La langue française

Égotisme

Sommaire

  • Définitions du mot égotisme
  • Étymologie de « égotisme »
  • Phonétique de « égotisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « égotisme »
  • Citations contenant le mot « égotisme »
  • Traductions du mot « égotisme »
  • Synonymes de « égotisme »
  • Antonymes de « égotisme »

Définitions du mot « égotisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGOTISME, subst. masc.

A.− Disposition de celui ou de celle qui fait constamment référence à soi en particulier dans le discours. Cf. égoïser :
1. Mais n'est-ce pas aussi que je la fatiguais par la monotonie de mes propos? Mon égotisme outre qu'il est peu séduisant, ne se renouvelle guère. Barrès, Un homme libre,1889, p. 209.
Littér. [Terme utilisé par Stendhal (en parlant d'un écrivain)] Tendance à s'analyser, dans sa personne physique et morale ou p. ext. à cultiver la forme d'expression que constitue le journal intime :
2. L'égotisme littéraire consiste finalement à jouer le rôle de soi; à se faire un peu plus nature que nature; un peu plus soi qu'on ne l'était quelques instants avant d'en avoir eu l'idée. Valéry, Variété II,1929, p. 96.
B.− Quasi-synon. de égocentrisme et de égoïsme.En dépit des égotismes sacrés ou répugnants (...) le monde où nous vivons est travaillé par un dynanisme spirituel (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 95):
3. Elles [les femmes] ont d'ailleurs des sens très rudimentaires, des sens de femelles, peu perfectibles, inaccessibles à ce qui ne touche pas directement l'égotisme féminin qui absorbe tout en elles. Maupassant, Notre cœur,1890, p. 455.
C.− PHILOS. [D'un point de vue théorique et avec une valeur laudative] Exaltation du sentiment du moi dans son unicité; p. ext. la règle de vie construite sur cette recherche. La religion du MOI, le culte de la personne intime, la contemplation de soi-même, le divin égotisme (France, Vie littér.,t. 4, 1892, p. 226):
4. ... l'égotisme, qualification par laquelle les Anglais désignent l'amour de soi, considéré comme un droit de l'homme et non comme un vice. Sand, Indiana,1832, p. 257.
Rem. Certains dict. enregistrent l'adj. égotique. Qui se rapporte à l'égotisme ou qui manifeste de l'égotisme. Sentiments égotiques (Nouv. Lar. ill.).
Prononc. et Orth. : [egɔtism̥]. Ds Ac. 1932.
Étymol. et Hist. 1726 (Le Spectateur ou le Socrate moderne, éd. 1737, VI, 10 ds Barb. Infl., p. 32 : le plus violent égotisme que j'ai observé dans toutes mes lectures, est celui du cardinal Wolsey, qui disoit, Ego et rex meus...). Empr. à l'angl.egotism (1714, Addison, Spect. no562, p. 3 ds NED : the Gentlemen of Port-Royal ... branded this form of writing in the first person with the name of an egotism). Fréq. abs. littér. : 49. Bbg. Bürger (P.). Funktion und Bedeutung des orgueil bei Paul Valéry. Rom. Jahrb. 1965, t. 16, pp. 155-157. − Fuchs (H.-J.). In : Historisches Wörterbuch der Philosophie. 2. Basel, 1972, pp. 315-316. − Rog. 1965, p. 120.

Wiktionnaire

Nom commun

égotisme \e.ɡɔ.tism\ masculin

  1. Étude sans complaisance qu’un écrivain fait de lui-même, de son physique et de son caractère, de sa personnalité ; tendance, disposition à parler de soi-même.
    • On peut reprocher de l'égotisme à la forme que j'ai adoptée. On permet à un voyageur de dire : « J’étais à New-York, de là je m’embarquai pour L'Amérique du sud, je remontai jusqu’à Santa-Fé-de-Bogota. Les cousins et les moustiques me désolèrent pendant la route, et je fus privé, pendant trois jours, de l’usage de l’œil droit. » On n’accuse point ce voyageur d’aimer à parler de soi ; on lui pardonne tous ces je et tous ces moi, parce que c’est la manière la plus claire et la plus intéressante de raconter ce qu’il a vu. — (Stendhal, De l'Amour, 1re préface de 1826,)
    • Moi, j’ai un heureux naturel, – que l’on me pardonne si je fais un abus de l’égotisme dans ce récit, car il est rare que la personnalité d’un auteur ne se mêle pas à ce qu’il raconte – voir Hugo, Dumas, Lamartine et tant d’autres. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. Jouissance raffinée de sa propre personne ; culte du moi, intérêt excessif accordé à sa propre personnalité, au développement de celle-ci.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGOTISME. n. m.
Habitude d'esprit ou Doctrine qui rapporte tout à la préoccupation du moi. Cet écrivain fait profession d'égotisme.

Littré (1872-1877)

ÉGOTISME (é-go-ti-sm') s. m.
  • Néologisme. Habitude de parler de soi, de mettre sans cesse en avant le pronom moi.

REMARQUE

On a quelquefois confondu l'égoïsme et l'égotisme : l'égoïsme est un mot français qui signifie amour excessif de soi ; l'égotisme est un mot anglais qui signifie la manie de parler de soi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égotisme »

Mot emprunté à l'anglais egotism, du latin ego, moi (voy. JE). C'est à la langue anglaise à rendre raison du t.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé de égo (« soi-même ») avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « égotisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égotisme egɔtism

Évolution historique de l’usage du mot « égotisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égotisme »

  • Chacun trouve ses propres œuvres belles. Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero, Tusculanes, V, 22 La Fontaine, Fables, V, 18 (l'Aigle et le Hibou)
  • Mon sujet favori, moi-même. James Boswell, Letter to Temple, 22 juillet 1763
  • L'égotisme ne manque pas d'attraits, même dans la vie réelle. Lorsque les gens nous parlent des autres, ils sont habituellement ennuyeux. De Oscar Wilde / Aphorismes
  • « Le Dickens de Wilson est […] un monstre d’égotisme, de lubricité et d’énergie capitaliste démoniaque », résume James Marriott dans The Times. Si le critique semble souscrire au portrait dressé par Wilson, son confrère John Carey déplore un « traitement grossièrement simplifié de [la personnalité de] Dickens ». « Dans Le Magasin d’antiquités, par exemple, Quilp, le nain monstrueux qui convoite la petite Nell, serait une “une projection démoniaque de Dickens lui-même” », ironise Carey. Pour lui, visiblement, le mystère Dickens reste entier. Books, Dickens et ses démons
  • Les ravis de la crèche ? Tous ceux trouvant « génial » ce confinement, comme un retour à soi, une pause dans la société de labeur, célébrant leur égotisme sur Instagram tout en likant l'apparition soudaine des animaux au coeur des villes, saluant l'arrêt des avions dans le ciel et la victoire par KO du capitalisme mondial par une épidémie plus forte que Greta Thunberg, qui va enfin pouvoir retourner à l'école (en présentiel ou en virtuel) ? Ces crédules du « nouveau monde », aussi, qui convoquent à sa sauce toutes les vieilles lunes ? L'auteur des « Aventures de la Liberté » les douche avec une efficacité jubilatoire. Les Echos, BHL, ce livre qui réveille les consciences | Les Echos
  • Ainsi yahvites, emmanuelites et allahites, de s'entendre en attentionnement unithéiste, égotisme sublime et ... nombriliste, quoique confraternel. C'est humain, trop humain. AgoraVox, L'Egotisme, dynamique des croyants au dieu unique - AgoraVox le média citoyen
  • “On aurait aussi pu inclure le mot égotisme : « culte du moi, poursuite trop exclusive de son développement personnel » (Petit Robert). “, écrivez-vous. Encore conviendrait-il de s’entendre sur la notion de “”culte du moi” et sur le paradoxe du “”je” est un autre”: Regards psy, L’égoïsme altruiste – Regards psy

Traductions du mot « égotisme »

Langue Traduction
Anglais egotism
Espagnol egotismo
Italien egotismo
Allemand egoismus
Chinois 自我主义
Arabe الأنانية
Portugais egoísmo
Russe самовлюбленность
Japonais 利己主義
Basque berekoikeria
Corse egotisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « égotisme »

Source : synonymes de égotisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « égotisme »

Partager