La langue française

Tartufe

Définitions du mot « tartufe »

Wiktionnaire

Adjectif

tartufe \taʁ.tyf\

  1. (Familier) Hypocrite.
    • Ceci qui était vraiment impopulaire et nous couvrait tous de ridicule, c’était, non pas l’exécution des décrets ; mais la façon molle indécise, craintive et… tartufe, disons le mot, dont ils étaient exécutés. — (Touchatout, Mémoires d’un préfet de police, 1885)

Nom commun

tartufe \taʁ.tyf\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Faux dévot.
  2. (Familier) Hypocrite.
    • Un tartufe qui ne sait rien de la chanson, bien qu'elle l'ait enrichi à foison. — (www.liberation.fr)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TARTUFE. n.
In. Faux dévot, hypocrite, par allusion à la comédie de Molière. C'est un dangereux tartufe. Un vrai tartufe.

Littré (1872-1877)

TARTUFE (tar-tu-f') s. m.
  • 1Personnage d'une célèbre comédie de Molière. Molière [qui alors allait faire des lectures de sa pièce] avec Tartufe y doit jouer son rôle, Boileau, Sat. III. Le Tartufe, qui était une satire des dévots et surtout de la morale des jésuites, alors tout-puissants, a été joué par la protection d'un premier gentilhomme de la chambre, et est resté au théâtre pour toujours, Voltaire, Lett. Richelieu, 27 sept. 1769. Il avait pour oncle un autre abbé de Roquette, évêque d'Autun, qui, par son zèle de commande et sa dévotion politique, eut l'honneur, dit-on, de fournir à Molière l'heureux original d'après lequel il a peint le précieux tableau du Tartufe, D'Alembert, Élog. de Roq. Certainement l'ensemble du Tartufe est de main de maître… toutefois… je n'hésite pas à dire que, si la pièce eût été faite de mon temps, je n'en aurais pas permis la représentation, Napoléon, Mémorial, éd. de 1842, t. II, p. 128.
  • 2Faux dévot, hypocrite, coquin se servant du manteau de la religion (avec un t minuscule). [Molière] un athée et en même temps un tartufe achevé, DE ROCHEMONT, [pseudonyme], Observ. sur le Festin de Pierre, Paris 1665 [époque où les premiers actes de Tartufe avaient de la célébrité, bien que la pièce n'eût pas encore été jouée]. Molière a si bien peint ce caractère [de l'hypocrite] dans la personne de Tartufe, et a rendu ce caractère tellement propre à Tartufe que notre langue s'est trouvée enrichie de ce mot, et que Tartufe, nom propre, est devenu par figure un nom commun ; de sorte que l'on dit aujourd'hui d'un hypocrite et d'un faux dévot, c'est un tartufe, Dumarsais, Œuv. t. III, p. 289.

    Tartufe de mœurs, homme vicieux qui affecte de grands principes de morale.

REMARQUE

Tartuf, orthographe que La Fontaine a donnée, par licence poétique, au mot tartufe. C'étaient [chat et renard] deux vrais tartufs, deux archipatelins, La Fontaine, Fabl. IX, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tartufe »

Molière, qui écrit Tartuffe, a emprunté ce mot à l'italien ; Tartufo se trouve dans le Malmantile de Lippi avec le sens d'homme à esprit méchant ; le Malmantile circulait manuscrit en France avant le Tartufe (voy. Génin, Récréat. t. I, p. 292). Tartufo est la contraction de tartufolo, une truffe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1609)[1] Littré[2] explique : « Molière, qui écrit Tartuffe, a emprunté ce mot à l’italien tartufo (« truffe, hypocrite ») [qui] se trouve dans le Malmantile de Lippi avec le sens d'homme à esprit méchant ; le Malmantile circulait manuscrit en France avant le Tartuffe [de Molière] » ; voir truffa (« escroquerie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tartufe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tartufe tartyf

Citations contenant le mot « tartufe »

  • Le tribunal populaire est un passe-temps très prisé par le genre humain, lequel n’est né bon que dans la tête de ce tartufe de Rousseau, qui a abandonné ses cinq enfants parce qu’il estimait que sa femme était trop gourdasse pour les élever. Depuis la nuit des temps, nous massacrons les innocents et nos congénères en éprouvent souvent une certaine jouissance. Ils n’ont pas attendu les chaînes d’info ni les réseaux sociaux pour ça. Le Point, FOG – Les chevaliers de la bave aux lèvres - Le Point
  • D’après lui, les oulémas sont formel, une femme n’a jamais été prophète. Mais, il reconnait que c’est le Sénégal qui constitue spécificité, un terreau fertile, voire un terrain de prédilection pour ces hérésies. Et même un tartufe qui se déclare prophète au pays de Kocc Barma serait amplement suivi par les Sénégalais. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute actualité du jour, Affaire Zayda Zamane : "Il y a trop de Thiakhann au Sénégal" (Imam Mansour Samb) - Senego.com
  • Les patrons de l’exécutif n’ont donc pas décidé de retirer l’abcès avant que celui-ci ne leur pète au visage, et n’ont donc pas choisi de se séparer de l’ancien membre d’EELV, premier traître de la primaire socialiste de 2017, bref, un tartufe qui, disons-le franchement, est un boulet aux pieds du gouvernement dont on se demande jusqu’à quand il va durer. C’est quand même lui qui a quitté le poste de quatrième personnage de l’Etat (président de l’Assemblée) pour devenir ministre. Du jamais vu ! regards.fr, Sévère punition pour François de Rugy : payer son homard - regards.fr

Traductions du mot « tartufe »

Langue Traduction
Anglais tartuff
Espagnol tarta
Italien tartuff
Allemand tartuff
Chinois art
Arabe طرطوف
Portugais tartuff
Russe tartuff
Japonais 酒樽
Basque tartuff
Corse tortura
Source : Google Translate API

Synonymes de « tartufe »

Source : synonymes de tartufe sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tartufe »

Tartufe

Retour au sommaire ➦

Partager