La langue française

Égoïsme

Définitions du mot « égoïsme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGOÏSME, subst. masc.

A.− Vieilli, lang. littér. Attitude ou expression de celui qui parle sans cesse de soi ou fait constamment référence à soi. Synon. amour-propre, amour de soi, égocentrisme, égotisme :
1. Peut-être y a-t-il de la faiblesse dans cette pente d'esprit vers le cœur, vers soi et tout ce qui tient à soi; c'est amour-propre, égoïsme. E. de Guérin, Journal,1840, p. 364.
2. Mon égoïsme est tel que je ne vous parle pas de vous! je m'en aperçois. Que n'ai-je vos maux! et je ne souhaite les miens à personne. Flaub., Corresp.,1875, p. 189.
B.− Cour. Attitude ou conduite de celui qui, le plus souvent consciemment, ne se préoccupe que de son intérêt ou de son plaisir propre au détriment ou au mépris de celui d'autrui. Agir par égoïsme; être d'un égoïsme cynique, dur, sordide; lutter contre son égoïsme. Je ne suis rien, je ne sais rien par ta faute, par la faute de ton égoïsme maternel (Maupass., Une Vie,1883, p. 209).Tous deux nous ignorons l'égoïsme hideux qui nargue ce prochain même qu'il faut qu'on aime comme soi-même (Verlaine, Œuvres compl.,t. 2, Amour, 1888, p. 56).
3. La société a bien des vices, sans doute; mais il semble que plus on s'en éloigne, sous le prétexte de les éviter, et plus le cœur perd de cette tendre humanité qui compatit aux maux d'autrui. La trop longue solitude suffit seulement pour façonner l'homme à l'égoïsme. Il paraît que l'on ne pense qu'à soi quand on s'éloigne des autres, et que c'est en fréquentant l'homme qu'on prend intérêt à lui. Baudry des Lozières, Voyage à la Louisiane,1802, p. 35.
4. Il goûte une jouissance voluptueuse à s'évader de son égoïsme, à être le meilleur des deux, celui qui comprend, qui pardonne, qui cède. Martin du Gard, Jean Barois, 1913, p. 273.
SYNT. a) Être enfermé, isolé, muré dans son égoïsme; s'élever au dessus de, s'évader de, se réfugier dans son égoïsme; être cuirassé d'égoïsme; sombrer dans l'égoïsme; être aveuglé par l'égoïsme. b) Les cloisons de l'égoïsme; un abîme, un désert, un gouffre d'égoïsme. c) Un égoïsme aride, désséchant, étroit, froid, profond, stérile; un solide égoïsme; un égoïsme brutal, exécrable, farouche, féroce, implacable, monstrueux, odieux, sot, vil; un égoïsme béat, satisfait, superbe; le splendide égoïsme. d) Un monstre d'égoïsme; l'égoïsme des enfants, des vieillards; les calculs de l'égoïsme.
Expressions
Égoïsme à deux. La profondeur de cette définition de l'amour, devenue vulgaire : un égoïsme à deux. Nous nous aimons nous-même en l'autre (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 223).Et si elle te demande de t'occuper d'elle tout entière et de t'enfermer dans son amour elle te sollicite de n'être plus qu'égoïsme à deux, lequel, faussement, on nomme lumière de l'amour quand il n'est là qu'incendie stérile et pillage des granges (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 646).
Égoïsme familial; égoïsme de classe. La grande curée de l'égoïsme bourgeois (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 455).L'égoïsme étroit d'une classe, d'une caste, d'un groupe quelconque d'individus (Faure, Hist. art,1914, p. 350).
Égoïsme national. Ce principe d'égoïsme national : il faut que l'Angleterre cherche partout et à tout prix des consommateurs (L. Blanc, Organ. trav.,1845, p. 75).Spéc. [P. allus. hist.] Égoïsme sacré. Considération exclusive de l'intérêt de la patrie. L'égoïsme sacré qui dicte toujours ses lois aux patries menacées lorsqu'elles ne veulent point périr (L. Febvre, Combats pour hist.,H. Pirenne, 1920, p. 364).
C.− Emplois spéc.
1. Vx, PHILOS. Égoïsme métaphysique. Position-limite d'un idéalisme pour lequel seul existe le sujet pensant, le monde extérieur n'étant que sa représentation. Synon. plus usité solipsisme.
2. PSYCHANAL. Caractère des rêves dans lesquels le moi apparaît lui-même ou par identification. Comment distinguerait-on théoriquement le narcissisme de l'égoïsme? Or, à mon avis, celui-là est le complément libidineux de celui-ci (Freud, Introd. psychanal.,1959, p. 446).
3. PSYCHOPHYSIOL., sans nuance péj. [S'oppose à altruisme] Ensemble des tendances ou instincts qui poussent l'individu dans le sens de sa conservation et de son développement (cf. instinct de conservation).Le grand problème humain, subordonner l'égoïsme à l'altruisme. En effet, l'énergie supérieure des instincts personnels peut ainsi servir à compenser la langueur naturelle des instincts sympathiques, par une impulsion initiale que ceux-ci n'auraient pas spontanément (Comte, Catéch. posit.,1852, p. 166).
Rem. 1. La plupart des dict. enregistrent le verbe intrans. égoïser. ,,Parler trop de soi`` (Ac. 1835). 2. On rencontre ds la docum. a) Le subst. fém. égoïsterie. Caractère égoïste d'une démarche intellectuelle. N'êtes-vous pas fatiguée de m'entendre varier ma chanson sur tous les modes? Cette continuelle égoïsterie d'un homme qui se débat dans un cercle donné, ne vous ennuie-t-elle pas? (Balzac, Lettres Étr., t. 1, 1850, p. 405). b) L'adj. égoïstique, peu usité. Qui a son origine dans l'égoïsme. Cette pauvre créature bornée qui s'intitule elle-même l'homme du monde, remplie de préjugés étroits et égoïstiques (Baudel., Paradis artif., 1860, p. 402). c) Le subst. fém. égologie, peu usitée. Étude du moi. Une ontologie absorbée dans l'égologie (R. Chambon, Le Monde comme perception et réalité, Paris, Vrin, 1974, p. 585).
Prononc. et Orth. : [egɔism̥]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1755 (Encyclop. t. 5 : Mm. de Port-Royal ont généralement banni de leurs écrits l'usage de parler d'eux-mêmes à la première personne [...] Pour en marquer leur éloignement, ils l'ont tourné en ridicule sous le nom d'égoïsme, adopté depuis dans notre langue); 1789 « attachement excessif à soi-même qui fait que l'on subordonne l'intérêt d'autrui à son propre intérêt » (Sieyès, Tiers état, p. 54). Dér. du lat. ego « moi »; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 1 904. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 164, b) 2 651; xxes. : a) 3 067, b) 2 131. Bbg. Gohin 1903, p. 278 (s.v. égoïstique).

