La langue française

Apprécier

Définitions du mot « apprécier »

Trésor de la Langue Française informatisé

APPRÉCIER, verbe trans.

A.− Percevoir, saisir par les sens :
1. On dit que l'œil du cheval perçoit les objets qui l'entourent dix fois plus volumineux qu'ils ne le sont en réalité. Le chanteur voit, apprécié avec l'œil du cheval. L. Melchissédec, Pour chanter: ce qu'il faut savoir..., 1913, p. 204.
2. Toute oreille un peu exercée, si elle ne peut apprécier les différentes octaves doubles, entendra au moins... l'octave du son grave, ... H. Reber, Traité d'harmonie,1949.
B.− Évaluer; mesurer quantitativement, chiffrer d'une manière approximative :
3. Il [Gobsek] marmottait de vagues paroles... − Beaux diamants! ... En connaissez-vous le prix? Non, non, Gobsek est le seul à Paris qui sache les apprécier. Balzac, Gobsek,1830, p. 413.
4. ... sans doute si on évaluait les poids avec une bonne balance, au lieu de les apprécier à la main, on distinguerait le poids de 11 grammes de ceux de 10 et de 12 grammes... H. Poincaré, La Valeur de la science,1905, p. 70.
5. Les recherches concernant le protestantisme sont plus difficiles. M. Stuart R. Schram a cependant démontré que pour les régions où la densité des populations protestantes est importante, il est possible de déterminer les zones où l'influence électorale du protestantisme est assez forte pour pouvoir être appréciée, et parfois mesurée. Traité de sociol.,t. 2, 1968, p. 55.
Emploi pronom. :
6. Surtout dans les régimes de concurrences très incomplètes, l'entreprise n'exerce ses fonctions que par sa vitesse de réaction et sa vitesse d'adaptation. La vitesse de réaction s'apprécie par le temps qui s'écoule entre un événement réalisé ou un événement anticipé... Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 552.
Au fig.
1. Porter un jugement de valeur sur une personne ou une chose; déterminer l'importance d'un fait, d'un événement. Apprécier l'importance de... :
7. La somme des jours ne compte plus, quand il s'agit d'apprécier la capacité intellectuelle d'une figure sérieuse. Lautréamont, Les chants de Maldoror,1869, p. 327.
Emploi pronom. :
8. Toute cette vitalité multiforme peut s'apprécier sous le rapport ornemental. Valéry, Variété 1,1924, p. 260.
2. Plus fréq. Porter un jugement favorable sur une personne ou une chose, en reconnaître la valeur, la qualité, l'importance...
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr. ou abstr. dont on reconnaît l'agrément] Aimer, trouver agréable :
9. ... tout était merveilleux, cuit à point et d'une délicatesse rare; les vins furent appréciés surtout par de véritables connaisseurs. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 363.
10. Ces poëmes, il faut s'y résigner, seront peu goûtés et peu appréciés. Leconte de Lisle, Poèmes antiques,1852, p. XVII.
11. Un peu d'insomnie n'est pas inutile pour apprécier le sommeil... Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 651.
SYNT. Apprécier un livre, une œuvre, les qualités de, la musique; apprécier qqc. à sa juste valeur.
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Reconnaître sa valeur, surtout au plan intellectuel, professionnel, social, etc.; être sensible à ses qualités :
12. ... il était assez fier pour juger qu'on l'avait apprécié; mais il ne savait pas au juste ce que grand-père avait le plus admiré en lui : si c'étaient ses talents d'auteur dramatique, de musicien, de chanteur, ou de danseur. R. Rolland, Jean-Christophe,L'Aube, 1904, p. 84.
Emploi pronom. réciproque :
13. Lisant l'autre matin le début de l'étude de Paule Régnier sur Drouot, je notai plus d'un trait par où Rivière et lui étaient faits pour se comprendre et s'apprécier. Du Bos, Journal,1925, p. 350.
Emploi pronom. réfléchi :
14. Les soirs où je m'apprécie particulièrement, je me contemple en chemise dans la glace longue... Colette, Claudine à Paris,1901, p. 255.
PRONONC. ET ORTH. : [apʀesje], j'apprécie [ʒapʀesi]. Enq. : /apʀesi/ (il) apprécie. Fér. Crit. t. 1 1787 admet la var. aprécier.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1391 « déterminer le prix, la valeur » (Cout. d'Anjou et du Maine, I, 365, B-B. ds R. Hist. litt. Fr. t. 2, p. 257 : Et quant aux monstreées sur les restablissemens, le monstreur ne sera point contraint de monstrer les choses restablies ou cas qu'elles seront apreciees et ne seront en essence); 2. 1403 « juger, évaluer » (Le Livre de l'Internelle consolacion, II, 50 ds Dict. hist. Ac. fr. : Aymer ce qui est à aymer, loer ce qu'il vous plaist souverainement, et aprecier ce qui vous est precieux); p. ext. 1712 « faire cas de, estimer » (Collin d'Harleville, Le Vieux Célibataire, I, 2, ibid.). Empr. au lat. chrét. appretiare; 1 « déterminer, évaluer » dep. Itala, Cod. Lugd. lev., 27, 8 ds TLL s.v., 308, 58.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 127. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 293, b) 3 198; xxes. : a) 2 678, b) 2 909.
BBG. − Bonnaire 1835. − Gramm. t. 1 1789. − Jossier 1881.

Wiktionnaire

Verbe

apprécier \a.pʁe.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Déterminer, estimer, ressentir.
    • Quand l’aéroplane américain se détacha enfin, […], Bert n’apprécia le fait que parce que le Vaterland fit dans les airs un bond prodigieux, cause d’un nouveau vertige. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 253 de l’éd. de 1921)
    • Depuis l’Argonne de 1914, […] je n’ai pas l’oreille si mal bâtie que d’avoir, en vingt et un ans, oublié l’art d’apprécier au son la trajectoire d’un obus et le point de chute probable. — (Marc Bloch, L’étrange défaite : La déposition d’un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, p.86)
    • Beaucoup de ces trentenaires auraient certainement apprécié qu'il leur proposât la botte, mais il était certain qu'elles ne pourraient pas lui offrir le plaisir procuré par ses jeunes amantes. — (Pascal Gonthier, En courant vers le Minotaure, Éditions Publibook, 2009, p.136)
    • Ce mode de publication n’exclut pas, à titre exceptionnel, une publication au Journal officiel lorsque l’importance de la circulaire, appréciée par le secrétaire général du Gouvernement, le justifie. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  2. Estimer, évaluer, fixer la valeur ou le prix.
    • Apprécier des meubles.
    • Ce collier de perles a été apprécié à cent mille francs, a été apprécié cent mille francs.
    • À combien a-t-on apprécié ce mobilier ? On l’a apprécié à tant.
  3. Avoir suffisamment de clairvoyance pour reconnaître la valeur de.
    • Les coups ne m’ont jamais rien fait. Au contraire, je leur dois de m’être créé tout jeune une philosophie qui me permet aujourd’hui d’apprécier de suite et sans arrière-pensée les bons et les mauvais moments. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Quel sociologue appréciera le ferme flou des dernières démocraties qui auront lutté contre l’angoisse ambiante par le ponceau d’un spencer ou le jacquard d’un pull-over ? — (Pierre Daninos, Made in France, Julliard, 1977)
    • — Mario a raison, dit Koffi. Nous devons nous apprécier, apprécier notre culture, apprécier nos femmes, apprécier nos pays malgré le fait que les gens en bavent des ronds de chapeau. On est mieux chez soi. — (Maguy Kabamba, La Dette coloniale, Humanitas Éditions, 1995, p. 126)
  4. Tenir en estime, en parlant d’une personne ou d’une chose.
    • Après le plaisir d’être apprécié par les gens intelligents, il n’y en a pas de plus grand que celui de n’être pas compris par les brouillons qui ne savent exprimer qu’en charabia ce qui leur tient lieu de pensée ; […]. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • Il fut intéressé par la salade de carottes râpées en longues lamelles. Il en prit une fourchettée, mâcha. Le goût le surprit. Il n’appréciait pas. — (Roger Hanin, Les sanglots de la fête, Grasset, 1996)
    • Elle retourna jusqu'au bout du quai et il était là, un peu en retrait derrière une voiture garée, assis sur un boulard. Il la fit sursauter, ce qu'elle n’apprécia pas du tout. — (Lisa McInerney, Hérésies glorieuses, traduit de l'anglais (Irlande) par Catherine Richard-Mas, Éditions Joëlle Losfeld, 2017, chap. 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPRÉCIER. v. tr.
Estimer, évaluer une chose, en fixer la valeur, le prix. Apprécier des meubles. Ce collier de perles a été apprécié à cent mille francs, a été apprécié cent mille francs. À combien a-t-on apprécié ce mobilier? On l'a apprécié à tant. Par extension, il signifie Tenir en estime une personne ou une chose. On ne peut qu'apprécier un tel maître. Apprécier un livre. Apprécier le mérite de quelqu'un, ses services, il est très apprécié. J'apprécie hautement vos avis et je saurai en faire usage.

Littré (1872-1877)

APPRÉCIER (a-pré-si-é) v. a.
  • 1Déterminer le prix. Un jury apprécie les propriétés dans les indemnités pour expropriation. C'est son sang qu'à Sylla tu prétends que je vende ; Pour acheter sa tête il faut l'apprécier, Arnault, Marius à Mint. II, 3.
  • 2 Fig. Les sons ne peuvent être appréciés que par l'oreille. On ne peut apprécier rigoureusement la grandeur du soleil. On peut apprécier le talent de cet avocat par les discours qu'il a laissés. Apprécier sainement les choses. Nous apprécierons en temps et lieu cette opinion.
  • 3Faire cas de. On apprécie dignement sa libéralité. Où l'on sache t'apprécier. Se faire apprécier par les honnêtes gens.

SYNONYME

ESTIMER, APPRÉCIER, PRISER. C'est faire cas de. Estimer un homme se dit quand on a pour lui le sentiment de l'estime, de la considération, de la confiance en ce qu'il vaut. L'apprécier se dit quand on en fait l'appréciation, quand on sait combien il vaut. Le priser se dit quand on rend hommage à ses mérites.

HISTORIQUE

XVIe s. Les moisons, cens et rentes foncieres en grain, dues à certain jour et lieu, seront appreciées au plus haut pris qu'elles ont valu en l'an, Loysel, 689.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APPRÉCIER, v. act. estimer & mettre un prix à une chose qu’on ne peut payer ou représenter en espece. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « apprécier »

Du latin appretiare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Appretiare, de ad, à, et pretium (voy. PRIX) ; provenç. et espagn. apreciar ; ital. apprezzare, appregiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « apprécier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apprécier apresie

Évolution historique de l’usage du mot « apprécier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apprécier »

  • Apprécier, pour l'orgueil de choisir. Eugène Grindel, dit Paul Eluard, Les Nécessités de la vie et les conséquences des rêves, Courir , Gallimard
  • Quand on ne peut pas apprécier ce qu'on a, il vaut mieux avoir ce qu'on peut apprécier. De George Bernard Shaw / Pygmalion
  • Nous ne sommes pas sur Terre pour juger mais pour apprécier... De Benoît Rance
  • La véritable sécurité consiste à apprécier l’insécurité de la vie. De M. Scott Peck / The Road Less Traveled
  • On ne pourrait pas apprécier la lumière, si nous ne connaissions pas les ténèbres. De Mick Deev
  • Il faut du courage pour apprécier la dureté et la douceur. De Björk / Big Time Sensuality
  • Pourquoi attendre que l'instant soit souvenir pour l'apprécier ? De Angélique Planchette
  • La vie est comme le chocolat, c’est l’amer qui fait apprécier le sucre. De Xavier Brébion
  • Aimer signifie écouter sans conditions les besoins et apprécier la valeur de l'autre sans préjugés. De Denis Waitley / Seeds of greatness
  • L’ennui avec la ponctualité, c’est que personne n’est jamais là pour l’apprécier. De Harold Rome
  • Il est aisé de critiquer un auteur, mais il est difficile de l'apprécier. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • Les Français ont la manie de juger, d’apprécier, de condamner ou d’absoudre. En tout Français, il y a un juré qui s’ignore. De Alfred Capus
  • Un homme voudrait que sa femme ait assez d’esprit pour apprécier son intelligence et soit assez sotte pour l’admirer. De Israël Zangwill
  • «Très bon spectacle il est à noter que les danseuses avaient un masque avec le drapeau du Québec et au moment de trinquer il y avait des verres au signe du Québec. C’était peut-être une erreur. Pouvons-nous apprécier au lieu de critiquer? Bravo à tous les artistes!» -Pierre Desjardins TVA Nouvelles, «Pouvons-nous apprécier au lieu de critiquer?» | TVA Nouvelles
  • Place au naturel, adieu le fond de teint : les Français(e)s ont donc laissé leur peau respirer ces dernières semaines. L'effet se poursuit : "Avec ces deux mois sans sortir, j'ai appris à m'apprécier sans trop de maquillage. Maintenant, je me maquille beaucoup moins. Je me mets de l'anti-cerne mais pas de rouge à lèvres sauf quand je retrouve famille ou amis!", raconte Anne, une Nancéienne de 34 ans. , Magazine Lifestyle | "J'ai appris à m'apprécier au naturel" : le maquillage victime du Covid ?
  • Toutes les personnes intéressées -les touristes aussi bien que les locaux- peuvent retrouver ces conseils pour apprécier trois villes provençales, mieux consommer en circuit court et préserver les ressources naturelles avec ce guide joliment illustré et rigoureusement indispensable. www.lamarseillaise.fr, Balades provençales
  • Décidément, le grand paon de nuit semble apprécier tout particulièrement l’Ouest Aveyron et plus particulièrement le Villefranchois car, suite à notre article (lire La Dépêche du 6 juin) qui racontait qu’il était apparu, en soirée, à une habitante de La Bastide-L’évêque, voici qu’une de nos lectrices nous a envoyé la photo ci-dessus qui montre un cocon de 6 centimètres de long de ce papillon géant qui s’était logé dans sa chambre. Le plus précautionneusement possible, sans le blesser, elle a réussi à le sortir de sa cachette afin qu’il puisse éclore en pleine nature et vivre pleinement les 8 à 10 jours de sa courte existence. Rappelons que le grand paon de nuit est un lépidoptère très rare et impressionnant par sa taille qui atteint 15 centimètres. Vous aussi risquez de le croiser alors faites attention… ladepeche.fr, Villefranche-de-Rouergue. Le grand paon de nuit semble apprécier le Villefranchois - ladepeche.fr
  • Sur la même longueur d'onde, Pascal Ferron, qui a clos les débats, rappelle que : « Toute période de crise offre des opportunités de reprise d'entreprises auxquelles on n'aurait pas nécessairement pensé avant. Elles peuvent se présenter de manière amiable ou judiciaire. L'important est d'apprécier une telle reprise non pas dans l'objectif de faire une bonne affaire, mais avec un objectif stratégique de complémentarité, de build-up, etc., en étudiant les avantages, les inconvénients et le potentiel de l'entreprise. Mais ce ne sont pas les seules opportunités qui se présentent, et là il faut faire preuve d'imagination, de créativité et d'adaptation. Les entrepreneurs n'en manquent généralement pas ! » Affiches Parisiennes, Comment apprécier la situation et sécuriser la reprise

Images d'illustration du mot « apprécier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « apprécier »

Langue Traduction
Anglais appreciate
Espagnol apreciar
Italien apprezzare
Allemand schätzen
Chinois 欣赏
Arabe يقدر
Portugais apreciar
Russe ценить
Japonais 感謝する
Basque eskertuko
Corse apprezzà
Source : Google Translate API

Synonymes de « apprécier »

Source : synonymes de apprécier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apprécier »

Apprécier

Retour au sommaire ➦

Partager