La langue française

Comporter

Définitions du mot « comporter »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPORTER, verbe trans.

I.− Emploi trans. dir. [Le suj. désigne une chose, un phénomène]
A.− Vx. [L'accent est mis sur la valeur conditionnelle du verbe; souvent accompagné d'une loc. négative ou restrictive] Rendre possible, permettre quelque chose. La médiocrité de son revenu ne comporte pas la dépense qu'il fait (Ac.1798-1932).Le caractère d'Ambassadeur ne comporte pas qu'il en use autrement (Ac.1835, 1878).La loi du budget déjà retardée outre mesure ne comporte plus de délai (Maine de Biran, Journal,1818, p. 117).L'idée qu'ils [les Grecs anciens] se forment de l'âme et du corps de l'homme fournit matière à des œuvres que notre civilisation ne comporte plus (Taine, Philos. de l'art,t. 2, 1865, p. 135).Moment d'action vive et directe, qui ne comporte ni hésitation, ni inquiétude, ni pensée (A. Arnoux, Royaume des ombres,1954, p. 46):
1. Dans le nouvel état de choses, le crime politique est un acte de simple révolte, qui ne saurait comporter aucune infamie, et que l'on arrête par des mesures de prudence, mais qui ne mérite plus le nom de crime, car son auteur ne ressemble point aux criminels. Sorel, Réflexions sur la violence,1908, p. 153.
− [Dans le domaine affectif]Nous sommes aussi libres et heureux que le comporte la nature humaine (Crève-cœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 2, 1801, p. 326).Isabelle, à Thierry. − Il plaisante, voyons! Thierry. − Il y a des sujets qui ne comporte pas la plaisanterie (R. Martin du Gard, Un Taciturne,1932, p. 1254).Ne t'y trompe pas, le mot désintéressé ne comporte pas la moindre nuance d'ironie (G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Combat contre les ombres, 1939, p. 69).Je crains de n'avoir pas su jouer la surprise aussi bien que la décence le comportait (Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 110):
2. ... il est des situations qui ne comportent aucun soulagement, et ta pitié ne peut pas plus m'arracher mes remords, que tes conseils réparer ma faute. MmeCottin, Claire d'Albe,1799, p. 159.
PARAD. a) Admettre, autoriser, commander, justifier, laisser accès à, permettre (d'être, de faire, etc.), souffrir, supporter, tolérer. b) Défendre, exclure, interdire, refuser, repousser.
B.− Usuel. Comprendre, réunir en soi par nature un (ou plusieurs) caractère(s) qualitatif(s) ou quantitatif(s), le plus souvent possible(s) ou virtuel(s). Notre enfance comporte des douzaines de destinées en puissance (Thibaudet, Réflexions sur la litt.,1936, p. 172).Le perçu comporte des lacunes qui ne sont pas de simples « imperceptions » (Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 18).La solitude et les moments de doute et de détresse qu'elle comporte (N. Sarraute, L'Ère du soupçon,1956, p. 142):
3. Il faut, chaque année, remettre les problèmes en discussion, parce que toute diplomatie comporte une souplesse d'allures incompatible avec l'existence de statuts parfaitement clairs. Sorel, Réflexions sur la violence,1908, p. 105.
4. Par sa nature même, le langage comporte une limitation : la communication ne peut avoir lieu que dans la mesure où les sujets parlants émetteur et récepteur coïncident dans des limites précises d'espace et de temps. Le Langage,1968, p. 515.
PARAD. Avoir, être muni de, offrir la possibilité de, renfermer; entraîner, impliquer, inclure, justifier.
SYNT. et EXPR. (Avec tous) les avantages, les risques, (toutes) les complications, les conséquences, les difficultés, les responsabilités que cela comporte; avec tout ce que cela comporte d'ennuyeux, de fâcheux, de monotone; cela ne comporte aucun engagement de votre part; un sujet comporte un dénouement heureux; un problème (ne) comporte une (pas de) solution; comporter des aspects essentiels, des modalités; comporter une part d'arbitraire, d'utopie.
P. ext. et plus ou moins fam. [L'obj. est quantifiable et désigne le plus souvent une chose concr.] Se composer de, compter (réellement, effectivement). L'ancien corps de logis ne comportait qu'un étage et des combles mansardés (G. Duhamel, Chronique des Pasquier, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 133).Le bourg ne comporte que deux ruelles tortueuses et commerçantes fort longues (R. Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 99).Les poèmes soumis au jugement de l'Académie ne devront pas comporter plus de deux cents vers (Le Monde,19 janv. 1952, p. 7, col. 3):
5. La timidité comporte au moins trois aspects : un aspect émotif et physiologique, un aspect social que nous retrouverons plus loin, et une composante d'inactivité. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 404.
SYNT. et EXPR. Un concours, un examen comporte une série d'épreuves; les études comportent différents éléments, différentes sections; un menu comporte différents plats; un dîner comporte deux cents convives.
Rem. Les puristes s'élèvent contre l'emploi de comporter comme synon. de se composer de, contenir, compter (dont l'époque mod. a imposé l'usage) et considèrent que cet emploi est impropre voire un contre-sens (cf. analyse de Dupré 1972). Il ne figure pas ds Ac.
II.− Emploi pronom. Se comporter
A.− [Le suj. désigne une pers.; le point de vue est celui de l'observateur] Agir de telle ou telle manière dans une situation donnée. Se comporter (en, comme ou employé absolument ou suivi d'un adv. de manière) avec, envers, vis-à-vis de qqn.Se comporter en gentilhomme, en honnête homme, en snob; bien se comporter; la façon de se comporter. Synon. se conduire, en user avec qqn.J'ai enfin trouvé une nuit de loisir pour lire ton roman (...). Les personnages se comportent bien d'un bout à l'autre (G. Sand, Correspondance,t. 4, 1812-76, p. 301).Laurent se comporta en bon enfant. Il comprit la situation, il voulut plaire (Zola, Thérèse Raquin,1878, p. 47).Tu sembles en froid avec Chloé... − J'en ai marre qu'elle me traite comme un môme... − C'est peut-être que tu te comportes avec elle comme un môme... (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 81):
