La langue française

Décence

Définitions du mot « décence »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCENCE, subst. fém.

A.− Réserve et mesure dans le comportement. Rappeler quelqu'un à la décence (Ac.1932).Je n'ai jamais su pleurer avec décence, facilité et attendrissement (Colette, Apprent.,1936, p. 47).Les gens parlaient de la guerre avec décence et componction. On aurait dit qu'ils revenaient d'un enterrement (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 59).
B.− Spéc. Respect des normes morales et des convenances, notamment en matière sexuelle, dans la tenue, les actes et les paroles. Se conduire avec décence; rappeler quelqu'un à la décence; blesser la décence. Mettre de la décence dans ses expressions (Ac.). Tant que vous vivrez, gardez-vous des paroles qui blessent la décence, le bon ton (Courier, Pamphlets pol.,Procès de P.-L. Courier, 1821, p. 130):
Ô ma Claire! Seule tu réunis ce mélange inconcevable de décence et de volupté qui éloigne et attire sans cesse, et qui éternise l'amour; seule tu réunis ce qui commande le respect et ce qui allume les désirs; ... Cottin, Claire d'Albe,1799, p. 169.
Rem. Selon Lav. Diffic. 1892 : ,,on ne dit pas des décences comme on dit des bienséances``. La docum. fournit cependant 2 attest. du mot au plur. ...Paris, Ville de toutes les décences (Banville, Odes funamb., 1859, p. 66). Il tenait en grand respect les décences (Gide, Caves, 1914, p. 716).
Prononc. et Orth. : [desɑ ̃:s]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xives. descence (H. de Gauchi, Trad. du Gouv. des Princ., Ars. 2690, fo147 vods Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. decentia de même sens formé sur le part. prés. decens, -entis de decere, v. décent. Fréq. abs. littér. : 327. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 538, b) 388; xxes. : a) 508, b) 416.

Wiktionnaire

Nom commun

décence \de.sɑ̃s\ féminin

  1. Bienséance en ce qui concerne les lieux, les temps et les personnes.
    • […] : elles étaient, l’une pour l’autre, l’idéal d’une certaine perfection de manières tant soit peu froides et composées, qu’elles appelaient décence et dignité. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • […] une décence qu'on ne trouve pas à ce point dans les campagnes où la trivialité est si commune. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 31)
  2. (En particulier) Bienséance en ce qui concerne les bonnes mœurs.
    • Dans cette foule de jeunes gens, hommes et femmes, partout le sérieux, la décence; pas le moindre soupçon de rigolade bête ou vulgaire, de gaudriole, de grivoiserie, ni même de flirt. On respire partout une sorte de ferveur joyeuse. — (André Gide, Retour de l'U.R.S.S. -1936)
  • Ce malhonnête homme a l’esprit de garder au moins une certaine décence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCENCE. n. f.
Bienséance en ce qui concerne les lieux, les temps et les personnes. Il n'est pas de la décence de faire telle chose. Rappeler quelqu'un à la décence. Ce malhonnête homme a l'esprit de garder au moins une certaine décence, Une certaine honnêteté extérieure. Il se dit, particulièrement, de la Bienséance en ce qui concerne les bonnes mœurs. Avoir un maintien plein de décence. Mettre de la décence dans ses expressions. Cette femme est toujours vêtue avec beaucoup de décence.

Littré (1872-1877)

DÉCENCE (dé-san-s') s. f.
  • 1Honnêteté qu'on doit garder dans les actions, les discours, les habits, la contenance, etc. et dont la règle est prise non seulement des préceptes de la morale, mais encore de l'âge, de la condition, du caractère dont on est, du temps et du lieu où l'on se trouve, des personnes avec lesquelles on vit. La décence, dont on fut redevable principalement aux femmes qui rassemblèrent la société chez elles, rendit les esprits plus agréables, et la lecture les rendit à la longue plus solides, Voltaire, Louis XIV, 29.

    Décence oratoire, accord de la contenance, des gestes et de la voix de l'orateur avec la nature de son discours, dans le genre tempéré.

  • 2Honnêteté dans le langage, les manières, en ce qui concerne la pudeur. Il a une grande décence dans ses expressions et dans son extérieur.
  • 3Façon convenable. Il voulait que tous les curés eussent un nombre de quarante écus suffisant pour les faire vivre avec décence, Voltaire, l'Homme aux 40 écus, Impôts payés à l'étranger.

SYNONYME

DÉCENCE, BIENSÉANCE, CONVENANCE. La décence désigne ce qui est honorable ; la bienséance, ce qui sied bien ; la convenance, ce qui convient. Quand on pèche contre la décence, on commet une action qui mérite un blâme moral ; quand on pèche contre la bienséance ou la convenance, on commet une action qui mérite un blâme moins grave et qui ne porte pas sur la moralité. La distinction entre la bienséance et la convenance est plus subtile ; pourtant elle est indiquée par l'étymologie. Bienséance dit plus que convenance ; s'il est bienséant de faire une chose, cela implique qu'il est convenable de la faire ; mais s'il est convenable de faire une chose, cela n'implique pas qu'elle soit bienséante ; il y a dans bienséant le mot bien qui n'est pas dans convenable. Les convenances n'exigent pas tout ce qu'exigent les bienséances. Une femme est habillée avec décence quand elle l'est sans immodestie ; avec bienséance, lorsqu'elle l'est comme l'exige la circonstance où elle doit figurer ; avec convenance, lorsqu'il n'y a rien qui choque dans son habillement.

