La langue française

Cépée

Sommaire

  • Définitions du mot cépée
  • Étymologie de « cépée »
  • Phonétique de « cépée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cépée »
  • Citations contenant le mot « cépée »
  • Traductions du mot « cépée »
  • Synonymes de « cépée »

Définitions du mot « cépée »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉPÉE, subst. fém.

A.− Touffe de jeunes tiges sortant de la souche d'un arbre coupé. Faire la coupe des cépées de saules (Ac. 1835-1932). On entendit quelque temps le bruit de ses brodequins, qui heurtaient les cépées et brisaient les ronces (R. Bazin, Le Blé qui lève,1907, p. 4).
B.− Bois d'un an ou deux :
La chasse était partie. Elle était partie, tantôt forcenée, tantôt réfléchie, à travers les fourrés, les clairs, les ronciers, les cépées, les gouffres... P. Vialar, La Chasse aux hommes,Le Débucher, 1953, p. 165.
Prononc. et Orth. : [sepe]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 cepee « réunion de jeunes tiges partant de la souche d'un arbre coupé au ras de terre » (A. de Bernay, Alexandre, 345, 20 ds T.-L.) − 1611 Cotgr., repris par Trév. 1752; 2. ca 1635 sepée « bois d'un à deux ans » (Jean de Ligniville, La Meutte et venerie pour le cerf, II, Paris, 1948, p. 37, 38 cité ds Tilander Mél. 1958, p. 13). Dér. de cep*; suff. -ée*. Fréq. abs. littér. : 17. Bbg. Tilander (G.). Mél. d'étymol. cynégétique. Lund, 1958, pp. 12-18.

Wiktionnaire

Nom commun

cépée \se.pe\ féminin

  1. (Sylviculture) Touffe de plusieurs tiges de bois qui sortent d’une même souche.
    • Il aimait aussi voir passer les chevrettes, derrière les cépées, et bondir les écureuils, la queue en l’air, au bout des pins... — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • […] ; il se rendit auprès du monoplan brisé, subtilisa la trousse et la cacha dans une cépée. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 348 de l’éd. de 1921)
  2. (Par extension) (Vieilli) Cette souche elle-même.
  3. (Par extension) (Vieilli) Terrain qui en est couvert.
    • Toute cette végétation disparaît peu à peu devant l'envahissement des cépées de plus en plus touffues. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 164)
    • Arsène s'oriente au travers des cépées et se met à courir, tantôt dans un layon, tantôt dans une piste de sangliers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Par extension) (Vieilli) Terrain couvert de buissons
  5. (Sylviculture) Jeune bois d’un à deux ans.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉPÉE. n. f.
T. d'Eaux et forêts. Touffe de plusieurs tiges de bois qui sortent d'une même souche. Faire la coupe des cépées de saules. Il se dit aussi d'un Jeune bois d'un à deux ans.

Littré (1872-1877)

CÉPÉE (sé-pée) s. f.
  • 1Touffe de bois sortant d'une même souche.
  • 2 Terme de chasse. Bois d'un an ou deux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cépée »

De cep.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cépée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cépée sepe

Évolution historique de l’usage du mot « cépée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cépée »

  • Dans le cadre magnifique de la forêt de Desvres se niche une cépée de hêtres vieille de plus de 150 ans, qui vient d’obtenir le label d’arbre remarquable. La Voix du Nord, DESVRES Une cépée de hêtres entre dans l’inventaire des arbres remarquables
  • Les arbres retenus pour la Seine-et-Marne sont : le sophora du Japon de l’EPIDE à Montry, le chêne historique de Chessy, l’if de Bossuet du château de Champs, le marronnier marcottant du parc de Noisiel, les cyprès-chauves du bois de Saint Denis à Féricy, les arbres (deux platanes et un cèdre) du parc de Rentilly à Bussy-Saint-Martin, le chêne du rocher Canon, en forêt de Fontainebleau, la cépée de chênes, bouquet des Longues Vallées, en forêt de Fontainebleau, le chêne historique de Sully, en forêt de Fontainebleau, l’allée des platanes du château de Jossigny, la cépée de sophora de La Brosse-Montceaux, les arbres remarquables du parc du château de Ferrières, l’allée de séquoias géants de Ferrières-en-Brie, le charme cannelé du bois des Pincevents à la Rochette, l’allée de platanes face au château de Vaux-le-Vicomte à Maincy, les saules de Corot, du pré-Manche à Voulangis et la cépée de chêne en forêt d’Armainvilliers. , Seine-et-Marne. On pourra bientôt parrainer 17 arbres remarquables | La République de Seine et Marne
  • Le Conseil régional d'Île-de-France vient d'établir une première liste de 132 arbres ou ensembles d'arbres remarquables. Et parmi eux, 17 se trouvent dans le département. La Région a notamment désigné le chêne du rocher Canon en forêt de Fontainebleau, le charme cannelé du bois des Pincevents à La Rochette, l'allée de platanes face au château de Vaux-le-Vicomte, à Maincy, ou encore la cépée de sophora de La Brosse-Montceaux. La liste sera prochainement visible sur une carte interactive et les arbres pourront faire l'objet d'un parrainage citoyen. Mais la Région espère surtout « préserver les grands arbres pour leur capacité de rafraîchissement à l'aune des canicules à répétition auxquelles il faut se préparer ». , La Seine-et-Marne compte 17 arbres remarquables - EVASION
  • Si l’érable a une forme en cépée, éliminez le bois mort, puis taillez les branches les plus vigoureuses du centre de la cépée afin qu’elles ramifient et étoffent le cœur de l’arbre. Binette & Jardin, Taille de l’érable : quand et comment tailler un érable ?
  • Les services de la Ville ont planté vingt arbres tiges et vingt-six arbres en cépée qui ont plusieurs troncs et atteindront 8 à 10 mètres de haut. « Les intempéries nous empêchent de réaliser les 12.390 m2 de surfaces engazonnées, a commenté le maire. Mais ce sera encore plus sympathique quand les pelouses auront poussé. » www.lechorepublicain.fr, En images : on a visité le futur "poumon vert" de Châteaudun - Châteaudun (28200)
  • Le bâton du berger n'a strictement aucun rapport avec un saucisson sec et encore moins avec le sexe du grand compositeur qui rendit heureuse France Gall. Il était généralement une tige de noisetier prélevée dans une cépée de cet arbre et d'une hauteur de quelques deux mètres et se terminant par une crosse obtenue par un long trempage dans de l'eau chaude comme pour l'obtention de la spatule d'un ski en bois d'autrefois. La brebis n'étant pas toujours facile à approcher, son berger pouvait ainsi l'attraper à distance par une patte à l'aide de son bâton courbée pour la traire, l'examiner de près ou simplement la ramener dans le droit chemin. Club de Mediapart, LE BATON DU BERGER | Le Club de Mediapart
  • S’il fut planté en cépée, en trois exemplaires, dans pratiquement tous les jardins des années 1970, le bouleau reprend son indépendance. La Croix, Un arbre léger ? Un bouleau blanc !

Traductions du mot « cépée »

Langue Traduction
Anglais cépée
Espagnol cépée
Italien cépée
Allemand cépée
Chinois 塞佩
Arabe cépée
Portugais cépée
Russe cépée
Japonais セペ
Basque cépée
Corse cépée
Source : Google Translate API

Synonymes de « cépée »

Source : synonymes de cépée sur lebonsynonyme.fr
Partager