La langue française

Considérer

Définitions du mot « considérer »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSIDÉRER, verbe trans.

A.− Regarder avec une grande attention. La famille pétrifiée me considérait en silence (Mauriac, Le Nœud de vipères,1932, p. 243):
1. La palette au poing, le pinceau levé, il inclinait successivement la tête à droite, puis à gauche, et considérait avec application sa toile, posée à trois mètres de lui, sur le chevalet. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 9.
Emploi pronom. réciproque :
2. Alors elles se considérèrent silencieusement. Elles n'avaient, la servante et la maîtresse, aucun secret l'une pour l'autre. Enfin Félicité soupira : − Si j'étais de vous, madame, j'irais chez M. Guillaumin. Flaubert, MmeBovary,t. 2, 1857, p. 154.
P. ext. Regarder, examiner quelque chose sous un aspect déterminé ou d'une façon particulière. Je « considère » le triangle (Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 442):
3. Cette manière de considérer le système nerveux ne peut nous éclairer sur la nature du système d'organes dont il s'agit; ... Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 180.
B.− Au fig. Examiner de façon détaillée et critique :
4. Lorsque je considère et pèse ce mot Dieu que j'emploie, je suis forcé de constater qu'il est à peu près vide de substance; ... Gide, Les Nouvelles Nourritures,1935, p. 274.
Expr. À tout bien considérer :
5. Je lui ai dit [à Vieillard] qu'à tout bien considérer, la religion expliquait mieux que tous les systèmes la destinée de l'homme, c'est-à-dire la résignation. Delacroix, Journal,1852, p. 204.
Spéc. Prendre en considération. Il rallia en hâte ses idées, étouffa ses émotions, considéra la présence de Javert (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 272).Les preuves ne sont pas des choses à manger, mais plutôt des choses à considérer (Alain, Propos,1923, p. 497).
P. ext. Faire cas de.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Estimer. Il a raison et mon amitié l'approuve même de ne pas me « considérer » (Gide, Journal,1942, p. 116):
6. Je voulais qu'on me considérât; mais j'avais essentiellement besoin qu'on m'acceptât dans ma vérité, ... S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 42.
Emploi. pronom. réfl. On ne considère les gens que lorsqu'ils se considèrent eux-mêmes beaucoup (Flaubert, Correspondance,1856, p. 106).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose] Tenir compte. Il fallait aussi considérer le prix des chambres : à ce tarif-là, pouvait-on mieux offrir (Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 12).
C.− [Dans des constr. fréq.] Juger.
1. Considérer + constr. attributive.Tenir pour. Puisque vous me faites l'honneur de m'envoyer votre article, je le considère comme une lettre (Hugo, Correspondance,1841, p. 586).On n'en eut jamais de nouvelles et on la considérait comme morte (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Le Bonheur, 1884, p. 691).
Emploi pronom. réfl. Ils peuvent se considérer comme déjà mariés (Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 146).
2. Considérer + subordonnée.Penser, estimer :
7. Vous avez l'air de considérer que tout ce qu'on nous a enseigné avant guerre n'était qu'une immense fumisterie, ... J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 11.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sideʀe], (je) considère [kɔ ̃sidε:ʀ]. Enq. : /kõsideʀ/ (il) considère. Fait partie des verbes qui changent [e] fermé en [ε] ouvert, écrit è accent grave devant syll. muette, sauf au fut. et au cond. : je considérerai(s). Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1241-57 sans ex. (Vie de Saint-Franchois, 3134 ds T.-L.); ca 1265 « regarder avec attention » fig. « examiner avec soin » (Brunet Latin, Trésor, 17 ds T.-L.); 2. av. 1511 considerer que « estimer que » (Commynes, IV, 5 ds Littré); 3. 1643 « faire cas de » (Corneille, Polyeucte, II, 4); 4. 1835 considérer comme (Ac.); 5. 1792 part. prés. subst. (Grégoire, Conv. nat. ds Brunot t. 9, p. 782, note 1). Empr. au lat. class. considerare « examiner attentivement (par les yeux, par la pensée) ». Fréq. abs. littér. : 7 500. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9 418, b) 8 303; xxes. : a) 10 156, b) 13 303. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 415. − Stefenelli (A.). Der Synonymenreichtum der altfranzösischen Dichtersprache. Wien, 1967.

