Envisager : définition de envisager


Envisager : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENVISAGER, verbe trans.

A.− Vieilli. Regarder, dévisager.
1. Regarder quelqu'un au visage. À cette parole, le champi l'envisagea [Hariette] entre les deux yeux, et il n'eut besoin de lui demander son nom (Sand, F. le Champi,1850, p. 122):
1. J'essayai deux fois de le regarder [l'étranger] à mon tour (...) mais je n'eus pas la force de l'envisager en face, et mes regards retombèrent à terre malgré moi. Balzac, Œuvres diverses,t. 1, 1824-30, p. 250.
2. Regarder quelque chose en face :
2. Aux portes des maisons qui envisagent le soleil levant, dans les jardinets, au bord du ruisseau du Bousquet, on en voit de nombreuses files [de ruches]... Fabre, Mllede Malavieille,1865, p. 2.
B.− Considérer.
1. [Avec une froide résolution] Envisager l'avenir, la misère. Van Bergen s'était assis sur une souche et rêvait. Il envisageait la mort et s'inquiétait de ceux qu'il laissait derrière (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 194):
3. Si je faisais cela par lâcheté et pour m'éviter la souffrance du moment, je serais un fou, un sot. Mais non, j'envisage l'avenir fermement, je vois le gouffre et je sens que je dois m'y plonger. Mallarmé, Corresp.,1863, p. 74.
2. [Sous un certain aspect] Le surréalisme, tel que je l'envisage, déclare assez notre « non-conformisme » absolu pour qu'il ne puisse être question de le traduire, au procès du monde réel, comme témoin à décharge (Breton, Manif. Surréal., 1erManif.,1924, p. 75):
4. On peut dire encore qu'elles se ramènent à deux volontés dont l'une cherche la satisfaction d'un intérêt et l'autre celle d'un orgueil. Ces deux volontés entrent aux passions politiques selon des rapports très différents suivant la passion qu'on envisage. Benda, La Trahison des clercs,1927, p. 45.
Emploi pronom.
réfl. [Le suj. désigne une pers.] Il est probable que, dès ses premiers pas, il [Jésus] s'envisagea avec Dieu dans la relation d'un fils avec son père (Renan, Vie Jésus,1863, p. 80).
passif [Le suj. désigne une chose] :
5. ... mais la victime, en somme, C'est celui qui produit et celui qui consomme! Car, de quelque côté que cette question S'envisage, on y voit honte et corruption! Marteau, Satires,1861, p. 227.
Envisager (une chose, plus rarement une pers.) comme :
6. L'Antiquité n'ayant jamais compris le grand objet de la culture lettrée, et l'ayant toujours envisagée comme un exercice pour apprendre à bien dire, il n'est pas étonnant que les âmes fortes de ce temps se soient montrées sévères pour la petite manière des rhéteurs et l'éducation factice et sophistique qu'ils donnaient à la jeunesse. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 71.
Emploi pronom. réfl. Dès lors, elle [ma sœur] s'envisageait comme chargée de mon avenir (Renan, Ma sœur,1862, p. 16).
3. Prendre en considération, prévoir, avoir en vue. Envisager les conséquences, les suites de tel acte, des mesures, des remèdes. Dès la fin de novembre, la 10earmée avait envisagé des possibilités d'attaques menées de part et d'autre d'Arras (Foch, Mém.,t. 1, 1929, p. 260):
7. Le vétérinaire, qui n'avait pas encore envisagé cette redoutable éventualité, sentit la colère lui empourprer les joues; ses yeux pâles brillèrent d'un éclat cruel. Aymé, La Jument verte,1933, p. 51.
Envisager de + inf. ou sub. introd. par que.Je n'ai jamais envisagé un instant de pouvoir répondre quelque jour à un de vos extravagants billets (Montherl., J. filles,1936, p. 931).On peut envisager qu'un voleur aussi déraisonnable n'a pas convoité l'argent, qu'une passion a guidé son geste, qu'il était épris du gracieux petit personnage (Colette, Pays connu,1949, p. 200).
Rem. On rencontre ds la docum. envisagement, subst. masc., rare. Action d'envisager; résultat de cette action. Et Sabine, s'en allant, pensait : − Qu'aurais-je pu dire de moi-même qui n'eut point été stérile? Ses raisons [du docteur] ne sont pas mes raisons (...) la faim, la soif et la fatigue ne se guérissent point par tel envisagement de l'univers, mais par le pain, l'eau ou le lit (Noailles, Nouv. espér., 1903, p. 305).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃vizaʒe], (j')envisage [ɑ ̃viza:ʒ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [xiiies. envisaigié « qui a un visage » (Recueil général des Jeux-Partis, CLXXV, 50 ds T.-L.)]; 2. 1560 envisager « regarder (une personne) au visage » (E. Pasquier, Recherches de la France, V, 8 ds Hug.); 3. 1665 « considérer, examiner une chose en esprit » (La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales, éd. M. D. L. Gilbert, t. 1, p. 212); 4. 1709 « avoir en vue (quelque chose qui doit arriver, se réaliser )» (Lesage, Turcaret V, 16 ds Littré). Dér. de visage*; préf. en-*; suff. *; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1 907. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 593, b) 1 181; xxes. : a) 2 253, b) 4 759.
DÉR.
Envisageable, adj.Qui peut être envisagé. Dès que l'information de base, dans le domaine de la technologie et de la sociologie, devient suffisamment riche, on aperçoit la multiplicité des options qui, « a priori », paraissent toutes envisageables, à des titres et à des degrés divers (Univers écon. et soc.,1960, p. 2601). [ɑ ̃vizaʒabl̥]. 1reattest. 1845 (R. de Radonvilliers, Dictionnaire des mots nouveaux), attest. isolée, de nouv. 1952 (Vialar, Brisées hautes, p. 214); du rad. de envisager, suff. -able*.
BBG. − Gohin 1903, p 335. − Quem. 2es. t. 1 1970 (s.v. envisagement), t. 2 1971 (s.v. envisageable).

Envisager : définition du Wiktionnaire

Verbe

envisager \ɑ̃.vi.za.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Regarder une personne au visage.
    • Il montèrent à sa chambre, où après l’avoir envisagée , ils lui dirent qu'ils s'étoient trompés, que ce n'étoit pas elle qu'ils demandoient, qu'elle n'avoit aucun des traits de celle qu'on leur avoit indiquée. — (Relation de la conversion et de la mort édifiante de deux filles, l'une complice d'assassinat, et exécutée à Paris le 12 janvier 1777, l'autre, coupable de vol, et exécutée à Pithivier, dans l'Orléanais, le 3 janvier 1767, Liége & Paris : chez Marchenoir, 1768, p. 21)
    • Tu le vois, il n’ose nous regarder, il n’ose envisager Rébecca ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, ch. XXXVII, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) (Surtout) Considérer une chose en esprit, examiner.
    • Le monde entier prenait part aux hostilités, sans pouvoir envisager la possibilité d’une paix prochaine, sans même l’espoir de recouvrer jamais la paix. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’éd. de 1921)
    • Après tout, les conjurés n’étaient pas passés aux actes. Ils pouvaient, à la rigueur, soutenir qu’ils n’avaient fait qu’envisager des éventualités. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Sur le plan de l'économie politique, les lettristes offrent des solutions, et je crois que les anarchistes devraient envisager ces solutions, et peut-être même agir avec nous si ces solutions semblent valables. — (Maurice Lemaître, Où en est le mouvement lettriste ?, dans Le Monde libertaire, n°94, octobre 1963, p.10)
    • Cette interprétation n’empêche pas pour autant d’envisager que ce chemin soit datable aussi de l’époque romaine et qu’il ait été réutilisé à l’époque médiévale. — (Rita Compatangelo, Un cadastre de pierre: le Salento romain, p. 88, 1989)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Envisager : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENVISAGER. v. tr.
Regarder une personne au visage. Dès que je l'eus envisagé, je le reconnus. Ils s'envisageaient l'un l'autre avec attention. Il signifie surtout au figuré Considérer une chose en esprit, examiner. À l'envisager ainsi, cette action est honorable, belle. Je n'ose envisager l'avenir. Envisager le péril, sans en être ému. Il envisageait la mort comme la fin de ses misères. Dans cette affaire, il envisage surtout son intérêt.

