La langue française

Premier, première

Sommaire

  • Définitions du mot premier, première
  • Étymologie de « premier »
  • Phonétique de « premier »
  • Citations contenant le mot « premier »
  • Images d'illustration du mot « premier »
  • Traductions du mot « premier »
  • Synonymes de « premier »
  • Antonymes de « premier »

Définitions du mot premier, première

Trésor de la Langue Française informatisé

PREMIER, -IÈRE, adj. et subst.

I. − Adj. et subst. [Adj. le plus souvent antéposé; subst. p.ell.] (Ce) qui est au début, avant les autres dans un ordre spatio-temporel, une série.
A. − (Ce) qui est le plus ancien dans une chronologie.
1. Premier + subst. désignant une unité de temps.Mon bonheur était vieux comme le premier printemps de ce monde (Janin, Âne mort, 1829, p.138).L'émoi divin de l'homme aux premiers jours du monde, Dans l'ivresse du ciel, de la terre, et des eaux (Samain, Chariot, 1900, p.213).
[Dans un système de mesure du temps] Le premier dimanche du mois; la première semaine, la première quinzaine de chaque mois; les dix premières minutes; le premier décan d'un signe astrologique. Chaque premier jour du mois, il pose le paquet sur la table, sans un mot, retire de sa poche une main énorme, pleine de monnaie (Bernanos, M. Ouine, 1943, p.1376).
Empl. subst. masc. Le premier du mois; le premier de l'an*; le premier janvier; le premier mai*. L'examen du registre du principal inspecteur des farines a prouvé que du premier au 16 octobre, il en a été envoyé chaque jour à la halle 60 sacs [de farine] (Marat, Pamphlets, Nouv. dénonc. Necker, 1790, p.179).
[Dans le déroulement d'une durée] Le premier jour de la saison sèche, du printemps; les premiers jours, les premiers mois de la vie; la première année de mariage. Je ne pourrais pas vous donner grand'chose la première année, parce qu'il y aurait à remettre les lieux en état (Ramuz, Gde peur mont., 1926, p.10).Les premières semaines du conflit armé (Nizan, Conspir., 1938, p.67).Presque indifférents aux petites brimades dont les Allemands entouraient leur vie, les réfractaires traversèrent les douze ou quinze premiers mois de la captivité (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.277).
Locutions Dès, à la première heure (du jour). Très tôt, à l'aube. Il fut réveillé, dès les premières heures du jour, par un roulier qui faisait claquer fort son grand fouet et conduisait un attelage bruyant (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p.184).Comme ils traversaient le café pour sortir, Olivier dit à son compagnon qu'il avait un mot à écrire. −En le mettant à la poste ce soir, il arrivera demain à la première heure (Gide, Faux-monn., 1925, p.1175).
De la première heure (au fig.). Du tout début. J'imagine que dans son esprit, comme dans l'esprit de beaucoup de socialistes de la première heure, il y avait lutte entre les formules intransigeantes du début et les nécessités nouvelles du parti agrandi (Jaurès, Ét. soc., 1901, p.71).
2. [Dans le déroulement de la vie hum.]
Synon. de prime1.Ce qu'il y a de sûr, c'est que, dans la première enfance, le goût est avide sans être éclairé, ou délicat (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t.1, 1808, p.184).Ce n'est pas, du reste, dans la première jeunesse, toute donnée à l'action, que j'aurais pu me demander s'il n'y avait pas des pays modernes où l'homme de la guerre fût le même que l'homme de la paix (Vigny, Serv. et grand. milit., 1835, p.68).
Premier âge. Enfance, petite enfance:
1. ... le freudisme a cru trouver dans l'ambivalence affective de l'enfant, et notamment dans son ambivalence sexuelle au premier âge, la racine de toutes les ambivalences postérieures, la psychologie la fait lever de tous côtés. Mounier, Traité caract., 1946, p.64.
[Dans la chronol. événementielle qui marque la vie hum.] Sa femme, jusqu'alors froide et réservée, se livra à tout le délire d'une première passion (Sue, Atar-Gull, 1831, p.11).C'est l'ancien appartement de mon frère Laurent? Il l'a quitté parce qu'il le trouvait trop petit, quand ils ont eu leur premier enfant (Duhamel, Suzanne, 1941, p.45).Tu as dû les admirer avec leurs premières cigarettes, leurs premiers pantalons longs et puis ils ont commencé à sortir le soir, à sentir l'homme, et ils ne t'ont plus regardée du tout (Anouilh, Antig., 1946, p.186).
SYNT. Premier amour, baiser, bal, chagrin; premiers cheveux blancs; première communion*; premier communiant, première communiante; (pousser le) premier cri; (faire sa) première dent; premier mariage, rendez-vous; premier succès; première rencontre, victoire; première robe longue; premières rides.
Loc. et expr.
(Faire) son/ses, les premier(s) pas. Commencer à marcher. Un an, c'est l'âge fier; croître, c'est conquérir; Paul fait son premier pas, il veut en faire d'autres (Hugo, Légende, t.5, 1877, p.1139).La petite Édith Heurgon commence à marcher. Jamais encore il ne m'avait été donné d'assister à cette chose merveilleuse: les premiers pas d'un petit enfant (Gide, Journal, 1943, p.250).P. anal. Débuter dans une activité. Je ne fais qu'essayer foiblement mes premiers pas à l'entrée de la carrière que je voulois parcourir (Senancour, Rêveries, 1799, p.6).Ce sont des Méditerranéens qui ont fait les premiers pas certains dans la voie de la précision des méthodes, dans la recherche de la nécessité des phénomènes par l'usage délibéré des puissances de l'esprit, et qui ont engagé le genre humain dans cette manière d'aventure extraordinaire que nous vivons (Valéry, Variété III, 1936, p.246).
Faire le/les premier(s) pas (au fig.). Prendre l'initiative en vue d'un rapprochement. Quand la dispute en venait à ce point, la malédiction paternelle était en route, et Honoré jurait qu'il allait quitter la baraque le lendemain. Il l'eût fait comme il le disait, si le vieux n'avait fait les premiers pas (Aymé, Jument, 1933, p.33).
(Enfant) du/d'un premier lit. (Enfant) du/d'un premier mariage. Monsieur et Madame Thirion, huissier du cabinet du roi, les amis des Ragon, et leur fille qui va, dit-on, épouser l'un des fils du premier lit de Monsieur Camusot (Balzac, C. Birotteau, 1837, p.190).
S'en moquer comme de sa première culotte, sa première chemise (fam.). Ne pas s'en soucier. V. chemise I A 2 c ex. de Courteline.
[Dans le déroulement de la vie prof., la carrière d'une pers.] Premier emploi, poste, salaire; défendre sa première affaire; écrire son premier livre; jouer son premier rôle. Au contraire de Vitet, Ledieu −un employé qui travaillait à côté de moi dans ma première place, chez Moûtier −Ledieu n'est pas désagréable avec régularité: il a des crises (Duhamel, Confess. min., 1920, p.164).Qu'est-ce que ça signifie, l'argent? Il pensa même avec une espèce d'ironie cynique que c'était le premier argent qu'il gagnait de sa vie (Aragon, Beaux quart., 1936, p.304).Depuis le succès de son premier roman un éditeur lui allouait une pension qui lui permettait de vivre (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.304).
Faire ses premières armes. Débuter dans la carrière militaire. Mehmed Djaleddin pacha, maréchal et tout-puissant favori de Sa Majesté, a jadis fait ses premières armes sous le commandement d'Atik Ali, déjà chef d'escadron (Farrère, Homme qui assass., 1907, p.198).P. ext. Débuter dans une carrière, une profession, dans la société. Au milieu de quelques grands seigneurs muets et des intrigants (...) qui, ce soir-là, abordaient successivement dans le salon de M. de La Mole (on parlait de lui pour un ministère), le petit Tanbeau faisait ses premières armes (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p.258).
Première manière, première époque. Pour un artiste, une école artistique, début d'un style, d'une période. Que représentent-ils? On peut le deviner. Ils sont de la première époque, et de la meilleure de François Ier: c'est la force de la Renaissance (Michelet, Journal, 1857, p.374).En appos. Il n'est pas une pièce de Dumas ou d'Augier qui ne soit cent fois plus naturaliste que ce drame, ressemblant à du Becque première manière (Goncourt, Journal, 1887, p.668).
3. HISTOIRE
[Dans la chronol. de l'hist. de la terre] Les premières plantes, montagnes; les premiers hommes; les premiers âges:
2. ... errans dans les bois et aux bords des fleuves, à la poursuite des fauves et des poissons, les premiers humains, chasseurs et pêcheurs, investis de dangers, assaillis d'ennemis, tourmentés par la faim, par les reptiles, par les bêtes féroces, sentirent leur faiblesse individuelle... Volney, Ruines, 1791, p.44.
[Dans la chronol. de l'hist. judéo-chrét.] Le premier couple; le premier homme; la première mère. Je vous le dis en vérité, depuis la séduction de la première femme par le serpent, il n'y a point eu de séduction plus effrayante que celle-là (Lamennais, Paroles croyant, 1834, p.250).Le paradis de ce monde s'est refermé sur les pas de nos premiers parents; voilà quarante-cinq mille ans qu'on se contente ici-bas de demi-perfections, de demi-bonheurs et de demi-moyens (Fromentin, Dominique, 1863, p.232).
[Dans la chronol. de l'hist. des nations] Les premiers Romains; la première dynastie chinoise; la première croisade. M. de Grouchy, descendant de celui du Premier Empire duquel on a dit faussement que son absence au début de Waterloo avait été la cause principale de la défaite de Napoléon (Proust, Guermantes 2, 1921, p.433).La révolution russe a encore compliqué les choses. Politiquement, elle est la première révolution du XXesiècle (Malraux, Espoir, 1937, p.529).C'est ce souci majeur qui présida à l'organisation des kommandos, sous une forme infiniment plus stricte qu'au cours de la première guerre mondiale (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.198).
[Dans la chronol. de l'hist. des arts, des sc., des techn.] Les premiers philosophes; la première peinture surréaliste; la première automobile; le premier vaccin. Les premières armes durent être des branches d'arbres, et plus tard on eut des arcs et des flèches (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p.256).Pour compléter ce sujet et montrer l'étendue des rapprochements faits par les premiers alchimistes, il convient de citer une liste des corps associés à chaque métal (Berthelot, Orig. alchim., 1885, p.232).L'écriture seule a discipliné les sons; et la première écriture fut sculpture et dessin (Alain, Beaux-arts, 1920, p.224).
4. [Dans le déroulement d'un phénomène évolutif]
[Dans l'ordre de la nature] Premiers bourgeons; premières fleurs; premières neiges; premiers froids; premières chaleurs; premier quartier (de la lune). Au début de l'après-midi une des premières mouches de la saison parut et se mit à tourner (Jouve, Scène capit., 1935, p.148).À la suite des premières pluies, l'orge a germé sous les oliviers (Gide, Journal, 1943, p.257).
[En parlant de fruits ou de légumes] Primeur, de primeur. Qui dira, dans l'ombre du bois, l'odeur des fraises premières (Toulet, Vers inéd., 1920, p.49).
[Dans le domaine physiol. ou méd.] Première atteinte, premiers symptômes d'une maladie; premier effet d'un médicament. Julien était encore dans le premier sommeil, quand il fut réveillé en sursaut par la voix de deux personnes qui parlaient dans sa chambre (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p.387).Il fut assez sot pour se laisser reprendre par son mal ancien, un réveil de la vieille pneumonie, dont la première attaque remontait à l'époque de la foire sur la place (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1582).
5. [Dans un processus marqué d'étapes successives] Premiers secours; premières recherches. N'oubliez pas qu'une première enquête a relevé les traces d'une assez longue station du meurtrier au fond du placard (Bernanos, Crime, 1935, p.775).L'infirmerie doit permettre de donner les premiers soins à des blessés ou à des malades en cours de travail (Brunerie, Industr. alim., 1949, p.242).
[Dans l'élaboration, l'acquisition d'un savoir] Premières notions; premiers rudiments; première éducation. Il avait de l'esprit, mais on le sentait gêné par le manque d'instruction première (Gyp, Souv. pte fille, 1928, p.220).Les premiers efforts de sa réflexion technique trouvent cette matière et s'exercent sur elle (Nizan, Chiens garde, 1932, p.135).
ENSEIGN. Premier degré*; premier cycle*; première année de droit, de médecine.
Empl. subst. fém. Classe de première et, p.ell., première. Avant-dernière classe du second cycle de l'enseignement secondaire. L'inscription du psaume flamboya au-dessus de la porte: tibi soli peccavi, et il la comprit à contresens (ce n'était qu'un élève de première) (Montherl., Bestiaires, 1926, p.470).Classe de première supérieure. Classe spécialisée qui assure la préparation aux concours de certaines grandes écoles. Les classes de première supérieure préparent aux diverses options des concours (philosophie, lettres classiques ou modernes, histoire et géographie, langues modernes, etc.) (Pédag.1972, p.196).
[Dans l'élaboration, la réalisation d'un projet, d'une oeuvre] Première ébauche, esquisse, version. Cette première étude, de face, que j'avais peinte rapidement, lui déplut autant qu'elle me satisfaisait peu (Blanche, Modèles, 1928, p.170).
Premier jet. C'est un premier jet. J'installe ces couleurs de préface sur un large écran (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.14).
Poser la première pierre. Marquer officiellement l'emplacement d'un ouvrage d'art. Je me suis arrêté en face de Nesle, pour y voir poser la première pierre d'un pont qu'on appellera le pont Neuf (Dumas père, Henri III, 1829, ii, 1, p.143).
DACTYL. Première frappe. V. frappe1.
Empl. subst. fém., TYPOGR. Première d'auteur, première typographique et, p.ell., première. Première épreuve d'imprimerie sur laquelle sont faites les corrections. Lire en première. Je ne suis pas exigeant et je ne demanderais que ce qui est partout, ce me semble: au défaut de l'auteur, un correcteur en première (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.9, 1864, p.61).La «première d'auteur» est la première épreuve de la composition corrigée en première typographique (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1932, p.257).
[Dans l'élaboration, la présentation d'une oeuvre littér. ou artist.] Première vision d'un film; première parution d'un livre, d'une revue. Notons d'abord que le titre de Liederkreis n'est pas de Beethoven. Il n'apparaîtra qu'en sous-titre, dans la première édition de Steiner, à Vienne (Rolland, Beethoven, t.1, 1937, p.167).Dans l'espoir de trouver non pas les cent mille francs qui manquent encore pour donner le premier tour de manivelle, non pas la star qui fera frémir d'aise les provinces, mais le hasard qui les dégoûtera du cinéma (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.64).
♦ Dans le domaine du théâtre.Première représentation et, p.ell., première. Notre Chronique de Paris, ainsi que le Programme et gazette de la quinzaine, vous renseigneront exactement sur toutes les premières représentations et la valeur de chaque pièce nouvelle (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p.742).Ce tableau, en dépit de l'empoignement du public de la première, −un des plus dramatiques du théâtre de ce temps, −vous ne le trouvez qu'odieux, mal fait et sans invention aucune (Goncourt, Journal, 1888, p.887).
