Déclarer : définition de déclarer


Déclarer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCLARER, verbe trans.

A.−
1. Formuler un jugement, émettre une décision, énoncer un état de fait conformément à certaines règles religieuses, juridiques, administratives. Déclarer la guerre à un pays :
1. Et, après l'énumération des crimes, il concluait : « Nous prononçons, nous décidons, nous déclarons que toi, Gilles de Rais, cité à notre tribunal, tu es honteusement coupable d'hérésie, d'apostasie, d'évocation des démons; (...) » Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 142.
SYNT. Déclarer qqn anathème, exclu, hérétique; déclarer adjudicataire, admissible aux épreuves orales, démissionnaire, indigne, insoumis; déclarer coupable de haute trahison. Il chasse sur mes terres sans m'en demander la permission; et je ne puis obtenir de mes gardes de lui déclarer procès-verbal (Mérimée, Mosaïque, 1833, p. 213). Art. 147 − Si le recours est fondé, la cour de justice déclare nul et non avenu l'acte contesté (Traité EURATOM, 1957, p. 360).
Déclarer anathème à. Quant au sixième concile universel, en 681, il déclara anathème aux auteurs de la falsification du cinquième concile (Boegner, Foi et vie,1936, p. 113).
Être déclaré (sous-entendu à l'état civil). Pardon, général, je ne suis pas déclaré, dit l'enfant, je ne tirerai pas au sort (Balzac, Paysans,1844, p. 83).
2. Énoncer de façon expresse et plus ou moins solennelle ses idées, ses pensées, ses opinions ou ses sentiments. Déclarer son intention de + inf.; déclarer son mépris, sa satisfaction. Ils déclarèrent tous qu'ils voteraient contre l'empereur (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 87):
2. Au général Spears, convoqué par moi le 8 janvier, je confirmai formellement ma certitude. Je lui déclarai que je donnais au gouvernement britannique un délai de vingt-quatre heures pour libérer l'amiral... De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 126.
SYNT. Déclarer sans ambages, avec autorité, d'avance, carrément, formellement, hardiment, hautement, ouvertement, publiquement que; déclarer d'un ton tranchant, d'une voix forte, grave, sèche, à voix haute que; déclarer net, tout net que; déclarer la séance ouverte; déclarer forfait; déclarer à la radio que.
Spécialement
Notamment dans le lang. de l'amour. Exprimer, confier. Déclarer sa flamme, sa passion (cf. déclaration B).
Proclamer. Il est un Dieu (...) l'Océan déclare son immensité (Chateaubr., Essai,t. 2, 1797, p. 286).
P. ext. Synon. de dire.Déclarer la vérité. J'arrive un peu en retard, déclara-t-il (Arland, Ordre,1929, p. 52).
3. Affirmer oralement ou par écrit un état de fait. Déclarer des marchandises, ses revenus :
3. − Vous n'avez rien à déclarer? − Vous savez bien, dis-je au préposé des douanes, vous savez bien que l'on a toujours quelque chose à déclarer quand on revient de ces pays d'outre-mer... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 49.
B.− Emploi pronom.
1. [En parlant de pers.]
a) Se montrer ouvertement comme tel, se faire connaître. Se déclarer anarchiste, offensé; se déclarer l'ennemi de qqn, contre qqn, qqc.; se déclarer incapable de; se déclarer prêt à; se déclarer coupable. Quand on le mettait en demeure, comme ça, de se décider, de se prononcer, de se déclarer pour de bon, il se dégonflait (Céline, Voyage,1932, p. 482).Une nuit, je sommai Dieu s'il existait de se déclarer (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 270).
Spéc. Faire l'aveu formel de son amour à la personne qui en est l'objet. Caliste : (...) il [ton mari] t'a fait la cour un an avant de se déclarer. Mes prétendus à moi se déclarent tout de suite (Augier, Ceint. dorée,1855, II, p. 341).
Rare. Se confier. Pauvre M. de Coantré! Il est mort parce qu'il n'avait plus personne pour « se déclarer » (à qui se confier) (Montherl., Célibataires,1934, p. 908).
b) Se prononcer (pour quelqu'un ou quelque chose); prendre parti. Se déclarer l'admirateur, le partisan de qqn, de qqc.; se déclarer d'accord avec qqn. Il se déclara enfin complètement pour le dauphin (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1824, p. 335).
2. [En parlant d'événements relatifs aux phénomènes de la nature (éléments, évolution du temps, etc.), à la maladie] Commencer à se manifester clairement, à prendre forme; éclater. Le feu, un incendie, l'ouragan se déclara; la fièvre, une pleurésie se déclarèrent. La chaleur est excessive à Madrid, elle se déclare tout d'un coup sans la transition du printemps (Gautier, Tra los montes,1843, p. 107).Une péritonite se déclara, puis une pneumonie double (Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 287).
Prononc. et Orth. : [deklaʀe], (je) déclare [dekla:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Trans. ca 1250 « faire connaître ouvertement » (Stat. de la leproserie de Noyon in Statuts d'Hotels-Dieu, éd. Legrand, 194 ds Barb. Misc. XII no14); en partic. 1661 sentiments ... bien déclarés (Molière, Dom Garcie, 650 ds Lexique, éd. E. Despois et P. Mesnard, p. 294); 2. pronom. 1606 « se montrer, se découvrir » (Nicot [se aperire]) en partic. 1643 se déclarer pour ou contre quelqu'un (Corn., Cinna, I, 3 ds Littré); 1661 « déclarer son amour » (Id., Sertor. IV, 2, ibid.); 3. 1676, 9 févr. « d'une chose [ici, maladie] commencer à se manifester » (Mmede Sévigné, Lettres, éd. M. Monmerqué, t. 4, p. 356 : Cela se declara pour un rhumatisme). B. 1. 1580 « signifier l'existence d'un fait, d'un état » déclarer qqn roturier (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, livre I, chap. 16); d'où a) 1559 part. passé adj. « considéré comme tel » ennemis declarez (Amyot, Marius, 11 ds Littré); b) 1668 déclarer la guerre à qqn (La Fontaine, Fables, II, 9) cf. guerre déclarée (Id., ibid., 3, 13); 2. av. 1540 « révéler quelqu'un (en parlant d'un fait) » (M. du Bell[ay], 299 ds Littré). Empr. au lat. class. declarare (de + clarare « rendre clair ») « montrer, faire voir clairement; annoncer officiellement; exprimer signifier des sentiments, des émotions; traduire un fait ». Déclarer a signifié en m. fr. « éclaircir, expliquer » (ca 1350 ds T.-L.) d'apr. l'a. fr. desclairier (ca 1170 B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 15488) du lat. vulg. *disclariare encore attesté au xvies. sous la forme hybride declairer aux sens de « éclaircir » et de « déclarer, faire connaître », ce dernier pris à déclarer (Hug.). Fréq. abs. littér. : 6 091. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 534, b) 7 104; xxes. : a) 12 079, b) 8 402. Bbg. Herrmann (M.). Se déclarer. Neueren (Die) Sprachen. 1969, t. 68, no6. − Quem. Fichier.

