Réputer : définition de réputer


Réputer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉPUTER, verbe trans.

[Avec un attribut de l'obj. ou une prop. inf. parfois précédé des prép. comme, pour] Considérer comme, déclarer comme une évidence. Synon. compter pour, regarder comme, tenir pour.Car je ne puis réputer savant tel qui, de la meilleure foi et avec tout l'esprit du monde, prêche tour à tour, à quinze lignes de distance, la liberté et le monopole (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 179).Mais l'assemblée ne peut pas davantage n'être qu'un instantané photographique pris de loin en loin et que l'on réputerait avec force de vérité légale être l'image authentique et seule authentique du pays (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 585).
Au passif. [Suivi d'un attribut] Qui est tenu pour, qui est considéré comme. Il ne prononce que des mots réputés heureux (Chateaubr., Martyrs, t. 3, 1810, p. 97).Il se lia en particulier avec M. Mydorge, alors réputé le premier mathématicien de France (Valéry, Variété V, 1944, p. 213).
Prononc. et Orth.: [ʀepyte], (il) répute [ʀepyt]. Ac. 1694, 1718: reputer, ensuite ré-. Étymol. et Hist. 1. 1261 reputer pour « tenir quelqu'un pour, considérer comme » (Serments... ds Doc. histor. inédits, XXXI, éd. M. Champollion, Figeac, t. II, p. 69); 1812 réputé pour part. passé adj. (Jouy, Hermite, t. 2, p. 215); en partic. 1859 réputé id. « qui jouit d'une grande notoriété » beauté bien connue et fort réputée dans Madrid (Ponson du Terr., Rocambole, t. 4, p. 383); 2. 1314 « être considéré comme, avoir la réputation de (au passif + attribut ou inf.) » est reputee [reputatur] artificïal et parfaite (Henri de Mondeville, Chirurgie, 1644 ds T.-L.); 1694 réputé + attribut ou verbe au part. passé adj. réputés criminels (Boileau, Satires éd. A. Cahen, X, 635). Empr. au lat. class.reputare « compter, évaluer ». Fréq. abs. littér.: 25.

Réputer : définition du Wiktionnaire

Verbe

réputer \ʁe.py.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Estimer, présumer, croire, considérer comme.
    • La loi répute actes de commerce : 1° Tout achat de biens meubles pour les revendre. — (Article L110-1, Code de commerce France, 2008)
    • Avant la généralisation des plumes métalliques, les plumes d'oie préparées à Auvillar étaient réputées. Mais allons nous pour ressusciter Auvillar réadopter la plume d'oie? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Parfois, est réputé alphabète celui qui sait lire et écrire son nom. Ces critères assez simplistes se reflètent encore parfois, de nos jours, soit dans les programmes d’alphabétisation, soit dans la détermination des dimensions du problème de l’analphabétisme. — (Fathi El-Rashidi, Aspects humains du développement, Institut international des Sciences administratives, 1970, page 65)
    • Les protéines du blanc d’œuf sont réputées pour leurs propriétés foisonnantes (ovalbumine) et stabilisantes de mousse (ovomucine, globuline et lysozyme). — (Nathalie Nathier-Dufour, Les œufs et les ovoproduits, Éditions Educagri, 2005, p. 39)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Réputer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉPUTER. v. tr.
Estimer, présumer, croire, considérer comme. On le réputait homme sage. Il est réputé homme d'honneur. Le participe passé s'emploie comme adjectif et signifie Qui a une bonne réputation, qui jouit d'un bon renom, qui est estimé. Un écrivain réputé. C'est un cru réputé.

Réputer : définition du Littré (1872-1877)

RÉPUTER (ré-pu-té) v. a.
  • Estimer, présumer, croire, tenir pour. Il ne faut pas… réputer pour traître à sa religion celui qui…, Bourdaloue, Dominic. III, Zèle pour l'hon. de la relig. 294. Un artiste, quelque parfait qu'il soit dans son genre, s'il n'a point d'invention, s'il n'est point original, n'est point réputé génie, Voltaire, Dict. phil. Génie. La femme qui s'oblige solidairement avec son mari pour les affaires de la communauté ou du mari, n'est réputée, à l'égard de celui-ci, s'être obligée que comme caution, Code Nap. art. 1431.

    Se réputer, v. réfl. Croire de soi que… Pour moi, bien que vaincu, je me répute heureux, Corneille, Cid, V, 7.

HISTORIQUE

XIVe s. Toutes fois se reputoit il mains [moins] grevez de ce dont il travailloit de ses propres mains en temples des diex, Bercheure, f° 25, verso. Ce que tu veulx faire et tu ne peus est reputé pour fait, Ménagier, I, 3. Il cuident estre les plus vaillans, et reputent que leurs adversaires ne leur peuvent nuire ne faire avoir à souffrir, Oresme, Eth. 88. Car ceulx qui n'i venront, par le corps Jhesu Cris ! De traïson seront reputé et repris, Guesclin. 18252.

XVe s. Il n'y avoit si vaillant au royaume qui peust faire de si vaillans faicts d'armes qui ne feussent reputez pour neant envers ceux dudict Bertrand de Glisquin, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1380. Ne te repute pas en rien avoir proffité, se tu ne te reputes le moindre et le plus imparfait de tous les autres, Intern. consol. I, 2.

XVIe s. Ilz reputoient la principale force de leur armée consister en leurs gens de pied, Amyot, Fab. 8. Quand le pecheur se courrouce contre soy mesme en son cœur, s'accuse et se despite contre soy, en reputant sa perversité et ingratitude envers Dieu, Calvin, Instit. 472. Le bon succès duquel [voyage] luy devoit estre entierement repputé [imputé], Carloix, IV, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réputer »

Étymologie de réputer - Littré

Provenç. et espagn. reputar ; ital. riputare ; du lat. reputare, de re, et putare, penser de nouveau, et de là penser habituellement (voy. PUTATIF).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de réputer - Wiktionnaire

(1260) Du latin reputare (« compter, évaluer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réputer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réputer repyte play_arrow

Conjugaison du verbe « réputer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe réputer

Traductions du mot « réputer »

Langue Traduction
Corse riputà
Basque omenean
Japonais 評判
Russe репутация
Portugais reputação
Arabe سمعة
Chinois 声名狼藉
Allemand ruf
Italien reputazione
Espagnol reputación
Anglais repute
Source : Google Translate API

Synonymes de « réputer »

Source : synonymes de réputer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires