La langue française

Fallacieux

Sommaire

  • Définitions du mot fallacieux
  • Étymologie de « fallacieux »
  • Phonétique de « fallacieux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fallacieux »
  • Citations contenant le mot « fallacieux »
  • Traductions du mot « fallacieux »
  • Synonymes de « fallacieux »
  • Antonymes de « fallacieux »

Définitions du mot fallacieux

Trésor de la Langue Française informatisé

FALLACIEUX, EUSE, adj.

A.− Qui est destiné, qui cherche à tromper, à induire en erreur. Argument, renseignement fallacieux; paroles, promesses fallacieuses. Sans venir de son cœur, des pleurs fallacieux Paraissent tout à coup sur le bord de ses yeux (Vigny, Poèm. ant. et mod.,1837, p. 69).Quelques bouteilles de piquette aux étiquettes fallacieuses d'Yquem ou de Château-Margaux (Tharaud, Marrakech,1920, p. 246).À peine avait-elle reçu la fallacieuse dépêche où papa se disait malade et sans soins rue Caumartin qu'elle avait pris le premier train (Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1939, p. 259):
1. ... comme elle [Mmede Guermantes] était souffrante au moment où Robert fut tué(...) on s'était cru obligé de lui cacher pendant plusieurs jours, sous les plus fallacieux prétextes, les journaux qui lui eussent appris cette mort... Proust, Temps retr.,1922, p. 851.
[En parlant d'une pers.] Esprit fallacieux. Nous allons nous informer du chemin aux laveuses qui travaillent devant le château. − Allez tout droit par la route à gauche, nous dirent-elles, ou, également, par la droite (...). Ces jeunes filles fallacieuses nous firent faire une route bien étrange (Nerval, Filles,Angélique, 1854, p. 578).
B.− P. ext. Qui n'a pas de base sérieuse, qui est sans fondement; illusoire. Christophe (...) avait esquivé la première invitation, sans même s'excuser, faisant le mort, dans l'espoir fallacieux que son absence ne serait pas remarquée (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 515).Opacité et transparence, extériorité et intériorité, inertie et progression synthétique sont simplement juxtaposées dans l'unité fallacieuse du « matérialisme dialectique » (Sartre, Situation III,1949, p. 165):
2. ... elle se laissait abuser par un fallacieux rapprochement d'étymologies et attribuait à ce terme [pédéraste] le sens de coureur à pied. Aymé, Travelingue,1941, p. 269.
Prononc. et Orth. : [fal(l)asjø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1450 (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 47815). Empr. au b. lat. fallaciosus « trompeur ». Fréq. abs. littér. : 104. Bbg. Gohin 1903, p. 314.

Wiktionnaire

Adjectif

fallacieux \fa.la.sjø\

  1. Qui est fondé sur un mensonge ou un faux.
    • Quoiqu'un peu gêné par cette pluie de compliments dont j'étais le seul à connaître le caractère fallacieux, je jouai la comédie de l'élève studieux qui trompe son monde (ce qui était l'exacte vérité présente) mais qu'il convient de ne pas juger […]. — (Robert Ichah, Juif malgré lui: 1940-44, la guerre d'un gamin de banlieue : récit, Éditions Romillat, 2000, p. 203)
    • Puisqu’il ne faut jamais mentir, alors il faut mentir de temps en temps : l’obligation d’être véridique à tout prix contraint à mentir quand la vérité elle-même est plus fallacieuse que le mensonge. — (Raphaël Enthoven, Le Mensonge, Philosophie Magazine no 20, novembre 2009)
  2. Qui vise à tromper.
    • Keith Alexander, qui s’exprimait devant une commission du Congrès américain, put ainsi déclarer : « Je préfère amplement me trouver devant vous aujourd’hui à débattre » de ce programme « plutôt qu’essayer de vous expliquer pourquoi nous n’avons pas su empêcher un nouveau 11-Septembre ». […] L’argument relève de la propagation de la psychose la plus éculée et la plus fallacieuse qui soit. — (Glenn Greenwald traduit par Johan-Frédérik Hel Guedj, Nulle part où se cacher, JC Lattès, 2014, ISBN 978-2-7096-4615-4)
    • Ces jeunes filles fallacieuses nous firent faire une route bien étrange ; - il faut ajouter qu’il pleuvait. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
  3. Illusoire, sans fondement.
    • Si j’avais consulté, ce jour-là, une cartomancienne et si elle ne m’avait pas déclaré « qu’une femme brune me voulait du mal », j’eusse été fondé à lui refuser le paiement de ses oracles fallacieux. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 106)
    • La sensation fallacieuse de liberté s’explique du fait que ce qui conditionne notre action est généralement du domaine de l’inconscient, et que par contre le discours logique est, lui, du domaine du conscient. — (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 72)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FALLACIEUX, EUSE. adj.
Qui est destiné à tromper. Argument fallacieux. Serments fallacieux. Politique fallacieuse. Par extension, Esprit fallacieux.