Wiktionnaire

Verbe

considérer \kɔ̃.si.de.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Regarder attentivement.
    • Après avoir considéré le jardin potager comme distinct des autres parties en culture, je traiterai du jardin fruitier dans un chapitre particulier et je donnerai quelques détails sur sa disposition, […]. — (Frédéric Gérard, Nouvelle flore usuelle et médicale, volume 1, p. 289, 1856)
    • Vous pensez bien, dit-il, que la nomination d’un chanoine étranger au diocèse n’a pas été considérée d’un œil indifférent par le clergé de Chartres. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Elle pouvait avoir dix-huit ans et elle était jolie. Lui n’osait pas l’aborder. Il la considérait de loin, bouche bée, […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • […], elle considéra, sans bouger, une affiche qui représentait une gitane devant un paysage andalou. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, p. 137)
    • J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement. — (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1943)
  2. (Figuré) Examiner attentivement une chose avant de l’entreprendre, avant d’agir de telle ou telle manière.
    • Considérer une affaire sous tous ses aspects.
    • Il faut bien considérer les choses avant que de s’engager.
    • Vous ne considérez pas le travail qu’il y a dans cet ouvrage.
    • Considérez quels avantages il vous reviendra de votre bonne conduite.
    • Considérez combien ce parti vous serait avantageux.
  3. (En particulier) Tenir compte de.
    • — Au point de vue pathogénèse, on doit considérer que dans les cœliaquies, il y a insuffisance primitive des fonctions du grêle. Mais un facteur constitutionnel est incontestable. — (Journal de physiologie et de pathologie générale, vol. 37/n° 2, Éditions Masson et Cie, 1939, p. 1536)
    • Considérez les longs services qu’il vous a rendus.
    • Un juge intègre ne considère ni les personnes, ni les recommandations. — Je ne considère que son mérite.
  4. Tenir en estime à cause de la valeur morale ou sociale.
    • La faculté de comprendre ou l’impossibilité de comprendre, dit fort judicieusement M. Mill, ne peut, dans aucun cas, être considérée comme un critérium de Vérité axiomatique. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduit par Charles Baudelaire, 1864)
    • C’est un homme très considéré.
  5. Réputer, tenir pour.
    • Il n’y a rien d’étonnant à ce que les Féroë aient été considérés comme le domaine du dieu Thor et que les vieux se racontent les légendes des poulpitecs, du Kraken et des sirènes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • […] le progrès est un perpétuel devenir, nulle méthode ne saurait être considérée comme immuable, tout est en mouvement, tout est continuellement améliorable, tout ce qui existe aujourd’hui sera demain mieux encore… — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • A Rouen, les autorités firent savoir que ceux qui n’accepteraient pas le baptême seraient considérés comme hors-la-loi. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Ce Chilien s’appelait Diego Portales. Il est aujourd’hui considéré par les réactionnaires chiliens et par les généraux de la Junte comme leur grand précurseur. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Par exemple, les séparatistes corses se considèrent sûrement comme une nation séparée et distincte, plus ou au moins différente, de la France métropolitaine. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 175)
    • Les régions orientales de la Colombie, situées au-delà de la cordillère, ainsi que le Trapèze amazonien, ont été pendant des siècles considérées comme des « territoires sauvages », des espaces vides ou des « enfers verts ». Même aujourd'hui, quand on pense aux Indiens de l’Amazonie colombienne, on les imagine souvent comme des groupes d'individus isolés […]. — (Luisa Fernanda Sánchez, Les fils du tabac à Bogotá : Migrations indiennes et reconstructions identitaires, Éditions de l’IHEAL, 2007, chap. 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSIDÉRER. v. tr.
Regarder attentivement. Considérer une chose en elle-même ou dans ses rapports avec une autre. Quand vous aurez tout considéré, vous serez bien obligé d'avouer que... Il signifie aussi figurément Examiner attentivement une chose avant de l'entreprendre, avant d'agir de telle ou telle manière. Considérer une affaire sous tous ses aspects. Il faut bien considérer les choses avant que de s'engager. Vous ne considérez pas le travail qu'il y a dans cet ouvrage. Considérez quels avantages il vous reviendra de votre bonne conduite. Considérez combien ce parti vous serait avantageux. Tout bien considéré, Tout étant examiné. Il signifie particulièrement Tenir compte de. Considérez les longs services qu'il vous a rendus. Un juge intègre ne considère ni les personnes, ni les recommandations. Je ne considère que son mérite.

CONSIDÉRANT QUE, loc. conj. Formule qui précède l'exposé des motifs d'un arrêté, d'une loi.

CONSIDÉRER signifie encore Tenir en estime à cause de la valeur morale ou sociale. C'est un homme très considéré. Il signifie de même Réputer, tenir pour. Je le considère comme le meilleur écrivain de son temps. Ses soldats le considéraient comme un père. On doit considérer cet événement comme la source de tous nos malheurs.

Littré (1872-1877)

CONSIDÉRER (kon-si-dé-ré ; l'accent aigu se change en accent grave devant une syllabe muette : je considère, excepté au futur et au conditionnel : je considérerai, je considérerais ; à la vérité l'Académie ne donne ni considérerai, ni considérerais ; mais comme elle met l'accent aigu dans les cas de ce genre, bien que par une anomalie regrettable, il faut la suivre) v. a.
  • 1Regarder attentivement. Considérer un édifice, un tableau. Hé bien ! Qu'est-ce ? M'as-tu tout parcouru par ordre ? M'as-tu de tes gros yeux assez considéré ? Molière, Amph. III, 2. Il ne leur reste qu'à considérer de quel côté allait tomber ce grand arbre, ébranlé par tant de coups, Bossuet, Anne de Gonz. Il s'arrêta dans un endroit où le boyau faisait un angle avec la parallèle ; il se mit à genoux sur le talus intérieur, et, appuyant ses coudes sur le parapet, resta quelque temps à considérer les travailleurs qui construisaient les tranchées à la lueur des étoiles, Voltaire, Charles XII, 8.

    Fig. Faire un examen attentif. Et pour dire en un mot ce que j'en considère [pense], Corneille, Cid, IV, 5. La route en est mal sûre, à tout considérer, Corneille, Nicom. IV, 4. Ne considérez rien ou considérez tout, Rotrou, Antig. II, 4. Quiconque en pareil cas se croit haï des cieux, Qu'il considère Hécube, il rendra grâce aux dieux, La Fontaine, Fabl. X, 13. Quand on considère de plus près l'histoire de ce grand royaume et particulièrement les derniers règnes, Bossuet, Reine d'Anglet. Considère, Phénix, les troubles que j'évite, Racine, Andr. II, 5. Les hommes donnent volontiers à la philosophie leurs maux à considérer, mais non pas à guérir, Fontenelle, Dial. IV, Morts anc. Sans considérer que ces choses sont éloignées l'une de l'autre, comme le ciel l'est de la terre, Perrot D'Ablancourt, Lucien, Comment écrire l'histoire.

  • 2Avoir égard à, tenir compte de. Ne considérez point cette grandeur suprême ; Traitez-moi comme ami, non comme souverain, Corneille, Cinna, II, 2. Mon bras, dont ses mépris forçaient la retenue, N'eût plus considéré César ni sa venue, Corneille, Mort de Pomp. II, 4. Pour moi, ce que je considère particulièrement, c'est que par le moyen de ces visites spirituelles, on est instruit de cent choses qu'il faut savoir de nécessité, Molière, Préc. rid. sc. 10. Comme vous êtes roi, vous ne considérez Qui ni quoi ; rois et dieux mettent, quoi qu'on leur die, Tout en même catégorie, La Fontaine, Fabl. V, 18. Ne considérez point que je suis votre mère ; Considérez en moi celle de votre frère, Racine, Théb. IV, 3. Mon esprit, peu jaloux de vivre en la mémoire, Ne considère point le reproche ou la gloire, Voltaire, Mort de Cés. III, 2.
  • 3Estimer, faire cas de. C'est un homme que je considère beaucoup. Votre père y commande, et l'on m'y considère, Corneille, Poly. II, 4. Je t'ai considéré plus que tu ne mérites, Corneille, ib. V, 2. Votre marâtre y règne et le roi votre père Ne voit que par ses yeux, seule la considère, Corneille, Nicom. I, 1. L'époux avait toujours considéré sa femme, La Fontaine, Faucon. On considère un bon géomètre, Fénelon, Tél. III.
  • 4Juger, réputer. Les soldats le considéraient comme un père. On doit considérer cet événement comme la source de tous nos malheurs.
  • 5Se considérer, v. réfl. Se regarder, s'examiner. Le cerf qui se considérait dans la fontaine. L'âme qui se considère.

    S'estimer. Seul il se considère, il s'aime et non pas moi, Rotrou, Vencesl. II, 1. Mais elle seule enfin s'aime et se considère, Corneille, Rodog. II, 4. Mais où trouvera-t-on une âme si purgée, Qu'elle aime à servir Dieu sans se considérer, Et ne cherche en l'aimant que l'heur de l'adorer ? Corneille, Imit. II, 11.

    Se juger. Se considérer comme un personnage. Je me considère comme votre ami.

    S'estimer mutuellement. Ils se considèrent l'un l'autre.

    Être considéré, aperçu. Le naturel de chacun se considère en deux manières, Pascal, dans le Dict. de POITEVIN.

    Être pris en considération, être pesé. S'il est juste d'ailleurs que tout se considère, Que hasardait Pompée en suivant votre père ? Corneille, Pomp. I, 3.

HISTORIQUE

XIVe s. Vous considerastes que le peuple romain a bien esté sur touz li souverain, Bercheure, f° 1. Mesmement consideré que illecques sont baillées certaines regles, bons enseignemens, belles hystoires…, Oresme, Eth. Prol. Et selon les passions absolument considerées, nous ne sommes diz ne bons ne malvès, Oresme, ib. 42. L'excellence et vertu de l'œuvre, c'est que elle soit grande et bonne et tele que elle soit digne de estre considerée à grant admiracion, Oresme, ib. 114. Le charpentier et le geometrien enquerent et considerent de la line droitte, Oresme, ib. X (16). Gilet considerant l'abusion que vouloit faire et avoir icellui Loys, Du Cange, abusio.

XVe s. Si que, tout consideré, [les Anglois] se traïrent à Mauros, et là se logerent, Froissart, II, II, 19. À tout considerer, si Angleterre se perdoit, ils perdroient trop plus que nous, Froissart, II, III, 45. Gens vinrent de tous costés pour le voir, et considerer le grand estat qu'il maintenoit, Froissart, I, I, 71. Le pays [de Flandre] estoit si plein et si rempli de biens que merveilles seroit à raconter et à considerer, Froissart, II, II, 52. Uns saiges homs considerans en soy Quel chose estoit à prince necessaire, Deschamps, Ce qui est nécessaire aux rois. Consideré leur grant despence et que la saison se passoit, Commines, IV, 5.

XVIe s. À la lecture des histoires, j'ay accoustumé de considerer qui en sont les escrivains, Montaigne, I, 58. Il estoit à considerer la grandeur demesurée de ses forces au passage de l'Hellespont, Montaigne, I, 271. Il s'approcha à cheval le plus près qu'il peut du cousteau [coteau] pour le recognoistre et considerer de près la nature du lieu, Amyot, Sertor. 23.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONSIDÉRER. Ajoutez :

Se considérer, suivi d'un adjectif, se regarder comme. [Gens] qui ont dû se considérer définitivement libérés du service, Chateaubriand, t. XXX, p. 164, éd. Furne, grand in-8°.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « considérer »

(Date à préciser) Du latin considero.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. cossirar, considerar ; anc. catal. consirar ; espagn. considerar ; ital. considerare ; du latin considerare, de cum, et sidus, sideris, astre, étoile (voy. SIDÉRAL), de sorte que, dans le latin, considerare a un rapport avec la contemplation des astres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « considérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
considérer kɔ̃sidere

Évolution historique de l’usage du mot « considérer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « considérer »

  • On s'est mis d'accord pour considérer qu'avoir beaucoup de critiques, c'est un succès. De Friedrich Nietzsche / Considérations inactuelles
  • Le seul moyen de guérir, c’est de se considérer comme guéri. De Gustave Flaubert / Lettre
  • « Il faut une prise en charge. Quand il y a un souci, on peut s'aider par un rééquilibrage soit nutritionnel, soit hormonal, ou réévaluer le choix de la contraception s'il y en a une. Il ne faut pas considérer que c'est une fatalité, mais consulter. Car en discutant, on peut trouver une solution. » Centre Presse, Centre Presse : « Il ne faut pas considérer que c'est une fatalité »
  • Angela Merkel appelle l’Europe à considérer la réalité dans laquelle Washington ne veut plus prétendre au rôle de leader mondial. , L’Europe doit considérer une nouvelle réalité sans leadership US, estime Merkel - Sputnik France
  • Ce ne sont là que quelques-uns des points importants à considérer dans ce qui est un domaine fiscal très complexe semé d’embûches. Mon livret, Entreprises : 3 éléments clés que les entreprises doivent considérer à propos des options d'achat d'actions dès maintenant | Mon livret

Images d'illustration du mot « considérer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « considérer »

Langue Traduction
Anglais consider
Espagnol considerar
Italien tener conto di
Allemand erwägen
Chinois 考虑
Arabe يعتبر
Portugais considerar
Russe рассматривать
Japonais 検討する
Basque kontuan
Corse cunsidereghja
Source : Google Translate API

Synonymes de « considérer »

Source : synonymes de considérer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « considérer »

Considérer

Retour au sommaire ➦

Partager