3. (Figuré) Manque ; absence.
    • Lorsque l'œil était fait à cette pénurie de lumière, il distinguait, placées tout autour, ces pudibondes cloisons en usage dans les restaurants anglais. — (Angelo de Sorr, Le vampire: roman fantaisiste, Paris : chez Adolphe Delahays, 1852, p. 216)
    • En se mettant en grève dans tout le pays, les pompistes ont rapidement provoqué une pénurie de carburant assez sérieuse. — (Judith Hayem, La figure ouvrière en Afrique du Sud, 2008)
    • Par ailleurs, le pays souffre d'une grave pénurie de ciment, qui engendre en parallèle une hausse des prix du secteur du bâtiment. — (Afrique magazine, n° 269 à 274, éd. Groupe Jeune Afrique, S.A., 2008, p. 50)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pénurie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉNURIE. n. f.
Extrême disette. Il y a cette année une grande pénurie de fruits. Il s'emploie aussi quelquefois absolument et alors il signifie Disette d'argent, pauvreté, misère. Cet homme est dans une grande pénurie. Il s'emploie encore figurément et signifie Manque, absence. Il y eut alors dans ce pays une pénurie d'hommes éminents.

Pénurie : définition du Littré (1872-1877)

PÉNURIE (pé-nu-rie) s. f.
  • 1Extrême disette. Pénurie d'argent, de fruits, de denrées.

    Fig. Cette pénurie de langage, commune à tous les peuples d'Amérique, était la preuve du peu de progrès qu'y avait fait l'esprit humain, Raynal, Hist. phil. IX, 5.

  • 2 Absolument. Misère. Il vit dans une grande pénurie. Gorgé d'écus, Il n'aura plus L'attitude de pénurie Qu'il va laisser à la patrie, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXXIV, p. 335.

HISTORIQUE

XVe s. [Ils auront en enfer] pour les douces odeurs et plaisances mondaines, penurie et ordures, Duclos, Preuv. de Louis XI, p. 298, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pénurie »

Étymologie de pénurie - Littré

Lat. pēnuria, que Corssen (Beitr. 458) compare à πείνα, faim.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pénurie - Wiktionnaire

Du latin penuria.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pénurie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pénurie penyri play_arrow

Citations contenant le mot « pénurie »

  • Le monde connaît une pénurie inattendue causée par la pandémie de coronavirus : le vélo. Selon un article du Financial Times, repéré par Slate, la demande de vélo a explosé depuis que le virus circule sur la planète, et notamment dans les transports. Pour les éviter, de nombreuses personnes, surtout en Occident, ont adopté ce mode de déplacement. Trop de personnes par rapport à l'offre.   LExpress.fr, La crise sanitaire s'accompagne d'une pénurie de vélos dans le monde - L'Express
  • Après la pénurie de papier toilette ou de masques, les Etats-Unis font face à une nouvelle problématique. L’argent liquide ne circule plus. Ou en tout cas, beaucoup moins qu’auparavant. C’est le constat que font plusieurs établissements financiers. Alors que la fréquentation des bars et des restaurants a chuté, les habitudes de paiement ont aussi évolué, avec un recours plus important aux solutions dématérialisées. Le problème ? Ils ont tout de même conservé des pièces chez eux ! Et la situation inquiète les banques, rapporte Fortune. Capital.fr, Les banques face à une pénurie de… cash - Capital.fr
  • La gamme Comet Lake S de 10e génération est complété par une puce Core i9-10850K qui devrait combler la pénurie de puces haut de gamme chez Intel. (Crédit Intel) LeMondeInformatique, Avec le Core i9-10850K, Intel pallie la pénurie de puces 10900K - Le Monde Informatique
  • Le principe de la pénurie fonctionne à l’inverse de l’érotisme : plus la queue s’allonge, moins la ménagère est contente. De Bruno Masure / Le Petit Livre de Bruno Masure
  • Savez-vous ce qui arriverait au Sahara si on y installait le communisme ? Pendant cinquante ans rien. Au bout de cinquante ans, pénurie de sable. De Georges Courteline
  • L'acheminement vers la mort est une fuite inconsciente pour échapper à la douleur et à la pénurie. De Herbert Marcuse / Eros et civilisation
  • Les esprits sont, en général, moins affamés que les estomacs, et ils supportent beaucoup plus gaillardement la pénurie. De André Frossard

Images d'illustration du mot « pénurie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pénurie »

Langue Traduction
Corse mancanza
Basque eskasia
Japonais 不足
Russe нехватка
Portugais escassez
Arabe نقص
Chinois 短缺
Allemand mangel
Italien carenza
Espagnol escasez
Anglais shortage
Source : Google Translate API

Synonymes de « pénurie »

Source : synonymes de pénurie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pénurie »



mots du mois

Mots similaires