P. anal., empl. subst. fém. Ce qui est réalisé pour la première fois et est considéré comme un exploit technique, scientifique, sportif. Une première médicale; une première féminine. Si ce pronostic s'avère exact, l'U.R.S.S. inscrira une «première» spectaculaire de plus à son palmarès de la course à l'Espace (Auto-Journal, 20 avr. 1961, p.30, col. 6 ds Guilb. Astronaut. 1967).Le Professeur B. n'a jusqu'à ce jour −et c'est la première fois que les choses se passent ainsi pour une «première chirurgicale» −rédigé aucune communication scientifique (sur la réalisation de la première greffe du coeur humain) (Paris-Match, 20 janv. 1968ds Gilb. 1971).
ALPIN. Ascension réalisée pour la première fois. Première hivernale, première (en) solitaire. Pourtant, certains alpinistes se sont glorifiés de premières qu'ils n'avaient jamais réalisées. Ainsi Cook passa pendant plusieurs années pour être le vainqueur du mont Mac Kinley en Alaska, jusqu'au jour où l'on s'aperçut qu'il n'était qu'un mystificateur (Gautrat1970).
[Dans une succession d'épreuves, de tests] Première partie du baccalauréat*. En permettant au second tour la constitution d'une liste qui tienne compte des indications fournies par les électeurs lors du premier tour, on peut aboutir à la constitution d'un conseil municipal qui représente aussi largement que possible les différentes tendances de la population (Fonteneau, Cons. munic., 1965, p.32).
En partic. [Dans une manifestation sportive] Premier essai, match, test. Dans ce cas le changement sera effectué à la fin du premier jeu de la manche suivante. Les parties sont de trois sets et de cinq sets (pour les messieurs), de trois sets seulement pour les dames (Jeux et sports, 1967, p.1374).
Première manche. Premier affrontement de deux adversaires ou de deux équipes. Au fig. Voici trois ans que je suis entré à Bouville, solennellement. J'avais perdu la première manche. J'ai voulu jouer la seconde et j'ai perdu aussi: j'ai perdu la partie. Du même coup, j'ai appris qu'on perd toujours. Il n'y a que les salauds qui croient gagner (Sartre, Nausée, 1938, p.197).
[Dans une succession d'événements, de manifestations de même nature]
Pour la première fois, la première fois (que). C'est la première fois que l'on trouve un manuscrit égyptien contenant autre chose que des formules hiératiques (Gautier, Rom. momie, 1858, p.190).À quel âge M. Rezeau a-t-il couché pour la première fois avec une femme? (H. Bazin, Vipère, 1948, p.254):
3. Probablement ce qui fait défaut, la première fois, ce n'est pas la compréhension, mais la mémoire. Car la nôtre, relativement à la complexité des impressions auxquelles elle a à faire face pendant que nous écoutons, est infime, aussi brève que la mémoire d'un homme qui en dormant pense mille choses qu'il oublie aussitôt... Proust, J. filles en fleurs, 1918, p.529.
En partic. [Dans une manifestation de violence] Premier choc; première attaque. En parlant du peu de fond que l'on peut faire sur les relations que l'on a de l'affaire de Nancy, qu'il était bien étonnant que l'on ne sût pas encore de quel côté les premiers coups de fusil étaient partis (Marat, Pamphlets, Relation fid. affaires Nancy, 1790, p.252).
Jeter la première pierre*.
Se battre au premier sang. Se battre en duel en arrêtant celui-ci à la première blessure. Colcassé se battit hier avec Vestocourt Au premier sang pour Cou-de-Marbre (Verlaine, Premiers vers, 1858-66, p.32).
6. Loc. Qui intervient, qui se passe immédiatement, tout de suite.
Au premier abord*, à première vue, au premier aspect. Synon. prime* abord.Au premier aspect, on s'étonne que le seul gouvernement populaire, au-delà du Rhin, soit presque le seul despotique dans sa forme (Quinet, All. et Ital., 1836, p.5).Il maniait une tabatière d'or niellé dont les arabesques, insignifiantes à première vue, dissimulaient le dessin d'un aigle (Adam, Enf. Aust., 1902, p.190).
Dès le/au premier regard/coup d'oeil, du premier coup d'oeil. Au premier regard, elle comprit que je revenais à elle épuisé, affamé de la voir et le coeur intact (Fromentin, Dominique, 1863, p.202).Je l'ouvris et, du premier coup d'oeil, je reconnus le papier à dentelle d'or de ma petite voisine de Béicos (Farrère, Homme qui assass., 1907, p.213).
Du premier coup. C'est bien commode, répond F. P. qui est trop droit, trop loyal pour admettre du premier coup ce point de vue auquel il finira par donner son assentiment (J. Bousquet, Trad. du sil., 1935, p.22).
À la première occasion. Tu me gratifies d'un rapide battement de tes cils trop courts, ce qui signifie: «petit crétin, je te rattraperai à la première occasion» (H. Bazin, Vipère, 1948, p.81).
À la première alerte, au premier signe/signal. Le 28, je donnai l'ordre à la 2earmée de retirer du front le 20ecorps d'armée, et de le constituer en réserve générale prêt à être enlevé au premier signal (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.474).Au moment de l'affaire Hercule, je dormais tout habillé, la fenêtre ouverte, en plein hiver, pour pouvoir, à la première alerte, foutre le camp par le toit, sans faire de bruit (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.94).
Au premier degré. Brûlure au premier degré. Brûlure légère qui n'atteint que la surface du derme. Les brûlures peuvent être plus ou moins graves, on les classe par degrés: Les brûlures du premier degré: la peau est seulement rouge. (...). Les brûlures du second degré: il y a des cloques à la surface de la peau (C. Dolto, Comment ça va la santé?Paris, Hachette, 1984, p.67).Au fig. Niveau d'appréhension, de compréhension le plus évident, le plus immédiat. Histoire, plaisanterie, lecture au premier degré; filmer, rire au premier degré. L'analyse, étant réduite aux traits scientifiquement pertinents, ignore les petits détails, les petits riens, c'est-à-dire tous les arbres qui cachent la forêt à la curiosité indigène, tous les petits savoirs que l'on n'a que si l'on s'y intéresse au premier degré, si l'on éprouve une jouissance complice dans le fait de les accumuler, de les mémoriser, de les thésauriser (P. Bourdieu, Choses dites, Paris, éd. de Minuit, 1987, p.108).
Dès la/les première(s) minute(s), à la/aux première(s) seconde(s). Dans ses rapports avec les êtres, elle se laissait toujours guider par son instinct: et dès les premières minutes, elle s'était sentie en confiance auprès d'Antoine (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p.592).
Le premier/la première + subst. (désignant un affect) + passé(e). Il n'en fut rien autre chose, la première surprise passée, qu'un redoublement d'incurie (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p.269).Passé le premier saisissement, je m'efforçai de regagner quelque empire sur mes sens, et détachant mon regard des yeux troublants de la magicienne, je considérai avec attention l'ensemble de sa personne (Milosz, Amour. init., 1910, p.25).
En partic. [Marque l'étonnement, la surprise] Première nouvelle! C'est la première nouvelle (v. nouvelle1).
Loc. adv., fam. En premier. D'abord, pour commencer. Et là, tu vois, c'est là qu'en premier, elle et moi, on s'est pris la main (Giono, Gd troupeau, 1931, p.61).
En premier lieu. V. lieu1.
Expr. nég.
N'avoir pas le premier sou. Être démuni d'argent. Mais je ne peux pas partir comme ça, Blaise. Je te dis que j'ai une échéance dont je n'ai pas le premier sou (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.44).
Ne pas savoir/ne pas comprendre le premier mot de. Ignorer totalement quelque chose, n'y rien comprendre. Tu me fais appel, mais je ne sais pas le premier mot de cette lugubre affaire Bradley (Hugo, Corresp., 1866, p.555).L'homme ignorant est radicalement incapable de comprendre le premier mot de ce système de vie (Renan, Avenir sc., 1890, p.319).
7. [En parlant de pers.]
Être (le) premier, arriver (le) premier. Être quelque part avant les autres. Dès que Meaulnes se fut assis devant un des bols alignés sur la nappe, elle lui versa le café en disant: −Vous êtes le premier, monsieur (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p.98).Le soir, François arriva le premier au rendez-vous. Le chasseur lui fit part d'un coup de téléphone: le comte d'Orgel regrettait de ne pouvoir venir après dîner (Radiguet, Bal, 1923, p.73).Le lendemain, Rambert, premier au rendez-vous, lisait avec attention la liste des morts au champ d'honneur (Camus, Peste, 1947, p.1341).
(Être) le premier à/qui. Innover, oser. Agnès Sorel est la première, en France, qui employa les diamans à ce genre de parure (Jouy, Hermite, t.4, 1813, p.267).Tu te rappelles, nous étions stupéfaits que le premier d'entre nous à franchir le pas fût justement celui qui paraissait le moins sûr, le plus ambigu (Nizan, Conspir., 1938, p.177).
Empl. subst. Premier amant, première maîtresse. Un jeune homme qui a longtemps vécu avec une femme, n'est pas aussi inexpérimenté que le puceau pour qui celle qu'il épouse est la première (Proust, Fugit., 1922, p.685).Si quelqu'un venait me dire: «Maître Panisse, vous avez épousé une jeune fille que vous n'avez pas été le premier», je lui répondrais: «Eh bien, dites donc, et moi, est-ce que j'étais vierge?» (Pagnol, Fanny, 1932, ii, 6, p.130).
Premier occupant*.
De première main*.
Verbe (d'action) + le premier/la première. Faire une action précise avant les autres. Se lever, sortir le premier; s'avancer le premier; être debout, être prêt le premier. Il bâfre, enfournant des bouchées énormes. Se servant toujours le premier, lorsque le plat est à sa convenance (Gide, Journal, 1943, p.175).Elle descendit l'escalier la première et je vis mon père venir à sa rencontre (Sagan, Bonjour tristesse, 1954, p.56).
Tirer les premiers. Commencer une attaque:
4. Il est malheureusement vrai que notre marche peut rencontrer des résistances de la part de nos camarades des troupes du Levant. Certains d'entre eux, mal éclairés, estiment à contre-coeur devoir nous opposer la force. Contre ceux-là, jamais nous ne tirerons les premiers. Mais, s'il se produit de leur fait quelques engagements, nous ferons notre devoir. De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.419.
Le premier/la première + (subst.) + venu(e). (Celui, celle) qui se présente avant les autres, n'importe qui. Aujourd'hui quand on a vingt-cinq ans, les larmes deviennent une chose si rare qu'on ne peut les donner à la première venue (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p.10).Ce n'est pas le premier venu. Il a déjà fait quelque chose pour la commune (Renard, Journal, 1900, p.579).Mais il ne faudrait quand même pas que le premier cornichon venu s'avisât de réclamer l'escalier quand nous avons des raisons de ne pas le faire intervenir (Duhamel, Suzanne, 1941, p.62).
P. anal., empl. adj. [En parlant d'une chose] Que joua-t-il, ou qu'essaya-t-il de jouer? Peu importe, le premier air venu (Baudel., Paradis artif., 1860, p.332).C'est le contraire pour vous autres, Français. Vous vous contentez de la première auberge venue, et vous couchez quelquefois dans des draps douteux, sans vous en apercevoir (Farrère, Homme qui assass., 1907, p.242).
Empl. subst. Le premier, tout le premier. Avant qui que ce soit. Assez de gens là-bas lui diront le contraire, nos députés tous les premiers, et sa cour lui répétera que plus nous payons, plus nous sommes sujets amoureux et fidèles (Courier, Pamphlets pol., Disc. souscr. acquis. de Chambord, 1821, p.73).Quinze ans passés, à garder rancune à Zèphe de cette histoire de franc-tireur? Ce serait manquer de générosité et de bon sens, tu en conviendras le premier (Aymé, Jument, 1933, p.54).
[En fonction d'attribut] Avant, bien avant les autres, le reste. Je saute du train. La foule me pousse jusqu'au tourniquet. Je me retrouve glorieusement seul et bon premier de ma génération sur le pavé de la capitale (H. Bazin, Vipère, 1948, p.205).Au fig. Vous arrivez première au charme (Almanach du Hanneton, 1867ds Larch. 1872, p.32).
P. anal. [En parlant d'un animal] Puis Tom-Pouce [un cheval] parut en tête; mais Clubstick, en arrière depuis le départ, les rejoignit et arriva premier, battant Sir-Charles de deux longueurs (Flaub., Éduc. sent., t.2, 1869, p.4).
P. anal. [En parlant d'un objet animé] À l'ouverture du papillon des gaz, l'air s'engouffre immédiatement, aspiré par les pistons, et ainsi arrive bon premier (Chapelain, Techn. automob., 1956, p.106).
B. − (Ce) qui se présente avant les autres, d'autres dans un ordre.
1. [Dans un ordre temp.]
a) [À plus ou moins long terme] Première démarche; première analyse, expérience; premier mot, point, objet; première parole. C'était une espèce de manie, car ce fut aussi une des premières choses dont il s'entretint avec Goethe (Chênedollé, Journal, 1822, p.121).Mais la première recherche est une découverte, la seconde n'est qu'une observation (Amiel, Journal, 1866, p.225).
Loc. adv. Au premier chef. Au plus haut point, tout particulièrement. Votre bonheur, votre intérêt, votre égoïsme, vos passions, sont intéressés au premier chef dans cette question générale (P. Leroux, Humanité, 1840, p.4).
b) [Dans l'ordre de la journée] Premier métro, train; première fournée; première distribution du courrier. Le long des sentiers creux, dans la nuit verte, nous rencontrions des femmes qui allaient à Toulven entendre la première messe du matin (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.210).Tout à l'heure, réveillés par les premiers tramways, ils [les vendeurs de journaux] se répandront dans toute la ville, tendant à bout de bras les feuilles où éclate le mot «peste» (Camus, Peste, 1947, p.1314).
c) HIPP. Première course et, p.ell., première. Le jockey jaune fournit la carrière en 4 minutes 48 secondes; il devança son concurrent de 12 secondes, et fut proclamé vainqueur de la première course (Jouy, Hermite, t.4, 1813, p.209).Jacques, qui avait touché un placé dans la première, l'avait emmené à la cascade, où tout à l'heure, à Longchamp, le jeune Gilson-Quesnel lui avait dit qu'il serait (Aragon, Beaux quart., 1936, p.274).
2. [Dans une série conventionnellement définie]
a) [Dans l'ordre d'un itinéraire] Premier relais; première étape. Et il m'avait expliqué que ses sacs, à lui, étaient chargés de sable qui allait s'écouler dans le fossé à la première halte (Vercel, Cap. Conan, 1934, p.92).À trois cents mètres ils furent arrêtés par le premier poste de contrôle (Malraux, Espoir, 1937, p.441).
b) En partic.
Première vitesse et, p.ell., première. Régime de démarrage d'un moteur. Démarrer en première. C'était le passage de première en deuxième vitesse que le chauffeur venait de réussir d'un seul coup (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p.260).
Première position et, p.ell., première. Position particulière des jambes et des bras en escrime (synon. prime1) et en danse classique. Se mettre en première. Première position les deux pieds placés sur la même ligne, −les talons se touchant −les deux pointes parallèles aux épaules, les genoux bien tendus (Meunier, Danse class., 1931, p.241).
c) Spécialement
− Dans le domaine jur. ou admin.Première chambre correctionnelle. Remarquez de plus que si cette première chambre n'est pas héréditaire, il faudra déterminer un mode d'en renouveler les éléments (Constant, Princ. pol., 1815, p.36).Jean, Alfred, Hyacinthe Legruyère, huissier près le tribunal de première instance séant à Paris, été requis par la Société des Transports électriques de l'Exposition de 1900 (Courteline, Article 330, 1900, p.266).
− Dans le domaine milit.Premier corps d'armée; première brigade; premier régiment d'infanterie; premier peloton. Sa soeur, reprit le colonel, a épousé un cousin de Graham, qui était major dans notre premier bataillon au début de la guerre et qui est maintenant brigadier général (Maurois, Sil. Bramble, 1918, p.207).La première division de cavalerie, à laquelle cette brigade appartenait, s'embarqua donc pour la frontière avec deux brigades seulement (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.223).
GRAMM. Verbe du premier groupe; première personne du singulier, du pluriel. P. anal. À la première personne. En s'impliquant soi-même dans une action, un récit. Tout fait psychologique est, au contraire, un événement à la première personne et ne peut être formulé qu'à la première personne. Il est inséparable d'une histoire, d'une affirmation, d'une signification et d'une valorisation personnelles (Mounier, Traité caract., 1946, p.45).
d) ALPIN., empl. subst. masc. Premier de cordée. Grimpeur expérimenté qui prend la responsabilité de découvrir et d'assurer les prises pour ceux qui le suivent dans une escalade. Le premier de cordée assure la responsabilité principale de la course. Grimpant le premier, c'est à lui de découvrir les surprises de l'itinéraire et de franchir les passages (Gautrat1970).
3. [Dans un cont. fini]
[Dans une oeuvre littér., artist., dans un exposé oral ou écrit] Premier chapitre, mot, volume, accord; première scène, ligne. Cette première partie comprend deux chapitres: l'un, relatif à l'occupation, fondement de notre droit; l'autre, relatif au travail et au talent (Proudhon, Propriété, 1840, p.154).Ce Don Giovanni rapide, bondissant, où chaque note exprime un sentiment, une passion, (...) que la douleur envahit dès les premières mesures (Mauriac, Journal 2, 1937, p.139):
5. Mais Miss Foote, plus femme, plus expérimentée dans la vie, a mieux fait sentir toutes les nuances des passages qu'elle avait à dire. On peut dire qu'elle a été fort bonne dans les deux scènes des premiers actes, celle de l'entrevue au balcon et celle des adieux au lever de l'aurore. Delécluze, Journal, 1827, p.472.
Subst. masc. Élément initial d'une charade. Une charade en trois parties, dont j'ai malheureusement oublié le premier et le tout (A. France, Vie fleur, 1922, p.506).
Du premier (+ subst.) au dernier, de la première (+ subst.) à la dernière. Du début à la fin. J'ai pris, du premier au dernier jour, Nadja pour un génie libre, quelque chose comme un de ces esprits de l'air que certaines pratiques de magie permettent momentanément de s'attacher (Breton, Nadja, 1928, p.110).J'attire à moi le journal de Bouville et puis je le repousse: tout à l'heure, à la bibliothèque je l'ai lu, de la première ligne à la dernière (Sartre, Nausée, 1938, p.216).
Rem. Premier est aussi un adj. numéral ordinal. Il se note 1er. Dans la dénom. de papes, de souverains ou le classement des éléments d'un ouvrage, il est postposé. Tome premier; article, chapitre premier; scène première; François Ier; Jean-Paul Ier; Napoléon Ier. Vous recevrez avec cette lettre le livre premier de la cinquième partie, La guerre entre quatre murs (Hugo, Corresp., 1862, p.388). Dans la troisième année de mon âge, dix-huitième et dernière du règne de Louis-Philippe premier, roi des Français, mon plus grand plaisir était la promenade (France, Pt Pierre, 1918, p.49). Dans certains empl., en parlant d'une série numérotée, on peut lui substituer l'adj. cardinal: tome un, chapitre un, acte un, scène un.
4. [Dans un ordre spatial] (Ce) qui est spatialement plus proche que d'autres objets ou éléments, d'un point de repère, d'un observateur. Première porte à droite; première fenêtre à gauche; première rue; premier virage à droite. Tire-toi du milieu de cette armée en déroute; jette-toi de côté, prends la première route un peu frayée que tu trouveras là sur ta droite (Stendhal, Chartreuse, 1839, p.59).
Le premier étage, p.ell., le premier. Étage qui est au-dessus du rez-de-chaussée ou de l'entresol. On descendit au premier. Albert introduisit son hôte dans le salon (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.601).Aux croisées du premier étage, les rideaux s'étaient soulevés, et de vieilles impotentes, en camisoles, s'installaient derrière les vitres (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.775).
a) Dans le domaine milit.Première ligne. Lieu tenu militairement le plus près de l'ennemi. Être, envoyer, monter en première ligne. C'est vrai qu'on monte demain, dit Paradis, et que, le soir, on file en première ligne (Barbusse, Feu, 1916, p.201).
b) [Dans la disposition d'un lieu de spectacle, d'exposition] Premières places; première rangée, tribune. La plupart des athlètes, rangés autour de la balustrade, et les amateurs assis au premier rang, soutinrent bien, à l'envi les uns des autres, qu'il avait été tombé selon toutes les règles énumérées dans la charte (Cladel, Ompdrailles, 1879, p.286).
Première(s) loge(s)*.
Premier plan. Espace d'un lieu scénique, d'une image photographique ou cinématographique, d'un tableau qui se trouve le plus près de l'observateur. M. Coignard a fait un grand paysage d'une assez belle tournure, et qui a fort attiré les yeux du public; −au premier plan, les vaches nombreuses, et, dans le fond, la lisière d'une forêt (Baudel., Salon, 1846, p.182).Ils sont tous groupés au premier plan. Pendant qu'ils parlent, Michel entre sans être entendu, par la porte de droite (Cocteau, Parents, 1938, i, 3, p.200).Au fig. Mettre au premier plan, de premier plan. V. plan2.
c) Verbe de mouvement + subst. (partie du corps) + le premier/la première. (Partie du corps) en avant.Il n'est pas douteux que, sans M. de Saint-Amans, je me précipitais dans le lac, la tête la première. Dieu sait ce que j'y serais devenu! (Dusaulx, Voy. Barège, t.1, 1796, p.193).Ils s'emparèrent des vaincus, qu'ils transportèrent chez eux les pieds les premiers, suivant la règle (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p.323).
d) En partic. (Semelle, doublure d'une chaussure) qui est directement en contact avec le pied. L'Intendance militaire, et peut-être quelques bottiers, continuent de dire semelle première. Autrement l'usage industriel courant dit toujours: la première, et la semelle. Quand on veut préciser, on dit première de montage, pour bien distinguer de la première de propreté (Rama1973).
C. − (Ce) qui vient en tête dans un classement de qualité, un jugement de valeur, qui est mieux ou meilleur que d'autres.
1. [En parlant de pers.] Avoir le premier prix, le premier accessit; être (le) premier de la classe, de sa promotion; premier prix de violon; être (le) premier en français, en mathématique, en gymnastique. Elle n'est bonne à rien, coquette, sale, et prétentieuse, parce qu'elle a été reçue la première au «certificat» (Renard, Journal, 1901, p.672).Bénard était doux, affable, sensible; avec cela, premier partout (Sartre, Mots, 1964, p.188):
6. Au bout d'un an, on le fit passer de la huitième classe dans la sixième et, dans cette nouvelle classe, pour la première composition de l'année, il fut le premier. Dès lors, il s'entêta, résolu à garder toujours le premier rang. Larbaud, F. Marquez, 1911, p.47.
Être dans les (n) premiers [n numéral cardinal], le tout premier. Être parmi les meilleurs. Les autres s'attendaient à me voir arriver dans les dix premiers. Et de fait, c'eût été ainsi, si mes notes d'oral avaient été celles que nous attendions (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p.222).
De premier ordre, du premier talent, du premier mérite (supra Cpremier planet première classe, s.v. classe II A).Très qualifié, parmi les meilleurs dans une fonction, une activité, un domaine. L'empereur en faisait le plus grand cas. «Il [le duc de Montebello] n'avait été longtemps qu'un sabreur, disait-il; mais il était devenu du premier talent» (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.320).Après la chute de Napoléon, certains personnages puissants à Milan firent assommer dans les rues le comte Prina, ancien ministre du roi d'Italie, et homme du premier mérite (Stendhal, Chartreuse, 1839, p.19).Le médecin qui ne peut pas s'appuyer sur un pharmacien de premier ordre est un général qui va à la bataille sans artillerie (Romains, Knock, 1923, ii, 3, p.10).
Arg., pop. De première bourre. V. bourre rem. 1.
De première force. D'une très grande habileté. Où est ça, le Borysthènes, dit Malvina qui n'était pas de première force sur la géographie (Reybaud, J. Paturot, 1842, p.197).«Tu dois être devenue de première force au tennis?» demanda-t-il évasivement, parce qu'il venait d'apercevoir une raquette sur le haut de l'armoire (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p.1322).
Pop., loc. adj. De première. De première force. Milot, c'est un rouspéteur de première (Bruant1901, p.114).Va donc au Concert Mayol, il y a un comique genre Polin (...) qui est, paraît-il, de «première» (Trignol, Pantruche, 1946, p.105).
2. [En parlant de choses abstr. ou concr.]
De premier choix, de premier ordre, de première qualité (v. première classe, s.v. classe II A), de première catégorie. De la meilleure qualité, ce qui est le mieux, le plus apprécié. Hôtel de première catégorie; viande de premier choix; c'est du premier choix. Mes mémoires secrets assurent qu'il tressaillit de joie en pensant qu'une citation à si longs jours indiquait une séance solennelle et une festivité de premier ordre (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p.333).Ils distribuent, quoi?... du pain, ma chère demoiselle. Et pas même du pain blanc, du pain de première qualité... non... du pain d'ouvrier... Est-ce pas honteux... des personnes si riches? (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p.40).Un beau bois ferme, au grain compact, un morceau de premier choix qui ne s'était pas même fendu en tombant de deux étages (Duhamel, Suzanne, 1941, p.284).
Pop. De première
Loc. adj. De première qualité. Je vous prie de croire que la chambre à coucher et le cabinet de toilette sont de première (Bourget, Némésis, 1918, p.4).[Le capitaine] faisait mettre Opphopf au garde-à-vous, l'asticotait et lui passait un savon de première (Cendrars, Main coupée, 1946, p.152).
Loc. adv. Beaucoup, fortement. Toto (...) n'avait eu que le temps d'aller chercher son chargement avant que la vieille s'aperçoive de son absence et l'engueule de première (A.D.G., Les Panadeux, Paris, Gallimard, 1971, p.11).
Tenir, occuper le premier rang, la première place. Être le mieux placé dans le domaine économique, politique ou culturel. Parmi les événements extérieurs qui se font le mieux apprécier comme possibles, une entreprise de la Russie sur l'Inde occupe assurément la première place (Gobineau, Corresp.[avec Tocqueville], 1855, p.235).Je me demande si les qualités de vive intuition qui la lancèrent [la France] au premier rang des nations civilisées suffiront à l'y maintenir, dans la compétition des peuples de conception plus lente accumulateurs des forces de durée (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.74).Les cafés enfin, grâce aux stocks considérables accumulés dans une ville où le commerce des vins et des alcools tient la première place, purent également alimenter leurs clients (Camus, Peste, 1947, p.1282).
Spécialement
BOUCH. Côte, côtelette première. Côte appartenant aux plus basses du mouton ou de l'agneau, les plus appréciées pour leur qualité gustative. [Le forgeron] a pauvrement fait cuire la viande à même la braise où sont restées des traces de graisse. Alors qu'avec le morceau qu'on lui a donné: trois côtelettes premières et un peu de rognonnade il pouvait, en prenant un petit plat de terre et un oignon se faire un petit fricot (Giono, Triomphe vie, 1941, p.285).
SPORTS. Première division. Division qui regroupe les meilleures équipes, les clubs les plus performants. Nous donnons l'exemple d'une semaine d'entraînement dans un club de première division professionnelle (...) et dans un club amateur de division d'honneur (J. Mercier, Footb., 1966, p.92).
3. [En parlant d'un service] Première classe et, p.ell., première. Qui offre le meilleur confort, la meilleure qualité et, en partic., pour un service liturgique, qui a le plus de faste, de pompes. Wagon, cabine de première classe; voyager en première; se marier en première classe. La paroisse n'avait que de vieilles tentures trop courtes; on avait envoyé chercher tout le matériel des enterrements de première classe de Corbigny (R.Bazin, Blé, 1907, p.348).T'imagines-tu la petite-fille de Neptune dans un compartiment de première classe, sur une ligne d'intérêt local? (Benoit, Atlant., 1919, p.182).
Billet de première et, p.ell., première. Billet donnant accès à la première classe. La cloche du guichet que l'on venait d'ouvrir, l'appelait. Il y courut, et prit son rang dans la longue file. −Deux premières pour Marseille, demanda-t-il (A. Daudet, Fromont jeune, 1874, p.227).
D. − (Ce) qui est le plus important, (ce) qui est avant les autres dans un ordre hiérarchique.
1. [En parlant de fonctionnaires, d'agents de l'État, de responsables locaux ou gouvernementaux, de leur titre] Premier adjoint au maire; premier consul; premier substitut; premier secrétaire d'ambassade, de cabinet, du parti. Son mari, qui montra du dévouement dans une circonstance politique, devint président de chambre, et enfin premier président au bout de quelques années (Balzac, E. Grandet, 1834, p.253).De nouveau, le 19 février 1942, j'ai adressé une lettre au Premier Ministre pour lui souligner l'importance et l'urgence de l'affaire (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.591).
Empl. subst. Le Premier. Premier ministre de Grande-Bretagne. Je leur dénonce donc sans retard le silence que vous gardez touchant le projet d'une autre visite d'Eisenhower: à De Gaulle précisément, après celle qu'il fera au Premier britannique (Mauriac, Nouv. Bloc-Notes, 1958-60, p.231 ds Rob. 1985).
De première classe. De la division administrative la plus élevée dans un grade. Avant qu'il ouvrît la bouche: «Vous êtes préfet de première classe? lui dit l'Empereur...» (Goncourt, Journal, 1864, p.110).
2. Dans le domaine du spectacle.Premier ténor; première chanteuse (synon. prima* donna); premier hautbois; première ballerine; premier danseur. Deux ou trois collégiens de treize ans se disputaient d'être premiers violons dans un bal (Michelet, Journal, 1834, p.159).Les premières danseuses dansent seules au milieu de toutes les autres et doivent être aptes à remplacer les étoiles (Meunier, Danse class., 1931, p.123):
7. J'admire ces sentiments lorsqu'ils sont sans mélange, comme chez la concierge du Théâtre français, qui a l'honneur d'assister à l'arrivée et au départ des grands premiers rôles de l'établissement et de les voir déposer leur clef dans le casier, ou leur perruque sur la table... Fargue, Piéton Paris, 1939, p.95.
En partic., empl. subst. Jeune(-)premier, jeune(-)première. Comédien, comédienne qui joue les premiers rôles d'amoureux, d'amoureuse. La mère Cardinal, qui, pour régaler une commère, l'avait menée au théâtre de Bobino, venait de trouver dans la jeune première sa fille, que le premier comique tenait sous sa domination depuis trois ans (Balzac, Pts bourg., 1850, p.195).Je m'étais fait l'ami de ce brave homme, ancien Dorante des comédies de Marivaux, longtemps jeune premier de drame, et dont le dernier succès avait été le rôle d'amoureux dans la pièce imitée de Schiller, où mon binocle me l'avait montré si ridé (Nerval, Filles feu, Sylvie, 1854, p.622).
