La langue française

Coûteux

Sommaire

Définitions du mot coûteux

Trésor de la Langue Française informatisé

COÛTEUX, EUSE, adj.

A.− Qui est mis en vente ou est acheté à un prix élevé. Au commencement était la vanité. Combien de mets ne sont recherchés que parce qu'ils sont coûteux (Bergson, Deux sources,1932, p. 323):
1. ... ce manque de soin dans les petits détails donnait plus d'importance aux choses coûteuses qu'il portait : la montre-bracelet dont le cadran miroitait à chacun de ses gestes, le foulard de riche soie (...) les gants de fine peau... G. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 22.
B.− P. ext.
1. Qui entraîne une dépense élevée. La vie est devenue coûteuse. Une foule de petites commodités sont maintenant indispensables (Taine, Philos. art,t. 1, 1865, p. 149):
2. ... le maître de logis menait un train princier, (...) appartenait à un des grands clubs, affichait les femmes les plus coûteuses, avait loge à l'opéra... Zola, L'Argent,1891, p. 102.
2. Au fig.
a) Qui nécessite la réalisation d'une chose difficile et/ou désagréable. Un tableau est une chose compliquée, obtenue par de lents, patients et coûteux sacrifices (Lhote, Peint.,1942, p. 113):
3. Je cède à votre avis, mon Émilie, et ne parlerai pas à ma mère, comme je l'avais en quelque sorte résolu; je prendrai un autre parti sûr, mais hélas! bien coûteux à mon cœur, puisqu'il m'éloignera de vous. Sénac de Meilhan, L'Émigré,1797, p. 1806.
b) P. ext. Qui a pour conséquence une chose désagréable, la perte de quelque chose. Une lutte coûteuse de sang (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 287):
4. Notre espoir à tous est que l'Allemagne qui avance sans cesse en Russie tombera brusquement épuisée par de très coûteuses victoires. Les Russes avouent avoir perdu quatre cent mille hommes et affirment que Hitler en a perdu un million. Green, Journal,1942, p. 239.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le synon. région. coûtif, ive, adj. M. Ferdinand (...) rase indifféremment au pouce ou à la cuillère. Ce dernier mode, plus moderne mais peu sûr et plus coûtif, n'est pas très demandé à Maupeyrou (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p. 1037). b) L'adj. coûtanceux, euse, région. Qui entraîne une dépense élevée. Vous m'avez augmenté chaque année, et la Saint-Jean passée vous m'avez mis à cent écus, ce qui est un prix fort coûtanceux pour vous (Sand, F. le Champi, 1850, p. 101).
Prononc. et Orth. : [kutø], fém. [-ø]. Ds Ac. depuis 1740. Étymol. et Hist. 1180-90 fig. « qui coûte de la peine, du chagrin » (Marie de France, Purgatoire, 129 ds T.-L.). Dér. de coûter*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 448. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 568, b) 365; xxes. : a) 473, b) 940.
DÉR.
Coûteusement, adv.D'une manière coûteuse. Brèche, péniblement, coûteusement et très vaillamment opérée à Mateur par l'infanterie française et les blindés américains (Gide, Journal,1943, p. 237). [kutøzmɑ ̃]. 1reattest. 1833 (Balzac, Méd. camp., p. 40); de coûteux, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Adjectif

coûteux \ku.tø\ (orthographe traditionnelle)

  1. Qui coûte cher.
    • Le cycle de l’insecte est de trois semaines. La lutte peut se faire par voie chimique (oxydéméton-méthyl, malation, parathion) mais elle est coûteuse. — (P. Silvestre & M. Arraudeau, Le manioc, 1983)
    • Mais tous font état d’un système d’une complexité inouïe. Dans les faits, sa mise en œuvre se révèle coûteuse, incertaine, voire même ubuesque. — (Olivier James, Reach : Le casse-tête des industriels, dans L’Usine nouvelle, n° 3195 du 3 juin 2010)
  2. (Par extension) Qui exige un sacrifice.
    • Gloire, victoire coûteuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COÛTEUX, EUSE. adj.
Qui exige de la dépense. Les voyages sont coûteux. Quand il s'agit d'Autres choses que d'argent, il signifie figurément Qui exige un sacrifice. Gloire, victoire coûteuse.

Littré (1872-1877)

COÛTEUX (kou-teû, teû-z') adj.
  • 1Qui cause de la dépense. Les voyages sont coûteux. Il est inutile et il serait coûteux de leur opposer de grosses armées, Le P. Catrou, dans DESFONTAINES. Le luxe d'une monarchie rendant le mariage à charge et coûteux, il faut y être invité et par les richesses que les femmes peuvent donner et par l'espérance des successions qu'elles peuvent procurer, Montesquieu, Esp. XXVII, ch. unique.
  • 2 Fig. Il a eu pour mes avis des déférences coûteuses [qui lui coûtaient à avoir] que je n'oublierai jamais, Rousseau, Hél. VI, 8. La souveraineté de l'homme, titre si cruel et si coûteux à tous les êtres vivants, Raynal, Hist. phil. XV, 8. Sans lui reprocher sa coûteuse victoire, Lemercier, Charles VI, V, 4. Que m'importe une gloire et coûteuse et peu sûre ? Arnault, Marius à M. III, 6.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que me vaut ceste cointerie [toilette], Ceste robe cousteuse et chiere ? la Rose, 8883. Et ceste proeve si est le [la] meillor, et le [la] plus clere, et le [la] mains couteuse de toutes, Beaumanoir, XXXIX, 2. Heritage qui est cousteus à retenir, Beaumanoir, XXII, 1. Et je ne sui pas trop cousteux ; Je ne manjue fein ne aveine, Jubinal, Denier et Brebis, t. II, p. 168.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coûteux »

Coûter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé du verbe coûter avec le suffixe -eux. (Fin du XIIe siècle) custus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coûteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coûteux kutø

Évolution historique de l’usage du mot « coûteux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coûteux »

  • La moralité est un luxe privé et coûteux.
  • L'édition, c'est l'art de salir avec de l'encre un papier coûteux pour le rendre invendable. De René Julliard
  • La vertu reste le plus coûteux des vices, il faut qu'elle le reste. De Friedrich Nietzsche / La Volonté de puissance
  • L'édition est l'art de salir avec de l'encre chère un papier coûteux pour le rendre invendable. De René Julliard
  • Je suis un homme aux vices coûteux... j’ai donc toujours besoin d’argent. De Hugo Pratt / Sous le signe du Capricorne
  • Il est moins coûteux d'acheter son lait que d'avoir une vache. De Samuel Butler / Ainsi va toute chair
  • La différence entre le peuple et le public, c'est que le public paye… Mais à l'usage, on s'aperçoit qu'un billet de théâtre est souvent moins coûteux qu'un bulletin de vote. De Guy Bedos / Merci pour tout
  • Le démantèlement d’une centrale nucléaire est un long et coûteux processus, très encadré par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et étudié au plus près par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). La Voix du Nord, Le démantèlement d’une centrale nucléaire, un long et coûteux processus
  • Si vous voulez et pouvez aller plus loin, certains équipements, qui demandent un investissement financier, peuvent vous aider à moins consommer. Le chauffage de la piscine est le poste de dépense le plus coûteux. Pour le réduire, il est possible d’opter pour des solutions de chauffage plus rentables, comme des panneaux solaires ou une pompe à chaleur. LeLynx.fr, Piscine : comment faire des économies d’eau et d’énergie ?

Images d'illustration du mot « coûteux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coûteux »

Langue Traduction
Anglais expensive
Espagnol costoso
Italien costoso
Allemand teuer
Chinois 昂贵
Arabe مكلفة
Portugais caro
Russe дорого
Japonais 高価な
Basque garestia
Corse caru
Source : Google Translate API

Synonymes de « coûteux »

Source : synonymes de coûteux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « coûteux »

Partager