La langue française

Néophyte

Sommaire

  • Définitions du mot néophyte
  • Étymologie de « néophyte »
  • Phonétique de « néophyte »
  • Citations contenant le mot « néophyte »
  • Traductions du mot « néophyte »
  • Synonymes de « néophyte »
  • Antonymes de « néophyte »

Définitions du mot néophyte

Trésor de la Langue Française informatisé

NÉOPHYTE, subst. et adj.

A. − HIST. RELIG. Dans l'Église primitive, personne nouvellement convertie au christianisme et récemment baptisée. [Le baptême] devait être suivi de la collation des dons du Saint-Esprit, laquelle se faisait au moyen d'une prière prononcée par les apôtres sur la tête du néophyte (Renan, Apôtres, 1866, p.95):
1. Mais le malaise revient sitôt ensuite, lorsque Polyeucte déclare à Néarque son ardeur intempestive de néophyte. Et il a le front de demander à Pauline de l'accompagner au temple, alors qu'il nourrit contre les dieux que vénère Pauline son projet brutal et stupide! Gide, Journal, 1941, p.92.
Emploi adj. Chrétien néophyte. Puis il interrogea l'enfant néophyte: −Thaïs, crois-tu en Dieu, le père tout-puissant (...)? (A. France, Thaïs, 1890, p.104).
B. − P. anal. Nouvel adepte d'une religion, d'une doctrine, d'un parti, d'un art. Enthousiasme, zèle d'un néophyte. François nous a amené un de ses amis qu'il a gagné à la foi. Ce néophyte a suivi les exercices de notre retraite, et, le jour de Pâques, il a communié avec nous (M. de Guérin, Journal, 1833, p.160).Oh! il s'agit d'un fait scientifique, reprit l'élève en médecine avec toute l'ardeur d'un néophyte (Balzac, Goriot, 1835, p.286).À peine Bakounine sort-il de l'adolescence qu'il est bouleversé, déraciné par la philosophie hégélienne (...). Lorsqu'il sort de cette initiation, c'est avec l'exaltation des néophytes (Camus, Homme rév., 1951, p.196):
2. La salle était comble; l'intelligentzia communiste était rassemblée au grand complet: la vieille garde, et quantité de nouvelles recrues; un an plus tôt beaucoup de ces néophytes dénonçaient avec indignation les erreurs et les fautes des communistes; et puis soudain en novembre, (...) ils avaient compris que ça pouvait servir d'être du Parti. Beauvoir, Mandarins, 1954, p.461.
P. ext. Personne qui aborde un nouveau domaine d'expérience. Synon. novice.Une joie un peu trouble, comme celle du joueur âgé qui pousse un jeune homme dans une salle de baccara, ou du drogué qui tend la première seringue au néophyte (Druon, Gdes fam., t.1, 1948, p.132):
3. Sartre (...) m'emmenait le soir voir des films de cow-boys pour lesquels je me passionnais en néophyte car j'étais surtout versée dans le cinéma abstrait et le cinéma d'art. Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p.338.
Néophyte de + compl. prép. désignant une qualité, un trait de caractère.Les lettres de Costals arrivaient, deux par semaine, toujours pleines de tendresses. «Mais est-il sincère?» se demandait notre néophyte de la méfiance (Montherl., Lépreuses, 1939, p.1375):
4. ... la pure Annette guidoit vers le ciel un être malheureux, néophyte de vertu qui, à chaque pas, regardoit sa douce compagne, en se demandant, «quel droit il avoit à cette heureuse alliance!...» Balzac, Annette, t.2, 1824, p.198.
Emploi adj. Synon. débutant, inexpérimenté.«L'équipement des vélos» par Courtial Marin des Pereires représenta vers 1900, pour le cycliste néophyte, une sorte de catéchisme (Céline, Mort à crédit, 1936, p.406).L'histoire classique du cultivateur néophyte qui, expédié aux champs pour y biner les betteraves, les décapite entièrement (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.189).
C. − Emploi adj. Qui est le fait d'un néophyte (v. supra A et B). Ardeur, fanatisme néophyte. Un air néophyte dont il était enchanté (Mauriac, Préséances, 1921, p.31).
Prononc. et Orth.: [neɔfit]. Ac. 1718: neophyte; dep. 1740: néophyte. Étymol. et Hist. 1. 1495 neofite «celui qui a embrassé récemment une religion» (J. de Vignay, Mir. histor., IIovol., fo29c ds Gdf. Compl.); 2. 1639 «nouvel adepte d'un art, d'une science...» (Chapelain, Lettres, éd. Tamizey de Larroque, I, 424). Empr. au lat. eccl. neophytus «néophyte, nouveau converti», empr. au gr. ν ε ο ́ φ υ τ ο ς littéralement «nouvellement planté; nouveau converti». Fréq. abs. littér.: 119.

Wiktionnaire

Adjectif 1

néophyte \ne.ɔ.fit\ masculin et féminin identiques

  1. Nouvellement converti au christianisme et récemment baptisé.
    • C’est, d’autre part, l’enthousiasme de Polyeucte, le chrétien néophyte, qui a reçu le baptême au matin de ce jour, et qui, dans le cours même du sacrifice, à la face du peuple scandalisé, renverse et brise la statue de Jupiter. — (Revue des facultés catholiques de l’Ouest, 1906, page 630)
    • Puis il interrogea l’enfant néophyte :
      — Thaïs, crois-tu en Dieu, le père tout-puissant ?
      — (Anatole France, Thaïs, 1890)

Adjectif 2

néophyte \ne.ɔ.fit\ masculin et féminin identiques

  1. (Botanique) Qualifie une plante endémique sur un continent dont l’introduction est postérieure à l’année 1500.
    • Les dégâts causés par la guerre en effet, ainsi que la mutation industrielle et les échanges commerciaux qui se multiplient, entraînent l'apparition d’adventices néophytes (Amarantus Bouchoni, A. blitoides, Bunias orientalis, Lepidium virginicum, L. densiflorum) que Coquillat, seul ou avec A. Queney étudie dans leurs distributions fluctuantes, et leurs conditions écologiques. — (Ernest J. Bonnot, « Marcel Coquillat (1897-1966), président d'honneur et ancien secrétaire général de la Société linnéenne », Bulletin de la Société Linnéenne de Lyon (Partie administrative : Ordres du jour - Comptes rendus - Mises au point), Publications de la Société Linnéenne de Lyon, mars 1972, vol. 41-3, p. XXXIII)
    • Les plantes néophytes invasives, c'est-à-dire les plantes importées de territoires étrangers et qui se développent massivement au détriment des espèces végétales locales, peuvent causer de gros dégâts sur les plans écologique et économique, voire sur le plan sanitaire. , — (Bea Heim, Interpellation : Plantes néophytes invasives, L'Assemblée fédérale - Le Parlement suisse, 17 mars 2004)

Nom commun 1

néophyte \ne.ɔ.fit\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Personne nouvellement baptisée.
    • Le père Aubry avait permis à ses néophytes d’ensevelir leurs morts à leur manière et de conserver au lieu de leurs sépultures son nom sauvage ; il avait seulement sanctifié ce lieu par une croix. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
  2. (Par extension) Personne nouvellement convertie.
    • […] les Mongols de la Tartarie, libres de tout lien religieux, l’embrassèrent avec une telle avidité, qu’il eût été impossible au bout de quelques années, dit M. Rémusat, de distinguer les catéchistes des néophytes. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
  3. (Figuré) Nouvel adepte d’un système, d’une doctrine.
  4. Personne nouvellement entrée dans un groupe, un ordre, un parti, une association, etc.
    • Après ceux-ci, venaient les […] pages vêtus de noir, qui, à leur tour, aspiraient à l’honneur de devenir les chevaliers de l’ordre. À la suite de ces néophytes s’avançait une escorte de gardes à pied. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le moment était bien choisi pour aider les fans ou les néophytes à s’y retrouver : une visualisation de données (ou dataviz en franglais) a été réalisée par Mollie Pettit, une scientifique des données (et super-Trekkie – elle m’a indiqué en avoir vu TOUS les épisodes des séries et les films – chapeau !).— (Du Star Trek à gogo, Wikipédia et une dataviz pour s’y retrouver, par Thierry Noisette, Rue89, 14 août 2016)
    • En 2017, les Français ont congédié l’essentiel de leur classe politique pour la remplacer par des néophytes. — (Argument, volume xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, page 139)

Nom commun 2

néophyte \ne.ɔ.fit\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Biogéographie) (Botanique) (Écologie) (Ethnobiologie) Plante endémique sur un continent dont l’introduction est postérieure à l’année 1500.
    • Cela permet d’exclure toutes les adventices nouvellement introduites (« néophytes » : introduite après 1500) que l’on distingue des « archéophytes », plantes présentes en France avant 1500 (JAUZEIN, 2002a). — (Guillaume Fried, Les Espèces messicoles en Alsace, mémoire d’ingénieur, 2004)
    • Les experts du groupe de travail sur les néophytes invasifs (AGIN) les ont répartis selon des critères définis, entre une liste noire et une liste d’observation (watch-list) pour le compte de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). — (Thibault Lachat & al., Évolution de la biodiversité en Suisse depuis 1900 : avons-nous touché le fond ?, Haupt Verlag AG, 2010, p. 328)
    • Face aux néophytes envahissantes, la question se pose de plus en plus de savoir s’il faut intervenir pour enrayer les plantes invasives au nom de l’intégrité écologique, ou au contraire laisser faire au nom de la dynamique évolutive. — (Jean-Claude Génot, « Le Génie écologique, une forme d’oxymore ou une science appliquée de la réparation éthiquement responsable ? », chapitre 5 de Ingénierie écologique : Action par et/ou [sic] pour le vivant ?, coordonné par Freddy Rey, Frédéric Gosselin & Antoine Doré, Éditions Quae, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NÉOPHYTE. n. des deux genres
. Une personne nouvellement baptisée. Un zèle, une ardeur, une ferveur de néophyte. Il se dit, par extension, d'une Personne nouvellement convertie. Figurément, il se dit des Nouveaux adeptes d'un système, d'une doctrine. Un néophyte du socialisme.

Littré (1872-1877)

NÉOPHYTE (né-o-fi-t') s. m.
  • 1Nom donné anciennement, dans l'Église, aux nouveaux chrétiens, c'est-à-dire aux païens qui avaient embrassé depuis peu le christianisme, et à ceux qui étaient entrés nouvellement dans les ordres ecclésiastiques. Saint Paul ne voulait pas qu'un néophyte fût tout d'un coup élevé à certaines distinctions, Bourdaloue, Serm. 16e dim. après la Pentecôt. Domin. t. IV, p. 29. Il [Nectaire] fut baptisé ; et, comme il était encore revêtu de la robe de néophyte, il fut fait évêque, sans avoir apporté autre disposition à l'épiscopat que celle de ne l'avoir pas brigué, Fléchier, Hist. de Théod. II, 62. Les néophytes répétaient les airs, comme des oiseaux privés chantent pour attirer dans les rets de l'oiseleur les oiseaux sauvages, Chateaubriand, Génie, IV, IV, 4.

    Il se dit aussi aujourd'hui des personnes nouvellement converties et baptisées.

  • 2 Adj. Le blâme formel de saint Isidore contre le fanatisme néophyte des rois visigoths [devenus d'ariens catholiques], Montalembert, les Moines d'Occident, t. II, p. 217.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « néophyte »

Νεόφυτος, de νέος, nouveau, et φυτὸς, né (voy. PHYSIQUE) : nouvellement né.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1, adjectif) Du latin neophytus.
(Nom 2) Même mot que le précédent avec un retour aux étymons grecs → voir néo- et -phyte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « néophyte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
néophyte neɔfit

Citations contenant le mot « néophyte »

  • Selon Cédric Aoun, le fait d'être néophyte peut être « un atout ». « On est là pour avancer, nous ne voulons pas décevoir », affirme-t-il. L'homme met également en avant le travail effectué en amont des élections municipales. « Nous préparons notre projet depuis deux ans : on sait où l'on va », indique-t-il, serein. Il a aussi défini un cadre pour « rassurer » l'équipe qui l'entoure. « Chacun doit appliquer sa feuille de route et ainsi sait ce qu'il doit faire ou ne pas faire, confie-t-il. Du coup, tout le monde a très vite pris ses marques. » leparisien.fr, Yvelines : à Triel-sur-Seine, tout le conseil municipal est novice - Le Parisien
  • « C’est un challenge, il faut y aller, ne pas baisser les bras et ne pas avoir peur. » La voix est douce et le sourire franc. Pour  Sarah Terqueux,  mère de trois enfants, divorcée, et âgée de 50 ans, il s’agit « d’un sacré enjeu ». D’autant que jusqu’alors, pour elle, « la politique c’est le néant ». Une néophyte de nature « positive » qui compte bien « apporter son petit caillou à l’édifice ». www.lepopulaire.fr, Rencontre avec Sarah Terqueux, conseillère municipale de Limoges déléguée à Beaubreuil - Limoges (87000)
  • Une troïka féminine entend saper la réélection programmée, le 9 août prochain, du président biélorusse, Alexandre Loukachenko, 65 ans, qui occupe le pouvoir depuis 1994. Contre toute attente dans ce pays de 9,5 millions d’habitants, l’opposition s’est regroupée le 16 juillet derrière Svetlana Tikhanovskaïa, 37 ans, une mère au foyer complètement néophyte en politique. La seule candidate indépendante que le régime ait accepté d’enregistrer à l’élection présidentielle. Le Temps, Un défi féminin enflamme la présidentielle biélorusse - Le Temps
  • Derrière Gerry Cardinale, nouvel homme fort du TFC, se trouve RedBird Capital Partners, un fonds d’investissement très présent dans le sport aux Etats-Unis, mais néophyte pour ce qui est de diriger un club, a fortiori de foot. petitbleu.fr, La bannière étoilée flotte sur le Stadium de Toulouse - petitbleu.fr

Traductions du mot « néophyte »

Langue Traduction
Anglais neophyte
Espagnol neófito
Italien neofita
Allemand neophyt
Chinois 新植物
Arabe مبتدئ
Portugais neófito
Russe неофит
Japonais 新生物
Basque neophyte
Corse neofita
Source : Google Translate API

Synonymes de « néophyte »

Source : synonymes de néophyte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « néophyte »

Partager