La langue française

Essentiel

Définitions du mot « essentiel »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESSENTIEL1, ELLE, adj.

A.− PHILOS. [Correspond à essence1] De l'essence; qui est essence :
1. ... Le Monde idéal de Platon ne renferme que des idées générales, que des universaux; rien d'individuel n'y a place. Au contraire, dans le Monde essentiel de Bonet, les quiddités générales ne résident pas seules; chaque individu y est aussi représenté par sa différence individuelle, (...) seuls les accidents en sont exclus. P. Duhem, Le Système du monde,Paris, Hermann, t. 6, 1954, p. 502, 503.
Lang. littér. Idéal. Toute femme étant un morceau de la femme essentielle (Baudel., Max. consol.,1867, p. 624).Un abattoir, une prison sous une splendeur de lumière qui impose partout le silence, voilà bien la ville espagnole essentielle (Barrès, Sang,1893, p. 43).
B.− Courant
1. Qui est dans la nature de quelque chose ou de quelqu'un; qui est constitutif de quelque chose. Sa [Sénécal] haine essentielle de toute distinction ou supériorité quelconque (Flaub., Éduc. sent.,t. 1, 1869, p. 174).La belle humeur essentielle aux méridionaux comme le soleil à leur pays (A. Daudet, Tartarin Alpes,1885, p. 166).La dépendance intrinsèque et essentielle du politique et du social à l'égard du moral (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 266).
Qui est nécessaire à l'existence de quelque chose. Être essentiel à qqc. [Le] soleil agent essentiel de la vie sur la planète (Valéry, Variété III,1936, p. 244):
2. La notion de métabolisme est basée sur l'existence de deux catégories distinctes de dépenses énergétiques : la première a trait à l'énergie nécessaire à la vie même des cellules et au fonctionnement d'organes essentiels à la vie, comme l'appareil circulatoire et l'appareil respiratoire... Hist. sc.,1957, p. 1393.
2. P. ext. Fondamental, important. Le notaire préside aux deux actes essentiels de la vie, le mariage et le testament (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 110).Je vous demande de faire ce qu'il faut pour accentuer la détente, sans faire, naturellement, aucune concession sur ce qui est essentiel (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 540).
a) Indispensable :
3. ... un article fut approuvé, qui déclarait que les obligations consignées dans la charte auraient le pas sur les autres engagements internationaux. On trouva que ceci était essentiel au succès de l'organisation... Chartes Nations Unies,1946, p. 57.
b) Principal, primordial, capital. La direction de ces services (...) avait pour mission essentielle de pourvoir aux besoins généraux des armées alliées (Foch, Mém., t. 2, 1929, p. 235).
c) Spéc. Avoir à qqn des obligations essentielles. ,,En avoir reçu des services importants`` (Ac.).
SYNT. a) Il est essentiel que, de + inf.; qqc. d'essentiel; considérer qqc. comme essentiel; considérer comme essentiel que, de + inf.; (en) ce que qqc. a d'essentiel; c'est essentiel! b) Un argument, un aspect, un problème essentiel; une caractéristique, une découverte, une différence, une difficulté, une question, une tâche essentielle; consacrer une part essentielle de son activité à.
Emploi subst. L'essentiel. Ce qu'il y a de plus important (en tous domaines). Vie centrée sur l'essentiel (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1475):
4. Aux marguerites tu as donné un nom de femme ou bien aux femmes tu as donné un nom de fleur c'est pareil. L'essentiel c'était que ce soit joli que ça fasse plaisir... Prévert, Paroles,1946, p. 77.
Pour l'essentiel. La vie n'est que prodiges, du moins pour l'essentiel (Chardonne, Bonh. Barbezieux,1938, p. 15).
L'essentiel de qqc. La substance. Condenser, contenir, résumer l'essentiel de qqc. Je me suis fait expliquer ce soir par Dumur (...) l'essentiel des théories de Bergson (Léautaud, Journal littér.,1922-24, p. 117).
Ce qui est indispensable, nécessaire à :
5. ... il semble bien que, jusqu'à ce jour, une faible partie seulement des importantes ressources qu'offrent les prairies, pâturages et herbages, qui devraient constituer l'essentiel de la ration des animaux de ferme, a été exploitée. Quelques aspects de l'équipement agricole en France,1951, p. 13.
SYNT. L'essentiel est de + inf., que + subj.; l'essentiel consiste à + inf.; réside dans + subst., en ceci; éliminer, négliger, omettre l'essentiel; réduire qqc. à l'essentiel; aller d'emblée à l'essentiel; être d'accord sur l'essentiel; détourner qqn de l'essentiel.
3. [En parlant d'une pers.]
a) Principal :
6. Un conseil unanime comprend d'ordinaire deux ministres essentiels qui voudraient s'évincer l'un l'autre, et plusieurs ministres secondaires qui sont perpétuellement en désaccord. Reybaud, J. Paturot,1842, p. 124.
b) Vieilli. Dont on ne peut se passer; qui sait se rendre indispensable. Cet aristocrate m'est devenu très essentiel, et va coopérer à l'accomplissement de vos projets (Balzac, Chouans,1829, p. 249).Les nécessités du moment avaient fait considérer Fouché comme l'homme essentiel et unique dans cette crise périlleuse (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 2, 1851-62, p. 552).
C.− Emplois techn.
1. MATH. Point singulier essentiel. ,,Un point où une fonction f(z) n'est pas monogène est appelé point singulier essentiel. Il est isolé si, dans un cercle assez petit ayant ce point pour centre, il n'y a pas d'autre point singulier`` (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 45).
2. MÉD., vieilli. Maladie essentielle (p. oppos. à symptomatique). Maladie dont on ne connaît pas la cause :
7. Supposez un instant que je guérisse l'ontalgie existentielle et l'angoisse substantielle et l'épilepsie essentielle, qu'est-ce qu'ils deviendraient les médecins, les théologiens, les pharmaciens, les philosophes, les chirurgiens? tous ruinés! tous foutus! plus de Vatican! plus de Faculté! Queneau, Loin Rueil,1944, p. 125.
3. MUS. Sons essentiels. ,,Sons caractéristiques d'un ton, d'un mode`` (Rougnon 1935). L'accord parfait est composé de trois notes essentielles qui forment les intervalles de tierce et de quinte (Fétis, Harmonie,1849, p. 31).
4. SC. NAT.
a) BOT., ZOOL. Caractère essentiel. Caractère constant, distinctif des différents individus d'un genre, d'une espèce, d'une variété (cf. Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 81).
b) MINÉR. Parties essentielles d'une roche. Roches granuleuses ou lamelleuses, presque aussi dures que le quartz et qui sont généralement parties constituantes essentielles des roches composées cristallines (A. Pérès, Pierres et roches,1896, p. 23).
Rem. On rencontre ds Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr. l'adj. essential, ale, aux, philos. [Qui concerne l'essence et évite l'ambiguïté avec le sens B 2 de essentiel] Important, fondamental.
Prononc. et Orth. : [esɑ ̃sjεl]. Prononc. [εs(s)ɑ ̃sjεl] ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 2 1787, Land. 1834; Besch. 1845 [ss], Littré [ss], DG [ss] et, à titre de var., ds Warn. 1968. Cf. essai. L'adj. est ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. déplore qu'on écrive d'une part essence, d'autre part essentiel. Étymol. et Hist. V. essentiel2.

ESSENTIEL2, ELLE, adj.

Huile essentielle. Synon. essence3(v. ce mot II).Quant à l'huile essentielle, on l'obtient par hydrodistillation de l'ensemble des organes aériens (du romarin) (Les Actualités pharmaceutiques, juill. 1978, no146, p. 34).
P. métaph. Le poème en prose représentait, pour Des Esseintes, le suc concret, l'osmazome de la littérature, l'huile essentielle de l'art (Huysmans, À rebours,1884, p. 265):
Il [le Rhône] coule furieux tranquille À ses flots agités le ciel Mêle une huile essentielle. Claudel, Poés. div.,1952, p. 868.
Prononc. et Orth. Cf. essentiel1. Étymol. et Hist. [Ca 1200, v. essentiellement]; fin xiiies. proprietez essenciaus (R. Lulle, Evast et Blaquerne, éd. A. Llinarès, CVI, p. 312); 1580 cause essentielle (B. Palissy, Discours admirable, p. 404 ds IGLF); 1669 subst. (Pascal, Pensées, série XV, éd. Lafuma, p. 569); 1698 sel essentiel (Lémery, Traité universel des drogues simples, p. 71). Empr. au b. lat. essentialis « qui a trait à l'essence ».
STAT. − Essentiel1 et 2. Fréq. abs. littér. : 4 531. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 808, b) 3 540; xxes. : a) 5 357, b) 10 048.

Wiktionnaire

Adjectif

essentiel \e.sɑ̃.sjɛl\, \ɛ.sɑ̃.sjɛl\

  1. Qui appartient à l’essence, qui est de l’essence.
    • La généralité des Américains s’imaginaient la guerre d’après les campagnes limitées, avantageuses et pittoresques, qui avaient eu lieu autrefois. Ils la voyaient comme ils voyaient l’histoire, à travers une brume iridescente, désodorisée, parfumée même, qui en dissimulait discrètement les cruautés essentielles. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 211 de l’éd. de 1921)
    • La raison est essentielle à l’homme.
  2. Qui est la partie la plus importante d’une chose, qui en est un élément nécessaire, indispensable.
    • Les gens qui se piquaient d’orthodoxie marxiste n’ont voulu ajouter rien d’essen­tiel à ce qu’avait écrit leur maître […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 246)
    • Une étude plus large et plus scientifique des dialectes locaux établira que, par son origine et par ses caractères essentiels, le slovaque appartient au groupe yougoslave. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.97)
    • Malheureusement, il n’existait aucun attachement philosophique au laïcisme et à ses valeurs de scepticisme, d’expérimentation et de tolérance, si essentielles au pluralisme politique. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • Le domaine médio-européen est caractérisé par quelques arbres qui y trouvent leur aire essentielle : le Charme, l’Érable plane, le Mélèze. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 90)
  3. Indispensable ; de la plus haute importance.
    • Moreta lui raconta la visite de Capiam, ses craintes pour la santé de tout le continent, car via la zoonose, une deuxième épidémie, plus virulente que la première, pouvait se propager partout, et par conséquent une vaccination massive était essentielle. — (Anne McCaffrey, La Ballade de Pern, tome 4: La Dame aux Dragons, traduit de l'américain par Éric Rondeaux et Pierre-Paul Durastanti, éd. 12/21 (Univers poche), 2014)
  4. (Histoire naturelle) Qualifie les caractères les plus saillants qui distinguent les espèces, les genres.
  5. (Médecine) Qualifie une maladie qui ne dépend d’aucune autre.
  6. (Chimie) (Pharmacie) Qualifie les sels qu’on extrait des végétaux ou les huiles volatiles et aromatiques qu’on obtient des plantes par la distillation.

Nom commun

essentiel \e.sɑ̃.sjɛl\, \ɛ.sɑ̃.sjɛl\ masculin singulier

  1. La chose la plus importante ; ce qui compte vraiment.
    • Quelle cuisine pouvait-on faire sans carottes ni poireaux ? Comment une ménagère pouvait-elle s’intéresser à la vie quand manquait l’essentiel ? — (René Barjavel, Le diable l’emporte, 1948, p. 257.)
    • La plus grande métairie en superficie était Mauvy : 140 hectares environ, mais la surface labourable ne représentait que 18 % des terres (25 hectares), car l’essentiel était constitué de bruyères (72 hectares), de pâtures (24 hectares) et de taillis (14,3 hectares). — (Isabelle Aristide, La fortune de Sully, Institut de la gestion publique et du développement économique, 1990, Open Edition book, 2014, p. 311)
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d'un climat africain. — (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : vie, mœurs, mentalité, 1993)
    • Il y a très peu d'années encore, la faux, la faucille, la binette et la houe constituaient l’essentiel de l’outillage du paysan, qui possédait également et généralement une sulfateuse à main pour traiter sa vigne en limite de parcelles. — (Fabienne Wateau, Partager l'eau: Irrigation et conflits au nord-ouest du Portugal, Éditions de la Maison des sciences de l’homme/CNRS éditions, 2013, p. 192)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESSENTIEL, ELLE. adj.
Qui appartient à l'essence, qui est de l'essence. La raison est essentielle à l'homme. Ces paroles sont essentielles au sacrement de baptême. Partie essentielle. Qualité essentielle. Il signifie plus ordinairement Qui est la partie la plus importante d'une chose, qui en est un élément nécessaire, indispensable. C'est une chose essentielle dans le contrat, au contrat. Il ne faut pas oublier ce mot, il est essentiel. Condition essentielle. Formalité essentielle. Clause essentielle. C'est là le point essentiel. Il est essentiel de l'en prévenir. Substantivement, Voilà l'essentiel de l'affaire. C'est là l'essentiel. Venons à l'essentiel. L'essentiel est de faire cela, est que vous le fassiez. Avoir à quelqu'un des obligations essentielles, En avoir reçu des services très importants. En termes d'Histoire naturelle, Caractères essentiels, Les caractères les plus saillants qui distinguent les espèces, les genres. En termes de Médecine, Maladie essentielle, Maladie qui ne dépend d'aucune autre. En termes de Chimie et de Pharmacie, il se dit des Sels qu'on extrait des végétaux, des huiles volatiles et aromatiques qu'on obtient des plantes par la distillation. Sel essentiel. Huile essentielle, ou Essence. Dans ce sens, il vieillit, et on ne l'applique plus guère qu'aux huiles volatiles.

Littré (1872-1877)

ESSENTIEL (è-ssan-si-èl, è-l') adj.
  • 1Qui appartient à l'essence ou nature propre d'une chose. La rondeur est essentielle au cercle. La raison est essentielle à l'homme. La sévérité du pécheur envers lui-même est une qualité essentielle à la pénitence, Bourdaloue, Avent, Sur la pénitence, 184. Ce philosophe païen [Porphyre] assure que les mauvais démons sont les auteurs des enchantements, des philtres et des maléfices ; qu'ils ne font que tromper nos yeux par des spectres et par des fantômes ; que le mensonge est essentiel à leur nature, Fontenelle, Oracles, I, 3. En distinguant ses idées, on considère quelquefois, comme entièrement séparées de leur sujet, les qualités qui lui sont le plus essentielles ; c'est ce qu'on appelle plus particulièrement abstraire, Condillac, Conn. hum. sect. II, ch. 6.
  • 2 Absolument. Nécessaire, indispensable, qu'on ne peut séparer. La justice est la vertu essentielle d'un roi. Les devoirs essentiels. En cette paix donc, seigneur, Essentielle et suprême, En cet unique bonheur, Qui n'est autre que toi-même, Fais le repos de mon cœur, Corneille, Imit. III, 15. Chaque chose est vraie en partie et fausse en partie ; la vérité essentielle est toute pure et toute vraie, Pascal, Pensées, I, 9. Les soupçons d'infidélité dans le lien sacré du mariage ne sont plus un décri formel et une flétrissure essentielle, Massillon, Car. Médis.

    Terme d'histoire naturelle. Caractères essentiels, ceux qui expriment les particularités les plus remarquables des espèces, des genres et de toutes les coupes systématiques.

    Terme de minéralogie. Parties constituantes essentielles d'une roche, celles dont la présence est nécessaire pour la constituer.

    Terme de médecine. Maladies essentielles, nom donné aux maladies qui ne dépendent d'aucune autre, pour les distinguer de celles qui ne sont que symptomatiques.

    Terme de musique. Cordes essentielles du ton, ou cordes modales, la médiante et la sous-sensible (le mi et le la dans le ton d'ut majeur ; l'ut et le fa dans le ton de la mineur).

  • 3Grave, important, sérieux. Ces grandes sectes de philosophes contraires aux oracles durent leur faire un tort plus essentiel que celui de les réduire à la prose, Fontenelle, Oracl. II, 6. Ce défaut de connaissance de soi-même, qui met un obstacle si essentiel à l'utilité de nos confessions, Massillon, Car. Conf. Tout est léger contre lui [le prochain] ; et sur ce qui vous touche, tout paraît essentiel à votre orgueil, et digne de vengeance, Massillon, Car. Médis. Elle [la personne dont vous médisez] est peut-être d'un sexe où, sur certains points principalement, les tâches les plus légères sont essentielles, Massillon, ib. Le relâchement, la recherche des commodités… sont comme des transgressions essentielles de ce premier vœu de chasteté, Massillon, Profess. rel. Serm. 3.
  • 4En parlant des personnes, doué de qualités sur lesquelles on peut compter. Ici vous êtes homme essentiel, ami généreux, Massillon, Car. Resp. hum. Essentiel sur la probité, réglé dans ses mœurs, Massillon, Car. Riche. Ami aussi essentiel qu'aimable, Voltaire, Lett. Chabanon, 7 déc. 1767. Vous aviez bien raison quand vous me disiez que le duc de Praslin était plus essentiel que bruyant, Voltaire, Lett. d'Argental, 19 févr. 1770. Sont-elles plus essentielles, plus sensibles, plus aimables que les Deshoulières, les Sévigné, les Grafigni ? Mlle de Genlis, Ad. et Théod. t. I, lett 33, p. 277, dans POUGENS.
  • 5 Terme de pharmacie. Principes essentiels, produits qui appartiennent en propre à chaque plante, et qu'on a cru contenir les vertus particulières de chacune d'elles ; tels sont les sels essentiels.

    Huiles essentielles, ancien synonyme d'essences (voy. ESSENCE).

  • 6 S. m. Le point principal, important. Tu n'as point d'ambition pour l'essentiel, Hamilton, Gramm. 4. Je serais porté à croire que j'ai tort, si nous différions dans l'essentiel, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 10 avril 1767. L'essentiel est de faire bien, Vauvenargues, De l'activité.

HISTORIQUE

XVIe s. Le Fils en autre sens s'appelle la Parole essentiele et eternelle du Pere, Calvin, Instit. 76, 90. Il est possible qu'à ceulx qui employent bien le temps, la science et l'experience croissent avec la vie ; mais la vivacité, la promptitude, la fermeté et aultres parties bien plus nostres, plus importantes et essentielles, se fanissent et s'allanguissent, Montaigne, I, 408. Et ainsi sa preud'hommie luy sera propre, intime, essentielle, comme luy est son estre, et comme il est à soy-mesme, Charron, Sagesse, II, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « essentiel »

Provenç. essencial ; espagn. esencial ; ital. essenziale ; du latin essentialis (voy. ESSENCE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin essentialis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « essentiel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
essentiel esɑ̃sjɛl

Évolution historique de l’usage du mot « essentiel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « essentiel »

  • L'essentiel consiste à ne pas s'affliger. De Roberto Bolano / Le gaucho insupportable
  • L'essentiel est que le père donne à penser. De Paul-Laurent Assoun / Le père
  • Seul m'importe l'essentiel
  • La famille, c'est essentiel pour moi. De Céline Dion / Télé 7 Jours, 28 juillet 2014
  • Le contact humain est le véhicule essentiel de la démocratie. De Jacques Chirac / Rio de Janeiro - 29 Juin 1999
  • C’est l’essentiel de se faire plaisir. De Christophe Arleston / Evene.fr - Décembre 2006
  • La représentation est un élément essentiel de la communication. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • Il n'est rien d'essentiel à l'homme qui ne soit figuré naturellement, dans le caillou, la plante ou la bête. André Pieyre de Mandiargues, Le Belvédère, Préliminaires à un voyage au Mexique , Grasset
  • Avoir un ancrage est essentiel. De Cate Blanchett / Elle - 19 Février 2007
  • Philosopher c’est chercher l’essentiel inaperçu. De Alphonse Gratry
  • L’essentiel en enfer est de survivre. De Michel Audiard
  • Le principal c'est l'essentiel. De Anonyme
  • Le voyage est un retour vers l'essentiel. De Proverbe tibétain
  • Maîtrisez la langue. Le choix des mots est essentiel. De Daniel Jouve
  • Les hommes sont partout les mêmes. Ce qui est essentiel pour l’un est essentiel pour l’autre. De Sebastiao Salgado / Libération
  • Nous n’avions jamais managé à distance, ou alors avec parcimonie. Le besoin essentiel était de maintenir la proximité avec nos encadrants et nos collaborateurs. Les RH nous ont accompagnés par le biais de formations sur l’animation d’équipe à distance et de ressources techniques pour l’utilisation des outils (Skype, WebEx). Ensuite, il a fallu répondre aux besoins individuels de nos salariés. La relation à distance a nécessité davantage d’écoute et de discussions. L'AGEFI, « Le besoin essentiel était de maintenir la proximité » - Actualités Emploi
  • L es cinquante-cinq jours de confinement laisseront forcément des traces dans le quotidien des Français. Avions cloués au sol, rideaux baissés dans l’hôtellerie et la restauration, lignes de production à l’arrêt dans l’industrie. Dans ce tableau économique sombre, l’assurance a pu maintenir l’essentiel de son activité. Premier constat : les assureurs se sont adaptés [...] argusdelassurance.com, Un télétravail essentiel au maintien de l'activité
  • L'écologie devra être "un moteur essentiel" du futur plan de relance et "l'affaire" de tous les ministres du gouvernement, a déclaré mardi la nouvelle ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. , Barbara Pompili : L'écologie devra être "un moteur essentiel"

Traductions du mot « essentiel »

Langue Traduction
Anglais essential
Espagnol esencial
Italien essenziale
Allemand wesentlich
Chinois 必要
Arabe أساسى
Portugais essencial
Russe существенный
Japonais 必須
Basque ezinbestekoa
Corse essenziale
Source : Google Translate API

Synonymes de « essentiel »

Source : synonymes de essentiel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « essentiel »

Essentiel

Retour au sommaire ➦

Partager