La langue française

Bêcheur

Sommaire

  • Définitions du mot bêcheur
  • Phonétique de « bêcheur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bêcheur »
  • Citations contenant le mot « bêcheur »
  • Traductions du mot « bêcheur »
  • Synonymes de « bêcheur »
  • Antonymes de « bêcheur »

Définitions du mot bêcheur

Trésor de la Langue Française informatisé

BÊCHEUR1, EUSE, subst.

A.− Homme qui manie la bêche :
1. Tu seras d'abord piocheur de terre, bêcheur de terre, et tu te lèveras matin pour arroser. Et tu surveilleras ton œuvre et la protégeras contre les vers et les chenilles. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 893.
B.− P. ext., fam. et péj. Grand travailleur. Synon. bûcheur.Ce gaillard est un rude bêcheur (Lar. 19e); les bêcheurs arrivent presque toujours (Nouv. Lar. ill.) :
2. C'est au tour des jumelles qui possèdent des voix inexistantes, incertaines, sans trop de sens du rythme, mais ces deux bêcheuses-là s'en tireront toujours, ça travaille d'une façon si exemplaire! Colette, Claudine à l'école,1900, p. 76.
PRONONC. : [bε ʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1453 agric. bescheur « homme qui bêche » (A. Solesm., 45 dans Gdf. Compl.) − 1611, Cotgr.; repris en 1867 par Lar. 19e. Dér. du rad. de bêcher1*; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.

BÊCHEUR2, EUSE, subst. et adj.

A.− Pop. (Celui qui est) médisant, mauvaise langue :
1. Geffroy, ce tendre, est devenu pas mal bêcheur; et sauf deux ou trois talents de peintre ou de sculpteur pour lesquels il a une sorte de religion fanatique, il éreinte à peu près tout le monde et toute chose. E. et J. de Goncourt, Journal,1889, p. 979.
P. ext. (Celui qui est) prétentieux, poseur, snob :
2. ... Tu trouves peut-être que je suis bêcheuse? ... mais non... c'est cette prise de voile qui m'a inspiré un désir fou de respirer, de m'amuser, de monter à cheval, de danser, de faire faire de jolies toilettes... Gyp, Mariage civil,1892, p. 47.
Subst. fém. Une petite bêcheuse (Rob. Suppl. 1970); une bêcheuse, une mijaurée (Esn.1966).
B.− Arg. Bêcheur. Avocat. Avocat bêcheur. Magistrat (avocat général ou procureur de la République) chargé du ministère public.
Orth. − Les dict. gén. traitent le terme qui signifie « médisant, malveillant » s.v. bêcheur (ê accent circonflexe). Littré, qui enregistre le verbe bécher « critiquer vivement quelqu'un », ne donne pas le subst. correspondant.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1833 subst. « personne qui critique, raille, dit du mal » (Moreau-Christophe, Arg. d'apr. Esn.). Dér. de bécher2*; suff. -eur2*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

bêcheur \bɛ.ʃœʁ\ masculin (pour une femme on dit : bêcheuse)

  1. Personne qui bêche, qui retourne la terre d’un jardin à l’aide d’une bêche.
    • Le bêcheur suivi du planteur met en place environ 700 plants par jour. — (Lucien Chancerel, Traité pratique de sylviculture: exploitation forestière et boisement, 1920)
  2. (Péjoratif) Personne qui bêche, qui dit du mal des autres.
  3. (Péjoratif) Personne prétentieuse et snob.
    • La petite blonde bêcheuse doit adorer toute cette nature qui sue partout son jus! C'est en plein son genre, cette hostie-là. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, p. 52)

Adjectif

bêcheur

  1. Qui dit du mal des autres.
  2. Prétentieux et snob.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BÊCHEUR (bê-cheur) s. m.
  • Homme qui bêche.

HISTORIQUE

XVIe s. Un noble tel n'est des prudens prisé, Mais cent fois plus de chacun desprisé, que s'il estoit venu de basse ligne, D'un laboureur ou d'un bescheur de vigne, Bouchet, dans FABRE, Études sur la bazoche, p. 195. Il ne fut pas en la puissance de ces bescheurs de la pouvoir ouvrir si tost, Despériers, Contes, X.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bêcheur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bêcheur bɛʃœr

Évolution historique de l’usage du mot « bêcheur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bêcheur »

  • Depuis, le champion du monde 1998 traîne une étiquette de "bêcheur".  90min.com, Lilian Thuram soutient que Christophe Dugarry était au niveau de Zinédine Zidane | 90min

Traductions du mot « bêcheur »

Langue Traduction
Anglais stuck-up
Espagnol cavador
Italien zappatore
Allemand hochnäsig
Portugais convencido
Source : Google Translate API

Synonymes de « bêcheur »

Source : synonymes de bêcheur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bêcheur »

Partager