La langue française

Entasser

Définitions du mot « entasser »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTASSER, verbe trans.

A.−
1. [Le compl. désigne une pluralité de choses ou, collectivement, un ensemble] Mettre en tas. Entasser des marchandises, des livres, un butin; entasser pêle-mêle. On put entasser les corps de plus en plus nombreux dans les ambulances (Camus, Peste,1947, p. 1361).Il entassait dans des caisses les derniers livres (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 556):
1. Plusieurs fois par mois, on lui livrait du charbon qu'on entassait, par son ordre, au milieu de sa chambre. Green, Journal,1930, p. 104.
Emploi pronom. à sens passif. Un amas extraordinaire de papiers, de dossiers, de manuscrits, s'entassant, débordant, pêle-mêle (Zola, Dr Pascal,1893, p. 7).
[Suivi de plusieurs compl. coordonnés et/ou d'un compl. second introduit par sur] Ils voient un homme bâtir un mur en entassant des pierres sur des pierres (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 227):
2. Il avait fait construire un hangar étroit, juste large assez pour qu'on puisse entasser une plaque de grand foyer sur les plaques précédentes..., Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 31.
Expr. littér. Entasser Ossa sur Pélion (allus. aux Géants qui voulaient atteindre les cieux en plaçant le mont Ossa sur le mont Pélion). Tenter une opération impossible. Entasser Ossas sur Pélion n'a jamais permis d'atteindre les dieux (Mounier, Traité caract.,1946, p. 306).
Au fig. Mettre de côté, économiser de manière excessive. Entasser des écus, de l'argent, des richesses, des trésors. Au part. passé. Tout l'or est là, entassé dans les banques (Giraudoux, Sodome,1943, I, prélude, p. 13).
Absol. Synon. de thésauriser.Il y a des avares qui entassent par générosité (Proust, Prisonn.,1922, p. 97).
2. Mettre côte à côte, en grande quantité; accumuler.
a) [Le compl. désigne des choses] :
3. La collection Caillebotte fut installée dans des conditions déplorables. Force fut au conservateur d'entasser les œuvres dans une petite salle mal éclairée, ... Mauclair, Les Maîtres de l'impressionnisme,1904, p. 158.
Emploi pronom. à sens passif. Un lieu bien étrange que cette chambre où s'entassaient deux lits, un petit bureau, un piano à queue et un clavecin (Duhamel, Terre promise,1934, p. 182).
b) [Le compl. désigne des êtres animés] Un paquebot grouillant de passagers entassés les uns sur les autres (Saint-Exupéry, Lettre otage,1943, p. 394):
4. Il réunit ses hommes, entra dans le premier garage, les entassa dans des camions et partit sous les arbres d'été d'où les moineaux s'enfuyaient. Malraux, L'Espoir,1937, p. 453.
Emploi pronom. réfl. Des voyageurs, debout, s'entassaient entre les banquettes (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 668).
B.− Domaine abstr., péj.Accumuler de manière excessive et désordonnée. Entasser des connaissances; entasser mensonge sur mensonge, bêtise sur bêtise. Entassant dans ses œuvres les descriptions empruntées à des manuels spéciaux (Barrès, Cahiers,t. 6, 1907-08, p. 278):
5. Maurice Denis arrive, qui, d'un éclat de rire, balaie tout ce que j'entassais d'arguments pour ne pas aller à Berlin. Gide, Journal,1939, p. 235.
Rem. La docum. atteste entasseur, euse, subst. Personne qui entasse (argent, collections, etc.). Les Crésus, entasseurs de pistols Sont servis à genoux ainsi que des idoles (Pommier, Colères, 1844, p. 40).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tɑse], (j')entasse [ɑ ̃tɑ:s]. Également avec [a], avec éventuellement un résidu de longueur. Rouss.-Lacl. 1927, p. 121 : ,,les voyelles toniques suivies, dans la prononc., d'une fricative sourde f, s, ch, sont ordinairement moyennes, sauf ê, ai et, devant ch, è, qui sont ouvertes, au, quelques a et quelques o, qui sont fermés``. Enq. : /ãtas, (D)/ (il) entasse. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1165 « rassembler, presser (ici, des personnes) » (B. de Ste Maure, Troie, 8872 ds T.-L.). Dér. de tas*; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 708. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 871, b) 1 293; xxes. : a) 1 165, b) 871.

Wiktionnaire

Verbe

entasser \ɑ̃.tɑ.se\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’entasser)

  1. (Transitif) Mettre en tas.
    • Il a entassé ses meubles les uns sur les autres.
    • Il entasse papiers sur papiers.
    • Entasser des gerbes. - Entasser du foin.
  2. (Figuré) Recevoir régulièrement quelque chose.
    • Entasser blâme sur blâme, procès sur procès.
  3. (Péjoratif) Mettre sans ordre.
    • Entasser les citations dans un livre.
  4. (Par hyperbole) Réunir en un seul endroit plusieurs personnes, de façon qu’elles soient serrées les unes contre les autres.
    • Quelques jeunes clubmen, dont l’imagination aventureuse s’était enflammée de patriotisme, s’entassèrent dans cinq ou six automobiles et partirent clandestinement pour Beacon Hill. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 234 de l’éd. de 1921)
    • Voilà qui va réconforter les mourants, car la délégation au grand complet visite maintenant les deux salles où sont entassés les cholériques. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s’abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, p. 111)
  5. (Familier) Épargner.
    • Entasser son argent à l’abri.
  6. (Pronominal) Se blottir.
    • Le chien s’entasse dans son panier
  7. (Pronominal) (Figuré) Entrer en masse dans un lieu.
    • Yvon n'a pas perdu de temps pour dégueulasser le décor. Une carcasse de bagnole, des débris variés s'entassent près de l'ancien puits. — (Claude Courchay, Quelqu'un dans la vallée, éd. J-C Lattès, 1997)
    • La foule s’entasse sur la place
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTASSER. v. tr.
Mettre en tas. Il a entassé ses meubles les uns sur les autres. Il entasse papiers sur papiers. Entasser des gerbes. Entasser du foin. Entasser des pièces d'or. Fig., Entasser procès sur procès. Entasser les citations dans un livre. Fig., et fam., Entasser sou sur sou, écu sur écu, Épargner sur les plus petites choses pour amasser. Entasser paroles sur paroles, Parler beaucoup sans rien dire qui mérite d'être dit. Il signifie aussi, par exagération, Réunir en un seul endroit plusieurs personnes, de façon qu'elles soient serrées les unes contre les autres. On nous entassa dans cette petite pièce. Nous nous entassâmes dans cette misérable barque.

Littré (1872-1877)

ENTASSER (an-tâ-sé) v. a.
  • 1Mettre en tas. Entasser des gerbes. Entasser des livres dans une chambre.

    Accumuler. Entasser des écus. La vieillesse chagrine incessamment amasse, Garde non pas pour soi les trésors qu'elle entasse, Boileau, Art p. III.

    Absolument. L'usage seulement fait la possession, Je demande à ces gens de qui la passion Est d'entasser toujours, mettre somme sur somme, Quel avantage ils ont que n'ait pas un autre homme, La Fontaine, Fabl. IV, 20. Et je n'entasse guère Un jour sur l'autre, La Fontaine, ib. VIII, 2.

  • 2 Fig. Entasser des citations. C'est vouloir entasser offense sur offense, Mairet, Soliman, v, 6. Cet auteur a entassé comparaison sur comparaison, Bossuet, Avert. 6. Vous entassez vertu sur vertu, bonne œuvre sur bonne œuvre, Maintenon, Lettre au card. de Noailles, 7 août 1699. Nous entassons sottise sur sottise, infortune sur infortune, Maintenon, ib. 17 nov. 1707. N'avez-vous point entassé trop d'emplois sur la tête d'un seul homme ? Fénelon, t. XXII, p. 304. C'est ainsi qu'Empédocle reprochait aux Agrigentins d'entasser les plaisirs comme s'ils n'avaient qu'un jour à vivre, et de bâtir comme s'ils ne devaient jamais mourir, Rousseau, Ém. IV. Les Manichéens ont, de tout temps, entassé principes sur principes, absurdités sur absurdités, Condillac, Traité des syst. chap. 2.
  • 3Réunir dans un espace trop étroit. On entassa les prisonniers dans une église abandonnée.
  • 4S'entasser, v. réfl. Être mis en tas. Les ans se sont en foule entassés sur ma tête, Ducis, Lear, v, 5. Et la feuille aux feuilles s'entasse, Lamartine, Harm. II, 5.

    Se mettre, en parlant de plusieurs personnes, dans un lieu trop étroit. Les sept personnes qui l'emplissaient [une voiture] à bonne mesure, s'y entassaient, Scarron, Rom. com. II, 10.

HISTORIQUE

XIIIe s. Uns huns [un homme], ce dit, entasseit blé, Marie de France, Fable 84.

XIVe s. Un tas… De fain [foin] en une grange qu'on ot fait entasser, Guesclin. 20523.

XVe s. Respond qu'elle est parisienne, Grosse, courte, bien entassée… , Coquillart, Enq. de la simple et de la rusée. Les autres deux se vont frapper où ilz virent le tournoy plus espès et plus entassé de chevaliers, Perceforest, t. I, f° 138.

XVIe s. Ilz trouverent le baston augural de Romulus entassé dessoubs un hault monceau de cendre, Amyot, Cam. 55. Entasser tout le peuple des champs dedans les murailles d'une ville, Amyot, Péricl. 66. Estans toutes ces armes entassées et liées les unes sur les autres, ainsi qu'on les charrioit par la ville, elles rendoient un son, qui donnoit quelque frayeur à l'ouïr, Amyot, P. AEM. 55.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entasser »

En 1, et tas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De en et tas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entasser ɑ̃tase

Évolution historique de l’usage du mot « entasser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entasser »

  • Qu'importent les trésors ! Plutôt qu'argent entasser, mieux vaut amis posséder. De Nikolaï Gogol / Les âmes mortes
  • Ce n'est pas de gagner gros qui compte, c'est d'entasser ses petits profits. De Jean Forest / Le mur de Berlin
  • Historique ! Ce que les pouvoirs successifs n’ont pas réussi depuis des décennies, l’épidémie de Covid l’a permis : réduire la surpopulation des prisons françaises. La mise en œuvre, au même moment, de la réforme de l’échelle des peines, qui raréfie les détentions courtes, y a aussi contribué. Voilà longtemps que sont dénoncées ces prisons où on se contente d’entasser des détenus sans vraiment préparer leur réinsertion, ce qui n’aide pas non plus les surveillants. La France a du reste été condamnée en janvier par la Cour européenne des Droits de l’Homme en raison de sa surpopulation carcérale : 70 818 personnes dans nos 188 établissements pénitentiaires, pour 61 065 places opérationnelles, soit une densité de 116 %… L'Obs, Peut-on continuer de vider les prisons ?
  • L'empilement compact fascine visiblement toujours les scientifiques. Combinant impression 3D à deux photons et ondes acoustiques stationnaires, une équipe internationale de recherche a réussi à entasser des cellules nerveuses dans des microcages dites buckyballs. De quoi imaginer des réseaux de neurones 3D sur mesure. industrie-techno.com, Ils mettent des neurones en cages

Traductions du mot « entasser »

Langue Traduction
Anglais pile up
Espagnol amontonar
Italien accumulare
Allemand aufstapeln
Chinois 积累
Arabe يكدس
Portugais empilhar
Russe накапливать
Japonais 積み上げる
Basque pilatu
Corse accatastà
Source : Google Translate API

Synonymes de « entasser »

Source : synonymes de entasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « entasser »

Entasser

Retour au sommaire ➦

Partager