La langue française

Célébrer

Sommaire

  • Définitions du mot célébrer
  • Étymologie de « célébrer »
  • Phonétique de « célébrer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « célébrer »
  • Citations contenant le mot « célébrer »
  • Images d'illustration du mot « célébrer »
  • Traductions du mot « célébrer »
  • Synonymes de « célébrer »
  • Antonymes de « célébrer »

Définitions du mot célébrer

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉLÉBRER, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne une cérémonie, souvent rituelle] Accomplir avec solennité. Célébrer la messe. C'est là dedans, Rodrigue, que vous alliez célébrer vos fiançailles avec la liberté (Claudel, Le Soulier de satin,1944, épilogue, 2, p. 1091):
1. ... Thomas était prêtre. Il lançait les invocations latines avec la sûreté d'un vieux recteur, il corrigeait d'un geste les erreurs des enfants de chœur comme s'il eût donné l'absoute toute sa vie. L'île possédait un prêtre. Elle en oubliait le mort dont elle célébrait les funérailles, ... Queffélec, Un Recteur de l'île de Sein,1944, p. 177.
Emploi abs. Le prêtre n'a pas encore célébré (Ac.1835-1932).
Emploi pronom. passif. C'était là à Saint-Sulpice, (...) que les vêpres se célébraient avec le plus de solennité et le moins de hâte (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 224).Son mariage devait se célébrer en juillet (Gide, La Porte étroite,1909, p. 545).
P. méton. [L'obj. désigne un événement] Marquer ou rappeler solennellement. Célébrer un anniversaire; célébrer une fête, des noces d'or, d'argent (Ac. 1932). « Le Temps » d'hier parle d'une manifestation qui s'organise pour célébrer les quatre-vingts ans de Hanotaux (Gide, Correspondance[avec Valéry], 1933, p. 516).La maison Hennedyck allait avoir cent ans. Il fallait célébrer ce centenaire (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 481).Strasbourg, (...) célébra en ma présence la libération de l'Alsace (De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 152):
2. La République française célèbrera tous les ans les fêtes du 14 juillet 1789, du 10 août 1792, du 21 janvier 1793, du 31 mai 1793. Doc. d'hist. contemp.,t. 1, 1794, p. 75.
B.− P. ext. [L'obj. désigne une pers. ou une chose gén. abstr.] Louer, honorer souvent publiquement. La procession circule. Ses chants célèbrent la Vierge (Barrès, Mes cahiers,t. 11, 1917-18, p. 366).Célébrer le vin et l'amour (Ponchon, La Muse au cabaret,Chanson d'automne, 1920, p. 89).J'avais toujours entendu célébrer le coup d'œil unique de la Raspelière, située au faîte de la colline (Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 809):
3. Dans le peuple, (...) les filles ne se privent pas de faire l'amour. − C'est de la démoralisation! monsieur, dit Madame Crémeur. Et elle célébra l'innocence des jeunes filles en des termes pleins de pudeur et de grâce. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 343.
SYNT. Célébrer la beauté, la gloire, la grandeur, les exploits, les mérites, les vertus de quelqu'un.
Prononc. et Orth. : [selebʀe], (je) célèbre [selεbʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Pour l'alternance é/è dans la conjug., v. abréger. Littré livre à cet égard un combat d'arrière-garde : ,,La syllabe doit prendre un accent grave devant une syllabe muette, il célèbre, tout en gardant l'accent aigu au futur et au conditionnel, il célébrera; ce qui est une contradiction, puisque dans les deux cas la syllabe est devant une syllabe muette.`` V. également [il/elle] célèbrera ds ex. 2 supra. Étymol. et Hist. 1. Ca 1119 « accomplir (un rite religieux) solennellement » (Ph. de Thaon, Comput, 52 ds T.-L.); 1174 « id. (la messe) » (G. de Pont-Sainte-Maxence, St Thomas, 1269, ibid.); d'où 1299 absol. « célébrer la messe, officier » (Cart. d'Arras, B.N. L 17737, fo126 vods Gdf. Compl.); 2. ca 1160 « marquer un événement par une cérémonie » (Eneas, éd. Salverda de Grave, 4645); 3. entre 1154-73 « honorer (qqn) » (B. de Ste-Maure, Troie, 4861 ds T.-L.). Empr. au lat. class. celebrare. Fréq. abs. littér. : 1 483. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 730, b) 1 420; xxes. : a) 2 162, b) 1 910.
DÉR.
Célébrateur, subst. masc.,rare. Celui qui célèbre. Ah! comme orateur funèbre, Hamel, ce célébrateur de Robespierre est un rude Prudhomme, un comique tout à fait réussi! (E. et J. de Goncourt, Journal,1890, p. 1189). Dernière transcr. ds Littré : sé-lé-bra-teur. 1reattest. 1543 (G. de Selve, Huict Vies de Plutarque, Coriolan, 89 vods Hug.) − 1636 (Monet, Invantaire des deus langues françoise et latine); repris au xixes., 1855 (Flaubert, Correspondance, p. 418); de célébrer, suff. -(at)eur2*; cf. lat. celebrator « celui qui célèbre » (Martial ds TLL s.v., 740, 76), très rare. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe

célébrer \se.le.bʁe\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif)
    1. Louer avec éclat ; publier avec éloge.
      • La bouche grasse, les pommettes rouges, les yeux injectés de bourgogne, Guillaume-Adolphe Porcellet célébra la grève, la sainte grève!... Avec une rare éloquence, il parla des exploiteurs de peuples, des affameurs de pauvres. — (Octave Mirbeau, Le gamin qui cueillait les ceps, dans La vache tachetée, 1918)
      • Les flûtes, l’une après l’autre, inventent et modulent de gracieuses variations, comme pour célébrer joyeusement la virtuosité du vainqueur. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », Édition Corrêa, 1940)
    2. Marquer un évènement ou le retour périodique d’un évènement d’un certain éclat, d’une certaine pompe.
      • […]; c'est sur cette même place où son union avec Marie-Antoinette d'Autriche fut célébrée par une fête qu’enlaidirent des présages sinistres. — (Christophe Félix L. Ventre de la Touloubre, Éloge historique et funèbre de Louis XVI, roi de France et de Navarre, à Paris, chez Lebègue, chez Crapart, chez Petit & chez Plancher, avril 1814, page 293)
      • Cheikh Gaafar se montra généreux pour la dot et les cadeaux. Il fit célébrer de belles fêtes pour le mariage. […] Le village entier fut en liesse. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », Édition Corrêa, 1940)
      • Dans la soirée, sur la terrasse de l’ambassade, au milieu de la ville muette et hostile, on tira le feu d'artifice emporté de Tanger pour célébrer la signature du traité de protectorat. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 281)
    3. (En particulier) Accomplir les rites ou les cérémonies d’un culte.
      • Cette cérémonie fut célébrée avec toute la pompe que l’Église romaine sait donner à ses solennités. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
      • Ils célébrèrent le 20 prairial (8 juin) la fête de l’Être suprême. Robespierre, président de la Convention, servit de pontife à cette fête […] — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
      • Le bruit court que c’est dimanche. Ce n’est pas le curé qui le confirmera. Il a refusé de dire la grand’messe et a célébré l’office dans sa chambre, tout seul. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
      • Nous avons, en effet, de lui, un sermon composé pour le jour de l’Ascension et prononcé dans la ville d’Antioche avant son épiscopat et il n'y a aucun motif de prétendre que cette fête ait été célébrée un autre jour que le quarantième après Pâques, par conséquent un jeudi. — (Jacques Archatzikaki, Étude sur les principales fêtes chrétiennes dans l'ancienne Église d'Orient, éd. Fr. Weber, 1904, page 109)
  1. (Intransitif)
    1. (Québec) Faire la fête.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉLÉBRER. v. tr.
Louer avec éclat, publier avec éloge. Célébrer la mémoire de quelqu'un. Célébrer de grandes actions. On dit également Célébrer les louanges de quelqu'un, Publier hautement ses louanges. Il signifie aussi Marquer un événement ou le retour périodique d'un événement d'un certain éclat, d'une certaine pompe. Célébrer le retour de quelqu'un. Célébrer une fête, des noces d'or, d'argent, un anniversaire. Il signifie particulièrement Accomplir les cérémonies du culte divin. Célébrer un mariage. Célébrer les funérailles, les obsèques d'une personne. Célébrer un concile. Célébrer la messe et dans le même sens Célébrer les saints mystères. Absolument, Célébrer. Le prêtre n'a pas encore célébré. Célébrer pontificalement, Célébrer la messe en habits pontificaux.

Littré (1872-1877)

CÉLÉBRER (sé-lé-bré. L'Académie ne dit rien sur la conjugaison de ce verbe, où la syllabe lé doit prendre un accent grave devant une syllabe muette, il célèbre, tout en gardant l'accent aigu au futur et au conditionnel, il célébrera ; ce qui est une contradiction, puisque dans les deux cas la syllabe lé est devant une syllabe muette, mais contradiction que l'Académie consacre dans tous les cas analogues) v. a.
  • 1Solenniser. Célébrer un mariage, des noces, des funérailles, un concile. Et que deviendrez-vous, si dès cette journée Je célèbre à vos yeux ce funeste hyménée ? Racine, Baj. II, 5. Je viens, selon l'usage antique et solennel, Célébrer avec vous la fameuse journée…, Racine, Ath. I, 1. Lorsque de leur naissance on célébrait la fête, Voltaire, Zaïre, II, 3.

    Dans un sens analogue, célébrer la venue, l'arrivée de quelqu'un.

    Célébrer la messe, ou, absolument, célébrer, dire la messe. Célébrer pontificalement, dire la messe en habits pontificaux. Après la mort d'Henri III, M. Benoise [secrétaire de son cabinet], qui vécut fort longtemps après lui, ne manqua pas chaque année de lui faire célébrer un service, auquel il invitait tous les officiers d'Henri III qu'il connaissait ; après quoi il leur donnait à dîner, Segrais, Mém. t. II, p. 96.

  • 2Publier avec éclat, vanter, louer hautement. Tout y célébrait leurs ancêtres, Bossuet, Hist. II, 3. Nous vous avons célébrée à tout moment, Sévigné, 70. Non, non ne souffre pas que ces peuples farouches, Ivres de notre sang, ferment les seules bouches Qui dans tout l'univers célèbrent tes bienfaits, Racine, Esth. I, 4. Mes filles, chantez-nous quelqu'un de ces cantiques, Où vos voix si souvent se mêlant à mes pleurs De la triste Sion célèbrent les malheurs, Racine, ib. I, 2. Chacun célébrait ses vertus [de César] : les uns louaient sa rare valeur ; d'autres sa douceur et sa clémence, Vertot, Rév. rom. XIV, 285. Nous célébrons tant de faits éclatants, Béranger, Mon grenier.
  • 3Se célébrer, v. réfl. Être célébré, solennisé. Là, dans l'assemblée de toute la Grèce, à Pise premièrement, et dans la suite à Élide, se célébraient ces fameux combats où les vainqueurs étaient couronnés avec des applaudissements incroyables, Bossuet, Hist. I, 6.

HISTORIQUE

XIIe s. E [ils] establirent que, chascon an, cest jor fussent celebré hautement, Mach. II, 10. En la sue sale demaine [seigneuriale] Le roi [il] fist servir e honorer E si hautement celebrer…, Benoit de Sainte-Maure, II, 10126. Icel saintisme baptisteire Qui i est faiz e celebrez, Benoit de Sainte-Maure, II, 1528. Qu'il loyse à vos cappellains en vo eglise celebrer li office divin à basse voix, Tailliar, Recueil, p. 503. Erranment li verrez la messe celebrer, Th. le mart. 30. Quant ne puis, fait li sainz, par ma parosse aler, Parosses e eglises conseillier e guarder, Ne puis pas mun mestier faire ne celebrer, ib. 131.

XIIIe s. Et li chapelain qui estoient en l'ost celebrerent le service nostre seigneur en l'onnour dou Saint-Esperit, H. de Valenciennes, VI. Lors a mis son prestre à parole Qui celebroit en sa chapele, La Rose, 16476. Ains en font les grans cortoisies, Dont lor proesces sont prisies Et celebrées par le monde, ib. 5256. Commandé fu de par Dieu à la ligniée Israel que celebrassent cele feste, Psautier, f° 99.

XIVe s. Lors hont les consuls les sollempnitez des diex faites et celebrées, Bercheure, f° 28, recto.

XVe s. Il n'estoit prestre qui y osast celebrer ni faire le divin service, Froissart, I, I, 106.

XVIe s. Il dit et profera tout hault celle parole, qui depuis a tant esté celebrée, Amyot, P. Aem. 46. Il fit celebrer des jeux de toutes sortes, et des somptueux sacrifices aux dieux, Amyot, ib. 47.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CÉLÉBRER. Ajoutez :
4Rendre public (sens vieilli). Je ne veux point vous en parler davantage, ni célébrer, comme vous dites, toutes les pensées qui me pressent le cœur, Sévigné, 27 mai 1675.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « célébrer »

Du latin celebrare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. celebrar ; ital. celebrare ; du latin celebrare, de celeber, célèbre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « célébrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
célébrer selebre

Évolution historique de l’usage du mot « célébrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « célébrer »

  • Tout juste sacré Champion d'Angleterre jeudi dernier, Liverpool n'a pas pu célébrer son titre avec ses supporters en raison de la crise sanitaire. Cependant, plusieurs fans des Reds se rassemblent dans la ville depuis le sacre des hommes de Jurgen Klopp, sans la moindre distanciation physique. L'entraîneur allemand a du demandé aux fans de rester chez eux : «Ce que je n'ai pas aimé, ce sont les scènes qui ont eu lieu au Pier Head vendredi. Votre passion est aussi ma passion. Je vous en prie, célébrez de manière sûre et dans un cadre privé, par lequel nous ne risquons pas de plus propager cette terrible maladie», rappelle le technicien en conférence de presse.  Sport24, Liverpool : Jurgen Klopp demande aux fans de celebrer le titre «de manière sûre et dans un cadre privé» - Fil info - Angleterre - Etranger - Football
  • Petit Prince day : Une journée pour célébrer l'amour, l'écologie et la paix , Petit Prince day : Une journée pour célébrer l'amour, l'écologie et la paix - Radio Mélodie
  • La fonction de prêtre lui confère désormais le droit de présider des messes, donner le sacrement de réconciliation et de continuer à célébrer des baptêmes, des mariages, des obsèques et prêcher des homélies. 126 nouveaux prêtres français vont être ordonnés en 2020 dont 109 au mois de juin, les diocèses d'Arras, Créteil, Digne, Fréjus-Toulon, Metz, Pontoise et Saint-Dié les ayant reportées à septembre en raison de la pandémie du coronavirus. Le Figaro.fr, Prêtres ordonnés : ils ont célébré leur première messe
  • « Après le 11 juillet, pouvons nous célébrer un mariage dans une salle polyvalente ? » Moncorger , Déconfinement : Ai-je le droit de célébrer mon mariage ?

Images d'illustration du mot « célébrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « célébrer »

Langue Traduction
Anglais celebrate
Espagnol celebrarse
Italien celebrare
Allemand feiern
Portugais celebrar
Source : Google Translate API

Synonymes de « célébrer »

Source : synonymes de célébrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « célébrer »

Partager