Cauteleux : définition de cauteleux


Cauteleux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CAUTELEUX, EUSE, adj.

A.− [En parlant de pers., ou de l'attitude d'une pers.] Qui manifeste une prudence mêlée de ruse. Il inventait correctement les paroles d'une hypocrisie cauteleuse et prudente (Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 45).Un cauteleux regard (Ponson du Terrail, Rocambole, t. 3, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 369):
1. Il n'est pas franc, c'est un monsieur cauteleux, toujours entre le zist et le zest. Il veut toujours ménager la chèvre et le chou. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 265.
Emploi subst. Le cauteleux exclut l'énergique, mais il est plus sûr (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 42).
B.− P. ext. [En partic. en parlant d'œuvres d'art] Qui n'est pas franc, qui cache son jeu. Cet art [l'architecture] cauteleux et bâtard, qui craint l'intervention de la raison et de l'examen, comme les chauves-souris craignent le soleil (Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l'archit.,t. 2, 1872, p. 116).
2. M. Bastien-Lepage, (...), ne ferait pas mal de regarder l'œuvre de M. Fantin-Latour. Il comprendrait peut-être, lui et les jeunes autres officiels modernistes, la différence qui existe entre des tableaux cauteleux et truqués et des œuvres droites et saines. Huysmans, L'art mod.,1883, p. 75.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adv. cauteleusement. D'une manière cauteleuse. Il [le chat] vient, obliquement et cauteleusement, Tourner, la queue en l'air, autour de votre chaise, Et frôler vos mollets avec un ronron d'aise (A. Pommier, Colifichets, 1860, p. 92).
Prononc. et Orth. : [kotlø], fém. [-ø:z]. Durée mi-longue sur l'initiale ds Passy 1914; indication d'une durée également ds Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Nod. 1844, Fél. 1851 et Littré. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiiies. cautileus (G. de Nangis, Vie de St Louis, XX, 401 ds Gdf.); xives. cauteleux (Froissart, Chron., IX, 285 ds Gdf. Compl.). Dér. de cautèle*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 62. Bbg. Lew. 1960, p. 247.

Cauteleux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

cauteleux \kot.lø\

  1. Qui agit d’une façon détournée et sournoise.
    • Aujourd’hui les homélies misérables d’un vieillard cauteleux, ennemi de la République,[…],ont servi de texte à de nouvelles inculpations ; […] . — (Danton, Déclaration de guerre aux Girondins , à la Convention , le 10 mars 1793 - Texte du Moniteur universel)
    • Mais voici comment le Bas-Normand, rusé, cauteleux, sournois et chicanier, comprend et raconte la lutte du grand saint avec le diable. — (Guy de Maupassant , La légende du Mont Saint-Michel dans Les Contes normands)
    • Cette infiltration de la police partout où nous étions allés me stupéfiait. Ainsi, je n’en pouvais douter, elle avait ses secrets aboutissant jusqu’en cette basse-pègre cependant si cauteleuse. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cauteleux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAUTELEUX, EUSE. adj.
Qui agit d'une façon détournée et sournoise. Sa franchise contraste avec la manière cauteleuse de son adversaire.

Cauteleux : définition du Littré (1872-1877)

CAUTELEUX (kô-te-leû, leû-z') adj.
  • Qui a de la cautèle. Un homme cauteleux. Une cauteleuse réponse. Il est fin, cauteleux, La Bruyère, VIII. La femme est un animal fin et cauteleux, Perrot D'Ablancourt, Lucien, t. I, Prométhée. Plus de sagesse dans l'administration municipale aurait prévenu les désordres ; c'est pour les punir que la procédure a été prise ; mais des mains cauteleuses ont su la diriger vers un autre but, Mirabeau, Collection, t. II, 389.

HISTORIQUE

XVe s. Ce roi de Navarre cauteleux et malicieux, Froissart, II, III, 13. Le duc de Bretagne est un cauteleux homme et divers, Froissart, II, II, 70. La septieme [condition] plus necessaire, que ilz doivent estre sages et cautilleux ou mestier des armes, Christine de Pisan, Charles V, II, 24.

XVIe s. Considerez comment le tentateur cauteleux luy remembra au premier mot la deffense sur ce faicte, Rabelais, Pant. III, 33. Ils le trouvo ent fin et cauteleux, qui faisoit la plus part de ses faicts de guerre par tromperie et surprise plus tost qu'autrement, Amyot, Lysand. 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cauteleux »

Étymologie de cauteleux - Littré

Cautèle ; provenç. cautelos ; espagn. cauteloso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cauteleux - Wiktionnaire

→ voir cautèle
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cauteleux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cauteleux kotlø play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cauteleux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cauteleux »

  • Du coup, la voie est ouverte pour que Zarco, il n’y a que ce que Molière appelait les « Patelins », Stendhal parlait de cauteleux, pour nier son talent de pilote et de metteur au point, serait un pilote d’essai idéal pour Yamaha.   , MotoGP 2020 : Tendances, Zarco plus près de Yamaha que de Honda
  • La mise en scène se concentre sur le jeu des comédiens. Philippe Duclos est remarquable dans le rôle terrible du grand inquisiteur qui défend l'institution en piétinant hommes et enfants : cauteleux, madré, cruel, froid et tranchant comme la lame d'une épée. Grégoire OEstermann lui donne avantageusement la réplique, d'abord en adoptant une posture ironique et bonhomme, puis en affichant une lassitude et une résignation poignantes. Les Echos, « Le Cours classique » : la chute de la maison scolaire au Rond-Point | Les Echos
  • Spécialistes de l’art architectural et historiens généralistes rivalisent dans la pesée des ambivalences du personnage. À savoir, sa critique du juif cauteleux qui lui venait de son milieu natal, l’horlogerie suisse. Son intérêt pour l’architecture mussolinienne. Son envie d’œuvrer pour le Reich hitlérien et l’URSS de Staline. Son long séjour de 1941-1942 à Vichy. Ses flirts prolongés avec les milieux français fascisants, avec des non-conformistes ou des planistes qui voulaient régénérer le pays à tout prix. La Croix, Le Corbusier suspecté
  • À bien des égards, la prudence des diplomaties occidentales est compréhensible mais le déni n’est pas tenable. Le vaudeville diplomatique de Biarritz (août 2019) se révèle enfin comme vaine mise en scène d’un scénario faux et mensonger: celui de la “désescalade” ardemment souhaitée par un régime avide de paix, d’ouverture et de prospérité. Au prétexte de “dialogue” et de l’idée selon laquelle il faudrait “se parler”, Emmanuel Macron a été manipulé par des personnages cauteleux qui savent ce qu’ils veulent et comment y parvenir. En d’autres termes, l’ADN idéologico-religieux du régime, son intention stratégique et son audace tactique ont été une nouvelle fois sous-évalués. Aveuglement ou prétention? Au cœur du Moyen-Orient, l’Iran se pose en ennemi et porte des coups dont la puissance et l’onde de choc excèdent les agissements du régime de Saddam Hussein et d’Al-Qaïda dans la région. Ni l’un ni l’autre n’étaient parvenus à frapper l’Arabie Saoudite au cœur. Il suffit d’ouvrir les yeux et d’employer les mots justes. Le HuffPost, La guerre de l'Iran au Moyen-Orient: pire que Saddam Hussein et Al-Qaïda? | Le HuffPost
  • Quelqu’un de cauteleux est très certainement un «sycophante». C’est-à-dire «quelqu’un qui va tenter de vous tromper ou de vous trahir». La Fontaine, dans une de ses fables, utilise le mot pour «qualifier un loup essayant de tromper la vigilance du berger». Le terme vient du grec et désignait «ceux qui dénonçaient les voleurs de figues. Il s’est ensuite appliqué à tous les délateurs et enfin, on ne sait pas exactement pourquoi, à ceux qui agissent de façon fourbe et hypocrite». Le Figaro.fr, Dix mots que le temps menace de disparition
  • Si le chat est cauteleux, le renard est fourbe. Là-dessus s’accordent tous les bestiaires, toutes les encyclopédies, toutes les fables, tous les proverbes. Difficile de trouver dans la culture médiévale un animal qui soit plus sournois et plus perfide. France Culture, Les fourberies de Renard : un malentendu ?
  • Aujourd’hui, j’ai le sentiment que cette promesse a été vaine et que depuis deux ans, vous avez pris le risque d’un discours cauteleux avec des sujets qui, pourtant, appellent des positions claires et immarcessibles. Licra - Antiraciste depuis 1927, Lettre ouverte de Mario Stasi à Jean-Luc Mélenchon | Licra - Antiraciste depuis 1927
  • Le jeu scénique préféré de Jean-Paul Dubois est d’inviter, les bons et les méchants, et dans le langage de Jean-Paul Dubois, confronter les crapules aux bienveillants.  Il donne d’ailleurs une définition assez précise d’une crapule ou d’un salopard incandescent : tout l’attirail d’un gommeux, l’archétype du fourbe cauteleux, du chacal sournois, mélange de familiarité et d’arrogance, de technicité et de mépris, fervent et résolu à veiller scrupuleusement sur tous les détails, le pervers adepte de rudoyer la piétaille. Alter1fo, Jean-Paul Dubois raconte : Dialogue entre 2 détenus sur 6 m2 – Alter1fo

Images d'illustration du mot « cauteleux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cauteleux »

Langue Traduction
Anglais hypocritical
Source : Google Translate API

Synonymes de « cauteleux »

Source : synonymes de cauteleux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cauteleux »



mots du mois

Mots similaires