La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « immoralité »

Immoralité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin immoralité immoralités

Définitions de « immoralité »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMMORALITÉ, subst. fém.

A. − Conduite ou comportement immoral (d'une personne). Synon. corruption, cynisme, débauche, dépravation, dévergondage, dissolution, licence, lubricité, obscénité, vice.Être accusé, suspect d'immoralité. La garantie de notre liberté, c'est l'immoralité joyeuse du peuple. Il faut que le peuple s'amuse, chante, boive, danse; pendant ce temps-là, nous sommes libres (Renan, Drames philos., Prêtre Némi, 1885, IV, 3, p. 591).Mon imagination faisait le jeu de supposer qu'Albertine aurait pu, au lieu d'être la bonne jeune fille qu'elle était, avoir la même immoralité, la même faculté de tromperie qu'une ancienne grue (Proust, Sodome,1922, p. 804).V. devenir2ex. 1.
Vx, au plur. Actions ou paroles immorales. Sans donner aucun signe de repentir, sans remplir les derniers devoirs du chrétien, sans rétracter les immoralités et les scandales de sa vie (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 566).
B. − Caractère immoral (d'une action, d'une parole, d'une chose et en partic. d'une production littéraire ou artistique). Immoralité d'une doctrine, d'un livre, d'un ouvrage, d'une pièce, d'un tableau; immoralité d'une politique. L'immoralité démocratique tient d'abord au régime des assemblées, au gouvernement collectif (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. xxxi) :
... au nom d'impératifs moraux, on aboutit à cette immoralité que constitue en littérature une attitude négligente, conformiste, peu sincère ou peu loyale à l'égard de la réalité. En présentant aux lecteurs une réalité pipée et tronquée, (...) on éveille en eux la désaffection et la méfiance... Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 152.
Prononc. et Orth. : [im(m)ɔ ʀalite]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1777 (Cour. de l'Europe, 7 février − I, p. 237 − ds Proschwitz Beaumarchais, p. 123). Dér. de immoral*; suff. -ité* d'apr. moralité*; cf. l'angl. immorality (ca 1566 ds NED), et lat. médiév. attesté dès ca 1270 ds Latham. Fréq. abs. littér. : 286. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 607, b) 404; xxes. : a) 494, b) 182. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p. 259. - Undhagen (L.). Morale et les autres lexèmes formés sur le radical moral-. Lund, 1975, pp. 171-172.

Wiktionnaire

Nom commun - français

immoralité \i.mɔ.ʁa.li.te\ féminin

  1. Caractère de celui ou de ce qui est immoral.
    • Et le gouvernement ne s’est pas encore aperçu qu’en protégeant les courses, il patronnait l’immoralité […] ! — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Il n’existe pas de véritable poète ou prosateur auquel le public britannique n’ait pas solennellement attribué un diplôme d’immoralité, ce qui, chez nous, tient lieu de ce qu’est en France la reconnaissance officielle d’une Académie des lettres, et rend par bonheur une telle institution absolument inutile en Angleterre. — (Oscar Wilde, L’Âme humaine, 1891. Traduction de Nicole Vallée, 2006. p. 47-48.)
    • L’immoralité du siècle était hypocrite et se répandait lentement comme une tache d’huile, souillant son village. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921.)
    • Que le nombre important de naissances illégitimes soit une marque d’immoralité, je le veux bien ; encore est-il qu’il faut faire des distinctions et examiner si ce n’est pas plutôt un signe d’irrégularité que d’immoralité. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931.)
    • Saramago, qui a recherché la controverse au cours de sa longue carrière, avait encore mécontenté l’Église catholique l’an dernier en affirmant dans Caïn, son dernier ouvrage, que la Bible était un « manuel d’immoralités » et « un catalogue de ce qu’il y a de pire dans la nature humaine ». — (Mort du prix Nobel de littérature portugais José Saramago, LePoint.fr, 18 juin 2010.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMMORALITÉ. n. f.
Caractère de celui ou de ce qui est immoral. Cet homme est d'une immoralité révoltante. L'immoralité de sa conduite. L'immoralité d'un livre.

Littré (1872-1877)

IMMORALITÉ (i-mmo-ra-li-té) s. f.
  • Caractère de l'homme immoral, de la chose immorale. L'immoralité d'une pareille conduite. L'immoralité d'un livre. Il faut, pour tirer parti de l'immoralité, être armé tout à fait à la légère, et ne pas porter en soi-même une conscience et des scrupules qui vous arrêtent à moitié chemin, Staël, Allem. I, 2. Cette maxime [juger par les œuvres] peut nous guider entre les différentes philosophies ; car tout ce qui tend à l'immoralité n'est jamais qu'un sophisme, Staël, ib. III, 1.

    Action immorale. Sa conduite n'est qu'une suite d'immoralités.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « immoralité »

Immoral.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de immoral, avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immoralité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immoralité imɔralite

Fréquence d'apparition du mot « immoralité » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « immoralité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « immoralité »

  • Ce qui est immoral, c'est la bêtise.
    Remy de Gourmont — Dialogues des amateurs sur les choses du temps, Mercure de France
  • L’immoralité de l’homme triomphe de l’amoralité de la femme.
    Karl Kraus
  • L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres.
    Oscar Wilde — Formules et maximes
  • Mercredi 15 juillet 2020 ((rezonodwes.com))–Après la pétition anti-décret Code pénal de Jovenel Moise, lancée en ligne lundi matin et qui a déjà rassemblé plus de 110 000 signatures en 48 heures, un tube musical aux airs religieux dont le texte décrit le malheur du pays avec le degré de l’immoralité approuvée, de la débauche cautionnée par Jovenel Moise, est en rotation sur la toile électronique afin de multiplier les appels au retrait de cet acte de l' »arbitraire« , selon les évêques catholiques d’Haïti.
    Rezo Nòdwès — Audio – En musique, style « Gethsemanie », le code pénal de Jovenel Moise rejeté pour l’immoralité et l’apologie de l’inceste | Rezo Nòdwès
  • La plus grande des immoralités est de faire un métier qu'on ne sait pas.
    Napoléon Bonaparte
  •  »Donnez-moi 5 ans, je vais faire pleuvoir des pluies de milliards, l’émergence ». L’immoralité c’est de mentir et de faire comme si de rien n’ était. Tiken Jah Facoly est l’incarnation de cette immoralité. On ne peut pas lui en vouloir. Luky dube disait :  » éducation is the key ». On peut ajouter : » instruction is the key ». L’ éducation et l’instruction pour ce artiste les jours pairs et militant politique les jours impairs ne seraient pas de trop.
    Afriksoir — « La Côte d’Ivoire des Izé Izé, Tiken Jah et Ivoiriens nouveaux, va renaître dans 4 mois » – Afriksoir
  • L'immoralité, c'est la révolte contre un état de choses dont on voit la duperie.
    Ernest Renan — Dialogues et fragments philosophiques
  • L'homme sage vit sans morale, selon sa sagesse. Nous devons essayer d'arriver à l'immoralité supérieure.
    André Gide — Journal 1889-1939
  • Il est reproché à l'artiste, âgée de 44 ans, d'avoir posté sur Internet des photos qualifiée de «sexuellement suggestives» par le parquet, allant à l'encontre des valeurs familiales. Reconnue également coupable d'utilisation de sites et de comptes dans le but de commettre «l'immoralité», elle devra en outre s'acquitter d'une amende de 300.000 livres égyptiennes, soit environ 16.500 euros.
    CNEWS — «Incitation à la débauche» : Une danseuse du ventre égyptienne condamnée à 3 ans de prison | CNEWS
  • L'immoralité de l'âme a été inventée par la peur de mourir ou par le regret des morts.
    Gustave Flaubert — Carnets
Voir toutes les citations du mot « immoralité » →

Traductions du mot « immoralité »

Langue Traduction
Anglais immorality
Espagnol inmoralidad
Italien immoralità
Allemand unmoral
Chinois 不道德
Arabe الفجور
Portugais imoralidade
Russe безнравственность
Japonais 不道徳
Basque immorality
Corse immoralità
Source : Google Translate API

Synonymes de « immoralité »

Source : synonymes de immoralité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « immoralité »

Combien de points fait le mot immoralité au Scrabble ?

Nombre de points du mot immoralité au scrabble : 13 points

Immoralité

Retour au sommaire ➦