La langue française

Humanité

Définitions du mot « humanité »

Trésor de la Langue Française informatisé

HUMANITÉ, subst. fém.

I. − Au sing.
A. − Caractère de ce qui ou de celui qui est humain.
1. [Correspond à humain I B] Ensemble des caractères spécifiques de la nature humaine. La divinité et l'humanité du Sauveur nous apparaissent également unies (Monod, Sermons, 1911, p. 296).Les seuls comportements humains qui s'éloignent de notre native humanité et qui la trahissent (J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p. 194) :
1. ... vous autres, vous seuls, vous avez vu, vous avez touché, vous avez saisi ce corps humain dans son humanité, dans notre commune humanité, marchant et assis sur la terre commune... Péguy, Myst. charité, 1910, p. 56.
En partic. [Avec une intention valorisatrice, p. oppos. aux espèces animales voisines] Cette lutte éternelle et indispensable entre notre humanité et notre animalité (Comte, Philos. posit., t. 1, 1839-42, p. 504).
2. [Correspond à humain I C 1] Caractère d'une personne (ou de son comportement) qui manifeste pleinement son appartenance au genre humain. Il y a chez ce faible roué, si dénué de caractère, une humanité qui est le secret de sa faiblesse (Mauriac, Bloc-notes, 1958, p. 172) :
2. C'est par ce côté, par le moyen de cette gesticulation précise qui se modifie avec les époques et qui actualise les sentiments que l'on peut retrouver la profonde humanité de leur théâtre. Artaud, Théâtre et son double, 1939, p. 129.
3. [Correspond à humain I C 2] Bonté, bienveillance de l'homme pour ses semblables. Acte, œuvre d'humanité; manquer d'humanité. Les tortures et autres barbaries, contraires à l'humanité (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 267) :
3. Il est conforme d'autre part aux sentiments d'humanité et de bienveillance, fruits de l'adoucissement des mœurs, de ne pas punir des enfants innocents pour le crime de leur père. Cournot, Fond. connaiss., 1851, p. 404.
B. − Ensemble des hommes, du genre humain, parfois considéré comme constituant un tout, un être collectif. Il faut sauver l'humanité et la civilisation à tout prix (Renan, Avenir sc., 1890, p. 326) :
4. Qui dit homme dit humanité. L'homme porte en lui l'humanité. L'homme n'existe pas indépendamment de l'humanité. Perfectionner l'homme, c'est perfectionner l'humanité. Perfectionner l'humanité, c'est se perfectionner soi-même. P. Leroux, Humanité, t. 1, 1840, p. 269.
SYNT. Âge, amour, histoire, mémoire, origine, progrès de l'humanité; humanité douloureuse, souffrante; être au ban de l'humanité.
II. − Au plur.
A. − Formation scolaire où l'étude des langues et littératures latines et grecques, considérées comme particulièrement formatrices, est prépondérante. Dans tout le cours de ses humanités, Descartes fut un élève modèle (Valéry, Variété V, 1944, p. 212).
En partic. ,,Classes, dans les collèges et les lycées, comprenant l'enseignement au-dessus de la grammaire jusqu'à la philosophie exclusivement, et dites aujourd'hui classes de lettres`` (Littré). C'est qu'autrefois, la classe chic des humanités françaises était la classe de rhétorique, la classe des élèves promus à un grand avenir et des professeurs en vue (Goncourt, Journal,1891, p. 94).
Faire, finir ses humanités. Quand j'eus fini mes humanités, mon père me laissa sous la tutelle de Monsieur Lepître (Balzac, Lys, 1836, p. 16) :
5. ... ils tiennent M. Zola en petite estime littéraire et le renvoient à l'école parce qu'il n'a pas fait de bonnes humanités et que peut-être il n'écrit pas toujours parfaitement bien. Lemaitre, Contemp., 1885, p. 267.
B. − Contenu de cet enseignement. Après avoir étudié les humanités chez les Jésuites de Dijon (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 89).Dans cinquante ans, il n'y aurait plus en France d'humanités latines (Goncourt, Journal, 1887, p. 659).
P. ext. [Dans d'autres domaines que dans les lang. et litt. class.] Humanités modernes et enseignements démocratiques ont été couplés comme deux termes corrélatifs (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 250).
Prononc. et Orth. : [ymanite]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1119 humanitet « ensemble des caractères qui constituent la nature humaine » (Ph. de Thaon, Comput, 1553 ds DG); 2. ca 1170 humanited « sentiment de bienveillance, de compassion » (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 113); 3. ca 1450 humanité « ensemble des hommes » (Mystère du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 54, 1318); 4. av. 1615 humanité « les lettres classiques » (E. Pasquier, Les Recherches de la France, éd. 1665, p. 343); 1671 au plur. (Pomey). Empr. au lat.humanitas, attesté aux sens 1 et 2, ainsi qu'au sens de « culture générale de l'esprit » dès l'époque class., dér. de humanus (humain*). Fréq. abs. littér. : 7 254. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 923, b) 8 113; xxes. : a) 13 097, b) 9 304. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 317. - Hus (A.). Doctor, doctrina et les mots de sens voisins en lat. class. R. Philol. Litt. Hist. anc. 1974, t. 48, no1, pp. 35-45. - Jan (E. von). Humanité. Z. fr. Spr. Lit. 1932, t. 55, pp. 1-66. - Launay (M.). Le Vocab. pol. de J.-J. Rousseau. Genève-Paris, 1977, pp. 115-116. - Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 107-108. - Schalk (F.). Zur Bedeutungsgeschichte von humanité. N. Spr. 1932, t. 40, pp. 224-235.

Wiktionnaire

Nom commun

humanité \y.ma.ni.te\ féminin

  1. Nature ou condition humaine.
    • Les esclaves africains l’avaient bien compris. Ils avaient compris que l’esclavage leur ôterait leur humanité, qu’il ferait d’eux non plus des êtres, mais des choses. Qu’ils aient pris les Blancs pour des cannibales n’a rien de surprenant. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
    • Cela est au-dessus de l’humanité, cela passe la portée des forces ordinaires de l’homme.
    • (Figuré) Payer le tribut de l’humanité, mourir, se laisser aller à quelque faiblesse humaine.
  2. Genre humain, les hommes en général.
    • Nous trouvons ici de plus sombres pressentiments ; l’auteur se demande même si notre humanité atteindra sa véritable fin : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.326)
    • Lentement, irrésistiblement, avec ampleur, Bert se rendit compte de l’immense tragédie qui ébranlait l’humanité, et au milieu de laquelle s’écoulait sa petite existence ; […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’éd. de 1921)
    • Ce nouvel enseignement me semble d’autant plus grave qu’il s’adresse à une humanité qui, de son propre chef, se pose aujourd’hui dans le temporel avec une décision inconnue jusqu’à ce jour. — (Julien Benda, La trahison des clercs : Avant-propos de la première édition, 1927, éd. 1946)
    • Haï, Épicure le fut et le sera parce qu’il est un des héros de l’humanité. […]. Et si, à sa suite, l’ensemble de l’épicurisme fut maudit, et calomnié comme libertinage dévergondé, c’est parce qu’il guérit de la peur dont tout pouvoir, religieux ou politique, a besoin ! — (Robert Redeker, Les épicuriens, professeurs de liberté, dans Marianne du 5 au 11 février 2011, pp.72-73)
  3. (Par extension) Une partie seulement du genre humain.
    • Des garnis sans rideaux, des gargotes, des débits grouillants de vermine occupent — entre les loges des filles — la longueur des façades et une humanité malpropre, hébétée, loqueteuse s’y agite machinalement. — (Francis Carco, L’Amour vénal, chapitre I, Éditions Albin Michel, Paris, 1927, page  8)
  4. Bonté, sensibilité ou compassion pour les malheurs d’autrui.
    • J'admets même que votre art cauchemardeux et tératologique, faussement ingénu et savamment puéril, possède une valeur de signe, qu'il soit la transcription symboliquement exacte d'une civilisation qui a perdu sa table de valeurs et d'une humanité qui a peur d'elle-même. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Mais Beaumanoir, qui regardait comme un acte de vertu de réprimer tout sentiment d’humanité qui eût pu s’interposer entre lui et son devoir imaginaire, répéta ses ordres. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Or, si je n'avais tardé, par humanité, à prendre les mesures disciplinaires qui s'imposaient, le drame n'aurait sans doute pas éclaté. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
    • Gravement blessés, tombés au pouvoir de l'adversaire, ils craignent pour leur vie mais sont soignés par des mains qui se révèlent fraternelles. Les trois hommes font l'expérience de l’humanité de ceux qu'ils désignaient jusque là par le terme convenu d'ennemi. — (Ennemis fraternels, 1914-1915: Hans Rodewald, Antoine Bieisse, Fernand Tailhades : carnets de guerre et de captivité, édité par Eckart Birnstiel & Rémy Cazals, Presses universitaires du Mirail, 2002, quatrième de couverture.)
  5. (Au pluriel) Les études que l’on faisait dans les lycées ou les collèges où l’on enseignait les langues et littératures grecques et latines.
    • Dans les années 1980-1990, le lycée a favorisé les sciences au détriment des humanités classiques, ce qui explique pourquoi tout ce qui touche les matières littéraires a chuté. — (Marie Duru-Bellat, Le bac, un standard bicentenaire, Propos recueillis par Géraldine Véron, Le journal du CNRS, juin 2008)
    1. (Par extension) (Désuet) Les classes où se donne cet enseignement (rhétorique ou première) inclusivement.
    2. (Belgique) (Désuet) Enseignement secondaire en Belgique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUMANITÉ. n. f.
Nature humaine. Les faiblesses de l'humanité. JÉSUS-CHRIST a pris notre humanité. L'humanité de JÉSUS-CHRIST. Cela est au-dessus de l'humanité, Cela passe la portée des forces ordinaires de l'homme. Fig., Payer le tribut de l'humanité, Mourir. Cette phrase signifie aussi Se laisser aller à quelque faiblesse humaine. Il se prend souvent pour le Genre humain, les hommes en général. Les maux qui accablent l'humanité. Être inspiré par l'amour de l'humanité. Les bienfaiteurs de l'humanité. Les services qu'il a rendus à l'humanité. Pour le bien de l'humanité. Il signifie encore Bonté, sensibilité, compassion pour les malheurs d'autrui. Traiter quelqu'un avec humanité. Il l'a reçu avec humanité. Il est plein d'humanité. C'est un homme sans humanité. Il faut avoir renoncé à l'humanité, à toute humanité, à toute espèce d'humanité, pour n'être pas touché de... Il n'a aucun sentiment d'humanité. Écouter la voix de l'humanité. Au pluriel, il se disait des Études que l'on fait dans les lycées ou les collèges où l'on enseigne les langues et littératures grecques et latines. Il a fait ses humanités. Il a achevé ses humanités. Enseigner les humanités. Il désignait, par extension, les Classes où se donne cet enseignement Rhétorique (ou Première) inclusivement.