6. Une des lois fondamentales de la conduite, selon Janet, c'est que nous nous comportons vis-à-vis de nous-mêmes comme nous nous comportons vis-à-vis des autres. Plus généralement, nous nous conduisons avec nous-mêmes comme nous nous conduisons avec le réel. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 468.
Spéc. [Le suj. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Avoir une conduite digne d'éloges ou de blâme dans une circonstance exceptionnelle. Bien, mal se comporter. Les cavaliers du roi, au milieu desquels Phœbus de Châteaupers se comportait vaillamment, ne faisaient aucun quartier (Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 520).[Lauriane] − ... il faut que notre marquis se confesse d'avoir été au siège de Sancerre et de s'y être vaillamment comporté (G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 56).
Rem. On rencontre ds la docum. quelques illustrations de l'emploi p. anal. s'appliquant aux végétaux et aux animaux. La clématite, éparse et molle, se comporte Autrement que les lis qui veillent à la porte (A. de Noailles, Les Éblouissements, 1907, p. 54). Les verdiers et les chardonnerets, les passereaux et les pinsons se comportent au matin comme une basse-cour qu'on a gorgée de grain trempé dans l'eau-de-vie (Colette, La Maison de Claudine, 1922, p. 262). Ils s'arrêtèrent au bord du troupeau. Alban resta un peu en retrait. « Vous pouvez avancer, il n'y a pas de danger », dit le duc. − « Je veux d'abord voir comment se comporte ce bétail » (Montherlant, Les Bestiaires, 1926, p. 406). Le Protozoaire qui s'éloigne d'une zone fortement éclairée se comporte au même titre que le chimpanzé qui fait une pile avec des boîtes pour grimper dessus et attraper une banane (Biol. t. 2, 1970).
B.− [Le suj. désigne une chose concr.] Fonctionner, marcher* dans des conditions données ou p. ext. d'une manière générale. Une voiture se comporte bien sur la route, dans les virages, etc. Des poutres à tuillés (...) exécutées avec le plus grand soin, ne se sont pas bien comportées sous la surcharge (J. Résal, Ponts métalliques, t. 2, 1889, p. 230).Le latté se comporte bien à condition d'être fabriqué avec beaucoup de soin (L'Industr. fr. du bois,1955, p. 30).P. ext. employé impersonnellement. Tout se comporte-t-il là-bas comme il te plaît (Verlaine, Les Fêtes galantes,1869, p. 93).
1. MAR. [En parlant d'un navire] Avoir des mouvements doux, réguliers par gros temps en fatiguant le moins possible la mâture, le gouvernail ou les différentes liaisons. Un navire se comporte bien, mal. Un navire se comporte mieux sous telle voilure ou allure que sous telle autre (Will.1831).On verrait seulement comment se comporterait le brick, en partie déchargé, sous l'action du flot, et à la marée suivante on donnerait le coup de collier (Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 3, 1868, p. 48):
7. D'après les observations, forcément très difficiles, les oscillations verticales des flotteurs n'excédaient pas 0,30 m pour une houle de 2 m de creux, cette valeur était en conformité avec celle trouvée par le calcul pour une houle de même amplitude. L'expérience a montré que l'ensemble se comportait admirablement bien en mer malgré son allure bizarre et très peu marine. V. Romanovsky, La Mer, source d'én.,1950, p. 59.
Rem. Admis ds Ac. 1932.
2. SC. PHYS. Les molécules ou particules à charge invariable se comporteront donc de la même manière que les ions des électrolytes (H. Poincaré, Électr. et opt.,1901, p. 423).Elle [la molécule protéique] se comporte comme un ampholyte ayant une charge électrique globale positive ou négative plus ou moins importante (G. Champetier, Chim. macro-moléculaire,1957, p. 29):
8. La calcite se distingue de l'aragonite par sa densité moindre, son effervescence plus facile aux acides et la manière différente dont elle se comporte au chalumeau. A. de Lapparent, Cours de minér.,1899, p. 520.
3. Dans le domaine de la méd. et de la biol.[En parlant d'un organisme vivant] Or je ne sache pas qu'une inflammation pulmonaire confirmée se soit jamais comportée ainsi (Cadet de Gassicourt, Traité clinique des maladies de l'enfance,t. 1, 1880-84, p. 34).La tuberculine peut se comporter comme un allergène non spécifique et avoir le même effet qu'une injection de sérum (P. Ravault, G. Vignon, Rhumatologie clinique,1956, p. 537).
C.− Spéc., DR. [En parlant d'une propriété, d'un immeuble, d'une terre, etc.] Vendre un immeuble tel qu'il se poursuit et comporte. Dans l'état où il se trouve. M. Desroncerets vend à M. Brenu, qui accepte, le château de Valtaneuse (...) tel au surplus qu'il se poursuit et comporte, sans aucune réserve ni retenue (É. Augier, Maître Guérin,1865, V, p. 195).
Rem. Attesté ds les dict. gén. à partir d'Ac. 1835.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɔ ʀte], (je me) comporte [kɔ ̃pɔ ʀt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « porter [dans ses bras] » ([Elioxe] ds Romania, t. 19, p. 338) − 1611 (Levain du Calvinisme, p. 40 ds Gdf.); 2. ca 1450 « contenir en soi, inclure » (Mistère Viel Testament, éd. Rotschild, 45326); 3. 1remoitié xvies. « supporter » (Colin Bucher, Poésies, 96 ds Hug.); 4. 1579 se comporter envers qqn (Estienne, Precellence, p. 6 ds IGLF). 1 empr. au lat. class. comportare « porter, transporter, réunir dans un lieu, amasser »; 2, 3, 4 p. ext. à partir des emplois fig. de « porter ». Fréq. abs. littér. : 2 033. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 264, b) 2 118; xxes. : a) 1 886, b) 5 295. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 21. − La landelle (G. de). Le Lang. des mar. Paris, 1859, p. 341.