P. ext., souvent péj. Personne qui joue les séducteurs, les vedettes. Ce soir chez l'insipide Païva. Quelle société! (...) Des jeunes gens avec barbe et sans barbe; des jeunes premiers de quarante-cinq ans, des barons et des ducs allemands (Delacroi., Journal, 1855, p.326).Ils avaient des voix d'ouvriers dans le monde, des voix crapuleuses et maniérées de jeune premier de barrière (Goncourt, Journal, 1865, p.141).Quelques vieux mannequins, qui jouaient il y a vingt ans les jeunes premiers de l'art et de la politique, les jouent encore aujourd'hui, avec le même faux visage (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1470).
Empl. adj. Qu'il soit «taillé confortable» ou alors très «jeune premier». Voici 4 chemises où il sera parfaitement à l'aise (Catal. 3 Suisses, printemps-été 1980, p.384).
3. Vieilli. [Dans une profession, un corps de métier] Premier assistant, berger, caissier, compagnon, maître d'hôtel, pilote, secrétaire, valet. Je lui ai dit qu'après avoir fait mon droit à Poitiers, j'étais devenu premier clerc de maître Olivet, et que j'espérais un jour ou l'autre traiter de cette charge (Balzac, Illus. perdues, 1843, p.581).Prends la place de ce butor, lui cria-t-il; je te nomme premier cocher. Hans! Va-t'en conduire aux bagages (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p.33).L'enchère du Surmulet restait à douze cents francs à la maison Lamiraud, représentée par son premier commis: M. Lengagne (Hamp, Marée, 1908, p.22).
Premier, première, première de magasin. Chef de rayon, vendeur, vendeuse responsable d'autres employés dans un grand magasin. Chaque rayon, dans les maisons de nouveautés, a un premier, sous la direction duquel sont le deuxième, le troisième (Avenel, Calicots, 1866, p.54).Puis on est passé à Mmede Nittis, à laquelle on a reconnu une certaine distinction, mais une distinction de première de magasin (Goncourt, Journal, 1888, p.847):
8. On disait couramment: «la dynastie des Lhomme», depuis que madame Aurélie, la première des confections, après avoir poussé son mari au poste de premier caissier, était parvenue à obtenir une caisse de détail pour son fils... Zola, Bonh. dames, 1883, p.429.
Première, première apprêteuse, première demoiselle. Ouvrière la plus qualifiée dans un atelier de couture, de modiste. Ce sont les apprêteuses, ainsi appelées parce que leur tâche est de préparer les éléments de travail pour la première demoiselle (M.d'Anspach, Français peints par eux-mêmes, t.3, La Modiste, 1841, p.106).Les Coupeau ne voulaient pas la changer [d'atelier] pour qu'elle restât sous la surveillance de Madame Lerat, qui était première dans l'atelier depuis dix ans (Zola, Assommoir, 1877, p.714).
4. [Dans la hiérarchie milit.] Qui est le plus élevé dans un grade. Le général Murat, premier aide de camp du général en chef, fut expédié pour Paris avec vingt et un drapeaux et la copie de l'armistice (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.358).Plus possible maintenant de fermer les yeux sans voir, tout de suite dans son crâne, comme sur un écran la tête du premier lieutenant (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p.105).
MAR. Premier maître. V. maître1II A 4 a ex. de Bonn.-Paris 1859.
Première classe. Distinction accordée à un militaire sans grade. Soldat de première classe et, subst., un première classe. Il a assisté au combat, enterré nos morts sous le feu de l'ennemi et il a été nommé pour ce haut fait tirailleur de première classe (Psichari, Voy. centur., 1914, p.84).
Arg. Premier jus. Première classe. Tu les auras tes galons de premier jus, eh fayot! (Fombeure, Soldat, 1935, p.157).
Région. (Suisse). Premier lieutenant. Second grade de la hiérarchie des officiers subalternes (équivalent du lieutenant en France). Un homme est accouru, à bout de souffle, a pris position: Mon premier-lieutenant (Ramuz, Journal, 1914, p.239 ds Rob. 1985).
Loc. adj. En premier. Qui a la première classe de son grade. N'êtes-vous pas lieutenant en premier à bord de la Calypso? (Dumas père, L. Bernard, 1843, iii, 7, p.248).
E. −
1. Qui a le plus d'importance. Synon. primordial, principal.Virgile a renfermé dans une seule action les premiers devoirs de la vie sociale, que les moralistes n'ont mis qu'en maximes isolées (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.313).
Premiers besoins. Activité physiologique indispensable pour maintenir un être en vie. Les héros imaginaires de Daniel de Foé ou de Wyss (...) ne furent jamais dans un dénuement aussi absolu. Ou ils tiraient des ressources abondantes de leur navire échoué (...), ou bien quelque épave arrivait à la côte qui leur permettait de subvenir aux premiers besoins de la vie (Verne, Île myst., 1874, p.44).
De première nécessité. Qui correspond à des besoins essentiels:
9. ... [l'éditeur] doit répondre au besoin de lecture du public −soif de lire qui persiste en dépit de tout ce qui fait aujourd'hui concurrence à la lecture −sans pourtant oublier que le livre, le livre de littérature surtout, n'est jamais un objet de première nécessité. Civilis. écr., 1939, p.14-12.
2. Qui est le plus adapté, qui est essentiel. Synon. indispensable, nécessaire.La première condition pour qu'un tout soit cohérent, c'est que les parties qui le composent ne se heurtent pas en des mouvements discordants (Durkheim, Divis. trav., 1893, p.88).Le plaisir de lire est sans mesure, même de lire ce que l'on sait: et c'est le premier remède à l'ennui, à toutes les passions (Alain, Beaux-arts, 1920, p.273).
II. − Adj. [Le plus souvent postposé] Qui est à l'origine d'un phénomène concret ou abstrait. Synon. originaire, primitif.
A. − Dans le domaine des idées, des affects.État premier de la matière; source première de la pensée; conditions premières de la vie. Mais la libre pensée elle-même, sortie de l'âge héroïque, alourdie par un renfort immense de zélateurs, a perdu sa pureté première (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.160).Vous pouvez tout tenter pour revenir à l'innocence première. Il n'y en a pas le moyen. Vous portez avec vous, en vous, ces paysages, cette géographie, une expérience de replis cachés qui tour à tour s'éclaire, vous fascine, vous cerne (Mauriac, Journal 2, 1937, p.120):
10. L'idée universelle est le lieu indispensable à chaque chose pour se placer dans notre esprit. C'est comme une idée première qui nous vient de notre esprit, de la nature et de Dieu même: notion mathématique, transcendante, qui précède toute instruction et même toute expérience. Joubert, Pensées, t.1, 1824, p.153.
[En parlant d'objets concr.] Vous avez choisi la publication première sans le chapitre préliminaire. Je n'approuve ni ne désapprouve. Les deux partis me paraissent bons à prendre (Hugo, Corresp., 1865, p.509).Un souffle traître prit son parapluie en dessous et le retourna brusquement. Monsieur Godet-Laterrasse rétablit la concavité première de cet appareil domestique (A. France, Chat maigre, 1879, p.167).
En partic. Matière première. Produit de base non transformé par l'industrie; p.ext., matériau de base nécessaire à une activité. Quelque habile que soit l'ouvrier, sa liberté est toujours limitée par les propriétés de la matière première sur laquelle il opère (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, p.232).Les achats de toutes ces matières premières d'origine agricole constituent une fonction de toute première importance pour l'entreprise (Brunerie, Industr. alim., 1949, p.207).Il semble plus difficile et osé de formuler des pronostics dans le domaine du bois, que pour la plupart des autres matières premières de base: charbon, acier, ciment, par exemple (Industr. fr. bois, 1955, p.9).
B. − Spécialement
1. LOG., PHILOS. Qui n'est pas déduit ou défini à partir d'un autre terme, d'une proposition, d'un autre fait; qui s'impose à l'esprit. Terme premier; proposition première. L'homme n'est donc ici qu'à l'état de transition, de passage. Peut-être doit-il avoir ailleurs la faculté de connaître la vérité première absolue; ici-bas, il ne peut connaître que la vérité relative et la cause prochaine des choses (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p.173).On ne parle plus de principes premiers; les lois ne sont plus que des instruments toujours perfectibles (Valéry, Variété I, 1924, p.134).Autrement dit, l'animalité est non seulement la donnée première qui ne saurait être mise en question, mais aussi la matière sur laquelle il y a lieu que l'introspection s'exerce (Du Bos, Journal, 1927, p.167).
Qualité première. Qualité primaire. En tête de la liste des qualités premières ou fondamentales on a coutume de mettre l'étendue et l'impénétrabilité (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.178).
Cause première. Cause qui contient en soi l'explication au delà de laquelle on ne saurait remonter. Les hommes restent alors dans la contemplation de cette hypothèse générale et métaphysique qui les reporte à la cause première des phénomènes de la nature (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p.187).Conduisant de mon mieux cette pensée par ordre, comme Descartes nous le conseille, ma réflexion toute méthodique m'a fait remonter nécessairement vers la cause première du devoir que je m'efforce de remplir (Valéry, Variété I, 1924, p.160).
2. LING. Sens premier d'un mot. ,,Sens originel, celui qui est apparu d'abord`` (Ling. 1972).
3. MATH. Nombre premier. Nombre entier qui n'est divisible que par lui-même et l'unité. Le train démarra, tandis que je faisais des efforts désespérés pour savoir si le numéro du wagon, AH 1 459 457, était un nombre premier (H. Bazin, Vipère, 1948, p.222).
Facteur, diviseur premier. [Kummer] crut un moment que, dans le corps ainsi créé, comme dans celui de Gauss, la théorie classique des facteurs premiers se généralisait totalement (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.74).
Nombres, facteurs premiers entre eux. Nombres, facteurs qui n'ont pour diviseur commun que l'unité. Par exemple, le nombre 1800 peut se partager de 18 manières en deux facteurs; mais il ne peut se partager que de quatre manières en deux facteurs premiers entre eux (Legendre, Théorie nombres, t.1, 1830, p.8).
REM. 1.
Pre, prem, preu, adj. inv. et subst. inv.,arg. Premier. a) [Dans le lang. des enfants, des collégiens] Il était le premier en dissertation, mon père n'était que le second, mais mon père redevenait le preu en vers latins (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p.274).b) [Dans le lang. des adultes] Il n'y a pas de danger qu'on le renvoie, lui le preu des tourneurs de la capitale (Poulot, Sublime, 1870, p.88).Tiens! v'là l'bijoutier du no10 qui n's'embête pas, lui; il vous a loué tout son preu [premier étage] (H. Monnier, Scènes populairesds Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p.313).
2.
Premièreté, subst. fém.,hapax. Caractère de ce qui est premier. Dès la première fois qu'on entre en contact avec ce texte extraordinaire, ce Booz endormi, dès les plus anciennes années, dès les plus basses premières classes du lycée, et ensuite toutes les fois qu'on le relit, qui est toujours la première, la première fois qu'on le lit, (précisément pour une part, pour une grande part, à cause de cette nouveauté que nous disions, à cause de cette premièreté) (Péguy, V.-M., comte Hugo, 1910, p.748).
3.
Primerain, -aine, adj. et subst. masc.,vx. a) Adj. Premier, première. Partout une même langue se parlera, qu'on appelle poésie. Faite, sans lettres et sans paroles, de soupirs de l'eau qui baisse, de la dernière plainte de l'oiseau qui s'endort, et de la voix de la fleur primeraine dans sa cloche argentine (Quinet, Ahasvérus, 1833, 4ejournée, p.375).b) Subst. masc. Chef. Et toi, Morbihannais, achève cet infirme! À cet outrage enfiellé, le primerain, ordinairement si débonnaire eut un hérissement de fauve, et ses bras s'appesantirent avec un bruit terrible sur les flancs du quidam en qui l'on osait déjà reconnaître son supérieur (Cladel, Ompdrailles, 1879, p.36).
Prononc. et Orth.: [pʀ əmje], fém. [-jε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: -ier, -iere; dep. 1740: -ier, -ière. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xes. primers «qui est le plus ancien» (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 377); b) déb. xiies. primers anz «les premiers âges de l'histoire» (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1581); 1657-62 les premiers temps (Pascal, Pensées, éd. Brunschvicg, XIV, 63); c) 1561 le premier âge (J. Grevin, Gelodacrye, éd. L. Pinvert, 330); id. la première enfance (Id., L'Olympe, p.283); id. premières amours (Id., La Trésorière, p.69); d) 1487 (faire quelque chose) le premier (Garbin, Voc. lat. fr.); 1538 tout le premier venu (Est.); 1561 le premier venu (J. Grevin, Les Esbahis, éd. L. Pinvert, 211); 1863 ne pas être le premier venu (Fromentin, Dominique, p.153); e) 1585 après un nom propre désigne le plus ancien d'une série de souverains portant le même nom (N. du Fail, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, II, 55: roy François premier); f) 1616 à la première occasion (D'Aubigné, Tragiques, éd. C. Read, I, p.13); 2. a) 1119 primier chapitle (Philippe de Thaon, Comput, 2215 ds T.-L.); b) 1842 «élément qui vient en premier dans une charade» (Ac. Compl.); 3. a) 1567 «qui était tel à l'origine» (Amyot, Caton, 7 ds Littré); b) 1690 matière première (Fur.); 4. a) ca 1100 «qui se présente, que l'on peut voir d'abord» (Roland, éd. J. Bédier, 3026); b) 1508 la teste première (E. D'Amerval, Le Livre de la Deablerie, éd. C. Ward, 1461); 1564 la tête la première (Indice de la Bible, Sap. 4, 19, p.270, col. c); c) 1726 subst. «premier étage» (E.J.F.Barbier, Journ. d'un bourgeois de Paris sous le règne de Louis XV, mars, 87 ds Quem. DDL t.31); 5. a) ca 1170 «qui vient en tête quant à l'importance, la qualité» (Chrétien de Troyes, Erec, 1692 ds T.-L.); 1790 de première distinction (Le Moniteur, t.3, p.25); 1855 premier choix (Nerval, Bohême gal., p.154); 1893 de première (Martellière, Gloss. vendômois, p.255); b) 1704 subst. la première «classe de rhétorique» (Trév.); 1838 id. «première classe dans un moyen de transport» (Stendhal, Mém. touriste, éd. J. J. Pauvert, 23 juin 1837, p.274); c) 1606 premier président (Nicot); 1694 premier ministre (Ac.); 1909 subst. le premier «premier ministre anglais» (Dionne); d) 1820 jeune premier (C. Delavigne, Les Comédiens, I, 7 ds Littré); 1817 jeune première (Stendhal, Hist. de la peinture en Italie, II, p.107-9 ds Quem. DDL t.15); 1866 subst. masc. «chef de rayon» (Avenel, loc. cit.); 1874 subst. fém. «directrice de rayon dans une maison de couture» (A. Daudet, Fromont jeune, p.39); 6. a) 1585 philos. cause première (N. Du Fail, op. cit., p.208); 1835 vérité première (Ac., s.v. philosophie); b) 1972 ling. sens premier (Ling.). B. 1. 1remoit. xiies. adv. «d'abord, premièrement» (Psautier Oxford, 77, 56 ds T.-L.); 2. déb. xiies. en primers «d'abord» (St Brendan, 1675); 1793 «en tête pour l'importance» lieutenant en premier (Courier, Lettres Fr. et Ital., p.649); 3. 1377 premier que «avant que» (Gace de La Buigne, éd. Å. Blomqvist, 5270). Du lat. primarius «le premier en rang», «du premier rang», dér. de primus «le plus avancé, le premier», «le plus important, le principal». Fréq. abs. littér.: 70922. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 115564, b) 93079; xxes.: a) 94011, b) 96598. Bbg. Gall. 1955, pp.45-46; p.75, 528. _ Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p.165. _ Pauli 1921, p.29, 90. _ Quem. DDL t.8, 10, 15, 16, 19, 25, 27.

