La langue française

Clarté

Sommaire

Définitions du mot clarté

Trésor de la Langue Française informatisé

CLARTÉ, subst. fém.

A.−
1. Réverbération ou lumière irradiée d'un corps céleste (soleil, lune, etc.), d'un feu, ou de tout moyen artificiel d'éclairage permettant de distinguer nettement les objets. La clarté du jour, des étoiles, du soleil, de la lampe :
1. ... l'air était si pur, le ciel si serein, qu'il en résultait une clarté à l'aide de laquelle nous eussions aperçu les dangers comme en plein jour. Voyage de La Pérouse,t. 3, 1797, p. 174.
2. La lune qui allait se lever à l'Orient baignait le ciel de blancheur. Et le rayonnement de cet astre, encore caché sous l'horizon, mettait dans la nuit une palpitation de clarté d'une tendresse infinie. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 157.
3. Il [Victor] vient de dévorer les Confessions et les Rêveries de Rousseau, des quantités énormes de Voltaire et de Diderot, auteurs qu'on lui présente en classe; puis force romans policiers ou autres, à raison d'un volume par jour; car, ayant encore de bons yeux, la clarté de la bougie lui suffit, et il lit dans son lit jusqu'à des heures tardives. Gide, Journal,1943, p. 172.
SYNT. Une clarté blanchâtre, bleuâtre, blafarde, froide, laiteuse, vacillante, aveuglante, douce, pâle; la demi-clarté; à la première clarté de l'aube (Chateaubriand, Les Martyrs, t. 3, 1810, p. 236); la clarté inquiète de la flamme (Hugo, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 476); une goutte de clarté (Zola, Le ventre de Paris, 1873, p. 633); une mince tache de clarté frileuse (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 223).
Expr. À la clarté de. Sous l'éclairage de. À la clarté d'une bougie, d'un réverbère, d'un projecteur. Je sortis de cet affreux chaos; et, à la clarté de l'incendie, je gagnai l'autre extrémité du faubourg (Bernardin de Saint-Pierre, La Chaumière indienne,1791, p. 122).
a) P. allus. littér. [P. réf. au vers de Corneille (Le Cid, IV, 3)] Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. Tel alexandrin, admirablement imaginé... comme cette obscure clarté qui tombe des étoiles... est beau d'une beauté prosaïque; ce n'est pas un beau vers, c'est une belle phrase (Bremond, La Poésie pure,1926, p. 52).
b) Littér. Jouir de la clarté du jour, de la clarté. Vivre. On dit de même : revoir la clarté du jour, revoir la clarté; perdre la clarté du jour, perdre la clarté (Ac. 1835-1932).
Apporter une clarté. Un flambeau :
4. Les marquis de Final ont leur royal tombeau Dans une cave où luit, jour et nuit, un flambeau (...) Là, mangé par les vers dans l'ombre de la mort, Chaque marquis auprès de sa marquise dort, Sans voir cette clarté qu'un vieil esclave apporte. Hugo, La Légende des siècles,t. 2, La Confiance du marquis Fabrice, 1859, p. 525.
c) Gén. au plur. Source de lumière. Les clartés de l'aurore les clartés célestes. Une nuit toute splendide, pleine de clartés (Flaubert, Smarh,1839, p. 91).Ses beaux yeux sont tout pleins de ces clartés divines, Que l'urne du matin verse aux buissons en fleurs! (Leconte de Lisle, Poèmes antiques,Clytie, 1852, p. 136).
P. métaph. Ce qui illumine la vie; lueur d'espoir. Esther aperçut une faible clarté dans sa vie ténébreuse, elle respira (Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1844, p. 211):
5. aglavaine [à Méléandre]. − ... Je me cherche hors de moi et c'est en toi que je me trouve (...) Je ne sais déjà plus si tu es ma clarté ou si je deviens ta lumière... Maeterlinck, Théâtre III,Aglavaine et Sélysette, 1930, II, 1, p. 26.
2. P. anal.
a) [En parlant d'une chose : verre, eau, etc.] Transparence, limpidité. La clarté des eaux du Nil (Fromentin, Voyage en Egypte,1869, p. 83):
6. Au jour, l'enfant se réveilla. Devant eux, la vallée s'étendait toute claire sous le ciel blanc. Le soleil était encore derrière les coteaux. Une clarté de cristal, limpide et glacée comme une eau de source, coulait des horizons pâles. Zola, La Fortune des Rougon,1871, p. 209.
b) [En parlant d'une partie du corps] Netteté, éclat. Clarté du teint (Proust, La Fugitive,1922, p. 649).La clarté de ses cheveux (Hamp, Marée fraîche,1908, p. 59).
B.− Au fig.
1. Littér. et vieilli. Connaissance qui permet de comprendre une chose; lueur sur un sujet. Quelque clarté inattendue sur notre âge poétique actuel (Sainte-BeuvePoésies,1828, p. 282).Une clarté de plus sur la vie (M. Blondel, L'Action,1893, p. 82):
7. Son esprit venait d'être illuminé par la clarté que voici : − cette charrette ferait joliment bien sur notre barricade. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 400.
Au plur. [P. réf. le plus souvent à Molière, Les Femmes savantes, 1, 3, vers 218 : Je consens qu'une femme ait des clartés de tout] Connaissances générales ou particulières d'un certain niveau de culture. Quel dommage que notre jeune maître, qui a des clartés sur tout, n'ait daigné nous en fournir aucune sur cette loi, faute de laquelle, nous dit-il, « nous allons avoir besoin de dérisoires consolations... » (Mauriac, Le Bâillon dénoué,1945, p. 475):
8. Rappelez-vous d'ailleurs l'admirable maxime que notre grand Molière fit proclamer par l'homme de goût de son dernier chef-d'œuvre : je consens qu'une femme ait des clartés de tout et notez aussi que le je consens d'alors deviendrait maintenant, il convient. Comte, Catéchisme positiviste,1852, p. 64.
2. [En parlant de l'esprit, de ses productions, de ses manifestations] Qualité de ce qui est clair.
a) Domaine de la pensée.Qualité de ce qui est clair, sans ambiguïté, facile à comprendre. Clarté de la conscience, de l'intelligence, du jugement. Un souci de simplification et de clarté (J. Meynaud, Les Groupes de pression en France,1958, p. 45).Quelles que soient les combinaisons adoptées, il est bon de se rappeler que l'ordre, la méthode, la clarté et la simplicité sont les qualités essentielles à mettre en œuvre dans tout système de classement (J. Pethoud, Principes mod. d'organ. industr. et comm.,1931, p. 249):
9. « L'humanité a fourni peu de cerveaux comparables au sien [Pascal] pour le besoin de clarté et de certitude, pour l'aptitude à l'analyse qui prépare la lumière et à la dissertation qui la dirige et la concentre ». Barrès, Mes cahiers,t. 7, 1908-09, p. 198.
SYNT. Apparaître en pleine clarté, avec toute la clarté possible, pour la clarté de (cf. Courier, Pamphlets pol., Pétition aux deux chambres, 1816, p. 3). Pour plus de clarté (Alain-Fournier, Correspondance, [avec J. Rivière], 1910, p. 235).
[En parlant des caractères gén. d'une collectivité] La clarté française, latine :
10. La langue italienne, beaucoup plus faite pour être chantée que parlée, ne sera soutenue contre la clarté française qui l'envahit que par la musique. Stendhal, De l'Amour,1822, p. 170.