HISTORIQUE

XVIe s. Je me contente de gemir sans brailler, non pourtant que je me mette en peine pour maintenir cette decence exterieure, Montaigne, dans le Dict. de DOCHEZ. Utile decence, si elle pouvait interdire à Dieu la descouverte de nos vices, Montaigne, III, 374.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCENCE. Ajoutez :

Au pluriel : Elles [les mœurs] exigent des décences et pardonnent des vices, Duclos, Mœurs, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* DÉCENCE, s. f. (Morale.) c’est la conformité des actions extérieures avec les lois, les coûtumes, les usages, l’esprit, les mœurs, la religion, le point d’honneur, & les préjugés de la société dont on est membre : d’où l’on voit que la décence varie d’un siecle à un autre chez le même peuple, & d’un lieu de la terre à un autre lieu, chez différens peuples ; & qu’elle est par conséquent très-différente de la vertu & de l’honnêteté, dont les idées doivent être éternelles, invariables, & universelles. Il y a bien de l’apparence qu’on n’auroit pû dire d’une femme de Sparte qui se seroit donné la mort parce que quelque malheur ou quelqu’injure lui auroit rendu la vie méprisable, ce qu’Ovide a si bien dit de Lucrece :

Tunc quoque jam moriens, ne non procumbat honestè,
Respicit ; hæc etiam cura cadentis erat.

Qu’on pense de la décence tout ce qu’on voudra, il est certain que cette derniere attention de Lucrece expirante répand sur sa vertu un caractere particulier, qu’on ne peut s’empêcher de respecter.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « décence »

Du latin decentia, decens, de decere, « convenir ». XIIIe siècle
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Décent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « décence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décence desɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « décence »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décence »

  • À Paris, la décence est aussi grande dans les usages que l'indécence l'est dans les mœurs. Charles de Brosses, Voyage en Italie
  • Le sage doit quitter la vie avec autant de décence qu'il se retire d'un festin. De Démophile / Sentences
  • A Paris la décence est aussi grande dans les usages que l'indécence l'est dans les moeurs. De Président de Brosses / Lettres familières
  • Les vêtements sont la dernière priorité d’un ingénieur, pour peu qu’ils soient adaptés à la température ambiante et ne franchissent pas le seuil de la décence. De Scott Adams / Le Principe de Dilbert
  • Entre un amour et le suivant, il faut par décence, passer par une période de quarantaine avec un troisième. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Hasard dit-on. Mais le hasard nous ressemble. La véritable humilité, c'est d'abord la décence. De Georges Bernanos / Sous le soleil de Satan
  • La décence s’était déjà enrichie d’un critère de performance énergétique en 2018. Dans le prolongement de la loi Energie-Climat, un décret aujourd’hui en consultation propose désormais de mettre une valeur chiffrée sur la performance minimale du bien : 500 kWh/m².an en énergie finale, avec une date d’entrée en vigueur fixée au 1er janvier 2023. Dimag, Décence : un projet de décret définit un nouveau seuil de performance énergétique minimale | Dimag
  • La décence locative ne s’applique qu’à la partie habitation d’un bail « mixte » qui est effectivement occupée par le preneur à titre d’habitation principale.  , Local commercial et d’habitation : application des règles de décence - Bail | Dalloz Actualité
  • Dans le projet de « décret décence » que Contexte publie, l’exécutif fixe le seuil d’ « indécence énergétique » à une consommation d’énergie finale de 500 kWh par mètre carré par an, ce qui conduit à considérer comme « décentes » la plus grande partie des passoires énergétiques. La parution du texte, actuellement en consultation, est prévue pour septembre. , Info Contexte - Les passoires énergétiques resteront très majoritairement des « logements décents » après 2023 - Contexte
  • Si vous estimez que votre logement ne répond pas aux critères de décence et que votre propriétaire refuse de faire les aménagements nécessaires, vous pouvez vous adresser à la Commission départementale de conciliation. , Au regard de la loi, qu’entend-on exactement par logement « décent » ?
  • Comme le soulignait le philosophe Ruwen Ogien (2011) en prenant appui sur la théorie de la « décence » développée par Avishai Margalit, « la justice ne suffit pas », car « il faut qu’elle soit accompagnée d’un souci de ne pas humilier » (et c’est ce souci qu’A. Margalit nomme la « décence »). Or, nous R. Ogien, « l’éthique du care exprime cette exigence de décence ». Forbes France, Quand Deux Garçons De Café Nous Enseignent La Notion De « Care » | Forbes France

Traductions du mot « décence »

Langue Traduction
Anglais decency
Espagnol decencia
Italien decenza
Allemand anstand
Chinois 体面
Arabe أدب
Portugais decência
Russe порядочность
Japonais 良識
Basque decency
Corse decenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « décence »

Source : synonymes de décence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décence »

Décence

Retour au sommaire ➦

Partager