Hypocrite : définition de hypocrite


Hypocrite : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOCRITE, subst. et adj.

I. − Emploi subst. et adj. (Personne) qui manifeste de l'hypocrisie (de façon occasionnelle ou constante). Synon. (adj. et subst.) faux, fourbe; (subst.) imposteur.Je suis un hypocrite, j'ai l'air de n'y pas toucher et je ne pense qu'à la gloire (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p. 4).Les prodigues ne recherchent pas la compagnie des avares, ni les caractères droits et francs celle des hypocrites et des sournois (Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 18).Otto n'était pas faux, ni hypocrite : il avait une difficulté naturelle à dire la vérité (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 167).V. derrière1ex. 14.
En partic. Personne qui simule la dévotion. Synon. bigot, cafard, cagot, pharisien (vx), tartuf(f)e :
1. ... Molière est mort. On l'enterre non loin de la paroisse de Corneille, presque secrètement, dans la satisfaction haineuse des cagots et des hypocrites, et la prière des sœurs de charité. Brasillach, Corneille,1938, p. 459.
II. − Emploi adj. [En parlant du comportement d'une pers.] Qui est empreint d'hypocrisie. Synon. affecté, cauteleux, fallacieux, faux, mensonger, mielleux, patelin, sournois, trompeur.Contenance, déférence, mine, ton, zèle hypocrite. Vous le savez donc, dit-elle en le regardant en dessous d'un air hypocrite et rusé (Balzac, Langeais,1834, p. 257).Trois mois de mensonges, de ruses, de calculs, de caresses hypocrites... (Cocteau, Par. terr.,1938, I, 4, p. 209) :
2. Sans doute Victor tient-il pour simagrées vaines et hypocrites toutes manifestations de cordialité, d'aménité, de bienveillance; sentiments qu'il est, je crois bien, incapable d'éprouver et qui, dès lors, lui paraissent de pure affectation chez autrui. Gide, Journal,1943, p. 193.
Prononc. et Orth. : [ipɔkʀit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1176 adj. ipocrite (Chr. de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 3046). Empr. au b. lat.hypocrita « hypocrite » (lat. imp. « mime [qui accompagnait l'acteur avec des gestes]) », gr. υ ̔ π ο κ ρ ι τ η ́ ς « celui qui distingue, explique, interprète; acteur; fourbe, hypocrite ». Fréq. abs. littér. : 853. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 325, b) 1 238; xxes. : a) 1 173, b) 1 127.
DÉR.
Hypocritement, adv.D'une manière hypocrite. Répondre, sourire hypocritement. L'homme dit hypocritement oui et pense non (Lautréam., Chants Maldoror,1869, p. 139).Les Pharisiens baissaient hypocritement leurs yeux (Flaub., Hérodias,1877, p. 175).Il lui avait été intolérable de se trouver, chez lui, face à face avec cet homme mystifié; d'accueillir, avec un visage hypocritement loyal, cette considération, cette confiance (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 481).[ipɔkʀitmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1584 hipocritement (Guevarre, Epistres dorées, IV, trad. de J. de Barraud, 112a, Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, 78); de hypocrite, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 83.
BBG. Richard (W.) 1959, p. 101, 105.

Hypocrite : définition du Wiktionnaire

Nom commun

hypocrite (h muet)\i.pɔ.kʁit\ masculin et féminin identiques

  1. Personne faisant preuve d’hypocrisie, qui affecte un air de vertu, de bonté, de soumission ou de piété.
    • N’est-il pas raisonnable de penser que les gens qui ne boivent jamais de vin, naïfs ou systématiques, sont des imbéciles ou des hypocrites […] des hypocrites, c’est-à-dire des gourmands honteux, des fanfarons de sobriété, buvant en cachette et ayant quelque vice occulte ? Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables. — (Baudelaire, Du vin et du haschisch, 1851)
    • — Tu ne saurais croire, reprenait-elle, combien ils m’ont rendue mauvaise. Ils ont fait de moi une hypocrite et une menteuse… Ils m’ont étouffée dans leur douceur bourgeoise, et je ne m’explique pas comment il y a encore du sang dans mes veines… J’ai baissé les yeux, j’ai eu comme eux un visage morne et imbécile, j’ai mené leur vie morte. Quand tu m’as vue, n’est-ce pas ? j’avais l’air d’une bête. J’étais grave, écrasée, abrutie. Je n’espérais plus en rien, je songeais à me jeter un jour dans la Seine… Mais, avant cet affaissement, que de nuits de colère ! Là-bas, à Vernon, dans ma chambre froide, je mordais mon oreiller pour étouffer mes cris, je me battais, je me traitais de lâche. — (Émile Zola, Thérèse Raquin, 1867)
    • La pratique assidue de la religion produit généralement sur les âmes des résultats intenses […] Elle façonne des hypocrites ou de franches et saintes gens ; il n’y a guère de milieu, en somme. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, 1915)
    • Pour l’« hiver », grand-mère Binche préfère dire : […] – Mine de fougnette pour « hypocrite ». — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, pages 216-217.)
    • C’est une gang d’hypocrites ! Menteurs un jour, menteurs toujours ! Ils changeront jamais. Tout le temps des cachettes, des belles explications pour se justifier, du blabla, du blabla… pas autre chose que du blabla. — (Robert Maltais, Le Curé du Mile End, Éditions Québec Amérique, 2009, p. 251)
    • Ce soir, le bas-ventre en feu dans son lit, il redevenait le petit scout hypocrite et libidineux hanté par l'envie de se tirer sur la nouille. — (Raphaël Somal, Le crépuscule des cadres, Publishroom, 2019, chap. 5, §. 5)

