Tasser : définition de tasser


Tasser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TASSER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Vx, rare. ,,Mettre en tas des choses pour qu'elles tiennent moins de place`` (Boiste 1823 et 1834). Tasser le blé (Boiste 1823 et 1834). Tasser de la paille, des fagots (Littré).
2. Comprimer, dans un espace restreint ou non (une matière, des objets, un corps) pour (lui/leur) donner une plus grande consistance, (en) réduire le volume. Tasser de la terre. Il y a aussi toute une clientèle flottante d'épaves, de pauvres hères charriés là par on ne sait quelles vagues de misère (...) et qui (...) tassent longuement leur pain dans leur soupe avant d'y enfoncer la cuillère (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 711).
P. métaph. Il est beaucoup plus long de tasser trois grandes colonnes de mots que de faire un volume d'idées (Baudel., Art romant., Comment on paie ses dettes, 1846, p. 393).
[P. ell. du compl.] Synon. de presser.Les choux (...) sont découpés en minces lanières qu'on entasse dans des cuves de chêne en ajoutant du sel et des aromates. On tasse fortement (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 98).
BEAUX-ARTS. Ne pas donner le développement nécessaire à (une figure, un groupe) dans une œuvre de peinture ou de sculpture (d'apr. Littré).
CIN., vieilli. ,,Réduire le métrage d'un film en pressant le jeu, ou le temps de projection en accélérant le déroulement de la bande`` (Giraud 1956).
INFORMAT. ,,Action de resserrer dans un plus petit espace. Tasser un fichier, les informations sur disques`` (Ging.-Lauret 1973); ,,enlever ce qui a été annulé au cours de la mise à jour précédente et rendre les enregistrements jointifs`` (Ging.-Lauret 1973). Mettre des informations numériques sous forme condensée (d'apr. Ging.-Lauret 1973).
3. Faire tenir (une/des personne(s), un inanimé) dans un espace restreint, en la/le(s) serrant contre un(e)/d'autre(s). Synon. entasser.Quelques personnes descendirent, quelques autres montèrent: j'étais de celles-ci. On me tasse sur la plate-forme [de l'autobus] (Queneau, Exerc. style, 1947, p. 98).
4. SPORTS. Serrer dans une épreuve (un adversaire) contre la corde, un obstacle ou contre un autre concurrent. Nous fûmes sérieusement « tassés » sur la berge (L'Auto, 9 sept. 1932ds Petiot 1982).
5. Arg. ,,Rosser`` (Esn. 1965).
B. − Empl. pronom.
1. [Le suj. désigne une réalité naturelle, une constr.] Présenter une diminution de hauteur absolue ou par rapport à un repère, sous l'effet de son propre poids ou sous celui d'une cause externe; s'accumuler dans un espace restreint. Les ténèbres se tassèrent entre la terre et le ciel rapprochés (Hamp, Marée, 1908, p. 50).Les poutres sculptées de l'auvent, parfois une cheminée en marbre témoignent de leur ancienne dignité. Elles se tassent un peu plus chaque année et la grande aile fatiguée d'un de leurs toits touche presque la terre (Mauriac, Th. Desqueyroux, 1927, p. 186).
P. métaph. Les années vont de plus en plus vite à mesure qu'elles se tassent plus nombreuses les unes sur les autres (Loti, Journal, 1878-81, p. 38).
2. [Le suj. désigne une pers. ou l'un de ses attributs] Se ramasser sur soi-même sous l'effet de l'âge, de la maladie ou pour faire face à une situation donnée. Synon. se recroqueviller.Se tasser avec l'âge. Tout son visage s'était tassé, ses lèvres avançaient comme un mufle; il roulait de gros beaux yeux mystifiés (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 71).
Au part. passé. Avoir le corps tassé; un vieux tassé. Tarrou s'était levé pour se percher sur le parapet de la terrasse, face à Rieux, toujours tassé au creux de la chaise (Camus, Peste, 1947, p. 1418).
3. [Le suj. désigne un ou plusieurs animés] Se serrer l'un/les uns contre l'/les autre(s), le plus souvent dans un espace restreint. Synon. s'entasser, se presser.Un petit monsieur à impériale, qui était le secrétaire de l'Institut, se montra sur la porte et tout le monde se tassa autour de lui (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 26).
