La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pitié »

Pitié

Variantes Singulier Pluriel
Féminin pitié pitiés

Définitions de « pitié »

Wiktionnaire

Nom commun - français

pitié \pi.tje\ féminin

  1. Sentiment douloureux face aux souffrances d’autrui, que l'on ne connaît ou partage pas soi-même.
    • Oscar Wilde n'inspire plus de colère, même aux sectaires de la vertu. Tous n'ont plus, pour lui et pour son martyre, que de la pitié douloureuse. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Je contemple avec pitié le carton coloré qui emballait les yaourts aux fruits. Absurde, cette pitié. Ou peut-être pas. Elle répond par l'absurde à l'absurde de l'existence du carton coloré emballant les yaourts aux fruits.— (Roger-Pol Droit, Dernières nouvelles des choses. Paris, Odile Jacob, 2003, page 163)
    • Mais qu'en est-il de la pitié? demande Isabella. Un bon juge doit en montrer un peu, n'est-ce pas? Angelo croit qu'il en montre en étant juste, car alors il a pitié des victimes. — (Mustafa Fahmi, La promesse de Juliette, éditions La Peuplade, Saguenay (Québec), 2021, p. 133)
  2. (Par analogie) Compassion ; commisération.
    • Rien dans son regard ne trahissait jamais la moindre pitié, c'était un pur soldat, dépourvu d’états d'âme. — (Arkan Simaan, L'écuyer d'Henri le Navigateur, éd. L'Harmattan, 2007, p. 36)
    • « On se fatigue de la pitié lorsque la pitié est inutile », écrivait Camus. La pitié impuissante et distante devient compassion, c'est-à-dire désir intense de libérer autrui de ses souffrances […]. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 45)
  3. (Par métonymie) Détresse, état misérable.
    • La grande pitié qu’il y avait au royaume de France.
    • La grande pitié de nos églises de campagne.
  4. (Par analogie) Sentiment de mépris, d'orgueil ou de supériorité face aux souffrances ou difficultés d’autrui que l'on ne connaît pas soi-même.
    • Il raisonne à faire pitié (il raisonne de travers).
    • Il chante à faire pitié (il chante mal).
    • Vous me faites pitié de parler ainsi.
    • Vos menaces me font pitié.
    • Je vous ménage, j’ai pitié de vous.
    • C’est une pitié de voir sa façon de travailler.
    • Regarder quelqu’un en pitié (ne faire aucun cas de lui, le mépriser).
    • C’est un homme follement orgueilleux, qui regarde en pitié tout le genre humain.
    • Regarder, parler, traiter avec une pitié méprisante (avec une apparence de pitié mêlée à des marques de mépris).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pitié »

Bourg. pidié ; prov. pietat, piatat, pitat, pidat; espagn. Piedad; portug. pidade ; ital. pietà ; du lat. pietatem. Le sens de piété a, par une analogie facile, passé, dans les langues romanes, à celui de pitié. Au reste, en quelques textes les deux sens se confondent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin pietas (« piété »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pitié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pitié pitie

Citations contenant le mot « pitié »