Adjectif

hypocrite \i.pɔ.kʁit\ masculin et féminin identiques

  1. Se dit d’une personne ou d’une chose qui fait preuve d’hypocrisie. Relatif à l’hypocrisie.
    • Sa sœur ? Malgré l’hypocrite tendresse de ses dédicaces, il ne l’aimait pas, et elle non plus, au fond, ne l’aimait pas… — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • L’immoralité du siècle était hypocrite et se répandait lentement comme une tache d’huile, souillant son village. — (Louis Pergaud, « Le Sermon difficile », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Chacun avait, chacun a encore à l'esprit la célèbre formule de Kipling sur le « fardeau de l'Homme blanc ». Mais cette notion était considérée comme une couverture quelque peu hypocrite, un écran (auto) justificatif d'un phénomène plus profond qu'il appartenait aux historiens d'éclairer. — (Alain Ruscio, Le credo de l'homme blanc: regards coloniaux français XIXe-XXe siècles, Éditions Complexe, 2002, p. 13)
  2. (Québec) (Familier) Farceur ; cachottier.
    • Elle a l’air hypocrite, la p’tite coquine !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hypocrite : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOCRITE. n. des deux genres
. Celui, celle qui fait preuve d'hypocrisie. C'est un vil hypocrite. Il s'emploie aussi comme adjectif et se dit des Choses aussi bien que des personnes. Cet homme est hypocrite au dernier point. Cette femme est bien hypocrite. Avoir l'air hypocrite, la contenance, la mine hypocrite, une gravité hypocrite, un ton hypocrite. Une déférence hypocrite. Un zèle hypocrite.

Hypocrite : définition du Littré (1872-1877)

HYPOCRITE (i-po-kri-t') adj.
  • 1Qui a de l'hypocrisie, qui affecte des apparences de piété, de probité, de douceur, etc. Quoi ! la feinte douceur de cette âme hypocrite Vous fera démentir…, Molière, Tart. III, 6. Ô ciel ! qu'entends-je ici ! il ne vous manquait plus que d'être hypocrite pour vous achever de tout point, et voilà le comble des abominations, Molière, D. Juan, V, 2.

    Se dit aussi des choses. Ce doucet… sous son minois hypocrite Contre toute ta parenté D'un malin vouloir est porté, La Fontaine, Fabl. VI, 5. De ces femmes pourtant l'hypocrite noirceur Au moins pour un mari garde quelque douceur, Boileau, Sat. X. Assez longtemps l'étiquette des cours a proclamé des deuils hypocrites, Mirabeau, Collection, t. III, p. 394. D'une bouche hypocrite il regrettait son fils, Chénier M. J. Tibère, IV, 3.

  • 2 Substantivement. Un hypocrite, une hypocrite, un homme, une femme hypocrite. Lorsque vous priez, ne ressemblez pas aux hypocrites, qui affectent de prier en se tenant debout dans les synagogues et aux coins des rues pour être vus des hommes, Sacy, Bible, Évang. St Math. VI, 5. Notre ermite Les renvoya, fit le bon hypocrite, La Fontaine, Herm. La profession d'hypocrite a de merveilleux avantages : c'est un art de qui l'imposture est toujours respectée, et, quoiqu'on la découvre, on n'a rien à dire contre elle, Molière, D. Juan, V, 2. Les hypocrites n'ont point entendu raillerie ; ils se sont effarouchés d'abord, et ont trouvé étrange que j'eusse la hardiesse de jouer leurs grimaces, Molière, Préf. du Tart. Il y a des hypocrites qui ont dessein de tromper ; il y a des hypocrites qui trompent et n'en ont pas précisément le dessein, mais qui agissent par bienséance et ne veulent point donner de scandale ; les premiers sont plus dangereux pour les autres, et les seconds pour eux-mêmes, Bossuet, Pensées détachées, 4. Un homme [Cromwell] s'est rencontré d'une profondeur d'esprit incroyable, hypocrite raffiné autant qu'habile politique, Bossuet, Reine d'Anglet. J'appelle hypocrite quiconque, sous de spécieuses apparences, a le secret de cacher les désordres d'une vie criminelle, Bourdaloue, Jugem. dern. 2e Av. p. 358. Un dangereux hypocrite, s'il écrit ce qu'il ne pense pas, Diderot, Claude et Nér. II, 4.

    Par antiphrase. Hypocrite de vice, celui qui feint d'avoir un vice qu'il n'a pas. On ne voyait jadis que des hypocrites de vertu ; on trouve aujourd'hui des hypocrites de vice, Duclos, Consid. mœurs, ch. 5.

HISTORIQUE

XIIIe s. Une ymage ot emprès escrite Qui sembloit bien estre ypocrite ; Papelardie est apelée, la Rose, 408. Li papelart et li faus ypocrite, qui monstrent ce que il ne sont, por decevoir Dieu et le monde, Latini, Trésor, p. 423.

XVe s. Combien que le faulx hypocrite que les cardinaux de la partie de là eslurent dernierement, se monstra bonne et sainte personne, Bouciq. III, 5.

XVIe s. Nictatio, clignement d'œil, œil d'hypocrite, Paré, XV, 5. La nuict est plus propre pour les hypocrites de guerre que le jour qui de son beau soleil esclaire nos vices et vertus, Brantôme, Marignan.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Hypocrite : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

HYPOCRITE, s. m. (Morale.) c’est un homme qui se montre avec un caractere qui n’est pas le sien : les distinctions flateuses & l’estime du public qu’obtient une sorte de mérite ; la nécessité de paroître, la difficulté d’être, la force des penchans, la foiblesse de l’amour de l’ordre, & la crainte de paroître le blesser, mille autres causes, forcent les hommes à se montrer différens de ce qu’ils sont. Tout a ses hypocrites ; la vertu, le vice, le plaisir, la douleur, &c.

Mais le nom d’hypocrite est donné plus particulierement à ces hommes constamment faux & pervers, qui sans vertus & sans religion, prétendent faire respecter en eux les plus grandes vertus & l’amour de la religion ; ils sont zélés pour se dispenser d’être honnêtes ; héros ou saints, pour se dispenser d’être bons. Des fanges du vice ils élevent une voix respectée pour accuser le mérite ou de crime ou d’impiété.

Le ciel est dans leurs yeux, l’enfer est dans leurs cœurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hypocrite »

Étymologie de hypocrite - Littré

Provenç. ypocrita ; espagn. et ital. ipocrita ; du lat. hypocrita, qui vient du grec ὑποϰριτὴς, comédien, de ὑποϰρίνεσθαι, jouer un personnage, répondre, de ὑπὸ, sous, et ϰρίνειν, juger. Marot a dit hypocritique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de hypocrite - Wiktionnaire

(1175) (ipocrite) Du latin hypocrita (« mime, hypocrite »), issu du grec ὑποκριτής, hypokritès.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypocrite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypocrite ipɔkrit play_arrow

Citations contenant le mot « hypocrite »

  • Grégory Joron, évoque également les pressions de la hiérarchie comme un facteur pouvant expliquer leur comportement. "On est dans un système hypocrite. La police fonctionne encore avec une politique du chiffre, qu’on le veuille au non", pointe-t-il, avant de concéder : "C’est un outil managérial qui teinte la manière dont la police travaille au quotidien." Europe 1, Scandale dans la police de Seine-Saint-Denis : "On est dans un système hypocrite"
  • “Oui, absolument. Ce serait hypocrite de ne pas dire que c’est le cas. Vous le savez que c’est lié à l’argent ? Oui, c’est en très grande partie la raison. Est-ce parce que nos gars sont des professionnels et qu’ils veulent faire leur boulot comme n’importe quel pro dans n’importe quelle industrie ? Oui, c’est grandement lié à ça. Est-ce que c’est parce que nous savons que les Américains ont besoin d’une distraction et veulent quelque chose pour lequel s’enthousiasmer ? Parce que les sports pros, et le sport en général, jouent un grand rôle et améliorent la santé mentale dans ce pays ? Oui ça joue également un rôle.” Cuban Basket Infos, Mark Cuban : "Absolument, c'est une question d'argent. Ce serait hypocrite de ne pas dire que c'est le cas"
  • Des hypocrites je n’en veux pas dans ma famille. Un mec qui trompe sa copine une fois il le refera. Un hypocrite restera un hypocrite toute sa vie, un charo restera un charo toute sa vie et lui il est les deux. StarMag.com, Marine El Himer en couple avec Benjamin Samat ? Son frère ne décolère pas ! ⋆ StarMag.com
  • Selon Matt Barnes, le meneur des Brooklyn Nets Kyrie Irving se montre hypocrite dans son récent combat pour boycotter la reprise de la NBA. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, Matt Barnes, remonté, allume l’hypocrite Kyrie Irving !
  • Ces braves riches savent certainement qu'on peut faire des dons à l'Etat si on trouve qu'on ne paie pas assez d'impôts, et qu'on peut renoncer aux déductions fiscales. Mais dans ce cas, bien sûr, il faut renoncer aussi à gagner une publicité gratuite et à faire le buzz, ce qui est le seul objectif de cette manoeuvre hypocrite. Donc donnez votre fric sincèrement. ou gardez le, mais en silence. midilibre.fr, Des millionnaires demandent à payer plus d'impôts pour faire face à la crise du coronavirus - midilibre.fr
  • “Nous observons que l'Arménie essaye maintenant de recourir à une campagne de diffamation hypocrite contre la Turquie afin de dissimuler ses propres actions agressives contre l'Azerbaïdjan. , "L'Arménie doit apprendre, dès que possible, à faire partie des solutions dans le Caucase du sud" | TRT Français
  • Dans une interview accordée à "M, le magazine du Monde", il ne se montre pas tendre avec elle: jugeant son comportement "grossier, pathétique, et lâche", il la juge aussi "hypocrite et vénale". , Spectacle | "Hypocrite, lâche, vénale" : rien ne va plus entre Laurent Ruquier et son ex-productrice Catherine Barma
  • L'amour n'efface rien, ne retranche rien, ne tue rien, il dissimule, l'amour est un hypocrite voilà tout. De Jean Basile / Le grand khan
  • De toutes les vertus auxquelles l'humanité rend un culte hypocrite, la chasteté est, au fond, celle que les femmes honorent le moins chez un homme. De André Theuriet / Les Heures de l'amour
  • Un hypocrite est un patient dans la double acceptation du mot ; il calcule un triomphe et endure un supplice. De Victor Hugo / Les Travailleurs de la Mer
  • Il est fâcheux de vous savoir dans l'erreur. Il serait infiniment pire de vous savoir hypocrite. De Elizabeth Gaskell / Nord et Sud
  • L'homme de théâtre est un hypocrite professionnel alors que les autres hommes sont des hypocrites occasionnels. De Jacques Fabbri / Etre saltimbanque
  • Peut-on traiter d’hypocrite un homme qui essaie de sourire malgré une rage de dents ? De Grégoire Lacroix / Les euphorismes de Grégoire - 2
  • La méditation de la mort est hypocrite puisque c'est une manière morose de vivre. De Maurice Merleau-Ponty / Eloge de la philosophie
  • Qui a l'âme élevée sans être fort, sera hypocrite ou abject. De Henri Michaux / Face aux verrous
  • Faire semblant d'être hypocrite, c'est encore pire. De Pierre Legaré / Mots de tête persistants
  • Charité hypocrite qui donne six sous pour avoir vingt francs de gratitude. De Jules Renard
  • Il faut au coeur perfide un visage hypocrite. De Emile Deschamps / Macbeth de Shakespeare
  • L'orgueil est aussi fréquemment hypocrite que la modestie. De Jean Rostand / De la vanité
  • Nul homme n'est hypocrite dans ses plaisirs. De Albert Camus / La chute
  • L'hypocrite sourit, l'énergumène aboie. De Voltaire
  • Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis : au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d'ossements de morts et de toute pourriture. , Évangile selon saint Matthieu, XXIII, 27
  • Le Ciel peut faire des dévots, le Prince fait des hypocrites. Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, Mes pensées

Images d'illustration du mot « hypocrite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « hypocrite »

Langue Traduction
Corse ipocriticu
Basque hipokrita
Japonais 偽善的
Russe лицемерный
Portugais hipócrita
Arabe نفاق
Chinois 虚伪
Allemand heuchlerisch
Italien ipocrita
Espagnol hipócrita
Anglais hypocritical
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypocrite »

Source : synonymes de hypocrite sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hypocrite »



mots du mois

Mots similaires