Littré (1872-1877)

HUMANITÉ (u-ma-ni-té) s. f.
  • 1Nature humaine. Doncques si de parler le pouvoir m'est ôté, Pour moi j'aime autant perdre aussi l'humanité, Molière, Dép. am. II, 8. Sachant que nous sommes grossiers, il nous conduit ainsi à l'adoration de sa divinité présente en tous lieux par celle de son humanité présente en un lieu particulier, Pascal, Prov. 16. Il s'élève au-dessus de l'humanité, Bossuet, Hist. II, 4. J'ai [moi Jésus] pris votre joug sur moi, en me revêtant de votre chair mortelle et de votre humanité, Bourdaloue, Exhort. sur J. C. portant sa croix, t. II, p. 159. Ne cache pas tes pleurs, cesse de t'en défendre, C'est de l'humanité la marque la plus tendre, Voltaire, Alz. II, 2. Je ne finirais point sur de pareilles anecdotes ; mais elles me peignent l'humanité trop en laid, et j'aime mieux les oublier, Voltaire, Lett. Prévost, juin 1740.

    Cela est au-dessus de l'humanité, cela passe la portée ordinaire des forces de l'homme. On ne vous demande pas de vous récrier : c'est un chef-d'œuvre de l'esprit, l'humanité ne va pas plus loin, La Bruyère, I.

    Fig. Payer le tribut à l'humanité, commettre quelque faiblesse, et aussi mourir.

    Familièrement. Reposer son humanité, se reposer ; cette locution vieillit.

    En humanité, de la part des hommes. Duplicité du sieur Gedda où je ne connais rien ; mais il faut bien s'accoutumer à tout croire en humanité, D'Argenson, Journ. et Mém. t. II, p. 52.

