Étouper : définition de étouper


Étouper : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOUPER, verbe trans.

Garnir, remplir (quelque chose) avec de l'étoupe, dans le but de rendre étanche ou d'insonoriser. Étouper une clochette, il faut étouper les fentes du tonneau (Ac.). Synon. calfater (mar.) :
La voie d'eau était trouvée, c'était le premier pas; l'étouper était le second. On ne pouvait davantage pour l'instant. On ne fait point de menuiserie sous l'eau. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 386.
Prononc. et Orth. : [etupe], (j')étoupe [etup]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1121-34 « boucher, obstruer » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 1601 ds T.-L.). Du lat. vulg. *stuppare « boucher (avec de l'étoupe) », dér. de stuppa (étoupe*). Fréq. abs. littér. : 3.
DÉR.
Étoupage, subst. masc.Action de garnir d'étoupe; p. méton. ce qui sert à étouper. Il n'avait plus sur lui qu'un vêtement, il l'ôta, et avec son pantalon, il grossit et affermit l'étoupage (Hugo, Travaill. mer,1866p. 388). [etupa:ʒ]. 1resattest. 1567 pic. estouppaige « petit barrage, bonde » (Cout. de Guisnes ds Nouv. Coutumier Général, t. 1, p. 237), 1723 estouppage « matière utilisée pour étouper un chapeau de feutre » (Savary); du rad. de étouper, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 3.

Étouper : définition du Wiktionnaire

Verbe

étouper \e.tu.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Boucher avec de l’étoupe ou avec quelque autre chose semblable.
    • Les conduits sont étoupés.
    • Le vin s’enfuit, il faut étouper les fentes du tonneau.
    • Étouper un bateau.
    • Étouper des trous.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étouper : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTOUPER. v. tr.
Boucher avec de l'étoupe ou avec quelque autre chose semblable. Les conduits sont étoupés. Le vin s'enfuit, il faut étouper les fentes du tonneau. Étouper un bateau. Étouper des trous.

Étouper : définition du Littré (1872-1877)

ÉTOUPER (é-tou-pé) v. a.
  • 1Boucher, remplir avec de l'étoupe. Étouper un bateau, les fentes d'un tonneau. Le drôle avait étoupé la clochette, La Fontaine, Clochette.

    S'étouper les oreilles, se les emplir de coton.

  • 2 Terme de doreur. Appliquer une pièce à l'endroit où une feuille d'or manque d'étoffe.

    Presser les feuilles d'or avec un tampon pour les faire prendre sur la colle.

  • 3 Terme de chapelier. Renforcer les parties faibles d'une capade avec les rognures d'une autre.

HISTORIQUE

XIIe s. Mult par fu [fut très ] esbaïe la gent chaperunée, Quant il virent lur veie tutes parz estupée, Th. le mart. 146.

XIIIe s. Les huis et les fenestres très bien estouperons, Berte, LXXVII. Son nes [il] estope isnelement, Benoit de Sainte-Maure, t. III, p. 521. Bon fait estoper Male-Bouche, Qu'il ne die blasme ou reprouche, la Rose, 7421. Encore pot on bien fere demande en cort laie por cause de damace, si comme contre cix qui estoupent cemins, ou aucun autre aaisement commun, Beaumanoir, XLIII, 41. Por estoper l'usure as mavès creanciers, Liv. de just. 170. Et il meismes son cors [lui-même, de sa personne] portoit les cors pourris et touz puans pour mettre en terre es fosses, que jà ne se estoupast, et les autres se estoupoient [se bouchaient le nez], Joinville, 278. Dist li provost : ce sont estoupes Dont vous me volez estouper [ce sont bourdes par lesquelles vous me voulez tromper], Du Cange, stupare.

XVe s. Une povre couste de vieille toile enfumée pour estuper le feu, Froissart, II, II, 157. En estoupant la langue aux mesdisans, Qui ont langue pour mesdire legiere, Orléans, Songe en complainte.

XVIe s. La main de Dieu n'est point accourcie, qu'il ne nous puisse sauver ; et son oreille n'est point estouppée, qu'il ne nous puisse ouir, Calvin, Instit. 589. Par quoy leurs veues furent tantost estouppées [par la poussière], Amyot, Sertor. 24. Ilz disoient que ce n'estoit pas une esquinance qui luy avoit estouppé la nuict le conduit de la voix, Amyot, Démosth. 36.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étouper »

Étymologie de étouper - Littré

Étoupe ; picard, étouper, boucher ; wallon, stopé, étouper ; anc. espagn. estopar ; ital. stoppare ; bas-lat. stuppare, dans la loi des Allemands.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étouper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étouper etupe play_arrow

Conjugaison du verbe « étouper »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe étouper

Évolution historique de l’usage du mot « étouper »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étouper »

  • Tel est en tout état de cause le scénario de Chandor, il faut s'y plier. En attendant, une sévère voie d'eau met le navire de Bob (en vérité, on ignore le nom du personnage) en grand danger. Il doit parer au plus pressé, écoper l'eau qui a pénétré, étouper la coque avec du matériau de fortune. Jauger ensuite les dégâts, qui ne sont pas minces : radio cassée, instruments de navigation hors d'état. Autant dire que notre homme va devoir naviguer dorénavant à l'aveuglette, ce qui revient à dire également que c'est pour lui un simple début dans l'enchaînement de la fatalité. Le Monde.fr, « All Is Lost » : une leçon de stoïcisme à bord d'un rafiot
  • Le bateau aura 28 pieds de long, ils en sont à le border maintenant, avec des planches d’épinettes. Restera à mettre l’étoupe, un genre de textile pour colmater les interstices. «On appelle ça “étouper” ou, ici, on dit “galfater”.» Le Soleil, En direct des îles: autour d’un cul-pointu | Le Soleil - Québec
  • Ce procédé selon les spécialistes de la santé, reste le moyen le plus efficace pour étouper la propagation du coronavirus. Les chiffres de propagation du virus continuent à grimper, malgré les mesures prises par le gouvernement ces derniers jours. Serait-il temps de prendre de mesures plus drastiques de confinement ? Senegal7, Le confinement efficace contre le Covid-19 : Un comportement inhabituel au Sénégal - Senegal7

Traductions du mot « étouper »

Langue Traduction
Corse stunt
Basque stun
Japonais 気絶
Russe оглушают
Portugais atordoar
Arabe مذهول
Chinois 晕眩
Allemand betäuben
Italien stordire
Espagnol aturdir
Anglais stun
Source : Google Translate API

Synonymes de « étouper »

Source : synonymes de étouper sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires