La langue française

Difficultueux

Sommaire

  • Définitions du mot difficultueux
  • Étymologie de « difficultueux »
  • Phonétique de « difficultueux »
  • Évolution historique de l’usage du mot « difficultueux »
  • Citations contenant le mot « difficultueux »
  • Traductions du mot « difficultueux »
  • Synonymes de « difficultueux »
  • Antonymes de « difficultueux »

Définitions du mot difficultueux

Trésor de la Langue Française informatisé

DIFFICULTUEUX, EUSE, adj.

Vieilli. [En parlant d'une pers.] Qui cause des difficultés à autrui, est enclin à les faire naître. C'est un homme fort difficultueux. C'est un esprit difficultueux (Ac.1798-1932).Lui seul, M. d'Aleth, aurait crédit sur l'esprit des religieuses de Port-Royal en proie (...) à des scrupules sans fin, et devenues alors plus difficultueuses que les docteurs (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 265).
Fam. [En parlant d'un inanimé] Qui est hérissé de difficultés nombreuses ou compliquées. Entreprise difficultueuse (Lar. 19e-Lar. encyclop.). Problème difficultueux (Dub.). Renseignements (...) fournis après de longues et difficultueuses recherches (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 232):
− Le colonel de Balny, mon beau-père, (...) possédait dans son entier le règlement de 1829 sur les manœuvres de la cavalerie. Ce règlement était si difficultueux que peu d'officiers le possédaient dans son entier. France, L'Orme du mail,1897, p. 65.
Rem. Le mot fonctionne comme une sorte de superl. péj. de difficile. Qq. dict. gén. précisent qu'il ne se dit que des personnes (Ac. 1798; cf. aussi Besch. 1845, Hanse 1949 et Rob.) et à tort en parlant des choses. (Quillet 1965). Lar. 19e-Lar. Lang. fr., DG, Dub. relèvent cet emploi sans commentaire.
Prononc. et Orth. : [difikyltɥø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1584 « (d'une chose) difficile » (J. De Barraud ds Delb. Rec. d'apr. DG); 1690 « (d'une pers.) qui soulève des difficultés » (Fur.). Dér. du rad. de difficulté*; suff. -(u)eux*. Fréq. abs. littér. : 14.
DÉR.
Difficultueusement, adv.,rare. D'une manière particulièrement difficile; avec de grandes difficultés. Synon. partiel laborieusement.Cf. Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 231.On l'a contournée [la cour] en se tenant difficultueusement en équilibre sur l'étroite bordure de pavés (Barbusse, Feu,1916, p. 187).Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Littré, Guérin 1892, Quillet 1965. Seule transcr. ds Land. 1834 : di-fi-kul-tu-euze-man. 1reattest. 1823 (Boiste); de difficultueux, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Arveiller (R.) R. Ling. rom. 1971, t. 35, p. 216 (s.v. difficultueusement).Gohin 1903, p. 303. − Quem. 2es. t. 1 1970 (s.v. difficultueusement).

Wiktionnaire

Adjectif

difficultueux \di.fi.kyl.tɥø\

  1. Qui allègue des difficultés  ; qui fait des difficultés sur toutes choses.
    • Les arrêts sont en effet plus fréquents au renvideur par suite des réparations, remplacements de cordes et de câbles et nettoyages plus difficultueux. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914.)
    • Le travail à exécuter était difficultueux, car les castors devaient, après les avoir rognées à la dimension convenable, traîner à travers la vase bûches et fascines. — (James-Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais américain par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 208)
    • Le gros temps persiste. Après une toilette sommaire et difficultueuse, je monte sur le pont. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les Éditions de la Porte, 1947, page 12.)
    • […] nous vous demandons donc de bien vouloir nous faire une relation circonstanciée d’une aussi grande victoire, car d’après ce que nous en avons compris, entendre ce récit justifiera le long et difficultueux voyage qui nous a conduits vers une contrée qui vous appartient et qui pour l’heure appartient encore aussi aux Maures. — (José Saramago, Histoire du siège de Lisbonne, 1989 ; traduit du portugais par Geneviève Leibrich, 1992, pages 140-141)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIFFICULTUEUX, EUSE. adj.
Qui allègue des difficultés, qui fait des difficultés sur toutes choses. C'est un homme fort difficultueux. C'est un esprit difficultueux.