  • La pitié qui était au royaume de France. sainte Jeanne d'Arc dite la Pucelle d'Orléans, Procès de Jeanne d'Arc, 7e interrogatoire, 15 mars 1431
  • Le mélange de l'admiration et de la pitié est une des plus sûres recettes de l'affection. André Maurois, Ariel ou la Vie de Shelley, Grasset
  • Mieux vaut faire envie que pitié. Publius Syrus, Sentences, 100
  • La pitié ne naît point dans l'esprit sans culture, mais dans celui du sage. Euripide, Électre, 294-295 (traduction Parmentier)
  • Une justice inspirée par la pitié porte préjudice aux victimes. , Talmud, Ketoubot, 84a
  • La pitié sans orgueil n'appartient qu'à la femme. Ivan Sergueïevitch Tourgueniev, Étranges Histoires, l'Abandonnée
  • On doit avoir pitié des uns et des autres, mais on doit avoir pour les uns une pitié qui naît de tendresse, et pour les autres une pitié qui naît de mépris. De Blaise Pascal / Pensées , 
  • Qui a pitié des autres a pitié de soi. De Henry de Montherlant / Carnets , 
  • Avoir pitié de son ennemi, c'est être sans pitié pour soi-même. De Francis Bacon / De la dignité , 
  • On se fatigue de la pitié, quand la pitié est inutile. De Albert Camus / La Peste , 
  • Il est dans la nature des choses que tout homme ait pitié de lui-même. Mais aujourd'hui, il est temps d'avoir pitié de Dieu. De Rabbi Acher de Salounine , 
  • Les gens ont pitié des autres dans la mesure où ils auraient pitié d'eux-mêmes. Le malheur ou la laideur sont des miroirs qu'ils ne supportent pas. De Jean Giraudoux / La guerre de Troie n'aura pas lieu , 
  • Celui qui a pitié se souvient de lui-même. De Publius Syrus , 
  • Il vaut mieux faire envie que pitié. De Hérodote , 
  • Qui vante la pitié vante la terreur. De Lautréamont , 
  • Où il y a de la pitié, il n'y a pas de plaisir. De Anonyme / Solo-télévisions , 
  • Aucun refuge n’est plus sûr que la pitié. De Hazrat Ali , 
  • Quand la pitié commence, l'amour finit. De Maurice Toesca , 
  • Il est des ménagements qui frôlent la pitié... De Jean Simard / La Séparation , 
  • La pitié devrait être la vertu de la loi. De William Shakespeare , 
  • Le média régional affirme que pour l’heure, aucun terrain d’entente n’a été trouvé entre les dirigeants de l’ESTAC et ceux de l’Olympique Lyonnais pour le prêt de Lenny Pintor. Les discussions seraient même au point mort, bien que le dossier ne soit pas encore définitivement enterré. Le média ne précise toutefois pas pour quelles raisons le deal n’aboutit pas, alors que le joueur s’entraîne actuellement avec la réserve des Gones. Cela montre en tout cas que l’OL est sans pitié dans les négociations au mercato, y compris avec des clubs de Ligue 2 et pour des joueurs sur lesquels Rudi Garcia ne compte pas pour la saison à venir… foot01.com, Foot OL - OL : Lyon sans pitié avec la Ligue 2 au mercato - Olympique Lyonnais - Foot 01
  • Le sentiment que l'homme supporte le plus difficilement est la pitié, surtout quand il la mérite. La haine est un tonique, elle fait vivre, elle inspire la vengeance ; mais la pitié tue, elle affaiblit encore notre faiblesse. Honoré de Balzac, La Peau de chagrin
  • Seigneur, ayez pitié, ayez pitié des fous et des folles ! Ô Créateur ! peut-il exister des monstres aux yeux de Celui-là seul qui sait pourquoi ils existent, comment ils se sont faits et comment ils auraient pu ne pas se faire ? Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris, Mademoiselle Bistouri
  • Qui aurait besoin de pitié, sinon ceux qui n'ont compassion de personne ! Albert Camus, L'État de siège, Gallimard
  • La générosité n'est que la pitié des âmes nobles. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées
  • Il ne faut pas compter sur la pitié des hommes quand ils peuvent se donner l'importante joie de punir. Marceline Desbordes-Valmore, Correspondance, à Prosper Valmore, 17 novembre 1839
  • Moi, j'ai toujours pitié du pauvre marbre obscur. De l'homme moins souvent, parce qu'il est plus dur. Victor Hugo, Les Rayons et les Ombres, la Statue
  • La pitié ne peut mettre la pitié bas. Étienne Jodelle, Didon se sacrifiant
  • Mais un fripon d'enfant (cet âge est sans pitié) […]. Jean de La Fontaine, Fables, les Deux Pigeons
  • Celle qui n'a jamais eu un peu pitié de celui qu'elle aime n'a probablement pas connu l'amour. Henri René Lenormand, Les Ratés, Crès

Images d'illustration du mot « pitié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pitié »

Langue Traduction
Anglais pity
Espagnol lástima
Italien pietà
Allemand das mitleid
Chinois 可怜
Arabe شفقة
Portugais pena
Russe жалость
Japonais 同情
Basque pena
Corse pietà
Source : Google Translate API

Synonymes de « pitié »

Source : synonymes de pitié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pitié »

Pitié

Retour au sommaire ➦

Partager