Grivoiserie : définition de grivoiserie


Grivoiserie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRIVOISERIE, subst. fém.

A. − Au sing. Caractère d'une personne ou d'une chose grivoise. Synon. légèreté, licence.Les conversations fourmillaient d'allusions et de sous-entendus dont la grivoiserie me choquait (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 165) :
La grivoiserie consiste peut-être essentiellement à faire de l'esprit sur de certains sujets; c'est un badinage de collégien ou de vieillard vicieux; elle implique au fond quelque chose de défendu, et par suite l'idée d'une règle, et c'est même de là que lui vient son ragoût. Lemaitre, Contemp.,1885, p. 297.
B. − P. méton., le plus souvent au plur. Histoire, geste, propos grivois. Synon. gaillardise, gaudriole, gauloiserie.Les mêmes grivoiseries servaient aux mêmes occasions, et (...) faisaient partir en un rire retentissant les deux enfilées de convives (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Farce norm., 1882, p. 65).
Prononc. et Orth. : [gʀivwazʀi]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1843, 18 févr. (Sainte-Beuve, Corresp., t. 5, p. 68 : je me hazarderais [sic] à lui envoyer... une 2eédition de mon xviesiècle, malgré les légèretés et les grivoiseries inévitables du sujet). Dér. de grivois*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 21.

Grivoiserie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

grivoiserie \ɡʁi.vwa.zʁi\ féminin

  1. Caractère de ce qui est grivois.
    • Il se plaît trop à la grivoiserie.
  2. (En particulier) Paroles grivoises.
    • En passant, écoutez les chants qui montent quelquefois des ateliers où les sardinières s’appliquent à la tâche. De vieux cantiques alternent avec les grivoiseries de café-concert. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Dans cette foule de jeunes gens, hommes et femmes, partout le sérieux, la décence ; pas le moindre soupçon de rigolade bête ou vulgaire, de gaudriole, de grivoiserie, ni même de flirt. On respire partout une sorte de ferveur joyeuse. — (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • Il ne faut pas sous-estimer le verbe : derrière une simple grivoiserie se cachent parfois des actes plus graves. — (Sandra Muller, La journaliste Sandra Muller revient sur le phénomène #balancetonporc qu’elle a lancé, Le Monde. Mis en ligne le 30 décembre 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Grivoiserie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIVOISERIE. n. f.
Caractère de ce qui est grivois. Il se plaît trop à la grivoiserie. Il se dit aussi des Paroles. Une grivoiserie. Des grivoiseries.

Étymologie de « grivoiserie »

Étymologie de grivoiserie - Wiktionnaire

Mot dérivé de grivois avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grivoiserie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grivoiserie grivwazri play_arrow

Citations contenant le mot « grivoiserie »

  • Je voudrais barboter en eaux douces à la pureté cristalline, vagissant dans une innocente hébétude enfantine, celle d’avant les perverses théories de Freud et de Dolto. Au contraire, il me faut, en ces lendemains de Saint-Valentin, me vautrer dans la fange du stupre et de la fornication numériques. A ma grande honte, j’en éprouve un plaisir torve, qui hésite entre puritanisme égrillard et tartufferie aux yeux mi-clos qui n’en voit pas moins clair sur l’existence de Dieu et de ses… seins. Et je me surprends à faire comme tout le monde, à conjuguer Griveaux avec «grivoiserie». Et mes ricanements redoublent quand je contemple l’affiche pastiche «Paris m’habite». Libération.fr, Délivrez-moi du sexe ! - Libération
  • On est un peu gêné d’être là. Où exactement ? Au niveau moins un du scénario, moins deux de la mise en scène, mois trois du cinéma. Vous imaginez le pire ? Eh bien c’est là, mais en pire car le niveau moins quatre de la grivoiserie est atteint. , "The Book Club" : Le niveau moins quatre de la grivoiserie - La Libre
  • Il se trouve que l’électoralisme quinquennal ou sexennal (sans grivoiserie), dans le cas des élections municipales, semble en fait relever de l’orage inflammatoire au sein du cortex préfrontal du citoyen moyen. Celui qui gère la pensée de court terme associée à la croyance politique en une prise sur le réel, proportionnée à la mesure de son investissement civique.   L'Alterpresse68, Élection de l’équipage Lutz-Rottner à Mulhouse : chronique d’une malfaçon démocratique - L'Alterpresse68
  • Dans ce reportage "Un an chez les vieux", on y trouve une belle part de bienveillance, un soupçon de grivoiserie et une bonne tranche de rigolade. Des sexagénaires, septuagénaires (et plus) qui "sont devenus plus cools que les jeunes", s’interroge d'ailleurs le documentaire. Rassurez-vous, aucune once de méchanceté ou de moquerie n’est à relever. Planet, Un an chez les vieux : ce documentaire qui donne une seconde jeunesse aux seniors
  • C’est alors François Rabelais qui vient à notre secours avec sa faconde, sa grivoiserie parfois, sa liberté de parole encore. La farce est au rendez-vous, non pas pour accommoder le Cyprinidae mais bien pour expliquer la coupure faite à la formule de Horace. Pour ne pas se préoccuper du lendemain, pour fermer les yeux sur l’avenir morose qui se profile à l’horizon, pour ne pas faire de vagues, soyons muets comme des carpes. Club de Mediapart, Carpe diem, quam minimum credula postero | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « grivoiserie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grivoiserie »

Langue Traduction
Corse saucosu
Basque saucy
Japonais 生意気
Russe дерзкий
Portugais picante
Arabe بذيء
Chinois 俏皮的
Allemand frech
Italien impertinente
Espagnol fresco
Anglais saucy
Source : Google Translate API

Synonymes de « grivoiserie »

Source : synonymes de grivoiserie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « grivoiserie »



mots du mois

Mots similaires