Voir : définition de voir


Voir : définition du Wiktionnaire

Verbe

voir \vwaʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se voir)

  1. Percevoir l’image des objets par l’organe de la vue.
    • […] et l’on voyait déjà quelques embarcations filer doucement sur l’eau que battaient les grands avirons, pareils à des vols de goélands lents et bas. — (Octave Mirbeau, Les Eaux muettes)
    • – Pourtant —fit Bert— j’aimerais bien en voir un… rien que pour pouvoir y croire quand je l’aurais vu.
      – Vous le verrez avant qu’il soit longtemps, promit le soldat.
      — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 27 de l’éd. de 1921)
    • On ne voyait pas les tramways. […]. Pourtant les quais où ils roulaient, avec des piaulements plaintifs, n'étaient guère éloignés, car la rue, quelquefois, tremblait à leur passage […]. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • C’est à Namur que Gaspard vit le premier beffroi. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Il se fabriquait une étrange réputation, personnage de légende qui voyait à travers le brouillard, savait se rendre invisible aux gabelous, capable de tout ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Absolument)L’on y voyait à peine, le sanctuaire n’étant éclairé que par des veilleuses pendues au plafond […] — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • […] puis le voyant mort, car vous le tuâtes du coup, vous prîtes la fuite sur le cheval qu’il vous avait donné. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
  2. Donner en vis-à-vis, avoir une vue.
    • Cette maison voit sur un jardin, sur une rue.
  3. (Par extension) (Militaire) Avoir une vue découverte sur une cible en sorte qu’on est à portée de la battre avec le canon.
    • Cette hauteur voit la place, voit le rempart de la place.
    • Cette hauteur voit tel ouvrage à revers.
  4. Être le lieu où se déroule une action ; en être le siège.
    • Fort peu habitée l'hiver, Ville-d’Avray voit sa population se décupler quand éclosent les premières frondaisons de la forêt ; quand les chauds rayons du soleil de juin font revivre les palmes des grands saules sur le bord des étangs si chers à Corot. — (Jules Mary, Roger la Honte, Paris : chez Jules Rouff & Cie, 1886, p.3)
    • Avec l’utilisation d’antigènes de tréponèmes pâles tués, les réactions sérologiques ont vu leur sensibilité et leur spécificité nettement améliorées. — (François Pebret, Maladies infectieuses : toutes les pathologies des programmes officiels des études médicales ou paramédicales, Heures de France, 2003, page 497)
  5. Vivre pendant une période désignée, avoir connu cette époque.
    • J’ai vu le temps où il n’y avait pas d’autre mariage que le mariage religieux. — (George Sand)
  6. (Figuré) (Familier) Imaginer, représenter.
    • Dans l’espèce humaine, la Parthénogénèse n’a été vue que par les yeux de la foi ; il n’en est pas ainsi dans les rangs inférieurs de l’animalité […] — (Yves Delage & Marie Goldsmith, La Parthénogénèse naturelle et expérimentale, Flammarion, 1913, p. 2)
    • Les deux Allemands le tenaient sous la menace de leurs yeux haineux. Pendant un moment Bert vit la mort proche. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 353 de l’éd. de 1921)
  7. Prendre soin de quelqu'un, le traiter.
    • C’est ce médecin qui voit ce malade.
    • Il est vu par ce médecin.
  8. (Inversement) Consulter.
    • Il faut qu’elle aille voir un médecin.
  9. (Absolument) Être en état de percevoir l’image des objets.
    • Voir clair. — Voir trouble. — Voir double.
    • Voir confusément. — Voir distinctement.
    • Voir de près. — Voir au loin.
  10. Être témoin de l’état d’une personne ou d’une chose.
    • Quelques journaux manquaient à la collection. C’étaient ceux qui relataient comment Charlotte, condamnée à mort, avait vu sa peine commuée en celle des travaux forcés à perpétuité. — (Jules Mary, Les filles de la Pocharde, 1897-1898)
    • C'est ici que l'on voit deux choses bien cruelles,
      Des maris ennuyeux et des femmes fidelles,
      Car l'Amour, tu le sais, n'est pas luthérien.
      — (Évariste de Parny, « Lettre à Bertin, du Cap de Bonne-Espérance, octobre 1777 », dans le recueil Œuvres d'Évariste Parny, tome 1, Paris : chez Debray, impr. Didot l'aîné, 1808, p. 217)
    • Les gens que vous avez vus arriver, que vous avez vu mener en prison. — La maison que j’ai vue s’écrouler, que j’ai vu démolir. —C’est un homme que j’ai vu autrefois bien pauvre, bien malheureux.
  11. Être témoin de faits, d’événements contemporains, ou en avoir seulement entendu parler.
    • L’Afrique du Sud, avec la fin de l’apartheid a vu ainsi affluer des migrants venus du Mozambique, de Zambie ou d’Angola quand les Afrikaners partaient vers l’Australie ou l’Amérique. — (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006)
    • Ce que nous voyons de nos jours, était annoncé depuis longtemps.
    • Les événements extraordinaires que nous avons vus s’accomplir.
  12. Faire des observations et des remarques en lisant ; se reporter à ce que l’on lit.
    • Mais nous avons vu comment Saint Louis, poussé par ses convictions religieuses, voulut rendre l’usure impraticable. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • J’ai vu dans Démocrite.
    • avez-vous vu cette particularité ?
    • Dans quel livre avez-vous vu ce passage ?
  13. Fréquenter.
    • Qui voyez-vous le plus souvent ?
    • Qui voit-il dans son pays ?
    • Nous nous voyons souvent.
  14. (En particulier) Avoir une relation amoureuse.
    • Plus tard, j’appris un absurde mariage d’amour qu’elle fit avec un jeune homme qu’elle devait déjà voir à ce moment-là. — (Marcel Proust, Guermantes, 2, 1921, page 393)
    • Je ne le vois plus.
  15. (En particulier) Avoir une entrevue, une conversation, avec quelqu’un.
    • Il faut que je voie le directeur rapidement.
  16. (Spécialement) (Avec la négation) (Familier) Supporter.
    • Celui-là, je ne peux pas le voir !
  17. Acquérir la connaissance des choses du monde, dans les voyages ou dans le commerce des hommes.
    • C’est un homme qui a beaucoup vu.
    • Il a vu du pays. - Il a vu les pays étrangers. - Il veut voir l’Italie.
  18. Regarder, considérer avec attention.
    • Voyez ce tableau. — C’est une chose à voir. — Il mérite d’être vu.
    • Voir un objet au microscope. — Laissez-moi voir cela. — Voyons un peu ce qu’il va faire.
  19. Examiner, vérifier, se réserver de prendre un parti.
    • Si cela arrive, nous verrons ce qu’il faudra faire.
    • Voir une affaire à fond.
    • Ceci est à voir. — C’est à voir.
  20. (Familier) Vérifier par soi-même une assertion, une information.
    • Si vous ne le croyez pas, allez-y voir.
    • J’aime mieux le croire que d’y allez voir.
  21. S’apercevoir, se rendre compte, comprendre.
    • Il y a longtemps que l’on voit qu’il se ruine.
    • Je vis bien qu’il me manquerait de parole.
    • Ne voyez-vous pas qu’il vous trompe, qu’il se moque de vous ?
    • Je vois ce que vous voulez dire.
    •  C’est comme ça qu’il faut faire pour retirer son billet ; vous voyez ?
  22. Inspecter avec autorité, veiller à.
    • Cet homme n’a rien à voir à ma conduite, et je n’ai pas le droit de voir à la sienne.
    • Qu’avez-vous à voir dans ma maison ?
    • Voyez à ce qui se passera. — Voyez à la dépense.
  23. Éprouver, essayer.
    • Voyez si vous pouvez résoudre ce problème.
    • Voyons si la chose nous réussira mieux ainsi.
    • Je veux voir jusqu’où ira sa patience.
    • À toi de voir.
  24. (Par analogie) Juger par le sens du goût, de l’odorat, du toucher ou de l’ouïe, en parlant des choses que l’on connaît.
    • Voyez si le vin est bon. — Voyez un peu si cela est chaud.
    • Il faut voir si cet instrument est d’accord.
  25. Juger ; apprécier ; envisager.
    • Jamais nous n'avons eu l’ineptie de penser que les catholiques dussent être opprimés, qu'ils dussent être vus avec défaveur par le gouvernement, qu'ils dussent être exclus des emplois publics, qu'ils dussent même être exclus du ministère. — (« Quelques mots à nos contradicteurs passionnée et modérés », dans la Revue nationale de Belgique, Bruxelles : Librairie Polytechnique, 1840, vol. 4, page 85)
    • Ensuite c'est à chacun de voir en quoi cela l'intéresse, le concerne, lui parle. Il n'y a strictement aucune prétention comminatoire du genre : si vous ne passez pas par là, vous êtes fichu. — (Jacqueline Legaut, La psychanalyse, l'air de rien, éd. Eres, 2012)
    • Chacun a sa manière de voir. — C’est ainsi que je vois. — C’est un homme qui voit tout de travers.
  26. (Familier) Étudier, apprendre.
    • Je ne répèterai pas ce que nous avons vu la semaine passée.
  27. Aller faire quelque chose.
    • Notre mère est malade, papa est mort. Nous allons voir avec mon petit frère à ramasser des pommes de terre dans le champ. » — (Alphonse Daudet, L’enfant espion, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 27.)
  28. (Québec) (Désuet) (Par euphémisme et apocope de voir ses règles) Avoir ses menstruations.
    • As-tu vu ce mois-ci?
  29. (Religion) Connaître par l’intelligence.
    • Dieu voit le fond des cœurs, voit toutes choses.
    • La béatitude consiste à voir Dieu.
  30. (Pronominal) (Sens propre) Voir soi-même. Voir l’un l’autre.
  31. (Pronominal) (Avec un adjectif ou avec un participe passé) Être.
    • Après une lutte soutenue entre le gros bon sens du paysan et la folle impulsion donnée par l’administration des haras, celle-ci a été forcée de céder le pas, et s’est vue obligée en 1860 de supprimer les dépôts d’étalons d’Abbeville et de Charleville, […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • À ce moment, la guerre tomba brutalement, sans crier gare. Le deuxième jour de mobilisation, Fagerolle se vit jeté dans un wagon à bestiaux, parmi les vomissures et les gueulements patriotiques d’un certain nombre de citoyens français. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 29)
    • Mais, à la longue, elle se vit contrainte de renoncer à ses méthodes iniques, parce que trop d’enquêtes s’étaient tournées à la confusion […]. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  32. (Pronominal) (Avec un infinitif) Construction pour faire du COD, du COI ou du quelqu’un en question le sujet. Note : La construction passive en français avec être ne peut faire que du COD le sujet.
    • Ancien sous-off’ de la Légion, il avait d’abord été cassé de son grade, puis ayant « passé au falot », il s’était vu condamner à trente ans. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 50)
    • Il s’est vu obliger de payer ses dettes. : Il a été obligé de payer ses dettes.
    • Elle s’est vu conférer un diplôme. : On lui a conféré un diplôme.
    • Un touriste s’est vu voler son portefeuille. : On a volé le portefeuille d’un touriste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOIR. (Je vois, tu vois, il voit; nous voyons, vous voyez, ils voient. Je voyais; nous voyions. Je vis. Je verrai. Je verrais. Vois, voyons. Que je voie; que nous voyions. Que je visse. Voyant. Vu.) v. tr.
Percevoir l'image des objets par l'organe de la vue. Je vois un homme. Il craint d'être vu. Cela se voit de loin. Il ne voit pas les objets à deux pas de lui. Voir la lumière. On voit le jour au travers. Je l'ai vu de mes propres yeux. Se voir dans une glace, dans un miroir. Se faire voir. Laisser voir quelque chose à quelqu'un. Fig., Cet homme a vu la mort de près, Il a été sur le point de périr. Fig. et fam., Voir trente-six chandelles, Avoir un éblouissement. Fig., Voir quelqu'un de bon œil, de mauvais œil ou d'un bon œil, d'un mauvais œil, Avoir à l'égard de quelqu'un des dispositions favorables ou défavorables, être bien aise ou fâché de le voir. On dit de même : Voir quelque chose de bon œil, de mauvais œil. Cette maison voit sur un jardin, sur une rue, De cette maison, on a vue sur un jardin, sur une rue. Cette hauteur voit la place, voit le rempart de la place, De là on découvre la place, le rempart de la place, en sorte qu'on est à portée de la battre avec le canon. On dit dans un sens analogue : Cette hauteur voit tel ouvrage à revers, De cette hauteur on voit l'ouvrage et on peut le battre par derrière. Cette mer a vu bien des naufrages, cette plaine a vu bien des combats, etc., Il y a eu de fréquents naufrages sur cette mer, cette plaine a été le théâtre de beaucoup de combats, etc. Fam., Qui ne l'a pas vu, n'a rien vu se dit par exagération et pour louer extrêmement quelque chose. Cela se voit tous les jours, Cela arrive journellement, fréquemment. Dans le sens contraire, Cela ne s'est jamais vu, ne s'est pas encore vu, ne s'était pas encore vu, Cela n'est jamais arrivé, n'a jamais été. On dit également : On n'a jamais vu pareille chose, une chose pareille. On n'a jamais rien vu de pareil. Vit-on jamais rien de semblable? se dit par indignation, par étonnement, par admiration. On dit de même : Qui vit jamais rien de si extraordinaire? Voyez quelle insolence! Voyez l'insolence! J'ai vu que, j'ai vu le moment où, Peu s'en est fallu que. J'ai vu le moment où il allait se fâcher. Fam., comme par défi, Je voudrais bien voir cela. Je voudrais bien voir qu'il osât l'entreprendre. Faites cela pour voir; essayez pour voir. Faites cela, et vous verrez. C'est ce qu'il faudra voir. Nous verrons bien. Voyons s'il osera. On dit à peu près de même : Je voudrais bien vous voir à ma place; je voudrais bien vous y voir. Ironiquement, Il fait beau vous voir, à votre âge, vous amuser à ces bagatelles. Il fait beau voir que... Il ferait beau voir que... Fig. et fam., Je le vois d'ici, Je l'imagine, je me le représente. On dit de même : Je vois d'ici sa joie, sa colère, etc. Aller voir quelqu'un, Aller chez lui pour lui faire visite, pour lui rendre ses devoirs, pour l'entretenir. Je suis allé le voir deux fois. J'irai le voir le plus tôt que je pourrai. Dans ce sens, un aveugle même dit : J'irai vous voir. Voir ses juges signifiait Aller les solliciter chez eux. C'est ce médecin qui voit un tel, C'est ce médecin qui prend soin d'un tel pendant sa maladie, qui le traite. Fig., Voir venir quelqu'un, Démêler, découvrir, connaître par les démarches de quelqu'un quel est son dessein. Il y a longtemps que je le vois venir. Cette expression signifie aussi Attendre qu'une personne fasse les premières démarches, pour régler sur cela les siennes et voir quelle conduite on doit tenir. Ne nous pressons pas de prendre un parti; voyons-les venir. On dit aussi absolument Voir venir, Ne pas se presser, laisser les choses se développer. Toutes les mesures de précaution sont prises, Il faut attendre et voir venir. Poétiquement, Voir le jour, Naître, vivre. Depuis que j'ai vu le jour. Il n'est pas digne de voir le jour se dit d'un Homme qui a fait une action infâme, pour signifier qu'il n'est pas digne de vivre. Ce livre, cet ouvrage n'a pas encore vu le jour, Il n'est pas encore imprimé, publié. Voir en songe, en rêve, Imaginer en dormant, croire voir en dormant. En termes de Procédure, Assigner pour voir dire et ordonner..., Pour être présent quand on dira, quand on ordonnera...

VOIR s'emploie aussi absolument et signifie Être en état de percevoir l'image des objet Voir clair. Voir trouble. Voir double. Voir confusément. Voir distinctement. Voir de près. Voir de loin. Il ne voit goutte. il ne voit pas devant lui. Il n'y voit pas. Fig., Voir de loin, voir bien loin, Avoir beaucoup de pénétration, de prévoyance. Fig. et fam., Il ne voit pas plus loin que son nez, que le bout de son nez se dit d'un Homme qui a peu de perspicacité, peu de prévoyance.

VOIR se dit également d'une Action dont on a été témoin, de l'état d'une personne ou d'une chose. Les gens que vous avez vus arriver, que vous avez vu mener en prison. La maison que j'ai vue s'écrouler, que j'ai vu démolir. Je le vois qui vient. C'est un homme que j'ai vu autrefois bien pauvre, bien malheureux. Il ne peut pas voir souffrir. Il se dit encore en parlant des Faits, de événements contemporains, soit qu'on en ait été témoin, soit qu'on en ait seulement entendu parler. Ce que nous voyons de nos jours, était annoncé depuis longtemps. Les événements extraordinaires que nous avons vus s'accomplir. Cette réforme aura lieu, mais nous ne la verrons pas, Nous serons morts avant qu'elle ait lieu. Il se dit également des Observations et des remarques qu'on fait en lisant. J'ai vu dans Tite-Live. Où avez-vous vu cette particularité? Dans quel livre avez-vous vu ce passage? Voir et plus ordinairement Voyez se dit lorsqu'on veut renvoyer à un ouvrage, à un passage. Voyez ci-dessous. Voyez la note qui est à la fin du volume. Voir, sur cette matière, l'ouvrage de tel auteur.

VOIR signifie aussi Fréquenter. Qui voyez-vous le plus souvent? Qui voit-il dans son pays? Nous nous voyons souvent. Ce n'est pas un homme à voir, ce n'est pas une femme à voir se dit d'un Homme ou d'une femme de mauvaise réputation, qu'il n'est pas convenable de fréquenter. Il ne voit personne se dit d'un Homme qui vit dans la retraite. Il se dit aussi d'un Homme qui ne reçoit pas, qui a défendu sa porte. On dit dans ce même sens : J'ai été jusque chez lui aujourd'hui, mais on ne le voyait point. Il ne verra cette semaine que ses plus intimes amis. Personne ne peut le voir. Cette dernière phrase peut s'appliquer à un prisonnier, à un malade qui n'est pas autorisé à recevoir de visites. Ces deux personnes ne se voient plus, Elles sont mal ensemble, elles ne veulent plus avoir de commerce l'une avec l'autre. On dit dans le sens contraire : Je les ai réconciliés, et ils se sont toujours vus depuis.

VOIR se dit en outre de la Connaissance qu'on acquiert des choses du monde, dans les voyages ou dans le commerce des hommes. C'est un homme qui a beaucoup vu. Il a vu du pays. Il a vu les pays étrangers. Il veut voir l'Italie. C'est un jeune homme qui n'a pas encore vu le monde. Il est tout neuf, il n'a encore rien vu. Fig., Faire voir du pays à quelqu'un, Lui donner bien de l'occupation, bien de la peine, le mener où l'on veut et plus loin qu'il ne s'y attendait. Fig. et fam., Elle a vu le loup se dit d'une Fille que l'on soupçonne de n'être plus innocente. Ce soldat n'a pas encore vu le feu, Il n'a pas encore assisté à un combat. Fig. et fam., Nous en avons bien vu d'autres se dit pour faire entendre qu'on n'a pas peur des menaces de quelqu'un, qu'on n'est pas troublé par les événements dont on est témoin ou qui sont près d'arriver.

VOIR signifie encore Regarder, considérer avec attention. Voyez ce tableau. C'est une chose à voir. Il mérite d'être vu. Venez voir. Voir un objet au microscope. Laissez-moi voir cela. Voyons, que tenez-vous là? Voyons un peu ce qu'il va faire. Fam., Voyons se dit souvent par rapport à la personne qui parle ou à qui l'on parle, et n'est dans beaucoup de phrases, qu'une expression d'encouragement, d'exhortation, etc. Voyons, parlez-moi franchement : que pensez-vous de cette conduite? Fam., Voyez-vous, vois-tu se disent sans ajouter au sens de la phrase, et seulement pour attirer l'attention. C'est que, voyez-vous, il faut prendre garde à ce qu'on fait. À voir, Lorsque l'on considère. À voir la manière dont il est vêtu, on le croirait dans la misère. Fam., Si vous ne le croyez pas, allez-y voir se dit à une personne qui doute de ce qu'on lui dit. J'aime mieux le croire que d'y allez voir se dit en parlant d'une Chose dont on doute, mais qu'on ne veut pas se donner la peine de vérifier, d'examiner. Fam. et par plaisanterie, Allez voir là-bas si j'y suis se dit pour renvoyer quelqu'un. Fig. et fam., Va-t'en voir s'ils viennent se dit pour marquer qu'on ne croit pas à une chose.

VOIR signifie figurément Examiner avec application. Cette affaire a été vue par des hommes d'affaires très sérieux. Il faudra voir ce qu'il y aura à faire à ce sujet. Voyez si cela vous accommoderait. Voyez, la chose vous convient-elle? Si cela arrive, nous verrons ce qu'il faudra faire. Voir une affaire à fond. Ceci est à voir, Ceci est à examiner, à vérifier. D'une façon moins déterminée, C'est à voir. Je verrai, nous verrons, il faut voir se disent en parlant d'une Affaire sur laquelle on se réserve de prendre un parti et signifient J'examinerai, nous examinerons, il faut examiner.

VOIR signifie particulièrement Inspecter avec autorité, veiller à. Cet homme n'a rien à voir à ma conduite, et je n'ai pas le droit de voir à la sienne. Qu'avez-vous à voir dans ma maison? Voyez à ce qui se passera. Voyez à la dépense. C'est à vous à voir qu'il ne lui manque rien, Vous devez veillez à ce qu'il ne lui manque Rien, faites en sorte qu'il ne lui manque rien. Voyez à nous faire souper, à nous loger, etc., Ayez soin de nous faire souper au plus vite, de nous procurer un logement.

VOIR signifie encore Éprouver, essayer. Voyez si vous pouvez résoudre ce problème. Voyons si la chose nous réussira mieux ainsi. Je veux voir jusqu'où ira sa patience. Voyez si cette robe vous va bien. Il se dit, dans un sens analogue, en parlant des Choses que l'on connaît, dont on juge par le sens du goût, de l'odorat, du toucher, de l'ouïe. Voyez si le vin est bon. Voyez un peu si cela est chaud. Il faut voir si cet instrument est d'accord. Voyez si c'est la même odeur. Il signifie encore S'apercevoir, se rendre compte, comprendre. Il y a longtemps que l'on voit qu'il se ruine. Je vis bien qu'il me manquerait de parole. Ne voyez-vous pas qu'il vous trompe, qu'il se moque de vous? Je vois son dessein, je le vois clairement. Vous voyez comme vous vous en êtes trouvé. Il faut être bien peu pénétrant pour ne pas voir quelle est son intention. Vous ne voyez pas toutes les conséquences de cette démarche. Fam. et par menace, Je lui ferai bien voir à qui il s'adresse, à qui il a affaire, Je lui ferai bien connaître, je lui apprendrai bien à qui il a affaire.

VOIR signifie encore Juger, apprécier, envisager. Je vois cela différemment de vous, autrement que vous. Chacun a sa manière de voir. C'est ainsi que je vois. Il voit bien, il voit juste dans cette affaire. Il ne voit que par les yeux des autres. C'est un homme qui voit tout de travers. Voir tout en beau. Il voit tout en noir. Je vois comme vous. À voir la chose de sang-froid. Je ne vois rien d'impossible à cela. Je vois ce qui me reste à faire. Dès lors ils se virent perdus. Je me vois à la veille d'une catastrophe. Dans le langage religieux, il signifie Connaître par l'intelligence. Dieu voit le fond des cœurs, voit toutes choses. La béatitude consiste à voir Dieu. Les bienheureux voient Dieu face à face, voient Dieu dans toute la majesté de sa gloire.

VOIR, précédé du verbe Faire, signifie Montrer, faire connaître. Il fit voir sa blessure au chirurgien. Je vous ferai voir toutes les curiosités de la ville. Cet homme aime beaucoup à se faire voir. Il cherche toujours à faire voir son esprit. Il a fait voir qu'il avait du cœur. Cela vous fait voir que... Il s'emploie aussi, dans un sens analogue, avec le verbe Laisser. Laissez-moi voir ce tableau, ce bijou. Il n'a pas laissé voir sa mauvaise humeur. Il ne laisse rien voir de ce qu'il a dans le cœur. Il m'a laissé voir qu'il ne serait pas éloigné de..., Il m'a donné à connaître qu'il ne serait pas éloigné de...

SE VOIR s'emploie dans une acception particulière, où il équivaut à peu près au verbe Être. Se voir dans la misère après avoir été dans l'opulence. Se voir abandonné, méprisé de tous. Je me vois sans ressources. Elle est fière de se voir admirée. Le participe passé

VU s'emploie adjectivement. Choses vues. Fam., Ni vu ni connu se dit d'une Chose restée secrète, invisible. Être bien vu, mal vu de quelqu'un, Être considéré favorablement, défavorablement par lui. En termes de Banque, Cette lettre de change est payable à lettre vue, Celui sur qui elle est tirée doit la payer dès qu'elle lui sera présentée. On dit plus ordinairement Payable à vue. Voyez VUE.

VU s'emploie quelquefois comme nom masculin, en termes de Procédure. Le vu d'un arrêt, le vu d'une sentence, Ce qui est exposé dans un arrêt, dans une sentence rendue sur les productions respectives, les pièces, les raisons qui y sont énoncées avant le dispositif. En termes d'Administration, Sur le vu des pièces, Après avoir examiné les pièces.

VU s'emploie aussi comme nom masculin dans certaines expressions du langage ordinaire. Cette chose s'est faite au vu de tout le monde, au vu et au su de tout le monde, Tout le monde l'a vue, l'a sue, tout le monde en a été témoin, en a été instruit.

VU s'emploie adverbialement et d'une manière invariable dans certaines formules de Procédure et d'Administration pour indiquer qu'une chose a été examinée, qu'on s'y réfère. Vu par la cour les pièces mentionnées. Vu les arrêts énoncés. Vu les raisons et allégations de part et d'autre. Il s'emploie de la même façon dans le langage ordinaire, pour signifier Attendu, eu égard à. Vu la difficulté de réussir. On l'autorisa provisoirement, vu l'urgence, à faire telle chose. La récompense devait être plus grande, vu ses services, vu son mérite.

VU QUE, loc. conj. Attendu que, puisque. Je m'étonne qu'il ait entrepris cela, vu qu'il n'est pas très hardi. Comment avez-vous engagé cette affaire, vu que vous savez bien...

Voir : définition du Littré (1872-1877)

VOIR (voir), je vois, tu vois, il voit, nous voyons, vous voyez, ils voient ; je voyais, nous voyions, vous voyiez ; je vis, nous vîmes ; je verrai ; je verrais ; vois, qu'il voie, voyons, voyez ; que je voie, que nous voyions, que vous voyiez ; que je visse, qu'il vît ; voyant ; vu v. a.

Résumé

  • 1° Recevoir les images des objets par le sens de la vue.
  • 2° Il se dit par rapport à l'action ou à l'état d'une personne ou d'une chose.
  • 3° En un sens étendu, être témoin, soit qu'on voie de ses yeux, soit qu'on ne fasse qu'entendre parler.
  • 4° Voir le jour, au propre et au figuré.
  • 5° Regarder avec attention.
  • 6° Observer avec précision.
  • 7° Remarquer, faire des observations en lisant.
  • 8° Voir une femme, avoir avec elle un commerce charnel.
  • 9° Dominer, en parlant de quelque hauteur d'où on aperçoit un objet inférieur.
  • 10° Dans le langage élevé et poétique, il se dit des choses qui sont témoins.
  • 11° Voir quelqu'un, lui faire une visite.
  • 12° Fréquenter.
  • 13° Voir en songe, imaginer en dormant.
  • 14° S'informer.
  • 15° Apprécier par quelqu'un des sens.
  • 16° Éprouver, essayer.
  • 17° Inspecter avec autorité.
  • 18° Mettre de l'attention, de l'application à examiner une chose.
  • 19° Acquérir des connaissances par les voyages ou la fréquentation des hommes.
  • 20° Il se dit de Dieu.
  • 21° Fig. Voir des yeux de l'esprit. Voir tout en Dieu.
  • 22° Comprendre, s'apercevoir.
  • 23° Juger, apprécier.
  • 24° Fig. Ne voir que…, faire tout céder à une considération.
  • 25° Terme de pratique. Assigner pour voir dire et ordonner.
  • 26° Pour voir, pour exemple, pour faire comprendre
  • 27° Faire voir, montrer.
  • 28° Laisser voir, montrer de manière qu'on entrevoie.
  • 29° Je vois, à la bouillotte.
  • 30° Le médecin demande à sa cliente si elle voit.
  • 31° Un beau venez-y-voir.
  • 32° V. réfl. Se voir, se regarder soi-même.
  • 33° Se trouver ensemble. Se fréquenter. Avoir une rencontre, un duel.
  • 34° Être vu.
  • 35° Fig. Porter un jugement sur soi-même.
  • 36° Être jugé, apprécié, en parlant des choses.
  • 37° Arriver, survenir. Être évident.
  • 38° Être, se trouver.
  • 39° Se voir, suivi d'un verbe actif à l'infinitif, être ce qu'indique ce verbe.
  • 40° Se faire voir, se montrer.
  • 1Recevoir les images des objets par le sens de la vue. Mais enfin je l'ai vu, vu de mes yeux, vous dis-je, La Fontaine, Fabl. IX, 1. Je vous di Que j'ai vu de mes yeux un crime si hardi… Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu, Ce qui s'appelle vu, Molière, Tart. v, 3. De quels yeux le regardions-nous, [Louis XIV], lorsque, aux dépens d'une santé qui nous est si chère, il voulait bien adoucir nos cruelles inquiétudes par la consolation de le voir ? Bossuet, Louis de Bourbon. Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue, Racine, Phèdre, I, 3. Celle-ci, j'en suis sûre, n'allait et venait par le monde que pour se montrer, que pour dire : voyez-moi ; elle ne vivait que pour cela, Marivaux, Marianne, 7e part. Nous savons que du fond d'un puits très profond l'on voit les étoiles en plein jour, Buffon, Hist. min. Introd. t. VIII, p. 257. Qui est-ce qui a vu Dieu ? c'est Raphaël, c'est le Guide ; qui est-ce qui a vu Moïse ? c'est Michel-Ange, Diderot, Pensées sur la peint. Œuv. t. XV, p. 229, dans POUGENS. Si, pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant, Laplace, Exp. I, 1. L'heureuse invention du télescope… en nous faisant voir les étoiles au moment même où le soleil est le plus élevé, Laplace, ib.

    Comme je vous vois, se dit pour affirmer qu'on a très réellement et très bien vu quelque objet. Élise : Vous avez vu le diable. - Folidor : Oui, comme je vous vois, Legrand, l'Amour diable, sc. 6.

    Voir des chandelles, voy. CHANDELLE.

    Je le vois d'ici, se dit quand une personne se représente vivement quelqu'un ou quelque chose qui est hors de sa présence. Nous avons ri aux larmes de votre madame de la Charce et de Philis, sa fille aînée, âgée de trente-neuf ans ; je la vois d'ici, Sévigné, 215.

    Dans un sens analogue. Votre lettre m'apprend que vous êtes en Italie ; je suis étonné de vous y voir. Vous serez étonné de voir si loin [au fond de l'Espagne] un homme qui prend si peu de plaisir à courre, et qui avait tant de hâte de se rapprocher de vous, Voiture, Lett. 39.

    Fig. Le chien ne perd pas l'objet de sa poursuite ; il voit, de l'odorat, tous les détours du labyrinthe, toutes les fausses routes où on a voulu l'égarer, Buffon, Chien.

    Absolument. Voir distinctement, confusément. Voir clair. Voir double. Voir mal. Il ne voit goutte. Je vois de loin, j'atteins de même, La Fontaine, Fabl. IV, 19. Un astrologue un jour se laissa choir Au fond d'un puits ; on lui dit : pauvre bête, Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir, Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? La Fontaine, ib. II, 13. Ni le désir de voir, ni celui d'être vue Ne me font visiter une cour inconnue, La Fontaine, Psyché, II, p. 196. Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler ; Je sentis tout mon corps et transir et brûler, Racine, Phèdre, I, 3. Auras-tu donc toujours des yeux pour ne point voir, Peuple ingrat ? Racine, Athal. I, 1. Quand on ne veut point voir, madame, on ne voit point, Fagan, Rendez - vous, sc. 5. Quand il [l'aveugle de Cheselden] commença à voir, les objets lui parurent toucher la surface extérieure de son œil ; la raison en est sensible, Condillac, Traité sens. III, 5. Voir, c'est avoir ; allons courir, Béranger, Bohémiens.

    En cet emploi, il se construit avec y. Il n'y voit pas. Il n'y voit goutte.

    Ne pas voir comme les autres, avoir une particularité dans la vision.

    Fig. Je ne vois pas comme les autres hommes ; il y a longtemps qu'on me l'a reproché, Rousseau, Émile, Préf.

    Fig. Voir de loin, voir bien loin, avoir de la pénétration, de la prévoyance.

    Fig. Il ne faut pas voir de si loin, il ne faut pas tant s'inquiéter de l'avenir. Peut-être que ce projet changera, il ne faut point voir de si loin, Sévigné, 578.

    Fig. Il ne voit pas plus loin que son nez, que le bout de son nez, il est sans prévoyance, sans intelligence.

    Fig. Voir de bon œil, de mauvais œil, voir d'un autre œil, voir des mêmes yeux, voy. ŒIL, n° 4.

    Fig. Il a vu la mort de près, il a été sur le point de périr. J'ai vu de près le Styx, j'ai vu les Euménides, Chaulieu, Au marquis de la Fare.

  • 2Il se dit par rapport à l'action ou à l'état d'une personne, d'une chose. Je l'ai vue [Mme la Palatine] dans la faction, je l'ai vue dans le cabinet, et je lui ai trouvé partout également de la sincérité, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 301, dans POUGENS. Un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasiés d'années et de jours, et que vous avez assez vu les saisons se renouveler et le monde rouler autour de vous, Bossuet, le Tellier. Elle que j'avais vue si attentive pendant que je rendais le même devoir à sa mère, Bossuet, Duch. d'Orl. Il me semble que je vois encore tomber cette fleur [un fils de Louis XIV mort dans l'enfance], Bossuet, Mar.-Thér. Elle avait plus d'envie de le voir saint qu'elle n'avait de joie de le voir maître du monde, Fléchier, Hist. de Théodose, III, 50. J'ai vu mon père mort et nos murs embrasés ; J'ai vu trancher les jours de ma famille entière, Et mon époux sanglant traîné sur la poussière, Racine, Andr. III, 6.

    Fig. Et, résigné à la Providence, il vit sans inquiétude frémir à l'entour les flots irrités, Bossuet, le Tellier.

    En cet emploi, voir est quelquefois suivi d'un verbe actif avec le sens passif ; par exemple : j'ai vu tirer un coup de feu par cette fenêtre ; ce qui peut s'interpréter ainsi : j'ai vu qu'un coup de feu a été tiré par cette fenêtre. Que l'on voie ébranler par la fureur de l'onde Les fondements du monde, Racan, Ps. XLV. Ton bonheur n'est couvert que d'un peu de nuage, Et tu n'as rien perdu pour le voir différer, Corneille, Cid, II, 3. L'autre [Jules César], tout débonnaire, au milieu du sénat, A vu trancher ses jours par un assassinat, Corneille, Cinna, II, 1.

    Voir quelque chose à quelqu'un, voir qu'il a cette chose. J'ai pitié de vous voir la confusion que vous avez, Molière, Festin, I, 3. Quoique tu sois dans un équipage bien différent de celui que je te vis à Bruxelles, Hamilton, Gram. 5.

    À côté de : je l'ai vu faire cela, on dit aussi : je lui ai vu faire cela. Une certaine scène d'une petite comédie que je leur ai vu essayer, Molière, Sicilien, 3. Là on lui verra mépriser l'Allemagne conjurée…, Bossuet, Louis de Bourbon. Ce ris dédaigneux qu'excitent les personnes simples, lorsqu'on leur voit croire des choses impossibles, Bossuet, Anne de Gonz. On leur voyait [aux solitaires de la Thébaïde] multiplier leurs oraisons, inclinations ou génuflexions jusqu'à cent fois, jusqu'à deux cents fois, et même beaucoup plus souvent pendant le jour, Bossuet, Ét. d'orais. VI, 40. Il l'aime ; mais enfin cette veuve inhumaine N'a payé jusqu'ici son amour que de haine ; Et chaque jour encore on lui voit tout tenter Pour fléchir sa captive ou pour l'épouvanter, Racine, Andr. I, 1.

    Se voir quelque objet, voir à soi, voir que l'on a cet objet. Je me vois un amant qui, sans se rebuter, Applique tous ses soins à me persécuter, Molière, D. Garcie, IV, 8.

    Familièrement et par menace. Faites cela, et vous verrez, c'est-à-dire vous verrez que je vous en ferai repentir.

    Fig. Voir venir quelqu'un, pénétrer ses desseins.

    Voir venir quelqu'un, signifie aussi attendre ses ouvertures. Voyons-le venir, et jouons serré, Beaumarchais, Mar. de Fig. III, 5.

    Absolument. Voir venir, laisser les choses se faire pour se décider en conséquence. Toutes les mesures de précaution sont prises, il faut voir venir.

    Familièrement, comme par défi. Je voudrais bien voir cela. C'est ce qu'il faudra voir. Nous verrons bien. Voyons s'il osera. Il vous a sans doute contenté ; j'aurais bien voulu voir qu'il ne l'eût point fait, reprit avec impatience mon financier, Marivaux, Paysan parvenu, 6e partie. Familièrement. Je voudrais bien vous voir à ma place, je voudrais bien vous y voir, se dit, quand on est dans une position embarrassante, à quelqu'un qui nous donne de vains conseils.

    Ironiquement, il fait beau voir, il ferait beau voir, c'est, ce serait un spectacle ridicule. Il fait beau vous voir, à votre âge, vous amuser à ces bagatelles-là.

  • 3En un sens étendu, être témoin, soit qu'on voie de ses yeux, soit qu'on ne fasse qu'entendre parler. Je sais que de Néarque il doit voir le supplice, Corneille, Poly. III, 3. Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines, la félicité sans bornes aussi bien que les misères…, Bossuet, Reine d'Angleterre. Avant lui [Louis XIV], la France presque sans vaisseaux tenait en vain aux deux mers ; maintenant on les voit couvertes, depuis le levant jusqu'au couchant, de nos flottes victorieuses, Bossuet, Mar.-Thér. Je vis une affliction sans mesure [chez le roi et la reine après la mort d'un enfant] ; mais je vis aussi des deux côtés la foi également victorieuse ; je vis le sacrifice agréable de l'âme humiliée sous la main de Dieu…, Bossuet, ib. Avec cette prodigieuse compréhension de tout le détail et du plan universel de la guerre, on le voit toujours attentif à ce qui survient, Bossuet, Louis de Bourbon. Le voyez-vous, ce conquérant, avec quelle rapidité il s'élève de l'Occident comme par bonds et ne touche pas à terre ? Bossuet, ib. À quatre attaques différentes, on vit tout ce qu'on peut soutenir et entreprendre à la guerre, Bossuet, ib. Ces trois grands hommes [Judas, Jonathas et Simon Machabée] virent les rois de Syrie et tous les peuples voisins conjurés contre eux, et, ce qui était le plus déplorable, ils virent à diverses fois ceux de Juda même armés contre leur patrie et contre Jérusalem, Bossuet, Hist. II, 5. Ç'a été dans notre siècle un grand spectacle de voir dans le même temps et dans les mêmes campagnes ces deux hommes [Condé et Turenne]… tantôt à la tête de corps séparés, tantôt unis…, Bossuet, Louis de Bourbon. Ô paroles qu'on voyait sortir de l'abondance d'un cœur qui se sent au-dessus de tout, paroles que la mort présente et Dieu, plus présent encore, ont consacrées, Bossuet, Duch. d'Orl. Nous avons vu toute la race royale presque éteinte… le roi, qui avait passé d'une minorité orageuse au règne le plus glorieux…retomber de cette gloire dans des malheurs presque supérieurs à ses anciennes prospérités, Massillon, Or. fun. Louis le Grand. Ce prince [Louis XIV]… qui vit un si long cours de prospérité finir par des disgrâces, Massillon, Or. fun. Madame. Vous me verrez, sinon tel que je suis, au moins tel que je me vois moi-même, Rousseau, Ém. IV.

    Être beau à voir, se dit de gens ou d'objets qui méritent d'être vus. Nous étions beaux à voir autour d'un bol en feu, Buvant sa flamme, Delavigne, Enfants d'Edouard, II, 3.

    Je ne le verrai pas, nous ne le verrons pas, je serai mort, nous serons morts quand cela arrivera.

    Que vois-je ? se dit dans le style oratoire et poétique pour se représenter vivement quelque chose. Que vois-je durant ce temps [l'agonie de le Tellier] ? des enfants percés de douleur… que vois-je encore ? une femme forte, pleine d'aumônes et de bonnes œuvres…, Bossuet, le Tellier. Les objets qu'il [Lamotte] parcourt ne sont liés que par des que vois-je et que vois-je encore ? c'est une galerie de tableaux, et, qui pis est, de tableaux mal peints, Marmontel, Œuv. t. IX, p. 38.

    Que vois-je ? Qu'est-ce que je vois ? Sert aussi à exprimer la surprise. Que vois-je ? mon rival et Trufaldin ensemble ! Molière, l'Ét. II, 8. Ô heureux Idoménée ! s'écria-t-il encore, que vois-je ! quels malheurs évités ! quelle douce paix au dedans ! Fénelon, Tél. IX. Vertu de mes ancêtres ! qu'est-ce que je vois ? un homme ici ! Delavigne, le Cons. rapport. II, 4.

    On dit dans le même sens : Qu'ai-je vu ? Rodrigue apercevant la chaîne : Qu'ai-je vu ? Delavigne, la Fille du Cid, II, 9.

    On n'a jamais vu pareille chose, une pareille chose, on n'a jamais rien vu de pareil, cela n'est jamais arrivé, n'a jamais été. On ne voit guère Les hommes en ce siècle accueillir la misère, Piron, Métrom. v, 4.

    Vit-on jamais rien d'égal ? se dit par indignation, par étonnement, par admiration.

    On dit de même : Qui vit jamais rien de si extraordinaire ? Voyez l'insolence ! Voyez quelle insolence ! Voyez la langue ! Molière, Tart. I, 1.

    Vois, voyez, se dit aussi pour attirer l'attention. Mais voyez donc ce morveux, comme il est joli ! Beaumarchais, Mar. de Fig. II, 6.

    Voir se dit d'un temps qu'on aperçoit à une date plus ou moins prochaine. Comme M. de Grignan doit être parti pour l'assemblée, nous commencerons à voir le jour de votre départ, Sévigné, 21 oct. 1676.

    J'ai vu le temps que l'on faisait…, dans un temps dont j'ai été témoin, l'on faisait…

    J'ai vu que, j'ai vu le temps où. Mais on ne parle plus qu'on fasse de romans ; J'ai vu que notre peuple en était idolâtre, Corneille, la Gal. du Pal. I, 6. J'ai vu que les procès ne donnaient point de peine ; Six écus en gagnaient une demi-douzaine, Racine, Plaid. I, 8.

    Je vis l'heure que…, je vis le moment où une chose allait se faire, peu s'en fallut. Je vis l'heure avant hier au soir que M. le cardinal lui en ferait donner [des coups de bâton à Beautru], Retz, II, 147. J'ai vu l'heure que le parterre allait vous siffler, Baron, Homme à bonnes fort. IV, 6.

  • 4Voir le jour, voir qu'il est jour. Brinon, mon ami, lui dis-je avec un grand soupir, fermez le rideau [du lit], je suis indigne de voir le jour, Hamilton, Gram. 3.

    Poétiquement et fig. Voir le jour, la lumière, l'astre qui nous éclaire, être en vie. Tu vois le jour, Cinna ; mais ceux dont tu le tiens…, Corneille, Cinna, v, 1. Il voit l'astre qui vous éclaire, Racine, Esth. II, 3. Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière…, Racine, Athal. IV, 3. Je reçus et je vois le jour que je respire, Sans que père ni mère ait daigné me sourire, Racine, Iph. II, 1.

    Il n'est pas digne de voir le jour, il a fait quelque action infâme, il n'est pas digne de vivre.

    En parlant des ouvrages de l'esprit, être publié, La censure a empêché cet écrit de voir le jour.

  • 5Regarder avec attention. Voyez ce tableau. Ce spectacle mérite d'être vu. Voir un objet au microscope. Voyez comme elle frappe cette poitrine innocente, comme elle se reproche les moindres péchés, comme elle abaisse cette tête auguste devant laquelle s'incline l'univers, Bossuet, Mar.- Thér Voyez si mes regards sont d'un juge sévère, Racine, Andr. III, 7. Voyez que les femmes du peuple portent des habits de soie, et qu'il n'y a plus de maisons neuves sans de grands trumeaux de glace, D'Argenson, Mém. Bibl. elzév. t. v, p. 368.

    Ironiquement, voyez un peu. Voyez un peu l'habile homme, avec son benêt d'Aristote, Molière, Méd. malgré lui, I, 1.

    Voyons, sorte d'exclamation par laquelle on prie ou enjoint. Voyons, soyez plus raisonnable.

    Familièrement. Voyez-vous, vois-tu, se disent sans ajouter au sens et seulement pour attirer l'attention. Vois-tu bien, tu ne me persuaderas pas. Voyez-vous, madame, le silence m'est mortel ! Baron, Homm. à bonn. fort. I, 4. J'y ai fait tant de corrections [au Triumvirat]… voyez-vous, je cherche par un travail assidu à mériter vos bontés, Voltaire, Lett. d'Argental, 18 avr. 1764. Ah ! ouiche ! on ne l'aura [un ruban], vois-tu, qu'avec ma vie, Beaumarchais, Mar. de Fig. I, 7.

    Familièrement. Il faut voir comme je l'ai rembarré, comme je l'ai relevé, je n'ai pas manqué à le rembarrer, à le relever.

    Il faut voir…, espèce de refrain que plusieurs femmes de la cour mettent au commencement de tout ce qu'elles disent, De Caillières, 1690.

  • 6Observer avec précision. S'il y a peu d'hommes qui sachent voir un fait avec toutes ses circonstances, il y en a moins encore qui sachent voir les opinions telles qu'elles sont, Condillac, Hist. anc. III, 2. On n'a pas communément bien vu quand on n'a pas tout vu, Sennebier, Ess. art d'observ. t. I, p. 230, dans POUGENS.

    Absolument. Il avait été si longtemps à ne faire que voir qu'il n'avait pas eu le loisir de songer tant à deviner ; mais on doit convenir qu'il n'y a pas moins de sagacité d'esprit à bien voir en cette matière qu'à deviner, Fontenelle, Méry. Tout le monde ne sait pas voir ; on prend pour l'objet entier la première face que le hasard nous en a présentée, Fontenelle, Dodart. L'art de voir, cet art si utile, si universel, n'est pas commun ; je renvoie aux mémoires sur les insectes et à l'histoire des polypes tous ceux qui n'en possèdent pas les règles, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 259. Dans un siècle où l'on cherchait, où l'on commençait à voir, Descartes vit mal la nature, parce qu'il voulut la voir seul, parce qu'il voulut la voir tout entière, Bailly, Hist. astr. mod. t. II, p. 201.

  • 7Remarquer, faire des observations en lisant. Où avez-vous vu ce passage ? Voyez combien, dans Euripide, le caractère de Polynice devient intéressant par celui d'Étéocle son frère ; et, dans Sophocle, le caractère d'Électre par celui de Chrysothémis sa sœur, Barthélemy, Anach. ch. 71.

    Voyez, se dit pour indiquer un renvoi. Voyez ci-dessous. Voyez la note ci-contre. Ce philosophe, trop injuste ennemi de la monarchie, qui, chargé, dans un dictionnaire de morale, de l'article citoyen, voulait le réduire à ces deux mots : Citoyen, voyez république, D'Alembert, Élog. l'ab. de St-P. note 8.

    Voir se dit à l'infinitif dans un sens analogue. Voir sur cette matière tel auteur.

  • 8Voir une femme, avoir avec elle un commerce charnel. [Louis XI] conçut tant de chagrin de la mort de son premier fils Joachim, qu'il fit vœu de ne plus voir d'autre femme que la reine, et l'on prétend qu'il a gardé ce vœu, Duclos, Œuv. t. III, p. 349.
  • 9Dominer, en parlant de quelque hauteur d'où on aperçoit un objet inférieur. Cette hauteur voit la place. Chargé de m'emparer d'une hauteur voisine Qui voit le camp romain, le serre et le domine, Saurin, Spartac. IV, 1. Cette hauteur voit tel ouvrage à revers, de cette hauteur on voit l'ouvrage et on peut le battre par derrière.

    Absolument. Avoir vue sur. Cette maison voit sur un jardin, sur la rue.

  • 10Dans le langage élevé et poétique, il se dit des choses qui sont témoins de. Ce prince victorieux triomphait dans Babylone, dont il fit la plus grande ville, la plus forte et la plus belle que le soleil eût jamais vue, Bossuet, Hist. Il, 4. Mais le jour fatal était venu : c'était le dixième d'août, qui avait déjà vu brûler le temple de Salomon, Bossuet, ib. II, 8. Je tomberai comme une fleur Qui n'a vu qu'une aurore, Racine, Esth. I, 5. J'ai visité l'Élide, et, laissant le Ténare, Passé jusqu'à la mer qui vit tomber Icare, Racine, Phèdre, I, 1. Beaux arbres, qui m'avez vu naître, Bientôt vous me verrez mourir ! Chaulieu, Louanges de la vie champ. 1710. Ce port d'Aigues-Mortes, devenu aujourd'hui une plage inutile, vit partir la flotte la plus nombreuse et la mieux pourvue qui ait jamais vogué sur les mers, Voltaire, Panég. St Louis. L'Europe vit avec étonnement des flottes russes pénétrer du fond de la mer Baltique auprès des Dardanelles, et brûler les flottes turques vers Smyrne, Voltaire, Frag. sur l'hist. 22.

    Fig. Cette mer a vu bien des naufrages, il y a eu bien des naufrages sur cette mer.

  • 11Voir quelqu'un, lui faire une visite.

    Sous l'ancienne monarchie, on disait : il n'a point encore vu le roi depuis son retour, il ne s'est pas présenté devant le roi depuis son retour. Il a vu le roi dans son cabinet, il a eu une audience particulière du roi.

    Aller voir quelqu'un, aller chez lui pour lui rendre visite. Cet empereur… Qu'on n'alla jamais voir sans revenir heureux, Boileau, Épît. I.

    En ce sens, un aveugle même dirait : j'irai vous voir.

    Voir ses juges, les solliciter. On va chez les présidents, chez les conseillers ; en trois jours on voit vingt-deux juges ; on crie, on fait du bruit, Sévigné, 531. Avez-vous eu le soin de voir mon secrétaire ? Allez lui demander si je sais votre affaire, Racine, Plaid. II, 10.

    Voir un malade, lui donner des soins en qualité de médecin. De plus j'ai été à Ruel voir un malade, Molière, Am. méd. II, 3. Allez voir vos malades, et me laissez en repos, Hauteroche, Crisp. médec. II, 1.

    On dit la même chose d'un directeur ou d'un confesseur qui, pour le spirituel, donne des soins à un malade.

  • 12Fréquenter. Voir bonne compagnie. Aucune des femmes que je vois ne me fait oublier que je ne vous vois pas, Maintenon, Lett. à Mme de Ventadour, 5 juill. 1712. Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois, Racine, Bérén. II, 2. Tout jeune que j'étais, ce maréchal [Tourville] me voyait, Saint-Simon, 7, 92. Ces curiosités passagères ne sont pas si glorieuses pour lui que l'assiduité constante de ceux qui voulaient véritablement le voir, et non pas seulement l'avoir vu, Fontenelle, Malebranche. J'ai assez vu la plupart des Mécènes et des grands pour n'avoir point à m'en louer, et assez peu pour n'avoir point à m'en plaindre, D'Alembert, Œuv. t. III, p. 103.

    Ce n'est pas un homme à voir, ce n'est pas une femme à voir, c'est un homme, une femme de mauvaise réputation qu'il ne faut pas fréquenter.

    Je ne le vois pas, je ne le vois plus, j'ai rompu avec lui.

    Ne voir personne, vivre dans la retraite.

    Ne voir personne, se dit d'un homme qui ne reçoit pas, qui a défendu sa porte.

    On dit dans le même sens : il est malade, on ne le voit pas, on ne le verra pas aujourd'hui, personne ne peut le voir. Eh bien ! mon oncle est-il en état d'être vu ? - Ah ! monsieur, depuis hier il est encor déchu, Regnard, le Légat. I, 2.

    Personne ne peut le voir, se dit aussi d'un prisonnier.

  • 13Voir en songe, imaginer en dormant. Ce fut un songe admirable [qui fit la conversion de la princesse palatine], de ceux que Dieu même fait venir du ciel par le ministère des anges, dont les images sont si nettes et si démêlées, où l'on voit je ne sais quoi de céleste, Bossuet, Anne de Gonz.
  • 14S'informer. Voyez s'il est chez lui. Je vais voir s'il est revenu.

    Familièrement. Allez voir si j'y suis, se dit à une personne, ordinairement inférieure, dont on se débarrasse. Taisez-vous, péronnelle ; Rentrez ; et là dedans allez voir si j'y suis, Regnard, le Distr. I, 4.

  • 15Apprécier par quelqu'un des sens. Voyez si ce vin est bon. Voyons si cet instrument est d'accord. Il faut voir si cela n'est pas trop chaud. Voyez si c'est la même odeur.
  • 16Éprouver, essayer. Voyez si cet habit vous va bien. Voyez si vous pourrez résoudre ce problème. Je m'en vais voir si ces mains toutes-puissantes [Dieu] me seront favorables ou rigoureuses, Bossuet, Ann. de Gonz. Voyons si, par mes soins sur le trône élevé, Il osera trahir l'amour qui l'a sauvé, Racine, Bajaz. IV, 4.

    Nous allons voir, nous allons essayer. Argante : Tous leurs discours seront inutiles. - Scapin, à part : Nous allons voir, Molière, Scapin, I, 6. Lisette : L'apprivoiser, monsieur ? vous perdrez votre temps. - Le chevalier : Nous allons voir ; suis-moi, Regnard, le Distr. I, 7.

  • 17Inspecter avec autorité. Qu'avez-vous à voir dans ma maison ? Dans ces misères-là je n'ai plus rien à voir, Et je sais là-dessus tout ce qu'on peut savoir, Gresset, le Méch. v, 8.

    Fig. N'avoir rien à voir, avec un nom de chose pour sujet, n'avoir rien de commun avec. La fade galanterie n'a certainement rien à voir dans cette pièce, Voltaire, Lett. Thibouville, 22 févr. 1773.

    Absolument. Allez voir aux ouvriers. Voyez à la dépense.

  • 18Mettre de l'attention, de l'application à examiner une chose. Il faudra voir ce qu'il y a à faire là dedans. Cette affaire a été vue par d'habiles gens. Le rapporteur n'a pas encore vu mon procès. Mettez-vous en ma place, et voyez ce que je puis faire, Molière, l'Av. IV, 1.

    Ceci est à voir, il faut l'examiner, le vérifier.

    Je verrai, nous verrons, il faut voir, se disent lorsqu'on prend un délai pour se décider dans une affaire. Mme de Lyonne m'a dit : je verrai, je parlerai, du ton dont on dit le contraire, Maintenon, Lett. à Mme de Chantalou, 28 avril 1666. On avait promis à cet officier la croix de Saint-Louis et un avancement ; le cardinal lui dit brusquement qu'on verrait, Duclos, Œuv. t. VI, p. 125. Il ne répondit à l'exposé qu'elle lui fit de sa situation et de celle de sa fille, que par de durs monosyllabes : je verrai… nous verrons… avec le temps…, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie.

    Voir que, veiller à ce que (avec le subjonctif). C'est à vous de voir qu'il ne lui manque rien. Toutefois voyez que, sans y songer, vous n'ayez donné peut-être à sa délicatesse quelque raison particulière de craindre votre éloignement, Rousseau, Lett. à M. le comte de B. 26 janv. 1765. Je vous conjure de voir que cet argent soit employé selon sa destination, Rousseau, Lett. à d'Ivernois, 29 janv. 1768.

    On dit dans le même sens : voir à. Voyez à nous faire souper, à nous loger. Parlons à votre femme, et voyons à la rendre Favorable…, Molière, Femm. sav. II, 4.

    On dit encore : voir de. Surtout, madame, voyez de tirer ce profit de votre dommage, que la fortune, qui vous a surprise, vous trouve mieux préparée à l'avenir, Malherbe, Lettres, I, 11. Parlons à cœur ouvert, et voyons d'arrêter…, Molière, Mis. II, 1. En attendant que je sache mieux sur quoi compter, voyez de cacheter plus soigneusement vos lettres, et je verrai de mon côté de m'ouvrir avec vos correspondants une communication directe, Rousseau, Lett. à d'Ivernois, 31 mars 1766.

  • 19Acquérir des connaissances par les voyages ou la fréquentation des hommes. Voir beaucoup de pays. Il a vu toutes les cours de l'Europe. Il n'a pas vu le monde. De telles gens il est beaucoup Qui prendraient Vaugirard pour Rome, Et qui, caquetant au plus dru, Parlent de tout et n'ont rien vu, La Fontaine, Fabl. IV, 7. J'ai tout vu, tout fait, tout usé, Beaumarchais, Mar. de Fig. v, 3.

    Absolument. Quiconque ne voit guère, N'a guère à dire aussi, La Fontaine, Fabl. IX, 2. Quiconque a beaucoup vu Peut avoir beaucoup retenu, La Fontaine, ib. I, 8.

    Ce soldat n'a pas encore vu le feu, il n'a pas encore assisté à des combats contre l'ennemi.

    Fig. Voir du pays, voy. PAYS, n° 1.

    Nous en avons vu bien d'autres, cela ne nous étonne pas, nous nous défendrons bien. Monsieur [Ch. de Sévigné] se vante d'un rhumatisme, quand il n'est pas devant moi ; car ma présence l'embarrasse, et, comme nous en avons bien vu d'autres ensemble, il ne se plaint qu'à demi, Sévigné, 323.

    N'avoir rien vu que par le trou d'une bouteille, voy. BOUTEILLE.

  • 20Il se dit de Dieu. Dieu voit le fond des cœurs. La postérité les verra [les actions de Lamoignon] quand… cependant Dieu les voit, et il en est lui-même la récompense, Fléchier, Lamoignon.

    Absolument. Dieu voit, les anges voient, Dieu connaît, les anges connaissent.

    Il se dit aussi de la vue que les bienheureux ont de Dieu. La béatitude consiste à voir Dieu. Les bienheureux voient Dieu face à face, dans toute la majesté de sa gloire. Qui considérera que le visage du prince fait toute la curiosité du courtisan, qu'il s'occupe et se remplit pendant toute sa vie de le voir et d'en être vu, comprendra un peu comment voir Dieu peut faire toute la gloire et tout le bonheur des saints, La Bruyère, VIII.

  • 21 Fig. Voir des yeux de l'esprit. Comme je ne vois pas dans le fond de son cœur, Corneille, Sertor. III, 2. C'est contre cette autorité [celle de l'Église] que les libertins se révoltent avec un air de mépris ; mais qu'ont-ils vu ces rares génies, qu'ont-ils vu plus que les autres… ? Bossuet, Anne de Gonz. Nous voyons ces vérités éternelles toujours les mêmes, et nous les voyons être devant [avant] nous, Bossuet, Connaiss. IV, 5. Ce qui se fait par un abrégé où l'on voie, comme d'un coup d'œil, tout l'ordre des temps, Bossuet, Hist. Dessein général. Il est indubitable que ce n'est pas en soi-même ni pour soi-même que l'esprit voit l'existence des choses, mais qu'il dépend en cela de quelque autre chose, Malebranche, Rech. vérité, III, II, 5. Tacite, qui abrégeait tout, parce qu'il voyait tout, Montesquieu, Esp. XXX, 2. Voir tout en Dieu, expression du système de Malebranche : nos perceptions ne peuvent être causées par les objets ; elles ne viennent pas de nous-mêmes ; il faut donc que ce soit Dieu qui nous les donne ; or Dieu est le lieu des esprits, et les esprits subsistent en lui ; donc c'est en lui que nous avons nos idées, et que nous voyons toutes choses. Quand même ces mots : sentir et voir tout en Dieu formeraient en nous une idée distincte, je demande ce que nous y gagnerions, et en quoi nous serions plus savants qu'auparavant, Voltaire, Traité métaph. 3.
  • 22Comprendre, s'apercevoir. Vois mieux ce que tu dis, quand tu parles ainsi, Corneille, Sertor. I, 1. Si un soldat à l'armée, ou un gentilhomme à la cour, se trouve en état de perdre son honneur ou sa fortune s'il n'accepte pas un duel, je ne vois pas que l'on puisse condamner celui qui le reçoit pour se défendre, Pascal, Prov. VII. Quand je vois que toutes les entreprises sont inutiles contre sa personne, Bossuet, Reine d'Anglet. Quand ils [les riches] verront que dans un moment leur gloire passera à leur nom, leurs titres à leurs tombeaux…, Bossuet, le Tellier. Je vois que rien n'échappe à votre prévoyance, Racine, Bajaz. II, 1. Je vois ce que jamais je n'ai voulu penser, Racine, Iphig. II, 5. Il est impossible, me dit-on, que la matière pense ; je ne vois pas cette impossibilité, Voltaire, Traité métaph. 5. Vois l'homme en Mahomet, conçois par quel degré Tu fais monter au ciel ton fantôme adoré, Voltaire, Mahom. I, 4.

    Absolument. Voir clair dans une affaire.

  • 23Juger, apprécier. Il est facile de voir que cela est faux. Oui, c'est à vous de voir si, par des nœuds si doux, Madame, vous voulez m'attacher tout à vous, Molière, Mis. v, 2. Parmi les difficultés que ses intérêts [de Condé] apportaient au traité des Pyrénées, écoutez quels furent ses ordres, et voyez si jamais un particulier traita si noblement ses intérêts, Bossuet, Louis de Bourbon. Pensent-ils [les esprits forts] avoir mieux vu les difficultés à cause qu'ils y succombent, et que les autres qui les ont vues les ont méprisées ? Bossuet, Anne de Gonz. Elle [l'âme] ne voit plus qu'avec mépris les erreurs qui l'avaient autrefois si tristement abusée, Massillon, Carême, Inconst. C'est ainsi qu'il [Alexandre] fit ses conquêtes : voyons comment il les conserva, Montesquieu, Esp. x, 14. Après avoir satisfait aux objections, voyons les raisons qui peuvent servir de preuves à notre explication, Buffon, Hist. anim. IV. Ce qu'elle ne voyait pas en mal, elle le voyait en ridicule, et son ami Margency n'était pas excepté, Rousseau, Conf. x. Ce grand observateur Linneus est, à mon gré, le seul avec Ludwig qui ait vu jusqu'ici la botanique en naturaliste et en philosophe, Rousseau, ib. XI. Voilà du moins comme je vois la chose, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 2 juill. 1770.

    Ne voir rien à, ne pouvoir rien juger, déterminer dans. Vous ne verrez rien à votre destinée que lorsque votre famille sera toute ensemble, Sévigné, 25 août 1680.

    Voir tout en beau, se faire une idée riante, heureuse des choses qui se présentent.

    Voir noir, avoir de fâcheux pressentiments. Voilà ce que le cœur me dit ; et mon cœur voit souvent noir, et rarement faux, Galiani, Corresp. 2 févr. 1771.

    Voir tout par ses yeux, ne s'en rapporter qu'à soi. Et qui, seul, sans ministre, à l'exemple des dieux, Soutiens tout par toi-même et vois tout par tes yeux, Boileau, Disc. au roi. Une étendue de connaissances qui fait que le prince voit tout par ses yeux, La Bruyère, X.

    Ne voir que par les yeux de quelqu'un, avoir une pleine confiance en ses paroles. Le prince faible et ignorant ne verra que par les yeux d'un favori passionné, ou d'un ministre flatteur, inquiet et ambitieux, Fénelon, Tél. XX.

    Absolument. Il voit juste, il voit faux, il voit mal, il voit bien dans cette affaire. Souvent il voit mal, il se prévient, Riccoboni, Œuv. t. VI, p. 130, dans POUGENS. Mais, avant tout, il faudrait bien voir, je veux dire, voir sans préjugés, et voilà ce qui est difficile, surtout aux souverains, Condillac, Traité des syst. 15.

    À voir, si l'on juge, si l'on réfléchit sur. À voir la manière dont il est vêtu, on le croirait dans la misère. Que croira-t-on de vous, à voir ce que vous faites ? Racine, Andr. III, 1.

  • 24 Fig. Ne voir que…, faire tout céder à une considération. Ne considérez point si j'aime ou si l'on m'aime ; En matière d'honneur ne voyez que vous-même, Corneille, Agés. II, 5. Il enlève Dina, et ne voit plus que sa passion, Massillon, Carême, Enf. prod. Mon époux, inflexible en sa fidélité, N'a vu que son devoir, et n'a point hésité, Voltaire, Orphel. III, 3. N'espérant plus de victoire entière, il [Napoléon] se résolut à une retraite précipitée ; depuis ce moment, il ne vit plus que Paris, de même qu'en partant de Paris il n'avait eu en vue que Moscou, Ségur, Hist. de Nap. IX, 5.
  • 25 Terme de pratique. Assigner pour voir dire et ordonner… pour être présent quand on dira, quand on ordonnera.
  • 26 Familièrement. Pour voir, pour exemple, pour faire comprendre. Maître Jacques : Elle est faite… elle est faite comme une cassette. - Le commissaire : Cela s'entend ; mais dépeignez-la un peu, pour voir, Molière, l'Av. v, 2. Colombine : Oh ! je ne m'y fie plus. - Arlequin : Si fait, si fait, fiez-vous-y pour voir, Marivaux, Surpr. de l'amour, III, 1.

    Faites donc pour voir, se dit à celui qu'on défie. Ayez recours, pour voir, à tous les détours des amants, Molière, G. Dand. I, 6. Je voudrais bien, pour voir, que vous ne le trouvassiez pas bon ! Regnard, Sérén. 8.

  • 27Faire voir, montrer. Il fit voir sa blessure au chirurgien. La foi, qui pénètre jusqu'aux cieux, nous la [la reine] fait voir aujourd'hui dans cette bienheureuse compagnie, Bossuet, Mar.-Thér. Il suffit de lui faire voir en éloignement [à un jeune prince] le trône où il doit être assis, Fléchier, Duc de Mont. Il [Pluton] a peur que ce dieu [Neptune]… D'un coup de son trident ne… Et par le centre ouvert de la terre ébranlée Ne fasse voir du Styx la rive désolée, Boileau, Longin, Subl. ch. VII. Abner : De quel crime un enfant peut-il être capable ? - Mathan : Le ciel nous le fait voir un poignard à la main : Le ciel est juste et sage et ne fait rien en vain, Racine, Athal. II, 5.

    Faire voir, faire visiter. Il faudrait aussi voir ou faire voir M. de Bie, qui est le meilleur homme du monde, Racine, Lett. à Boileau, 30 mai 1693.

    Faire connaître, démontrer. Je veux dans un seul malheur déplorer toutes les calamités du genre humain, et dans une seule mort faire voir la mort et le néant de toutes les grandeurs humaines, Bossuet, Duch. d'Orl. Dieu fait voir aux rois, en leur retirant sa puissance, que toute leur grandeur est empruntée, Bossuet, Reine d'Anglet.

    Par menace. Je lui ferai bien voir à qui il se joue, à qui il a affaire, je lui ferai bien connaître, je lui apprendrai bien… Et, pour prendre un époux, Je vous ferai bien voir que c'est à votre père Qu'il vous faut obéir, non pas à votre mère, Molière, Femm. sav. v, 2.

  • 28Laisser voir, montrer de manière qu'on entrevoie. Il m'a laissé voir qu'il ne serait pas éloigné de terminer cette affaire. Il a laissé voir ses ressentiments. Je te laisse trop voir mes honteuses douleurs, Racine, Phèdre, I, 3. Alors elle appréhenda de laisser voir son trouble, Fénelon, Tél. I.

    Laisser regarder. C'était la marraine d'un roi, Dont elle créait les ministres, Braves gens, soumis à la loi, Qui laissaient voir dans leurs registres, Béranger, Pet. fée.

  • 29À la bouillotte, je vois signifie : je joue le jeu.
  • 30Le médecin demande à sa cliente si elle voit, c'est-à-dire si elle a ses règles.

    Cette femme ne voit plus l'époque de la vie où les règles cessent est arrivée.

  • 31Un beau venez-y-voir, voy. VENIR, n° 43.
  • 32Se voir, v. réfl. Se regarder soi-même. Se voir dans un miroir.

    Fig. Avoir la vue de soi-même. Nous nous voyons de trop près [pour connaître nos défauts] ; l'œil se confond avec l'objet, et nous ne sommes pas assez détachés de nous pour nous regarder d'un regard distinct et nous voir d'une pleine vue, Bossuet, Sermons, Charité fratern. 2.

    Se regarder mutuellement. Ils se voient avec étonnement. Ils se virent sans se reconnaître.

  • 33Se trouver ensemble. Comment se sont-ils vus ? depuis quand ? dans quels lieux ? Racine, Phèdre, IV, 6. Ne vaudrait-il pas mieux cent fois se voir un seul instant et puis mourir ? Rousseau, Hél. I, 34.

    Se fréquenter. Ils se voyaient depuis quelque temps avec assez d'honnêteté, Fénelon, Tél. XII.

    Ces personnes ne se voient pas, elles sont en mauvaise intelligence, ou, seulement, elles veulent rester étrangères l'une à l'autre.

    Dans le sens contraire. Je les ai réconciliés, et ils se sont toujours vus depuis. Nous nous voyons souvent.

    Se voir signifie aussi avoir une rencontre, un duel. Vadius : Je te défie en vers, prose, grec et latin. - Trissotin : Eh bien ! nous nous verrons seul à seul chez Barbin, Molière, F. sav. III, 5. Si vous avez du cœur, nous nous verrons hors de la ville, Boissy, Franç. à Lond. sc. 17.

  • 34Être vu. Cette montagne se voit de loin. D'où vient que les premiers chrétiens étaient si touchés des persécutions visibles, et que nous le sommes si peu des persécutions invisibles ? c'est que les unes se voyaient par les yeux du corps, et que les autres ne s'aperçoivent que par les yeux de la foi, Nicole, Ess. mor. 3° traité, ch. 5.
  • 35 Fig. Porter un jugement sur soi-même. On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son prochain, La Fontaine, Fabl. I, 7.

    Se figurer. Je me voyais pendant un mois Courant pour disputer les voix, Béranger, Acad. et Cav.

    Juger, apprécier sa position. Se voir perdu. Se voir à la veille de perdre un procès.

  • 36Être jugé, apprécié, en parlant des choses. Ne croyez pas que nous voyions si fort les choses autrement que vous ; tout ce qui touche la gloire se voit assez également par tout pays, Sévigné, 15 déc. 1673.
  • 37Arriver, survenir. Cela se voit tous les jours.

    Cela ne s'est jamais vu, ne s'est point encore vu, n'est jamais arrivé. Impersonnellement. Il se voit, il arrive, il se présente. Il ne s'est jamais vu fille mieux élevée, Boursault, Fabl. d'Ésope, III, 1. Il ne se voit rien où le goût attique se fasse mieux remarquer, La Bruyère, Disc. s. Théophraste.

    Il se voit, il est évident. Il se voit donc que les sensations, d'elles-mêmes, ne font point partie de la nature spirituelle, Bossuet, Conn. v, 13.

  • 38Être, se trouver. L'Océan étonné de se voir traversé tant de fois en des appareils si divers, Bossuet, Reine d'Anglet. Tu céderas, ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté… tu te verras attaquée dans tes murailles, Bossuet, Mar.-Thér. Lorsqu'on se voit tout d'un coup élevé aux places les plus importantes, Bossuet, le Tellier. Jamais plante ne se vit plus tôt couronnée de fleurs et de fruits que la princesse Anne, Bossuet, Anne de Gonz. Comme ils se virent rebutés, ils résolurent de passer malgré les Romains, Fléchier, Hist. de Théodose, III, 63. Junie… S'est vue en ce palais indignement traînée, Racine, Brit. I, 3. De sorte que Pierre se voyait maître, par ses armes et par les traités, du premier royaume de Cyrus, Voltaire, Russie, II, 16. Dois-je me voir toujours froissée par l'injustice de chacun ? Beaumarchais, Mère coupable, II, 11.
  • 39Se voir, suivi d'un verbe actif à l'infinitif, être ce qu'indique ce verbe. Ce qui désespérait le plus de si braves hommes, c'était de se voir assommer comme des bêtes prises dans un piége, sans pouvoir venger leur mort, Vaugelas, Q. C. v, 4.
  • 40Se faire voir, se montrer. Seigneur, s'il en décide, il se fait voir mon maître, Corneille, Tite et Bér. v, 4. Allons vous faire voir [au tribunal des maréchaux], Molière, Mis. II, 7.

PROVERBES

Si vous ne le croyez pas, allez-y voir, se dit à une personne qui doute de ce qu'on lui dit.

J'aime mieux le croire que d'y aller voir, se dit d'une chose dont on doute, mais qu'on ne veut pas se donner la peine de vérifier.

Il, elle a vu le loup, voy. LOUP.

Qui ne l'a pas vu n'a rien vu, se dit par exagération et pour louer extrêmement quelque chose.

Va-t'en voir s'ils viennent, expression familière et moqueuse pour dire qu'on ne croit pas un mot de ce qui est annoncé, promis, raconté. Un Breton qui ne boit point, Un Gascon tout bête, Un Normand franc de tout point, Un Picard sans tête ; Va-t'en voir s'ils viennent, Jean, Va-t'en voir s'ils viennent, Lamotte, Chanson faite aux eaux de Forges.

REMARQUE

1. On met le subjonctif après voir, quand voir est pris négativement ou interrogativement. Je ne vois pas qu'il s'en mette fort en peine. Voyez-vous qu'il s'en mette en peine ? Mais on dira avec l'affirmative, ou avec l'interrogation négative : Je vois qu'il s'en met en peine ; ne voyez-vous pas qu'il s'en met en peine ?

2. Des grammairiens distinguent ne voir goutte et n'y voir goutte ; le premier signifiant être aveugle, et le second ne pas voir par une cause accidentelle, par exemple dans l'obscurité.

3° Il vaut mieux dire voir clair que y voir clair. Cependant on trouve y voir clair : Ne dites pas : y voir clair, mais : voir clair. On pèche contre cet usage dans ces vers : Le lynx humilié, se traînant de son mieux, Tâche, pour y voir clair, de fermer les deux yeux, Almanach des muses, pour 1791, p. 102.

4. À la première personne je vois, les poëtes écrivent, pour la rime, je voi. Ce n'est pas une licence, c'est un archaïsme, ces premières personnes ne prenant pas d's dans l'ancienne langue. Sans doute il est sacré, ce livre dont je voi Tant de prédictions s'accomplir devant moi, Racine L. Relig. ch. III.

5. Molière a fait voient de deux syllabes. De quoi vous fâchez-vous, pourvu que vos souhaits Se trouvent par mes soins pleinement satisfaits, Et voient mettre à fin la contrainte où vous êtes ? Molière, le Dép. III, 7. Ceci est une ancienne prononciation, qu'on entend encore fort souvent. Aujourd'hui voient est d'une seule syllabe.

6. Quand on emploiera la locution : je lui ai vu faire cela, au lieu de : je l'ai vu faire cela, il faudra bien prendre garde à l'amphibologie des pronoms. Je lui ai vu donner un soufflet, peut signifier j'ai vu qu'on lui donnait un soufflet, et qu'il donnait un soufflet.

7. Au commencement du XVIIe siècle, Régnier a dit je voirois : Et ne la voiroit-on si fière ni si belle, Élég. III.

8. Il y a une façon de parler fort ordinaire parmi les bourgeois de Paris, et même parmi les courtisans qui ont été élevés dans la bourgeoisie, c'est lorsqu'ils disent : voyons voir, au lieu de dire voyons, Caillières, Bon et mauv. usage, II.

HISTORIQUE

XIe s. Se il ne pot [peut] derainet [prouver] par deux entendables homes del plaid, oant et veant, que il ne l'avrad dit…, Lois de Guill. 28. L'ost des Franceis verrez sempres desfere, Ch. de Rol. IV. Desfi les en [je les défie pour cela], sire, vostre veiant, ib. XXIV. Je ne vus vei ; veied vus dame Deus, ib. CXLVII.

XIIe s. Cist virent les maus que l'en fesoit al pople de Juda, Machab. I, 2. Quant il se voit sor son cheval corsier, Ronc. p. 40. Et [il] voit venir cele gent paienor, ib. p. 44. Roilant vos niés [votre neveu] jamais ne vous verra, ib. p. 85. De vergogne [je] tressue quant de mes oils [yeux] le voi, ib. p. 199. La merciz m'est tant obscure, Que je ne la puis veoir, Couci, IV. Un petiz biens vaut mieux, si Diex me voie, Qu'on fait courtoisement, Que cent greignor fait eniousement, ib. XVI. Li doux semblant qu'en ma dame [je] veoie, M'ont plus grevé qu'el ne me veuille aidier, ib. XX. Ne sai se jà [vous] verrés mais mon retor, ib. XXII. Le vieil Huon du Maine [vous] verrez premierement, Sax. XX. Il ont veü du Mans la tour et le donjon, ib. XXII. Herupois sont mandé pour voir le vos devis [votre proposition], ib. XXIV. Il ne verra passer le quint mois ne le quart…, ib. XXIX. Il ert [sera] mis en prisun, ne verra mais sun pié, Th. le Mart. 35. E Heli fud lores de grant eage, de quatre vinz ans e dise-uit ; perdue out la veue, et gute ne vedeit, Rois, p. 16. Pur ço Saül, dès cel jur en avant, ne pout David de bon oil veer, ib. p. 70.

XIIIe s. Il estoit viels homs, et, se biaus ielx avoit en sa teste, si n'en veoit il goute, Villehardouin, XL. Que le livre as histoires [il] me montra, où je vi…, Berte, I. Danses, baus et caroles [vous] veïssiez comencer, ib. X. [Elle] Bien voit qu'il l'ont traïe ct qu'il l'ont enganée, ib. XVI. Quant si bele [ils] la voient, prennent à lermoier, ib. XI. Cil Dame Diex, fait-ele, qui haut siet et loin voit, ib. XXVIII. [Elle] Prist une chandelle, qu'on [car on] n'i pooit veïr, ib. CXXII. Par amitié s'entr'apeloient Oncle et neveu, quand se veoient, Ren. 170. Chascuns cler i verra, la Rose, 7236. Comment l'amant, sans nul termine, Prent congié d'amis et chemine, Pour savoir s'il pourroit choisir Chemin pour Bel acueil veïr, ib. 10046. Et par cel jugement pot on veir c'on pot bien perdre par delaler…, Beaumanoir, IX, 7. Tant getoit [le feu grégeois] grant clarté, que l'on veoit parmi l'ost comme se il feust jour, Joinville, 222. Il chevaucherent tant que il virent lor enemis aus yex, Joinville, 270.

XIVe s. Pource que il a peu veu d'experience, et si est plus tempté des desirs corporels, Oresme, Éth. III. Hé Dieux ! ce dit Bertran, qu'est ce que je voi là ? Avez à vo voisin Englois si près de ça ? Guesclin. 17387. Ahi ! Jherusalem, com il me doit peser Que li cristien t'ont ensi à gouverner ! E ! royne Calabre, bien i veïstes cler ! Baud. de Seb. IV, 484.

XVe s. Philippe… issit hors de son pavillon pour venir voir et mettre au voir [vrai] ce que la demoiselle disoit, Froissart, II, II, 192. Le duc de Bourgogne qui estoit sage froid et imaginatif, et qui sur ses besognes veoit ou long…, Froissart, III, IV, 30. Le roi vint vers elle [Isabelle de Bavière]… et la regarda de grand maniere ; en ce regart plaisance et amour lui entrerent au cœur… et si avoit grand desir du voir et de l'avoir, Froissart, II, II, 229. Nous esloignasmes nostre chemin, et fut nonne à l'endemain, avant que nous vissiemes les batailles, Froissart, II, III, 39. Donques ne doit il [le sage] femme prendre, Qu'à l'estude et à elle entendre Ne puet, ne à tous deux servir À sa femme et aux livres vir, Froissart, Poésies mss. f° 496. Quant vint à bouter en la mine, la tour fut toute inclinée comme on peut ancoirre voier, Fenin, 1412. Il leur sembloit à voir que s'ils n'estoient cette nuit là logez en ladite ville, qu'ils seroient en grand danger, Math. de Coucy, Hist. de Charles VII, p. 694, dans LACURNE. Et bailla la banniere de Nostre Dame, par droict d'armes, comme à celuy qui plus avoit vu… à messire Pierre de Grassay, Bouciq. I, 30. Damoiselle, dist il, je suis esmeu comme ung simple homme, et qui peu ay veu et moins retenu, Perceforest, t. IV, f° 151. Et veoit [avait vue] ladite chambre sus la cour, Louis XI, Nouv. XLIX.

XVIe s. Ceste année, les aveugles ne voirront que bien peu, les sourdz oyront assez mal, Rabelais, Progn. Pant. 3. Adventuriers veissiez, en leurs ordres parquez, Tous prestz en ung moment de donner et chocquer, Marot, J. V, 140. Je diray, afin de n'estre veu [de ne paraître] examiner les choses si rigoreusement sans cause, que…, Du Bellay, J. I, 22, verso. Cyrus, qui veoit le dire de Solon confirmé par un si notable exemple…, Amyot, Sol. 59. Sa sepulture se veoit encore sur la place de Magnesie, Amyot, Thém. 58. C'estoit une œuvre singuliere et très digne de veoir [d'être vue], Amyot, Aratus, 15. Tu vois (un dieu void tout) combien j'ay de tristesse, Ronsard, 141. Comme on void une estoile esmeue, Qui tombe, ou qui tomber est veue [paraît], Ronsard, 428. …le peuple desarmé Aime tousjours son roy, quand il s'en voit aimé, Ronsard, 662. Toutesfois je ne voy par quel chemin je sorte, Tant la mort me rempestre au labyrinth d'amour, Ronsard, 198. Desplie le, et regarde voir que c'est, Despériers, Cymbal. 167. Mais ils se trompent, veu que…, Montaigne, I, 70. Nous luy voyons forcer les regles de la nature, Montaigne, I, 105. Il gaigne sa vie à se faire veoir, Montaigne, I, 109. Au veu d'un chascun, Montaigne, I, 111. Les plus belles victoires que le soleil aye oncques veu de ses yeulx, Montaigne, I, 243. Pompeius le feut veoir et s'excusa de…, Montaigne, I, 301. Je voiray, tu voiras, il voira, nous voirons, vous voirez, ils voiront ; on escrit aussi, je verray, tu verras, R. Estienne, Gramm. franç. p. 60, dans LACURNE. Les anciens disent que, quand l'œil voit ce qu'il n'a jamais vu, le cœur pense ce qu'il n'a jamais pensé, Montluc, Mém. t. II, p. 504, dans LACURNE. Je sçay bien ce que j'en vis dire à Monseigneur [ce que j'entendis Monseigneur dire], Brantôme, Sur les duels, p. 326.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VOIR. Ajoutez :
41 Fig. Ne voir qu'un étang, ne plus savoir où l'on en est ; comme qui dirait : ne voir qu'un brouillard. D'Aguesseau, dans sa surprise [quand il reçut du régent les sceaux, aux Tuileries], ne vit qu'un étang, et ne se remit que dans son carrosse en allant chez lui avec les sceaux, Saint-Simon, dans Scènes et portraits choisis dans les Mém. du duc de Saint-Simon, par Eug. de Lanneau, Paris, 1876, t. II, p. 147. Le maréchal d'Estrées avait l'air stupéfait et de ne voir qu'un étang, Saint-Simon, ib. t. II, p. 201.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Voir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « voir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « voir »

Étymologie de voir - Littré

Wallon, veï ; Bresse, vay ; franc-comtois, voë ; bourguign. voi ; picard, vir ; norm. veir, prononcé tantôt vére, tantôt  ; provenç. vezer ; catal. veurer ; espagn. ver ; ital. vedere ; du latin vidēre ; comparez le grec εἴδειν ; goth. veita ; sanscr. vid.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de voir - Wiktionnaire

(Verbe) (Xe siècle) De l’ancien français veoir, veir, du précédent vedeir (c. 980), du latin vidēre (« percevoir par la vue, être témoin de »), infinitif présent actif de videō, du proto-italique *widēō, ultimement de l’indo-européen *weyd-.
Cognat du normand insulaire veî, du picard vir, du francoprovençal vêre, de l’occitan veire ou véser, du corse vedè.
(Adverbe) (Siècle à préciser) Du latin vere (« en vérité, certainement »), via le francoprovençal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « voir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
voir vwar play_arrow

Conjugaison du verbe « voir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe voir

Citations contenant le mot « voir »

  • Elles représentent le ciel tel que vous pourrez le voir à la moitié du mois. Ne vous inquiétez pas, elles ne sont pas à l’envers ! En effet, si vous vous allongez sur le dos, tête au nord, l’Est sera bien à votre gauche. Le Telegramme, Que voir dans le ciel au mois d’août ? - Nature - Le Télégramme
  • Reste que cette prime ne s’insère dans aucune stratégie globale de transition écologique et de renouveau industriel. Elle n’est pas conditionnée à la production des véhicules en France. Pourtant les usines ferment et si rien n’est fait, avec elles, ce sont des emplois et des savoir-faire qui disparaîtront. Comme si les leçons de la pandémie n’avaient pas été tirées. www.lamarseillaise.fr, Voir plus loin
  • Au quotidien le rose poudré a aussi sa place. Il se veut plus discret et donne du peps à nos tenues estivales sans trop se faire remarquer. Pour cela, on mise sur les accessoires comme les mini-sacs. On craque pour le modèle de chez By Far ou Alexander McQueen. On les porte avec un short en jean ou un mom jean. On peut ajouter à l'ensemble une paire de lunettes rectangulaires tout droit venues des 90's pour un look urbain. On craque pour les lunettes de soleil en acétate "Stella Iconic" de chez Stella McCartney. Pour un dîner romantique, on peut miser sur une longue robe à l'esprit bohème pour apporter de la douceur sans négliger notre côté sexy. La robe idéale ? La maxi robe en mousseline imprimé carreaux de chez Jacquemus. L'alliée idéale pour voir la vie en rose, au moins le temps d'une soirée. Madame Figaro, Voir la vie en rose... poudré ! - Madame Figaro
  • Il est plus facile de voir le Pôle Nord, que de voir sa propre colonne vertébrale. De Gilbert Keith Chesterton / Ce qui cloche dans le monde
  • Le problème n'est pas de voir grand ou petit mais de voir loin. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • La ville permet de voir sans être vu et d’être vu sans voir. De Serge Daney / Cités Cinés
  • Celui qui veut gouverner doit entendre et ne pas entendre, voir et ne rien voir. De Agricola
  • Revois deux fois pour voir juste ; ne vois qu’une fois pour voir beau. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime
  • Faciles à voir sont les fautes d’autrui ; celles du soi sont difficiles à voir. De Bouddha
  • Les gens aiment voir souffrir leurs héros. De David Bowie / Télérama - 12 Juin 2002
  • Une larme suffit pour mieux voir. De Marc Gendron / Le Noir et le blanc
  • Savoir, c'est voir en soi. De Joseph Joubert / Pensées
  • D’abord voir, après savoir. De Proverbe turc
  • Pourquoi voir le vicaire quand on peut voir le pape ? De Proverbe québécois
  • Voyager c’est voir. De Cynthia Ozick / New York Times Magazine - 1985
  • Attendre et voir venir. De Daniel Defoe
  • Chacun est à chaque instant mené par ce qu'il voit le plus nettement, composé avec ce qu'il voit le moins clairement. Paul Valéry, Mélange, Gallimard
  • Ceux qui voient les choses trop exactement ne les voient donc pas exactement. Paul Valéry, Mauvaises Pensées et autres, Gallimard
  • Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois. Jean Racine, Bérénice, II, 2, Titus
  • Croyez-le, si voulez ; si ne voulez, allez y voir. François Rabelais, Le Quart Livre, 38
  • Revois deux fois pour voir juste, ne vois qu'une pour voir beau. Henri Frédéric Amiel, Journal intime, 26 décembre 1852

Images d'illustration du mot « voir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « voir »

Langue Traduction
Corse vede
Basque ikusi
Japonais 見る
Russe видеть
Portugais vejo
Arabe نرى
Chinois 看到
Allemand sehen
Italien vedere
Espagnol ver
Anglais see
Source : Google Translate API

Synonymes de « voir »

Source : synonymes de voir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « voir »


Mots similaires