b) En partic., dans le domaine des sc.La clarté de la démonstration, la clarté illuminante d'une solution mathématique (J. Capelle, L'École de demain reste à faire,1966, p. 157).Cette distinction fondamentale apporte beaucoup de clarté dans la théorie des gaz ionisés (Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 289).
c) Dans le domaine de l'expr. didactique, littér., etc.La clarté du discours, de la phrase, du récit. La clarté de son style (Sénac de Meilhan, L'Émigré,1797, p. 1614).Clarté dans l'expression (Maine de Biran, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser,1803, p. 162):
11. L'épître de l'archevêque Landriani était un chef-d'œuvre de logique et de clarté; elle n'avait pas moins de dix-neuf grandes pages, et racontait fort bien tout ce qui s'était passé à Parme à l'occasion de la mort de Giletti. Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 200.
12. Le chemin de fer règne par la toute-puissance de sa rapidité; la langue française, par sa clarté, ce qui est la rapidité d'une langue, et par la suprématie séculaire de sa littérature. Hugo, Le Rhin,1842, p. 479.
d) P. anal., dans le domaine des B.-A. La clarté de l'opéra-comique au XVIIIesiècle (H. Ghéon, Promenades avec Mozart,1932, p. 38):
13. Il existe des pièces à la structure tourmentée, aux bronzes exubérants qui heurtent notre goût inné de clarté et d'équilibre. J. Viaux, Le Meuble en France.1962, p. 94.
3. [En parlant de l'âme, du cœur] Qualité de pureté. Clarté de l'âme. Clarté rapide d'un sourire (Zola, La Joie de vivre,1884, p. 824).Clarté séraphique du regard (Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 12):
14. Clarifica me, clarifie moi, c'est la prière de Notre-Seigneur à la Cène. Or, il y a une clarté intérieure et une clarté extérieure. La clarté intérieure, c'est celle de la conscience, à quoi fait allusion le texte de Matthieu et Luc : l'œil est le flambeau du corps. Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 180.
Prononc. et Orth. : [klaʀte]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Concr. 1. 950-1000 claritet « lumière, lueur » (Saint Léger, éd. J. Linskill, 201); ca 1100 clartet (Roland, éd. J. Bédier, 1432); av. 1463 banny de la clarte Phébus « privé de la vie » (Villon, Poésies, V, 29, éd. A. Longnon et L. Foulet), employé surtout dans la lang. class., puis poét. (Ac. 1694); 2. a) ca 1100 clartet « caractère de ce qui a de l'éclat, de la pureté » (Roland, loc. cit., 2990); b) 1538 clarté « caractère de ce qui est clair, transparent, limpide » (Est., s.v. limpitudo); 3. 1268 fig. « caractère de ce qui est illustre; renommée » (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 390). B. Abstr. 1. 1580 clairté « qualité de ce qui est facilement intelligible, netteté » (Montaigne, Essais, livre II, chap. 10); p. ext. 2. 1643 souvent au plur. clartés « vérité lumineuse » (Cor., Pol., IV, 3); 1672 « connaissance, notion » (Molière, Femmes savantes, I, 3), ,,vieilli, au moins en prose`` d'apr. Lar. 19e. Empr. au lat. class. claritas (de clarus, clair*) « clarté, éclat » au propre et au figuré. Fréq. abs. littér. : 4 172. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 544, b) 7 922; xxes. : a) 8 177, b) 4 701. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 110. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 18 − Stackelberg (J. von). Klarheit als Dichtungsmittel. In : [Mél. Friedrich (H.)]. Frankfurt, 1965, pp. 257-273.