Wiktionnaire

Adjectif

premier \pʁə.mje\ ordinal

  1. Adjectif numéral ordinal correspondant au nombre 1.
    • Mais surtout nous pensons sans relâche au premier blessé, au premier mort du bataillon. Tout notre entendement butte sur ce premier cadavre. Nous comprenons le second, le troisième; mais, malgré nous, le premier mort que nous avons enfin étendu dans notre esprit, s’anime, se relève, et tout est à recommencer. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • (Par ellipse) - La coagulation se fait par passage dans trois bains contenant, le premier une solution de soude […], le second une solution d’albumine, et le troisième un bain de bichlorure de mercure (4,5%) qui sert de coagulateur. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. Qui précède tous les autres par rapport au temps, au lieu, à l’ordre, à la dignité, etc.
    • Au même instant deux personnes entraient, […]. La première était René, le parfumeur, qui s’approcha de Catherine avec toutes les obséquieuses civilités des serviteurs florentins […] — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VI ; Calmann Lévy éditeurs, Paris, 1886, page 67)
    • Bien qu’il eût perdu de sa première violence, le vent soufflait encore assez fort pour rendre très dangereux l’atterrissage […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 264 de l’éd. de 1921)
    • […] le lendemain la plupart de mes compagnons franchissaient pour la première fois le cercle polaire. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Vous préviendrez au village qu’on sonne en première classe et vous vous occuperez du prêtre, du fossoyeur et du menuisier ! — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 21)
    • […] puis sous prétexte de prendre conseil, se dirigea vers l’auberge où il fit venir une première chopine suivie de plusieurs autres. — (Louis Pergaud, « Joséphine est enceinte », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. Qui passe devant ; qui vient en avant ; qui commence d’abord.
    • Même lorsqu’il n’y a pas eu de cautérisation des premières voies digestives, les lésions du gros intestin persistent longtemps. — (Charles-Albert Vibert, Précis de toxicologie clinique et médico-légale, Baillière, Paris, 1907, p. 225)
    • Je l’ai fait passer le premier. — Il se jeta dans l’eau la tête la première.
  4. Le meilleur ou le plus considérable.
    • Nous avons vu que le sol est la première richesse du royaume, que les bestiaux sont la première richesse du sol, et c’est là ce que les hommes de bureau ne comprennent pas, et ce que la politique vulgaire ne veut pas considérer. — (Emmanuel d’Harcourt, Réflexions sur la richesse future de la France, et sur la direction qu’il convient à donner à la prospérité du royaume, C.-J. Trouvé & chez Madame Huzard, Paris, 1826, p. 289)
    • La proximité du plaisir le rendait généreux. Il présenta son neveu, un jeune homme du premier mérite, un de nos plus grands poètes, Horace Produit enfin ! — (Pierre Mezinski, Simon Rouverin : le forçat du canal, Calmann-Lévy, 1994)
  5. (Par ellipse) (Familier) De première : d’une grande qualité.
    • Ma parole, on se serait cru au Châtelet, tant la mise en scène était de première. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XII, Série noire, Gallimard, 1956, p. 109)
  6. N’importe quel.
    • Cela ne réclamait point des dons prodigieux ni une intelligence d’élite. Le premier courtaud de boutique jeté dans cette voie devait fatalement, automatiquement, aboutir à la vie large et facile. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
  7. Qui est indispensable ou qui est nécessaire avant tout.
    • Preuve que c’est la religion qui le dirige, c’est que son premier soin, son soin principal fut de la faire fleurir. Je dis son premier soin. — (Clément, « Oraison funèbre du prince Stanislas Ier, roi de Pologne, etc., prononcée le 21 juin 1766 », dans la Collection intégrale et universelle des orateurs sacrés du premier ordre, vol. 55, Jacques-Paul Migne, Paris, page 506)
    • Pour Sophie , elle ne va pas si loin : son premier devoir est celui de fille, et c’est maintenant le seul qu’elle songe à remplir. Son unique vue est de servir sa mère, et de la soulager d’une partie de ses soins. — (Jean-Jacques Rousseau, « Émile ou De l’éducation », livre 5, dans les Œuvres de J.-J. Rousseau, citoyen de Genève, vol. 2, 1re part., Belin, Paris, p. 405)
  8. Qui avait été auparavant, qu’on avait déjà eu.
    • […] il dressa procès-verbal de contravention, et, par suite, le conseil de préfecture condamna la dame d’Amonneville à détruire la digue et l’aqueduc , et à rétablir les lieux dans leur premier état. — (Recueil général des arrêts du Conseil d’État, vol. 4, annotations de Germain Roche & de Félix Lebon, Paul Dupont, Paris, 1842, page 95)
    • Il porta même la gloire de ses armes plus loin; dompta les Saxons, les rendit tributaires, & rétablit la Monarchie Britannique dans sa première splendeur; mais sa cruauté le fit mettre au nombre des Tyrans. — (Isaac de Larrey, Histoire d’Angleterre, d’Écosse, et d’Irlande, part. 1, Reinier Leers, Rotterdam, 1707, p. 114)
  9. Qualifie le commencement ou l’ébauche de quelque chose.
    • Ma première idée est-elle la bonne ?
      Les créateurs ont souvent tendance à s’attacher à la première idée qui les satisfait vraiment. Attention à laisser à vos idées le temps de la maturation.
      — (Christelle Fleury & ‎Aurore Dohy, Trouver son idée de business, Groupe Express Éditions, 2007, p. 20)
    • Mais, pour la première mouture du spectacle, en tout cas, nous ne montrerons pas toute la grève de Lip.
      Parce que vous envisagez déjà plusieurs moutures ?
      Ça, c’est sûr. C’est un spectacle qui va changer.
      — (Denis Bablet, « Rencontres avec Ariane Mnouchkine », dans Différent: le Théâtre du Soleil, no spécial de Travail Théâtral, juillet 1976, p. 93)
    • Le manuscrit de premier jet était daté, initialement, du 23 février 1862. A-t-il été écrit en une seule nuit, avant même la clôture du débat ? ou s’agit-il d’une date-souvenir, faisant mention de l’« idée-mère » ? — (André Jarry, Alfred de Vigny: étapes et sens du geste littéraire : lecture psychanalytique, vol. 2, Librairie Droz, 1998, p. 903)
    • L’échalote se multiplie de caïeux qui sont mis en terre dès le premier printemps, c'est-à-dire en février-mars. — (Robert Laumonnier, Cultures maraîchères, J.-B. Baillière, 1952, page 519)
  10. (En particulier) Qualifie le début ou la première partie d’une ère.
    • De prime abord, le rayonnement de la pensée de Charles Maurras et l’influence de l’Action française paraissent faibles dans les îles britanniques au cours du premier vingtième siècle. — (Michael Sutton, « Le Maurrassisme de T. S. Eliot et le legs de T. E. Hulme », dans Charles Maurras et l’étranger, l’étranger et Charles Maurras, vol. 2, sous la direction de Olivier Dard & ‎Michel Grunewald, Peter Lang, Berne, 2009, p. 323)
    • On a souvent remarqué le pessimisme de la littérature du premier quinzième siècle en France. Les états dépressifs, les sentiments morbides s’y expriment sans fin. — (La Mélancolie dans la relation de l’âme et du corps, Université de Nantes, 1979, page 46)
    • La voie sociale-démocrate de la flexisécurité de l’emploi, couplée à une redistribution qui fasse prévaloir un principe de justice sociale à l’encontre des excès de la valeur actionnariale, est le chemin qui distinguera l’Europe dans la mondialisation de ce premier XXIe siècle. — (Michel Aglietta & ‎Laurent Berrebi, Désordres dans le capitalisme mondial, Odile Jacob, 2007, p. 217)
    • Ce premier Néolithique de Grèce orientale se caractérise aussi par une céramique monochrome et/ou peinte et par une industrie macrolaminaire, produisant des outils, dont la plus grande part portent des retouches marginales. — (Nicolas Cauwe, ‎Pavel Dolukhanov & ‎Pavel Kozlowzki, Le Néolithique en Europe, chap. 6.1.1, Armand Colin, 2007)
  11. Qualifie le rôle et la position hiérarchique à celui qui est le leader dans une fonction.
    • Le roi , par le droit de sa couronne , est le premier chanoine honoraire héréditaire des églises de Saint-Hilaire de Poitiers , de Saint-Julien du Mans , de Saint-Martin de Tours , d’Angers , de Lyon & de Châlons. — (Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, vol. 7, partie 1, sous la direction de Denis Diderot & ‎Jean Le Rond d’Alembert, les Sociétés typographiques, Berne & Lausanne, 1782, page 233)
    • Maire de Lille en 1973, il est élu député PS du Nord la même année. Premier ministre de mai 1981 à juillet 1984. En juin 1988, il est premier secrétaire du parti socialiste. — (Gérard Bacconnier, ‎Bruno Benoît, & ‎Gérard Clément, La Mondialisation en fiches : genèse, acteurs et enjeux, Bréal, 2008, p. 43)
    • Ils avaient fait leurs premières armes sur le port, quelques incursions à South Brooklyn pour s’aguerrir, et ils se voyaient bientôt première gâchette pour un caïd de la trempe de Guido Corrado […] — (Don Pendleton, Les Cercueils de Cape Liberty, chap. 8, (collection L’Exécuteur no285), 2011)
    • Dans les grandes communes, le premier adjoint a un emploi du temps et parfois un rôle aussi important que le maire, en conséquence est-il de bon ton de s’adresser à lui en ces termes : Bonjour, monsieur le maire-adjoint. — (Histoire des maires de Bordeaux, Les Dossiers d’Aquitaine, 2008, page 20)
  12. (Mathématiques) (Postposé) Qualifie un nombre entier naturel qui possède seulement deux diviseurs entiers positifs distincts, l’unité et lui-même.
    • Fermat a laissé plusieurs théorèmes curieux sur les nombres premiers; voici le principal : si n est un nombre premier et x un nombre quelconque non divisible par n, la quantité xn-1-1 sera divisible par n. — (Dictionnaire des sciences mathématiques pures et appliquées, vol. 2, sous la direction de Alexandre-Sarrazin de Montferrier, Bibliothèque scientifique, Paris, p. 352)

Nom commun

premier \pʁə.mje\ masculin (pour une femme on dit : première)

  1. Celui qui précède tous les autres.
    • Je tuai bientôt mon second tourdre (tourdre: grive), mais plus petit que le premier, à la nuit tombée, le distinguant à peine, sur un noyer dans le champ de M. de La Peyrouse, je crois, au-dessus de notre Pelissone (id est: de notre vigne Pelissone). — (Stendhal, Vie de Henri Brulard, tome II, Édition Henry Debraye, Librairie ancienne Honoré et Édouard Champion, Paris, 1913, p.43 → lire en ligne)
    • Le premier passait son chemin en respirant une fleur et l’on se rendait compte qu’il était à cent lieues de partager l’humeur baroque et déconcertante du second. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le Foûta de son côté consulta un Gourmantché ; ce dernier leur répondit qu’une dune ocre était située à l’endroit où la bataille se déroulerait : si le Songhoy y arrivait le premier, le Foûta serait vaincu. — (Hammadou Soumalia, ‎Moussa Hamidou & ‎Diouldé Laya, Traditions des Songhay de Tera (Niger), Karthala Éditions, 1998, page 144)
    • Les pirogues de Tamatave partaient les premières, se dirigeant vers le nord le long de la côte, […]. — (Hubert Jules Deschamps, Les pirates à Madagascar aux XVIIe et XVIIIe siècles, Berger-Levrault, 1972, p. 205)
    • Les premiers seront les derniers.
  2. Chef de rayon dans un magasin, vendeur qui a la responsabilité d’autres vendeurs
    • Je bus à Marthe Payet et à son mari, lui toujours premier-à-la-soie, elle éclatante et rousse, les cheveux en ondes larges sous un chapeau agressif, l’air d’un Helleu copié par Fournery… — (Colette, La Retraite sentimentale, 1907, Le Livre de poche, page 179)
    • C’était ainsi que le premier à la soie avait fini par devenir le confident de son patron et de la jolie veuve. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883, chap. XI)
  3. (Avec le) Premier jour. Note : Les autres jours d’un mois sont appelés avec un cardinal.
    • C’est aussi le premier du mois que démarre le plus grand nombre de grèves (10 %), surtout semble-t-il en province. Le 1er jour de mai est ainsi déjà le jour privilégié dans un processus gréviste. — (Fourmies et les premier mai, sous la direction de Madeleine Rebérioux, Éditions de l’Atelier, 1994, page 67)
    • Dans le village des Andrieux (Hautes-Alpes), les ménagères vont le premier de l’an à la fontaine, d’aussi bonne heure que possible. — (Brigitte Caulier, L’Eau et le sacré : les cultes thérapeutiques autour des fontaines en France, du Moyen Âge à nos jours, Quéebc : Presses de l’Université Laval & Paris: Beauchesne, 1990, p. 78)
  4. Premier étage d’une maison.
    • La concierge logeait au premier. Elle ne pouvait pas entendre. D’ailleurs elle n’était pas là, […]. — (Michel Lambert, La rue qui monte, L’Âge d’Homme, 1992, page 25)
    • Au premier dudit café, les aristocrates n’en désemparent pas ; quand ils s’ennuient dans le café, ils montent au premier, où depuis bien longtemps l’on y joue dans le jour comme dans la nuit sans que rien les gêne. — (Rapport de Monic (du 23 nivôse an II), cité dans Paris pendant la terreur, éditeur scientifique: Pierre Caron, Société d’histoire contemporaine, Paris : Alphonse Picard & fils, 1914, vol. 2, page 366)
    • J’entends les éclats de rire de la fillette du premier, en face. On se fait coucou de la main. Elle doit trouver le temps long. — (Victorine de Oliveira, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 20/03/220 de Philosophie Magazine.)
  5. Première syllabe du mot qui fait le sujet d’une charade.
    • Mon premier est un métal précieux. Mon second est un habitant des cieux. Mon tout est un fruit délicieux. (Orange)
  6. (Avec ce) La première personne ou chose des deux du même type dont on a parlées dans la phrase précédente, par opposition à ce dernier.
    • Marot, par son tour et par son style, semble avoir écrit depuis Ronsard : il n’y a guère, entre ce premier et nous, que la différence de quelques mots. — (Jean de La Bruyère, Des ouvrages de l’esprit)
    • Ajoûtez à tout cela que cette partie soûtient les poils & les ongles. Ces premiers sont des filets très-déliés, de diverses couleurs, de différentes longueurs, toûjours insensibles dans l’état naturel, lesquels naissent d’un petit oignon placé à la face interne de la peau, & qui paroissent destinés à couvrir & défendre du froid, &c. la surface du corps. — (Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, tome 8, 1765, p. 263)
    • Il y a deux espèces de sots : ceux qui ne doutent de rien , et ceux qui doutent de tout. Les premiers sont dangereux, car ils se chargent de tout ; les autres ne le sont pas, car ils n'encouragent personne à les charger de quelque chose. — (Charles-Joseph de Ligne, Mes Écarts ou Ma tête en liberté, dans les Œuvres choisies, littéraires, historiques et militaires du Maréchal Prince de Ligne, publiées par un de ses amis, Genève : chez J.J. Paschoud & Paris : chez F. Buisson, 1809, vol. 2, p. 101)
    • Vers 2 heures du matin, je parviens à quitter la soirée. J'ai passé mon temps à ignorer au maximum Elias […]. J'ai aussi laissé Gabriel me draguer en espérant que ça fasse les pieds au premier. — (Laeti Kane, Bleu Caramel, éd. L'ivre-Book, 2017)
  7. (Par ellipse) Premier ministre.

Nom commun

première \pʁə.mjɛʁ\ féminin

  1. Nom que l’on donne à la toute première représentation publique d’un spectacle, d’un film, d’une pièce de théâtre, etc, d'une opération chirurgicale, d'une ascension par une nouvelle voie, etc.
    • On ne savait pas encore la date exacte de la première. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 53)
  2. Chose faite pour la première fois dans un secteur d'activité, un domaine ou une zone géographique donnés.
    • Après plusieurs expertises médicales, le Conseil d'État requiert de cesser l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une première en France. — (Delphine de Mallevoüe, « Le rapporteur du Conseil d'État préconise de laisser mourir Vincent Lambert », Le Figaro, 20/06/2014)
    • Le Wifi gratuit dans les aéroports parisiens à partir de juillet. Une première en Europe, qui devrait bien faciliter la vie des voyageurs. — (Le Figaro, 19/06/2014)
    • Gage de ce nouveau goût, le logo « Matines » est désormais estampillé sur la coquille de chaque œuf, une première dans ce secteur, — (Keren Lentschner, « Matines bichonne ses poules pour vendre plus d’œufs ». Le Figaro économie, 14 mai 2014, page 1)
  3. (Par extension) Nom donné à tout événement qui ne s’était jusqu’alors jamais produit.
    • Quand l’homme a marché sur la Lune, c’était une première !
  4. (France) (Éducation) Avant-dernière classe du lycée, entre la seconde et la terminale, pour les adolescents de 16-17 ans.
    • (Par ellipse) masculin et féminin identiques Élève de cette classe.
      • Quels bouffons ! Les garçons de terminale que j’ai connus lors de soirées ne me parlent plus dans l’enceinte du lycée parce que je ne suis qu’une première — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 40)
      • Sans Roméo, monsieur Palanquin a peur que nous devions changer de pièce. Déjà qu’il a échoué à appliquer l’idée géniale de Raphaëlle : distribuer les Montaigu aux terminales, les Capulet aux premières — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 49)
  5. La première classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau.
    • Les deux hommes s’installèrent dans un wagon de première. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Voyager en première.
    • Donnez-moi une première pour Lyon.
    • Les premières, Les places de première classe
    • Prendre des premières.
  6. Premier palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses, première vitesse.
    • Débraie et passe la première.
  7. Ouvrière qualifiée tenant la fonction de contremaître dans un atelier de couture. Appelée aussi première main.
    • Il arrive qu’au bonheur, les « premières » sont les dernières. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
  8. Nom donné à différentes couches composant la semelle d’une chaussure.
    • Première de propreté, première de montage.

Forme d’adjectif

première \pʁə.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de premier.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)

Nom commun

première \pʁə.mjɛʁ\ féminin

  1. Nom que l’on donne à la toute première représentation publique d’un spectacle, d’un film, d’une pièce de théâtre, etc, d'une opération chirurgicale, d'une ascension par une nouvelle voie, etc.
    • On ne savait pas encore la date exacte de la première. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 53)
  2. Chose faite pour la première fois dans un secteur d'activité, un domaine ou une zone géographique donnés.
    • Après plusieurs expertises médicales, le Conseil d'État requiert de cesser l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une première en France. — (Delphine de Mallevoüe, « Le rapporteur du Conseil d'État préconise de laisser mourir Vincent Lambert », Le Figaro, 20/06/2014)
    • Le Wifi gratuit dans les aéroports parisiens à partir de juillet. Une première en Europe, qui devrait bien faciliter la vie des voyageurs. — (Le Figaro, 19/06/2014)
    • Gage de ce nouveau goût, le logo « Matines » est désormais estampillé sur la coquille de chaque œuf, une première dans ce secteur, — (Keren Lentschner, « Matines bichonne ses poules pour vendre plus d’œufs ». Le Figaro économie, 14 mai 2014, page 1)
  3. (Par extension) Nom donné à tout événement qui ne s’était jusqu’alors jamais produit.
    • Quand l’homme a marché sur la Lune, c’était une première !
  4. (France) (Éducation) Avant-dernière classe du lycée, entre la seconde et la terminale, pour les adolescents de 16-17 ans.
    • (Par ellipse) masculin et féminin identiques Élève de cette classe.
      • Quels bouffons ! Les garçons de terminale que j’ai connus lors de soirées ne me parlent plus dans l’enceinte du lycée parce que je ne suis qu’une première — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 40)
      • Sans Roméo, monsieur Palanquin a peur que nous devions changer de pièce. Déjà qu’il a échoué à appliquer l’idée géniale de Raphaëlle : distribuer les Montaigu aux terminales, les Capulet aux premières — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 49)
  5. La première classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau.
    • Les deux hommes s’installèrent dans un wagon de première. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Voyager en première.
    • Donnez-moi une première pour Lyon.
    • Les premières, Les places de première classe
    • Prendre des premières.
  6. Premier palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses, première vitesse.
    • Débraie et passe la première.
  7. Ouvrière qualifiée tenant la fonction de contremaître dans un atelier de couture. Appelée aussi première main.
    • Il arrive qu’au bonheur, les « premières » sont les dernières. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
  8. Nom donné à différentes couches composant la semelle d’une chaussure.
    • Première de propreté, première de montage.

Forme d’adjectif

première \pʁə.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de premier.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)

Nom commun

première \pʁə.mjɛʁ\ féminin

  1. Nom que l’on donne à la toute première représentation publique d’un spectacle, d’un film, d’une pièce de théâtre, etc, d'une opération chirurgicale, d'une ascension par une nouvelle voie, etc.
    • On ne savait pas encore la date exacte de la première. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 53)
  2. Chose faite pour la première fois dans un secteur d'activité, un domaine ou une zone géographique donnés.
    • Après plusieurs expertises médicales, le Conseil d'État requiert de cesser l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une première en France. — (Delphine de Mallevoüe, « Le rapporteur du Conseil d'État préconise de laisser mourir Vincent Lambert », Le Figaro, 20/06/2014)
    • Le Wifi gratuit dans les aéroports parisiens à partir de juillet. Une première en Europe, qui devrait bien faciliter la vie des voyageurs. — (Le Figaro, 19/06/2014)
    • Gage de ce nouveau goût, le logo « Matines » est désormais estampillé sur la coquille de chaque œuf, une première dans ce secteur, — (Keren Lentschner, « Matines bichonne ses poules pour vendre plus d’œufs ». Le Figaro économie, 14 mai 2014, page 1)
  3. (Par extension) Nom donné à tout événement qui ne s’était jusqu’alors jamais produit.
    • Quand l’homme a marché sur la Lune, c’était une première !
  4. (France) (Éducation) Avant-dernière classe du lycée, entre la seconde et la terminale, pour les adolescents de 16-17 ans.
    • (Par ellipse) masculin et féminin identiques Élève de cette classe.
      • Quels bouffons ! Les garçons de terminale que j’ai connus lors de soirées ne me parlent plus dans l’enceinte du lycée parce que je ne suis qu’une première — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 40)
      • Sans Roméo, monsieur Palanquin a peur que nous devions changer de pièce. Déjà qu’il a échoué à appliquer l’idée géniale de Raphaëlle : distribuer les Montaigu aux terminales, les Capulet aux premières — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 49)
  5. La première classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau.
    • Les deux hommes s’installèrent dans un wagon de première. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Voyager en première.
    • Donnez-moi une première pour Lyon.
    • Les premières, Les places de première classe
    • Prendre des premières.
  6. Premier palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses, première vitesse.
    • Débraie et passe la première.
  7. Ouvrière qualifiée tenant la fonction de contremaître dans un atelier de couture. Appelée aussi première main.
    • Il arrive qu’au bonheur, les « premières » sont les dernières. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
  8. Nom donné à différentes couches composant la semelle d’une chaussure.
    • Première de propreté, première de montage.

Forme d’adjectif

première \pʁə.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de premier.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)

Nom commun

première \pʁə.mjɛʁ\ féminin

  1. Nom que l’on donne à la toute première représentation publique d’un spectacle, d’un film, d’une pièce de théâtre, etc, d'une opération chirurgicale, d'une ascension par une nouvelle voie, etc.
    • On ne savait pas encore la date exacte de la première. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 53)
  2. Chose faite pour la première fois dans un secteur d'activité, un domaine ou une zone géographique donnés.
    • Après plusieurs expertises médicales, le Conseil d'État requiert de cesser l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une première en France. — (Delphine de Mallevoüe, « Le rapporteur du Conseil d'État préconise de laisser mourir Vincent Lambert », Le Figaro, 20/06/2014)
    • Le Wifi gratuit dans les aéroports parisiens à partir de juillet. Une première en Europe, qui devrait bien faciliter la vie des voyageurs. — (Le Figaro, 19/06/2014)
    • Gage de ce nouveau goût, le logo « Matines » est désormais estampillé sur la coquille de chaque œuf, une première dans ce secteur, — (Keren Lentschner, « Matines bichonne ses poules pour vendre plus d’œufs ». Le Figaro économie, 14 mai 2014, page 1)
  3. (Par extension) Nom donné à tout événement qui ne s’était jusqu’alors jamais produit.
    • Quand l’homme a marché sur la Lune, c’était une première !
  4. (France) (Éducation) Avant-dernière classe du lycée, entre la seconde et la terminale, pour les adolescents de 16-17 ans.
    • (Par ellipse) masculin et féminin identiques Élève de cette classe.
      • Quels bouffons ! Les garçons de terminale que j’ai connus lors de soirées ne me parlent plus dans l’enceinte du lycée parce que je ne suis qu’une première — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 40)
      • Sans Roméo, monsieur Palanquin a peur que nous devions changer de pièce. Déjà qu’il a échoué à appliquer l’idée géniale de Raphaëlle : distribuer les Montaigu aux terminales, les Capulet aux premières — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 49)
  5. La première classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau.
    • Les deux hommes s’installèrent dans un wagon de première. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Voyager en première.
    • Donnez-moi une première pour Lyon.
    • Les premières, Les places de première classe
    • Prendre des premières.
  6. Premier palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses, première vitesse.
    • Débraie et passe la première.
  7. Ouvrière qualifiée tenant la fonction de contremaître dans un atelier de couture. Appelée aussi première main.
    • Il arrive qu’au bonheur, les « premières » sont les dernières. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
  8. Nom donné à différentes couches composant la semelle d’une chaussure.
    • Première de propreté, première de montage.

Forme d’adjectif

première \pʁə.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de premier.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)

Nom commun

première \pʁə.mjɛʁ\ féminin

  1. Nom que l’on donne à la toute première représentation publique d’un spectacle, d’un film, d’une pièce de théâtre, etc, d'une opération chirurgicale, d'une ascension par une nouvelle voie, etc.
    • On ne savait pas encore la date exacte de la première. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 53)
  2. Chose faite pour la première fois dans un secteur d'activité, un domaine ou une zone géographique donnés.
    • Après plusieurs expertises médicales, le Conseil d'État requiert de cesser l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une première en France. — (Delphine de Mallevoüe, « Le rapporteur du Conseil d'État préconise de laisser mourir Vincent Lambert », Le Figaro, 20/06/2014)
    • Le Wifi gratuit dans les aéroports parisiens à partir de juillet. Une première en Europe, qui devrait bien faciliter la vie des voyageurs. — (Le Figaro, 19/06/2014)
    • Gage de ce nouveau goût, le logo « Matines » est désormais estampillé sur la coquille de chaque œuf, une première dans ce secteur, — (Keren Lentschner, « Matines bichonne ses poules pour vendre plus d’œufs ». Le Figaro économie, 14 mai 2014, page 1)
  3. (Par extension) Nom donné à tout événement qui ne s’était jusqu’alors jamais produit.
    • Quand l’homme a marché sur la Lune, c’était une première !
  4. (France) (Éducation) Avant-dernière classe du lycée, entre la seconde et la terminale, pour les adolescents de 16-17 ans.
    • (Par ellipse) masculin et féminin identiques Élève de cette classe.
      • Quels bouffons ! Les garçons de terminale que j’ai connus lors de soirées ne me parlent plus dans l’enceinte du lycée parce que je ne suis qu’une première — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 40)
      • Sans Roméo, monsieur Palanquin a peur que nous devions changer de pièce. Déjà qu’il a échoué à appliquer l’idée géniale de Raphaëlle : distribuer les Montaigu aux terminales, les Capulet aux premières — (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 49)
  5. La première classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau.
    • Les deux hommes s’installèrent dans un wagon de première. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Voyager en première.
    • Donnez-moi une première pour Lyon.
    • Les premières, Les places de première classe
    • Prendre des premières.
  6. Premier palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses, première vitesse.
    • Débraie et passe la première.
  7. Ouvrière qualifiée tenant la fonction de contremaître dans un atelier de couture. Appelée aussi première main.
    • Il arrive qu’au bonheur, les « premières » sont les dernières. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
  8. Nom donné à différentes couches composant la semelle d’une chaussure.
    • Première de propreté, première de montage.

Forme d’adjectif

première \pʁə.mjɛʁ\

  1. Féminin singulier de premier.
    • C’est notre première bataille, mais nous ébauchons instinctivement tous les gestes et les pensées que nous aurons une fois guerriers. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PREMIER (pre-mié, miè-r' ; dans le XVIIe siècle, on prononçait prémier, DANGEAU, Gramm. p. XIX ; au XVIe siècle, on faisait sonner l'r, PALSGRAVE, p. 60) adj.
  • 1Qui précède les autres par rapport au temps, au lieu, à l'ordre. Or c'était un soliveau, De qui la gravité fit peur à la première [grenouille] Qui, de le voir s'aventurant, Osa bien quitter sa tanière, La Fontaine, Fabl. III, 4. La dernière chose qu'on trouve en faisant un ouvrage est de savoir celle qu'il faut mettre la première, Pascal, Pens. VII, 29, édit. HAVET. Il [Moïse] nous fait voir… le précepte divin donné à nos premiers parents ; …le premier homme justement puni dans tous ses enfants …la première promesse de la rédemption, Bossuet, Hist. I, 1. Caïn, le premier enfant d'Adam et d'ève, fait voir au monde naissant la première action tragique, Bossuet, ib. Nemrod, le premier guerrier et le premier conquérant, est appelé dans l'Écriture un fort chasseur, Bossuet, ib. I, 2. Le pape saint Grégoire a donné dès les premiers siècles cet éloge singulier à la couronne de France…, Bossuet, Reine d'Anglet. C'était [la révolution anglaise] un dégoût venu de tout ce qui a de l'autorité et une démangeaison d'innover sans fin, après qu'on en a vu le premier exemple, Bossuet, ib. J'ai pris sans étude et sans choix les premières paroles que j'ai trouvées dans l'Ecclésiaste, Bossuet, Duch. d'Orl. Le premier qui se rencontrait était le premier immolé, Fléchier, Hist de Théod. IV, 4. Enfin Malherbe vint, et le premier, en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence, Boileau, Art p. I. Vous le craignez [Hippolyte] ; osez l'accuser la première Du crime dont il peut vous charger aujourd'hui, Racine, Phédre, III, 3. Il se met le premier à table et à la première place, La Bruyère, V. Les premiers fidèles, Massillon, Mystères, Ferv. des prem. chr. Comparez-vous de bonne foi à ces premiers disciples, Massillon, ib. La première sainteté des chrétiens, Massillon, ib. Le premier moment de la vie Est le premier pas vers la mort, Rousseau J.-B. Odes, II, 13.

    Une première représentation, et, substantivement, une première, représentation d'une pièce qui vient pour la première fois sur le théâtre. Il ne manque pas une première.

    Au jeu, être premier, jouer en premier.

    La première femme d'un homme, c'est celle qu'il avait épousée en premières noces.

    Premiers juges, ceux dont les sentences sont susceptibles d'appel.

    Premier-né, voy. NÉ, n° 7.

    Le premier du mois, le premier de l'an, le premier jour du mois, de l'an.

  • 2Être le premier qui… avec le subjonctif. êtes-vous le premier homme qui ait été créé ? Sacy, Bible, Job, XV, 7. Les Égyptiens sont les premiers où l'on ait su les règles du gouvernement, Bossuet, Hist. III, 3. Le premier de tous les peuples où on voie des bibliothèques est celui d'Égypte, Bossuet, ib. III, 3.

    On met aussi l'indicatif. Notre mère ève est la première qui a péché, Bossuet, Sermons, 4e exh. aux ursul. de Meaux.

    Être des premiers à, être parmi ceux qui font quelque chose avant les autres. Me trahir de cette manière ! un coquin qui doit par cent raisons être le premier à cacher les choses que je lui confie, est le premier à les aller découvrir à mon père, Molière, Scapin, II, 4. L'avare, des premiers, rit du tableau fidèle D'un avare souvent formé sur son modèle, Boileau, Art p. III. J'ai été des premières à envoyer ma vaisselle : vous y perdrez plus que moi, Maintenon, Lett. au duc de Noailles, 9 juin 1709.

    On dit dans le même sens : être le premier. Votre science es, bien incertaine, et vous y êtes les premiers trompés, Hauteroche, Crisp. méd. II, 1.

    Tout le premier, le tout premier, voy. TOUT.

  • 3La cause première, Dieu.

    La matière première, la matière en général indépendamment de la forme.

  • 4 Terme d'industrie. Matières premières, toute matière sur laquelle s'exerce l'industrie.
  • 5 Terme de médecine. Les premières voies, l'estomac et les intestins.
  • 6Le premier venu, la première venue, celui, celle qui arrive le premier, la première.

    Par extension. Le premier venu, une personne quelconque.

    Prendre le premier venu, se servir du premier venu, employer la première personne qu'on rencontre.

    Confier son secret au premier venu, le confier sans discernement.

    Dans le même sens. Laridon [chien] négligé témoignait sa tendresse à l'objet le premier passant, La Fontaine, Fabl. VIII, 24.

    Premier se dit absolument en un sens tout à fait analogue. Impatient déjà de se laisser séduire Au premier imposteur armé pour me détruire, Corneille, Hér. I, 1. Et, l'achat fait, ma bague est la marque choisie Sur laquelle au premier il doit livrer Célie, Molière, l'Ét. II, 9.

    On dit dans le même sens : le beau premier. Un jour, un coq détourna Une perle qu'il donna Au beau premier lapidaire, La Fontaine, Fabl. I, 20. Cléopâtre et Cassandre [romans] Entre les beaux premiers doivent être rangés, La Fontaine, Ballade.

  • 7Au premier jour, dans peu de jours. La reine d'Angleterre et le prince de Galles, sa nourrice, et une remueuse uniquement seront ici au premier jour, Sévigné, 498.
  • 8Devant, en avant. Je l'ai fait passer le premier. La tête la première Me jeter du Pont-Neuf à bas dans la rivière, Régnier, Sat. VIII.
  • 9Le premier étage, l'étage qui est au-dessus du rez-de-chaussée, et, s'il y a un entre-sol, au-dessus de l'entre-sol.

    Substantivement, le premier, le premier étage. Le premier est occupé par des Anglais. Jamais au premier ; tenez-vous à l'office, Collin D'Harleville, Vieux célib. III, 9.

    Les premières loges, le premier rang de loges dans une salle de spectacle.

    S. f. pl. Les premières, même sens. Se placer aux premières.

    On dit aussi au singulier : louer une première.

    Les premières se dit encore des places de première classe en chemin de fer.

    Terme de marine. Le premier pont d'un vaisseau est celui de sa batterie basse, qui s'appelle aussi sa première batterie ; c'est, en général, le pont qui est au-dessus de l'étage ou du local appelé entre-pont.

  • 10Premier marque le rang, l'excellence, en parlant des personnes. Eux, qui pour gouverner sont les premiers des hommes, Corneille, Nicom. v. 1. Mon cœur est sensiblement touché de recevoir ces marques d'amitié de la première personne de son sexe et de son siècle, Voltaire, Lett. Mme du Bocage, 19 sept. 1764. Je pourrais, il est vrai, mendier son appui, Et, son premier esclave, être tyran sous lui, Voltaire, Brutus, II, 2. Il [Voltaire] est resté seul avec un jésuite nommé le P. Adam qui n'est pas, à ce qu'il dit, le premier homme du monde, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 15 avr. 1768.

    Substantivement. M'ont rendu le premier et de Rome et du monde, Corneille, Pomp. IV, 3. Un seigneur éminent en richesse, en puissance, Enfin de votre empire après vous le premier, Racine, Esth. II, 5. Les premiers du sénat nous trahissent peut-être, Voltaire, Catilina, I, 6. Chacun dans son état veut être le premier, Al. Duval, Man. des grand. III, 8.

    Il se dit des choses dans un sens analogue. L'agriculture est la première des industries. L'or est le premier des métaux. Il [Charles II] lui vit remplir [à sa sœur Henriette] avec joie la seconde place de France, que la dignité d'un si grand royaume peut mettre en comparaison avec les premières du reste du monde, Bossuet, Duch. d'Orl. Venez contempler dans la première place du monde la rare et majestueuse beauté d'une vertu…, Bossuet, Mar.-Thér. Le premier mérite auprès des hommes n'est pas d'être bon, c'est de leur être utile ou agréable, D'Alembert, Éloges, Despréaux.

  • 11Indispensable, nécessaire. La première loi de l'État est le bonheur des peuples. Les premiers besoins, les premières nécessités de la vie. Des choses de premier besoin, Raynal, Hist. phil. IX, 11.
  • 12Qui avait existé auparavant. Rétablir les choses dans leur premier état. S'il [le père de famille] dit en parlant du prodigue : qu'on lui rende sa première robe, Bossuet, Mar.-Thér. Mais enfin rappelant son audace première, Boileau, Lutr. II. Il a repris pour vous sa tendresse première, Racine, Bérén. I, 4. Je pensai… Que, mes sens reprenant leur première vigueur, L'amour achèverait de sortir de mon cœur, Racine, Andr. I, 1. De vastes forêts sont transportées à plusieurs milles de leur situation première, Raynal, Hist. phil. XIV, 25.
  • 13Qui n'est qu'en ébauche, en commencement. Ce n'est qu'une première idée. Le premier trait d'un tableau.

    La première idée est l'idée qui se présente la première et qui, par cela même, est une ébauche. L'idée première a un sens tout autre.

    Idée première, idée qui sert de fondement aux autres. Il faut commencer par l'idée première qui a dû produire toutes les autres, Condillac, Art de pens. II, 6. Le champ de l'invention a ses limites ; et, depuis le temps qu'on écrit, presque toutes les idées premières ont été saisies, et bien ou mal exprimées, Marmontel, Œuv. t. IX, p. 263.

  • 14Titre d'honneur attaché à certaines charges. Le premier ministre. Le premier médecin de l'empereur. Le premier gentilhomme de la chambre.

    Le premier président, le président en chef des cours souveraines. Bellièvre avait dans ce temps-là des vues sur la première présidence, Retz, IV, 266.

    Fig. Que Bâville me semble aimable, Quand des magistrats le plus grand Permet que Bacchus à sa table Soit notre premier président ! Boileau, Chanson.