  • 2Sentiment actif de bienveillance pour tous les hommes. Remplir un devoir d'humanité. Sous un faux semblant d'un peu d'humanité, Corneille, Perthar. V, 3. Loin de nous les héros sans humanité ! Bossuet, Louis de Bourb. Ou renoncez, seigneur, à toute humanité, Racine, Bérén. IV, 7. À mon cœur éperdu l'humanité parlait, Voltaire, Fanat. IV, 3. Quand je vous demande compte de l'amie que vous m'avez donnée, je crois vous inviter à remplir un devoir de l'humanité, Rousseau, Lett. à Saint-Lambert, 4 sept. 1757. Parlerai-je d'Iris ? chacun la prône et l'aime ; C'est un cœur, mais un cœur… c'est l'humanité même, Gilbert, Le 18e s.

    Votre Humanité, s'est dit, par une flatterie respectueuse sous l'apparence de la familiarité, à un roi au lieu de Votre Majesté. Je ne sais point quitter mes amis pour des rois, et je l'ai mandé tout net à ce charmant prince que j'appelle Votre Humanité au lieu de l'appeler Votre Majesté [Frédéric], Voltaire, Lett. d'Argenson, 18 juin 1740.

  • 3En un sens assez nouveau et qui n'est pas dans le latin, le genre humain, les hommes en général considérés comme formant un être collectif plus grand que la patrie. Va, va, je te le donne pour l'amour de l'humanité, Molière, D. Juan, III, 2. Que ne doit point le royaume à un prince [Condé] qui a honoré la maison de France, tout le nom français, son siècle, et, pour ainsi dire, l'humanité tout entière, Bossuet, Louis de Bourbon. J'ai fait… Gémir l'humanité du poids de mon orgueil, Voltaire, Alz. V, 7. Servons l'humanité ; Après nous rendrons grâce à la divinité, Chénier M. J. Fénel. III, 5. Va, fuis, l'humanité te rejette loin d'elle, Delavigne, Paria, IV, 6. L'humanité manque de saints apôtres Qui leur aient dit : enfants, suivez sa loi ; Aimer, aimer, c'est être utile à soi ; Se faire aimer, c'est être utile aux autres, Béranger, le Suicide. Humanité, règne, voici ton âge, Que nie en vain la voix des vieux échos, Béranger, les Quatre âges.
  • 4 Au plur. Classes, dans les colléges et lycées, comprenant l'enseignement au-dessus de la grammaire jusqu'à la philosophie exclusivement, et dites aujourd'hui classes des lettres. Il a fait ses humanités. Ils [les médecins] savent pour la plupart de fort belles humanités, savent parler en beau latin, Molière, Mal. im. III, 3. Le P. Sanlecque, religieux de Sainte-Geneviève, excellait à régenter l'éloquence et les humanités, Saint-Simon, 352, 131. Il [M. Halley] fit ses humanités dans l'école de St-Paul sous le fameux Thomas Gale, Mairan, Éloges, Halley.

HISTORIQUE

XIIe s. [Jésus] uel [égal] al pere sulunc la divinitet, mendre del pere [moindre que le père] sulunc la humaineté, Liber psalm. p. 258. Hunur e sucurs e humanited me firent, quant jo m'en fui pur tun frere Absalon, Rois, p. 228. Par le ministere de sa humaniteit offret il permanable sacrefice, Job, p. 492.

XIIIe s. Donc doit l'en plainement noier [nier] Que les euvres d'umanité Aviengnent par necessité, la Rose, 17461. Loons et essauçons la sainte Trinité, Par qui li doulz filz Dieu prist nostre humanité, J. de Meung, Test. 118. Aucuns d'eulz avalerent leurs braies et monstrerent leur derriere et toute l'humanité que il portoient, Du Cange, humanitas. Comme plusieurs deffuns, au temps que il avoient humanité [qu'ils vivaient], Du Cange, ib.

XIVe s. Ceus de Calais ayant esté forcez par les Anglois après une très vigoureuse resistance, ils se retirerent auprès du roi de France qui les receut moult agreablement et leur fit faire moult de humanités, Chr. de St Denis, f° 221, dans LACURNE.