Wiktionnaire

Nom commun

clarté \klaʁ.te\ féminin

  1. Lumière, lueur.
    • Au jour tombant, il […] prenait un repas frugal à la clarté de la lune, ou à la lueur des étoiles. — (Joachim Heinrich Campe, Le nouveau Robinson, vol.1, page 339, Le Prieur à Paris, 6e éd., 1812)
    • […]; des hommes mûrs pleuraient à la vue du drapeau étoilé soutenu par tout le corps de ballet noyé sous les clartés des projecteurs.. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921).
    • Du dehors, à la clarté brutale de l'électricité, je pus apercevoir des couples se désunir et plusieurs individus se défaire, avec un geste brusque, de couteaux ou de revolvers. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • […], et je fus aidé par la clarté de la lune qui venait de se lever doucement sur le lagon à peine ridé entre les îles Tupua et Porapora. — (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    • Dans un grand épanchement de clarté, je vois, sous les pins des promontoires, une côte éclatante, d'immenses baies toutes bleues, une théâtrale enluminure, où la ligne déchiquetée des porphyres limite en ses anfractuosités rougeoyantes l'azur doré de la mer. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Transparence.
    • La clarté du verre.
    • La clarté de l’eau.
  3. (Figuré) Qualité des idées, du discours, du style qui les rend propres à être facilement compris.
    • Parler, écrire avec clarté.
    • Expliquer quelque chose avec une grande clarté.
    • Ces principes sont d’une grande clarté.
    • En quoi la clarté est-elle différente de la concentration ? La seconde nous aide à garder l'esprit posé sur l'objet de notre choix, la première nous aide à choisir cet objet. — (Vincent Thibault, Un texto à la fois, Québec, 2016, p. 14)
  4. (Par extension) Tout ce qui éclaire l’esprit.
    • Simultanément l'armée réalisait avec clarté que sa place n'était plus sur les pitons, mais dans les villages. Elle prenait en main le nettoyage des villes. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, page 26, France-Empire, 1963)
  5. (Cartographie) Caractère d’une couleur qui produit sur l’œil une sensation lumineuse de niveau élevé[1].
    • Le terme clarté est employé pour un objet coloré et le terme luminosité pour une source de lumière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLARTÉ. n. f.
Lumière, lueur. La clarté du jour. La clarté du soleil, de la lune, des étoiles. La clarté des cieux. Clarté douteuse. Une trop grande clarté éblouit. Les hiboux fuient la clarté. En ce sens il ne s'emploie guère au pluriel que dans le style poétique. Poétiq., Jouir de la clarté du jour, Vivre. Il signifie aussi par extension Transparence. La clarté du verre. La clarté de l'eau. Il se dit figurément de cette Qualité des idées, du discours, du style qui les rend propres à être facilement compris. Parler, écrire avec clarté. Expliquer quelque chose avec une grande clarté. Il faut de la clarté dans le style. Ces principes sont d'une grande clarté. Avoir de la clarté dans l'esprit, dans les idées, etc., Avoir les idées claires, nettes. On dit aussi, dans ce sens, Clarté d'esprit. Il se dit encore de tout ce qui éclaire l'esprit. Avoir des clartés, des clartés de tout, Avoir des notions, des connaissances générales.

Littré (1872-1877)

CLARTÉ (klar-té) s. f.
  • 1Ce qui éclaire. Les hiboux fuient la clarté. C'est vouloir que la rose au pavot se compare Et le nuage à la clarté, Malherbe, VI, 25. Cette obscure clarté qui tombe des étoiles, Corneille, Cid, IV, 3. Enfin mes faibles yeux cherchèrent la clarté, Racine, Iphig. II, 1. Et la mort à mes yeux dérobant la clarté, Racine, Phèd. V, 7. Il marche à la clarté de la lune, Fénelon, Tél. XVIII. Il s'en fallait de beaucoup que la ville de Paris fût ce qu'elle est aujourd'hui ; il n'y avait ni clarté, ni sûreté, ni propreté, Voltaire, Louis XIV, 29.

    Poétiquement. Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond des déserts brillante de clartés ? Racine, Athal. III, 7. Dieu protége Sion… Je vois de toutes parts sa clarté [de Sion] répandue, ib. III, 8. Un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde, Dont je n'ai pu de loin soutenir la clarté, ID. Brit. II, 3. Vos yeux sur cette nuit répandront la clarté, Voltaire, Orph. II, 7. Cet astre si brillant, si longtemps respecté, Penche vers son déclin sans force et sans clarté, Voltaire, Sémiram. II, 3. Si quelquefois les dieux pour des beautés mortelles Quittent de leur séjour les clartés éternelles, Corneille, Andromède, I, 1.

  • 2Flambeau. Faire apporter de la clarté. Demander de la clarté. Monsieur le commissaire, Votre présence en robe est ici nécessaire : Suivez-moi, s'il vous plaît, avec votre clarté, Molière, Écol. des mar. III, 5.

    Poétiquement. Les noms et les vertus de ces clartés errantes Par qui sont nos destins et nos mœurs différentes, La Fontaine, Fabl. XI, 4. C'est que je vois les flots sombres, Toi, les astres enchantés ! Hélas ! je compte les ombres, Quand tu comptes les clartés, Hugo, Voix intér. XVII.

  • 3 Fig. La clarté du jour, la vie. Perdre la clarté du jour. Revoir la clarté du jour, revenir à la vie. Ô frère, plus aimé que la clarté du jour ! Corneille, Rodog. V, 4. Mais où vous a-t-il dit qu'il reçut la clarté ? Molière, l'Étour. VI, 3.
  • 4Tout ce qui éclaire l'esprit. Quel effet a pu faire Des rayons immortels l'immortelle clarté ? Malherbe, I, 4. Les uns et les autres sont dans une extrême clarté naturelle, Pascal, Géom. Pour se voir affranchi de la prison du corps, Et contempler de près mes clartés infinies, Corneille, Imitation, III, 49. Quand, pour quelques clartés dont ton esprit abonde, Ton orgueil à quelque autre ose se préférer, Corneille, ib. I, 2. Étrange aveuglement ! - Éternelles clartés ! Corneille, Poly. IV, 3. Vous avez des clartés que mon insuffisance…, Corneille, Sertor. II, 3. Venez, derrière un voile écoutant leurs discours, De vos propres clartés me prêter le secours, Racine, Esth. II, 8. C'est à nous de chanter, nous à qui tu révèles Tes clartés immortelles, Racine, Athal. II, 9. Je consens qu'une femme ait des clartés de tout, Molière, Femmes sav. I, 3. Et j'ai vécu depuis, sans que de ma maison J'eusse d'autres clartés [renseignements] que d'en savoir le nom, Molière, L'Étour. V, 14. Don Louis du secret a toutes les clartés, Molière, D. Garc. V, 5. Vous qui pour l'avenir avez tant de clartés, Ignorez-vous les maux qui vous sont apprêtés ? Lemercier, Agamemn. IV, 6. Aux clartés des chrétiens si son âme est ouverte…, Voltaire, Alz. V, 7. Et si Dieu ne te donne une clarté nouvelle, Ta probité te parle, il faut n'écouter qu'elle, Voltaire, ib. V, 5. Le plus vil témoin et les moindres clartés Nous montrent quelquefois de grandes vérités, Voltaire, Mérope, II, 1. Mais, sans tes clartés sacrées, Qui peut connaître, Seigneur, Les faiblesses égarées Dans les replis de son cœur ? Rousseau J.-B. O de 2, liv. I. Aspirez aux clartés qui sont dans la famille, Et vous rendez sensible aux charmantes douceurs Que l'amour de l'étude épanche dans les cœurs, Molière, F. sav. I, 1. Comme vos yeux, votre âme a beaucoup de clartés, Quinault, La comédie sans comédie, II, 5. Lutèce, si petite… Et qui jette aujourd'hui… Sous le nom éclatant dont le monde la nomme, Plus de clarté qu'Athène et plus de bruit que Rome, Hugo, Voix intér. VII.
  • 5Netteté, en parlant des idées et des expressions. Le génie de notre langue est la clarté. Vous m'apprîtes qu'il n'y avait rien en votre personne ni à l'entour que vous ne connussiez avec une clarté merveilleuse, Voiture, Lett. 34. La clarté dans les affaires est le premier devoir auquel il faut s'attacher, en quelque genre que ce puisse être, Voltaire, Lett. Richelieu, 25 mars 1775.

    Avoir de la clarté dans l'esprit, dans les idées, avoir des idées claires et nettes.

  • 6Transparence, limpidité. La clarté du verre. La clarté de l'eau.
  • 7État de ce qui est clair, poli, uni. La clarté de son teint n'est pas chose mortelle, Malherbe, V, 12.

REMARQUE

Au commencement du XVIIe siècle, on disait souvent clairté. Je sais bien que mon sort n'eut jamais de clairté Qui ne fût un rayon de Votre Majesté, Du Ryer, Alcyonée, II, 3. Et le ciel… Blanchissait de clairté les peuples d'Orient, Régnier, Ép. I.

HISTORIQUE

XIe s. N'i a clartet, se li ciels ne s'i fent, Ch. de Rol. CIX. Charles, chevauche ; tei ne faudra clartet, ib. CLXXV.

XIIe s. Jors ni solaus n'i va clarté faisant, Ronc. p. 68. Très grant clartez li est au vis montée, ib. p. 161.

XIIIe s. La clarté [elle] fait oster, qu'on n'i put rien choisir [voir], Berte, XII. Nus boutoniers ne puet ouvrer de nuiz, quar la clartez de la nuit n'est mie souffisans à ouvrer de leur mestier, Liv. des mét. 185. Je avoie fait une meson, là où je mangoie moy et mes chevaliers à la clarté de l'uis, Joinville, 278. Et s'il veut faire plus haute maison que la moie, je ne li puis deveer, tout soit ce qu'elle nuise à la clarté de ma maison, Beaumanoir, XXIV, 22.

XVe s. Celle clarté qu'il avoit apportée, Si m'esveilla du somme de soussy Où j'avoye toute la nuit dormy, Orléans, Bal. 67.

XVIe s. Comme une estoile differe de l'autre en clairté, Calvin, Instit. 1187. La dame laissa la porte ouverte, et alluma de la clarté là dedans, parquoi la beauté de cette fille pouvoit estre vue plus clairement, Marguerite de Navarre, Nouv. XVIII. Parquoy s'ensuit qu'en toute clairté Son nom reluyt et sa vertu pululle, Marot, J. V, 295 et 296. S'estant esveillé en sursault tout emeu du bruit et de la clarté de la lune, qui rayoit dedans sa chambre, Amyot, César, 81.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CLARTÉ, s. f. (Gram.) au simple, c’est l’action de la lumiere par laquelle l’existence des objets est rendue parfaitement sensible à nos yeux. Au figuré, c’est l’effet du choix & de l’emploi des termes, de l’ordre selon lequel on les a disposés, & de tout ce qui rend facile & nette à l’entendement de celui qui écoute ou qui lit, l’appréhension du sens ou de la pensée de celui qui parle ou qui écrit. On dit au simple, la clarté du jour ; au figuré, la clarté du style, la clarté des idées. Voy. Discours, Idées, Style, Éloquence, Diction, Mots, Construction, Langue, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « clarté »

De clair, avec le suffixe -té.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. clairté ; Berry, clairté, cl mouillés ; bourguig. clertai, clatai ; provenç. claritat, clardat, clartat ; espagn. claridad ; portug. claridade ; ital. chiarità ; du latin claritatem, de clarus (voy. CLAIR). L'ancien français avait un verbe clarier, clareier, être clair, brillant, qu'il est bien fâcheux d'avoir perdu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « clarté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clarté klarte

Évolution historique de l’usage du mot « clarté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clarté »

