La langue française

Calfater

Sommaire

  • Définitions du mot calfater
  • Étymologie de « calfater »
  • Phonétique de « calfater »
  • Évolution historique de l’usage du mot « calfater »
  • Citations contenant le mot « calfater »
  • Traductions du mot « calfater »
  • Synonymes de « calfater »

Définitions du mot calfater

Trésor de la Langue Française informatisé

CALFATER, verbe trans.

MAR. Rendre étanche, au moyen d'étoupe goudronnée, les points et les interstices des bordages du pont d'un navire :
1. Pour calfater les coutures, on fit de l'étoupe avec du zostère sec, qui fut introduit à coups de maillet entre les bordages de la coque, du vaigrage et du pont; puis, ces coutures furent recouvertes de goudron bouillant, que les pins de la forêt fournirent avec abondance. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 330.
P. métaph. :
2. Il a l'air de croire, comme l'expression l'indique assez clairement, que le poète, dès qu'il ne peut assouplir sa pensée aux conditions de la mesure et de la rime, prend hors de cette pensée quelque détail insignifiant dont il bouche et calfate tant bien que mal son vers. Sainte-Beuve, Tabl. hist. et crit. de la poésie fr. et du théâtre fr. au XVIes.,1828, p. 157.
P. ext. Fermer hermétiquement; boucher. Nous avions calfaté les brèches des fenêtres du mieux possible (P. Vialar, La Mort est un commencement,Les Morts vivants, 1947, p. 79):
3. ... les lucioles qui s'éteignent par paquets dans mes phares tombent comme des bouts d'allumettes carbonisées et racornies, grésillent, jutent, suintent, confiture-cambouis qui calfate chacun des nids d'abeille de mon radiateur... Cendrars, Le Lotissement du ciel,1949, p. 285.
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. calfaté, ée. Dans cette pièce bien calfatée, dont nulle lumière ne filtre, la clarté est si dure que je cligne des yeux (Saint-Exupéry, Terre des hommes, 1939, p. 246).
Prononc. et Orth. : [kalfate], (je) calfate [kalfat]. Ds Ac. 1694 à côté de la var. calfeutrer. Ds Ac. 1718-1932 : calfater seul. Étymol. et Hist. [Indirectement attesté fin xiiies. par son dér. callefaterie, 1295 ds Gdf.]; début xives. calafater (Gestes des Chiprois [texte italianisant], éd. Raynaud, p. 217 ds Gdf., s.v. tabout), graphie usuelle jusqu'au xvies.; 1382-84 calfater (Le Compte du Clos des Galées de Rouen, éd. C. Bréard, Rouen, 1893, p. 132). Empr. par l'intermédiaire d'une lang. méditerranéenne (ital. calafatare, « id. », xves.; lat. médiév. calafatus « calfat » en 1213 à Gênes, calafatare 1318 à Rome ds DEI; ou prov. calafatar, xiiies., Rayn.; v. FEW t. 19, pp. 80-82; Bl.-W.5), à l'ar. qalfata « id. » (xiiies.; cf. le subst. qalafât « calfat », surnom d'un poète cordouan du ixes., v. Cor., s.v. calafatear), dont la var. ǧalfaṭa est attestée dès le viies. d'apr. Cor., loc. cit.; il est improbable que le m. gr. κ α λ α φ α ́ τ η ς « calfat » (1057, aussi κ α λ α φ α ́ τ η σ ι ς « calfatage » en 959 ds Cor.) attesté plus tôt, il est vrai, que les lang. rom., ait pu servir d'intermédiaire entre celles-ci et l'ar. (v. Vidos, p. 263 et Cor.). L'ar. qalfata, ǧalfata, considéré comme un mot étranger à l'ar. (Cor.; Lammens, p. 69) est prob. lui-même un empr. au b. lat. *calefare ou *calefectare (lat. class. calefacere, v. chauffer : on chauffe du goudron pour calfater un bateau). Fréq. abs. littér. : 19.
DÉR. 1.
Calfatage, subst. masc.,mar. Action de calfater. Un bassin de calfatage (Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 836). [kalfata:ʒ]. Ds Ac. 1740-1932. 1resattest. a) 1527 « étoupe servant à calfater » (E. de Fréville, Mém. sur le comm. mar. de Rouen, Rouen-Paris, 1857, t. 2, p. 433 ds Quem.); b) 1832 « action de calfater » (Raymond); de calfater, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 3.
2.
Calfateur, subst. masc.Ouvrier chargé de calfater un navire. Des hangars pour calfateurs de péniches (Morand, New York,1930, p. 250). Dernière transcr. ds DG : kàl-fà-teúr. Ds Ac. 1694. 1resattest. 1373 calphadeur (Archives du Nord, JJ 105, pièce 71 ds Du Cange, s.v. calefactus), forme isolée; 1382-84 calfateur (Le Compte du Clos des Galées de Rouen, éd. C. Bréard, Rouen, 1893, p. 132), qualifié de ,,vieilli`` ds DG; de calfater, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Duch. 1967, § 35.6. − Hope 1971, p. 32. − Lammens 1890, pp. 68-70. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 411. − Vidos (B. E.). Profilo storico-linguistico dell'influsso del lessico nautico italiano su quelle francese. Archivum romanicum. 1932, t. 16, p. 262.

Wiktionnaire

Verbe

calfater \kal.fa.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Boucher avec de l’étoupe les joints, les trous et les fentes d’un bâtiment et l’enduire de poix, de goudron, etc., pour empêcher que l’eau n’y entre.
    • Les vagues brisent à bord et submergent constamment le pont qui, mal calfaté à New-York, laisse pénétrer l'eau dans la cabine. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • (Par analogie) Je souris machinalement en calfatant de beurre les pores de mon pain grillé […] — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 27)
    • (Par analogie)Elle happait celui-ci qui découvrait au fond d'une broussaille touffue un nid de merles intérieurement calfaté de bouse. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALFATER. v. tr.
T. de Marine. Boucher avec de l'étoupe les joints, les trous et les fentes d'un bâtiment et l'enduire de poix, de goudron, etc., pour empêcher que l'eau n'y entre.

Littré (1872-1877)

CALFATER (kal-fa-té) v. a.
  • Terme de marine. Mettre des étoupes et, par-dessus, du suif, du goudron dans les joints, trous et fentes d'un bâtiment. Les lois sont faites après coup, comme on calfate des vaisseaux qui ont une voie d'eau, Voltaire, Lett. à Cather. 45.

HISTORIQUE

XVIe s. La navire ne reçoipt son pilot que premierement ne soit callafatée et chargée, Rabelais, Garg. I, 3. Des navires bien equippées, bien calfatées, bien munies, Rabelais, Pant. IV, 1. Montagnes calfatées de mousses, de fleurs, d'herbes, d'arbrisseaux, Belleau, Bergeries, t. I, p. 67, verso, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « calfater »

(XIIIe siècle) De l’italien calafatare ou de l’occitan calafatar issus de l’arabe قلف, qalafa. En arabe, qalafât (« calfat »), est le surnom d'un poète cordouan du IXe siècle. En grec καλαφάτης, kalafates (« calfat ») est attesté en 1057, ainsi que καλαφάτησις, kalafatesis (« calfatage ») mais il est peu probable qu’il ait servi d’intermédiaire vers les langues latines[1]. L’arabe, dans un jeu de ping-pong linguistique propre au bassin méditerranéen (→ voir abricot) est issu du bas latin *calefare du latin classique calefacere, calefactare (« chauffer ») parce qu’on chauffe le goudron pour calfater un bateau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. calafatar, calefatar ; catal. calfatejar ; anc. espagn. et portug. calafetar ; ital calafatare ; napolit. calafetejà ; bas-grec ϰαλαφατεῖν ; de l'arabe kalafa, introduire de l'étoupe dans les fentes d'un navire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « calfater »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calfater kalfate

Évolution historique de l’usage du mot « calfater »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calfater »

  • La voix un peu rauque, l’œil qui sourit et le verbe haut, Denis Borg est le maître des lieux. Avec lui, on apprend à "galonner les coutures" et à "calfater entre les bordés". Des gestes traditionnels de charpentiers de marine. Là-bas, cela sent bon le pin, la sciure et le vernis. Le soleil vient réchauffer ce bel atelier digne d’un décor de Marcel Pagnol. Franceinfo, Carte postale. Le chantier naval Borg, à Marseille
  • Lors d’une première visite, en juillet 2018, le navire laissait admirer son ossature aux membrures toutes en rondeurs. On mesurait alors le défi qui restait à relever d’ici la mise à l’eau. Depuis, le pont a été posé, puis le pavois (la coque sur le pont), et enfin les superstructures, l’aménagement intérieur. À trois jours de la mise à l’eau, les sept charpentiers s’activent à calfater le bateau, opération qui rendra la coque étanche. , Saint-Quay-Portrieux. L’épatant chalutier de bois mis à l’eau samedi matin - Saint-Brieuc.maville.com
  • Cette production constituait une activité saisonnière. La poix servait à calfater les bateaux. La découverte, à Guernesey, d’une épave gallo-romaine transportant du goudron venu de Sanguinet a révélé l’existence d’un commerce maritime depuis le littoral landais. Jusque-là, des fours antiques de l’époque gallo-romaine avaient seulement été découverts sur le littoral nord des Landes. SudOuest.fr, Une découverte exceptionnelle
  • Les vertus antiseptiques du goudron de Norvège font qu’on le retrouve aussi dans certaines crèmes et savons. Sans compter qu’il sert, dans la marine traditionnelle, à calfater les coques en bois. , Conso : Le goudron de Norvège : un produit naturel aux multiples usages | Developpement Durable
  • À bord du vaisseau France balloté, le courage ne s’est pas évaporé. Même quand Lauret, le flanker 92 et Poirot, le pilier gauche, deux vieux briscards, ont dû rentrer à l’infirmerie. Nul ne s’est dérobé pour calfater les voies d’eau ouvertes en rafales dans la coque malmenée par les déferlantes de la mer d’Irlande. Nice rugby, Nice rugby – Page 2 – Le monde du rugby vu de Nice
  • Ici, on s'initie aux fers à dorer chez un relieur, puis on court enfiler une tenue de gladiateur dans des vestiges romains ou prendre le pinceau pour aider l'association La Mouette à repeindre et calfater ses "pointus", les barques typiques qui colorent le port de Nice.   LExpress.fr, "Pop in the City": un raid 100% féminin pour un tourisme hors des sentiers battus - L'Express
  • Noir, c'est noir, telle pourrait être la devise de l'architecte Odile Decq, qui, fidèle à son habitude, a signé en 2015 une résidence d'artiste « noir corbeau » au-dessus de la vallée de Grenoble, face à la chaîne de Belledonne. En dehors du socle en béton, sa partie émergée s'articule autour d'une classique charpente en bois habillée d'éléments internes en contreplaqué. « À l'extérieur de ce monolithe sculptural, j'ai utilisé du pin des Alpes bitumé avec un goudron de Suède dont on se sert habituellement pour calfater l'intérieur des bateaux. Ce revêtement qui protège le bois lui confère aussi une allure différente. » Le Point, Archi - Le bois sort du bois - Le Point
  • À Bonança, bien abrités par une “barraca”, une cabane de pêcheur construite à la manière des anciens, une petite équipe d’hommes et de femmes, qu’ils soient pêcheurs, anciens marins ou bricoleurs dans l’âme, font revivre un patrimoine d’exception bien catalan. Même si disqueuse, perceuse ou scie sauteuse ont aujourd’hui remplacé serpette, herminette et tarière, les gestes eux n’ont pas changé lorsqu’il s’agit d’ajuster les pièces de charpente, ou encore de calfater une coque. Chaque barque est affectée à un membre de l’association qui a la charge d’en prendre soin. Pour les grosses réparations, les collègues se joignent “au chef de barque”. Aujourd’hui Nina, Flor de Bonança et Trinka ont retrouvé le chemin de l’eau. Avec leur mât dressé vers la proue et leur antenne ourlée de la fameuse voile latine, elles aguichent le regard du chaland. Pour notre plus grand bonheur. midilibre.fr, Saint-Hippolyte À La Font del Port, l’association Bonança a le vent en poupe - midilibre.fr
  • Les deux hommes ont revu des scènes de la vie quotidienne dans les chantiers. « On allait calfater sur la cale. Là, il y avait une venelle, non ? Ici, il y avait René, le tourneur sur bois, à côté le bonhomme Roux, et puis Fumoleau ! » SudOuest.fr, La rue des chantiers comme si vous y étiez
  • «Un solide mur coupe-feu de degré deux heures, allant des fondations jusqu'au toit, sépare les deux logements. (...) Les gérants remplaçaient les filtres à air régulièrement, ils ont installé des tôles magnétiques de type étanche et, à la demande de la plaignante, utilisé un joint de toit industriel pour calfater les tuyaux sous ses meubles de cuisine. Devant l'échec de toutes ces mesures, les gérants ont essayé de négocier le déménagement des deux locataires à l'intérieur de la communauté.» Slate.fr, Aux États-Unis, fumer chez soi sera bientôt interdit | Slate.fr
  • Pas à pas, l’Hermione s’essaie à devenir «cette machine à rêver, cette incarnation de l’utopie nécessaire à la revitalisation de la ville» qu’évoque Fontenieu. Bordé après bordé, l’Hermione tente de calfater l’hémorragie de mémoire nautique d’un peuple de laboureurs. Surtout, petit à petit, l’Hermione s’invente comme le voilier symbole d’un port qui finissait par penser que son fleuve rétréci n’allait plus vers la mer. Libération.fr, Hermione: retour sur les débuts du chantier - Libération
  • C’est en 1778 que Peter Pond a localisé les premières sources de bitume dans la région d’Athabasca, mais c’est Robert Fitzsimmons, un entrepreneur, qui est le premier à avoir séparé le bitume du sable et qui l’a utilisé pour recouvrir les routes et les toitures. Si les Amérindiens ont depuis des siècles utilisé ce bitume pour calfater des embarcations, les sables bitumineux n'ont vraiment attiré l'attention de l'industrie pétrolière qu'après les chocs pétroliers. Connaissance des Énergies, Les sables bitumineux ou bitumeux : définition, extraction, exploitation
  • Il est père de quatre enfants de 29 à 17 ans, a connu deux divorces. Cet antidragueur, ce séducteur passif, a croisé dernièrement une fille qui ressemble absolument à celle qui lui a appris à faire du vélo. Car chez Duroy, tout est né avant, tout vient du passé, et il faut que chaque fois, il y retourne et y ramène celles et ceux qui pensent qu’il pourrait un peu regarder vers demain. Il vit dans ce studio, car il tenait à conserver sa maison du Sud qu’il a retapée lui-même. Il a appris le bricolage aux côtés de son père qui tentait de calfater ainsi les voies d’eau du budget familial. Il aime se dépeindre accroupi sur le parquet, en Joseph besogneux, charpentier cloutant le désastre pour éviter de passer à travers les lattes du plancher qui penche. Sur les flancs du mont Ventoux, l’écrivain qui s’épargne aussi peu qu’il épargne ses proches consent à trois plaisirs intenses. 1) Revenir dans une maison qui est la sienne, où s’assemblent ceux qu’il aime, et qui ressemble aux maisons des colons en Tunisie, pays où il est né. 2) Se liquéfier de bonheur et de douleur à vélo, pistant les géants du Tour. 3) Jouir de la violence des orages d’été. Libération.fr, Lionel Duroy. Festen, Freud, fracas - Culture / Next
  • Là on ne peut que se demander avec amertume : deux milles ans d’histoire sanglante et de guerres acharnées, pour s’imposer avec une telle tyrannie, n’ont-ils pas suffit à l’Église Vaticane pour comprendre qu’elle n’est pas sur le droit chemin ?! Au lieu de s’ingénier à calfater fraudes, contrefaçons et falsifications, pour évangéliser le monde, pour christianiser le monde, surtout après tout ce que les nouveaux travaux de recherches ont mis en plein jours, d’où les quelques bribes de données citées dans cet article, n’est-il pas plus humain et plus logique de laisser les gens en paix, et de se consacrer à éliminer tous les maux de la terre, toutes ces épidémies, toutes ces famines, toutes ces ruines, et tous ces drames naturels ou provoqués, qui menacent la Vie sur Terre, sans forcément la christianiser ?! Les milliards de dollars inutilement ou bêtement dépensés pour l’évangélisation du monde, aideraient énormément à alléger ou à améliorer le triste sort qui nous attend à tous ... AgoraVox, Evangiles de Jean et de Barnabé : Qu'en est-il du paraclet ? - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « calfater »

Langue Traduction
Anglais caulk
Source : Google Translate API

Synonymes de « calfater »

Source : synonymes de calfater sur lebonsynonyme.fr
Partager