La langue française

Profès, professe

Sommaire

  • Définitions du mot profès, professe
  • Étymologie de « profès »
  • Phonétique de « profès »
  • Citations contenant le mot « profès »
  • Traductions du mot « profès »
  • Synonymes de « profès »
  • Antonymes de « profès »

Définitions du mot « profès, professe »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROFÈS, -ESSE, adj. et subst.

RELIGION
A. − Adj. et subst. (Celui, celle) qui, après le noviciat, a prononcé les voeux par lesquels on s'engage dans un ordre religieux; en partic., celui qui a prononcé le quatrième voeu chez les Jésuites. Pas moyen d'y tenir quand, après les voeux, la jeune professe s'allonge sous ce drap mortuaire aux chants des morts, des enterrements (E. de Guérin, Lettres,1837, p.124).Frère Nicolas de Vouthon, cousin germain de Jeanne, religieux profès de l'abbaye de Cheminon, se rendit auprès de la jeune dévote (A. France, J. d'Arc,t.1, 1908, p.293).Le capuchon rabattu sur la tête, leur lanterne à la main, les moines gagnent la chapelle, que n'éclaire aucune lumière, sauf la veilleuse du Saint-Sacrement. Les uns après les autres tous arrivent au choeur, révérends pères, profès en habits blancs, novices aux chapes noires (Barrès, Colline insp.,1913, p.108).
P. anal., fam. (Celui, celle) qui est initié, qui n'est plus un novice. Monsieur, dis-je en m'adressant à celui de ces curieux dont l'air rogue et suffisant annonçait le mieux un savant profès, oserais-je vous demander si vous savez où je pourrais me procurer la mandragore qui chante (Nodier, Fée Miettes,1831, p.181).Le plaisir crée une franc-maçonnerie charmante. Ceux qui y sont profès se reconnaissent d'un clin d'oeil, s'entendent sans avoir besoin de paroles (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p.71).
B. − Adj. Maison professe. Maison dans laquelle résident les profès. Le père Jean Bolland (...) fit approuver par ses supérieurs le plan d'une publication de vies de saints et de documents hagiographiques présentés dans l'ordre du calendrier. On l'attacha à cette fin à la maison professe d'Anvers (L'Hist. et ses méth.,1961, p.638).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔfε], fém. [-εs]. Ac. 1694: -fés; 1718: -fés en vedette, -fès ds le texte; dep. 1740: -fès. Étymol. et Hist. 1160-74 moine profes (Wace, Rou, III, 4557, éd. A. J. Holden, t.2, p.56); 1275-80 subst. fém. professe (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11182). Empr. au lat. eccl. professus «celui qui a fait profession monastique, qui a prononcé ses voeux» (fém. professa «religieuse» att. en 398, v. Blaise Lat. chrét.), lat. class. professus «qui déclare», de profiteri, v. professer. Fréq. abs. littér.: 21.

Wiktionnaire

Adjectif

profès masculin \pʁɔ.fɛ\

  1. (Religion) (Christianisme) Qualifie le religieux ou la religieuse qui a fait les vœux par lesquels on s’engage dans un ordre religieux, après que le temps du noviciat a expiré.
    • […], il semble qu’on aurait pu distinguer, dans le serment qu’on exigeait, les jésuites profès d’avec ceux qui ne l’étaient pas, […]. — (Jean le Rond d’Alembert, La Suppression des jésuites (éd. populaire abrégée), Édouard Cornély, 1888)
  2. (Par extension) (Christianisme) Relatif à la maison dans laquelle résident ces religieux.
    • Maison professe.

Nom commun

profès masculin

  1. (Christianisme) Celui qui a fait ces vœux.
    • 1192. — Dom Albéric Robert de Malral, de Mars, probablement Marcq-sous-Bourcq (Ardennes), profès à Saint-Remi de Reims le 3 mai 1646, décédé a la Sainte-Trinité de Fécamp le 29 novembre 1675. — (« Les bénédictins champenois de la Congrégation de Saint-Maur, originaires de l'ancien diocèse de Reims : Liste des bénédictins », dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, tomes 97-98, années 1895-1895 1er tome, Reims : chez F. Michaud, 1896, p. 185)
  2. (Par extension) Initié. — Note : Dans ce sens, il est souvent ironique.
    • C’est ainsi qu’on voit de stoïques profès reculer l’échéance jusqu’à trop tard — (Anne F. Garréta, La Décomposition, 1999).

Forme d’adjectif

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Féminin singulier de profès.

Nom commun

professe \pʁɔ.fɛs\ féminin

  1. (Religion) (Christianisme) Religieuse qui a fait ses vœux.
    • Au son d'un majestueux Introït, la communauté défile lentement, va prendre place, s'agenouille. On entonne le Veni Creator. La professe fait son entrée et la cérémonie commence. — (Thérèse Marix-Spire, Les romantiques et la musique : le cas George Sand, 1804-1838, Nouvelles Éditions Latines, 1954, vol. 1, page 294)

Forme de verbe

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe professer.

Forme d’adjectif

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Féminin singulier de profès.

Nom commun

professe \pʁɔ.fɛs\ féminin

  1. (Religion) (Christianisme) Religieuse qui a fait ses vœux.
    • Au son d'un majestueux Introït, la communauté défile lentement, va prendre place, s'agenouille. On entonne le Veni Creator. La professe fait son entrée et la cérémonie commence. — (Thérèse Marix-Spire, Les romantiques et la musique : le cas George Sand, 1804-1838, Nouvelles Éditions Latines, 1954, vol. 1, page 294)

Forme de verbe

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe professer.

Forme d’adjectif

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Féminin singulier de profès.

Nom commun

professe \pʁɔ.fɛs\ féminin

  1. (Religion) (Christianisme) Religieuse qui a fait ses vœux.
    • Au son d'un majestueux Introït, la communauté défile lentement, va prendre place, s'agenouille. On entonne le Veni Creator. La professe fait son entrée et la cérémonie commence. — (Thérèse Marix-Spire, Les romantiques et la musique : le cas George Sand, 1804-1838, Nouvelles Éditions Latines, 1954, vol. 1, page 294)

Forme de verbe

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe professer.

Forme d’adjectif

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Féminin singulier de profès.

Nom commun

professe \pʁɔ.fɛs\ féminin

  1. (Religion) (Christianisme) Religieuse qui a fait ses vœux.
    • Au son d'un majestueux Introït, la communauté défile lentement, va prendre place, s'agenouille. On entonne le Veni Creator. La professe fait son entrée et la cérémonie commence. — (Thérèse Marix-Spire, Les romantiques et la musique : le cas George Sand, 1804-1838, Nouvelles Éditions Latines, 1954, vol. 1, page 294)

Forme de verbe

professe \pʁɔ.fɛs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe professer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif du verbe professer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe professer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PROFÈS (pro-fè, fè-s') adj.
  • 1Qui a fait les vœux par lesquels on s'engage dans un ordre religieux, après le noviciat expiré. Religieux profès. Religieuse professe.

    Maison professe, maison dans laquelle résident les profès. Ce manuscrit [du P. Sicard, sur l'Égypte], déposé à la maison professe des jésuites, fut dérobé, Chateaubriand, Génie, IV, IV, 1.

    Il se dit, dans un sens analogue, des ordres de chevalerie. L'on commença dès le vendredi, comme je vous l'ai dit ; ces premiers [la moitié des chevaliers] étaient profès avec de beaux habits et leurs colliers, Sévigné, 502.

  • 2 S. m. et f. Un jeune profès. Une jeune professe.

    Par plaisanterie. Et qui s'est dit profès dans l'ordre des coteaux [association de gourmets], Boileau, Sat. III.

    Par extension. Il n'y avait alors aucun culte qui n'eût ses mystères, ses associations, ses catéchumènes, ses initiés, ses profès, Voltaire, Dict. phil. Baptême.

    Fig. En voilà assez pour des faussetés si vaines ; ce ne sont là que des coups d'essai de vos novices, et non pas les coups d'importance de vos grands profès, Pascal, Prov. XVI. [Les ducs de Chevreuse et de Beauvilliers] à marches si compassées, si difficiles, curieux profès d'indifférence et d'impuissance, mais qui se souvenaient parfois qu'ils n'en avaient pas fait les vœux, Saint-Simon, t. VIII, p. 226, éd. CHERUEL. Il démentit les célèbres maximes Où nous lisons qu'on ne vient aux grands crimes Que par degrés : il fut un scélérat Profès d'abord et sans noviciat, Gresset, Ver-vert, III.

HISTORIQUE

XIIIe s. …Heloïs fu abeesse, Qui devant iert [était] nonain professe, la Rose, 8844. Cil qui sunt en religion et y ont esté de tel tans qu'il soient prophès, Beaumanoir, LVI, 1.

XVIe s. Cette vertu supreme, ennemie professe et irreconciliable d'aigreur…, Montaigne, I, 176. Il y avoit d'autres mysteres plus secrets, pour estre montrez seulement à ceulx qui en estoient profez, Montaigne, IV, 151.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROFÈS, s. m. (Jurisprud.) est celui qui a fait ses vœux de religion, soit dans quelque ordre régulier, tel que l’ordre de Malthe, soit dans quelque monastere ou congrégation de chanoines réguliers ; les religieux profès sont les seuls qui aient voix en chapitre ; ils sont morts civilement du jour de leur profession. Voyez ci après Profession. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « profès »

Provenç. profes ; espagn. profeso ; ital. professo, du lat. professus, qui a fait profession, de profiteri, déclarer, de pro, en avant, et fateri, avouer ; de même radical que φατὸς, dit, de φάναι, dire (comparez FABLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin professus (« qui déclare »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « profès »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
profès prɔfɛ

Citations contenant le mot « profès »

  • Le président du parti RRD élu récemment grâce aux résultats du double scrutin controversé du 22 mars dernier, est revenu ce mardi sur l’enfer dans lequel il se trouve désormais embarqué au sein de l’Assemblée Nationale. Éjecté de son poste de secrétaire, l’homme aux paroles forcenées lors des élections législatives lève délibérément le rideau sur le manque de contradiction. Ce qui l’emmène à professer son regret vis-à-vis de l’absence de l’UFDG au parlement. Ma Guinée Infos, Abdoulaye Kourouma professe : »On vient à l’hémicycle, on lève la main et on quitte » | Ma Guinée Infos
  • «Je crains que nous devions être stricts avec l’arrondissement d’Anvers, qui concentre 55% des nouvelles infections», explique le professeur Devroey. «Personne ne l’appréciera mais nous devons retourner à une situation où les gens ne peuvent sortir que pour se nourrir ou aller chez le médecin. […] Le feu brûle.» Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Un professeur de la VUB estime que confiner Anvers est la seule solution
  • Il y a trois manières pour apprendre une chose : la meilleure manière est de la professer... De Saint François de Sales
  • Comme un air de cacophonie. Après les commentaires acides et le recadrage du porte-parole du gouvernement Lalatiana Andriantongarivo à l’endroit du ministre de la santé suite à la fuite d’une missive où le professeur Ahmad Ahmad a évoqué son inquiétude face à la situation sanitaire dans le pays, la directrice de communication de la Présidence, Rinah Rakotomanga, tente d’éteindre le feu. Elle a déclaré hier soir sur une chaîne de télévision privée que « la requête effectuée par le ministère de la Santé est une démarche classique au niveau de chaque ministère ». Madagascar-Tribune.com, « C’est une démarche classique », selon Rinah Rakotomanga - Madagascar-Tribune.com
  • Devoirs à corriger, vacances apprenantes, rentrée de septembre... Au micro de franceinfo junior, Suzanne, 9 ans, pose ses questions sur le sujet à Sébastien Maillard, professeur des écoles. Franceinfo, franceinfo junior. Que font les professeurs pendant les vacances ?
  • Mardi 21 juillet 2020. Voilà qu’on m’annonce la disparition d’un concitoyen exemplaire dans ce qu’il faisait pour servir son pays, le Sénégal, le faire découvrir et le faire rayonner. Non, il n’était pas un politique au sens où l’on entend ce mot, sous nos cieux. Non, il n’était pas non plus un de ces bonshommes pleins aux as que les griots chantent et qui tapissent de billets de banque les scènes de spectacles devant lesquelles les femmes vont pervertir leur âme et la jeunesse désœuvrée dilapider son énergie. Était-il d’ailleurs connu et véritablement reconnu dans ce pays où un éminent professeur d’histoire affirmait, en substance, que c’était un crime d’être compétent et probe ? SenePlus, CE QUE NOUS DEVONS A JEAN-PIERRE LEURS | SenePlus

Traductions du mot « profès »

Langue Traduction
Anglais professed
Espagnol profeso
Italien professo
Allemand erklärte
Chinois 自称
Arabe أعلن
Portugais professo
Russe исповедовали
Japonais 公言
Basque aitortzen
Corse prufessa
Source : Google Translate API

Synonymes de « profès »

Source : synonymes de profès sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « profès »

Partager