Déclarer : définition du Wiktionnaire

Verbe

déclarer \de.kla.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se déclarer)

  1. Faire connaître d’une façon manifeste.
    • Il me déconcerta en me déclarant à brûle-pourpoint : « Il faut rendre libre la polygamie. » — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […] l’ouverture donnait sur la loge de Gaby Million où la vedette avait laissé ses chiens. Les bêtes se mirent à aboyer.
      — Naturellement c’est plein de cabots, crut devoir déclarer spirituellement Mr. Morgan.
      — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • (Pronominal)L’atmosphère avait été lourde pendant toute la journée, et le soir un orage terrible se déclara. Les coups de tonnerre se succédaient sans interruption ; la pluie tombait, torrentielle. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • Le vent se déclara contre les Espagnols, qui perdirent des navires sur les bas-fonds des bouches de l’Escaut. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 13)
    • D'autres fois l’insurrection s'étendait à toute une région. Les tribus chassaient ou massacraient leurs caïds, pillaient ou démolissaient leurs khasbas et se déclaraient en siba. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 40)
    • L'Autriche déclarait en outre, qu'elle trouvait inadmissible que, dans l'article 3, les puissances se congratulassent de la signature de la paix entre la Prusse et le Danemarck, les hostilités ayant formellement repris. — (Eugène de Guichen, Les grandes questions européennes et la diplomatie des puissances sous la seconde république française, Paris : chez Victor Attinger, 1929, page 112)
    • La baronnie d’Elbeuf fut adjugée à René, duc de Lorraine ; mais Jean de Rieux déclara ne pouvoir rendre les 12 fiefs dont Bourgtheroulde faisait partie, attendu que, donnés en mariage à sa sœur, ils étaient détenus par des tiers. — (M. Charpillon , Dictionnaire historique, géographique, statistique de toutes les communes de l'Eure, Les Andelys : chez Delcroix, 1868, page 522)
  2. Faire connaître d’une façon décisive, par acte public, par autorité publique.
    • On le déclara coupable de haute trahison.
    • Son mariage a été déclaré nul.
    • Les objets que la loi déclare insaisissables.
  3. (Pronominal) S’expliquer, se manifester ou se faire connaître.
    • Il ne veut point se déclarer là-dessus.
    • Il s’est déclaré l’auteur de ce livre.
    • (Figuré) L’orage, l’incendie, la maladie, etc., se déclarent.
  4. (Pronominal) Exprimer des sentiments d'amour à quelqu'un.
    • Je lui ai dit : « Ma sœur a du sentiment pour vous ; il faut vous déclarer. » — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 60)
    • Fernande fût morte plutôt que de se déclarer, crime inexpiable à l’époque pour une amoureuse, mais ses silences et ses beaux regards noyés parlèrent pour elle. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 320)
    • (Par hyperbole)Je perdais les pédales, je yoyotais, je régressais. Bref, j’étais tombé amoureux. Mais je n'osais pas encore me déclarer. — (Serge Loupien, Sexties, éd. Grasset, 1993)
  5. (Pronominal) Se prononcer ou prendre parti pour ou contre quelqu’un, pour ou contre quelque chose.
    • Il est le premier ministre de la Guerre qui se soit déclaré hostile à l’alliance franco-russe, thème favori des hommes de la « Jésuitière ». — (Pierre Miquel, L'affaire Dreyfus, « Que sais-je ? » n° 867, Presses Universitaires de France, 1959)
    • Le public s’est déclaré pour lui, pour son sentiment, pour son opinion. — La plupart des nations du monde se déclarèrent, dans cette guerre, pour la France.
    • (Figuré) La victoire s’est déclarée pour nous.
    • Le ciel se déclare en notre faveur.
  6. (Pronominal) Prendre parti dans une guerre commencée.
    • Cette nation n’hésita plus à se déclarer. Le participe passé Déclaré, ée, s’emploie adjectivement dans ce sens.
    • Ennemi déclaré.
    • Partisan déclaré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déclarer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCLARER. v. tr.
Faire connaître d'une façon manifeste. Déclarer son amour, sa passion. Déclarer ses intentions à quelqu'un. Je vous déclare que je n'en ferai rien. Je le lui ai déclaré tout net. Il a déclaré tout ce qu'il savait. On lui fit déclarer ses complices. Déclarer des marchandises à la douane. L'employé de l'octroi demanda aux voyageurs s'ils n'avaient rien à déclarer. Déclarer de quelles hypothèques un immeuble est grevé. Déclarer un décès. Déclarer à la mairie la naissance d'un enfant, ou simplement Le déclarer. Déclarer à la poste les valeurs contenues dans une lettre. Il signifie spécialement Faire connaître d'une façon décisive, par acte public, par autorité publique. On le déclara coupable de haute trahison. Son mariage a été déclaré nul. Les objets que la loi déclare insaisissables. Déclarer la guerre, Déclarer qu'on va prendre les armes et faire des actes d'hostilité. Fig., Déclarer la guerre aux préjugés, aux abus.

SE DÉCLARER signifie S'expliquer, se manifester, se faire connaître. Il ne veut point se déclarer là-dessus. Il s'est déclaré l'auteur de ce livre. Fig., L'orage, l'incendie, la maladie, etc., se déclarent. Il signifie encore Se prononcer, prendre parti pour ou contre quelqu'un, pour ou contre quelque chose. Le public s'est déclaré pour lui, pour son sentiment, pour son opinion. La plupart des nations du monde se déclarèrent, dans cette guerre, pour la France. Fig., La victoire s'est déclarée pour nous. Le ciel se déclare en notre faveur. Il signifie aussi Prendre parti dans une guerre commencée. Cette nation n'hésita plus à se déclarer. Le participe passé

DÉCLARÉ, ÉE, s'emploie adjectivement dans ce sens. Ennemi déclaré. Partisan déclaré.

Déclarer : définition du Littré (1872-1877)

DÉCLARER (dé-kla-ré) v. a.
  • 1Faire connaître par des paroles expresses ou par quelque chose de significatif. Déclarer ses intentions. S'il était si hardi que de me déclarer son amour, il perdrait pour jamais ma présence et mon estime, Molière, Am. magn. II, 3. Moi, votre ami ! … Je vous déclare net que je ne le suis plus, Molière, Mis. I, 1. C'est ce qui me fait croire qu'ils en ont bien trouvé quelque moyen que j'admire sans le connaître et que je vous prie de me déclarer, Pascal, Prov. 7. Divers articles que je reprends et sur lesquels je vais vous déclarer quelques-unes de mes pensées, Bourdaloue, Dim. Oct. du St-Sacr. Dominic. t. II, p. 301. Je leur déclarerai l'héritier de leurs maîtres, Racine, Athal. I, 2. Qu'est-ce donc qu'on prépare ? - Il est juste, mon fils, que je vous le déclare, Racine, ib. IV, 2. Il n'est plus temps ; il sait mes ardeurs insensées ; De l'austère pudeur les bornes sont passées ; J'ai déclaré ma honte aux yeux de mon vainqueur, Racine, Phèd. III, 1. Le mariage secret de Pierre et de Catherine fut déclaré le jour même que le czar partit avec elle pour aller éprouver sa fortune contre l'empire ottoman, Voltaire, Russie, II, 1. Il le fit proclamer Auguste, sans l'avoir auparavant déclaré César, ce qui ne s'était pas encore pratiqué, Fléchier, Théodose, I, 5. … Il a déclaré, se voyant sur sa fin, Quelque enfant provenu d'un hymen clandestin ? Regnard, Distrait, II, 1.

    Déclarer des marchandises à l'octroi, à la douane, dire qu'on a avec soi des marchandises sujettes aux droits. Les employés de la douane, de l'octroi demandent aux voyageurs : n'avez-vous rien à déclarer ?

    Déclarer un décès, une naissance, faire à la municipalité l'annonce, exigée par la loi, d'un décès, d'une naissance.

  • 2Prononcer par acte public ou autrement. Déclarer un acte, un mariage nul. Déclarer rebelle, Voltaire, Tancr. I, 3. Jésus déclare heureux ceux qui participent à son ignominie ; et le diable déclare malheureux ceux qui sont dans l'ignominie, Pascal, Prov. 14.

    Être cause qu'on déclare. Il faut qu'un fils naissant la déclare sultane, Racine, Baj. II, 3.

  • 3Déclarer la guerre, annoncer par acte public que la guerre va commencer. Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre ! C'est en ces mots que le lion Parlait un jour au moucheron ; L'autre lui déclara la guerre, La Fontaine, Fabl. II, 9.

    Fig. Déclarer la guerre à quelqu'un ou à quelque chose, l'attaquer. Bossuet avait déclaré la guerre à Fénelon pour le quiétisme. Ce moraliste déclare la guerre aux vices de son temps.

  • 4Dénoncer. Déclarer un complot. Déclarant les complices, Voltaire, Brutus, III, 7.
  • 5Se déclarer, v. réfl. Être manifesté. La colère de Dieu se déclare, Bossuet, Hist. II, 4. Le jeune prince parut un autre homme ; touché d'un si digne objet [le péril de l'État], sa grande âme se déclara tout entière ; son courage croissait avec les périls, et ses lumières avec son ardeur, Bossuet, Louis de Bourbon. Je le vois, je lui parle ; et mon cœur… je m'égare ; Seigneur, ma folle ardeur malgré moi se déclare, Racine, Phèd. II, 5.

    Apparaître, survenir. Le lendemain cela se déclara par un rhumatisme, Sévigné, 249. L'orage se déclare, Racine, Ath. III, 6. À peine fus-je vendue que cette peste, qui a fait le tour de l'Afrique, de l'Asie et de l'Europe, se déclara dans Alger avec fureur, Voltaire, Candide, ch. 12.

  • 6S'expliquer, énoncer son intention. Il [Oreste] a parlé, madame, et Pyrrhus se déclare, Racine, Androm. III, 3. Oui, vous serez content, je vais me déclarer, Racine, Baj. IV, 6. Il n'y a qu'à l'entendre s'en déclarer [s'en expliquer] à son peuple par la bouche du roi prophète, dans les termes les plus énergiques et les plus formels, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 421. Voilà l'opinion où nous sommes ; et si la pudeur nous empêche de nous en déclarer ouvertement…, Bourdaloue, ib. p. 117. Napoléon satisfait se déclare : Soldats, dit-il, la seconde guerre de Pologne est commencée, Ségur, Hist. de Napol. VI, 1.

    Fig. Se dit des choses dont la nature devient manifeste. L'hiver se déclare. Le 6 novembre, le ciel se déclare ; son azur disparaît ; l'armée marche enveloppée de vapeurs froides ; ces vapeurs s'épaississent ; bientôt c'est un nuage immense qui s'abaisse et fond sur elle en gros flocons de neige, Ségur, Hist. de Napol. IX, 11.

    Se déclarer, avec un nom ou un adjectif, se donner la qualité de. Ils annoncent devant les prêtres et les docteurs ce Jésus dont ils n'osaient auparavant se déclarer les disciples, Massillon, Myst. Pentecôte.

    Déclarer son amour. J'allais me déclarer sans l'offre d'Aristie, Corneille, Sertor. IV, 2. L'amour par un soupir quelquefois se déclare, Corneille, ib. IV, 1.

  • 7Se prononcer, prendre parti pour ou contre quelqu'un. Que Rome se déclare ou pour ou contre nous, Corneille, Cinna, I, 3. Il se serait déclaré ouvertement contre Genève, Pascal, Prov. 16. Elle ne comprend pas que la belle-sœur se déclare pour vos ennemis, après toutes vos civilités pour elle, Sévigné, Lett. 28 déc. 1673. Hippias pour qui Darius se déclara, Bossuet, Hist. I, 8. Maxence se déclara contre Constantin, Bossuet, ib. II, 10. Sainte Thérèse s'est déclarée contre la durée de ces suspensions, Bossuet, Or. 8. Je sentis contre moi mon cœur se déclarer, Racine, Iphig. II, 1. L'armée à haute voix se déclare contre elle, Racine, Iphig. V, 6. Le ciel s'est déclaré contre mon artifice, Racine, Baj. I, 4. La mère de Néron se déclare pour nous, Racine, Brit. II, 6. Vous vous êtes déclarés contre Idoménée, Fénelon, Tél. X. Il faut entre nous deux que vous vous déclariez, Voltaire, Olympe, V, 6.

    Se déclarer de, avec un infinitif. M. le duc d'Orléans se déclara ouvertement de vouloir la liberté des princes, La Rochefoucauld, Mém. p. 141.

    Absolument. C'est à vous d'opter et de vous déclarer. Le destin se déclare, et nous venons d'entendre Ce qu'il a résolu du beau-père et du gendre, Corneille, Pompée, I, 1. On attendait que les chefs de l'armée se déclarassent, Fénelon, Tél. XX. On prit de si bonnes mesures qu'aucun de ses partisans n'osa se déclarer, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuvres, t. V, p. 169.

