La langue française

Effusion

Sommaire

  • Définitions du mot effusion
  • Étymologie de « effusion »
  • Phonétique de « effusion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « effusion »
  • Citations contenant le mot « effusion »
  • Traductions du mot « effusion »
  • Synonymes de « effusion »
  • Antonymes de « effusion »

Définitions du mot effusion

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFUSION, subst. fém.

A.− Action de (se) répandre; épanchement.
1. Vx. Action de répandre un liquide. Puis l'archevêque lui fit les onctions avec l'huile mystérieuse (...) Cette effusion d'huile, dont étaient consacrés les rois dans Israël, rendait brillants et forts les rois (France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. 519).
2. Action de se répandre; son résultat. Effusion de larmes, de sang. Synon. écoulement, épanchement.Ils ont horreur de l'effusion du sang, des coups de feu (Gide, Journal,1935, p. 1232).On note dans l'épaisseur du muscle de petites effusions sanguines (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 189):
1. La douleur aiguë, à laquelle il avait répondu d'abord par un gémissement sourd, puis seulement de profonds soupirs, était comme noyée dans l'effusion du sang tiède qui ruisselait sur ses reins et dont il sentait seulement la terrible caresse. Bernanos, Sous le Soleil de Satan,1926, p. 149.
P. métaph. Et en regardant, en suivant des yeux la douce tension, l'inclinaison fervente de ses [du clocher] pentes de pierre qui se rapprochaient en s'élevant comme des mains jointes qui prient, elle [ma grand'mère] s'unissait si bien à l'effusion de la flèche, que son regard semblait s'élancer avec elle (Proust, Swann,1913, p. 64).
Spéc., MÉD. ,,Épanchement d'un liquide hors de l'organe qui le contenait`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Synon. épanchement.Tubeuf se relève avec une blessure à la joue : « plaie de deux pouces de longueur en travers et du côté de l'extrémité antérieure » qui a pénétré « jusqu'à l'os de la pommette avec effusion de sang et ecchymose » (E. Schneider, Charbon,1945, p. 131).
B.− P. anal., PHYS. [En parlant d'un gaz] Écoulement d'un gaz par un orifice étroit. La vitesse d'effusion d'un gaz suit la loi de Graham. On prévoit une séparation partielle de molécules gazeuses isotopiques, lors de leur diffusion au travers d'une paroi poreuse, ou de l'effusion, c'est-à-dire, écoulement au travers d'un orifice en paroi mince (MmeCurie, Isotopie,1924, p. 181).
C.− Au fig.
1. THÉOL. Action de communiquer avec abondance un don. Effusion de grâces. Le goût de sa pauvre servante pour ce qu'elle appelait naïvement « rendre service » lui semble tantôt une merveilleuse effusion des grâces du ciel, tantôt le pli avilissant de serviles hérédités (Maurras, Chemin Paradis,1894, p. XXVI).
2. Usuel
a) Effusion de.Flot de. Une effusion de paroles, de signes. Rougissant, pâlissant − tantôt avec une effusion de mots volubile, tantôt dans un mutisme impossible à conjurer (Gracq, Beau tén.,1945, p. 121):
2. ... il lui fallait [au Nabab] toute sa force pour ne pas manifester par quelque joyeux hourrah, une intempestive effusion de gestes et de paroles, ce mouvement d'allégresse physique qui agitait tout son être... A. Daudet, Le Nabab,1877, p. 78.
b) [En parlant de sentiments]
[Avec compl. de nom] Action de donner libre cours à des sentiments profonds. Effusion d'amitié. Synon. élan, transport.Au retour, il y avait une grande effusion de joie, des embrassements pleins de cordialité (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 224).Ma chère lumière, je te baise avec une ardeur, une étreinte de vie, une effusion d'âme, sans exemple dans ma vie (Balzac, Lettres Étr., t. 1, 1850, p. 56):
3. Ici, c'est l'amour qui parle avec son lyrisme, qui est vrai; c'est vraiment l'effusion du cœur, la fraîcheur inimitable de la jeunesse et ses balbutiements émerveillés. Green, Journal,1945, p. 214.
[Sans compl.] C'était l'heure des effusions, des confidences (A. Daudet, Femmes d'artistes,1874, p. 7).Je ne haïrais rien autant, en ce moment-ci, qu'une effusion sentimentale (Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 224):
4. Alors commençaient les effusions; les baisers claquaient sur les joues des cousins, se multipliaient par les joues des tantes et des oncles, s'additionnaient, et faisaient quarante-huit. Aymé, La Jument verte,1933, p. 133.
SYNT. Effusion bruyante, excessive, idyllique, laudative, passionnée; redouter les effusions; couper court, céder aux effusions; prévenir toute effusion; serrer les mains avec effusion, remercier avec effusion.
Prononc. et Orth. : [efyzjɔ ̃]. Transcrit avec [ε] ouvert, à l'initiale, sous l'influence des lettres doubles [ε(f)fyzjɔ] ds Land. 1834 ([f] simple), Littré, D G ([ff] double), Barbeau-Rodhe 1930 ([f] ou [ff] et, à titre de var., ds Warn. 1968 ([f]). Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. effusions de ewes (Psautier Cambridge, 17, 15 ds T.-L.); 1282 en partic. (Gouvernement des rois, 374, 40, ibid. : effusion du sanc); 2. 1671 effusion de cœur (Pomey, Dict. royal). Empr. au lat. class.effusio « action de répandre, épanchement » et « débordement, transport de joie ». Fréq. abs. littér. : 846. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 036, b) 1 778; xxes. : a) 1 187, b) 1 046. Bbg. − Quem. 2es. t. 1 1970.

Wiktionnaire

Nom commun

effusion \e.fy.zjɔ̃\ féminin

  1. Action de répandre un liquide, de se répandre, en parlant d’un liquide, ou résultat de cette action.
    • …autre précaution que l’on prenait habituellement pour empêcher une inutile effusion de sang, la durée trop prolongée d’un jeu si meurtrier. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Vive et sincère manifestation d’un sentiment, épanchement.
    • L'accent avec lequel madame d'Aiglemont prononça ces paroles peignit une effusion de cœur et une émotion intime, dont il serait difficile de donner une idée sans employer le mot de sainteté. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Cette femme héroïque, qui a joué un si grand rôle dans l’histoire de la Servie, me reçut avec une sorte d’effusion pleine de dignité, d’empressement et de curiosité. — (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841, 1845)
    • Vous avez sauvé la vie de ma nièce, lui dit le général avec effusion, comment m’acquitterai-je jamais envers vous ? — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Elle parlait vite, avec une effusion de gestes et de paroles, une ardeur de physionomie qui rendaient notre entretien des plus dangereux. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 103)
    • Elle nous bousculait de caresses, prise, à n’importe quel moment du jour, d’un besoin d’effusion où son affection pour nous débordait. — (André Gide, La porte étroite, 1909, réédition Le Livre de Poche, page 34)
    • Nous réservâmes aux nouveaux venus un accueil qui fut cordial et empressé, mais le temps n'était pas aux effusions et d'un commun avis, il fallait agir vite. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (Physique) Technique de séparation des constituants d'un mélange gazeux, qui utilise les différences de vitesse entre les gaz qui traversent une paroi poreuse.

Nom commun

effusion \Prononciation ?\ féminin

  1. Effusion. Note : le plus souvent, il s’agit de effusion de sanc, le fait de répandre le sang de quelqu’un en le blessant ou en le tuant. À comparer, dans ce sens, avec espandement.
    • Mut tribulacions
      De sanc effusions
      — (Ph. de Thaon, Le Livre de Sibile, f. 168r., col 1-2 (manuscrit du XIIIe siècle))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFUSION. n. f.
Action de répandre un liquide ou de Se répandre, en parlant d'un liquide, ou Résultat de cette action. L'effusion du vin dans les sacrifices. Il y eut une grande effusion de sang dans ce combat. Fig., Effusion de cœur, Vive et sincère démonstration de confiance et d'amitié. Parler avec effusion de cœur, ou simplement Parler avec effusion. On dit de même Effusion de tendresse. Au pluriel, Prodiguer les effusions. Être avare d'effusions.

Littré (1872-1877)

EFFUSION (èf-fu-zion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de répandre le contenu d'un vase. Trois fois du vin fumeux L'effusion légère alluma les saints feux, Segrais, Géorg. IV. S'il la voit [la réforme, le protestantisme] dans l'effusion de la seconde fiole [les fioles de l'Apocalypse], l'autre interprète la voit seulement à l'effusion de la septième, Bossuet, Var. XIII, § 44. Nous sacrifierons à la reine du ciel et nous lui ferons des effusions, Bossuet, Polit. VII, VI, 5. Dieux que j'appelle à cette effusion [d'une coupe], Venez favoriser notre réunion, Racine, Brit. V, 5.

    Terme de médecine. Écoulement d'un liquide qui sort de ses vaisseaux ou réservoirs et qui s'épanche dans une cavité ou dans les tissus.

    Terme d'astronomie. Effusion du Verseau, portion de la constellation du Verseau, qui est représentée sur les cartes célestes par l'eau qui sort de l'urne.

  • 2 Par extension. Il y eut dans ce combat une grande effusion de sang. En attendant le coucher du soleil… afin de considérer à mon aise cette riche effusion de couleurs, Guez de Balzac, le Prince, avant-prop.
  • 3Action de répandre hors. L'Église tient que le Père produit continuellement le Fils, et maintient l'éternité de son essence par une effusion de sa substance, qui est sans interruption aussi bien que sans fin, Pascal, Lett. à Mme Perier, 5 nov. 1648.
  • 4 Fig. Effusion du cœur, ou, simplement, effusion, épanchement d'un cœur affectueux et sincère. Parler avec effusion, parler avec abandon. L'effusion d'un bon cœur. C'est ici une effusion de mon cœur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, Fléchier, M. de Montausier. Notre cœur s'échapperait malgré nous-mêmes en de saintes effusions, Massillon, Car. Prière 1. Avec qui vous n'aurez jamais ces effusions de cœur, Massillon, ib.

    Effusion de tendresse, tendresse manifestée par les paroles, les gestes, les actions. Ils leur offraient les effusions sincères de la charité, Massillon, Car. Culte. Œil invisible du Père céleste, vous fûtes le seul témoin des secrètes effusions de sa charité, Massillon, Or. fun. Villars.

  • 5 Terme d'alchimie. Purification de la pierre philosophale.

HISTORIQUE

XIVe s. Les levres d'icele [plaie] doivent estre frotées o [avec] une aguille ou o chose semblable ducques [jusque] à effusion de sanc, H. de Mondeville, f° 42. Et ot illecques plus grant effusion de sanc que il n'avoit eu en la bataille, Bercheure, f° 38, verso.

XVIe s. L'exploit sera faict à moindre effusion de sang que sera possible, Rabelais, Garg. I, 29. De jeunes garsons portoient de beaux vases d'or et d'argent, pour faire les aspergemens et effusions qui se font ès sacrifices, Amyot, P. Aem. 56.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* EFFUSION, s. f. (Gram.) c’est l’action de verser ou répandre d’un vaisseau un liquide qui est contenu en quelque quantité, ou avec quelque degré de vîtesse. Voyez Fluide.

* Effusion, (Astron.) c’est la partie du signe du Verseau qui est renfermée dans les globes & dans les planispheres célestes, par l’eau qui sort de l’urne du Verseau. Voyez Verseau.

* Effusion, (Hist. anc.) on faisoit dans les anciens sacrifices des Payens différentes effusions, qu’on nommoit libations. Voyez Libations.

* Effusion de la farine, (Histoire anc.) c’est ainsi que les anciens appelloient une de leurs danses burlesques, dont il ne nous est resté que le nom avec la connoissance du caractere.

Effusion, (Med.) écoulement des humeurs qui s’épanchent par leurs vaisseaux ou leurs réservoirs blessés ou rompus, dans la membrane cellulaire, dans d’autres cavités du corps, ou hors du corps.

Le sang & la lymphe répandus dans la membrane cellulaire par la blessure ou la rupture des vaisseaux sanguins, est une espece d’effusion à laquelle se rapportent l’anevrysme faux & l’échymose, qui succede à une saignée. Il faut encore rapporter ici l’épanchement du chyle, des excrémens, de l’urine, de la bile, occasionné par quelque rupture ou quelque blessure de l’œsophage, de l’estomac, des intestins, de la vessie, & de la vésicule du fiel. Enfin la chûte du fœtus dans le bas-ventre par la rupture de l’utérus, est une sorte d’effusion.

Tout ce qui peut blesser, former des contusions, des ruptures, de violentes distensions, causera l’effusion des humeurs, comme aussi si l’on ôte l’appui & le soûtien des parties.

Par l’effusion 1°. la partie ou le corps est privé de son humeur naturelle : 2°. l’humeur épanchée comprime par son poids les parties voisines : 3°. cette humeur se corrompant par le séjour, produit plusieurs autres maux.

Il faut donc réunir & consolider, s’il est possible, le vaisseau ou le réservoir ouvert ; ôter l’humeur extravasée ; soûtenir la partie qui a été ouverte, afin d’empêcher un nouvel écoulement. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « effusion »

Du latin effusio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Vers 1140) Du latin effusio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. effusionem, du supin effusum, de effundere, de ex, hors de, et fundere, verser (voy. FONDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « effusion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effusion efyzjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « effusion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effusion »

  • Aucune grande cause dans l'histoire du monde n'a triomphé sans effusion de sang. De Zofia Nalkowska / Choucas
  • Dans l'univers confus et moite, chaotique et charnel de l'effusion sentimentale, le père introduit de l'ordre, autrement dit le principe de réalité. De Geneviève Bersihand / Les Filles et leurs pères
  • La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. De Mao Tsé-Toung
  • La pire chose de notre monde moderne est que les gens pensent, à cause de la télévision, qu'on meurt sans douleur et sans effusion de sang. On fait croire aux enfants que ce n'est pas si grave de tuer quelqu'un. De David Lynch / The New-York Times Magazine, 1990
  • Cette dignité du chagrin qui justifie sa cause par la beauté des effusions. De Michel Quint / Effroyables jardins
  • Cellules métal noble alliage effusion , Impact de Covid-19 sur le marché Les cellules doxygène résistant à Effusion,: Application de lindustrie mondiale et danalyse pour 2020-2026 – Derrière-l'Entente.com
  • Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Had a exhorté samedi les séparatistes à "mettre fin à l'effusion de sang" et à respecter un accord de partage du pouvoir, lors de sa première prise de parole depuis leur déclaration d'autonomie du Sud en avril. L'Orient-Le Jour, Le président appelle les séparatistes à cesser ''l'effusion de sang'' - L'Orient-Le Jour
  • Nous avons récemment publié notre rapport de recherche mis à jour, intitulé «Marché de la Cellules deffusion à basse température (LHEZ)». Le rapport analyse les incidences actuelles du marché ainsi que les prévisions concernant ce dernier, plus particulièrement durant la période 2020 à 2027. Une étude de recherche permet danalyser le changement dans la dynamique du marché, le volume du marché régional, les innovations technologiques et la Cellules deffusion à basse température (LHEZ) des opportunités daffaires dans la période prévisionnelle. Le rapport analyse également la situation actuelle du marché de la Cellules deffusion à basse température (LHEZ) en analysant de manière approfondie plusieurs fabricants, associations, entreprises, vendeurs et industries qui en dépendent. [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Journal l'Action Régionale, Édition Juin 2020, Marché Cellules d’effusion à basse température (LHEZ) mondial 2020 Analyse économique d’urgence suite à l’épidémie de COVID-19 par meilleurs acteurs clefs SVT Associates (SVTA), MBE Komponenten, Riber, Sentys, DCA Instruments – Journal l'Action Régionale
  • "Je ne pourrais jamais remercier tout le monde assez pour l'effusion d'amour, le soutien et l'aide que nous avons reçus ces 95 derniers jours", ajoutant notamment qu'entendre chaque jour des gens chanter Live Your Life, un single sorti par Nick Cordero en 2018, lui avait "remonté le moral". Orange Actualités, Visage familier des séries américaines comme "New-York Unité Spéciale", Nick Cordero âgé de seulement 41 ans est décédé cette nuit des suites du COVID-19 après des semaines de combat

Traductions du mot « effusion »

Langue Traduction
Anglais outpouring
Espagnol efusión
Italien sfogo
Allemand erguss
Chinois 倾泻
Arabe تدفق
Portugais derramamento
Russe излияние
Japonais 溢れる
Basque outpouring
Corse salita
Source : Google Translate API

Synonymes de « effusion »

Source : synonymes de effusion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effusion »

Partager