La langue française

Gratuit

Définitions du mot « gratuit »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRATUIT, -UITE, adj.

A. −
1. Qui est fait, donné ou dont on peut profiter sans contrepartie pécuniaire. Synon. gratis.Consultation, distribution gratuite; instruction publique, gratuite et obligatoire; à titre gratuit. Le soleil, (...) une lanterne gratuite à la clarté de quoi commodément chacun exécute les œuvres de son état (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 102).V. aussi délivrance2ex. de Barrès.
En partic.
Où l'on fait, où l'on donne quelque chose sans contrepartie pécuniaire. Un nouveau quartier où il y avait bon nombre de familles indigentes avait rapidement surgi (...); il y avait établi une pharmacie gratuite (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 202).Le vénérable Guillaume (...) fonda des écoles libres, absolument gratuites, pour les clercs et pour le peuple (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p 281).
Qui fait ou qui donne quelque chose sans contrepartie pécuniaire. Mes conseillers gratuits trouveront moyen de faire avoir des places lucratives à leurs fils, à leurs neveux et à leurs gendres (Ménard, Rêv. païen mystique,1876, p. 169).Ça fait tort au malade et à sa famille un médecin gratuit, si pauvre soit-elle (Céline, Voyage,1932, p. 343).
2. P. ext. Qui est fait ou donné sans contrepartie, qui ne cherche aucune compensation. Synon. désintéressé.Bonté, générosité gratuite. Martin commençait à être déçu. Il eût aimé une admiration plus gratuite, inspirée par des raisons moins suspectes (Aymé, Derr. chez Martin,1938, p. 206).[Le] voisinage (...) est trop mêlé d'intérêts pour que les sentiments gratuits s'y développent aisément (Mounier, Traité caract.,1946, p. 85) :
1. ... je croyais (...) que les dons de la fortune sont gratuits. (...) j'ignorais cette maxime du poète (...) : C'est un ordre des Dieux qui jamais ne se rompt De nous vendre bien cher les grands biens qu'ils nous font. A. France, Pt Pierre,1918, p. 65.
HIST. Don gratuit (v. don1II A).
B. −
1. Qui ne repose sur rien, qui n'est pas fondé, justifié. Affirmation, hypothèse, supposition gratuite. L'élection amoureuse est, comme l'élection divine, tout à fait gratuite. Elle ignore ses propres motifs (Renan, Feuilles dét.,1892, p. 12).Sans être absurdes, ces considérations sont purement gratuites et échappent, de par leur nature même, à tout contrôle expérimental (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 187) :
2. « La mélancolie est un enthousiasme déçu. » Pensée évidemment gratuite, la mélancolie pouvant constituer chez un individu une constante due à un tempérament natif et n'être nullement précédée d'enthousiasme. Benda, Fr. byz.,1945, p. 267.
2. Qui est fait sans but déterminé, qui constitue une fin en soi; qui ne sert à rien. Crime gratuit; cruauté, méchanceté gratuite. Qu'y a-t-il de plus gratuit qu'une collection de timbres-poste? (Sartre, Sit. II,1948, p. 211).Je suis (...) en train d'écrire un roman (...) tout à fait gratuit, où je raconte des trucs pour mon seul plaisir (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 136) :
3. Le propre de l'intelligence humaine est d'être devenue un jeu gratuit qui s'exerce pour son propre plaisir, souvent sans but précis ni intérêt bien défini. J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 281.
Acte gratuit. ,,Acte réfléchi mais sans motif, c'est-à-dire résultant d'une décision complètement arbitraire`` (Foulq.-St-Jean 1962). V. acte ex. 2.
Emploi subst. masc. sing., littér. Ce qui est fait sans but déterminé, ce qui constitue une fin en soi; ce qui ne sert à rien. Ne pas savoir admirer l'économie, la suppression de l'inutile, autant que l'on eût fait la fantaisie, le postiche et le gratuit (Gide, Journal,1902, p. 125).V. aussi clef ex. 17 :
4. Il n'y a aucune raison pour que notre passé soit tel ou tel : il apparaît dans la totalité de sa série comme le fait pur dont il faut tenir compte en tant que fait, comme le gratuit. Sartre, Être et Néant,1943, p. 164.
Littér. [En parlant d'une pers.] Dont l'existence constitue une fin en soi; qui ne sert à rien. Certains êtres (...) qui soudain, au tournant d'une rue, semblaient jaillir du sol ou tomber des étoiles, parfaits, gratuits, inévitables (Maeterl., Temple ensev.,1902, p. 235).Les champs retournaient doucement à leur inutilité première; au milieu des champs qu'ils ne pouvaient ni cultiver ni défendre, ces hommes devenaient gratuits (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 137).
Prononc. et Orth. : [gʀatɥi], fém. [-tpit]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1495 [éd. 1531] « fait ou donné sans paiement en contrepartie; accordé par pure libéralité » (J. de Vignay, Mir. hist., XX, 83 ds Delb. Notes mss : Affin que la grace de Dieu toujours persevere gratuite); 2. 1718 supposition gratuite (Ac.); 3. 1831 des crimes gratuits (Michelet, Hist. rom., t. 2, p. 54). Empr. au lat. class.gratuitus « gratuit, désintéressé »; lat. imp. « sans motif ». Fréq. abs. littér. : 686. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 747, b) 817; xxes. : a) 777, b) 1 374.

Wiktionnaire

Adjectif

gratuit \ɡʁa.tɥi\

  1. Que l’on donne librement sans obligation.
    • Privé de ce casuel, il ne nous serait plus possible d’indemniser notre médecin. Conséquence : plus de soins gratuits aux indigents. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Consultations gratuites.
    • Leçons gratuites.
    • Enseignement gratuit.
    • Cette libéralité est toute gratuite.
    • École gratuite, école où l’instruction est gratuite.
    • École gratuite de dessin.
  2. (Figuré) Qui n’a aucun fondement.
    • Dans ce cauchemar, je ne séparais plus qu’avec difficulté les menaces qu’il fallait prendre au sérieux, du chantage gratuit. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Supposition gratuite.
  3. Qui n’a aucun motif sérieux.
    • Insulte gratuite, méchanceté gratuite etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRATUIT, UITE. adj.
Qu'on donne gratis, sans y être tenu. Consultations gratuites. Leçons gratuites. Enseignement gratuit. Cette libéralité est toute gratuite. École gratuite, École où l'instruction est gratuite. École gratuite de dessin. Fig., Supposition gratuite, Supposition qui n'a aucun fondement. Insulte gratuite, méchanceté gratuite etc., Insulte, méchanceté, etc., faite sans autre motif que d'offenser.

Littré (1872-1877)

GRATUIT (gra-tui, tui-t') adj.
  • 1Qu'on donne pour rien. Consultations gratuites. Enseignement primaire gratuit. Ce que l'on n'obtient que par le travail n'égale point les faveurs gratuites de la nature, Fontenelle, l'Hospital. La possession même de la vertu n'est pas gratuite, et tant mieux, Diderot, Claude et Nér. I, 95. Le contrôleur général, à qui j'ai offert mes services à condition qu'ils seraient gratuits, me disait il y a quelques jours qu'il voudrait bien faire quelque chose pour moi, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 10 juill. 1775.

    À titre gratuit, sans qu'il en coûte rien.

    Substantivement. Établir un milieu [intermédiaire] pour les personnes qui ne sont point tout à fait indigentes, entre le gratuit humiliant des maisons de charité, et les fortes dépenses que les maladies occasionnent chez les particuliers, Tenon, Mém. sur les hôp. Préf. f° IV.

    École gratuite, école où l'enseignement est gratuit.

    On dit quelquefois élèves gratuits, élèves qui ne payent rien.

    Don gratuit, somme que le clergé et certaines provinces octroyaient de temps en temps au roi pour les besoins de l'État. Ce mot et ce privilége de don gratuit se sont conservés comme une trace de l'ancien usage où étaient tous les seigneurs de fiefs d'accorder des dons gratuits aux rois dans les besoins de l'État, Voltaire, Louis XIV, 25.

  • 2 Fig. Qui n'a pas de raison suffisante. Y a-t-il rien de plus gratuit que cette admiration pour les mouches et que ces vues morales qu'on voudrait leur prêter, que cet amour du bien commun qu'on leur suppose ? Buffon, Disc. nat. anim. Œuv. t. v, p. 368. C'est par l'extension gratuite d'une analogie mal fondée que l'on a supposé…, Buffon, Ois. t. XV, p. 229.

    Supposition gratuite, supposition sans aucun fondement.

    Méchanceté gratuite, insulte gratuite, méchanceté, insulte qui n'a été provoquée par rien, qui est faite sans motif ou sans intérêt.

HISTORIQUE

XVIe s. C'est un benefice gratuit de sa largesse envers un chacun, Calvin, Instit. 493. Le jugement de la raison doit estre le directeur et le maistre du donner et de la liberalité gratuite, non pas la honte de refuser, Amyot, De la mauv. honte, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRATUIT, adj. (Jurisprud.) voyez au mot Don.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gratuit »

Lat. gratuitus, gratuit, dérivé de gratus, agréable (voy. GRÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin gratuitus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gratuit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gratuit gratµi

Citations contenant le mot « gratuit »

  • Tout ce qui est public devrait être gratuit. L'école, les transports et les filles. De Alphonse Allais / Comme disait Alphonse Allais
  • La vie est un don gratuit dont il n'est pas indispensable de rendre compte avant l'échéance. De Alice Parizeau / Rue Sherbrooke ouest
  • La ferveur pour le gratuit, ce qui manque le plus aujourd'hui, effroyablement. Le gratuit seul est divin. Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline, Les Beaux Draps, Nouvelles Édit. françaises
  • La bonté est un amour gratuit. De Henri Lacordaire
  • Rien ne vaut un repas gratuit. De Milton Friedman
  • Rien ne vaut un déjeuner gratuit. De Robert Heinlein
  • Le vin gratuit ne provoque pas l’hernie. De Proverbe téké
  • Il n'est d'amour que gratuit. De Phil Bosmans / Soleils de bonheur
  • Une idée est un jouet incassable, gratuit, et quelquefois mortel. De Georges Henein
  • Si le vin est gratuit, même le juge le boit. De Proverbe afghan
  • Le sommeil est le seul don gratuit qu'accordent les dieux. De Plutarque / Oeuvres mortelles
  • Rien n'est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n'est jamais gratuit. De Confucius
  • Le salut est gratuit, mais l’apprentissage exigera votre existence toute entière. De Dietrich Bonhoeffer
  • Tout ce qui est gratuit vaut le prix que vous l’avez payé. De Robert Heinlein / Time enough for love
  • Le rire n’est jamais gratuit : l’homme donne à pleurer mais prête à rire. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • Le déploiement du wifi urbain se fera en plusieurs phases. « La première commencera dès le 27 juillet prochain avec l’installation du socle de base et du wifi gratuit dans différents bâtiments de la ville comme la mairie, la BMI, l’office du tourisme. » À partir du 16 septembre et jusqu’en novembre prochain, les points d’accès au wifi seront déployés dans les centres sociaux, mais aussi à l’espace Cours ou au marché couvert. , Politique | Le wifi gratuit va arriver en ville à Épinal
  • Pour réussir à "gagner" une version gratuite du titre sur PC, les joueurs devaient se connecter au service Ubisoft Uplay et devaient au moins regarder une minute de présentation d'Ubisoft Forward. ladepeche.fr, Ubisoft offre "Watch Dogs 2" gratuitement - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « gratuit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gratuit »

Langue Traduction
Anglais free
Espagnol gratis
Italien gratuito
Allemand frei
Chinois 自由
Arabe مجانا
Portugais livre
Russe свободно
Japonais 自由
Basque doan
Corse liberu
Source : Google Translate API

Synonymes de « gratuit »

Source : synonymes de gratuit sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gratuit »

Gratuit

Retour au sommaire ➦

Partager