    En premier, se dit du premier degré dans certains grades qui en ont plusieurs. Capitaine en premier. Je ne partirai de Thionville que quand je me trouverai lieutenant en premier, Courier, Lett. I, 10.

    Monsieur le premier, se disait, dans l'ancienne cour, du premier écuyer de la petite écurie de la maison du roi, par opposition à monsieur le grand, qui était le premier écuyer de la grande écurie. Comme nous étions le plus en train, nous avons vu apparaître M. le premier [Beringhen] avec son grand deuil ; nous sommes tombés morts : pour moi, c'était de honte que j'étais morte ; car vous saurez que je n'ai rien dit à ce Caton sur la mort de sa femme, Sévigné, 292.

  • 15 Terme d'arithmétique. Nombre premier, nombre qui ne peut être divisé que par l'unité ou par lui-même.

    Nombres premiers entre eux, nombres qui n'ont aucun diviseur commun. Ces nombres [4 et 8] ne sont pas nombres premiers entre eux, Descartes, Mus. du nombre.

    Terme de géométrie. Figures premières, celles qui ne peuvent se diviser en figures plus simples. Le triangle et la pyramide sont des figures premières.

  • 16Les premiers, les seconds se dit pour ceux-ci, ceux-là, les uns, les autres.
  • 17Premières couleurs, sorte d'émeraudes qui se vendent au marc.
  • 18 S. m. Terme de théâtre. Jeune premier, celui qui joue l'emploi des amoureux. Attention ! j'entends notre jeune premier ; Son asthme le trahit du bas de l'escalier, Delavigne, les Comédiens, I, 7.
  • 19 Terme de jeu de paume. Un des endroits de la galerie ; il y a deux premiers dans chaque galerie, l'un plus près de la porte, l'autre de la corde.
  • 20Dans les charades, le premier, le premier mot simple, qui entre dans le mot composé, sujet de la charade. Mon premier, mon second ou mon dernier et mon tout.
  • 21 Terme de musique militaire. Nom d'une batterie de caisse, la même que celle que l'on désigne par l'expression battre aux champs. Battre un premier.
  • 22 Terme de journalisme. Premier-Paris, article qui, dans les journaux, est en tête des articles, et qui est d'ordinaire consacré à la politique. Un grand premier-Paris contenant des réflexions sur la situation. Des premiers-Paris.
  • 23 S. f. Terme de typographie. La première, la première épreuve d'un imprimé. Lire une première. Une feuille en première, en seconde, en troisième.

    Côté de première, forme ou côté d'une feuille où se trouve la première page.

  • 24Adverbialement, premier, d'abord. Las ! voici bien l'endroit où premier je la vis, Régnier, Plainte. Peste soit qui premier trouva l'invention De s'affliger l'esprit de cette vision ! Molière, Sgan. 17.

    Cette locution a vieilli ; cependant, employée à propos, elle pourrait encore trouver sa place.

  • 25 Terme de marine. Carguez sous le vent, premier ! c'est-à-dire en commençant par là.
  • 26Premier que, conj. Auparavant, ou avant que (locution vieillie). Premier que d'avoir mal ils trouvent le remède, Et devant le combat ont les palmes au front, Malherbe, I, 4. Il ne doit pas demander l'embonpoint premier que la guérison, Guez de Balzac, Disc. à la rég. Et là, premier que lui, si nous faisons la prise, Il aura fait pour nous les frais de l'entreprise, Molière, l'Ét. III, 7.

PROVERBES

Il vaut mieux être le premier de sa race que le dernier, c'est-à-dire il vaut mieux n'avoir pas de naissance, et se faire distinguer par son mérite.

Il est étourdi comme le premier coup de matines, il est très étourdi.

Le premier venu engrène, c'est-à-dire il ne faut pas se laisser devancer, vu que, quand il y a presse au moulin, le meunier met d'abord sous la meule le blé qui lui a été apporté le premier.

Il y a cent personnes sans compter le premier, se dit pour désigner un grand nombre de personnes, une grande affluence.

HISTORIQUE

XIe s. Jà ne verrat passer cest premier meis, Ch. de Rol. VI. Ferez i, Franc [frappez-y, Francs] ; nostre est li premers colps, ib. XCIV. De Franceis sont les premeres escheles [escadrons], ib. CCXVI.

XIIe s. Se [je] seüsse de premiers [tout d'abord] à l'emprendre, Que li congiés me tourmentast ainsi…, Couci, XXIV. Et cil qui tint de France premiers la region Ot à nom Clodoïs…, Sax. III.

XIIIe s. Et cil de la ville les douterent mains [moins] qu'il n'avoient fait premiers, Villehardouin, CIV. Tout premiers [tout d'abord], se Dleu ce donne que vos en son heritage le puissiés remettre, il metra tout l'empire de Constantinoble à l'obedience de Rome, Villehardouin, LI. C'est la premiere chose que je vous ai rovée [demandée], Berte, XVI. Maudis soit qui premiers l'amena au regné, ib. LXXXI. Les secundes letres ne valent, se eles ne font mencion des premieres, Liv. de just. 14.

XIVe s. L'une est naturelment premiere de l'autre, Oresme, Eth. VI, 10.

XVe s. Le comte de Hainaut avoit si pris au cœur cette guerre, combien que de premier il en fust moult froid, que…, Froissart, I, I, 128. Le roi [anglois] issit de son vaissel, et, du premier pied qu'il mit à terre, il chey si rudement que le sang lui vola hors du nez, Froissart, I, I, 266. Les premiers vont devant, Petit Jehan de Saintré, p. 316. dans LACURNE. Et y entrerent ceulx-là premiers que nous, Commines, Il, 13. D'aucuns qui avoient premier loué le voyage le blasmoient, Commines, VII, 7.

XVIe s. Christ a premier souffert que d'entrer en la gloire qui lui estoit destinée, Calvin, Instit. 653. Deux choses en furent cause : en premier le champ sterile…, Montaigne, I, 195. J'ay soustenu les premiers personnages ez tragedies latines de…, Montaigne, I, 198. Il l'escrivit en sa premiere jeunesse, Montaigne, I, 206. Pense donc trois fois, premier que dire à autruy : Tu es un heretique, Lanoue, 70. [Cette somme] n'est pour un roy que quatre parties perdues à la paume, ou un malheur de deux heures au jeu de premiere, Lanoue, 281. Pirithous, tendant le premier la main à Theseus, luy dit, Amyot, Thés. 38. Il est bien malaisé de sçavoir la premiere origine et cause primitive de ceste guerre, Amyot, Péric. 59. Ilz respondirent que, si les Volsques prenoient leurs armes les premiers, les Romains les poseroient les derniers, Amyot, Cor. 41. La chose publique ne pouvoit desja plus retenir celle purité de son austerité premiere, Amyot, Caton, 7. Quant à moy, j'aimerois mieux estre icy le premier, que le second à Rome, Amyot, César, 13. Qui premier prend ne s'en repent, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PREMIER, adj. (Gramm.) Ce mot s’applique dans un grand nombre de cas différens. On dit de celui qui se présente avant tous les autres dans un compte à faire, qu’il est le premier ; dans un lieu, qu’il occupe la premiere place : dans un ordre de choses distinguées par des attributs, qu’il est le premier ; dans le tems, &c. Voyez les articles suivans.

Premier, (Géom.) On appelle figures premieres, en Géométrie, celles qui ne peuvent être divisées en d’autres figures plus simples qu’elles. Voyez Figure. Tels sont le triangle parmi les figures planes, & la pyramide parmi les solides ; car toutes les figures planes sont composées de triangles, & toutes les solides sont composées de pyramides.

Les nombres premiers ou simples sont ceux qui n’ont point d’autres diviseurs qu’eux-mêmes, ou que l’unité ; ainsi 3 est un nombre premier, parce qu’il n’est divisible exactement que par lui-même, ou par 1. Le nombre 5 est aussi un nombre premier, &c.

Quand on compare un nombre à un autre, & que ces deux nombres n’ont aucun commun diviseur différent de l’unité, on les appelle nombres premiers entr’eux ; ainsi 4 & 9 sont des nombres premiers entr’eux, parce qu’il n’y a aucun diviseur de 9 qui le soit aussi de 4 ; par où vous voyez que des nombres premiers entr’eux peuvent fort bien n’être pas des nombres premiers, puisque 4 & 9 considérés séparément, ont des diviseurs différens de l’unité ; mais des nombres premiers sont nécessairement premiers entr’eux.

Pour trouver la suite des nombres premiers, il n’y a qu’à parcourir tous les nombres depuis 1 jusqu’à l’infini ; examiner ceux qui n’ont point d’autre diviseur que l’unité ou qu’eux-mêmes, les ranger par ordre, & l’on aura par ce moyen autant de nombres premiers que l’on voudra.

Par le moyen des nombres premiers on trouvera facilement tous les diviseurs simples ou premiers d’un nombre quelconque, tel que 5250 ; pour cela il n’y aura qu’à diviser d’abord le nombre proposé par 2, premier des nombres simples, & l’on aura 2625 pour quotient, qui n’est plus divisible par 2 ; essayant donc de le diviser par 3, le second des nombres simples, on aura 875 au quotient qui n’est pas divisible par 3 ; on le divisera donc par 5, & l’on aura 175, que l’on continuera à diviser par 5 ; ce qui produira 35 au quotient, que l’on divisera encore par 5 pour avoir 7 au quotient, qui est un nombre simple ou premier ; ainsi tous les diviseurs simples ou premiers du nombre 5252 sont 2, 3, 5, 5, 5, 7. Voyez la science du calcul du pere Reyneau, & les leçons de mathématiques de M. Privat de Molieres. (E)

A l’occasion des nombres premiers, nous insérerons, à la fin de ce volume, une table qui nous paroît assez bien entendue, & qui est tirée d’un livre anglois d’algebre assez ancien & assez peu connu ; cette table donne le premier & le plus simple diviseur de chaque nombre depuis 1 jusqu’à 100000 ; on voit bien que les nombres pairs en doivent être exclus, puisque ces nombres sont déja divisibles par 2. On voit au premier rang horisontal de la table les deux ou trois premiers chiffres à droite du nombre proposé, & au premier rang vertical les deux derniers chiffres du même nombre. Supposons, par exemple, qu’on veuille savoir si 41009 est un nombre premier, je cherche au haut d’une des tables le chiffre 410 dans le premier rang horisontal, & ensuite les chiffres 09 dans le premier rang vertical de la même table, & je trouve au-dessous de 410 & vis-à-vis 09 le nombre 23 qui m’indique que 23 divise exactement 41009 ; en effet, le quotient est 1783, que je trouve à la premiere table & par la même méthode, être un nombre premier ; ce qui est indiqué par un p qui se trouve dans cette table au-dessous de 17 & vis-à-vis 83. En voilà assez pour faire connoître l’usage de cette table.

Si le nombre proposé a moins de quatre chiffres, on le trouvera à la premiere table ; & s’il n’a qu’un ou deux chiffres, il se trouve à la premiere colonne verticale de cette table & à côté la lettre p, ou le plus petit divisieur, selon que le nombre est premier ou non.

Premier mobile, dans l’Astronomie de Ptolomée, signifie la neuvieme ou la plus grande sphere des cieux, dont le centre est celui du monde, & en comparaison de laquelle la terre n’est qu’un point.

Les sectateurs de Ptolomée prétendent que le premier mobile contient toutes les autres spheres au-dedans de lui, & qu’il leur donne du mouvement en tournant lui-même, & les faisant tourner toutes, & achever leur révolution en 24 heures. Les autres orbes particuliers sont destinés à produire les différens autres mouvemens que l’on observe dans les corps célestes, & pour chacun desquels il a fallu, pour ainsi dire, imaginer un orbe mobile particulier. L’Astronomie est aujourd’hui délivrée de tout ce fatras d’orbes mobiles depuis le système de Copernic, qui explique heureusement les phénomenes célestes par le mouvement de la terre. (O)

Premier, planetes premieres, (Astron.) se dit des planetes qui tournent au-tour du Soleil. Voyez Planete. Ces planetes sont Saturne, Jupiter, Mars, la Terre, Vénus & Mercure. On les appelle ainsi pour les distinguer des planetes secondaires ou satellites. Voyez Secondaire & Satellite.

Il y a des auteurs qui n’accordent le nom de premieres planetes qu’aux planetes supérieures ; savoir, Saturne, Jupiter & Mars ; mais sur quel fondement ?

Premier, premier vertical, (Astron.) est le cercle vertical qui passe par les poles du méridien ; c’est-à dire, c’est un grand cercle qui passe par le zénith & le nadir, & qui est perpendiculaire au plan du méridien. Voyez Vertical, Zénith & Nadir.

Premiers verticaux, en terme de Gnomonique, ou cadrans premiers verticaux, sont ceux qui sont projettés sur le plan du premier vertical, ou sur des plans qui lui sont paralleles. Voyez Cadran.

Ces cadrans sont ceux que nous appellons cadrans directs, ou cadrans au nord & au sud. Un cadran, tel que ceux dont nous parlons, s’il est tourné au midi, regardera le pole austral, & par conséquent le stile (dont l’angle avec le plan doit être le complément de la latitude du lieu), ou, ce qui revient au même, qui doit être parallele à l’axe de la terre, aura sa pointe tournée en-bas sur le plan de ce cadran.

Les cadrans qui sont directement au nord, ont le sud par-derriere. Ainsi il ne faut, pour avoir un cadran au nord, que tracer un cadran au sud, & le retournant de l’autre côté, en omettant les heures inutiles entre 5 & 7, & entre 4 8 ; seulement il faut observer que le stile doit être incliné de bas en haut, & tourner sa pointe vers le pole du nord. Voyez Cadran. (O)

Premier, (Critiq. sacrée.) primus, πρῶτος ; ce mot signifie dans l’Ecriture, le premier à l’égard du tems, V. Reg. j. 4. Il dénote 2°. celui qui donne l’exemple aux autres : manus etiam magistrorum fuit in hac primâ transgressione, I. Esdras, ix. 2. les magistrats donnoient les premiers le mauvais exemple. 3°. Ce qui est le plus éminent en prix : sume aromata primæ myrrhæ, Exod. xxx. 33. prenez des parfums de la myrrhe la plus excellente. 4°. Pour l’ordre & le rang : voici le nom des douze Apôtres ; le premier est Simon, Matt. x. 12. πρῶτος est mis ici pour πρότερος, le premier, non en dignité, mais en ordre, en rang, qui est vraissemblablement fondé sur l’âge ou sur la vocation. C’est ainsi qu’il est dit dans l’Ecclésiastique, cessez le premier de manger, prior, comme l’a rendu l’interprete latin. 6°. Premier, signifie le principal, le plus grand, I. Tim. j. 15. Il veut dire aussi premierement ; Alexander qui primus regnavit in Græciâ, I. Marc. j. 1. Alexandre qui regna premierement dans la Grece. 7°. Il se prend encore pour avant que : hæc descriptio prima facta est à præside Syriæ Cyrino, Luc ij. 2. ce dénombrement se fit avant que Cyrénus fût gouverneur de Syrie ; car on sait certainement qu’il ne l’étoit point sous le regne d’Hérode. (D. J.)

Premier, primus, (Hist. mod.) se dit de ce qui n’est précédé d’aucun autre en ordre, en dignité ou en degré parmi différentes choses de la même espece, ou d’une espece semblable.

Ainsi l’on dit premier ministre, premier mobile, le premier maréchal de France, le premier capitaine d’un régiment.

Premier se dit aussi de celui qui précede d’autres êtres de la même espece, mais qui n’ont pas existé en même tems. Ainsi nous disons que Jules-César fut le premier des empereurs romains. Guillaume le conquérant le premier des rois normands.

Premier se dit aussi quelquefois par ordre de priorité, seulement sans marquer de prééminence ; on dit en ce sens que l’électeur de Mayence est le premier des électeurs, qui sont au reste fort indépendans de lui. C’est ce qu’on appelle premier entre égaux, primus inter pares.

Premier, (Hist. mod.) c’est ainsi que l’on nomme dans l’université de Louvain, un jeune homme qui, après avoir étudié la Logique dans un des colleges, soutient un examen devant plusieurs docteurs de cette université, & resout un certain nombre de questions relatives à la dialectique, qui lui sont proposées. Celui qui se trouve en état de resoudre le plus de ces questions, obtient le titre de primus ou de premier ; cet acte se passe avec beaucoup de solemnité ; toutes les villes des Pays-Bas, qui envoient leur jeunesse étudier à Louvain, tiennent à grand honneur, lorsque c’est un de leurs citoyens qui a été déclaré premier ; communément à son retour dans sa patrie, on lui fait une reception aussi pompeuse que pourroit être celle d’un ambassadeur ; toute la ville célebre cet événement fortuné. Ceux qui se destinent à l’état ecclésiastique sont ordinairement très-assurés d’obtenir des bénéfices, des dignités, & même des évêchés par la suite lorsqu’ils ont été premiers de Louvain. On sent que rien n’est plus propre à encourager la jeunesse que ces sortes de distinctions ; il seroit à souhaiter qu’elles eussent lieu dans tous les pays où les sciences sont cultivées ; seulement on pourroit tourner l’esprit des jeunes gens vers des objets plus utiles & plus intéressans que ne sont des problèmes de dialectique.

Premier, s. m. (terme de jeu de Paume.) c’est un des endroits de la galerie des jeux de paume. Il y a deux premiers dans chaque galerie d’un jeu de paume. L’un de ces premiers est le plus près de la porte, & l’autre de la corde.

Premier-né, s. m. (Théolog.) terme qui a différentes significations dans l’Ecriture, où il se prend quelquefois pour ce qui est le premier, le plus distingué en chaque chose. Ainsi Jesus-Christ est appellé dans S. Paul, le premier-né de toute créature, & dans l’Apocalypse, le premier-né d’entre les morts ; c’est-à-dire, engendré du Pere avant qu’aucune créature eût été produite, & le premier qui soit ressuscité par sa propre vertu. Ainsi dans Isaïe, primogeniti pauperum marquent les plus malheureux d’entre les pauvres ; & dans Job, primogenita mors, la plus terrible de toutes les morts.

Mais le nom de premier-né se prend plus proprement pour ce qui naît ou ce qui provient pour la premiere fois des hommes, des animaux, des arbres, des plantes, &c.

Depuis que Dieu eut fait mourir par l’épée de l’ange exterminateur tous les premiers-nés des Egyptiens, & qu’il en eut préservé ceux des Israélites, il ordonna que tous les premiers-nés de ceux-ci, tant des hommes que des animaux domestiques & de service, lui fussent consacrés, Exod. xiij. Il n’y avoit que les enfans mâles qui fussent soumis à cette loi. Si le premier enfant d’une femme étoit une fille, le pere n’étoit obligé à rien, ni pour elle, ni pour tous les autres enfans même mâles qui suivoient ; & si un homme avoit plusieurs femmes, il étoit obligé d’offrir au Seigneur les premiers-nés de chacune d’elles. Ces enfans premiers-nés étoient offerts au temple, & leurs parens les rachetoient pour la somme de cinq sicles. Voyez Sicle.

Si c’étoit un animal pur, comme un veau, un agneau, &c. on devoit l’offrir au temple, mais on ne pouvoit pas le racheter ; on le tuoit ; on répandoit son sang au-tour de l’autel ; on brûloit les graisses sur le feu de l’autel, & la chair étoit pour les prêtres. Mais on rachetoit ou l’on tuoit les premiers-nés des animaux impurs, comme l’âne, le cheval, &c. Quelques commentateurs prétendent qu’on tuoit les premiers-nés des chiens, mais qu’on n’en donnoit rien aux prêtres parce qu’on n’en faisoit aucun trafic.

A l’égard des premiers fruits des arbres, les trois premieres années le fruit étoit censé impur ; la quatrieme année tout le fruit étoit au Seigneur, le propriétaire n’avoit droit de les cueillir pour lui que la cinquieme année.

Quelques-uns prétendent que Jesus-Christ n’étoit pas soumis à la loi de Moïse, qui porte, omne masculinum adaperiens vulvam, parce qu’il vint au monde sans rompre les sceaux de la virginité de sa mere. D’autres veulent qu’il y fut soumis parce que les paroles de la loi sont équivalentes à celles-ci, omne masculinum primogenitum. D’autres prétendent que les paroles de Moïse, dans un sens prophétique, ne regardoient que Jesus-Christ, qui par sa naissance a ouvert le sein de Marie ; au lieu que dans la naissance des autres hommes, omnium mulierum, non partus infantis, sed viri coitus vulvam reserit, dit Origene, homel. xjv. in Luc.

Voici les cérémonies que les Juifs modernes observent pour le rachat de leurs premiers-nés. Si c’est une fille, il n’y a aucune cérémonie particuliere ; mais si c’est un garçon, quand l’enfant a trente jours accomplis, on mande un des descendans d’Aaron, celui qui plaît le plus au pere ; & plusieurs personnes s’étant rendues dans la maison, le pere apporte dans une tasse ou dans un bassin beaucoup d’or & d’argent, puis on met l’enfant entre les mains du prêtre, qui demande tout haut à la mere si ce garçon est à elle. Elle répond qu’oui. Il ajoute, n’avez-vous jamais eu d’autre enfant, soit mâle ou femelle, ou même d’avorton, ou de fausse couche ? Elle répond, non. Cela étant, dit le sacrificateur, cet enfant, comme premier-né, m’appartient. Puis se tournant du côté du pere, il dit : Si vous en avez envie, il faut que vous le rachetiez. Cet or & cet argent, répond le pere, ne vous sont présentés que pour cela. Le sacrificateur répond : vous voulez donc le racheter ? Oui, je le veux, répond le pere. Alors le sacrificateur se tournant vers l’assemblée dit : cet enfant, comme premier-né, est donc à moi, suivant cette loi : rachetez celui qui est âgé d’un mois pour cinq sicles d’argent, &c. mais je me contente de ceci en échange. En achevant ces paroles, il prend deux écus d’or ou environ, plus ou moins, selon sa volonté ; & après cela il rend l’enfant au pere & à la mere. Ce jour-là est un jour de réjouissance dans la famille. Si le pere ou la mere sont de la race des sacrificateurs, ou des lévites, ils ne rachetent point leur fils. Léon de Modene, Cérémon. des Juifs, part. IV. ch. ix.

Il y avoit aussi chez les anciens Hébreux une autre sorte de premiers-nés, que l’on amenoit au temple pour en faire des repas de charité. Il en est parlé au Deutéronome, ch. xij. v. 17. & 18. & ch. xv. v. 19. On les appelloit autrement prémices. Voyez Prémices. Calmet, Dictionn. de la Bible, tome III. p. 264.

Les premiers-nés des hommes chez les Hébreux, comme parmi toutes les autres nations, avoient des privileges particuliers ; & comme parmi eux la polygamie étoit en usage, il étoit important de fixer ces droits. Voici ce que Moïse en ordonne, Deutéronome, xxi. v. 12. Si un homme a deux femmes dont il aime l’une & n’aime pas l’autre, & que ces deux femmes ayent eu des enfans de lui, & que le fils de celle qu’il n’aime pas soit l’aîné, lorsqu’il voudra partager son bien entre les enfans, il ne pourra donner au fils de celle qu’il aime les droits de premier-né, ni le préférer au fils de celle qu’il n’aime pas. Mais si le fils de celle qu’il n’aime pas est l’aîné, il le reconnoîtra pour tel, & lui donnera une double portion dans tout ce qu’il possede. Voilà d’abord ce qui étoit statué pour reconnoître & constater le droit de primogéniture ou d’aînesse.

Les privileges des premiers-nés consistoient premierement au droit de sacerdoce, qui avant la loi, étoit attaché à l’aîné de la famille. Secondement en ce qu’il avoit la double portion entre ses freres.

Le droit de sacerdoce n’appartient proprement à l’aîné, à l’exclusion de ses freres, que quand les freres demeuroient ensemble dans un même lieu & dans une même famille ; car dès que les freres étoient séparés, & faisoient famille à part, chacun devenoit le chef & le prêtre de sa maison.

Quant au double lot, on l’explique de deux manieres. Les uns croient qu’on donnoit à l’aîné la moitié de toute la succession, & que l’autre moitié se partageoit par parties égales aux autres freres. Mais les rabbins enseignent au contraire que le premier-né prenoit le double lot de chacun de ses freres. Ainsi si un pere avoit laissé six fils, on faisoit sept portions égales, l’aîné en avoit deux, & chacun de ses freres en avoit une. Si l’aîné étoit mort, & avoit laissé des enfans, son droit passoit à ses enfans & à ses héritiers. Les filles n’avoient nulle part à ces privileges, quand même elles auroient été les aînées de leurs freres ou de leurs sœurs. On trouve dans l’Ecriture quelques faits qui dérogent à ces lois générales ; par exemple, Isaac transporta le droit de premier-né d’Esaii à Jacob ; Jacob le transporta de Ruben à Joseph, & David d’Adonias à Salomon. Mais ces événemens arriverent par une providence particuliere, & par une révélation de Dieu. Calmet, Dictionn. de la Bible tome III. pag. 265.

Premier-occupant, droit du, (Droit naturel.) maniere d’acquérir la propriété des biens qui n’appartiennent à personne.

Les hommes sont convenus entr’eux que toutes choses qui n’étoient point entrées dans le premier partage, & qui se trouvoient inconnues, seroient laissées à celui qui s’en empareroit avant tout autre, soit par prise de possession, soit autrement, ensorte que par ce moyen il acquéreroit légitimement la propriété de ces sortes de choses.

Ce qui fonde le droit du premier-occupant dans le cas dont il s’agit ici, c’est qu’il a donné à connoître avant tout autre le dessein qu’il avoit de s’emparer de telle ou telle chose, étant à portée de le faire. Si donc il témoigne son intention par quelque acte significatif, comme par un acte corporel, par une marque faite à certaines choses, &c. ou si les autres ont manifestement renoncé en sa faveur au droit qu’ils avoient aussi-bien que lui sur une chose, il peut alors acquérir la propriété originaire de cette chose, sans aucune prise de possession actuelle.

C’est ainsi que l’on se rend maître des pays déserts que personne ne s’étoit encore appropriés ; car ils commencent à appartenir au premier qui y met le pié avec intention de les posséder, & qui pour cet effet les cultive, & y plante ou y établit des bornes par lesquelles il distingue ce dont il veut s’emparer d’avec ce qu’il veut laisser en commun. Que si plusieurs à-la-fois s’emparent de certaines contrées, l’expédient le plus ordinaire est d’assigner à chacun une certaine portion de terre, après quoi on regarde celles qui restent comme appartenant à tout le corps.

On acquiert aussi par droit de premier-occupant, les bêtes sauvages, les oiseaux, les poissons de la mer, des rivieres, des lacs ou des étangs, & les perles ou autres choses semblables que la mer jette sur le rivage en certains endroits ; bien entendu que le souverain n’ait pas expressément défendu aux particuliers de prendre ces sortes de choses.

En effet, le chef de l’état est censé de s’être emparé de toutes les choses mobilieres qui se trouvent dans l’enceinte de ses terres, lorsqu’il ne les donne pas à d’autres ; si donc il ne témoigne pas qu’il veut laisser ces sortes de biens en communauté, ils lui appartiennent véritablement autant que leur constitution naturelle le permet. Je dis autant que leur constitution naturelle le permet, car les bêtes sauvages, par exemple, qui sont dans les forêts du pays, peuvent passer dans les forêts d’un autre état, où l’on n’a pas droit de les aller réclamer : mais il ne s’ensuit point de-là qu’elles n’appartinssent pas auparavant au maître des forêts qu’elles ont quitté. Le droit de propriété que celui-ci avoit n’en étoit pas moins réel pour être chancelant & sujet à s’évanouir : il en est ici comme des rivieres. L’eau qui coule chaque jour dans nos campagnes est nôtre, quoiqu’elle s’enfuie incessamment pour passer sur les terres d’autrui d’où elle ne reviendra plus.

Enfin on peut acquérir par droit de premier-occupant une chose qui a déja eu un autre maître, pourvû que le droit de celui-ci ait été entierement éteint, comme quand le proprietaire d’une chose l’a jettée ou abandonnée avec un dessein formel & suffisamment manifesté de ne plus la tenir pour sienne ; ou lorsque l’ayant perdue malgré lui, il la regarde ensuite comme ne lui appartenant plus, & ne pense point à la recouvrer.

Il faut rapporter à ceci, ce qu’on appelle un trésor, c’est-à-dire un argent dont on ignore le maître, car il est au premier qui le trouve, à-moins que les lois civiles en disposent autrement. Ce trésor devroit encore appartenir au premier qui le découvre, quand même il l’auroit trouvé dans le fond d’autrui ; car ce n’est pas un accessoire du fonds, comme les métaux, les minéraux & autres choses semblables qui y sont censées attachées, & dont, à cause de cela, le propriétaire du fonds peut être regardé comme en possession.

Il y a des excellentes notes de M. Barbeyrac sur cette matiere dans son édition de Puffendorf ; voyez-les. (D. J.)

Premier-pris, terme de Lansquenet, c’est le coupeur dont celui qui tient la main amene le premier la carte. Celui qui est ainsi pris le premier, est obligé d’arroser tous les autres coupeurs, c’est-à-dire de leur payer à chacun autant que vaut le fond du jeu. Le grand usage de prononcer le mot de premier-pris en a fait un substantif ; quand on voit un homme triste, pâle & défait, on dit en proverbe tiré du lansquenet, qu’il a l’air d’un premier-pris. Acad. des jeux.

Premieres-couleurs, (Joaillerie.) sortes d’émeraudes qui se vendent au marc ; c’est ce qu’on appelle plus ordinairement negres-cartes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « premier »

(Date à préciser) Du latin primarius. Primaire est la forme savante de premier lequel est l’évolution naturelle du latin primarius. Ce mot dénote une supplétion car son étymologie est distincte de celle de un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, prumi ; bourguig. premey ; provenç. primer, primier ; espagn. primero ; portug. primeiro ; ital. primiero ; du lat. primarius, dérivé de primus (voy. PRIME 1), qui a donné dans le Berry preu, preume, prime ; dans certains jeux d'enfants, être le preu, être le premier entrant ; et dans l'italien primo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « premier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
premier prœmje

Citations contenant le mot « premier »

  • "Se souvenir", voilà le premier pas vers "comprendre". De Arnold Schoenberg
  • Le premier gouvernement à contester, c'est sa mère. De Guy Bedos
  • Où la femme règne, le diable est premier ministre. De Proverbe allemand
  • Le dernier de nos désirs est généralement le premier comblé. De Anonyme
  • Le théâtre est le premier et le dernier des métiers. De Voltaire
  • Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. De Patin
  • La Création fut le premier acte de sabotage. De Emil Michel Cioran
  • La première plainte criminelle visant la gestion de la crise sanitaire a été déposée, le 24 juillet, au tribunal judiciaire de Paris par vingt-huit proches de victimes décédées du SARS-CoV-2 et l’association Coronavictimes. Le Monde.fr, Covid-19 : première plainte criminelle pour « délaissement » de personnes vulnérables
  • Beaucoup de premiers seront derniers, et de derniers seront premiers. , Évangile selon saint Matthieu, XIX, 30
  • Le superflu est le premier des besoins. De Gustave Flaubert
  • Sois toujours le premier à dire bonjour. De H. Jackson Brown
  • Le premier pas est le dernier pas. De Jiddu Krishnamurti / L'éveil de l'intelligence
  • Adam n'a pas été seulement le premier homme. Il a été le premier cocu. De François Cavanna
  • Le premier devin fut le premier fripon qui rencontra un imbécile. De Voltaire
  • L’éternité, qu’est-elle donc, sinon le premier instant sans fin d’un premier amour ? De Oskar Wadyslaw de Lubicz Milosz / Les Arcanes
  • L’emprunt est le premier-né de la pauvreté. De Proverbe peul
  • Qui succèdera à Clémence Botino ? Alors que les élections régionales débutent généralement en juin à Tahiti, la pandémie de coronavirus a forcé l'organisation Miss France à revoir ses plans. C'est sur une autre île, plus proche du continent, qu'a été élue la première candidate à la couronne de Miss France 2021 mercredi 29 juillet. La ville de Porticcio, en Corse-du-Sud, a accueilli la première cérémonie de l'année pour onze reines de beauté déterminées à décrocher l'écharpe. LCI, Miss France 2021 : la première candidate élue en Corse | LCI
  • Est-ce un signe supplémentaire de la mise en œuvre de la suprématie hindoue et la fin d’un Etat laïque en Inde ? Le 5 août, le premier ministre indien, Narendra Modi, devrait poser lui-même, à Ayodhya, dans l’Uttar Pradesh, la première pierre d’un temple hindou, dont le projet de construction a divisé le pays et fait couler le sang pendant des décennies. Près de trois mille personnes, essentiellement des musulmans, sont mortes à cause du temple de Ram d’Ayodhya. Le Monde.fr, Narendra Modi défie les musulmans en posant la première pierre d’un temple hindou à Ayodhya

Images d'illustration du mot « premier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « premier »

Langue Traduction
Anglais first
Espagnol primero
Italien primo
Allemand zuerst
Chinois 第一
Arabe أول
Portugais primeiro
Russe первый
Japonais 最初
Basque lehenengo
Corse primu
Source : Google Translate API

Synonymes de « premier »

Source : synonymes de premier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « premier »

Partager