La langue française

Rejet

Sommaire

  • Définitions du mot rejet
  • Étymologie de « rejet »
  • Phonétique de « rejet »
  • Citations contenant le mot « rejet »
  • Images d'illustration du mot « rejet »
  • Traductions du mot « rejet »
  • Synonymes de « rejet »
  • Antonymes de « rejet »

Définitions du mot « rejet »

Trésor de la Langue Française informatisé

REJET, subst. masc.

A. − [Corresp. à jeter I A] TEINT., vx. Fait de plonger une seconde ou une troisième fois une étoffe dans un bain teinté en bleu afin d'en foncer la nuance. (Dict. xixes.).
B. − [Corresp. à rejeter I B, C]
1. Action de rejeter ; p. méton., ce qui est rejeté. En partic. Terre rejetée lors du creusement d'un fossé. Il y a marque de non-mitoyenneté lorsque la levée ou le rejet de la terre se trouve d'un côté seulement du fossé (Code civil, 1804, art. 667, p. 122).
GÉOL. Rejet (d'une faille). ,,Valeur du déplacement subi par une couche de terrain traversée par une faille`` (Noël 1968). Des crevasses de 60 à 150 kilomètres de long, et dont les deux bords présentaient une dénivellation sensible, parfois même un rejet horizontal (Lapparent,Abr. géol., 1886, p. 98).
Émission brusque de matières qui jaillissent par la bouche. Ces deux maladies n'ont de commun que l'apparence, que le fait brutal du rejet de fausses membranes venues des bronches (Cadet de Gassicourt,Mal. enf., t. 1, 1880, p. 138).Le rejet d'anneaux de ténias par la bouche est en effet un phénomène assez fréquent (Brumpt,Parasitol., 1910, p. 216).
2. [Corresp. à rejeter I C]
a) Fait de repousser quelque chose/quelqu'un; résultat de cette action. Le lit de Christine est défait. Les plis du drap, le rejet de la couverture, (...) restent tels que les a laissés son corps sautant du lit (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 306).
En partic. Fait de rejeter un ennemi. Il était nécessaire d'adopter une nouvelle tactique pour assurer (...) le rejet de l'ennemi sur la Somme (Foch,Mém., t. 2, 1929, p. 180).
b) STYL. ,,Procédé de style qui consiste à déplacer un ou plusieurs mots et à les repousser en fin de proposition ou en fin de phrase`` (Dagn. 1965).
c) VERSIFICATION
α) ,,Procédé de versification consistant à repousser d'un vers au suivant, pour l'isoler et le mettre en relief au moyen du rythme, un membre de phrase que le sens rattache au vers précédent`` (ibid.); p. méton., mot(s) ainsi rejeté(s):
« Alors m'éveillerai-je à la ferveur première, « Droit et seul sous un flot antique de lumière, « Lys! Et l'un de vous tous pour l'ingénuité » [Mallarmé]. Ce vers (...) avec le monosyllabe lys! en rejet (...) exprimait allégoriquement, en un seul terme (...) l'état momentané du faune vierge, affolé de rut par la vue des nymphes. Huysmans,À rebours, 1884, p. 262.
β) ,,Procédé rythmique consistant à rejeter un mot par-dessus la césure afin de le mettre en valeur`` (Morier 1961). [P. ex.] Et la perruque alors // rugit et fut crinière (Hugo, Contemplations, ibid.).
d) Fait de se débarrasser de quelque chose d'inutile ou d'encombrant; p. méton., ce qui est ainsi rejeté. Rejet des eaux usées. La campagne contre les explosions atomiques (...) s'est prolongée en 1959 par les attaques soviétiques contre les rejets en mer des déchets radioactifs (Goldschmidt,Avent. atom., 1962, p. 191).
TECHNOL. Produit le plus pauvre sortant d'une machine et pouvant éventuellement être réutilisé. Synon. résidu.Dans une flottation de galène et blende, le rejet du circuit plomb constitue l'alimentation du circuit zinc (Minéral.1972).
e) Mouvement brusque de retrait. − Mais asseyez-vous donc, Mademoiselle. − Non, fit la jeune fille d'un mouvement de tête. Mademoiselle de Rieusses eut un rejet en arrière de répulsion intégrale (La Varende,Nez-de-Cuir, 1936, p. 96).
f) FIN. Renvoi d'une partie d'un compte sur un autre chapitre. (Dict. xixeet xxes.). Cet article de dépense ayant paru déplacé, on en a ordonné le rejet sur un autre chapitre de compte (Ac.1835-1935).
g) HIST. DE LA FISC. Faire le rejet d'une taxe, d'une imposition, sur une paroisse, une ville. ,,Réimposer la paroisse, la ville pour atteindre un chiffre voulu de contribution`` (Littré).