XVIe s. Et n'usa pas Louys XI de plus grande humanité envers le fils qu'il avoit faict envers le pere, Sayssel, Louis XII, p. 84, 1615. Or je veux en mon sage une preud'hommie essentielle et invincible, qui tienne de soy-mesme, et par sa propre racine, et qui aussi peu s'en puisse arracher et separer que l'humanité de l'homme, Charron, Sagesse, II, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HUMANITÉ, s. f. (Morale.) c’est un sentiment de bienveillance pour tous les hommes, qui ne s’enflamme guere que dans une ame grande & sensible. Ce noble & sublime enthousiasme se tourmente des peines des autres & du besoin de les soulager ; il voudroit parcourir l’univers pour abolir l’esclavage, la superstition, le vice, & le malheur.

Il nous cache les fautes de nos semblables, ou nous empêche de les sentir ; mais il nous rend séveres pour les crimes. Il arrache des mains du scélérat l’arme qui seroit funeste à l’homme de bien ; il ne nous porte pas à nous dégager des chaînes particulieres, il nous rend au contraire meilleurs amis, meilleurs citoyens, meilleurs époux ; il se plaît à s’épancher par la bienfaisance sur les êtres que la nature a placés près de nous. J’ai vû cette vertu, source de tant d’autres, dans beaucoup de têtes & dans fort peu de cœurs.

Humanité de Jesus-Christ se dit, en Théologie, de la nature humaine que le Verbe a pris en s’incarnant pour la rédemption & le salut du genre humain.

Nestorius ne pouvoit souffrir qu’on attribuât à la Divinité les infirmités & les bassesses de l’humanité, ni à celle-ci les attributs de la Divinité : ce qui l’engagea à soûtenir qu’il n’y avoit en Jesus-Christ qu’une nature. Voyez Nestorianisme.

L’humanité de Jesus-Christ consistoit à avoir pris un corps & une ame semblables aux nôtres, avec les infirmités qui sont les apanages & les suites de notre nature, excepté le péché, la concupiscence, &c. (G)

Humanités, s. f. pl. (Littérat.) signifient les lettres humaines, c’est-à-dire l’étude de la Grammaire, du Grec & du Latin, de la Poésie, de la Rhétorique & des anciens Poëtes, Orateurs, Historiens, en un mot tout ce qu’on a coutume d’enseigner dans les colleges, depuis la sixieme jusqu’à la Philosophie exclusivement. On dit d’un jeune homme qui s’est distingué dans toutes ces classes, qu’il a fort bien fait ses humanités. L’on tient que Calvin fit ses humanités au college de la Marche à Paris.

On appelle particulierement humanités, la classe de seconde, secunda Rhetorices ; & Professeurs d’humanités, humanitatis Professores, ceux qui remplissent cette chaire. Les autres classes, telles que la troisieme, la quatrieme, &c. s’occupent plus immédiatement de la Grammaire. On croit qu’on a nommé les Belles-Lettres humanités, parce que leur but est de répandre des graces dans l’esprit, & de la douceur dans les mœurs, & par-là d’humaniser ceux qui les cultivent. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « humanité »

Provenç. humanat, humanitat ; espagn. humanidad ; ital. umanità ; du lat. humanitatem, de humanus, humain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1119) Emprunté au latin humanitas, de humanus (« humain »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « humanité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
humanité ymanite

Citations contenant le mot « humanité »

