Manque : définition de manque


Manque : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MANQUE1, subst. masc.

A. − Absence.
1. Manque de.Fait de manquer; absence de quelque chose, de quelqu'un qui serait nécessaire, utile ou souhaitable. Synon. défaut, carence, pénurie, privation, insuffisance.L'étonnement mal comprimé augmentait à chaque instant devant les manques de goût, les manques de tact, les manques d'invention. Car la pièce [Le Candidat de Flaubert] n'est qu'une pâle contre-épreuve de Prudhomme (Goncourt,Journal, 1874, p. 972).Ils avaient préféré la vie de coterie. Peut-être cette préférence aurait-elle pu être expliquée par un certain manque d'originalité, ou d'initiative, ou de vouloir, ou de santé, ou de chance, ou par le snobisme (Proust,Guermantes 2, 1921, p. 458):
1. D'autres ont le sentiment de ce qu'ils ont (...) je n'ai le sentiment que de mes manques. Manque d'argent, manque de forces, manque d'esprit, manque d'amour. Toujours du déficit; je resterai toujours en deçà. Gide,Faux-monn., 1925, p. 1162.
Manque de + subst. déterminé.Le premier trait qu'on remarque alors en Italie [à l'époque de la Renaissance] c'est le manque d'une paix ancienne et stable, d'une justice exacte, et d'une police (Taine,Philos. art, t. 1, 1865, p. 167).Aux causes de souffrance (...) se joignait maintenant le manque imprévu de la houille, pour les quelques chaudières qui chauffaient encore (Zola,Germinal, 1885, p. 1461).Rosny, après avoir aujourd'hui (...) déploré le manque d'une maladie, en général attestatrice du talent chez un écrivain, confesse cependant qu'il est un angoisseux (Goncourt,Journal, 1888, p. 891).
Rare. Manque de + inf.Il était difficile qu'il ne sentît pas bientôt les effets funestes de sa stricte réclusion, et du manque de respirer l'air du dehors (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 571).
Absol. (sens gén.). Les jours qu'il n'a fait aucun profit, il commence de trembler (...) il est saisi par le sentiment de l'indigence et la peur du manque (Duhamel,Maîtres, 1937, p. 76).L'important, c'est d'avoir. C'est le manque qui rend coquin (Giono,Chron., Noé, 1947, p. 322).
Vx, loc. adv. ou adj.
De manque. Qui manque, de moins. L'absence n'est rien dans les amitiés d'homme: c'est après la mort de son ami qu'on le trouve de manque dans sa vie (Barrès,Cahiers, t. 1, 1897, p. 242).J'ai causé avec le père Barré qui a un œil de manque, l'autre injecté de sang (Alain-Fournier,Corresp.[avec Rivière], 1912, p. 326).
Sans manque. Sans faute, à coup sûr. Je suis le roi de France (je suppose), j'entends un Laffitte, un Rothschild, ou tel autre gros argentier, laisser échapper le fatal souhait [si j'étais riche]; je réunis vite mon conseil, j'assemble autour de moi mes bonnes gardes nationales, et je me cramponne à la selle; car, le cas échéant, cet homme-là en veut sans manque à mon char royal (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 258).
Loc. prép. Manque de (vieilli), sauf dans manque de chance, de pot, de bol (fam. ou pop.). Par manque de (cour.). Faute de. Mourir par manque d'amour, c'est affreux. L'asphyxie de l'âme! (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 133).J'avais naturellement marqué Ruyters pour une Parque. Mon carnet m'apprend qu'elle n'a pas dû lui être envoyée, manque d'adresse (Valéry,Corresp.[avec Gide], 1918, p. 463).
2. P. méton. État d'une personne qui souffre de l'absence de quelque chose; besoin. C'est sa soif même, c'est ce manque à quoi tient Amiel. D'instinct, il hait la source qui prétend lui rendre inutiles toutes les autres sources (Mauriac,Essais psychol. relig., 1920, p. 73).Je soupirai, je me laissai aller en arrière contre le dossier de ma chaise, avec l'impression d'un manque intolérable (Sartre,Nausée, 1938, p. 127):