Littré (1872-1877)

FALLACIEUX (fal-la-si-eû, eû-z') adj.
  • Qui trompe et égare pour nuire. Le papier me manquerait, si je voulais dire tout ce que j'ai découvert depuis qu'il est parti d'ici ; vous pouvez bien, sans scrupule, le traiter comme un homme fallacieux, Poussin, Lett. 3 nov. 1647.

    Il se dit aussi des choses. Serments fallacieux, salutaire contrainte, Que m'imposa la force et qu'accepta la crainte, Corneille, Rodog. II, 1. Une vive image des dangereuses insinuations et des détours fallacieux de l'esprit malin, Bossuet, Hist. II, 1. L'éloquent Bossuet est le seul qui se soit servi après lui [Corneille] de cette belle épithète, fallacieux… pourquoi appauvrir sa langue ? un mot consacré par Corneille et Bossuet peut-il être abandonné ? Voltaire, Comm. Corn. Rodogune.

SYNONYME

FALLACIEUX, TROMPEUR. Fallacieux enchérit sur l'idée de trompeur. Un langage trompeur nous égare et nous présente les choses autrement qu'elles ne sont ; un langage fallacieux nous trompe pour nous nuire de dessein prémédité.

HISTORIQUE

XVIe s. Parquoy il donna congé à ces conducteurs barbares, et, laissant leur fallacieux destour du droit chemin, en peu de jours passa la riviere d'Euphrates et arriva en la cité d'Antioche, Amyot, Lucullus, 37.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FALLACIEUX. Ajoutez : - REM. Fallacieux ne vaut rien ni en prose ni en vers, Vaugelas, Nouv. Remarques, édit. 1690, in-12, p. 90. Cette injuste condamnation n'a pas été ratifiée.

HISTORIQUE

XVIe s. Ajoutez : Loin, loin, bien loin de moy, pensers fallacieux, Espoirs faux et trompeurs…, Desportes, Diane, II, 57.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fallacieux »

(Date à préciser) Du latin fallaciosus (« trompeur ») → voir fallace et -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. fallaciosus, de fallacia, fallace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fallacieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fallacieux falasjø

Évolution historique de l’usage du mot « fallacieux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fallacieux »

  • Les expériences d'imagerie montrant l'activation d'une zone du cerveau lors de l'exécution d'une tâche s'avèrent impossibles à reproduire. Expliquer et prédire les comportements des individus sur cette base serait donc foncièrement fallacieux, selon une méta-étude. Futura, Neurosciences : les études sont-elles vraiment fiables ?
  • La réputation est un préjugé vain et fallacieux : souvent gagnée sans mérite et perdue sans justice ! De William Shakespeare / Othello
  • Quand on dit d'un artiste comique de grand talent qu'il n'a pas de prix, ce n'est pas une raison pour ne pas le payer sous le fallacieux prétexte qu'il est impayable. De Pierre Dac
  • Le directeur de l'Institut de santé mondiale de l'université de Harvard, Ashish Jha, a critiqué mardi le retrait officiel des Etats-Unis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), notant que le fait de reprocher à cette dernière de n'avoir pas enquêté sur l'épidémie de nouveau coronavirus en Chine était "profondément fallacieux". , Le retrait américain de l'OMS est une "décision extraordinairement mauvaise"
  • Ah ouais c'est grave là. Attendre de la part du gouvernement pour investir dans une entreprise c'est l'argument le plus fallacieux qui soit. , L'État investi dans les PME pour sauver l'économie
  • « Chaque argument fallacieux soulevé par le “Gish galloper” prend beaucoup plus de temps à être réfuté que le simple fait de l’asséner » L'Opinion, «Le “Gish Gallop”, la nouvelle arme absolue de Trump.» L’analyse d’Olivier Piton – International | L'Opinion

Traductions du mot « fallacieux »

Langue Traduction
Anglais fallacious
Espagnol erróneo
Italien fallace
Allemand trügerisch
Chinois 谬误的
Arabe خادع
Portugais falacioso
Russe ошибочный
Japonais 虚偽の
Basque fallacious
Corse faltu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fallacieux »

Source : synonymes de fallacieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fallacieux »

Partager