4. Fam. Perdre de son intensité. Synon. s'apaiser, se calmer.Quand nous entrâmes, le vent du corridor fit osciller ces flammes (...). Puis, le souffle se tassa, et les flammes redevenues rigides dardèrent de nouveau parmi les ténèbres leurs immobiles becs rouges (Benoit, Atlant., 1919, p. 157).
Au fig. [Le suj. désigne le plus souvent une situation, une réalité hum.] Perdre son caractère de gravité, retrouver son cours normal. Ça se tasse. Puis, avec les années, les événements, les duels, les procès, les manifestations publiques, les choses se tassèrent et nos confrères s'habituèrent à nous comme à une maladie chronique (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 228).
5. Empl. pronom. réfl. indir., arg., pop. Se tasser qqc.Absorber quelque chose en abondance. Synon. pop. s'envoyer, se taper.Se tasser des apéritifs. Saïgon, Cholon, le quartier des Chinois... Ah! Vous allez vous en tasser des œufs pourris et du riz aux cafards (Tharaud, Paris-Saïgon, 1932, p. 21).
C. − Empl. intrans.
1. [En parlant de la végétation] S'élargir en formant une touffe épaisse, devenir plus compact. Cette oseille commence à bien tasser, cette giroflée a bien tassé (Ac.1798-1935).
2. [En parlant d'une matière, d'un objet constr.] S'affaisser sous l'effet de son propre poids ou sous celui d'une cause externe. Oh! c'est solide, répondit tranquillement l'ouvrier.Comment solide!... Mais la roche tasse déjà, et vous plantez des bois à plus de deux mètres, d'un air de regret! (Zola, Germinal, 1885, p. 1177).
3. Arg. [En parlant d'une pers.] ,,Taper, cogner`` (Esn. 1965).
REM.
Tas, subst. masc.,arg., pop. Coup. À présent qu' me v'là dans les planques Et qu' je n' peux plus t' coller des tas, Tu n' te figur's pas c' que tu m' manques (Bruant1901, p. 130).
Prononc. et Orth.: [tɑse], (il) tasse [tɑ:s]. Martinet-Walter 1973 [ɑ] 11/17, [a] 6/17. V. tas, tasse. Att. ds Ac. 1694 et dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1. Mil. du xiiies. trans. « mettre en tas, entasser » (Delisle, Ét. sur la condition de la Classe agric. en Normandie, p. 669); 2. a) α) 1552 « presser, comprimer » (Jodelle, L'Eugene, I, 1 ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 1, p. 20); β) 1832 être tassé (de personnes) « entassé » (Hugo, N.-D. Paris, p. 458); b) bien tassé α) 1903 « bien rempli » (J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, I, ii ds Quem. DDL t. 6); β) 1916 « au moins, pour le moins » (Barbusse, Feu, p. 25: Il faut cinq heures bien tassées, mais pas plus); γ) 1939 « bien envoyé, féroce » (Romains, Hommes bonne vol., p. 181); 3. 1902 cycl. (L'Auto, 27 août ds Petiot). B. 1. a) 1694 bastiment tassé (Corneille); b) α) 1832 pronom. « s'affaisser sur soi-même (d'une construction, d'un sol) » (Hugo, op. cit., p. 159); β) 1848 part. passé « recroquevillé (d'une personne) » (Sand, Fr. le Champi, p. 66); 2. 1900 pronom. « s'arranger » (Colette, Cl. école, p. 228). C. 1752 intrans. terme de jard. (Trév.). Dér. de tas*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 250. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 99, b) 420; xxes.: a) 501, b) 450.
DÉR.
Tassage, subst. masc.Action de tasser. a) [Corresp. à supra A 2] Il est important que la terre soit bien tassée au pied de l'arbre (...). Cette opération de tassage vous permet aussi de vérifier si les racines sont bien enterrées (Rustica hebdo, 21-27 oct. 1981, no617, p. 19).b) [Corresp. à supra A 3] INFORMAT. (multiprogrammation). ,,Phénomène de dégradation de la puissance utile d'un ordinateur provoqué par une surcharge des canaux d'accès`` (Morvan Informat. 1981). c) [Corresp. à supra A 4] SPORTS (patin.). Synon. de tassement.Le tassage à la corde est jugé par un ou des commissaires de virage (Mémo-Sport, 1948ds Petiot 1982).− [tɑsa:ʒ], [ta-]. Lar. Lang. fr. [a]; Pt Rob., Rob. 1985: [ɑ]. Martinet-Walter 1973, 9/17 [ɑ], 8/17 [a]. V. tas, tasse. − 1resattest. a) 1890 « action de tasser, son résultat » (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., t. 1, p. 154), b) 1906 sport (Vie au Grand Air, 9 févr. ds Petiot); de tasser, suff. -age*. Att. en norm. pour désigner une corvée consistant à mettre des choses en tas (1422, doc. ds Gdf.: tassaige).
BBG.Quem. DDL t. 16.

Tasser : définition du Wiktionnaire

Verbe

tasser \tɑ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se tasser)

  1. Mettre des choses en tas, en réduire le volume par la pression.
    • Tasser du foin, des fourrages, du blé.
  2. (Canada) Prendre la place de.
    • Marcel a perdu son emploi. Il s’est fait tasser par un plus jeune.
  3. (Canada) Déplacer.
    • Tasse le vase plus à droite.
  4. (Pronominal) S’affaisser sur soi-même sous l’action de son propre poids, en parlant de construction, de terre, etc.
    • Les terres rapportées ont besoin de se tasser pour s’affermir.
  5. (Pronominal) (Figuré) (Familier) S’arranger.
    • Tout se tassera après les premiers kilomètres; à présent, la pagaye est intense. Il y a des chameaux à la traîne qui se refusent à avancer, d'autres dont les colis mal équilibrés tombent à terre... — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, p. 22)
  6. (Pronominal) (Canada) Se déplacer un peu sur le côté.
    • Tasse-toi, j’ai pas de place.
    • Monique, tasse-toi un peu vers les autres pour qu’on te voie sur la photo.
  7. (Pronominal) (Canada) Quitter un lieu.
    • Tasse-toi, c’est ma place ici.
  8. (Intransitif) Croître, multiplier, s’élargir.
    • Cette oseille commence à bien tasser.
    • Cette giroflée a bien tassé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tasser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TASSER. v. tr.
Mettre des choses en tas, en réduire le volume par la pression. Tasser du foin, des fourrages, du blé. Il s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie Croître, multiplier, s'élargir. Cette oseille commence à bien tasser. Cette giroflée a bien tassé.

SE TASSER se dit des Constructions, des terres, etc., qui s'affaissent sur elles-mêmes par leur propre poids. Les terres rapportées ont besoin de se tasser pour s'affermir. Fig. et fam., Cela se tassera, Cela s'arrangera. Le participe passé

TASSÉ s'emploie adjectivement. Des terres bien tassées.

Tasser : définition du Littré (1872-1877)

TASSER (tâ-sé) v. a.
  • 1Mettre des choses en tas, de façon qu'elles occupent peu de place. Tasser de la paille, des fagots. C'est une coutume générale dans toute la Pologne de tasser leur blé en paille en confusion sans le lier, et d'en faire plusieurs pyramides dans les champs autour de leur maison, Le Laboureur, Gouvern. de Pologne, p. 216, dans LACURNE. On évite de tasser le sable autrement que par son propre poids, Becquerel, Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 575.

    Tasser des terres, les pilonner.

  • 2 Terme de peinture et de sculpture. Ne pas donner le développement nécessaire. Tasser des figures, un groupe.
  • 3 V. n. Devenir dur, épais, en parlant des végétaux. Ces fleurs tassent. Cette oseille a bien tassé.
  • 4Se tasser, v. réfl. Se mettre, demeurer en tas. Les aliments coulent avec plus de peine et se tassent moins dans l'estomac, Brillat-Savarin.

    S'affaisser sur soi-même. en parlant de terres, de bâtiments. Ce mur s'est tassé.

HISTORIQUE

XVe s. Ainsi pourrez en tout lieu comparer, Et en amant passer mainte pensée, Et tant sera honneur en vous tassée Que vous pourrez amoureux appeler, Chartier, Lai de Plaisance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tasser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TASSER, v. n. (Stéréotom.) on appelle de ce nom l’affaissement d’une voûte, dont la charge fait diminuer la hauteur, & resserrer les joints. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tasser »

Étymologie de tasser - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dénominal de tas et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de tasser - Littré

Tas 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tasser tase play_arrow

Conjugaison du verbe « tasser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe tasser

Citations contenant le mot « tasser »

  • La somme allouée sera répartie entre les métiers au prorata des métrés d’emplacement. Pour rappel, la foire avait reçu l’aval des autorités de la Ville le 30 juin dernier. Elle avait été autorisée à se tenir à compter du 1er août, au lieu du 18 juillet. Elle a finalement été annulée lundi pour satisfaire aux nouvelles mesures du Conseil national de sécurité (CNS) visant à tasser la recrudescence du virus. Une intervention sera également prévue par la Ville pour les frais de raccordement électrique. BX1, La Ville de Bruxelles débloque un demi-million d'euros pour indemniser les forains
  • Il faut ensuite tasser la galette jusqu'à ce qu'elle fasse entre 1 et 2 centimètres d'épaisseur. Attention à bien façonner les bords. Il faut bien façonner les bords du millassou. www.lepopulaire.fr, La recette du millassou au beurre de tonka selon Jérémy Crouchet, chef à Uzerche (Corrèze) - Uzerche (19140)
  • Le confinement a eu du bon, pour certains. C’est le cas de Netflix qui a enregistré un nombre record d’abonnés. Un phénomène qui devrait se tasser sur la seconde partie de l’année. Widoobiz, Netflix gagne 10 millions d'abonnés grâce au confinement - Widoobiz
  • Quand la mer monte, la plage se confine. Aux Sables-d'Olonne (Vendée), par marée basse, la grande plage urbaine offre 1 500 mètres de sable fin avant de se jeter dans l'océan. Seulement, pendant les grandes marées, cet espace se réduit considérablement et les serviettes de bain viennent se tasser sur 300 mètres de plage. Une situation loin d'être idéale en temps de coronavirus. "Avec une surfréquentation, le risque de promiscuité est trop important", affirme Yannick Moreau. Le maire des Sables-d'Olonne a donc décidé de fermer cette plage trois heures par jour pendant toute la semaine, lorsque les coefficients oscilleront entre 68 et 84. Soit, une heure et demi avant le pic de la marée et une heure et demi après. France Inter, À marée haute, on "reconfine" une des plages des Sables d'Olonne
  • Combien de jours de course lui reste-t-il sur route avant la fin de la saison ? Steve Chainel ne sait pas trop. Deux ou trois tout au plus. Pas étonnant dès lors que le Stéphanois donne tout pour essayer de lever les bras. Et dès ce grand week-end de reprise. De fait, le gaillard n’est pas passé loin du bouquet en Haute-Saône : « Il y avait beaucoup de grosses équipes, Chambéry, Etupes, Dijon… Donc ça a été très tactique. Dans le final, on est ressorti à 40 coureurs. On arrive au sprint. Je pense que j’étais le plus rapide. Mais je me suis fait tasser et je fais deuxième. Donc je suis quand même un peu déçu. » , Cyclisme | Steve Chainel tourne déjà autour de la victoire

Images d'illustration du mot « tasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tasser »

Langue Traduction
Corse colpu
Basque tamp
Japonais タンプ
Russe tamp
Portugais soco
Arabe حشا
Chinois
Allemand tamp
Italien pigiare
Espagnol apisonar
Anglais tamp
Source : Google Translate API

Synonymes de « tasser »

Source : synonymes de tasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tasser »



mots du mois

Mots similaires