2. Mères et nourrices n'ont pas pour ses parties génitales [de la petite fille] de révérence ni de tendresse; elles n'attirent pas son attention sur cet organe secret (...) en un sens, elle n'a pas de sexe. Elle n'éprouve pas cette absence comme un manque; son corps est évidemment pour elle une plénitude... Beauvoir, Deux. sexe, t. 2, 1949, p. 18.
En partic. [Chez les toxicomanes, les alcooliques] État très pénible dû à la privation de drogue, d'alcool. État de manque. À présent, [devenue morphinomane invétérée], pour être certaine de ne pas souffrir du manque, [elle détaillait du stupéfiant pour un demi-grossiste] (Le Breton,Razzia, 1954, p. 128).Il faut se dépêcher, je dois sortir, je suis en manque, j'ai besoin de ma drogue (Le Nouvel Observateur, 8 août 1981, p. 42):
3. Après avoir bu, Léopold connaissait un moment de détente, d'allégresse (...). Mais rapidement, son humeur s'altérait. Il éprouvait à nouveau l'irritante sensation du manque. Ses mains fébriles cherchaient le verre, la bouteille, et il ne tenait pas en place. Aymé, Uranus, 1948, p. 150.
P. anal. Lyon, 3 novembre 1940. − Très triste. En manque de B... «L'homme le plus seul sur la terre» (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p. 117).Nous qui avons dévissé la monarchie il y a bientôt deux siècles et qui errons depuis en état de manque (Télérama, 22 juill. 1981, no1645, p. 25).
3. Ce qui est absent, ce qui fait défaut (dans quelque chose, chez quelqu'un), lacune. Synon. déficience, insuffisance.À côté des images les plus claires, je trouve des manques dans ce souvenir, c'est comme une fresque dont de grands morceaux sont tombés (Stendhal,H. Brulard, t. 1, 1836, p. 138).Une carte de l'Afrique centrale, avec des manques, des blancs de terra incognita (A. Daudet,Tartarin Alpes, 1885, p. 139).L'histoire se fait avec des documents. Car il reste un manque. À expliquer. Car il reste une marge, à combler. (Mettons une lacune). Car il reste un angle, un bâillement. Un défaut (Péguy,Argent, 1913, p. 1151):
4. J'ai complètement oublié ce qui pouvait le distinguer [un sourd] des autres hommes, sauf cette surdité, ce manque; il devait cependant posséder des vertus plus agissantes, je ne les ai pas retenues... Arnoux,Renc. Wagner, 1927, p. 35.
Spécialement
AGRIC. Espace non labouré, non planté. (Ds Fén. 1970, Métro 1975, Lanher 1977). Faire un manque avec la charrue.
IMPR. Blanc ou faible partiel dans un tirage. (Ds Comte-Pern. 1963, Bég. Estampe 1977).
TAPISS., TRICOT, COUT. Maille, point qui manque. (Ds Bél. 1957).
Rem. Région., emploi fém. Quand j'étais petite et que j'apprenais à tricoter, on m'obligeait à défaire des rangs et des rangs de mailles, jusqu'à ce que j'eusse trouvé la petite faute passée inaperçue, la maille tombée, ce qu'à l'école on appelait «une manque» (Colette, Vagab., 1910, p. 298).
JEUX. À la roulette ou au jeu de la boule: une des chances simples (par opposition à passe). Miser sur manque. «Les 36 numéros sont divisés par moitié: les dix-huit premiers, c'est manque; les dix-huit derniers, c'est passe» (A. Belot, [18]87) (Larch.Suppl.1889, p. 147).Il y a parfois une troisième classification [des numéros, au jeu de la boule]: passe et manque. Passe signifie: dépasse la moitié (6 à 9), manque veut dire: manque la moitié (1 à 4) (A. Neurisse,Les Jeux de casino,Paris, P.U.F., 1977, p. 67).
En partic. Manque à gagner (v. manquer à gagner). Profit qui était attendu et qui n'a pas été réalisé. Les fonds remontèrent d'un chiffre double de celui où ils étaient descendus. Cela fit, en perte et en manque à gagner, un million de différence pour Danglars (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 43).Mmede Léré: D'ailleurs, Florence ne vous coûte rien. Mon amie Jeanne de Vermex l'a prise aux frais du couvent. Clérambard: Et le manque à gagner vous ne le comptez pas? J'ai calculé que si j'avais neuf enfants travaillant au tricot pendant dix heures par jour, il ne me faudrait pas quatre ans pour libérer l'hôtel de toute hypothèque (Aymé,Cléramb.,1950, p. 23).
Au fig. Je finis par préférer mille fois la solitude, la solitude et son visage d'abandon, la solitude et tous les manques à gagner qu'elle comporte pour un homme jeune, à un commerce avec le monde dont tout le profit est reperdu par l'usure nerveuse que les gens vous causent en n'étant jamais à l'heure (Montherl.,Incompris,1944, 1, p. 403).
P. ext. Ce qu'il y a d'insuffisant (dans un ouvrage, une oeuvre, chez une personne), imperfection, défaut. Je sens aussi que la conscience critique (...), l'autorité aussi (...) dont je commence à être investi (...) ne sont pas satisfaites si je tais le fond de ma pensée sur les manques du livre (Du Bos,Journal, 1926, p. 24).Quand tu te seras trouvé toi-même, alors, rejette vite tous les vêtements d'emprunt. Accepte-toi, avec tes bornes et tes manques (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p. 951).Près de Thérèse, il en viendrait à admirer la simplicité dont elle était pourtant un assez pauvre exemple. Mais son génie suppléerait aux manques du modèle (Guéhenno,Jean-Jacques, 1948, p. 221):
5. Cette revendication hautaine de la non-technicité [par Aimé Césaire] renverse la situation: ce qui pouvait passer pour un manque devient source positive de richesse. Sartre,Sit. III, 1949, p. 263.
B. − Faute que l'on commet.
1. Manque à qqc.Fait de ne pas se conformer à ce qu'on doit. Synon. manquement.Est-ce que la conduite de ma nièce devrait occuper la ville? (...) un scandale inutile est une faute; aussi douté-je encore de ce manque aux convenances (Balzac,Langeais, 1834, p. 323).L'art est assez vaste pour occuper tout un homme. En distraire quelque chose est presque un crime, c'est un vol fait à l'idée, un manque au devoir. Mais on est faible, la chair est molle (Flaub.,Corresp., 1853, p. 307).
2. Absol. Faute. Synon. manquement.Elle ne trouve point, par exemple, la maréchale de Luxembourg suffisamment polie ni attentive envers elle; la maréchale ne lui rend guère ses visites: elle ne laisse pas d'être sensible à ces légers manques (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 9, 1865, p. 420).Je crois comme toi qu'il n'y a pas d'excuses aux manques dont on se rend coupable (Rivière,Corresp.[avec Alain-Fournier], 1910, p. 190).Elle avait tenu rigueur à Pierre de manques souvent bien légers (Beauvoir,Invitée, 1943, p. 310).
ÉQUIT. ,,Faux pas qui peut entraîner la chute d'un cheval`` (Littré).
3. Manque à + inf.
Manque à virer (v. manquer à virer). Faute qui consiste à ne pas virer correctement. La mer est courte et dure, le fjord est étroit, et sans compter le risque perpétuel de démâter, le moindre manque à virer peut nous envoyer sur les falaises à pic (Charcot,Voy. îles Féroë, 1934, pp. 48-49).
Manque à toucher (v. manquer à toucher). Faute du joueur qui ne touche pas la bille.
P. anal. On avait disposé l'un derrière l'autre deux troncs d'arbres, de quarante centimètres d'épaisseur chacun; après trois manques à toucher, la balle les traversa et, en outre, une cuirasse (Barrès,Appel soldat, 1900, p. 48).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃:k]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1594 «offense» (Lett. miss. de Henri IV, 25 nov., t. 4, p. 254 ds Gdf. Compl.); 2. 1609 «absence d'une chose nécessaire» (Victor); 3. loc. manque de «faute de» a) 1630 manque de + subst. (Corneille, Mélite, IV, 6, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 1, p. 222); b) 1656 id. + inf. (Pascal, Provinciales, 7elettre, éd. L. Lafuma, p. 398); 4. 1656 «chose qui manque, lacune» (Racan, lettre X [à Chapelain] ds Œuvres, éd. Tenant de Latour, t. 1, p. 334); spéc. 1845 manque à gagner (Balzac, Lettres Étr., t. 3, p. 116); 5. 1868 équit. (Littré). Empr. à l'ital. manco «absence d'une chose nécessaire» (dep. xiiies., Malispini; loc. manco di dep. 1304-08, Dante; «faute, imperfection» dep. 1remoitié du xives., Francesco da Barberino ds Batt.), déverbal de mancare (manquer*). Bbg. Hope 1971, p. 208. _ Pauli 1921, p. 10.