Envisager : définition du Littré (1872-1877)

ENVISAGER (an-vi-za-jé. Le g prend un e devant a ou o : j'envisageais, nous envisageons) v. a.
  • 1Regarder une personne au visage. Phorbas, envisagez ce prince en ma présence, Corneille, Œdipe, IV, 3. Plus je vous envisage, Et moins je me remets, monsieur, votre visage, Racine, Plaid. II, 4. Soit que je vous regarde ou que je l'envisage, Partout du désespoir je rencontre l'image, Racine, Bérén. v, 7. Et je n'ouvris les yeux que pour envisager Les miens que sur le marbre on venait d'égorger, Voltaire, Henr. II. L'aspect d'un Capulet n'a donc rien qui t'irrite ! Comme un autre homme enfin tu peux l'envisager, Ducis, Roméo, IV, 5.

    Par extension. L'œil n'ose envisager ces antres écumants, Delille, Énéide, VI, 753.

  • 2Tourner le regard vers. C'est aussi l'artifice De ceux qui, pour couvrir quelque puissant effort, Envisagent un point directement contraire, Et font vers ce lieu-là courir leur adversaire, La Fontaine, Fabl. XII, 10.

    Fig. Tourner le regard vers, se régler sur. C'est lui seul [l'empereur] que la cour envisage, Racine, Brit. IV, 1.

  • 3Regarder face à face en esprit. La mort qu'elle envisage avec beaucoup de fermeté, Sévigné, 130. Lorsque j'envisageai le moment redoutable Où pressé par les lois d'un austère devoir…, Racine, Bérén. v, 6. J'envisage dans l'avenir des peines dont je ne puis supporter l'idée, Genlis, Ad. et Théod. t. III, lett. 25, p. 188, dans POUGENS. Votre devoir est grand, osez l'envisager, Ducis, Macb. v, 2. Je sais, sire, qu'un héros tel que vous envisage ce dernier moment [la mort] avec tranquillité, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 29 janv. 1768. Laissons, mon fils, laissons les vulgaires douleurs Craindre d'envisager l'objet de leurs malheurs, Chénier M. J. Gracques, I, 5. Je n'ose envisager un présage si triste, Lemercier, Agam. IV, 7.

    Envisager de, avec l'infinitif. Puisque j'envisage bien de partir dans l'état où est ma pauvre tante, il faut croire que rien ne peut m'en empêcher, Sévigné, 144. Il ne peut envisager de rentrer dans le service, Sévigné, 503.

  • 4Considérer. Le sage quelquefois fait bien d'exécuter Avant que de donner le temps à la sagesse D'envisager le fait et sans la consulter, La Fontaine, Fabl. X, 14. Ceux qui, d'un œil cruel envisageant ma vie, Voyaient d'un œil jaloux mon pouvoir souverain, La Fontaine, Poésies mêlées, LXXIV. Il faut observer par quel côté il envisage la chose, Pascal, Pensées div. 110. Seigneur, je cherche et j'envisage Des monarques persans la conduite et l'usage, Racine, Esth. II, 5. N'envisageant les systèmes que comme des moyens de rendre l'étude de la botanique moins pénible, Condorcet, Haller.

    Avoir en vue. C'était l'objet le plus ordinaire de la guerre, et le principal fruit qu'on envisageait dans la victoire, Vertot, Révol. rom. III, 226. N'envisager sa fortune qu'à travers son devoir, Massillon, Or. fun. Villars. Nous envisagions le plaisir de le ruiner ; mais la justice est jalouse de ce plaisir-là, Lesage, Turcaret, v, 16. Qu'elle envisage moins ma perte que ma gloire, Voltaire, Triumv. IV, 3.

    Compter sur. Une grâce précieuse que je n'ose envisager de si loin, Sévigné, 555.

    Se faire une idée de. Un moment de réflexion lui fit envisager la désagréable aventure que ce serait, Hamilton, Gramm. 5.

    Regarder comme. Que d'hommes amoureux de la gloire céleste Envisagent la croix comme un fardeau funeste ! Corneille, Imit. II, 11.

  • 5S'envisager, v. réfl. Se regarder soi-même.

    Fig. Chacun s'envisage toujours par certains côtés favorables, Massillon, Car. Parole.

    Se regarder mutuellement. Ils s'envisageaient l'un l'autre avec attention. L'un et l'autre rival, s'arrêtant au passage, Se mesure des yeux, s'observe, s'envisage, Boileau, Lutrin, v.

    Être considéré. Cet événement peut s'envisager de plusieurs manières.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « envisager »

Étymologie de envisager - Littré

En 1, et visage. Ce mot paraît avoir été formé dans le XVIIe siècle, du moins nos exemples ne remontent pas plus loin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de envisager - Wiktionnaire

Dérivé de visage, glissement du sens concret "regarder quelqu'un au visage" vers l'abstrait "avoir quelque chose en vue".
Voir aussi le préfixe en- et le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « envisager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
envisager ɑ̃vizaʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « envisager »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe envisager

Évolution historique de l’usage du mot « envisager »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « envisager »

  • Les Français ont donc effectué un changement important dans leur programme, car ils sont nombreux à ne pas envisager de départ pour l’étranger même en Europe. Breakingnews.fr - Actualités en temps réel !, Vacances d’été : face aux mauvaises nouvelles, les Français se résignent !
  • La création de « Topics » permet aux élèves de la classe d’envoyer une réponse à une question ou à une tâche en format vidéo à leur enseignant. Il suffirait ici de créer autant de « Topics » que d’équipes de travail ou de sujets pour que les élèves puissent aller y déposer leurs vidéos. Mieux : on peut même envisager l’idée d’associer des élèves de classes ou d’écoles différentes autour d’un sujet commun! École branchée, Envisager la collaboration à travers le numérique grâce à l’écriture, à la création de jeux et à la vidéo - École branchée
  • La biotechnologie permettant désormais d'envisager des interventions conséquentes sur le génome humain, on assiste à la disparition progressive de la frontière entre la nature que nous sommes et l'équipement organique dont nous nous dotons. De Jürgen Habermas / Nicolas Truong - Le Monde de l'éducation - Mars 2001
  • Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle ; ce qui n'exclut pas le jeu de la séduction, et même, dans certains cas, le désir et l'amour. De Tahar Ben Jelloun / Eloge de l'amitié
  • Celui qui feint d'envisager la mort sans effroi ment. Tout homme craint de mourir, c'est la grande loi des êtres sensibles, sans laquelle toute espèce mortelle serait bientôt détruite.
  • Il suffit d'envisager un seul instant la possibilité de sa disparition pour retrouver immédiatement le sens de la dignité humaine. De Yvon Boucher / L'Obscenant
  • Si on devait envisager l'amour du point de vue de notre emploi du temps, qui s'y risquerait ? De Daniel Pennac / Comme un roman
  • Le divorce ressemble au meurtre en ce qu’il est plus difficile à commettre qu’à envisager. De Jack Womack / De l’avenir faisons table rase
  • Le seul moyen d'être sage est d'envisager la mort comme une fête. De Eric-Emmanuel Schmitt / L'Evangile selon Pilate
  • Nous devons envisager en face le fait que la société est fondée sur l'intolérance. De George Bernard Shaw
  • On se complaît à ne surtout pas envisager les dégâts du progrès. De Paul Virilio / Le Monde de l'éducation - Mai 2001

Images d'illustration du mot « envisager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « envisager »

Langue Traduction
Corse cunsidereghja
Basque kontuan
Japonais 検討する
Russe рассматривать
Portugais considerar
Arabe يعتبر
Chinois 考虑
Allemand erwägen
Italien tener conto di
Espagnol considerar
Anglais consider
Source : Google Translate API

Synonymes de « envisager »

Source : synonymes de envisager sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires