La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « inhumain »

Inhumain

Variantes Singulier Pluriel
Masculin inhumain inhumains
Féminin inhumaine inhumaines

Définitions de « inhumain »

Trésor de la Langue Française informatisé

INHUMAIN, -AINE, adj.

A. − Qui n'appartient pas ou qui semble étranger à la nature, aux dimensions de l'être humain.
1. [En parlant d'une pers.]
a) Rare, p. antiphrase. Certains écrivains ont placé le travail de l'esprit sur le chemin de ses voluptés. Ils nous proposent des énigmes. Ce sont des êtres inhumains (Valéry, Variété IV,1938, p. 20).
b) Littér. (dans le vocab. galant). [En parlant d'une femme] Qui ne répond pas à l'amour qu'on lui porte. Ô beauté inhumaine, mais moins inhumaine encore que tu n'es adorée (Cottin, Mathilde, t. 1, 1805, p. 279).
Emploi subst. Dans l'espoir d'attendrir le cœur de sa belle inhumaine (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 43):
1. C'est donc au milieu des bois que peuvent me chercher tes conjectures (...) hasardant des excursions sentimentales et mystérieuses autour de la demeure de mon inhumaine, ni plus ni moins que le comte Almaviva... Sand, Jacques,1834, p. 168.
c) [P. méton.] Un rire aux notes inhumaines, suraigu (Radiguet, Bal,1923, p. 63).Sa belle, sa noble peinture [d'Ingres] est souvent inhumaine et scolaire (Green, Journal,1931, p. 36).
2. [En parlant d'une chose] :
2. Un avion passe. Le bruit inhumain suffit à m'avertir que l'homme qui est là-haut ne vole pas par sa propre force. Alain, Propos,1934, p. 1195.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Les hommes aussi sécrètent de l'inhumain. Dans certaines heures de lucidité, l'aspect mécanique de leurs gestes, leur pantomime privée de sens rend stupide tout ce qui les entoure (Camus, Sisyphe,1942, p. 29).
B. − En partic. Qui manque d'humanité.
1. [En parlant d'une pers.] Cruel, dur, dépourvu de toute disposition à aimer, à aider d'autres hommes. Individu, maître inhumain; mère inhumaine. Des tyrans inhumains (J. de Maistre, Consid. sur Fr.,1796, p. 16).Vous me jugez dur, inhumain, comme sans doute m'a jugé Sevrais (Montherl., Ville dont prince,1951, III, 7, p. 928):
3. madeleine : Vous mentez! Vous mentez! Vous êtes une famille dans la lune, des gens froids, secs, inhumains... et Michel est humain. Vous lui détruisez toutes ses illusions. Cocteau, Par. terr.,1938, II, 9, p. 257.
[P. méton.] Acte, traitement inhumain. Il serait cruel, inhumain de l'abandonner étant malade! (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 211).L'agonie qu'on lui faisait éprouver était inhumaine, barbare (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 429).
2. [En parlant d'une chose] Qui entrave les besoins, le libre épanouissement de l'homme. Condition, coutume inhumaine; climat, travail inhumain. M. de Pontmartin se reporte à une morale vraiment arriérée, inhumaine et dure (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 21):
4. La chaleur est inhumaine et le chemin dans lequel je m'engage au petit bonheur n'est que cahots. Je fais corps avec ma machine qui geint. Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 284.
Prononc. et Orth. : [inymε ̃], fém. [-εn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1373 « (d'une personne ou d'une chose) qui est sans humanité, d'une cruauté excessive » (Recueil de doc. pour servir à l'hist. de Montreuil-sur-Mer. Suppl. au Cartulaire, éd. G. de Lhomel, 1907, p. 96 : inhumaine chose et abominable); 2. 1555 « (d'une femme) qui ne répond pas à l'amour qu'on lui porte » (Ronsard, Continuation des « Amours » éd. P. Laumonier, t. 7, p. 178, 8); 3. 1546 cris inhumains « contraire à la nature de l'homme » (C. Marot, Psaumes de David, XXXVIII, éd. La Haye, 1731, t. 4, p. 282); 1549 [éd. 1561] (Du Bellay, Deffense et illustr. de la lang. fr., I, XI, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 1, p. 28 : parler de la langue vulgaire [leur semble] nommer une langue inhumaine, incapable de toute érudition). Empr. au lat.inhumanus « inhumain, barbare, cruel »; cf. antérieurement, mais rarement, deshumain (xiiie-xives. ds T.-L.). Fréq. abs. littér. : 570. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 488, b) 301; xxes. : a) 402, b) 1 603.
DÉR.
Inhumainement, adv.D'une manière inhumaine. Elle a sacrifié inhumainement ma sœur, qui est morte sa victime (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 66).[inymεnmɑ ̃]. 1reattest. av. 1370 (J. Le Bel, Chron., éd. J. Viard et E. Déprez, t. 2, p. 255); de inhumain, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 18.

Wiktionnaire

Nom commun - français

inhumain \i.ny.mɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : inhumaine)

  1. (Rare) Substantif de l’adjectif.
    • C’est donc un être humain comme tout autre, loin de paraître comme un monstre, un inhumain. — (Calixte Baniafouna, Les Noirs de l’Elysée: Un palais pas comme les autres - Volume 1, 2009)
    • C’est une belle inhumaine.

Adjectif - français

inhumain

  1. Qui est d’une cruauté excessive.
    • Un tyran inhumain.
    • Un maître inhumain.
    • Il s’est montré inhumain envers ces malheureux.
  2. Qui n'est pas digne de la noblesse de l'homme.
    • Un acte inhumain.
    • Action inhumaine.
    • Il lui fit subir un traitement inhumain.
    • Il y avait dans ce pays une loi inhumaine, une coutume inhumaine.
    • Paradoxalement, le qualificatif « inhumain » ne s'applique qu'à l'homme. — (Pierre Bertrand, Éloge de la fragilité, éditions Liber, Montréal, 2000, page 118)
  3. Qui dépasse ce qu'on rencontre généralement chez l'être humain.
    • Beauté inhumaine.
    • L'homme est constitutivement hétérogène. [...] Non seulement rien de ce qui occupe la vaste panoplie de l'humain ne lui est étranger, mais on pourrait même ajouter, pour élargir encore les frontières : rien de ce qui est inhumain ne lui est étranger. On sait que l'homme peut être pire qu'une bête, et qu'inversement, celle-ci peut se montrer beaucoup plus « humaine » que lui. — (Pierre Bertrand, Éloge de la fragilité, éditions Liber, Montréal, 2000, page 118)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INHUMAIN, AINE. adj.
Qui est d'une cruauté excessive. Un tyran inhumain. Un maître inhumain. Il s'est montré inhumain envers ces malheureux. Par extension, Un acte inhumain. Action inhumaine. Il lui fit subir un traitement inhumain. Il y avait dans ce pays une loi inhumaine, une coutume inhumaine.

INHUMAINE, au féminin, s'est dit particulièrement, dans le langage des amants et des poètes, d'une Femme qui ne répond pas à la passion de celui dont elle est aimée. Beauté inhumaine. On ne le dit plus guère qu'en plaisantant. Substantivement, C'est une belle inhumaine.

Littré (1872-1877)

INHUMAIN (i-nu-min, mè-n') adj.
  • 1Qui n'est pas humain, qui est sans humanité. Je suis libre, et je puis contre un frère inhumain… Disputer en ces lieux le cœur de sa maîtresse, Racine, Bajaz. III, 4.

    Même sens, en parlant des choses. Il a pris à quelques docteurs [casuistes] une malheureuse et inhumaine complaisance, une piété meurtrière qui leur a fait porter des coussins sous les coudes des pécheurs, chercher des couvertures à leurs passions…, Bossuet, Cornet. C'était sa maxime que la raillerie ne convient pas à ceux qui sont élevés au dessus des autres… qu'il est inhumain de s'en prendre aux gens à qui la crainte et le respect ôtent la liberté de se défendre et de se plaindre, Fléchier, Dauphine. Et plût aux dieux qu'à son sort inhumain Moi-même j'eusse pu ne point prêter la main ! Racine, Mithr. V, 4. Le ciel s'est fait sans doute une joie inhumaine De rassembler sur moi tous les traits de sa haine, Racine, Iphig. II, 1. Mourez donc et gardez un silence inhumain, Racine, Phèdre, I, 3. Dans son sang inhumain les chiens désaltérés, Racine, Athal. I, 1.

    Il se dit, par exagération, de certaines exigences. On est inhumain en ce pays pour recevoir les excuses de ceux qui n'écrivent pas dans les occasions, Sévigné, 8 janvier 1672.

  • 2Dans le langage des amants et des poëtes, beauté inhumaine, femme qui ne répond point à la passion de celui dont elle est aimée. Il l'aime, mais enfin cette veuve inhumaine N'a payé jusqu'ici son amour que de haine, Racine, Andr. I, 1.

    Substantivement. Mais voici de retour cette aimable inhumaine, Corneille, Cinna, III, 3. Adorable inhumaine, hélas ! où fuyez-vous ? Rotrou, Venceslas, II, 3. J'ai de l'amour encor pour la belle inhumaine, Et ma raison voudrait que j'eusse de la haine, Molière, Fâcheux, I, 7. L'amour me fait ici chercher une inhumaine, Racine, Andr. I, 1. Je prétends qu'à son tour l'inhumaine me craigne, Racine, ib. III, 1.

    Aujourd'hui on ne le dit plus qu'avec une nuance de plaisanterie, soit adjectivement, soit substantivement.

    Familièrement. Cette femme n'est pas inhumaine, elle écoute facilement les amants. Cette fille - Poursuis. - N'est rien moins qu'inhumaine, Molière, l'Ét. III, 2. Quoique Mme de Senantes ne fût pas plus inhumaine qu'une autre, Hamilton, Gramm. 4. Lise n'est point inhumaine, Mon flacon n'est point cassé, Béranger, J. des Morts.

  • 3 S. m. Celui qui n'a pas d'humanité. Ces inhumains. Vous offrez l'alliance à tous les inhumains, Hugo, à des journalistes de robe courte.

HISTORIQUE

XVe s. Et toujours, quelques paroles qu'il y eust, guerre inhumaine et mortelle se faisoit tant d'un costé que de l'autre, Juvénal Des Ursins, cité dans le Dict. de DOCHEZ.

XVIe s. … Si que de la douleur forte, Qu'au cœur porte, Je jette cris inhumains, Marot, IV, 282. Chaude fievre d'amour inhumaine et contraire, Dont je ne veux guarir quand je le pourroy faire, Desportes, Am. d'Hippolyte, XXXIII, élégie. Une inhumaine vengeance, Montaigne, II, 256.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inhumain »

Lat. inhumanus, de in… 1, et humanus, humain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin inhumanus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inhumain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inhumain inymɛ̃

Fréquence d'apparition du mot « inhumain » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « inhumain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « inhumain »

  • Savoir reconnaître l'humain jusque dans l'inhumain. L'ignoble est souvent du noble mal tourné.
    Jean Rostand — Carnet d'un biologiste, Stock
  • Savoir reconnaître l'humain jusque dans l'inhumain. L'ignoble est souvent du noble ayant mal tourné.
    Jean Rostand — Carnet d’un biologiste
  • Il est inhumain de défendre aux spectateurs de fumer et de permettre aux comédiens, en scène, d’allumer tant de cigarettes.
    Anonyme
  • Le diable représente en quelque sorte les défauts de Dieu. Sans le diable, Dieu serait inhumain.
  • Entre l'inhumain et le surhumain, il me reste peu de place pour être humain.
    Frank Herbert — L'Empereur - Dieu de Dune
  • Je veux vivre inhumain, puissant et orgueilleux Puisque je fus créé à l'image de Dieu.
    Guillaume Apollinaire — Oeuvres poétiques complètes
  • Les liens du coeur sont les plus importants de la vie. Pas de liens, tu meurs... ou tu deviens une machine inhumaine.
    Michelle Guérin — En importunant la dame
  • « La peine de mort est toujours un châtiment cruel et inhumain. Les graves irrégularités et l’absence de preuves crédibles dans l’affaire concernant ces deux hommes ne font qu’ajouter à l’horreur. »
    Iran. Deux Kurdes exécutés alors que la peine de mort est de plus en plus utilisée comme instrument de répression | Amnesty International
  • Quoi de plus inhumain qu’un sacrifice humain ?
    Alphonse Allais — Le Chat noir - 11 Janvier 1890
  • L’interdiction de voyager à laquelle Laith Abu Zeyad a été soumis illustre une fois de plus la détermination des autorités à réduire au silence les organisations de défense des droits humains et les militant·e·s des droits humains qui critiquent le gouvernement. Elle met également en évidence le caractère cruel et inhumain de leur politique à l’égard des Palestinien·ne·s qui vivent sous occupation.
    Israël/Territoires palestiniens occupés. Un membre du personnel d’Amnesty va parler devant le Conseil des droits de l'homme de l’ONU de l’interdiction de voyager à laquelle il a été soumis à titre punitif | Amnesty International
Voir toutes les citations du mot « inhumain » →

Traductions du mot « inhumain »

Langue Traduction
Anglais inhuman
Espagnol inhumano
Italien inumano
Allemand unmenschlich
Chinois 不人道
Arabe غير إنساني
Portugais desumano
Russe нечеловеческий
Japonais 非人道的
Basque anker
Corse inumane
Source : Google Translate API

Synonymes de « inhumain »

Source : synonymes de inhumain sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inhumain »

Combien de points fait le mot inhumain au Scrabble ?

Nombre de points du mot inhumain au scrabble : 13 points

Inhumain

Retour au sommaire ➦