Manque : définition du Wiktionnaire

Nom commun

manque masculin

  1. Absence, défaut, fait de manquer.
    • Le vieux von Winterfeld entra bientôt dans le coma ; parmi les blessés, trois se rétablissaient assez rapidement, alors que l’état des autres empirait, par suite du manque de bonne nourriture. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 249 de l’éd. de 1921)
    • Pendant que les lames attaquaient mon vaillant navire […], je restai allongé sur ma couchette, philosophant sur le manque de confort de ma présente situation. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Lui non plus n’aurait pas voulu choquer Jim par son manque de délicatesse, mais sa nature brutale subitement l’emportait. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Moyennant quoi rien ne réfrénait sa connardise que le manque d’imagination. Il ne faisait de doute pour personne que le connard n’était pas réformable. — (François Bégaudeau, Vers la douceur, Gallimard, 2009, page 59)
  2. État de stress dû à la privation d’une drogue.
    • Il était encore trop tôt pour prévoir le « manque » d’April qui viendrait probablement un jour m’assaillir – le « manque » au sens où l’entendent ceux que la drogue a soumis, et qui la quittent, et dont le corps crie famine parce que ça leur a fait trop mal d’arracher le singe qui s’accrochait à leur dos. Et peut-être, d’ailleurs, ne connaîtrais-je pas ce « manque ». — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 178)
    • — Les gars des Stups prétendent que beaucoup de drogués prennent de la méthédrine quand ils ne peuvent se procurer de l’héro. Apparemment, ça les aide à supporter les douleurs du manque. — (Joe Gores, Double jeu, traduit de l'américain par René Bulle et Gilles de Villepoix, Paris : Editions Minerve, 1987, chap. 9)
    • Lorsqu’on joue aux cartes, malgré l’insignifiance des symptômes de manque, chacun fume comme une cheminée, même si sa consommation habituelle est très faible. — (Allen Carr, La méthode simple pour les femmes qui veulent arrêter de fumer, traduit de l’anglais par Claire Désinde, Éditions Pocket, 2012, chap. 13)
    • — Je suis au fond du trou, dit–il au capitaine. Je suis en manque, je n'ai plus d'argent et je suis bien incapable de trouver un boulot pour en gagner. — (Philippe Kleinmann & Sigolène Vinson, Substance, Éditions du Masque, 2014, chap. 22)

Forme de verbe

manque \mɑ̃k\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de manquer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de manquer.
    • Vic en avale de travers son sacro-saint rocher praliné, tousse, manque s’étouffer. — (Anne-Marie Pol, Danse !, tome 36 : La danseuse et le prince, Pocket jeunesse, 2010, chapitre 2)
    • L’industrie lithique manque de pièces évolutives mais offre un tel pourcentage de lamelles à bord abattu qu’il a fallu « délamelliser » les décomptes avant l’établissement des courbes cumulatives. — (Revue historique de l’armée, 1972)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de manquer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de manquer.
    • Appuie ton dos contre cette paroi, reprit Uncle Prudent, et vous, Phil Evans, veuillez monter sur l’épaule de ce garçon, pendant que je contre-buterai afin qu’il ne vous manque pas. — (Jules Verne, Robur le Conquérant, chapitre V)
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de manquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Manque : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANQUE. n. m.
Le fait de manquer. Un manque de foi. Un manque de parole. Le manque d'argent est cause de l'abandon de ces travaux. Il y a là un manque de respect inexcusable. À la manque se dit adjectivement d'une Personne qui veut jouer un grand rôle et ne réussit qu'à être la caricature de son modèle. Ce ministre est un Richelieu à la manque. Cette épistolière est une Sévigné à la manque. Il est très familier.

MANQUE DE, PAR MANQUE DE, loc. prép. Faute de. Ce n'est pas manque de soin s'il ne réussit pas dans cette affaire. C'est par manque de mémoire qu'il a échoué à cet examen. Manque à gagner, Occasion qu'on laisse échapper de faire un profit. En termes de Billard, Un manque à toucher, se dit Lorsque le joueur n'atteint pas la bille sur laquelle il joue. Manque, dans cette expression, ne prend pas la marque du pluriel. Il a fait dix manque à toucher dans la partie.

Manque : définition du Littré (1872-1877)

MANQUE (man-k') s. m.
  • 1Absence, privation. L'homme le plus parfait a manque de cervelle, Régnier, Sat. IX. Quoi ! le manque de foi vous semble pardonnable ? Corneille, Hor. I, 3. Et dans un tel dessein le manque de bonheur Met en péril ta vie et non pas ton honneur, Corneille, Cinna, I, 3. Il n'a manque d'amour ni manque de valeur, Corneille, Andromède, III, 2. Pour ne hasarder pas en vous la majesté Au manque de respect d'un grand peuple irrité, Corneille, Nicom. V, 7. Un coup d'œil en triomphe, et, dès que je vous voi, Il ne me souvient plus de vos manques de foi, Corneille, Pulch. V, 6. Le manque d'héritiers ébranlait sa province, Corneille, Œdipe, V, 4. Ce qui fait qu'on ne croit pas les vrais miracles, c'est le manque de charité, Pascal, Pens. XXIII, 22, éd. HAVET. Ce n'est pas assez qu'une chose soit belle, il faut qu'elle soit propre au sujet, qu'il n'y ait rien de trop ni rien de manque, Pascal, Pens. XXIV, 87.

    Trouver quelque chose de manque, le trouver de moins où il devrait être. Rien ne se trouva de manque sur l'inventaire, Rousseau, Conf. II.

    Il se dit aussi des personnes. Quand on aime fortement, c'est toujours une nouveauté de voir la personne aimée ; après un moment d'absence, on la trouve de manque dans son cœur, Pascal, Amour.

  • 2Il se prend quelquefois pour manquement. De quel manque, après tout, as-tu lieu de te plaindre ? En quelle occasion m'as-tu vu te contraindre ? As-tu reçu de moi ni froideurs ni mépris ? Corneille, l'Illus. com. V, 3.
  • 3Manque de, par manque de, loc. prép. signifiant que telle ou telle chose fait défaut, est absente. Manque par lui de fournir ses titres. Vous donc, esprits légers, qui, manque de tombeaux, Tournoyez vagabonds à l'entour de ces eaux, Corneille, Mél. IV, 6. Notre imagination nous grossit si fort le temps présent, à force d'y faire des réflexions continuelles, et amoindrit tellement l'éternité, manque d'y faire réflexion…, Pascal, Pens. III, 6, éd. HAVET. Manque d'avoir contemplé ces infinis, les hommes se sont portés témérairement à la recherche de la nature, comme s'ils avaient quelque proportion avec elle, Pascal, ib. I, 1. J'ai fait voir combien vous leur [aux gens de Port-Royal] aviez imputé d'hérésies, manque d'en trouver une que…, Pascal, ib. XVIII. Si… manque de connaissance nous faisons des fautes irréparables, Bourdaloue, Car. Pens. de la mort, 28.
  • 4Au billard, un manque-à-toucher, se dit lorsque le joueur ne touche pas la bille sur laquelle il pousse la sienne.

    En ce cas, manque ne prend pas la marque du pluriel, étant ici non le substantif manque, mais le verbe manquer. Dix manque-à-toucher.

    On dit aussi, et plus souvent aujourd'hui, manque de touche. Des manques de touche.

  • 5Manque à gagner, occasion qu'un marchand laisse échapper de faire un profit.
  • 6 Terme d'eaux et forêts. Manque de mesure, moindre mesure.
  • 7 Terme d'équitation. Un manque, faux pas qui peut entraîner la chute du cheval.
  • 8Dans un filet, dans un point de couture, manque se dit d'une maille, d'un point qui manque. Il y a des manques dans ce filet, dans cette tapisserie.

SYNONYME

MANQUER, MANQUEMENT. Le manque exprime l'absence, le défaut ; le manquement exprime qu'on a failli à quelque chose : ce manque de parole me mit dans l'embarras ; son manquement de parole m'irrita contre lui.

HISTORIQUE

XVIe s. Là le manque de chevaux lui fit enterrer une coulevrine, D'Aubigné, Hist. I, 171. Le manque de pieté, D'Aubigné, ib. II, 175. Et aurés doresnavant autant occasion de vous louer d'eux, que jusques icy vous avez eu de raisons et juste sujet de vous plaindre des manques que vous avez reçus, Lettres missives de Henri IV, t. IV, p. 254, à la reine d'Anglet. 25 nov. 1594.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manque »

Étymologie de manque - Littré

Voy. MANQUER ; Berry, manque, s. f. L'ancienne langue avait l'adjectif manc, manque, qui signifiait estropié, défaillant, manquant de, et même gauche, du latin mancus : Tu m'as ouvert le manque flanc, Du Bellay, J. Vers lyriques, ode X.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de manque - Wiktionnaire

De l’italien manco (« absence d'une chose ou d'une personne essentielle, sans qui la vie n'a pas la même saveur »), du lombard *mango (cf. moyen haut allemand manc, mang « absence, faute »), déverbal de *mangjan → voir manquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manque mɑ̃k play_arrow

Citations contenant le mot « manque »

  • Le centre d'appels ouvert depuis jeudi dernier à Laval, pour les prises de rendez-vous et bénéficier du vaccin contre la Covid-19, s'adapte déjà au manque de doses. Près de 35.000 appels ont été émis en cinq jours. France Bleu, Manque de doses de vaccin en Mayenne : le centre d'appels réduit déjà ses horaires
  • Covid-19 : manque-t-on de doses pour vacciner les 6,4 millions de personnes prioritaires? LEFIGARO, Covid-19 : manque-t-on de doses pour vacciner les 6,4 millions de personnes prioritaires?
  • Si la méthode est inédite, le constat était malheureusement déjà connu. C'est pourquoi, plusieurs dispositifs nationaux d'aide à la diversité dans le recrutement avaient été mis en place tels que « convention prioritaire d'éducation » (2001) à Sciences Po Paris ou « les cordées de la réussite » (2008) et les « parcours d'excellences » dans les lycées et les collèges. Ces derniers ont d'ailleurs fusionné l'année dernière. Néanmoins, les lycéens et collégiens qui ont bénéficié de ce genre d'aide ne sont… que 1,5 % - soit 80.000 personnes. Ce dernier chiffre illustre le manque de moyens mis à disposition de la diversité dans les grandes écoles. Les Echos Start, Grandes écoles : six chiffres qui montrent le manque de diversité | Les Echos Start
  • Manquer d’imagination, c’est ne pas imaginer le manque. De Anonyme / Paroles de Mai 68
  • On se marie par manque de jugement. On divorce par manque de patience. Et on se remarie par manque de mémoire. De André Roussin
  • Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement. De Gilbert Keith Chesterton
  • Le manque d’argent n’est pas un obstacle. Le manque d’idées est un obstacle. De Ken Hakuta
  • Le manque de soin fait plus de mal que le manque de science. De Benjamin Franklin / Almanach du pauvre Richard
  • Le manque de courage n'est qu'un manque de bon sens. De Georges Meredith / L'épreuve de Richard Feverel
  • A l’indigent manque beaucoup ; Mais à l’avare manque tout. De Publius Syrus / Sentences
  • L’échec provient plus souvent d’un manque d’énergie que d’un manque d’argent. De Daniel Webster
  • Le capital ne manque pas. Ce qui manque, c'est la vision. De Michaël Milken
  • Sans dissidents la fraternité manque de mordant. De Marc Gendron / Opération New York
  • Ce qui nous manque nous instruit. De Proverbe allemand
  • Foule du cinéma : foule en manque. De Michel Mesnil
  • Le temps manque pour tout. De Honoré de Balzac / Le Lys dans la vallée
  • Si le vin manque, il manque tout. De Proverbe latin
  • Manque de père, manque de repères. De Anonyme

Traductions du mot « manque »

Langue Traduction
Corse mancanza
Basque falta
Japonais 欠如
Russe недостаток
Portugais falta
Arabe عدم وجود
Chinois 缺乏
Allemand mangel
Italien mancanza
Espagnol ausencia
Anglais lack
Source : Google Translate API

Synonymes de « manque »

Source : synonymes de manque sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires