La langue française

Inaccessible

Sommaire

Définitions du mot inaccessible

Trésor de la Langue Française informatisé

INACCESSIBLE, adj.

A. − [Correspond à accessible A]
1.
a) [En parlant d'un lieu, d'un édifice] Dont l'accès, l'approche est difficile, impossible; qui est difficile à atteindre, à pénétrer. Synon. impénétrable, inabordable.Les bouches de Cattaro, où l'on n'en finit plus de suivre toujours la mer au milieu des montagnes crénelées d'inaccessibles citadelles vénitiennes (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 91).Elle [la retraite des Dix-Mille conduite par Xénophon] mena les Grecs dans des contrées inaccessibles, jusqu'alors inconnues et qui demeurèrent longtemps à peu près impénétrables (Hist. sc.,1957, p. 1437) :
1. Vieil océan, les hommes, malgré l'excellence de leurs méthodes, ne sont pas encore parvenus, aidés par les moyens d'investigation de la science, à mesurer la profondeur vertigineuse de tes abîmes; tu en as que les sondes les plus longues, les plus pesantes, ont reconnus inaccessibles. Aux poissons... ça leur est permis : pas aux hommes. Lautréam., Chants Maldoror,1869, p. 138.
Inaccessible à/pour.Le quatrième côté [du camp cosaque] était inattaquable, défendu par une rivière et un marécage inaccessible en apparence aux chevaux et aux hommes (Mérimée, Cosaques d'autrefois,1865, p. 183).Je battais en retraite (...) en courant sur le faîte du mur jusqu'à un endroit haut perché et inaccessible pour eux (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 151).La Méditerranée, par suite de la défection de Vichy, devenait inaccessible aux lents convois britanniques (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 121).
Emploi subst. à valeur de neutre. La Perse, comme la Germanie, étaient pour Rome l'inaccessible (Renan, Église chrét.,1879, p. 6).
SYNT. Bois, côte, falaise, lieu, marais, mont, montagne, pic, plage inaccessible (à/pour qqn/qqc.); château, forteresse inaccessible (à/pour qqn/qqc.).
b) P. ext. [En parlant d'un objet, de qqc. de concr.] Qu'on ne peut atteindre, obtenir, posséder. C'était éblouissant de lumière, d'argenterie, de mets friands, et de vins exquis (...). Toutes ces magnificences matérielles me seront toujours inaccessibles. Mais qu'importe? Le luxe m'est égal, je ne tiens qu'à l'indépendance (Amiel, Journal,1866, p. 193).Le secrétaire en bois de rose regorgeait de merveilles inaccessibles; (...) la boîte de pastels, (...) les navettes à frivolité, les navettes d'ivoire, d'un blanc d'amande, et des bobines de soie couleur de paon (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 118).
[En parlant de qqc. d'abstr.; fréq. avec un compl. introduit par la prép. à] Bonheur, espoir, idéal inaccessible (à qqn). Ayant conquis une pureté de sensations inaccessible aux profanes, nous deviendrions menteurs, à nos propres yeux, si nous empruntions les pantomimes reçues et les expressions « consacrées » dont le vulgaire se contente (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 194).Il me semble bien que la foi est ce qu'il y a de plus loin de moi, de plus inaccessible à ma nature (Du Bos, Journal,1926, p. 88) :
2. J'ai eu honte (...) de m'être un moment plainte moi qui sens au-dessus de toutes les difficultés et les tristesses qui peuvent la dissimuler parfois, une joie, difficile à goûter et trop souvent inaccessible à ma faiblesse, mais à laquelle du moins aucun être au monde n'est nécessaire et qui ne dépend pas même complètement de moi. Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 356.
2. Au fig. [Correspond à accessible B 2 spéc.; fréq. avec un compl. prép.] Qui ne peut être compris (par un grand nombre de personnes). Théorie, méthode, recherche inaccessible (à la raison humaine, au commun des hommes). Vous avez la chose, si rare, qui leur manque à tous : le sens du peuple et sa sève. Pour moi (...) je sens qu'il me manque encore beaucoup de ce côté-là. Ma poésie est parfois obscure, inaccessible au grand nombre (Michelet, Journal,1847, p. 912).Heureux les chefs-d'œuvre inaccessibles où le public n'entre qu'avec peine! (Mauriac, Journal 2,1937, p. 127) :
3. ... le « monde » use d'objets de luxe, en suggère la fabrication. En matière intellectuelle, il a été conduit à assimiler l'œuvre longuement travaillée, inaccessible au plus grand nombre des lecteurs, à ces objets infiniment coûteux qui lui sont réservés. Valéry, Entret. [avec F. Lefèvre], 1926, p. 147.
B. − P. anal. [Correspond à accessible B; en parlant d'une pers.]
1.
a) Qu'on ne peut approcher. Synon. inabordable.Don Pèdre, retiré dans son palais, était inaccessible (Mérimée, Don Pèdre Ier,1848, p. 41).
b) Au fig. Qui se montre d'un abord difficile, qui est inabordable (du fait de sa position sociale, de son caractère); qui semble (moralement) hors d'atteinte. Être, personnage inaccessible; se sentir inaccessible. Il est là toujours, mêlé au ciel couchant, enveloppé de neige rose, si près de nous, virginal, inaccessible (Mauriac, Préséances,1921, p. 104).Il s'agit pour eux [les héros de Kafka] (...) de pouvoir comparaître et se justifier devant des accusateurs inconnus et inaccessibles (Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 43) :
4. Il est dans un de ces jours où n'importe quel homme admet que sa mort n'aurait pas pour lui-même une importance exceptionnelle, où la peur même ne le protège plus. Il ne se doute pas une seconde que cette solution (...) sera pour les siens un dénouement excellent. Lorsqu'ils sauront qu'il n'est plus là, qu'il est éternellement inaccessible, comme ils oublieront! Nizan, Conspir.,1938, p. 193.
[P. méton. du déterminé] Air inaccessible. L'œil de l'enfant (...) ne vous saluera pas du même regard inaccessible si vous portez en vous une pensée mauvaise, une injustice (Maeterl., Trésor humbles,1896, p. 41).
En partic. [En parlant d'une femme, avec une connotation sexuelle] Avec qui il semble impossible d'avoir des relations sexuelles. Si vous saviez (...) combien est triste, ici, le destin du célibataire! (...) Pour les jeunes filles, même celles du peuple, il n'y faut pas penser. Elles sont inaccessibles, sinon par le chemin du mariage (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 149) :
5. Elle lui parut (...) si vertueuse et inaccessible, que toute espérance (...) l'abandonna. Mais, par ce renoncement, il la plaçait en des conditions extraordinaires. Elle se dégagea (...) des qualités charnelles dont il n'avait rien à obtenir... Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 122.
[P. méton. du déterminé] Combien il y en a qui sont indécentes et loufoques dans l'intimité, même parmi celles qui, dans le monde, passent pour les plus retenues, les plus sévères, pour des vertus inaccessibles (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 45).
Emploi subst. Il ne voulait pas péter plus haut qu'il n'avait le derrière, ni se risquer dans une aventure larmoyante comme on en voit au ciné (...) lorsque des gars dépérissent pour l'amour d'une inaccessible (Queneau, Pierrot,1942, p. 103).
2. Au fig. Inaccessible à.Insensible, qui ne se laisse pas toucher par; qui ne se laisse pas fléchir par. Il était inaccessible aux considérations de fortune (Balzac, Béatrix,1839, p. 128).Inaccessible au sacré, j'adorais la magie : le cinéma (Sartre, Mots,1964, p. 101).
[Le compl. prép. désigne un affect] Être inaccessible à l'amour, au découragement, à la douleur, à la flatterie, à la peur, à la pitié, à la tendresse. Son amour était tel, que près d'elle il devenait tout âme et inaccessible aux désirs physiques (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 96).
[P. méton. du déterminé] Âme, cœur inaccessible à la bonté. Ma conscience est inaccessible aux remords (Céline, Voyage,1932, p. 84).
Prononc. et Orth. : [inaksεsibl̥] ou [-kse-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1372 « qui ne peut être atteint par les capacités humaines » (D. Foulechat, trad. du Policraticus de J. de Salisbury, fol. 74 vo, col. 2 [III, 2, 3] ds R. Ling. rom. t. 33, p. 322 : [ilz ont perdue] la cognoissance de la lumiere inaccessible, où Dieu habite); 2. 1496 « dont l'accès est impossible physiquement » lieux inaccessibles (J. de Vignay, Mir. historial, XX, 126, éd. 1531 ds Delb. Notes mss); 3. a) 1580 « auprès de qui on ne peut trouver d'accès (d'une personne) » (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, II, XII, p. 636 : me voylà renfroigné, mal plaisant, inaccessible); b) 1639 « qui ne se laisse pas toucher par certaines influences » inaccessible au vice (Tristan, Panthée, IV, 1 ds Littré). Empr. au b. lat.inaccessibilis de même sens, dér. de accessibilis, v. accessible; préf. in- privatif (cf. in-1). Fréq. abs. littér. : 864. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 300, b) 968; xxes. : a) 1 088, b) 1 391.

Wiktionnaire

Adjectif

inaccessible \i.nak.se.sibl\ ou \i.nak.sɛ.sibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est d’un accès impossible ou quasiment impossible.
    • On déserte surtout les endroits inaccessibles […] Il faut donc s’attacher à les rendre d’un abord plus facile en multipliant partout, entre les villages et les hameaux, les petites routes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […] il y a l’alpiniste qui, sans guide, s'élance à l’escalade d'un pic inaccessible, roide dans une crevasse et ne retrouve plus le chemin du retour, se perd dans les neiges et meurt de froid […] — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Cela met en évidence la nécessité de concevoir un matériel compatible avec la nettoyabilité, pour lequel il n'existera pas de zones inaccessibles au nettoyage et à la désinfection. — (Pierre Millet, Liquides alimentaires : Conditionnement et stabilisation en emballages primaires, Editions Technique de l'Ingénieur, n° AG 6521, (s.d.), page 22)
    • (Figuré) La connaissance des causes premières est inaccessible à l’esprit humain. — Les hauteurs inaccessibles de la science.
  2. (Figuré) Qualifie des personnes auprès de qui on ne peut trouver d’accès, à qui il est très difficile de parler.
    • Depuis qu’il est en place, il est devenu inaccessible.
  3. (Figuré) Qualifie une personne qui n’est pas touchée de certaines choses, qui n’éprouve pas certains mouvements de l’âme, certaines passions.
    • […] et, malgré tout, les Italiens du Gers semblent ne pas être inaccessibles aux enveloppements qui devront conduire à leur assimilation. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Un malentendu existe entre lui et les simples mortels […] Il arbore superbement un scepticisme, un snobisme de décadence qui leur reste inaccessible et fermé. Son ironie naturelle les gêne et les déconcerte. Il est ennuyé, blasé […] — (Anatole Claveau, « Le Tout-Paris », dans Sermons laïques, Paul Ollendorff, Paris, 1898, 3e éd., p. 31)

Adjectif

inaccessible \ɪ.nək.ˈsɛ.sə.bəl\

  1. Inaccessible.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INACCESSIBLE. adj. des deux genres
. Qui est d'un accès impossible. Un rocher inaccessible. Une plage inaccessible. Fig., La connaissance des causes premières est inaccessible à l'esprit humain. Les hauteurs inaccessibles de la science. Il se dit aussi, figurément, des Personnes auprès de qui on ne peut trouver d'accès, à qui il est très difficile de parler. Depuis qu'il est en place, il est devenu inaccessible. Il se dit encore, figurément, d'une Personne qui n'est point touchée de certaines choses, qui n'éprouve point certains mouvements de l'âme, certaines passions. Il est inaccessible aux prières, aux sollicitations. Il reste inaccessible à la flatterie. Être inaccessible à la peur, à l'amour, à la pitié, etc.

Littré (1872-1877)

INACCESSIBLE (i-na-ksè-ssi-bl') adj.
  • 1Dont l'accès est impossible. Eusses-tu pour retraite un roc inaccessible, Tigresse, tu mourras…, Corneille, Médée, V, 8. Ce n'est pas seulement des hommes à combattre, c'est des montagnes inaccessibles, c'est des ravines et des précipices, Bossuet, Louis de Bourbon. Ce lieu inaccessible à tout mortel, Massillon, Car. Temples. Du sein de ce sépulcre, inaccessible au monde, Voltaire, Sémiram. I, 3.

    Fig. Des lits au bruit inaccessibles, Boileau, Lutr. IV.

  • 2Fig Qui ne peut être atteint par la capacité humaine. Aussi Dieu était-il inaccessible à notre nature, Bossuet, Hist. II, 12. Si la lumière est inaccessible à l'orgueil, elle ne l'est pas à la pureté du cœur, Bourdaloue, 4e dim. après la Pentec. Dominic. t. II, p. 425. Je recommence à reconnaître un être suprême inaccessible à nos sens, et prouvé par notre raison, qui a fait le monde et qui le conserve, Voltaire, Dial. 7. Ces deux métaux qui composent la platine [le platine] sont tous deux dans un état inaccessible à notre art qui ne peut agir sur eux, ni même nous les faire reconnaître en nous les présentant dans leur état ordinaire, Buffon, Min. t. V, p. 427. L'enchaînement des vérités conduit à des résultats qui paraissaient inaccessibles, quand le principe dont ils dépendent était inconnu, Laplace, Exp. IV, 3.
  • 3Auprès de qui on ne peut trouver d'accès, à qui il est très difficile de parler. Je suis inaccessible ; j'ai toujours dans ma chambre ou le roi ou Mme la duchesse de Bourgogne, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 9 sept. 1698. Exposez-vous au monde selon la bienséance de votre état ; si vous êtes inaccessible, vous ne serez pas aimée, Maintenon, Avis à la duch. de Bourg. Lett. t. III, p. 207, dans POUGENS. C'est être faible et timide que d'être inaccessible et fier, Massillon, Pet. car. Human. des gr. Ce ministre [le vizir], aussi inaccessible que son maître, occupé des intrigues du sérail et sans correspondance au dehors, est d'ordinaire trompé ou trompe le sultan, qui le dépose ou le fait étrangler à la première faute, Voltaire, Ch. XII, 6.

    Fig. Qui n'est point touché de certaines choses, qui n'éprouve point certains mouvements de l'âme, certaines passions. Il est inaccessible au vice, Tristan, Panthée, IV, 1. Je voudrais à l'amour paraître inaccessible, Rotrou, Vencesl. II, 5. Il oppose à l'amour un cœur inaccessible, Racine, Ph. III, 1. Toujours inaccessible aux vains attraits du monde, Voltaire, Henr. V. Cette sagesse qui le rendait inaccessible à l'esprit de système, Condorcet, Haller. Un cœur inaccessible à la douceur d'aimer, Chénier, Épître I. Je trouvai un ami sensible… et inaccessible aux préjugés, Bernardin de Saint-Pierre, Chaum. ind.

    Inaccessible aux factieux, qui n'écoute pas les factieux. Gaston, que la cour avait attiré dans ses sentiments, était-il inaccessible aux factieux ? Bossuet, le Tellier.

    Absolument. Et vous, plus inhumain et plus inaccessible, Conservez contre moi le titre d'invincible, Rotrou, Antig. II, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Nos Allemans quelque petit doubterent, Voyans ce roch quasi inaccessible, Marot, J. V, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INACCESSIBLE, adj. (Gramm.) dont on ne peut approcher. Il se dit au simple & au figuré. Les torrens qui tombent de cette montagne en rendent le sommet inaccessible. Les grands sont inaccessibles. Il y a peu de cœurs inaccessibles à la flaterie.

Inaccessible, (Géom.) une hauteur ou une distance inaccessible est celle qu’on ne peut mesurer immédiatement, à cause de quelque obstacle, telle que l’eau, ou autre chose semblable. Voyez Hauteur, Distance, &c.

Inaction, s. f. (Gramm. & Théolog.) cessation d’agir. On dit il préfere le repos à tout, & les plus grands intérêts ne le tireront pas de l’inaction. Ainsi il est synonyme tantôt à indolence, tantôt à paresse ou à indifférence ; trois qualités ennemies de l’action & du mouvement.

Les Mystiques appellent inaction une privation de mouvement, un anéantissement de toutes les facultés, par lequel on ferme la porte à tous les objets extérieurs, & l’on se procure une espece d’extase durant laquelle Dieu parle immédiatement au cœur. Cet état d’inaction est le plus propre selon eux, à recevoir le Saint-Esprit. C’est dans ce repos & dans cet assoupissement que Dieu communique à l’ame des graces sublimes & ineffables.

Quelques-uns ne la font pas consister dans cette espece d’indolence stupide, ou cette suspension générale de tous sentimens. Ils disent que par cette cessation de desirs, ils entendent seulement que l’ame ne se détermine point à certains actes positifs, & qu’elle ne s’abandonne point à des méditations stériles, ou aux vaines spéculations de la raison ; mais qu’elle demande en général tout ce qui peut être agréable à Dieu, sans lui rien prescrire.

Cette derniere doctrine est celle des anciens Mystiques, & la premiere celle des Quiétistes. Voyez Mystique & Quiétiste.