  • Le Prolétariat tient pour l'Humanité contre les Pouvoirs. Émile Chartier, dit Alain, Mars ou la Guerre jugée, Gallimard
  • L'amour abstrait de l'humanité est presque toujours de l'égoïsme. Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski, L'Idiot
  • Être libre, c'est […] la certitude intérieure que chaque homme est responsable de l'humanité, et non pas seulement devant elle. Claude Aveline, Avec toi-même, etc., Mercure de France
  • L'humanité […] est un puits à deux seaux. Pendant que l'un descend pour être rempli, l'autre monte pour être vidé. Samuel Beckett, Murphy, Éditions de Minuit
  • L'humanité vit, sur terre, dans une épaisse nuit, où les événements surgissent, dans un inextricable désordre, comme les songes incohérents d'un dormant. Albert Béguin, Bloy, mystique de la douleur, Labergerie
  • L'humanité est en marche vers quelque chose qui dépasse de bien loin l'organisation de la société. Albert Béguin, Faiblesse de l'Allemagne, Corréa
  • L'humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu'elle a faits. Elle ne sait pas assez que son avenir dépend d'elle. Henri Bergson, Les Deux Sources de la morale et de la religion, P.U.F.
  • […] L'humanité entière, dans l'espace et dans le temps, est une immense armée qui galope à côté de chacun de nous, en avant et en arrière de nous Henri Bergson, L'Évolution créatrice, P.U.F.
  • L'histoire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe. Herbert George Wells, The Outline of History, 15
  • Notre vraie nationalité est l'humanité. Herbert George Wells, The Outline of History, 41
  • La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi. John Donne, Devotions, 17Pour qui sonne le glas : titre d'un roman de Ernest Hemingway
  • L'humanité qui devrait avoir six mille ans d'expérience retombe en enfance à chaque génération. Paul, dit Tristan Bernard, Contes, Répliques et Bons Mots, Livre-Club du Libraire
  • Conçoit-on être témoin à charge ? Quelle horreur ! Il n'y a que l'humanité qui donne de pareils exemples de monstruosité ! Pierre Borel d'Hauterive, dit Pétrus Borel, Champavert
  • Supérieures par l'amour, mieux disposées à toujours subordonner au sentiment l'intelligence et l'activité, les femmes constituent spontanément des êtres intermédiaires entre l'Humanité et les hommes. Auguste Comte, Système de politique positive
  • L'humanité : un amas de choses sales et gluantes, de liquides puants suspendus à un échalas, dans un sac de peau trouée. Sulpice Guillaume Chevalier, dit Paul Gavarni, Cité par Edmond et Jules de Goncourt dans Gavarni
  • L'humanité […] est une entreprise surhumaine. Jean Giraudoux, Intermezzo, III, 1, l'inspecteur , Grasset
  • Prêter aux bêtes des lueurs d'humanité, c'est les dégrader. Remy de Gourmont, Promenades littéraires, Mercure de France
  • Ce que d'abord vous nous montrez, voyages, c'est notre ordure lancée au visage de l'humanité. Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, Plon
  • Chaque homme est une humanité, une histoire universelle […]. Jules Michelet, Histoire de France, tome II, livre VIII, 1
  • Je te le* donne pour l'amour de l'humanité. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Dom Juan, III, 2, Dom Juan
  • Périsse la patrie, et que l'humanité soit sauvée. Pierre Joseph Proudhon, La Fédération et l'unité en Italie
  • La fin de l'humanité c'est de produire de grands hommes. Ernest Renan, Dialogues et fragments philosophiques, III, Rêves , Lévy
  • Les civilisations sont les fards de l'humanité. Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord, Mercure de France
  • L'individu ne peut pas avoir raison indéfiniment contre l'humanité. Jules Romains pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule, Les Hommes de bonne volonté, les Amours enfantines , Flammarion
  • Tout homme est utile à l'humanité par cela seul qu'il existe. Jean-Jacques Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse
  • Toute aventure humaine, quelque singulière qu'elle paraisse, engage l'humanité entière. Jean-Paul Sartre, Saint Genet, comédien et martyr, Gallimard
  • Il* se figurait alors les hommes tels qu'ils sont en effet, des insectes se dévorant les uns les autres sur un petit atome de boue. François Marie Arouet, dit Voltaire, Zadig ou la Destinée
  • Je suis homme, rien de ce qui touche à l'humanité ne m'est étranger. Térence en latin Publius Terentius Afer, Heautontimoroumenos, I, 1
  • Quand la justice a parlé, l'humanité doit avoir son tour. Pierre Victurnien Vergniaud, Discours à la Convention, 1793
  • Ce que je peux faire, ce n'est pas ce que me dit un homme de loi ; mais ce que l'humanité, la raison et la justice me disent que je devrais faire. Edmund Burke, Resolutions for Conciliation with America, 1775
  • L'histoire n'est guère plus, en vérité, que le registre des crimes, des folies et des malheurs de l'humanité. Edward Gibbon, Decline and Fall of the Roman Empire
  • L'humanité n'avance qu'à travers des symboles. Knut Pedersen, dit Knut Hamsun, Mystères
  • L'humanité n'a jamais dépassé l'étape de la chenille, elle pourrit à l'état de chrysalide et n'aura jamais d'ailes. David Herbert Lawrence, Femmes amoureuses, XI Women in Love, XI
  • L'histoire de l'humanité est un mouvement constant du règne de la nécessité vers le règne de la liberté. Mao ZedongMao Tsö-tongMao Tsé-toung, Citations du président Mao Tsé-Toung, XXII
  • Ce que raconte l'histoire n'est en fait que le long rêve, le songe lourd et confus de l'humanité. Arthur Schopenhauer, Le Monde comme volonté et représentation Die Welt als Wille und Vorstellung
  • Le crime contre l'humanité est la borne commune à toutes les cultures. La mission des droits de l'homme est aussi de préserver cette humanité à venir, ces générations futures, pour que cette humanité reste promesse. De Mireille Delmas-Marty / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Les riches n’ont pas d’humanité, et ceux qui ont de l’humanité ne sont pas riches. De Proverbe chinois
  • Le système de l'humanité ne sera connu qu'à la fin de l'humanité. De Pierre Joseph Proudhon / Le Peuple
  • Dieu est-il le rêve de l'humanité ? Ce serait trop beau. L'humanité est-elle le rêve de Dieu ? Ce serait abominable. De Arthur Schnitzler
  • L'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité. De John Fitzgerald Kennedy / Discours aux Nations Unies le 25 septembre 1961
  • Les phares de l'humanité sont des hommes que l'humanité éclaire en feignant d'en être éblouie. De Raoul Pradeau / Avant-propos au catalogue de la jeune gravure contemporaine
  • L'occupation de l'humanité n'est qu'une entreprise universelle de démolition. Je parle de l'humanité mâle. De Jean Giraudoux / La Folle de Chaillot
  • L'humanité est une bibliothèque dont presque tous les livres sont lus. L'humanité est aux archives. De Alexandre Vialatte / Les champignons du détroit de Behring
  • Les sciences biologiques ignorent ce qui fait l'humanité de l'humanité, la culture, le langage, l'esprit, la conscience. De Edgar Morin / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • L'homme-individu est essentiellement famille, tribu, nation. Tandis que l'humanité, elle, n'a pas encore trouvé autour de soi d'autres Humanités pour se pencher sur elle et lui expliquer où elle va. De Pierre Teilhard de Chardin / L'Apparition de l'homme
  • Si on postule que l'humanité fonctionne sur un stock donné, fini, de formes ou de structures de la vie privée, l'apparition de nouvelles formes est perçue comme une menace symbolique qui serait un invariant de l'histoire de l'humanité. De François de Singly / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Qui comprend l’humanité recherche la solitude. De Hazrat Ali
  • L’humanité se compose de plus de morts que de vivants. De Auguste Comte
  • L'humanité est une entreprise surhumaine. De Jean Giraudoux / Intermezzo
  • Le politique du monde d’après doit donner envie de le suivre, et d’inventer une société avec lui. Il ne sera pas un sauveur, mais un entendant, un comprenant et un décideur. Le monde d’après sera nécessairement biodivers, dans la double culture du sol et de l’esprit. Toutes les monocultures, toutes les pensées uniques, qu’elles soient céréalières, politiques ou économiques, sont fragiles : un petit virus et le modèle s’effondre. Le monde d’après sera donc agricole, industriel, intellectuel et conflictuel. Bref, une société humaine. L’évolution surgit, comme le montre le Covid-19, par les forces naturelles qui contraignent l’humain au changement. La démocratie, une société plus juste, une humanité rénovée sont la valeur ajoutée de ce grand tout. Mais cette cerise sur le gâteau qui nous fait espérer, on y tient. Au mot Révolution, chacun y va de son refrain ; pour ma part, je l’écrirai Re-Évolution : soit se remettre à évoluer. Car le paradis néolibéral a tout d’un marbre usagé, un monde fixe. On nous a vendu de vieilles idées, sous le masque d’un lifting qui craque. L'Humanité, Penser un monde nouveau. La biodiversité par Patrick Scheyder | L'Humanité

Traductions du mot « humanité »

Langue Traduction
Anglais humanity
Espagnol humanidad
Italien umanità
Allemand menschheit
Chinois 人性
Arabe إنسانية
Portugais humanidade
Russe человечество
Japonais 人類
Basque gizateria
Corse l'umanità
Source : Google Translate API

Synonymes de « humanité »

Source : synonymes de humanité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « humanité »

Humanité

Retour au sommaire ➦

Partager