SYNONYME

DÉCLARER, MANIFESTER, RÉVÉLER. Faire connaître ce qui était ignoré est la signification commune de ces mots. Étymologiquement, déclarer c'est rendre clair ; manifester, c'est rendre manifeste ; révéler, c'est tirer de dessous le voile. Quand on déclare ses intentions, on les fait connaître d'une manière expresse, de sorte que la personne à qui on les déclare soit bien avertie ; quand on manifeste ses intentions, on les fait voir, on les montre, de manière qu'elles seront aperçues ; quand on révèle ses intentions, on les fait connaître, en indiquant qu'elles étaient jusqu'alors un secret, ce qui n'est pas impliqué dans déclarer.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ci raconte l'amant et dit Des sept ymaiges que il vit Pourtraites el mur du vergier, Dont il li plest à desclairier Les semblances et les façons, la Rose, 132. Soutien la querelle du poure jeusques à tant que la verité soit desclairiée, Joinville, 301. Lesqueles choses offrent à montrer et à declaerer la dite abbaesse et le convent, Bibl. des Chartes, 4e série, t. IV, p. 79.

XIVe s. Or convient il tempter à declairer ceste chose plus plenement, Oresme, Eth. VIII [14]. Il s'en ala aus consuls, et leur a descleré toute la besogne, Bercheure, f° 28, verso.

XVe s. Les manieres des assauts, comment et de quoi, je le vous veux declarer et pleinement deviser, Froissart, I, I, 257. Et vous commande que les dix commandemens de la loy à vostre povoir, vous accomplissez et gardez ; si vous le declareray, Jeh. de Saintré, ch. 8. Sagece, el quel terme ou seul mot peut estre compris sapience, science et prudence, si comme cy après j'espoir à desclairier, Christine de Pisan, Charles V, III, ch. 1. Et quant j'eus entendu nature, Qui de parler plus n'avoit cure Pour ses ouvrages declarer, Moult tendrement prins à pleurer, La Fontaine, 861. Et mainte telle œuvre se fait en ce monde par imagination, comme celle que j'ay dessus declairée, Commines, I, 5.

XVIe s. Il fut declaré roturier, taillable et incapable de porter armes, Montaigne, I, 56. Le dernier pas ne faict pas la lassitude ; il la declare, Montaigne, I, 89. Depuis cela ilz feurent ennemis declarez, Amyot, Marius, 11. Martius declara qu'il estoit très aise que son capitaine se contentast si amplement de luy, mais…, Amyot, Cor. 13. Si fut esleu sans contradiction quelconque, et, aussi tost qu'il eust esté declaré, commencea incontinent à lever gens de guerre, Amyot, Marius, 12. Les choses qui ensuivirent depuis, declarerent que ceste suspicion estoit entierement veritable, Amyot, Agésil. 39. Differer encores quelque temps jusques à ce que les effets contraires à ses propos le declarassent estre invaseur, Du Bellay, M. 299.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déclarer »

Étymologie de déclarer - Littré

Berry, déclairer, cl mouillés, sorte d'articulation propre au Berry ; bourg. declairai ; provenç. et espagn. declarar ; ital. dichiarare ; du latin declarare, de de, et clarus, clair (voy. CLAIR). L'ancienne forme était declairer, conformément à clair.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de déclarer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin declarare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déclarer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déclarer deklare play_arrow

Conjugaison du verbe « déclarer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déclarer

Évolution historique de l’usage du mot « déclarer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déclarer »

  • L'info pratique Capital. Si vous avez raté la date limite pour déclarer vos impôts, pas de panique. Dans un premier temps, remplissez au plus vite votre déclaration, sans attendre une éventuelle relance de l’administration. Vous pouvez le faire sur impots.gouv.fr jusqu’au 30 juin, ou via le formulaire papier n°2042 envoyé à votre centre des impôts. Ce retard ne sera toutefois pas sans conséquence malgré la crise. Une majoration d’office de 10% sera appliquée au contribuable en retard et calculée sur le montant de l’impôt dû. Cette majoration grimpe à 20% si le contribuable a reçu une mise en demeure et qu’il paie dans les 30 jours. Voire même 40% sans paiement au bout de ces 30 jours. Retrouvez plus d’informations à ce sujet sur notre site. Capital.fr, Comment déclarer vos impôts en retard, de nouveaux mandats pour Nicolas Sarkozy... Le flash éco du jour - Capital.fr
  • Attention, il ne vous reste plus que quelques jours pour déclarer vos impôts. Si vous avez opté pour la déclaration par internet vous avez jusqu'au jeudi 11 juin à 23h59. En revanche si vous avez opté pour la version papier vous bénéficiez d'un jour de plus, soit jusqu'au 12 juin à 23h59. France Bleu, Impôts 2020 : Derniers jours pour remplir sa déclaration
  • - Si le défunt était célibataire, veuf ou divorcé, vous devez déclarer ses revenus entre le 1er janvier et la date du décès à la date habituelle. Dossier Familial, Décès : le calendrier des démarches | Dossier Familial
  • Plus que quelques heures pour déclarer vos revenus en ligne. Si vous habitez dans un département numéroté 55 à 976, vous avez jusqu'à ce jeudi 11 juin, à 23h59 dernier délai, pour accomplir cette tâche administrative. Pour les autres, l'échéance est déjà passée (le 4 et le 8 juin selon le lieu de résidence).  LCI, Dernier jour pour déclarer ses revenus : voici les erreurs les plus fréquentes et comment les éviter | LCI
  • Dernière ligne droite pour finaliser la déclaration de revenus de l'année 2019. Le délai expire ce jeudi à 23h59, mais il est déjà trop tard pour les départements numérotés d'1 à 54. En cas de retard, le contribuable s'expose à une majoration de 10%. Pour les adeptes du papier, la date limite est un peu plus tard : vendredi 12 juin. Sur les 38 millions de foyers fiscaux, un peu plus de 20 millions ont choisi de déclarer en ligne cette année plutôt que sur papier. Un chiffre en baisse, par rapport à l'an dernier. Europe 1, Attention, vous avez jusqu'à ce soir pour déclarer vos revenus en ligne !
  • Les habitants des départements portant un numéro inférieur à 20 ont, cette année, jusqu’au 4 juin pour déclarer leurs revenus en ligne. La date limite est fixée au lundi 8 juin pour les départements 20 à 54, inclus. Et au jeudi 11 juin pour les départements 55 et au-delà. Les déclarants « papier » ont, quant à eux, jusqu’à vendredi 12 juin. Le Monde.fr, Impôts : qui a jusqu’au 30 juin pour déposer sa déclaration ?
  • « Nous déclarerons l’état d’urgence climatique » : l’écologiste Pierre Hurmic, 65 ans, élu maire de Bordeaux vendredi par le conseil municipal, a donné immédiatement le ton lors de son intronisation, une page historique pour Bordeaux après 73 ans de règne de la droite. Celui qui attendait depuis 25 ans son heure sur les bancs de l’opposition, a été élu avec 48 voix, les 14 conseillers municipaux issus de la liste de son opposant LR Nicolas Florian ayant voté blanc et les trois du NPA de Philippe Poutou ayant choisi l’ancien candidat à la présidentielle. , Elections municipales | L’écologiste Hurmic va déclarer « l’état d’urgence climatique »
  • Bordeaux (AFP) – « Nous déclarerons l’état d’urgence climatique » : l’écologiste Pierre Hurmic, 65 ans, élu maire de Bordeaux vendredi par le conseil municipal, a donné immédiatement le ton lors de son intronisation, une page historique pour Bordeaux après 73 ans de règne de la droite. GoodPlanet mag', Élu maire de Bordeaux, l'écologiste Hurmic va déclarer "l'état d'urgence climatique" - GoodPlanet mag'
  • Si vous êtes mariés ou pacsés, vous n'avez rien de plus à faire. En revanche, si vous êtes en concubinage, vous devez au préalable choisir quel membre du couple déclarera l'enfant. Boursorama, Impôts : comment déclarer un enfant quand on n'est pas marié ? - Boursorama
  • On ne rencontre guère, pour se déclarer satisfaits du pouvoir, que ceux qui y participent. De Maurice Druon / Le Pouvoir
  • C’est la coutume de toute nation agressive que de déclarer qu’elle agit pour se défendre. De Jawaharlal Nehru

Traductions du mot « déclarer »

Langue Traduction
Corse dichjarà
Basque deklaratzeko
Japonais 宣言する
Russe объявить
Portugais declarar
Arabe للإعلان
Chinois 声明
Allemand verkünden
Italien dichiarare
Espagnol declarar
Anglais to declare
Source : Google Translate API

Synonymes de « déclarer »

Source : synonymes de déclarer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déclarer »



mots du mois

Mots similaires