  • La clarté est la politesse de l’homme de lettres. De Jules Renard / Journal
  • La première qualité du style, c'est la clarté. De Aristote
  • La certitude et le mystère sont pour le sentiment ; la clarté et l'incertitude pour le raisonnement. De Antoine de Rivarol
  • Consulte ta raison ; prends sa clarté pour guide. De Molière / Don Garcie de Navarre
  • La clarté est la politesse des professeurs. De E. Gerurez / Mélanges et pensées
  • La clarté, c'est une juste répartition d'ombres et de lumière. De Johann Wolfgang von Goethe
  • La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur. De Carl Gustav Jung
  • La clarté est la forme la plus difficile du courage. De François Mitterrand
  • L'architecte, c'est formuler les problèmes avec clarté. De Le Corbusier
  • La clarté de la lune dépend de l'ombre des pins. De Koan zen
  • Le génie de notre langue est la clarté. De Voltaire / France-français
  • Si les cœurs étaient clairs, le monde serait clair. Jacques Audiberti, Le Mal court, Gallimard
  • Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. Pierre Corneille, Le Cid, IV, 3, Rodrigue
  • Tout événement n'est qu'un accroît de clarté. Jean Grosjean, Apocalypse, Gallimard
  • Je consens qu'une femme ait des clartés de tout, Mais je ne lui veux point la passion choquante De se rendre savante afin d'être savante ; Et j'aime que souvent, aux questions qu'on fait, Elle sache ignorer les choses qu'elle sait. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Les Femmes savantes, I, 3, Clitandre
  • Ce qui n'est pas clair n'est pas français. Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol, Discours sur l'universalité de la langue française
  • La clarté est la bonne foi des philosophes. Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues, Réflexions et Maximes
  • La clarté orne les pensées profondes. Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues, Réflexions et Maximes
  • D'idées vraies en idées vraies et de clarté en clartés, le raisonnement peut n'arriver qu'à l'erreur. De Antoine de Rivarol / De l'homme intellectuel et moral
  • Le peu de clarté qu'il y a dans le mystère qui nous entoure vient de nous-mêmes : c'est une fausse clarté. Jamais le mystère ne nous a montré de la sienne propre. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Si le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) se réjouit des nouvelles mesures d’assouplissement décrétées par le Conseil national de sécurité, il reproche, mercredi, le « manque de clarté et de perspectives pour les traiteurs et exploitants de salles de fête ». sudinfo.be, Coronavirus: le SNI déplore un «manque de clarté et de perspectives pour les traiteurs et exploitants de salles de fête»
  • La question du manque de clarté des contrats de complémentaires santé n'est pas nouvelle. Au début de l'année 2019, les acteurs du marché s'étaient engagés à les rendre plus lisibles. Ils avaient ainsi promis d'harmoniser les termes employés pour présenter les garanties proposées et de donner des exemples concrets de remboursements de soins en euros. Les Echos, Complémentaires santé : les associations dénoncent le manque de clarté des contrats | Les Echos
  • Les salariés interrogés attendent aussi une simplification des démarches et davantage de clarté et d'information. De fait, la plupart des entreprises se contentent de transmettre les fiches techniques des différents fonds communs de placement proposés, sans plus de détail. Des informations difficilement lisibles pour les non initiés. Les Echos, Epargne salariale : les bénéficiaires réclament plus de clarté et de simplicité des différents dispositifs | Les Echos
  • Non. Mais tout le monde s’arme, tous nos concurrents travaillent d’arrache-pied. J’attends juste de la clarté. Je lis, j’entends qu’il y a peut-être une redistribution capitalistique des rôles au club, moi j’attends le dénouement pour savoir sur quel pied danser. On adaptera nos ambitions en fonction de ce qu’on voudra bien nous dire. En attendant, on dispose d’un effectif qui ne me semble pas suffisant, non pas en terme de talent mais d’équilibre, pour briguer une place en Ligue 1. Mais cette analyse, c’est sans compter les progrès que vont réaliser les garçons et le fait qu’ils comprennent davantage là où je veux en venir. On a gagné du temps. Il faut travailler dans la sérénité. Pour obtenir de la sérénité, il faut qu’on soit serein à tous les étages.  , Football - SM Caen. Pascal Dupraz : "J'attends juste de la clarté" | Sport à Caen
  • Depuis plusieurs semaines, le Léman, habituellement trouble à l’approche de l’été, est d’une rare clarté. Simple phénomène éphémère ou vrai changement durable ? Orlane Anneville, chercheuse à l’Inrae de Thonon, répond. L'Essor Savoyard, Chablais : pourquoi le lac est-il si clair? - L'Essor Savoyard

Images d'illustration du mot « clarté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « clarté »

Langue Traduction
Anglais clarity
Espagnol claridad
Italien chiarezza
Allemand klarheit
Portugais clareza
Source : Google Translate API

Synonymes de « clarté »

Source : synonymes de clarté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « clarté »

Partager