Patelin : définition de patelin


Patelin : définition du Wiktionnaire

Adjectif

patelin \pat.lɛ̃\

  1. Qui tâche d’en venir à ses fins par des manières flatteuses, faussement aimables, insinuantes.
    • […] une pirogue nous accosta. Trois naturels la montaient, dont l’un était évidemment un chef. À leurs manières douces et patelines, surtout au respect de ces hommes pour les objets épars sur le pont, il était facile de voir que les missionnaires avaient civilisé et catéchisé cette terre. — (Jules-Sébastien-César Dumont d’Urville, Voyage pittoresque autour du monde : résumé général des voyages de découvertes, Paris, L. Tenré, 1835, vol. 2, p. 3)
    • Il s’avança vers Léon, et, avec ce sourire de bénignité pateline que prennent les ecclésiastiques. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Ils se ressemblaient d’ailleurs comme des frères avec leurs vilaines mains bien propres, leur peau grise, leur bouche acerbe, leur propension à développer un petit ventre en brioche, au-dessous du gilet. Et toujours ce nez recourbé et patelin, ce menton en retrait, ces yeux minuscules, sombres et fureteurs. Ah ! ces messieurs Hoddy, bon sang ! — (Roald Dahl, Le Chien de Claude, nouvelle issue du recueil Bizarre ! Bizarre !, 1948 ; traduit de l’anglais par Hilda Barbéris, 1962, p. 49)

Nom commun 1

patelin \pat.lɛ̃\ masculin

  1. (Familier) Village, pays natal.
    • Maître, dit l’officier, je suis du patelin, j’en connais les naturels et je sais qu’ils peuvent passer de la passivité à la violence avec une rapidité déconcertante. — (Léon Daudet, Bacchantes, 1931, p. 211)
  2. Village, petite localité de peu d’importance.
    • Dans ce patelin du bout du monde, la population est livrée à elle-même et privée de tout. — (« Serdj-El-Ghoul-La », El Watan, 7 décembre 2009)
    • Je suis revenu au 144e à Bordeaux. Je suis content. Par malheur, on m’envoie pour un mois (ou plus ?) à Saint-Médard, petit patelin militaire des environs. — (Jacques Rivière, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1906, p. 157)
    • Villamartin est un patelin quelconque dont les rues blanches se coupent à angle droit sur une pente ardue : tout en haut l’église porte un bonnet d’azulejos. — (Albert t'Serstevens, L’Itinéraire espagnol, 1933, p. 139)
  3. (Familier) Compatriote, pays, payse.
    • En qualité de patelins […] nous avions été assez bien accueillis. — (Alphonse Humbert, Mon bagne, 1880, p. 26)

Nom commun 2

patelin \pat.lɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : pateline)

  1. Homme artificieux, doucement manipulateur qui, par des manières flatteuses et insistantes, tente de faire parvenir les autres à ses fins.
    • À l’époque du procès, cette femme pouvait avoir cinquante ans ; elle était tout-à-fait jésuitique dans les manières , dans le langage et dans le ton; sa voix était mielleuse, elle baissait la vue comme une vierge; en un mot, c’était une pateline dont l’aspect édifiant aurait suffi pour faire sortir un saint du purgatoire. — (Supplément aux Mémoires de Vidocq, Paris : Librairie centrale de Boulland, 1830, p. 9)
    • Elle s’égaie en mille endroits sur les évêques : « L’évêque d’Autun prononça l’oraison funèbre de madame de Lougueville avec toute la capacité, toute la grâce et toute l’habileté dont un homme puisse être capable : ce n’était point Tartufe, ce n’était point un patelin, c’était un prélat de conséquence. » — (Du style épistolaire, dans Le Mercure du dix-neuvième siècle, Paris, 1825, vol. 11, page 84)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Patelin : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATELIN. n. m.
Il se dit, par allusion au principal personnage d'une vieille comédie, d'un Homme souple et artificieux qui, par des manières flatteuses et insinuantes, tâche de faire venir les autres à ses fins. C'est un maître patelin. Il s'emploie surtout adjectivement et se dit du Ton, de l'air, des manières; son féminin est Pateline. Ton patelin. Air patelin. Voix pateline. Manières patelines.

Patelin : définition du Littré (1872-1877)

PATELIN (pa-te-lin) s. m.
  • 1Nom d'un personnage d'une vieille comédie de la fin du XIVe siècle ou du commencement du XVe, qui, par ses flatteries, se fait vendre à crédit du drap, et, par de vaines paroles et des contes en l'air, échappe au payement. Les hoirs de défunt Patelin, Inconnus chez Plaute et Térence, Ont envahi toute la France, Car ils sont bénis du malin, Les hoirs de défunt Patelin, Génin, Patelin, dédicace.
  • 2 Fig. Celui qui tâche, par des flatteries et de belles paroles, de tromper, ou, simplement, d'en venir à ses fins (avec un p minuscule). Ce n'était point Tartufe, ce n'était point un patelin, c'était un prélat de conséquence, prêchant avec dignité et parcourant toute la vie de cette princesse [la duchesse de Longueville] avec une adresse incroyable, Sévigné, 12 avril 1680. Une preuve qu'elle [la comédie] a eu un grand succès, c'est qu'elle a donné de nouveaux mots à la langue et fait des proverbes : Patelin, qui n'était qu'un nom fait à plaisir comme Tartufe, est devenu un mot de la langue qui signifie flatteur et trompeur, de la même manière que Tartufe signifie présentement un faux dévot, Fontenelle, Hist. théâtr. fr. Œuv. t. III, p. 49, dans POUGENS. Ah ! combien j'ai connu de ces amis bénins Qui marchent à leur but en rusés patelins ! Al. Duval, Manie des grand. II, 7.

    Archi-patelin, voy. ARCHI.

    Adj. Il se dit du ton, des manières. Le zélé père, charmé de l'ouverture, devint radieux, caressant, et, après plusieurs circonvolutions patelines, des mots entrecoupés : ce n'est pas tout, dit-il…, Duclos, Œuvr. t. VI, p. 101. Un petit homme à ces mots s'approche avec un air patelin, et d'une voix de fausset…, Gilbert, le Carnaval des auteurs. La vieille, qui devenait de jour en jour plus flagorneuse et plus pateline avec moi, Rousseau, Confess. IX. L'égoïsme patelin des hommes ambitieux leur enseigne l'art de combiner les raisonnements opposés, afin de se mêler de tout comme un païen, et de se soumettre à tout comme un chrétien, Staël, Allem. III, 13.

  • 3Langage de patelin (inusité en ce sens). Le pauvre tu détruis, la veuve et l'orphelin, Et ruines chacun avec ton patelin, Régnier, Sat. X.

SYNONYME

1. PATELIN, PAPELARD., Le patelin flatte et trompe. Le papelard trompe aussi, mais c'est en simulant la dévotion.

2. PATELIN, PATELINEUR., Le patelin est, de sa nature, flatteur pour tromper. Le patelineur est celui qui pateline ; il peut n'être pas patelin de nature, et pateliner seulement par occasion et circonstance.

HISTORIQUE

XVe s. B. J'ay train de seigneur. - M. Pas de saige. - B. Ressourdant, comme bel Alain. - B. Pathelin en main. - M. Dire raige, Villon, Baillevent et malepaie.

XVIe s. C'estoit un tour de patelin, Bouchet, Serées, liv. II, p. 90, dans LACURNE. Le bruyt avez d'estre fourbisseresses ; Par cueur sçavez les ruses Pathelin, Roger de Collerye, Œuv. p. 167, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Patelin : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « patelin » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « patelin »

Étymologie de patelin - Littré

On ne sait d'où vient ce nom de comédie qui, du théâtre, passa promptement dans le langage commun. Cependant du Cange paraît offrir la vraie origine au mot paterinus. Il y eut, dans le XIe siècle, des hérétiques qu'on nomma paterins, patalins, palatins ; il rapporte ceci du XIIIe siècle : Et por ce sunt il dit paterins, et est autant à dire come deviseres. Paterin avait pris le sens de deviseur, parleur, celui qui trompe par la parole ; c'est la signification même de patelin, et, quant au changement de l'r en l, rien de plus facile. Les auteurs sont en désaccord sur l'étymologie du met paterin (voy. PATARIN). Il n'est pas vraisemblable que l'ancien verbe pateller, qui signifiait le chant inarticulé d'un jeune oiseau (to chytter as a yonge byrde dothe, byfore she can synge her tune : Ce petit oiselet commence à pateller, mais il ne sçayt pas encore chanter son lay à playn, PALSGRAVE, p. 484) ait rien de commun avec patelin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de patelin - Wiktionnaire

(Adjectif) (XVe siècle) Voir l’ancien français patelin (« boniment, baragouin »), le sens de « rusé, artificieux », est une allusion au personnage principal de La Farce de Maître Pathelin qui dupe les gens par de belles paroles.
(Nom) (XIXe siècle) Corruption du moyen français pasquelin, dérivé de pasquis (« pâturage »), apparenté à pastis, pâtis, « petit pâturage, foyer domestique ». Voir le sens figuré de pré carré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « patelin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
patelin patœlɛ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « patelin »

  • En nouveauté, le public peut découvrir le village avec une visite guidée. Les personnages historiques présentent avec fierté leur patelin par l’entremise d’un parcours ponctué de scènes à la fois humoristiques et éducatives. L'Express, Le retour en force du Village québécois d'antan - L'Express
  • C’est l’histoire du berger qui a fini par décrocher la lune. Rahal Essoulami, premier du nom, quitte son patelin de la région de Marrakech à l’âge de 8 ans pour travailler dans une pâtisserie de Casablanca. Son sens inné des affaires l’incite plus tard à se mettre à son propre compte. JeuneAfrique.com, Maroc : Rahal, un maître-traiteur au service du royaume (1/4) – Jeune Afrique
  • Cyrarno du patelin en concert plein-air 2020-08-09 15:30:00 15:30:00 – 2020-08-09 Carrouges Orne Carrouges Unidivers, Cyrarno du patelin en concert plein-air Carrouges dimanche 9 août 2020
  • L’Uruguay est un patelin inimportant, connu seulement des joueurs de Scrabble à cause de ses trois u. De Frédéric Dard / Réflexions sur les gens de chez nous et d’ailleurs

Images d'illustration du mot « patelin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « patelin »

Langue Traduction
Corse boondocks
Basque boondocks
Japonais ボンドック
Russe дебри
Portugais boondocks
Arabe بلدة
Chinois ondo子
Allemand wildnis
Italien luogo remoto
Espagnol barrios lejanos
Anglais boondocks
Source : Google Translate API

Synonymes de « patelin »

Source : synonymes de patelin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « patelin »


Mots similaires