Wiktionnaire

Verbe

comporter \kɔ̃.pɔʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se comporter)

  1. Être muni de, en parlant d’une chose.
    • La salle de réunion du conseil municipal avait autrefois servi de salle de classe pour les enfants du village. Le frontispice de l’édifice public comportait d'ailleurs toujours l’inscription « Ecole-Mairie ». — (Bernard Rougier, Des fleurs pour Clémentine, Publibook, 2011, page 33)
  2. Rendre nécessaire ou possible, justifier en parlant des choses.
    • … et j’en aurais sans doute respecté les mystères si je n’avais surpris sur le visage de la petite fille rêveuse et taciturne les traces d’une pensée plus profonde que ne le comportait son âge. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)

Verbe

comporter \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Colporter, transporter.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Supporter, soutenir.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Supporter, endurer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. Comporter.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPORTER. v. tr.
Rendre nécessaire ou possible, justifier en parlant des Choses. La médiocrité de son revenu ne comporte pas la dépense qu'il fait. Sa situation comporte plus de dépenses. Le sujet ne comportait pas tant d'ornements.

SE COMPORTER signifie Se conduire et en user d'une certaine manière. Il s'est bien comporté. Il s'est mal comporté dans cette affaire. Ils se sont comportés en gens de cœur. Il se dit également des Choses. Ce navire se comporte bien à la mer. En termes de Procédure. Vendre un immeuble ainsi ou tel qu'il se poursuit et comporte, Le vendre dans l'état où il se trouve.

Littré (1872-1877)

COMPORTER (kon-por-té) v. a.
  • 1Permettre d'être avec, d'aller avec, de coexister. Cette place comporte plus de dépense que celle de capitaine, Sévigné, 598. Soyez aussi heureux que la pauvre espèce humaine le comporte, Voltaire, Lett. Chabanon, 31 déc. 1774. Mes forces ne comportent plus les travaux d'une pénible guerre, Le P. Catrou, dans DES FONTAINES. Les consuls ne précipitèrent point la vengeance de Rome, le temps ne le comportait pas, ID. ib. Faut-il verser des torrents de sang pour établir la liberté chez un peuple, en tel degré que ce peuple ne la comporte pas ? Chateaubriand, Génie, III, II, 1.
  • 2Se comporter v. réfl. Se conduire, agir d'une certaine manière. Je ne vois point de créature Se comporter modérément ; Il est certain tempérament Que le maître de la nature Veut que l'on garde en tout ; le fait-on ? nullement, La Fontaine, Fabl. IX, 11. Lui qui s'était jusque-là comporté En homme doux, La Fontaine, Court. Le marquis s'est fort bien comporté à Versailles, Sévigné, 498. Dissimulez pourtant, feignez, comportez-vous Comme frère en secret, en public comme époux, La Fontaine, Captivité de St Malc. Si je conçois comment l'on s'y comporte [sur la terre], Béranger, le Bon Dieu.

    Se comporter bien, mal, faire bonne, mauvaise contenance dans un péril. Cet officier, ce régiment s'est très bien comporté dans le grand assaut.

    Terme de marine. Se comporter bien à la mer, se dit d'un bâtiment qui marche bien.

    Terme de jurisprudence. Le tout tel qu'il se comporte, dans l'état où il se trouve.

REMARQUE

Ce sont des plaisirs que comporte la jeunesse, etc. Ces façons de parler sont assez vieilles, mais elles sont de la cour, Bouhours, Remarques sur la langue. Comporter est tout à fait rentré dans l'usage.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se on veut bonner [borner] un cemin, on ne le doit pas fere en un lieu large et en l'autre estroit, ainçois se doit comporter d'une meisme larguece, Beaumanoir, XXVI, 8.

XIVe s. Item une granche [grange] et les mesons si comme elles se comportent, Du Cange, arminium.

XVIe s. Cette vertu de largesse est la seule qui se comporte bien avecques la tyranie mesme, Montaigne, IV, 9. Qui nous est une telle et si grande injure et qui nous revient à si grant ennuy, qu'il n'est possible que nous la puissions comporter, Du Bellay, M. 201. Ils s'estoient tousjours comportez le plus honnestement qu'il estoit possible l'un envers l'autre, Amyot, Rom. 36. Une opinion de soy mesme plus presumptueuse que ne comportoit la civilité d'un magistrat, Amyot, Cam. 14. Les autres Romains qui estoient autour de luy ne pouvoient comporter que l'on acheptast ainsi le secours de ces barbares, Amyot, Caton, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « comporter »

Du latin comportare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. compotai ; provenç. et espagn. comportar ; ital. comportare ; du latin comportare, de cum, et portare, porter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « comporter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
comporter kɔ̃pɔrte

Évolution historique de l’usage du mot « comporter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « comporter »

  • Si croire en Dieu peut comporter certaines obscurités, nier Dieu comporte une absurdité. De Jacques-Bénigne Bossuet
  • L’élégance est de se comporter dans la solitude comme en société. De Sylvain Tesson / Petit traité sur l’immensité du monde
  • La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. De Albert Einstein
  • Pour arriver à un résultat, le comité de direction ne devrait comporter idéalement que trois personnes dont deux absentes. De Robert Copeland
  • Philosopher, c'est se comporter vis-à-vis de l'univers comme si rien n'allait de soi. De Vladimir Jankélévitch
  • Ce qui distingue l’homme de la bête, c’est que la bête n’est pas toujours obligée de lutter pour ne pas se comporter comme un homme. De Georges Wolinski
  • Comment se comporter quand on nous dit quelque chose de désagréable ? Il faut être comme un sac de laine, qui reçoit la pierre sans résonner. De Jeanne Jugan
  • Chacun sait qu’on ne trouve personne quand on cherche, mieux vaut ne pas avoir l’air de chercher, se comporter comme si de rien n’était. De Jean Echenoz / Je m’en vais
  • Qu'il est pitoyable, l'être trop faible qui soudainement se fâche. Il ne sait plus, l'instant de colère passé, comment se comporter. De Gilles Archambault / La vie à trois
  • Si l'on est d'accord pour considérer la vie avec ennui, alors seulement on peut se comporter comme de vieux amis. De Lao She / Quatre générations sous un même toit
  • Notre vision du monde, notre façon d’aborder l’autre, notre manière de nous comporter dans notre vie sociale, tout cela est religieux. De Paul Avignon / Les mensonges des hommes
  • Si vous vous êtes mal comporté repentez-vous, faites amende honorable et promettez de mieux vous comporter la fois prochaine. Ne ressassez pas vos erreurs. Se trainer dans la boue n’a jamais été le meilleur moyen de se nettoyer. De Aldous Huxley / Brave New World
  • Chaque être humain est unique, il a ses propres qualités, ses instincts, ses formes de plaisir. Cependant la société impose une manière d'agir collective, et les gens ne cessent de se demander pourquoi ils doivent se comporter ainsi. De Paulo Coelho / Veronika décide de mourir
  • Le niveau moral de notre vie n'a rien de commun avec la gravité ou la nature de nos fautes. C'est la manière de se comporter bien ou mal dans le mal aussi bien que dans le bien qui nous classe. De Marcel Jouhandeau
  • L'homme est en droit de vouloir n'importe quoi d'une femme, mais, s'il ne veut pas se comporter en brute, il doit faire en sorte qu'elle puisse agir en harmonie avec ses illusions les plus profondes. De Milan Kundera / La plaisanterie
  • Comme il est de coutume ces dernières années, nous pensons que nous savons déjà presque tout ce qu’il y a à savoir sur toutes les fonctionnalités et spécifications du prochain iPhone, mais les fuites continuent de couler avec des révélations surprenantes sur les premiers appareils 5G d’Apple. Vendredi matin, par exemple, Samsung Universe, Ice Universe, a tweeté qu’une source fiable prétend que l’iPhone 12 Pro et l’iPhone 12 Pro Max comporteront tous deux des affichages de fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Breakingnews.fr, iPhone 12 Pro et Pro Max pourraient comporter une mise à niveau d'affichage majeure
  • Les injections de produits résorbables font partie des soins stars de la médecine esthétique. Elles peuvent atténuer, corriger, voire enlever les rides et les ridules, sans comporter de risque majeur. À condition d’être effectuées par un médecin formé à ce geste. , Les injections : pour estomper les rides 
  • Il était le dernier État américain à comporter un symbole confédéré sur son drapeau. Dimanche 28 juin, la Chambre des représentants et le Sénat du Mississippi ont voté pour changer le drapeau de l'État et ainsi se passer de la croix bleue en diagonale avec de petites étoiles blanches sur fond rouge, symbole des États du sud des États-Unis, opposés à l'abolition de l'esclavage lors de la guerre de Sécession (1861-1865). Le Point, Le Mississippi n'aura plus de symbole confédéré sur son drapeau - Le Point
  • Sauf, qu’un profond contresens réside au coeur de cette idée du leadership authentique. D’un côté, être authentique consiste à être “fidèle à soi”, c’est-à-dire agir et se comporter selon sa nature, son être profond. Cela présuppose donc de connaître cet “être à soi”. Un Leader authentique serait donc celui ou celle qui agit selon sa nature (qu’il ou elle connait), que celle-ci soit “bonne” ou “mauvaise” : si Christophe est par nature prétentieux et arrogant, son authenticité lui commanderait de l’être tout autant comme Leader. De l’autre, on pare le leader authentique de vertus positives en nombre. Est authentique celui ou celle qui agit selon le code de vertus que la littérature et l’industrie du leadership prescrit qu’il ou elle soit. L’authenticité commande ici au Christophe prétentieux et arrogant par nature d’agir à l’inverse de façon bienveillante et humble. Chroniques managériales, Leadership authentique : et toc ! – Chroniques managériales

Images d'illustration du mot « comporter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « comporter »

Langue Traduction
Anglais include
Espagnol incluir
Italien includere
Allemand einschließen
Chinois 包括
Arabe تضمن
Portugais incluir
Russe включают
Japonais 含む
Basque besteak beste,
Corse include
Source : Google Translate API

Synonymes de « comporter »

Source : synonymes de comporter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « comporter »

Comporter

Retour au sommaire ➦

Partager