Littré (1872-1877)

DIFFICULTUEUX (di-fi-kul-tu-eû, eû-z') adj.
  • Qui est enclin à élever ou faire des difficultés à tout propos. Un homme difficultueux. Un esprit difficultueux. Un caractère difficultueux. Des difficultés ! oh ! ma comtesse n'est point difficultueuse, Lesage, Turcaret, IV, 2.

REMARQUE

Bouhours, Nouv. rem. : " C'est un mot de conversation qui passera dans les livres, si je ne me trompe. " La prédiction de Bouhours s'est vérifiée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « difficultueux »

(Siècle à préciser) Composé de difficulté et (-u)-eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mot formé irrégulièrement de difficulté, à l'imitation de vertueux et autres formés régulièrement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « difficultueux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
difficultueux difikyltyø

Évolution historique de l’usage du mot « difficultueux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « difficultueux »

  • ORTHOGRAPHE - Faut-il écrire «Elles nous ont mises au courant» ou «elles nous ont mis au courant» ? L'accord du verbe «mettre» au féminin est souvent difficultueux. Le Figaro revient sur son bon usage. Le Figaro.fr, «Elle m'a mis(e) au courant»: ne faites plus la faute !
  • Dans les deux cas, un difficultueux travail sur les mentalités doit être initié et conduit par des élites sincèrement soucieuses d’en­raciner et consolider le sentiment d’apparte­nance à la même nation et la représentativité la plus crédible possible de la population par l’Etat. Maroc Diplomatique, Droit à l’Etat et Etat de droit |Maroc Diplomatique
  • Abomineux (adj.) ; alligrasporc (n., masc. sing.) ; amobinable (adj.) ; angue (n., masc. sing.) ; badivernage (n., masc. sing.) ; bagandaine (n., fém. sing.) ; bavardinage (n., masc. sing.) ; bavardouillage (n., masc. sing.) ; bavardouiller (v.) ; blablatifoler (v.) ; bobarder (v.) ; bobardeur (adj.) ; bouffpitance (n., fém. sing.) ; bourbailleux (adj.) ; broufrayeur (n., masc. sing.) ; calaminable (adj.) ; calembreloque (n., masc. sing.) ; calembretelle (n., fém. sing.) ; canne à balle (exp., masc. sing) ; canne à cule (exp.) ; cannibalaire (adj.) ; carapatailler (v.) ; catastropheux (adj.) ; cloin (n., masc. sing.) ; chat-qui-varie (n., masc. sing.) ; complexiqué (adj.) ; crème chante-Lily (exp.) ; déchiqueturer (v.) ; déconfituré (adj.) ; dégoûtable (adj.) ; délacérer (v.) ; délexquis (adj.) ; délexquicieux (adj.) ; délexquisavouricieux (adj.) ; désastrique (adj.) ; désaxécrable (adj.) ; déssoubolé (adj.) ; dévorastateur (adj.) ; difficultueux (adj.) ; éboucrailler (v.) ; écoulier (n., masc sing.) ; éléfont (n., masc. sing.) ; embrouillaminé (adj.) ; encrassouiller (v.) ; englouffrir (v.) ; s’enquereller (v.) ; envers et carnation (exp.) ; s’entortillembrouiller (v.) ; s’eplikser (v.) ; escorgriffer (v.) ; exécrabouiller (v.) ; exécrasseux (adj.) ; exécrignoble (adj.) ; exsucculent (adj.) ; extraballot (adj.) ; faniaise (n., fém. sing.) ; fantabuleux (adj.) ; fantasfarabuleux (adj.) ; fantastoc (adj.) ; faramidable (adj.) ; faraminable (adj.) ; farfoulet (n., masc. sing.) ; faribaine (n., fém. sing.) ; faribolesque (adj.) ; flanouiller (v.) ; (une) fois et quelques (exp.) ; fournaises (n., fém. plur.) ; frambouille (n. fém. sing.) ; (de) front en congre (exp.) ; frigidifier (v.) ; gambadiller (v.) ; gigantasque (adj.) ; hachis-charpie (n., fém. sing.) ; hélico presto (exp.) ; hernigropère (n., masc. sing.) ; hippogrosse-dame (n., fém. sing) ; ignominable (adj.) ; immondissure (n., fém. sing.) ; jaimelle (n., fém. sing.) ; javais de la mie (exp.) ; kidnattraper (v.) ; maravilleux (adj.) ; marmouillon (n., masc. sing.) ; marraigne (n., fém. sing.) ; mélancoleux (adj.) ; mélipender (v.) ; milborolant (adj.) ; minablicule (n., masc. sing.) ; miniscule (adj.) ; mirabulant (adj.) ; mirabuleux (adj.) ; monstruable (adj.) ; nablotin (n., masc. sing.) ; nauséabeurk (adj.) ; nobstacle (n., masc. sing.) ; norphelinat (n., masc. sing.) ; oreillouchette (n., fém. sing.) ; panzé (adj.) ; papilion (n., masc. sing.) ; phoque en pâte (exp.) ; pince alors ! (interj.) ; portille (n., fém.sing.) ; pou-dingue (n., masc. sing.) ; précise et ment (exp.) ; prendre le bas du combat (exp.) ; se prestopiter (v.) ; radiocafteur (n., mas.sing.) ; redoncule (adj.) ; refluquet (n., masc. sing.) ; réponse du berger à la mégère (exp.) ; répugnable (adj.) ; rhinosse (n., masc. sing.) ; rille (n., masc. sing.) ; sansonniais (n., masc. sing.) ; savourable (adj.) ; savouricieux (adj.) ; schnockombre (n., masc. sing.) ; scrofule (n., fém. sing.) ; serpent à sornettes (n., masc. sing.) ; sistance (n., fém. sing.) ; sotterie (n., fém. sing.) ; soupçonnieux (adj.) ; télascope (n., masc. sing.) ; télé-bla-bla (n., fém. sing.) ; temps de dire plouf (exp.) ; terrifroyable (adj.) ; tintinnabuleur (n., masc. sing.) ; tirbouchonner (v.) ; tord-la-loi (n., masc. sing.) ; tordu-bohu (n., masc. sing.) ; tortillonner (v.) ; tourbivoltant (adj.) ; tournebulle (n., fém., sing.) ; toupie de sansonnet (exp.) ; tracarabuster (v.) ; trettiner (v.) ; troglopompe (n., masc. sing.) ; tropigner (v.) ; vermineux (adj.) ; vertouchu (interj.) ; vilpriser (v.) ; vrombironnant (adj.) ; zorphelin (n., masc. sing.) Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Dictionnaire du BGG - C’en est trope - Infos La Réunion
  • Emmanuel Macron a défendu en Bretagne sa politique migratoire médiane "dont nous n'avons pas à rougir", un chemin qui est "toujours plus difficultueux car personne n'est jamais content, mais plus responsable que celui qui joue avec les peurs". "Je vous demande de ne rien céder, dans ces temps troublés que nous vivons, de votre amour pour l'Europe", a-t-il lancé.   LExpress.fr, "Lèpre nationaliste": Macron s'attire une volée de bois vert - L'Express
  • On l'aime bien, Marie, pour et malgré tout : ses demi-noblesses et ses petites vilenies, ses difficultueux apprentissages, ses parents de guingois. La narratrice de La Haine de la famille et d'Un brillant avenir revient, son Éducation catholique couchée sur la table de dissection de Catherine Cusset. Il y a là le père, Breton d'origine, qui emmène sa gamine à la messe lorsqu'il ne lui hurle pas dessus, la mère, juive et parisienne, qui n'a pour les choses de la foi qu'une indifférence teintée de mépris, la soeur, détestée et enviée. Et Marie, donc, qui raconte comment son éducation religieuse irrigua son éducation sexuelle et sentimentale - cela, sans la lourde patte de la psychologie de comptoir ou de cabinet, par la seule grâce d'une écriture précise. Le Point, Rentrée littéraire : les confessions de Catherine Cusset - Le Point
  • C'est lors d'une invitation à Mayenne par des passionnés de cinéma, que l'écrivain François Bégaudeau décida de passer derrière la caméra, après un bref passage devant l'objectif, lorsqu'il joua le rôle d'un jeune professeur de français travaillant au sein d'un collège difficultueux dans le film Entre les murs. De ce passage va naître N'importe qui, un documentaire reprenant l'un des thèmes de son roman Entre les murs : la démocratie. Sud Radio, La démocratie : le documentaire de François Bégaudeau - Sud Radio
  • Bien plus que Jean Marc Kabund s’humilie devant ses collègues pour faire amende honorable le plus vite que possible. Étant du pouvoir il devra changer des comportements plutôt que vouloir se faire fan club Fatshi, le fanatisme irréfléchi n’est pas bon, crée beaucoup d’inconvénients. Souvent il est difficultueux, orgueilleux et j’en passe. Si non il verra les fonctions qu’il exerce aujourd’hui par la fenêtre. Politico.cd, 7 millions « imaginaires » du Congrès, l'affaire de trop qui prend Jean-Marc Kabund à la gorge | Politico.cd
  • Un choix "plus utile" que "les grandes déclarations". La France "soutient les voix courageuses qui s'élèvent", a-t-il argué, "condamner pour ne pas avoir à discuter, c'est les laisser seules ou obligées de quitter le pays". "J'assume ce déséquilibre, ce choix plus difficultueux", "moins glorieux que de grandes déclarations mais plus utile", a-t-il insisté. Europe 1, Emmanuel Macron veut inscrire au calendrier un jour commémorant le génocide arménien
  • Dans "le Poids des mots du président", les auteurs soulignent la richesse du champ lexical d’Emmanuel Macron. Au vocabulaire choisi du président, ils répondent eux-mêmes par un vocabulaire recherché. Connaissez-vous le sens de ces mots macroniens : dirimant, coruscant, idiosyncrasie ou difficultueux ? Pourriez-vous définir le pouvoir logocratique, un apophtegme, la France valétudinaire, la parrêsia, chers aux auteurs ? L'Obs, De Jupiter à parrêsia : 5 choses à savoir sur les mots de Macron
  • Le funiculaire de Belleville, dont on a tant parlé lors de ses débuts difficultueux, a des moyens de locomotion tout différents de ceux des autres tramways. Il emprunte sa force motrice à un câble sans fin installé à demeure dans l'axe la rue à parcourir et qui est maintenu constamment en mouvement par une machine fixe. Lorsque le conducteur veut mettre la voiture en marche, il la rattache au câble au moyen d'une griffe; quand il veut arrêter, il lâche le câble qui continue seul son mouvement. Le Figaro.fr, Un funiculaire déchaîné sème la panique dans les rues de Paris
  • "C'est clair qu'il y a une sorte de passion." Et d'autosatisfaction. Il est enchanté de vous raconter qu'on le traite de Gilet jaune. L'est-il? "Ils sont très contents qu'il y ait un Défenseur des droits." Il faut le voir vous lire un extrait de l'éditorial qui ouvre son rapport d'activité 2018 : "Le Défenseur des droits n'est donc pas, d'évidence, l'observateur impavide des temps calmes. Il marque les temps gris, les averses, les chemins difficultueux, les souffrances de celles et ceux qui sont contraints de les emprunter." Il lâche son texte, commence une phrase : "Mes rapports annuels…" (il prononce "rapports zannuels"), s'interrompt pour préciser : "Comme dirait Zemmour, il fait toujours la liaison…" Sa conseillère bondit : "Jamais je ne vous ai entendu citer Zemmour!" Sourire malicieux de M. Toubon. lejdd.fr, De la droite dure à la défense des droits, la mue de Jacques Toubon
  • « Mon entrejambe frémit. » Outre l'accident anatomique, ça sent également l'accident de traduction qui semble ajouter une sur-couche de ringardise à l'ouvrage. Trois traducteurs ? Fichtre ! L'original doit être difficultueux. La banalité hyperbolique des clichés de l'auteur(e) doit être difficile à restituer. L'Obs, 50 nuances plus bêtes : E.L. James est de retour avec un nouveau conte de fesses
  • Il a d'abord rappelé le travail de réconciliation « lent, patient et difficultueux » en rappelant les pardons effectués entre les familles des différentes victimes à qui il a voulu rendre hommage. « Un hommage complet, un hommage pour unir. » LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie, Macron à Ouvéa : A la chefferie de Wadrilla, un « hommage pour unir » | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie
  • Par ailleurs si l'on regarde la hiérarchie médicale, force est de reconnaître qu'elle n'est pas clairement définie. Le tissu médical est constitué de la juxtaposition d'individualités. Le chef de service ou de pôle n'a, sur les praticiens, qu'une autorité fonctionnelle, comme on le lit dans les textes. Je n'ai jamais compris ce que signifiait « autorité fonctionnelle ». En réalité, il n'a aucune autorité. D'où cette profonde crise du pouvoir de l'hôpital aujourd'hui. Déjà en 1969, aux Assises de l'hospitalisation publique, un médecin faisait cette réflexion : « Nous considérons qu'il existe peu d'organismes où l'exercice de l'autorité est aussi difficultueux qu'à l'hôpital public et où les règles de la hiérarchie sont aussi indéfinissables. L'hôpital, c'est un peu le lieu où tout le monde commande. Nous ne voudrions pas ajouter, dans certains cas, le lieu où personne n'obéit [2]. » Le Point, De quoi l'hôpital souffre-t-il vraiment ? - Le Point
  • En effet, quand il s'agit de «constater» ce qui ne va pas, ça, il n'y a pas de problème. Constater la désorganisation, c'est facile. C'est le pourquoi qui est difficultueux. Est-ce la main invisible ? C'est la «nouvelle gestion publique» qui fait des ravages. De fausses prémisses pour encourager la concurrence entre individus d'une même organisation. Ça commence par de la pseudo-science : l'«autonomisation» («empowerment»). C'est le nirvana pour un gestionnaire (qui trouve ça «très le fun» de ne plus se sentir «responsable», car, c'est les autres, maintenant). Autre pseudo-science, celle du «savoir-être», autre canular dérivé de l'intelligence émotionnelle (fabuleuse découverte! Il faut entendre les cris d'indignation : ce n’est pas vrai, ça existe le «savoir-être»!), alors, les gens médiocres ont du «savoir-être». Il y a, aussi la «gouvernance»! Il faut faire confiance à l'imagination pour que ce terme se retrouve dans la bouche du «gestionnaire» qui se gargarise avec. En résumé, la gestion, dans les dernières décennies on envahit de très vastes aspects du fonctionnement d'une organisation (avec l'aide des «RH») avec de la speudo-science. À l'aide de principe de la «nouvelle gestion publique», qui relève plus de la religion : «un scrum, ça se fait debout» (si vous dites que non, vous êtes «excomunié»). La gestion glane des informations avec lesquels elle «découvre» des «correlations» et appel cela des «indicateurs» et «gouverne» dernière un écran (en sachant que les employés s'«autogérent»!?!?). Des solutions ? Retrouver le sens du «savoir-faire» (celui-ci est plus facilement «mesurable» que le «savoir-être», en cela, qu'un défi vous est lancé de trouver comment mesurer le «savoir-être»), retirer le regroupement professionnel RH. Instruire au lieu de former. Enseigner l'esprit critique au lieu de donnée des cours de finance. Si vous n'êtes pas d'accord avec la gestion, vous êtes déloyale, vous faites preuve d'insubordination. Vous êtes des «héréti Le Devoir, Un système de santé qui rend malades ses soignants | Le Devoir
  • « Nous savons tous les pleurs et les souffrances de 1988 et 1989. Mais je sais aussi tout ce qui a été fait après, par vous tous, dans un travail lent, patient, difficultueux. Et ici s'est jouée une réconciliation inédite. Des pardons ont été donnés entre des familles, des femmes et des hommes, parce qu’ils vivent ensemble, sur cette île. Et c’est aussi, à la fois à la mémoire de ceux qui sont tombés, et à leurs familles, que je veux rendre hommage. Un hommage complet. Un hommage pour unir. Je souhaite que nous puissions être à la hauteur de ces progrès que vous avez fait deuis tant d’années, pour continuer à unir. Et je voulais tous vous remercier pour l’exemple que vous donnez. J’y apporterai ma pierre de là ou je suis. C’est aussi cela que je suis venir vous dire aujourd’hui. C’est la première fois qu’un président de la république se rend dans votre île. C’est pour reconnaître tout cela, mais c’est aussi pour penser à la jeunesse qui nous accompagne. Elle a toute cette histoire sur ses épaules, mais ça ne l’empêchera pas de grandir. Et il nous faut l’aider à grandir. Alors je vos remercie de m’accueillir sur votre terre. » a dit le président. Club de Mediapart, Le cocotier du pardon | Le Club de Mediapart
  • En guise de conclusion. Aujourd'hui, on ne cesse pas de nous donner à croire que l'ensemble des lois, bien loin d'être contraignant, suivrait plutôt nos "penchants naturels". La répression serait donc derrière nous. D'où la stigmatisation, discrimination et le rejet des femmes voilées qui vivraient ou plutôt "choisiraient" de vivre, selon certains, "dans les fers d'une pratique barbare et moyenâgeuse". Or, l'universalisation des voiles trahit qu'il y a de "la répression", donc des "voiles", dans l'air même que les humains respirent ! Le philosophe A. Badiou écrit ainsi : "On dit un peu partout que le voile est l'intolérable symbole du contrôle de la sexualité féminine. Parce que vous imaginez qu'elle n'est pas contrôlée, de nos jours, dans nos sociétés, la sexualité féminine ? [...]. Jamais on n'a pris soin de la sexualité féminine avec autant de minutie, autant de conseils savants, autant de discriminations assénés entre son bon et son mauvais usage. La jouissance est devenue une obligation sinistre. L'exposition universelle des morceaux supposés excitants, un devoir plus rigide que l'impératif catégorique de Kant. Au demeurant, entre le "Jouissez, femmes !" de nos gazettes et l'impératif "Ne jouissez pas !" de nos arrières-grands-mères, [le psychanalyste] Lacan a de longue date établi l'isomorphie. Le contrôle commercial est plus constant, plus sûr, plus massif que n'a jamais pu l'être le contrôle patriarcal. La circulation prostitutionnelle généralisée est plus rapide et plus fiable que les difficultueux enfermements familiaux, dont la mise à mal, entre la comédie grecque et Molière, a fait rire pendant des siècles." (2) Site-LeVif-FR, "Le port du voile... universalisé !" - Belgique - LeVif
  • De même, les Turcs n'ont pas de son /hw/ ou /w/ et un /h/ ajouté au /v/ fut la trouvaille des Ottomans pour s'en approcher au plus près. (Si vous essayez, vous verrez que les deux sons demandent une brève expiration et un pincement des lèvres). Et ils abandonnèrent tout simplement le si difficultueux /h/ final. Au final, dans les bouches turques, la nouvelle boisson devint kahvè. Pour autant, l'allongement de la dernière voyelle – du [a] court de «patte», en [ɛ] long de «mais» – n'a rien d'évident, et pourrait s'expliquer par l'influence des Perses voisins. Slate.fr, Coffee, kā-fēi, kah-vi... Pourquoi le café se prononce-t-il partout pareil dans le monde? | Slate.fr
  • Voici une référence (lien) sur le poète et écrivain d'origine syrienne ADONIS, un monument de la littérature et de la poésie arabe. Il parle parfaitement le français. http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Syrie-2014/p-27498-lg0-Adonis-On-ne-peut-pas-se-liberer-par-la-religion-.htm Adonis : "On ne peut pas se libérer par la religion" Orfèvre de la langue arabe, le poète Adonis est aussi un observateur attentif du monde. Il vient de faire paraître en français un recueil de ses articles et interventions où il analyse les révolutions démocratiques du monde arabe, ce fameux "Printemps" au devenir difficultueux. Il se révèle en critique exigeant, en passionné de la liberté, en conscience morale. Adonis parle de la religion en général, pas seulement de l'islam. Il parle du monde arabe (des chrétiens et des musulmans arabes) qu'il connaît, pas des pays "musulmans" qui ont des histoires différentes. Adonis lorgne l'universalité. Il est bilingue de surcroît (français-arabe), une ouverture. Bibliobs, Kamel Daoud : l'homme révolté "qui ne peut pas se taire"
  • le seul barrage à la perversion et à la déviance institué en système de règne sans partage; est la foi CATHOLIQUE ,celle justement que la diablerie essaie de détruire par tous les moyen depuis 1789..et moua donne des pistes d observation et de compréhension, à tous ceux qui comprennent difficilement pourquoi certain ici SONT PROGRAMME POUR REUSSIR et pourquoi pour beaucoup tout est besogneux et rendu volontairement difficultueux... les aliénés ne sont pas ceux que tu penses.. IL N Y A NI EGALITE NI FRATERNITE NI LIBERTE que la mort maconique...et ça c est cette france le nouvel ordre mondial et l EMPIRE ne passeront pas.(nuevo ordo secularum)et beaucoup de gens commencent enfin à capter! what else ? France-Antilles Martinique, La Galleria fête ses 25 ans - Toute l'actualité de la Martinique en photos
  • "Nous considérons qu’il existe peu d’organismes où l’exercice de l’autorité est aussi difficultueux qu’à l’hôpital public et où les règles de la hiérarchie sont aussi indéfinissables. L’hôpital, c’est un peu le lieu où tout le monde commande. Nous ne voudrions pas ajouter, dans certains cas, le lieu où personne n’obéit". leplus.nouvelobs.com, Suicides d'infirmiers, bureaucratie : ce qui tue l'hôpital, c'est le règne de la bêtise - le Plus
  • D'ordinaire, à l'opéra, quelle que soit la mise en scène, on ne s'ennuie pas si la musique est bien traitée. Et elle l'était, en dépit d'un Parsifal (Christopher Ventris) qu'on aimerait plus rayonnant et un Amfortas (Alexander Marco-Buhrmester) aux douleurs qu'on souhaiterait plus crues. L'excellent chef allemand Hartmut Haenchen est précis, sourcilleux quant aux équilibres (les cuivres sont un tapis soyeux). Il dirige le choeur mieux que ce qu'on a entendu récemment à l'Opéra de Paris (en dépit de problèmes de justesse et de tenue de son dans les "choeurs célestes"), il fait de la musique de chambre avec la remarquable interprète de Kundry qu'est Waltraud Meier, ardente, subtile, sachant user des raucités de son aigu difficultueux. D'où vient alors qu'on s'ennuie et que la musique semble constamment muselée, tenue en respect ? Le Monde.fr, "Parsifal", de Wagner, un ratage
  • Les Français, pour leur part, sortaient d'un Giro catastrophique. Seuls le Grand Fusil et Roger Pontet, le père d'Alex, pistard émérite, termineront l'épreuve. Louison Bobet, quant à lui, bâchera lors de l'ultime étape, qui conduisait la caravane des rescapés de Bormio à Milan, victime du blizzard qui s'était abattu sur la course et d'une blessure récalcitrante à la selle. Autant dire que Marcel Bidot, après pareil camouflet, n'en menait pas large au moment d'établir sa sélection. En outre, Bobet mal en point, Raphaël Geminiani, bien que transparent sur les routes italiennes, s'était refait une santé en devenant champion de France sur le très difficultueux circuit de Saint-Etienne. Le leadership de l'équipe de France se retrouvait donc suspendu au bulletin de santé du Boulanger de Saint-Méen. , Tour 1953 : Bobet impérial, Malléjac au sommet !, actualité vélo histoire_du_velo
  • Protection, aide social, systeme de sante, existent depuis l’antiquite. Sous l’ancien regime, ses formes sont multiples, varies, depuis les organisations professionelle, municipale, ecclesiales, charitables. Rien qu’en conges, on est en general a pas mal plus que 5 semaines avec tous les saints chaumes. En ce qui comcerne des systemes nationaux, generalises, etatises a un degre ou un autre, ils sont tous ne en premier lieu en des pays et economies liberales. Curieusement, c’est dans les pays ou il y avait les plus de gauche les plus a gauche, que les progres sociaux ont ete les plus tardifs, lez plus difficultueux et lez plus injustes. Mais en fait, ce n’est pas si curieux que cela. Rapellons que les dites gauches se pretendaient plus ou moins revolutionnaires et donc antireformistes, en ce que les reformisme, emplatre sur la jambe de bois du capitalisme, retardait la revolution. AgoraVox, 36 : les congés payés ne doivent rien à Blum et au PS ! 45 : la sécurité sociale ne doit rien à De Gaulle ! - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « difficultueux »

Langue Traduction
Anglais difficult
Espagnol difícil
Italien difficile
Allemand schwer
Chinois
Arabe صعب
Portugais difícil
Russe трудно
Japonais 難しい
Basque zaila
Corse difficiule
Source : Google Translate API

Synonymes de « difficultueux »

Source : synonymes de difficultueux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « difficultueux »

Partager