h) Au fig. Fait de renvoyer à plus tard. Maintenant que j'ai obtenu le paiement de la totalité de la somme due à Mary-Cécile, le rejet au début de l'année suivante des Diaries of Court Ladies of Old Japan me serait plus indifférent dans le cas où il faudrait faire place aux Dubliners (Du Bos,Journal, 1923, p. 254).
C. − [Corresp. à rejeter I D]
1. [En parlant d'un inanimé abstr.] Fait de refuser. Rejet d'une méthode. Il fallait, pour un temps, accepter le rejet de toute morale et ne résister plus aux désirs (Gide,Nouv. nourr., 1935, p. 280).Le principe de l'économie de l'hypothèse − et du rejet de toute hypothèse (...) surgira (Amadou,Parapsychol., 1954, p. 29).
♦ Domaine jur. ou pol.Rejet d'une loi, d'une proposition, d'une requête. Avant que le conseil de guerre fût réuni, le directeur du Journal officiel (...) reçoit la copie du jugement, le texte du pourvoi en grâce et de son rejet, avec le récit de l'exécution (Clemenceau,Iniquité, 1899, p. 312).
Spécialement
a) INFORMAT. ,,Non-prise en compte par un récepteur d'une information qu'il a effectivement reçue`` (Morvan Informat. 1981). Un rejet peut avoir différentes causes, par exemple le fonctionnement d'un mécanisme de contrôle de flux ou bien le fait que l'information ait subi des erreurs de transmission (MorvanInformat.1981).
b) LING. Marques de rejet. ,,Ensemble de notations (par abus, néologisme, etc.) qui, en lexicographie, indiquent qu'un mot, un sens ou une expression ne sont pas admis dans la norme du français dit « cultivé ». On parle aussi de marques de rejet à propos de notations comme les guillemets mis devant et après un mot et une suite de mots que le locuteur ne prend pas à son compte`` (Ling. 1972).
c) LOG. Opérateur binaire qui est la négation de la disjonction (symb. ⋀). (Dict. xxes.).
2. [En parlant d'une pers.] Fait de rejeter, de repousser en tenant à l'écart. Synon. exclusion, éviction.La raison avait évidemment conseillé le rejet d'un homme aussi indigne (Gobineau,Pléiades, 1874, p. 265).
PSYCHOL. Rejet d'un enfant. Non-acceptation d'un enfant par ses parents (ou par l'un des deux) se manifestant, soit par une franche hostilité, soit par le recours à des méthodes éducatives rigides, soit au contraire par la dissimulation sous une sollicitude et une surprotection anxieuse. Ce rejet, sous quelque forme qu'il s'exprime, le culpabilise [l'enfant] et le trouble profondément (Bastin1970).
3. MÉD. (Phénomène de) rejet. ,,Refus de tolérance, d'acceptation, d'intégration ou d'assimilation d'un corps, d'un tissu ou d'un organe, à l'occasion d'une greffe par exemple, qui se traduit par des réactions biologiques, plus ou moins intenses`` (Lafon 1969). Les problèmes (...) du rejet des greffes par exemple (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p. 702).
D. −
1. APIC. Essaim de jeunes abeilles qui abandonne la ruche natale. (Dict. xixeet xxes.). Synon. jet.
2. ARBORIC. Nouvelle pousse produite par la souche, le tronc ou les branches d'une plante ligneuse, le plus souvent à la suite d'un recépage. Synon. jet, rejeton.Rejet vivace. Les anciennes souches des vieux chênes s'étaient couvertes de rejets (Sand,Meunier d'Angib., 1845, p. 112).
3. Vieilli
a) Petit tuyau de plomb soudé sur un corps de pompe par lequel l'eau s'échappe lorsque l'on manœuvre cette pompe. (Dict. xixeet xxes.).
b) Piège à collet dont le ressort, constitué par une branche d'arbre flexible ou par un fil de fer que l'on pique en terre, est rejeté en arrière par la force de son élasticité lors du passage d'un oiseau. Rejet à bécasses. Je suis arrivé à un rejet où une mésange, les pattes brisées, se débattait en jetant de petits cris de douleur (Goncourt,Journal, 1893, p. 457).
Prononc. et Orth.: [ʀ ə ʒ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1242 regiet « ce qui est rejeté » ici, de la terre (Ch., Anchin, Flines, A. Nord, et Moreau 162, f o86 r o, B.N. ds Gdf. Compl.); 2. 1357 regiet « pousse nouvelle d'une plante » (Reg. du chap. de S. J. de Jérus., A.N. MM 28, f o57 r o, ibid.); 3. 1828 versif. (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr., p. 86). B. 1. 1530 reject « action de rejeter, de repousser » ici, une personne (J. Bouchet, Triumphes de la noble dame, f o129 v ods Gdf. Compl.); 2. 1576 « réfutation » (Bodin, Rep., I, 8, ibid.); 3. 1690 comptab. (Fur.). Déverbal de rejeter*. Fréq. abs. littér.: 152. Bbg. Ranft 1908, p. 56.