Wiktionnaire

Nom commun

égoïsme \e.ɡɔ.ism\ masculin

  1. Tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens de celui du reste du monde en général, ou d'autrui en particulier.
    • L’histoire retiendra le préjudice causé […] Elle jugera sévèrement l’égoïsme borné dont firent preuve en la circonstance les classes possédantes ou du moins ceux qui les représentaient. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • C’était enfin une de ces âpres soirées qui arrachent à notre égoïsme une plainte stérile en faveur du pauvre ou du voyageur, et nous rendent le coin du feu si voluptueux. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Cet enfant unique est d’ailleurs élevé très mal : un enfant gâté, dorloté, pourri d’égoïsme. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Elle avait déjà entendu parler de l’égoïsme sensuel des hommes, toujours à l’affût d’une aventure. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • La psychorigidité forme un couple bien assorti avec l’égocentrisme qui peut se définir comme un rapport privilégié, voire univoque à soi, à ses préoccupations, différent de ce que l'on entend communément par égoïsme. — (Roland Coutanceau , Les Blessures de l’intimité, Odile Jacob, 2010)
    • Il ne faut pas confondre « amour de soi » ou, pour être plus précis, « vouloir son propre bien » et égoïsme. Comme l'explique le philosophe Ronald Milo, l'amour de soi conduit à souhaiter son propre bien, tandis que l'amour égoïste conduit à ne souhaiter que celui-ci. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 162)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGOÏSME. n. m.
Défaut qui consiste à rapporter tout à soi. Un sot égoïsme. Les calculs de l'égoïsme.