Il est vrai cependant, à parler en général, que l’inaction n’est pas un fort bon moyen pour réussir auprès de Dieu. Ce sont nos actions qui nous attirent ses faveurs ; il veut que nous agissions, c’est-à-dire qu’avec sa grace nous desirions & nous fassions le bien ; & notre inaction ne sauroit lui être agréable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inaccessible »

(1372) Du latin inaccessibilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. inaccessibilis, de in. .. 1, et accessibilis, accessible.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inaccessible »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inaccessible inaksesibl

Citations contenant le mot « inaccessible »

  • On peut changer d'idée alors qu'il est impossible de changer de Dieu. En ce sens, ce Dieu-là me paraît inaccessible. De André Frossard / Paris-Match - 29 août 1991
  • Aimer jusqu'à la déchirure Aimer, même trop, même mal, Tenter, sans force et sans armure, D'atteindre l'inaccessible étoile... De Jacques Brel / La Quête
  • Pour les humains, la perfection est inaccessible, l'excellence oui. Fais ton travail du mieux que tu peux, en acceptant les erreurs inévitables.
  • La jeunesse doit non seulement assimiler tout ce qu'a créé la vieille culture, mais élever la culture à une hauteur nouvelle, inaccessible aux gens de la vieille société. De Constantin Stanislavski
  • Quelle audace, vouloir analyser les hommes, quand on n'ose pas s'analyser soi-même de peur de découvrir que ce qui nous manque est à jamais inaccessible. De Andrée Maillet / Profil de l'original
  • Certains hommes sont ainsi. Une seule femme existe pour eux. Et si cette femme devient inaccessible, ils sont incapables de la chasser de leur souvenir. Elle demeure en eux, ne changeant pas, ne vieillissant pas. De Robert de Roquebrune / La seigneuresse
  • Un périmètre de sécurité a rapidement été instauré devant les hall 1 et 2, rendant la gare inaccessible aux voyageurs. , Toulouse. La gare Matabiau rendue inaccessible en raison d’un colis suspect | Actu Toulouse
  • Jouxtant la cour des Prêtres jusqu'alors inaccessible, cette nouvelle table baptisée "Hamlet" sera dirigée par le chef rouennais Gilles Tournadre.      , L'aître Saint-Maclou retrouve son public | Rouen.fr
  • Je t’ai toujours su inaccessible même dans la plus claire proximité. Je t’ai aimée dans ce savoir. De Christian Bobin / La plus que vive
  • Dieu est artiste, Il n’a de souci que de l’inaccessible. De Yves Bonnefoy / Les Planches courbes
  • L'inaccessible, on le fabrique soi-même. De Romain Gary / La nuit sera calme
  • En nous efforçant d’atteindre l’inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait réalisable. De Paul Watzlawick
  • Sans l'espérance, on ne trouvera pas l'inespéré, qui est introuvable et inaccessible. De Héraclite d'Ephèse
  • On désire toujours, par dessus tout, l'inaccessible, avec avidité. De Milan Kundera / La plaisanterie
  • On reconnaît une vraie femme à ce que, assiégée, pourchassée, tentée peut-être même, elle est inaccessible. De Paul Géraldy
  • Il oppose à l'amour un coeur inaccessible : Cherchons pour l'attaquer quelque endroit plus sensible. De Jean Racine / Phèdre
  • Le but dans la vie est le plaisir. C'est un idéal inaccessible mais quand on le peut, il faut s'en souvenir. De Jacques Chardonne / Claire
  • Évidemment, il n’avait pas les moyens de se payer un séjour. Je me disais qu’un jour j’allais écrire une chronique sur ce brave homme. Que mon titre serait : l’inaccessible trois étoiles. En référence à cet hôtel devant lequel Julio passe mais qui, pour lui, est à des siècles-lumière. Le Soleil de Châteauguay, L'inaccessible 3 étoiles - Le Soleil de Châteauguay

Images d'illustration du mot « inaccessible »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « inaccessible »

Langue Traduction
Anglais inaccessible
Espagnol inaccesible
Italien inaccessibile
Allemand nicht zugänglich
Chinois 无法进入
Arabe يتعذر الوصول إليها
Portugais inacessível
Russe недоступный
Japonais アクセスできない
Basque eskuraezinak
Corse inaccessibile
Source : Google Translate API

Synonymes de « inaccessible »

Source : synonymes de inaccessible sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inaccessible »

Partager