Wiktionnaire

Nom commun

rejet \ʁə.ʒɛ\ masculin

  1. Action de repousser une chose, de n’en pas vouloir, de ne pas l’admettre.
    • On a ordonné le rejet de cette pièce comme inutile, falsifiée, supposée.
    • Il a voté pour le rejet de la loi proposée.
    • Il s’est prononcé pour le rejet de la proposition.
    • Le rejet d’un pourvoi, d’une demande.
  2. (Finance) Renvoi d’une partie d’un compte, qui doit être portée sur un autre chapitre du même compte ou sur un autre compte.
    • Cet article de dépense ayant paru déplacé, on en a ordonné le rejet sur un autre chapitre de compte.
  3. (Agriculture) Nouveau bois, de la nouvelle pousse d’une plante, d’un arbre.
    • Voilà le rejet de cette année.
    • Ce n’est encore là que le rejet d’une année.
  4. Rejeton.
    • Quel que soit l’instrument employé, la section doit toujours être faite rez sol, afin que les rejets qui se développent soient bien assis sur la souche, et puissent émettre des racines qui concourreront dans une large mesure à leur nutrition. — (P. Mouillefert, « Des travaux forestiers durant la mauvaise saison », dans le Journal d'Agriculture pratique, 38e année, tome 1, Paris : Librairie de la Maison rustique, 1874, p. 26)
    • Le milieu si calme, cette petite maison endormie à l’ombre de la cathédrale favorisait l’amélioration lente de ce rejet sauvage, arraché on ne savait d’où, replanté dans le sol mystique de l’étroit jardin. — (Émile Zola, Le Rêve, ch. II, Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888, p. 26)
  5. Ce qui est renvoyé hors de lui par un organisme ou tout système de transformation d'énergie.
    • Le rejet du gaz carbonique dans l'atmosphère.
  6. Évacuation de détritus.
    • La purification de l'eau touche deux domaines très différents selon que l'on veuille la consommer ou qu'il s'agisse d'un rejet d’eaux usées dans l'environnement. — (Claude Friedli, Chimie générale pour ingénieur, PPUR presses polytechniques, 2002, page 295)
    • Depuis le 1er janvier 2002, il n'y a plus, en principe, de rejets de plomb par les pots d'échappement car le super plombé a été remplacé par du super au phosphate. Cette évolution a eu des effets incontestables. — (Frédéric Denhez, Les nouvelles pollutions invisibles: Ces poisons qui nous entourent, Delachaux et Niestlé, 2011)
  7. (Versification) Procédé métrique qui consiste à rejeter au début du vers suivant, afin de le mettre en relief, un mot ou un groupe de mots qui appartiennent, par la construction syntaxique et le sens, au vers précédent.
    • Il est pris. - Oh ! quel nom sur ses lèvres muettes
      Tressaille ? Quel regret implacable le mord ?
      (Arthur Rimbaud).
  8. (Médecine) Phénomène de refus d'un tissu ou d'un organe venu d'un autre organisme.
    • Le xénoantigène qui chez le porc serait majoritairement responsable du phénomène de rejet chez l'homme est une molécule de nature osidique, le galactose-1,3-galactose, localisé sur la membrane plasmique des cellules endothéliales. — (Paulette Vignais & ‎Pierre Vignais, Science expérimentale et connaissance du vivant, EDP Sciences, 2012, page 293)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REJET. n. m.
Action de repousser une chose, de n'en pas vouloir, de ne pas l'admettre. On a ordonné le rejet de cette pièce comme inutile, falsifiée, supposée. Il a voté pour le rejet de la loi proposée. Il s'est prononcé pour le rejet de la proposition. Le rejet d'un pourvoi, d'une demande. En termes de Finance, il se dit du Renvoi d'une partie d'un compte, qui doit être portée sur un autre chapitre du même compte ou sur un autre compte. Cet article de dépense ayant paru déplacé, on en a ordonné le rejet sur un autre chapitre de compte. En termes de Versification, il se dit d'Un ou de plusieurs mots que l'on rejette au vers suivant. En termes d'Agriculture, il se dit du Nouveau bois, de la nouvelle pousse d'une plante, d'un arbre. Voilà le rejet de cette année. Ce n'est encore là que le rejet d'une année. Il se dit aussi pour Rejeton. Les nombreux rejets de cet arbre empêchent qu'il ne profite.

Littré (1872-1877)

REJET (re-jè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des re-jè-z heureux ; rejets rime avec paix, succès, faits, etc.) s. m.
  • 1Action de rejeter ; état de ce qui est rejeté.

    En termes de travaux des champs, la terre rejetée de côté quand on creuse un fossé.

    Terme d'exploitation. Position de couches dont une faille a dérangé le plan de stratification, de manière qu'une partie de la formation est plus élevée d'un côté de la faille que de l'autre.

  • 2Seconde immersion qu'on fait subir aux laines teintes en bleu.
  • 3 Terme de fontainier. Petit bout de tuyau en plomb que l'on soude sur un corps de pompe, et par où s'échappe l'eau qui est aspirée.
  • 4Se dit quelquefois d'un essaim d'abeilles, de jeunes abeilles qui sortent de la ruche.
  • 5 Terme de chasse. Se dit de petites baguettes pliantes avec lesquelles on fait des piéges qui portent le même nom. On la prend [la bécassine] plus aisément avec un rejet semblable à celui qu'on place dans les sentiers des bois pour prendre la bécasse, Buffon, Ois. t. XIV, p. 258.
  • 6 Terme de métrique. Mots que l'on rejette au vers suivant. Un rejet heureux.
  • 7 Terme de finance. Renvoi d'une partie d'un compte sur un autre chapitre.

    Dans l'ancienne administration, faire le rejet d'une taxe sur une paroisse, réimposer la paroisse pour atteindre un chiffre voulu de contribution.

  • 8 Fig. Action de rebuter, de ne pas admettre. Le rejet de vos propositions. Le rejet d'une loi, d'un pourvoi.
  • 9Nouvelle pousse d'une plante, d'un arbre, c'est-à-dire cela qui est rejeté, ou jeté hors. Cette reconnoissance de chacune vente vous fera découvrir encore les surmesures et tous les abus qui ont été commis en l'exploitation, qui souvent ont ruiné les ventes et en ont empêché le rejet, Lett. etc. de Colbert, IV, 185. On voyait encore dans un champ anciennement moissonné quelques rejets de maïs, Chateaubriand, Natch. 2e part.
  • 10Rejeton. Les rejets d'un arbre.

HISTORIQUE

XVIe s. Le fossé appartient à celui sur lequel est le rejet ; car qui douve a, si a fossé, Loysel, 289. Un fol amant à maints maulx est sujet ; Après un ris on fait de lui rejet ; S'il est joieus avant qu'il soit une heure, Il est dolent, et si lamente et pleure, Les triomphes de la noble dame, f° 267, dans LACURNE. Si tu permets, Cesar, repulluler de moy Un si meschant reject, chacun dira de toi…, Du Bellay, J. III, 73, recto. Haies vifves de grenadiers, coudriers, coigners, et semblables plantes de rejet, De Serres, 149. Nul ne peut mener bestes aumailles, chevalines, chievre, ou autre, qui peuvent porter dommages au reject es bois taillis, jusqu'à ce qu'ils soient defensables, Coust. gén. t. I, p. 210.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

REJET. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Certain lieu que il disoient avoir esté et devoir estre voie publique, de vint et deux piez ou environ, depuis le regiet des fossés de ladicte ville (1346), Varin, Archives administrat. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1128.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REJET, s. m. (Gram. & Com.) il se dit du renvoi d’une partie d’un compte sur un autre. Il faut renvoyer, rejetter, ou faire le rejet des paiemens de cette année sur la suivante, on manque de fonds. De la répartition des impôts d’une paroisse insolvable sur les autres, ou de l’impôt d’un particulier insolvable sur les autres ; cet homme n’a rien, il faut faire le rejet de sa capitation sur d’autres.

Du rebut d’une piece inutile, ou falsifiée, ou supposée, hors de la discussion d’une affaire, les juges ont ordonné le rejet de cet acte défectueux hors du procès. Voyez ci-dessous quelques autres acceptions du même mot.

Rejet, terme de Plombier, reste de plomb qui tombe dans un petit creux au bas du moule, lorsqu’on jette le plomb en moule. Trévoux. (D. J.)

Rejet, (Teint.) voyez l’article Passe.

Rejets, s. m. ce sont de petites verges qui pliées, se redressent d’elles-mêmes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rejet »

 Composé de re-, jet et rejeter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et jet ; provenç. reget, ruade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rejet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rejet rœʒɛ

Citations contenant le mot « rejet »

  • Deux manières de briller : rejeter la lumière ou la produire. De Paul Claudel / Journal
  • On rejette toujours la faute sur le messager. De Donald Westlake / Faites-moi confiance
  • La quiétude... C’est le bien de ceux qui ont à jamais choisi une part de leur destin, et rejeté l’autre. De Colette / Paix chez les bêtes
  • Je ne veux ni ne rejette rien absolument, mais je consulte toujours les circonstances. De Confucius / Entretiens
  • Si un être se fixe dans un endroit sans l'améliorer, cet endroit le rejettera comme un être qui n'a pas porté de fruits. De Aphorisme
  • On ne peut jamais se débarrasser de ce qui fait partie de nous-mêmes, même si on le rejette. De Johann Wolfgang von Goethe
  • L’esprit humain traite une nouvelle idée de la même manière que son corps le ferait d’une protéine étrange ; il la rejette. De Peter Medawar
  • On devrait avoir la sagesse de rejeter les idéologies qui ne procurent pas ipso facto félicité et allégresse. De Jean-Marie Poupart / Beaux-draps
  • Si on ne rejette pas le monde, il faut vouloir le conquérir. De François Mitterrand / Lettre à sa soeur
  • Le vrai désir n'est peut-être pas la possession d'un être, mais sa dépossession dans l'attente du plaisir, du rejet du monde où nous sommes enfermés avant d'entrer dans un monde extatique. De Dominique Blondeau / Les Funambules
  • Un bon maçon ne rejette aucune pierre. De Proverbe néerlandais
  • Ne composez jamais avec l’extrémisme, le racisme, l’antisémitisme ou le rejet de l’autre. De Jacques Chirac / Allocution radiotélévisée - 11 Mars 2007
  • L'histoire des sciences nous montre que les concepts nouveaux se sont heurtés à l'incompréhension et même au rejet de la part des élites. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément
  • Le terrorisme vise à créer des amalgames et à fédérer des sensibilités différentes, en s’appuyant sur des sympathies, un sentiment d’humiliation, de rejet. De Dominique de Villepin / Le Figaro, 20 janvier 2015
  • Qui a rejeté son démon nous importune avec ses anges. De Henri Michaux / Tranches de savoir
  • Dans une déclaration de presse, à l’issue du rejet de la motion de retrait de confiance, Ghannouchi, a encore fois souligné « je n’ai pas débarqué sur un char, j’ai été choisi parmi d’autres candidats ». L'Economiste Maghrébin, Ghannouchi: Le rejet de la motion de retrait de confiance, une victoire de la démocratie
  • Par une ordonnance du 15 juillet 2020, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a rejeté le recours en référé de l'Éodra, du Réseau Sortir du nucléaire, de Greenpeace France et d'élus locaux, visant à suspendre l'arrêté d'autorisation d'exploiter la laverie Unitech délivré le 8 juin. Actu-Environnement, Blanchisserie Unitech : après le rejet du référé, les requérants misent sur la décision au fond
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/bic-regrette-le-rejet-de-ses-plaintes-contre-des-briquets-non-conformes-aux-normes-1376332 Capital.fr, BIC regrette le rejet de ses plaintes contre des briquets non conformes aux normes - Capital.fr
  • L’un des anciens policiers de Minneapolis qui se tenait à côté pendant que Derek Chauvin écrasait la vie de George Floyd a demandé le rejet de ses accusations au motif qu’il n’avait aucun moyen de savoir qu’un crime était sur le point de se produire et que l’État ne l’a pas fait. prouvé qu’il l’a fait, DailyMail.com peut le révéler. News 24, L'ancien officier de police de Minneapolis, Tou Thao, demande le rejet des accusations - News 24
  • En juin, c'est la France qui affiche le rejet le plus marqué, avec un taux s'établissant à 20%. Celui des personnes indécises y était également le plus élevé : 24%, à comparer avec le chiffre – stable – de 19% pour l'ensemble de l'Europe. Medscape, Rejet croissant du concept de vaccination contre le SARS-Cov-2
  • Elles ont intervenues après que la Commission électorale bélarusse a annoncé mardi que la candidature de Viktor Babaryko, un ancien banquier de 56 ans, avait été rejetée pour revenus non-déclarés et financements étrangers destinés à sa campagne.  LExpress.fr, Bélarus/présidentielle : protestations après le rejet de la candidature d'un opposant - L'Express
  • Ces deux QPC ayant été rejetées, le procès a pu se poursuivre jusqu’à la condamnation des époux Fillon et de Marc Joulaud le 29 juin 2020 (v. Dalloz actualité, 29 juin 2020, art. M. Babonneau). François a ainsi été condamné pour détournements publics de fonds par personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public pour l’emploi de Mme Fillon comme collaborateur de député pour des prestations fictives ou surévaluées et pour l’emploi de ses enfants au titre des contrats de collaborateurs de sénateur pour des prestations fictives ou surévaluées. Il a également été sanctionné pour complicité par instigation de ce même délit résultant du versement de rémunérations à Penelope Fillon par Marc Joulaud au titre du contrat de collaborateur de député, mais également du délit d’abus de biens sociaux et de recel résultant du versement des salaires à son épouse par la SAS La Revue des Deux Mondes au titre d’un contrat de conseiller littéraire pour des prestations toujours fictives ou surévaluées. Les juges ont enfin retenu l’omission de déclaration au président de la HATVP d’une partie substantielle de son patrimoine ou de ses intérêts. , Procès Fillon : rejet des QPC et condamnations - Atteinte à l'autorité de l'état | Dalloz Actualité

Images d'illustration du mot « rejet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rejet »

Langue Traduction
Anglais rejection
Espagnol rechazo
Italien rifiuto
Allemand ablehnung
Chinois 拒绝
Arabe الرفض
Portugais rejeição
Russe отказ
Japonais 拒絶
Basque gaitzespena
Corse rifiutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rejet »

Source : synonymes de rejet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rejet »

Partager