Littré (1872-1877)

ÉGOÏSME (é-go-i-sm') s. m.
  • 1Vice qui fait rapporter tout à soi. Un sot égoïsme. Les calculs de l'égoïsme. L'égoïsme des corporations. Et l'égoïsme impur remplaçant l'amitié, Au fond de tous les cœurs a séché la pitié, La Fosse, Marius à Mint. I, 3. Telle était l'insouciance qui résultait de cette multiplicité d'événements et de malheurs sur lesquels on était comme blasé, et tel l'égoïsme produit par l'excès de fatigue et de souffrance, qu'ils ne laissaient à chacun que la mesure de force et de sentiment indispensable pour son service et sa conservation personnelle, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 6.
  • 2 Terme de philosophie. Ensemble de penchants ou d'instincts qui servent à la conservation et à l'entretien de l'individu.
  • 3Opinion de certains philosophes qui prétendaient qu'on n'est sûr que de sa propre existence.

REMARQUE

Égoïsme, égoïste, égoïste ne sont ni dans Richelet ni dans Furetière ; et l'Académie ne les a qu'à partir de l'édition de 1762. Dans le XVIIe siècle on disait amour-propre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égoïsme »

(1742) Du latin ego, « je » ou « moi ». Dérivé de égo avec le suffixe -ïsme.
D’après le Littré, égoïsme et égoïste ne sont ni dans Richelet ni dans Furetière ; et l’Académie ne les a qu’à partir de l’édition de 1762. Au XVIIe siècle on disait amour-propre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le latin ego, je ou moi (voy. JE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « égoïsme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égoïsme egɔism

Évolution historique de l’usage du mot « égoïsme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égoïsme »

  • L'amour abstrait de l'humanité est presque toujours de l'égoïsme. Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski, L'Idiot
  • L'homme voudrait être égoïste et ne peut pas. C'est le caractère le plus frappant de sa misère et la source de sa grandeur. Simone Weil, La Pesanteur et la Grâce, Plon
  • Il est doux, quand sur la vaste mer les vents soulèvent les flots, d'apercevoir du rivage les périls d'autrui. Lucrèce en latin Titus Lucretius Carus, De natura rerum, II, 1, 2
  • Après nous le déluge. Louis XV,
  • L'amour est un égoïsme à deux. Anne Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, dite Mme de Staël,
  • Quelqu'un disait d'un homme très personnel : il brûlerait votre maison pour se faire cuire deux œufs. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Caractères et anecdotes
  • Rien n'est peut-être plus égoïste que le pardon. André Chamson, On ne voit pas les cœurs, Gallimard
  • On dit que l'égoïsme ne sait pas aimer, mais il ne sait pas mieux se laisser aimer. Astolphe, marquis de Custine, Aloys ou le Religieux du mont Saint-Bernard
  • L'égoïsme et la haine ont seuls une patrie ; La fraternité n'en a pas ! Alphonse de Prât de Lamartine, Poésies diverses, la Marseillaise de la paix
  • Les êtres nous deviennent supportables dès que nous sommes sûrs de pouvoir les quitter. François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, Grasset
  • Si je savais quelque chose qui me fût utile et qui fût préjudiciable à ma famille, je le rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l'oublier. Si je savais quelque chose utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à l'Europe, ou bien qui fût utile à l'Europe et préjudiciable au genre humain, je la regarderais comme un crime. Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, Mes pensées
  • […] La générosité n'est souvent que l'aspect intérieur que prennent nos sentiments égoïstes quand nous ne les avons pas encore nommés et classés. Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs , Gallimard
  • L'égoïsme, source du socialisme, la jalousie, source de la démocratie, ne feront jamais qu'une société faible, incapable de résister à de puissants voisins. Ernest Renan, La Réforme intellectuelle et morale de la France, I , Lévy
  • Il n'y a point de passion plus égoïste que celle de la luxure. Donatien Alphonse François, comte de Sade, dit le marquis de Sade, Juliette
  • La vanité, grande ennemie de l'égoïsme, peut engendrer tous les effets de l'amour du prochain. Paul Valéry, Suite, Gallimard
  • C'est n'être bon à rien de n'être bon qu'à soi. François Marie Arouet, dit Voltaire, Mélanges, Sur la vraie vertu
  • L'amour est un besoin si exclusif que, pour se satisfaire, il sacrifie même l'égoïsme. La preuve, c'est que, sitôt ce besoin passé, l'égoïsme reprend son empire. De Fernand Vandérem / Gens de qualité
  • Sans l'appui de l'égoïsme, l'animal humain ne se serait jamais développé. L'égoïsme est la liane après laquelle les hommes se sont hissés hors des marais croupissants pour sortir de la jungle. De Blaise Cendrars / Hors la loi !
  • L'égoïsme régit le monde. De Arthur Schopenhauer
  • Le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme. De Bouddha
  • La morale n'est rien de plus que la régularisation de l'égoïsme. De Jeremy Bentham
  • L'égoïsme consiste à faire son bonheur du malheur de tous. De Henri Lacordaire
  • Un égoïsme intelligent conduirait l'homme aux plus hautes vertus. De Alfred Capus
  • Le dernier mot de la liberté, c'est l'égoïsme. De Gérard de Nerval / Paradoxe et vérité
  • L'égoïsme intellectuel est peut-être l'héroïsme de la pensée. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • L'optimisme est une forme supérieure de l'égoïsme. De Alexandru Philippide / Pensée
  • L'amour, c'est l'égoïsme en deux personnes. De Stanislas de Boufflers
  • Quand nous regardons chez les autres notre instinct de conservation, nous l'appelons égoïsme. De Miguel Zamacoïs
  • OPINION. La voiture n’a plus sa place dans la cité surpeuplée d’une Terre qui brûle, sinon au cabinet-garage des curiosités. En 2020, l’individualisme automobile relève de l’égoïsme, écrit l’historien et enseignant Grégoire Gonin Le Temps, L’automobilisme est un égoïsme, ou le retour des «écraseurs» - Le Temps
  • Selon le philosophe Normand Baillargeon, les notions d’altruisme et d’égoïsme sont influencées par l’éducation, l’inné et le néolibéralisme. Radio-Canada, L’être humain, entre altruisme et égoïsme | La nature selon Boucar
  • Valeurs actuelles. La maire de Paris, Anne Hidalgo, propose d’abaisser à 30 km/h la limitation de vitesse pour les voitures dans la capitale et à 50 km/h sur le périphérique. Qu'en pensez-vous ? Pierre Chasseray. C’est un choix politique et elle l’assume. En mettant cette idée folle dans son programme électoral, Anne Hidalgo n’apparaît pas comme la maire de tous les Parisiens mais seulement d’une partie d’entre eux. Elle a choisi son camp, celui de ceux qui n’ont pas de voiture quitte à mettre une pagaille générale dans les rues de Paris et sur le périphérique : cette mesure n'a en fait d'autre objectif que de plaire à une toute petite minorité d'écologistes fondamentalistes qui voudrait mettre Paris sous cloche, en vue de recueillir quelques voix supplémentaires lors des prochaines élections. Anne Hidalgo est donc prête à tout pour l’emporter face à Dati et Buzyn. J’appelle cela de l’égoïsme par excellence : quand 1,2 million de voiture traversent ou contournent Paris chaque jour, il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre qu’elle veut tout simplement interdire la circulation dans la capitale aux non-Parisiens. Valeurs actuelles, Municipales : “Anne Hidalgo, c’est l’égoïsme par excellence !” | Valeurs actuelles
  • En prélude à la journée africaine de la fonction publique de 2020, le Pr Madeleine Viviane Ondoua Biwolé, Experte en gouvernance publique, propose une réflexion pour rompre avec l'égoïsme et l'inégalité entre les communautés dans la fonction publique camerounaise. L’universitaire estime qu’une justice sociale impartiale est le socle d'une nation forte. Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Tribune : Comment rompre avec l'égoïsme et l'inégalité entre les communautés dans la fonction publique camerounaise ?
  • La platitude des arguments utilisés par ces pays critiquant la Chine sur son bilan en matière de droits de l'homme est comme toujours sans fondement, et dévoile encore leur égoïsme et les préjugés profondément enracinés qu'ils entretiennent envers elle. , Salir la Chine ne fera pas oublier ses progrès concrets en matière de droits de l'homme (COMMENTAIRE)
  • Les égoïstes anonymes, c’est 10 histoires, 20 personnages interprétés par Michel Frenna et Karine Dubernet, pour rire – enfin ! – de ce qui, comme le dit Schopenhauer, régit le monde : l’égoïsme ! Unidivers, Les Égoïstes Anonymes Café Théâtre Le Bacchus Rennes mardi 7 juillet 2020

Traductions du mot « égoïsme »

Langue Traduction
Anglais selfishness
Espagnol egoísmo
Italien egoismo
Allemand selbstsucht
Chinois 自私
Arabe الأنانية
Portugais egoísmo
Russe эгоизм
Japonais わがまま
Basque berekoikeria
Corse egoiismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « égoïsme »

Source : synonymes de égoïsme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « égoïsme »

Égoïsme

Retour au sommaire ➦

Partager